20% du chiffre d’affaires des services d’Apple proviendrait de Google

Mickaël Bazoge |

En 2018, Google aurait versé à Apple 9,5 milliards de dollars en coût d’acquisition de trafic, autrement dit pour être le moteur de recherche par défaut dans Safari. Cette somme impressionnante calculée par Goldman Sachs représente 20% du total du chiffre d’affaires des services, ou encore un tiers des bénéfices d’Apple dans ce segment.

Si on ajoute au chèque de Google la commission prélevée sur les téléchargements de l’App Store, cela représente un peu plus de la moitié des revenus engrangés par les services l’an dernier, ou encore 70% des profits. Apple n’a donc certainement pas intérêt à se fâcher avec Google, ni à revoir drastiquement à la baisse sa commission sur les apps distribuées par ses soins.

Les services, c’est la nouvelle marotte de Tim Cook, et à raison. Ce segment a rapporté 10,8 milliards de dollars au dernier trimestre, en hausse de 19% par rapport à la même période de 2017. Sur l’année fiscale 2018, cette activité a engrangé un chiffre d’affaires de 39,75 milliards de dollars (contre 24,35 milliards en 2016). Selon les projections, elle devrait enregistrer des revenus de près de 59 milliards à l’horizon 2020.

Plusieurs services sont en préparation dans les coulisses de Cupertino, à commencer par celui de streaming vidéo, mais aussi celui sur la presse en illimité ainsi que ce mystérieux service lié à la santé. Goldman Sachs estime d’ailleurs que le constructeur devra lancer un abonnement de type « Apple Prime » (tout compris) pour compenser une éventuelle décélération des revenus provenant de Google. Cet abonnement commun est visiblement dans les tuyaux d’Apple, iOS 12.2 en présentant des traces.

Tags
avatar fousfous | 

C'est une bonne chose qu'Apple allège Google, surtout que de plus en plus de monde utilisent un autre moteur de recherche à la place.

avatar Garfield3 | 

Apple et ses dirigeants toujours fidèle a eux mêmes
Samsung nous vole, scandale procès et qui est le premier fournisseur d'Apple non !.. Ça serait pas Samsung 🙄

Apple se fait le chantre de la protection de la vie privée et ceux qui utilisent vos données sont méchant .... Et qui est l'une des plus grosses machine a cash d'Apple et qui va à l'encontre de ses principes en lui faisant un max de pub ...Google

Apple est aussi honnête que certains hommes politiques colombiens qui luttaient contre la corruption en se faisant financer par Pablo Escobar 😁😁😁

Je comprends mieux le logo c'est pas une pomme croquée c'est un Q avec trou 😅

avatar Pyjamane | 

"De plus en plus de monde" ? Où as-tu rêvé ça ???
Google n'a jamais été aussi puissant.

avatar debione | 

@foufou
Ah bon ? Perso. Je suisbien le seul dans mon entourage a essayer de temps. À. Autre un autre moteur de recherche... Pour finalement toujours revenir chez Google tellement le delta de la pertinence des recherches est important... Et l'impression que plus le temps avance et plus l'écart se creuse...
Yn iPhone sans accès Google c'est pire que posséder un wiko... 😋

avatar Madalvée | 

À ce niveau là c'est de la rançon, comme pour le service de news.

avatar XXL | 

Ça reste quand même Google le plus propre visuellement, qui a envie d’utiliser un moteur de recherche laid ...

avatar thebarty | 

@XXL

Euh, je dois être fatigué, mais je n’ai rien compris de ton commentaire...

avatar marenostrum | 

la page de Google est la plus claire, la plus visible graphiquement et la plus fiable en algorithme, comparé aux autres moteurs de recherche.

il faut dire aussi que Apple (ou Ive) a suivi Google dans le Flat Design, devenu à la mode partout même à la TV.

avatar - B'n - | 

- Startpage : les résultats Google, sans être pisté
- DuckduckGo : parfait aussi, avec la possibilité de basculer sur Google ou Google Images en ajoutant !g ou !gi à tes mots clés.

Qwant, c'est vrai que l'interface est bof.

Dans tous les cas, arrêtons de nourrir la bête.

avatar armandgz123 | 

@XXL

Ce qui est pratique surtout c’est toutes les « fiches » que sort quand, par exemple, on rentre le nom d’un restaurant : adresse, contact, avis, temps d’itinéraire, horaires, prix...

avatar Ducletho | 

Apple est un des plus gros pourvoyeur de data pour Google : le meilleur rabatteur

avatar marc_os | 

« Si on ajoute au chèque de Google la commission prélevée sur les téléchargements de l’App Store, cela représente un peu plus de la moitié des revenus engrangés par les services l’an dernier, ou encore 70% des profits. »

Raisonnement totalement fallacieux !
(1) En effet, les services de Google payés par Apple ne sont pas des « services d'Apple » mais des services de Google.
Et c'est parfaitement clair pour tout le monde. Quand on fait une recherche dans Safari, si c'est Google qui fait la recherche, on le voit très vite si on n'était pas au courant.

Donc :
(2) Vous ne devez en aucun cas ajouter le « chèque de Google » à « la commission prélevée sur les téléchargements de l’App Store »*.
(3) (2) => votre titre est faux, limite mensonger.

(*) Inverser l'ordre des choses en écrivant « on ajoute au chèque de Google ... »
ne trompe personne.

avatar webHAL1 | 

@marc_os
« En effet, les services de Google payés par Apple ne sont pas des "services d'Apple" mais des services de Google, et c'est parfaitement clair pour tout le monde. »

C'est Google qui verse de l'argent à Apple, pas l'inverse.

avatar SyMich | 

C'est Apple qui comptabilise le chèque de Google dans son actIvité "Services"!
Et vu ce que ça représente, il n'est pas inutile de le savoir pour relativiser les annonces d'Apple en matière de performance de son activité services.
(J'imagine que c'est parce qu'Apple considere que c'est un "service" qui est fourni, moyennant finances, à Google que c'est comptabilisé ainsi)

avatar SyMich | 

D'ailleurs il est logique que le prelèvement de 30% sur les développeurs d'apps soit comptabilisé au même endroit car c'est également un service qui leur est rendu, aux yeux d'Apple. C'est le même service que celui qu'achete Google: l'accès à une clientèle totalement captive!

Et Apple continue dans cette voie, quand ils indiquent renforcer leur présence sur les services.
Avec Apple News ils escomptent convaincre la Presse de payer pour accéder à ces même clients captifs,
Idem avec les apps Santé vis à vis des Mutuelles d'assurances

Avec Apple c'est pas parce que c'est loin d'être gratuit que nous ne sommes pas quand même "le produit"!

CONNEXION UTILISATEUR