Et si Apple s'inspirait de Google en matière de confidentialité ?

Stéphane Moussie |

La polémique sur les enregistrements Siri écoutés par des oreilles humaines montre une chose : Apple a encore beaucoup de progrès à faire en matière de respect de la vie privée. Comment Apple peut-elle déclarer que « ce qui se passe sur votre iPhone, reste sur votre iPhone » quand elle donne à écouter à des sous-traitants des enregistrements privés et parfois involontaires ?

Une affiche Apple à New York faisant partie de la campagne « privacy » : « Votre iPhone sait beaucoup de choses sur vous. Mais nous, non. » Image MacGeneration.

« La confidentialité signifie que les gens savent pour quoi ils signent », expliquait un certain Steve Jobs. Apple indique bien dans son guide de sécurité iOS que « les enregistrements vocaux de l’utilisateur sont conservés pendant six mois [et qu'] une autre copie est enregistrée après six mois, sans son identifiant, afin [de] l’utiliser pour améliorer et développer Siri, et ce, pendant deux ans au total. » Mais elle ne précise pas que cette opération implique des oreilles humaines.

L'objectif est légitime, qui ne voudrait pas que Siri fonctionne mieux ? La méthode semble quant à elle inévitable, Google et Amazon faisant de même. Ce qui manque, c'est la transparence et le choix. Apple, qui vient de désactiver en catastrophe les écoutes humaines le temps d'ajouter une option pour les utilisateurs, pourrait s'inspirer en la matière de… Google.

Apple affiche de nombreux panneaux de confidentialité à travers ses systèmes pour expliquer quelles données sont recueillies, mais quand vous voulez consulter celles-ci — ce qui représente encore le meilleur moyen pour vous rendre compte de ce qui est collecté —, c'est une autre affaire.

Le paquet de données fournies par Apple dans le cadre du RPGD.

Vous voulez voir quelles données de géolocalisation sont sauvegardées par votre iPhone ? Rendez-vous dans Réglages > Confidentialité > Service de localisation > Services système (tout en bas de la liste) > Lieux importants (c'est justement un manque d'information qui avait provoqué une polémique en 2011 sur cette base de données).

Vous voulez consulter vos enregistrements Siri ? Rendez-vous sur privacy.apple.com, demandez le téléchargement des données, attendez jusqu'à 7 jours et vous constaterez que les enregistrements vocaux ne font pas partie du lot — c'est en tout cas ce que nous avons constaté lors de notre dernier essai. Vous voulez supprimer vos enregistrements Siri des serveurs d'Apple ? La seule solution est apparemment de supprimer l'intégralité de votre compte Apple. Plutôt radical. [Mise à jour : il y a en fait un moyen pour supprimer les enregistrements vocaux : désactiver complètement Siri. Google et Amazon permettent, eux, d'utiliser leur assistant sans le stockage des enregistrements vocaux.]

Google n'est pas la référence du respect de la vie privée, loin de là, mais l'entreprise a le mérite de proposer une interface centralisée pour la gestion des données personnelles. Depuis la page compte Google, on peut consulter, supprimer (individuellement ou en groupe) et activer/désactiver les enregistrements vocaux — Amazon propose la même chose pour Alexa.

Il en est de même pour l'historique des positions, l'activité sur le web et les applications, et les nombreuses autres informations collectées par Google. C'est sur cette même page que l'on trouve la fonction pour exporter ses données.

Qu'on ne s'y trompe pas, les paramètres de confidentialité de Google ne sont pas le pinacle du respect de la vie privée, à la moindre occasion Google tente de vous faire réactiver les enregistrements que vous avez arrêtés. Mais cette vision d'ensemble accompagnée de contrôles simples manque cruellement chez Apple.

avatar Hideyasu | 

Il y a quand même un problème mondial sur les données

avatar Bigdidou | 

@Hideyasu

« Il y a quand même un problème mondial sur les données »

Oui, on a l’impression d’un truc qui devient de plus en plus incontrôlable.

Voir ces entreprise vouloir s’emparer du secteur de la santé laisse dubitatif...

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou
« Voir ces entreprise vouloir s’emparer du secteur de la santé laisse dubitatif... »

Bof. Ces entreprises collecteront un maximum de nos données de santé et, pour diminuer les coûts, sous-traiteront leur traitement à des sociétés externes, comme Apple le fait avec les enregistrements de Siri. Qu'est-ce qui pourrait mal se passer, voyons ?! ;-)

avatar Hideyasu | 

@Bigdidou

Oui vraiment inquiétant. Et les états qui sont censés régulés la chose ne pensent qu’à obtenir un accès à ces donnés.

L’enjeu du 21e c’est quand même la protection des données et de l’Internet

avatar marveyhumus | 

@Hideyasu

Non l’enjeu de ce siècle c’est sauver la terre

avatar debione | 

@marveyhumus

Non, pas la terre, l’humain... ne pas confondre... la terre elle nous enterrera... comme elle a déjà enterré des millions d’especes.

avatar Liena | 

Mais qui se sert de Siri ? Ou, devrais-je demander, comment servez-vous en ?! 🤔

avatar bhelden | 

@Liena

+1.

J’ai du l’utiliser deux ou trois fois quand la fonctionnalité est sortie sur iOS5 ou 6 je sais plus...
Et autant en voiture pour annoncer mon arrivée à des individus de type humain.

avatar stemou75 | 

@Liena

Les gens s’en servent pour surveiller la cuisson des pâtes.

avatar jumoebius | 

@stemou75

😂

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ marenostrum "Les gens s’en servent pour surveiller la cuisson"
Oui et c'est facile, c'est efficace et je ne compte pas le nombre de pizzas qui ont été sauvés ainsi. Je ne vois rien de négatif à utiliser un outil quand il est utile. Le aimer est pour moi la ailler application de Siri. C'est pas grand chose mais le résultat est parfait (cout de la mise en œuvre/efficacité)

avatar webHAL1 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux
« Le aimer est pour moi la ailler application de Siri. »

Utiliser Siri pour écrire des messages est une mauvaise idée ! :-D

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@webHAL1
bien vu... Mais l'erreur est ailleurs. (correcteur d'orthographe + non re-lecture)
Le texte a été tapé au clavier
Le résultat est... consternant.

avatar occam | 

@Liena

"Mais qui se sert de Siri ?"

Là n’est pas le problème.
Silkie Carlo, directrice de Big Brother Watch UK, déclare au Guardian (qui y consacre sa une) :
« “We also see that they often collect and use people’s personal information in ways that people do not know about and cannot control.”

She added: “Apple’s record on privacy is really slipping. The current iOS does not allow users to opt out of face recognition on photos, and this revelation about Siri means our iPhones were listening to us without our knowledge." »

Cela fait partie d’un ensemble, et l’ensemble n’est pas beau. Surtout, il faut être suprêmement inconscient — ou suprêmement arrogant — pour donner son aval à des pratiques qui décrédibilisent totalement le mantra de la veille. Prêcher l’eau et tirer le vin à plein jéroboam, ça la fout mal.

avatar UraniumB | 

@occam

Sérieusement, même ELLE s’y met ? Comme d’habitude, dès qu’on peut attaquer quelqu’un ou quelque chose, on s’y met ! 🤦‍♂️.

“Apple’s record on privacy is really slipping. The current iOS does not allow users to opt out of face recognition on photos, and this revelation about Siri means our iPhones were listening to us without our knowledge." »

Sait-elle au moins de quoi elle parle ? D’accord, concernant Siri ça ne laisse pas de marbre mais concernant les photos... sérieusement quoi. La reconnaissance faciale des photos RESTENT sur l’iPhone et n’est pas envoyé à Apple. De plus, si Apple voulait collecter des donnés par derrière, elle pourrait le faire sans qu’on ne se rende compte de rien. Enfin, j’ajoute que ses exemples sont mal choisis, on ne peut pas se limiter qu’à eux, ce qui prouve qu’elle ne si connais pas.

avatar occam | 

@UraniumB

"De plus, si Apple voulait collecter des donnés par derrière, elle pourrait le faire sans qu’on ne se rende compte de rien. "

Encore une fois, là n’est pas le problème.

Est-ce que votre conjoint pourrait vous tromper à votre insu ? Ce n’est pas inconcevable, malgré ses serments d’éternelle fidélité. Mais ces serments de fidélité prennent sérieusement l’eau, si d’aventure vous retrouvez la liste de ses rendez-vous sur Tinder.
Bien avant la capacité de nuisance, c’est la crédibilité qui est en jeu. Crédibilité d’autant plus mise à mal qu’elle était sous-tendue de vertueux serments inutiles, que l’on pouvait d’emblée pressentir hypocrites, et qui se sont avérés intenables. Ce sont les propres prétentions d’Apple qui ont donné leur dimension à l’affaire.

En se prenant les pieds dans ses voeux de sainteté, Apple prête sans peine le flanc à toutes les attaques, justifiées ou non. Et ce n’est pas la première fois. Les gens adorent les putains au grand coeur ; ils détestent — et aiment détester — les saintes-nitouche qui se révèlent des Messalines.

avatar Paquito06 | 

@occam

J’aime bien ce post 😁🤓👌🏼

avatar webHAL1 | 

@occam
« Bien avant la capacité de nuisance, c’est la crédibilité qui est en jeu. Crédibilité d’autant plus mise à mal qu’elle était sous-tendue de vertueux serments inutiles, que l’on pouvait d’emblée pressentir hypocrites, et qui se sont avérés intenables. Ce sont les propres prétentions d’Apple qui ont donné leur dimension à l’affaire. »

Très bien dit. :-)

avatar Antara | 

" dis Siri met un minuteur sur 15min "
" dis Siri met une alarme demain à 6h30 "

Voilà... Autant qu'en l'an 2000 😂

avatar stemou75 | 

Non mais ce titre d’article. Et pourquoi pas proposer de s’inspirer de Facebook aussi. Non mais sérieux, c’est iOS qui a été le premier OS de smartphone à intégrer autant de gestion des données personnelles. Il y a ce problème avec les assistants vocaux. Mais c’est connu que les assistants écoutent. C’est pour cela que je ne les utilise pas. Critiquer Apple sur le manque d’innovation produit oui, mais là c’est vraiment une critique injustifiée. Quant aux tenants des théories du complot alors là....

avatar Rifilou | 

@stemou75

Il faut lire l’article avant de critiquer. Ils envoient seulement la centralisation des donnés d’écoute des assistants vocaux. Et sur ce point, ils ont raison, Apple n’a rien implémenter d’accessible.
Pour le reste, en terme de confidentialité, vous avez raison, Apple est le champion. Pas parfait, mais le meilleur tout de même.
Sinon, les assistants vocaux sont tout de même un vrai casse-tête sur ce point.

avatar stemou75 | 

@Rifilou
Non mais voilà, exactement, on est d’accord. J’ai lu l’article. Et le titre de l’article n’est pas : « Apple doit améliorer sa gestion centralisée des données vocales » Le titre putaclick c’est « Apple doit imiter Google ». C’est quand même un peu ridicule non ?

avatar Alex Giannelli | 

@stemou75

Je ne vois pas ce titre comme ça. J'ai plutôt compris "pour pallier à la polémique, Apple va peut-être devoir s'inspirer de ce que Google a déjà fait, un comble !". Je pense que ce titre n'était pas à penser à mal, c'est juste pour montrer l'ironie du sort à mon sens, et je trouve ce titre assez accrocheur du coup.

avatar jacques_dh | 

@stemou75

👍

avatar Lemon19 | 

@stemou75

Je pense que le but est quand même d’éduquer un peu les gens en montrant que remettre sa vie privée entre les mains d’Apple n’est pas une sinécure. Entre le méchant Google et le gentil Apple, on découvre jour après jour que tout est dans la nuance...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR