Un proche de Manuel Valls en charge du lobbying d'Apple France

Stéphane Moussie |

Apple France a un nouveau responsable des relations institutionnelles en la personne de Sébastien Gros, indique La Lettre A. L'homme de 38 ans, qui a confirmé son nouveau poste sur LinkedIn, est un proche de Manuel Valls. Il a travaillé avec l'ancien Premier ministre de 2005 à 2017, de la mairie d'Évry jusqu'à Matignon, et a contribué à ses campagnes pour les primaires socialistes de 2011 et 2017. En 2018, il est devenu préfet auprès du secrétaire général du Ministère de l'intérieur.

Sébastien Gros remplace Marie-Laure Daridan, Head of Government Affairs d'Apple France pendant cinq ans, avant de rejoindre au début de l'année Netflix France. Claire Darmon, Senior Government Affairs Manager Europe, aura assuré l'intérim — elle devait initialement représenter Apple devant une commission d'enquête du Sénat, mais a finalement été remplacée.

Auprès des décideurs politiques, Sébastien Gros fera entendre la voix d'Apple sur les sujets suivants : santé, éducation, protection des données personnelles, sécurité, diversité et intelligence artificielle, entre autres.

avatar PhiKirax | 

Encore un hipocrite de gauche qui tombe charger du lobbying d'une entreprise qui représente le summum du capitalisme

avatar louisb | 

@PhiKirax

+1. C’est des girouettes…
Aucune personnalité politique jeune n’a de parti pris: Chirac, invité par Rocard, participait aux réunions PS à Science Po.

avatar marc_os | 

@ PhiKirax
« De gauche » ?
Un peu de sérieux quand même.

avatar damienjdc | 

@PhiKirax

mais non mais non... Comme le disait un spécialiste il y a bien des années:

« Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. »

Edgar Faure

:-) ;-)

avatar oomu | 

c'est un job.

De plus on peut très bien avoir un ami sans être d'accord complètement sur ces idées, tout en ayant un boulot technique pour lui (comptable, leveur de fonds, etc) et lui faire un "prix d'ami" :)

plus pertinent est ce passage : " En 2018, il est devenu préfet auprès du secrétaire général du Ministère de l'intérieur."

ensuite, et cela n'a rien à voir avec ce monsieur, mais savez vous qu'on peut être de "gauche" (une conscience du primat du social sur l'intérêt privé) sans pour autant muter en Adversaire Total et Absolu de l'Entreprise Privée et Commercial (bouh!)

sisi.

et même qu'acheter un mac n'oblige pas à devenir un Ultra-Néo-Libéral adepte de la destruction des systèmes de Santé Mutualisé et de toute forme de mutualisation.

en fait, rien ne présuppose rien.

en plus, s'il fallait tirer des conclusions générales sur la nature humaine en politique à chaque fois qu'on entend parler d'un vague bonhomme ou bonnefemme qui aurait fréquenté un des milliers de politiciens de la planète...

non seulement les politiciens ça va ça vient (ça se change, ça se jette, ça s'achète)
mais en plus un politicien qui a un minimum de succès fréquente un nombre farfelu de personnes : sa promo éventuelle d'école, les enne..opposan..heu sympathiques collègues de parlements/conseils municipaux/autre.. et tous les militants, lobbyistes et particuliers qui ont besoin de frotter la bosse du politicien du jour.

ça fait un paquet de personne.

Si vous arriviez à suivre toutes les relations d'un (ex ?) politicien aussi important que Valls, ça vous permettrait de tirer des conclusion sur La Vie et Le Monde toutes les 5mn pendant une vie entière. Bon jeu.

-
Je ne sais pas si Apple représente le "summum du capitalisme". Elle est dans le peloton de tête en tant que porte-étendard de l'ultra protection de la propriété intellectuelle au sein de l'industrie informatique (copyright, brevet, trademark), mais elle n'a pas, pour l'heure, encourager à "l'ubérisation" (l'atomisation) des travailleurs, ce qui est tout de même une des nouvelles étapes importantes du capitalisme.

A réfléchir donc.

bref: BOF.

-
Le Oomu il a fréquenté une fois un mec de droite, ben il avait 10 fois + de classe...

avatar raoolito | 

ca m’a bien faire rire, en tout cas, merci oomu   :)

avatar Link1993 | 

@PhiKirax

On peut dire que Greenpeace est de gauche aussi me semble t'il. Pourtant, ils ont bien 89 lobbyistes à la commission européenne.

Un lobby, c'est juste quelqu'un qui va donner son opinion à un politique. Ça peut l'être pour son intérêt, comme pour celui de sa population.

Bref, rien de mal à être un lobby. Tant que ça n'est pas caché, sinon c'est illégal :)

avatar iPop | 

@Link1993

Il doit bien y avoir quelque Lobbyistes cachés.

avatar Link1993 | 

@iPop

Je ne sais plus comment s'appelle le site, mais ce dernier permet d'avoir une liste complète des lobbys existant.

Et s'ils sont cachés, dans ce cas, c'est illégal, et tu pourrais sans problème les attaquer en justice, ce qui sera pas top d'un point de vue image, pour personne.

Après, y'a plus subtile. Et je le retrouve chez EELV étonnement, comme l'ancien PDG de Biocoop (ancien pour être inscrit dans la liste pour éviter un conflit d'intérêt) qui va devenir député après le Brexit.

avatar grukyz | 

« Entre autres » :-) impôts?

avatar rulian | 

+1000

avatar JLG01 | 

Et alors?
Il serait donc interdit d’être instruit, intelligent, et de gauche?

avatar Shralldam | 

@JLG01

Quand un sujet aborde la politique, il est rare de croiser des commentaires qui ne soient pas binaires, malheureusement.

avatar occam | 

@Shralldam

Sur internet, il est carrément impossible de croiser quoi que ce soit qui ne soit pas, fondamentalement, binaire.

avatar DG33 | 

@occam

😅

avatar Jiip | 

C'est vrai, être de gauche, nommé préfet par copinage politique, il faut que ça rapporte. C'est ça être intelligent. C'est aussi ça qui a coulé la gauche pour longtemps.

avatar bugman23 | 

Un mec de la communauté organisée....?!

avatar ludmer67 | 

@bugman23

« Un mec de la communauté organisée....?! »
Élément de langage soralien, pour ne pas dire « juif »...

avatar rikki finefleur | 

Shralldam
Etre de gauche, et représenter une société multinationale qui utilise massivement des paradis fiscaux , essaye par tous moyens de s'exonerer des impots, multiplie des sociétés écrans, c'est tout de même fort !
On a le droit de s'interroger sur le "étant de gauche.."

A moins que la politique française à part quelques uns est avant tout , du réseau et de l’opportunisme. Bref il représente bien ces opportunistes.

Enfin la possibilité pour ses bons princes d’être nommé préfet.. comme remerciement pour services rendus.

avatar marc_os | 

Au sujet des « gens de gauche », déjà, être pro capitalisme libéral et être de gauche, c'est antinomique.
Ainsi, Macron (passé par le PS et ministre de l'économie de Hollande), Hollande, Vals, tous les membres du PS n'ayant pas soutenu Benoit Hamon pendant la présidentielle, Jospin, et tous ces "socialistes libéraux" pro capitalisme ne sont pas de « gauche », ils sont en réalité des social-traitres; traitres car ils prétendent être de gauche.
De temps en temps ils appliquent de la pomade pour faire passer la pilule, mais justement ça aussi c'est une trahison, car c'est/c'était pour mieux faire passer justement ces pilules, des mesures de droite.

avatar oomu | 

Jospin était il un social-traitre ou quelqu'un qui a abandonné ?

avatar occam | 

@marc_os

"ils sont en réalité des social-traitres"

« Social-traîtres » ?
Dites, ça vous vient de loin.
C’est du marc_osisme-léninisme, pour ainsi dire.

L’injure fut concoctée par Lénine lui-même. Elle passa par plusieurs stages. En 1914, dans son appel de Berne, tous ceux qui ne suivaient pas la ligne bolchévique étaient dénoncés comme des « social-chauvinistes ».

Des 1917, dans ses attaques contre les syndicats réformistes ou anarcho-socialistes, qui eux non plus n’étaient pas encore sous le knout bolchévique, Lénine leur jetait de la « social-traîtrise » à la figure.

Les « social-traîtres » devinrent canoniques avec le discours de Lénine du 6 août 1920, dans lequel il prônait l’adhésion du parti communiste anglais au Labour Party britannique, afin de le subvertir de l’intérieur et d’en faire un satellite bolchévique. (À son honneur, et à la différence du Labour de Corbyn, c’est le Labour de l’époque qui barra la route aux bolchéviques.)

Finalement, à Staline de faire péter le conomètre, quand il traitait les sociaux-démocrates de « social-fascistes », alors qu’ils tentaient de faire barrage au nazisme.
Lors des dernières élections libres de Weimar, les communistes du KPD embouchaient la trompette de Moscou :
« L’arbre nazi ne doit pas cacher la forêt social-démocrate ! »

Les conséquences sont connues.
Et comme aucune saloperie ne reste éternellement au fond de la poubelle de l’histoire, l’extrême-droite et les néonazis allemands s’en donnent à coeur-joie pour diffamer la gauche : à nouveau, ce seraient des « social-traîtres ».

Alors, @marc_os, peut-être que ça vous donne envie de réfléchir , de prendre des repères et de nuancer vos propos, au lieu de plonger, — je veux croire que c’est innocemment — dans cette peu reluisante compagnie.

avatar marc_os | 

@occam

Dis donc, tu en sais des choses camarade !
La révolution russe est partie en eau de boudin dès Lénine à mon avis. Je crois qu’il était sincère, mais effectivement il a eu tout faux en combattant les anarco-socialistes(+) plutôt pro auto-gestion et avec sa théorie du « centralisme démocratique ». Il a certainement cru que l’état de sous développement de la Russie de l’époque exigeait cela, mais un fine Staline n’a eu plus qu’à finir de supprimer le mot démocratie dans la pratique.

(+) Se dire « socialiste » à l’époque ce n’était pas vraiment la même chose qu’aujourd’hui. Être « socialiste » aujourd’hui, c’est au mieux être social-démocrate.
(++) Putain on ne peut plus utiliser l’étoile sans qu’elle soit remplacée par « em » ! :(

Quant à l’expression « social-traître », je l’ai choisie volontairement car, comment décrire quelqu’un qui prétend être « de gauche » et pratique en vérité le pire de la politique capitaliste, comme Macron, Hollande, Vals, etc ?

avatar Hideyasu | 

@marc_os

Il n’a jamais été au PS Macron ;)
Faire partie du gouvernement PS ne fait pas de lui un membre.
C’est pas courant, je te l’accorde

avatar raoolito | 

"C’est pas courant, je te l’accorde"
oh si   ! c'est surtout souvent les élus qui entrent au gouvernement qu’on suit, leur carrière donne un angle politique. Mais les haut fonctionnaires, les conseillers en tous genres sont par définitions d’abord des spécialistes dans leur domaine quelqu’il soit.

un exemple super basique  : Edouard phillipe n’est pas membre de LREM et pourtant il est premier ministre...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR