WWDC 2019 : ce qu’il faut retenir d'iOS 13, iPadOS 13, macOS Catalina, et du nouveau Mac Pro

Anthony Nelzin-Santos |

Marzipan pour Mac, thème sombre pour iPhone, nouveau gestionnaire des « fenêtres » sur iPad, plus grande indépendance de l’Apple Watch, et pourquoi pas un aperçu du futur Mac Pro… Le moulin à rumeurs a tourné tôt et fort cette année. Autant dire que les attentes pour ce keynote d’ouverture de la WWDC étaient immenses. Et force est de constater que Tim Cook et ses lieutenants n’ont pas déçu, avec une présentation longue et dense. Retour sur une soirée d’annonces.

tvOS 13 : l’Apple TV devient une console

Être « plus divertissant et plus personnel », voici la mission de la nouvelle version de tvOS. La grille d’icônes prend désormais place au-dessus d’un fond vidéo, qui permet de découvrir les séries et les films les plus populaires du moment. Pas convaincu ? Continuons : un Centre de contrôle prend désormais place sur le côté droit de l’écran d’accueil. Vous y trouverez l’heure, les réglages de sortie sonore, mais aussi… un gestionnaire de profils.

Image Apple.

Chaque membre de la famille peut posséder son propre profil, avec ses propres recommandations dans l’application TV et l’application Music, désormais capable d’afficher les paroles. Alors qu’Apple Arcade se profile, tvOS 13 prend en charge les manettes des Xbox One S et PlayStation 4. Enfin et peut-être surtout, Apple a commissionné de nouveaux économiseurs d’écran en 4K HDR, cette fois sous l’eau.

Pour aller plus loin :

watchOS 6 : l’Apple Watch prend son indépendance

Puisque l’Apple Watch est une montre, watchOS 6 intègre de nouveaux cadrans, dont certains mêlent représentations analogiques et données numériques. À défaut d’ouvrir complètement le cadran, Apple lui apporte une plus grande variété, et de plus grandes possibilités de personnalisation. Nostalgique de la petite Casio de votre adolescence ? Avec Taptic Chime, votre Apple Watch ponctuera les heures avec le pépiement d’un oiseau, ou simplement une vibration discrète.

Image Apple.

WatchOS 6 marque surtout une nouvelle étape vers l’indépendance complète de l’Apple Watch. La montre possède désormais son propre App Store, dont les applications ne sont plus seulement des extensions aux applications iPhone. Les développeurs pourront concevoir des applications plus perfectionnées, qui pourront relever les données des capteurs pendant des heures, ou lire en streaming par le biais de la puce Wi-Fi ou du modem cellulaire de la montre.

Apple parsème cette nouvelle version de nouvelles applications : Livres pour écouter des livres audio, Dictaphone pour dicter ses mémoires, Calculatrice pour partager rapidement une addition, ou encore une application qui vous enverra une notification si le niveau sonore environnant est trop élevé. Apple prend (enfin !) en charge le suivi des règles, sur l’Apple Watch, mais aussi dans l’application Santé. Enfin, elle présente une nouvelle collection de bracelets.

Pour aller plus loin :

iOS 13 : l’iPhone passe du côté obscur

Sans surprise, iOS 13 inaugure un « mode sombre », très sombre. C’est l’arbre qui cache la forêt, celle d’une myriade de petites retouches cosmétiques, qui finissent de faire oublier l’esthétique austère d’iOS 7. Les boutons sont plus arrondis, les filets de séparation disparaissent, certains textes autrefois centrés sont maintenant ferrés à gauche, des panneaux flottent au-dessus des contenus en plein écran.

Outre le mode sombre, remarquez les ajustements cosmétiques, notamment dans Photos. Image Apple.

Les ingénieurs d’Apple ont retroussé leurs manches pour réduire la taille des applications, améliorer les performances du système, et ajouter de nombreuses nouveautés aux applications intégrées. Safari gagne de nouvelles options de présentation, Mail gagne des options de formatage RTF, Notes gagne une vue galerie et la possibilité de partager des dossiers, Rappels a été entièrement revu…

Nous pourrions continuer cette litanie, mais arrêtons-nous sur Messages. Vous pouvez désormais proposer une fiche de contact, contenant toutes vos informations et votre memoji, que vous pourrez encore fignoler avec iOS 13. Changez d’adresse ou de memoji, et votre fiche sera automatiquement changée chez tous vos correspondants — et inversement. Vous pourrez taper des messages avec le nouveau clavier à balayage façon Swype, ou partager plus facilement avec le nouveau menu de partage.

Parlons aussi de l’appareil photo, qui intègre un nouveau mode d’éclairage de portrait, et la possibilité de modifier l’intensité de l’éclairage après coup. Photos est peut-être l’application qui montre le mieux les nouveaux éléments d’interface d’iOS 13 : la barre de titre disparait, les photos s’arrangent sous la forme d’une mosaïque qui s’anime au défilement, les nouvelles options de navigation apparaissent dans une barre flottante, et de nouveaux outils permettent d’éditer non seulement les photos, mais aussi les vidéos.

Pour aller plus loin :

Plans : de nouvelles cartes et un Street View

Plans mérite sa propre section : après avoir fait rouler ses voitures et voler ses avions pendant des années, Apple va enfin déployer des cartes plus détaillées et plus précises, aux États-Unis dans un premier temps. Surtout, elle possède désormais suffisamment de données visuelles pour être en mesure de proposer son propre « Street View », une vue au niveau de la rue qu’elle appelle Look Around.

Look Around. Image Apple.

Vous pourrez désormais organiser vos favoris sous la forme de collections, des listes de lieux que vous pouvez partager avec vos amis et vos proches. Apple a revu la gestion de la localisation dans les applications : vous pouvez désormais partager votre localisation une seule fois, et si vous la partagez en continu, une notification vous informera ponctuellement de la manière dont l’application a exploité vos données. Pour ne rien gâcher, Apple a fermé la porte qui permettait à certaines applications d’exploiter le Wi-Fi ou le Bluetooth pour déterminer votre position sans votre accord.

Siri : une voix plus synthétique, mais plus naturelle

Des AirPods à l’Apple Watch en passant par l’iPhone, Siri est présent sur tous les appareils frappés d’une pomme. Alors que chaque appareil possédait sa propre « expression » de Siri, Apple travaille à l’unification progressive de ces multiples assistants, pour former une sorte de « SiriOS » qui serait un assistant dans le nuage. Cela commence par une nouvelle voix, entièrement générée par ordinateur, mais plus fluide et plus naturelle.

Sur les AirPods, Siri peut désormais lire les messages dès qu’ils arrivent, et vous permet d’y répondre immédiatement. Le HomePod peut reconnaitre différentes voix, et répondre en conséquence. Approchez votre iPhone de votre HomePod, et grâce à Handoff, la musique ou le podcast que vous écoutez sur votre iPhone passera sur votre HomePod. Enfin, plus de 100 000 stations de radio sont désormais disponibles à travers Siri.

iPadOS : l’iPad n’est plus seulement un gros iPhone

La rumeur nous avait préparés à d’importants changements pour l’iPad. Elle ne nous avait pas préparés à une mise à jour si conséquente qu’elle mériterait un nouveau nom. Ne dites plus « iOS pour iPad », dites « iPadOS ». Cet iPadOS, donc, intègre les widgets aux côtés des icônes des applications sur l’écran d’accueil. Vous pourrez désormais lancer plusieurs instances d’une même application avec Split View, et utiliser App Exposé pour retrouver les différentes « fenêtres » d’une application.

Image Apple.

Les applications peuvent désormais utiliser une nouvelle vue en colonnes, notamment utilisée dans Fichiers, qui n’a jamais autant ressemblé au Finder, maintenant qu’il a récupéré les actions rapides et les métadonnées présentées avec macOS Mojave. Mieux : il permet enfin — enfin ! — de partager des dossiers dans iCloud, d’accéder aux disques externes et clés USB, d’importer des photos depuis une clé USB sans passer par l’application Photos, ou encore de (dé)compresser les archives ZIP.

Apple a considérablement simplifié la manipulation du texte : on peut déplacer le curseur dès que l’on a posé le doigt sur l’écran, sélectionner en laissant le doigt appuyé, et copier/couper/coller avec des gestes à trois doigts. On peut attraper l’ascenseur au vol pour défiler plus rapidement, et détacher le clavier virtuel pour le positionner n’importe où sur l’écran. Les utilisateurs de l’Apple Pencil, quant à eux, seront heureux d’apprendre que la latence a été divisée par deux.

Outre les nouveautés apportées à iOS, iPad OS gagne une toute nouvelle version de Safari beaucoup plus proche de la version macOS, qui possède notamment un gestionnaire de téléchargements. Enfin, Apple répond aux demandes des utilisateurs d’applications créatives, et intègrera les catalogues de polices de nombreuses fonderies, dont Adobe et Monotype, dans l’App Store.

Mac Pro : le Mac le plus puissant jamais créé

Apple ne pouvait pas laisser passer cette WWDC sans présenter le Mac Pro tant attendu. Son objectif ? Fournir « une architecture sans limites », « entièrement modulaire », « conçue pour les usages divers des professionnels ». Le résultat ? Une machine à l’apparence utilitaire, presque brutaliste, construite autour d’un simple cadre en acier. Ce cadre possède des pieds et des poignées, mais forme surtout le support sur lequel des modules viennent se greffer.

Image Apple.

Un énorme radiateur chapeaute de nouveaux processeurs Intel Xeon, entourés de douze emplacements pour des barrettes de mémoire ECC à 2 933 MHz. Le Mac Pro peut ainsi embarquer jusqu’à 28 cœurs et 1,5 To de RAM. Avec ses huit emplacements PCIe, il peut accueillir jusqu’à 4 cartes double wide et 3 cartes single wide, un emplacement étant occupée par une carte d’entrées/sorties comportant notamment deux ports Thunderbolt 3. Le châssis intègre deux ports Thunderbolt 3 supplémentaires, ainsi que deux ports Ethernet 10 GBe.

La carte graphique utilise un connecteur PCIe 16x standard, mais aussi un connecteur propriétaire construit autour du Thunderbolt, qui combine un canal DisplayPort et une alimentation jusqu’à 500 W. L’ensemble forme un « module MXP », qui peut se passer de ventilateur grâce à un énorme radiateur, qu’il embarque une petite carte AMD Radeon Pro 580X ou une grosse carte AMD Radeon Pro Vega II. Il peut même intégrer deux cartes Pro Vega II, reliées avec Infinity Fabric Link. Et comme le Mac Pro peut intégrer deux modules MXP, il peut posséder jusqu’à quatre cartes graphiques.

Les vidéastes pourront aussi ajouter une nouvelle carte accélératrice intégrant un FGPA entièrement dédié au processing des fichiers vidéo. Baptisée AfterBurner, cette carte permet de travailler directement sur les sources ProRes et ProRes RAW, et d’afficher jusqu’à trois flux 8K ou douze flux 4K en temps réel. Une alimentation 1 400 W fournit le courant nécessaire à tous ces composants, refroidis par trois ventilateurs en façade. Une coque en aluminium, percée de multiples trous à la forme travaillée, recouvre le tout.

Image Apple.

Un écran 32" Retina 6K (6 016 x 3 384 px) accompagne le Mac Pro. HDR, P3, 10 bits, cet écran coche toutes les cases. Avec son système de refroidissement passif dérivé de celui du Mac Pro, il peut délivrer 1 000 nits de luminosité de manière constante, et même jusqu’à 1 600 nits en pointe pour les besoins des contenus HDR. Ajoutez des noirs extrêmement profonds, et vous obtenez un contraste de 1 000 000:1. Apple parle d’Extreme Dynamic Range ou XDR, qui donne son nom à cet écran, baptisé « Pro Display XDR ».

La dalle du Pro Display XDR, donc, possède un revêtement antireflet. Une version mate est dépourvue de tout revêtement : c’est la dalle elle-même qui est gravée à l’échelle microscopique. Son pied rappelle celui de l’iMac G4 : lesté par un contrepoids, il peut être réglé sur trois axes, et permet même de pivoter la dalle en portrait. Démontable, il peut laisser sa place à une monture VESA. Vous pourrez relier deux Pro Display XDR à votre MacBook Pro en Thunderbolt 3, et jusqu’à six écrans à votre futur Mac Pro.

Le Mac Pro est une machine étendard, qui vient rivaliser avec les stations les plus puissantes de Dell et HP, celles que l’on retrouve dans les studios d’Hollywood. C’est une machine qui se vendra à quelques (dizaines de) milliers d’unités, mais qui est importante pour l’image de la marque. Le Mac Pro est annoncé à 5 999 $ avec un processeur octacœur, 32 Go de RAM, une maigre carte AMD Radeon Pro 580X, et 256 Go de stockage.

Dans la foulée de sa commercialisation cet automne, il sera décliné dans une version conçue pour les racks. Le Pro Display XDR est annoncé à 4 999 $, et même 5 999 $ pour la version mate. La monture VESA spécifique sera vendue 199 $, et le pied entièrement réglable sera proposé en option (un souffle a parcouru la salle lorsque cette information a été révélée) pour la bagatelle de 999 $. Étendard, que l’on vous dit.

macOS Catalina : le Mac se rapproche toujours plus de l’iPad

« Catalina », voici le nom de la nouvelle version de macOS, celui d’une ile au large du port de Los Angeles. Ses nouveautés ? À part SideCar, une fonction qui permet d’utiliser l’iPad comme un écran externe, voire comme une tablette graphique avec l’Apple Pencil, elles proviennent toutes de l’iPhone et de l’iPad. À commencer par le projet Catalyst, le nom officiel du projet Marzipan, qui permet de porter les applications iPad vers le Mac. Disponible dès aujourd’hui dans Xcode, il a déjà été éprouvé dans Gameloft et Twitter.

Image Apple.

Vous en avez rêvé, Apple l’a fait : iTunes intègre un client mail éclate. Le volet musical intègre l’application Music, les podcasts prennent place dans l’application Podcast, les séries et les films sont exfiltrés vers l’application TV. Vous voulez encore synchroniser votre iPhone manuellement ? Vous le retrouverez désormais dans la barre latérale du Finder. Temps d’écran, la nouvelle interface des applications Photos et Rappels, ou encore la galerie de Notes passent directement d’iOS à macOS.

De la même manière, la nouvelle application « Localiser mon », qui fusionne « Localiser mon iPhone » et « Localiser mes Amis », débarque sur macOS. Une fois iOS 13 et macOS Catalina installés, les appareils émettront ponctuellement une sorte de signal de détresse en Bluetooth, chiffré et anonymisé. Les appareils environnants seront capables de le capter et de le relayer aux serveurs d’Apple : vous pourrez ainsi localiser votre iPhone ou votre Mac même s’il n’est pas connecté au réseau.

Image Apple.

Entre autres nouveautés communes, il faudra encore parler du contrôle vocal du système, ou du verrouillage d’activation sur les Mac dotés d’une puce T2. Mais vous pourrez les découvrir dans nos nombreux articles sur la WWDC 2019, ou en installant vous-mêmes les nouveaux systèmes. Les versions bêta de macOS Catalina, iOS 13, iPadOS 13, tvOS 13, et watchOS 6 sont disponibles dès aujourd’hui. Les bêtas publiques seront disponibles dans le courant du mois de juillet. Les versions finales seront publiées, comme toujours, au début de l’automne.

avatar Alberto8 | 

La meilleure WWDC depuis des années !

avatar Polochonappleseed | 

@Alberto8

Tellement, mais tellement vrai

avatar armandgz123 | 

@Alberto8

C’est clair !

avatar onclebobby | 

Sérieux, le pied de l'écran en option?! On le fait tenir comment si on ne prend ni le VESA ni le pied? Apple se moque du monde, c'est comme si elle vendait une voiture sans roues!

avatar angelbj | 

@onclebobby

Il doit être probablement livré avec un pied non réglable. 1000€ le pied réglable c’est juste wtf

avatar Alberto8 | 

@onclebobby

Bientôt l’iMac sans souris ni clavier , l’Apple TV sans télécommande , l’iPhone sans écouteur / ou sans chargeur...🤔🥴

avatar Zara2stra | 

@onclebobby

Et oui, Apple c'est pas pour les fauchés qui vivent des minimas sociaux.
Retourne faire mumuse chez ton copain Xavier avec ta Freebox lowcost.

avatar Dimemas | 

ah bon ?
moi j'ai pas vraiment trouvé, disons qu'ils sont champions du monde du discours marketing américain avec leur fantastic, amaaaaazing .
J'en peux plus.

Cette boite est à vomir.
Entre Tim cook qui se gargarise d'entrée de sortir les meilleurs appareils du monde alors que c'est totalement faux ! surtout quand on sort une gamme macbook vendus à prix d'or avec autant de problèmes de conception.
Des iPad tordus mais tout va bien.
Des iPhones trop chers.
Des iMac avec DD à plateau de 5400 vendus trop chers.

Pour ensuite se comparer à android et dire, "ouaiiiiiiis ! on est trop badass ! les gens nous adorent trop trop beaucoup, on a 85% des gens sous iOS 12 là ou android 9 en a 10%..."
bah écoute cookie, déja si tu n'imposais pas les MAJ sur Devices, le résultat serait nettement différent, faire des popup à tout va pour inciter les gens à faire (Quoi ? encore ce message, il me saoule, tient je vais faire la MAJ) , imposer des MAJ d'iOS pour avoir les MAJ d'applications, pour utiliser son iPhone correctement etc...

Bref un discours rodé...
Beaucoup de sensationnalisme comme la description du mode sombre... craig était en train d meubler, ça en était presque pitoyable et tout le monde applaudit comme des imbéciles... c'est juste un changement d'interface.
Le clavier glissant ... qui existe depuis des années sur les concurrents, plans amélioré, il était temps !
l'AR qui fait toujours aussi jouet...
tvOS avec apple TV + qui va se prendre un gifle en début d'année 2020 avec dysney, stadia, micromou...

bref, il est loin le temps où apple avait les pieds sur terre.

oh et wait ! un mac pro à partir de 6000 EUROS ! et une écran à 6000 EUROS SANS pied !
ça ne tourne pas rond chez eux...

avatar Malouin | 

@Dimemas

Autant de haine ! Il faut mieux ne pas revenir sur ce forum plutôt que ce faire du mal à ce point. Ou changer son ordonnance...

avatar Dimemas | 

@ malouin :
désolé si mon avis n'est pas comme le tien, toi tu ne sais pas réfléchir et tu encense toujours ce qu'ils font.

Tu n'as pas à m'empêcher de donner mon avis. Moi je ne le fais pas pour toi.

avatar Malouin | 

@Dimemas

Ben oui ! C’est classique ! Vous avez raison puisque j’ai tord...
Ce qui m’interroge c’est pourquoi venir ce faire mal à ce point en venant sur ce style de forum ? Et je vous rassurée, les avis contraire au mien sont tout à fait légitimes...

avatar guepatchou | 

Tellement vrai.
Cette boîte est devenue a vomir.
Aucune innovation a part des Mises a jour. Des prix totalement délirants...et un discours marketing " WE are the best" qui est digne d une secte

Steve jobs serait fou

avatar edel79 | 

@guepatchou c'est exactement ce que je suis dit : les applaudissements et cris à tout va faisaient penser au comportement d'une foule face au discours d'un évangéliste. L'aspect religieux en moins, bien sûr. Ça manquait un poil d'objectivité et de recul tout çà.
... mais au moins y avait du contenu, cette fois.

avatar Lonsparks23 | 

Oui c'est comme ces jeunes là qui vont bouger à des "concerts" c'est quoi l'intérêt d'aller dans un endroit trop bruyant, qui sent mauvais pour écouter de la musique de mauvaise qualité, en buvant de la "boisson" de mauvaise qualité, et en bougeant comme des anguilles... Et le pire c'est qu'ils crient et applaudissent ces bougres ! Ces jeunes et leurs sectes...

avatar 8enoit | 

@Alberto8

Très très bon cru que cette WWDC 2019

La seule grimace c’est sur les 256 Go du Mac Pro. Un 1er avril j’aurais éclaté de rire mais là… on voit qu’Apple ne change pas. Le prix du pied a également la couleur d’une mauvaise blague.
Mais comme le seul point noir est sur les prix, non sur le reste (l’essentiel), j’applaudis bien fort.

Ah oui tout de même. Le mode sombre bon… on en fait tout un plat. Quand on est honnête on appelle cela une fausse nouveauté.

avatar SquallX | 

Ce qui est « marrant » c’est qu’il soit simplement en aluminium et pas en gris sidéral, couleur mise en avant par Apple ces dernières années.

Le prix serait correct avec minimum 1To de SSD, là avec 256Go c’est du vol organisé... Et que dire du pied à 999$ ?!

avatar Minileul | 

@SquallX

Le souffle dans la salle, ça a du faire bizarre sur scène ;) encore pire que la vidéoconférence avec Bill Gates

avatar SquallX | 

@Minileul

Tu sens qu’ils sont vite passés à la suite après l’annonce du prix du pied 😂

avatar Rattlehead | 

Belle Keynote, rien a dire il y a eu vraiment pas mal de nouveauté. 👌🏻

avatar Mike Mac | 

iPadOS :

Après le clavier hardware qui servait à rien...

Après le le stylet inutile....

Arrivée de la vintage compatibilité clé USB !

Accessoire que d'aucuns ici balayaient du revers de la main en croyant que cela n'intéressait plus que de rares néandertaliens, et jubilant à l'idée d'une possible suppression de la prise jack.

Ils n'on pas encore osé la souris...

Mais attendons iPad OS 2 qui favorise ce genre de fantaisies par le futur...

avatar Nico_Belgium | 

Et si =)

Le réglage est un peu caché mais la souris est supportée sous iPadOS 13:
https://9to5mac.com/2019/06/03/ipados-13-includes-support-for-usb-mouse-...

avatar Eltigrou | 

@Mike Mac

? 🤔

avatar Dimemas | 

@ mike : mais tellement
gros retournement de veste
après ça rend l'pad plus indépendant, mais ça ne fait toujours pas pour moi un ordinateur à part entière...
Surtout au prix qu'il coute !

avatar TrollMan06 | 

Bof

avatar adrien1987 | 

iPadOS a l'air top, ça me donnerai presque envie de revendre mon "petit" iPad Pro pour un 12.9'

Pages

CONNEXION UTILISATEUR