Quand le PDG d'Apple interdisait la vente d’ordinateurs à distance

Jean-Baptiste Leheup |

Connaissez-vous Armas Clifford « Mike » Markkula ? Il fut le CEO d’Apple de 1981 à 1983. Il fut surtout le premier investisseur de la marque, en prêtant près de 350 000 dollars aux deux Steve pour leur permettre de financer la création de l’Apple II en 1977, et en les accompagnant dans la création de leur entreprise.

Nous avons retrouvé une interview publiée en octobre 1982 dans la toute première revue officielle d’Apple, Apple on Apples. En introduction, après avoir rappelé son parcours auprès de deux géants des semi-conducteurs, le journaliste présente Markkula comme « un gars ordinaire », installé avec les autres salariés dans l’open space de l’entreprise, un gars avec qui on discute facilement…

Markkula aborde tout d’abord les forces d’Apple. Il veut que la marque soit réputée comme la meilleure dans chaque domaine : elle doit fabriquer de meilleurs produits que Sony, elle doit mieux traiter ses salariés que HP, et devenir plus innovante qu’Intel. Il veut qu’Apple offre un service indiscutable à ses clients, justifiant ainsi l’interdiction de la vente à distance de ses ordinateurs. Il veut que chaque client bénéficie d’un contact avec un vendeur, afin de se familiariser avec sa nouvelle machine.

Seuls les abonnés du Club iGen peuvent lire l‘article dans son intégralité.

-> Déjà membre ? Je me connecte
-> S‘abonner au Club iGen