Et si vous rameniez un Mac chez vous pour l'essayer ?

Jean-Baptiste Leheup |

Imaginez la scène : vous passez la porte de l'Apple Store des Champs-Élysées, un de ces jours, et vous demandez à emprunter un iMac Pro tout neuf. Le vendeur va chercher un carton dans la réserve, fait une copie de votre carte d'identité et une empreinte de votre carte bleue, et vous confie le carton en vous souhaitant une bonne fin de journée. « Et à demain ! » qu'il vous dit, même.

Vous rentrez chez vous, vous déballez l'iMac Pro, vous passez la journée et la soirée à l'essayer, à découvrir Keynote, Final Cut Pro, et les fonctions de macOS Catalina, à l'aide d'une brochure et d'un guide audio spécialement conçus pour l'occasion. Le lendemain matin, vous remballez le tout, vous le ramenez à l'Apple Store, « Alors ça vous a plu ? », si oui par ici la carte bleue, sinon merci et au plaisir de vous revoir !

En 2019, cette scène relève de la fiction. Mais en 1984, il s'agissait tout simplement de marketing ! Au début du mois de novembre, alors que le premier Macintosh n'a pas encore soufflé sa première bougie et que la sortie du Macintosh 512K ne suffit pas à faire décoller les ventes, le PDG d'Apple John Sculley lance une initiative inédite dans le domaine de l'informatique, mais courante dans le domaine automobile : un « essai sur route ». Et pas juste un tour du quartier, non : l'autorisation d'emmener un Mac chez soi vaut pour vingt-quatre heures !

Avec le Mac, Apple vous confiait un livret, une cassette et quelques disquettes

Si l'on en croit cet article paru le 3 décembre 1984 dans la revue InfoWorld, l'opération connut un certain succès. Il faut dire qu'Apple n'y était pas allée avec le dos de la cuillère, en consacrant à ce « Test Drive » 10% des 100 millions de dollars de la campagne publicitaire du Macintosh. Dans le détail, chaque revendeur disposait de quelques machines de prêt (des Macs 128K qu'il devait acheter auprès d'Apple) et faisait remplir à chaque testeur une offre de crédit de 2500 dollars, soit le prix du Macintosh. Les testeurs qui renonçaient ramenaient le Mac, et leur offre de crédit était détruite, tandis que les clients convaincus ramenaient aussi leur Mac, mais repartaient ensuite avec une autre machine, toute neuve, et un crédit, tout neuf.

Les revendeurs apprécient, mais cela fait-il vendre plus de Macs ?

Interrogé par le journaliste après un mois de test, un revendeur annonçait que l'opération était très populaire, avec un taux de transformation de 25% (soit un quart de testeurs achetant ensuite le Mac). D'ailleurs, comment ne pas tomber sous le charme de ce petit ordinateur tellement innovant ? Dans le même article, il était question d'un autre revendeur qui affirmait avoir reçu de nombreux appels, sans pour autant faire face à une déferlante de testeurs. Un troisième revendeur ne participait pas à l'opération, le Macintosh se vendant suffisamment bien sans cela chez lui. Quant à quelques grincheux, ils s'inquiétaient que l'opération puisse relever de la vente forcée, les testeurs préférant payer plutôt que de tout remballer.

Dans le manuel, Apple expliquait tout : la souris, c'était une grande nouveauté !

Le mot de la fin revient peut-être à Owen W. Linzmayer, l'auteur du livre Apple Confidential 2.0, qui décrit l'opération comme un véritable échec. D'après lui, environ 200 000 personnes participèrent à l'opération, boudée par les revendeurs. Alors que leurs vrais clients subissaient déjà des retards de livraison, les revendeurs devaient réserver certains modèles en stock à de simples testeurs du dimanche, des profiteurs venus s'offrir une machine de rêve pour quelques heures. Sans compter toute cette paperasse pour les formulaires de crédit, dont la majorité finissait à la broyeuse !

avatar corben | 

On peut déjà faire ça dans un Apple store, à la différence près qu’il faut payer et se faire rembourser ensuite en ramenant le produit

avatar pim | 

@corben

Exact. Et on a 30 jours pour faire un retour, en tout cas avec l’AppleStore en ligne, si je ne me trompe pas.

avatar loupsolitaire97 | 

@pim

14 jours, en ligne comme en physique, en France en tout cas.

avatar noooty | 

@loupsolitaire97

Et 1 mois pour les fêtes de fin d’année.

avatar Max1000du35 | 

@noooty

Même plus. 14 novembre 2018 au 08 Janvier 2019 pour les fêtes passées

avatar LolYangccool | 

30 jours c'est chez Amazon. ;)

avatar AirForceThree | 

Ça reste une mentalité de merde.
Une fois retourné, le mac devient invendable en tant que produit neuf, donc ça doit passer en refurb, moins cher évidemment, avec une perte certaine pour Apple.
Bien sûr, c'est une GAFA, donc en France, on considère que c'est bien fait pour eux et qu'ils sortent l'argent du chapeau. Mais ensuite les consommateurs utilisent la même pratique partout, notamment sur Amazon, société derrière laquelle sont cachées des petites sociétés qui n'en peuvent plus financièrement de ces clients qui détournent le droit de rétractation pour emprunter gratuitement des produits.

avatar DVP | 

"perte certaine pour Apple"
C'est evident qu'ils vont le revendre moins cher, mais rassure toi il ne perdront pas un centime, car Apple se gave sur ses machines, et fait des marges plus que consequentes.
Et ca n'a rien avoir avec le fait qu'Apple soit un GAFA (au sens où ils ne paient pas les impots qu'ils devraient)

avatar Grahamcoxon | 

J ai voulu faire ça ce soir avec un deluxe mais ils étaient en rupture

avatar fondoeil | 

C’était une façon de ne pas prendre son ordinateur pour partir aux États-Unis, il y a déjà une vingtaine d’années. Il suffisait d’aller dans une boutique, d’utiliser l’ordi pendant son séjour et de ramener l’ordi au magasin pour être remboursé avant 14 ou 30 jours, ça dépendait...
Ok, ce n’était pas un crédit, mais c’était pratique. Le seul problème était le taux de change différent entre l’achat et le remboursement.

avatar gbosnay30 | 

ho la les amis
j’étais revendeur apple à caen à la sortie du mac plus
ayant qu’une machine en démo
a l’époque j’ai fais crée une affiche 4 par 3 sur fond bleu style bande dessinée
avec une fille dessinée tenant à la mais un mac plus
avec comme slogan
passer la nuit avec une souris
a la fermeture de la boutique la personne partait avec le mac et le ramener le matin à l’ouverture
35 panneaux pendant 15 jours
une superbe campagne

je pense être le premier à faire ça
amicalement

avatar Xander | 

Ce qui serait vraiment utile ce serait plutôt d’avoir des machines de prêt disponibles pour les clients devant faire une réparation.

Au moins pour les Macs...et je pourrais admettre qu’Apple réserve ça aux clients qui ont souscrit à Apple Care+

Car à l’heure si jamais on a une tuile, on peut facilement se retrouver 10 jours sans machine...et au prix d’un Mac et d’un contrat Apple Care+ ça fait quand même un peu tache.

avatar Minileul | 

@Xander

Il n’y a plus de prêt ? J’avais eu un prêt d’iPhone avec UPS mais ça date de l’iPhone 3G ^^ et maintenant avec l’assurance orange on a aussi le droit à un prêt d’iPhone

avatar kelkun | 

@Minileul

Apple remplace les iPhone et iPad par transporteur avec le remplacement express.

C’est pour les Mac que c’est + embêtant...

avatar melaure | 

@Xander

Hé oui, on met Pro sur un produit pour le vendre très cher, et derrière ... des services flambi !!!

Un particulier avisé se soit d’avoir plusieurs machines au cas où. Et quand on est Pro, on va chez un constructeur avec de vrais services Pro, donc pas Apple ;)

avatar BeePotato | 

@ melaure : « Et quand on est Pro, on va chez un constructeur avec de vrais services Pro, donc pas Apple ;) »

Ou, si on est un pro qui sait bien de quel type de matériel et logiciels il a besoin et qui a déterminé qu’il lui fallait un Mac, on passe tout bêtement par un revendeur qui propose le type de garantie qu’on souhaite. ;-)

avatar DVP | 

C'est la difference entre une boite hype (Apple) et une boite pro (Dell, HP)
Pour du vrai matos pro, tu as une garantie J+1 (voire J) sur site! C'est à dire qu'un mec vient chez toi pour te changer la piece ou l'appareil (j'ai eu ca pour un moniteur, livraison d'un neuf et emport de l'ancien)
Chez Apple, il faut faire 50 bornes pour aller à l'apple store, ou on t'explique qu'il faut avoir pris rendez vous avant, et ensuite ils te garde la machine 3 jours pour changer une batterie sous apple care (vecu sur un portable)

avatar pim | 

@Xander

En fait on peut très bien utiliser les 14 jours pour se prendre une machine de prêt. Rares sont les réparations qui durent plus de 14 jours. Faut juste avoir le courage ou le temps de tout déballer et de tout remballer.

avatar Dimemas | 

Tu veux parier ? Peut-être pas 15...
Mais On m’a demandé presque 9j pour changer un clavier de mon MBP 2015) qui avait une nappe cassée (a l’époque j’avais fait le déplacement en AS en pensant aller vite tu parle...)
Et pour changer le HD de mon iMac 2013 pareil plus d’une semaine et surtout entre 500 et 600€ !
Je l’ai fait moi-même ça m’a pris une demi-journée avec réinstallation et tout...

avatar Jafofel | 

@Dimemas

Je comprends mais en AS ils n’ont pas qu’une seule machine en réparation et ils ne vont pas prioriser ta machine plus qu’une autre d’où la quinzaine de jours d’immobilisation !!

avatar Dimemas | 

Mais tellement !
Je crois même que c’est une des raisons pour lesquelles le mac a du mal à percer en entreprise là où des concurrents sérieux OFFRENT la garantie 3 ans et en plus tu peux avoir soit un tech sur place ou une machine de prêt

A ce prix là je trouve ça scandaleux

avatar pfx | 

Comme disent certains, c’est toujours possible de ramener un matériel Apple ouvert dans les 14jrs, et les vendeurs le rappellent à chaque vente! (Du moins ça a été le cas pour moi ses dernières années)

avatar Microbd | 

Je me rappellerai toujours de la K7 de Kriss Graffiti, livrée avec les premiers Macintosh 😀, un vrai bonheur…
https://www.aventure-apple.com/kriss-la-voix-du-macintosh/

avatar anonx | 

« Alors que leurs vrais clients subissaient déjà des retards de livraison, les revendeurs devaient réserver certains modèles en stock à de simples testeurs du dimanche, des profiteurs venus s'offrir une machine de rêve pour quelques heures (jours). »

C’est sensiblement ce que vous (et bien d’autres) faites pour tester le matériel et en faire des articles à but lucratif non?

avatar Khrys | 

@anonx

"C’est sensiblement ce que vous (et bien d’autres) faites pour tester le matériel et en faire des articles à but lucratif non?"

Articles dont tu profites gratuitement en tant que lecteur non "premium"... 😇

Pages

CONNEXION UTILISATEUR