WWDC 2018 : ce qu'il faut retenir de macOS Mojave, iOS 12, tvOS 12 et watchOS 5

Christophe Laporte |

Une WWDC de transition ? Voilà à quoi on pouvait s’attendre au premier abord, tant les grandes manœuvres sont attendues pour 2019 ou 2020. Ce sentiment était sans doute renforcé chez certains par le fait que l’Apple Store n’a même pas eu la délicatesse de fermer ses portes pendant quelques heures. Reste que les chantiers sur lesquels Apple est engagée, sont nombreux, variés… et complexes : ses différents systèmes d’exploitation, mais également Siri, iCloud, Santé, HomeKit, CoreML, ARKit ou encore le rapprochement toujours plus profond entre iOS et macOS sont des chantiers prioritaires pour la firme de Cupertino.

Un écosystème en pleine forme

Pour Apple, la WWDC est toujours un exercice de séduction vis-à-vis des développeurs, dont une partie non négligeable passent une bonne partie de l’année à rouspéter de certaines décisions d’Apple.

Pour les réconforter (si nécessaire), Tim Cook a livré une batterie de statistiques à l’occasion du dixième anniversaire de l’App Store. La plateforme de distribution d’Apple compte aujourd'hui 500 millions de visiteurs chaque semaine. Des visiteurs qui dépensent beaucoup puisque le cap des 100 milliards de dollars reversés aux développeurs sera atteint cette semaine.

Et pour encourager toujours plus de monde à découvrir ses outils de développement, Tim Cook en a lourdement fait la promotion, et plus particulièrement de Swift Playgrounds qui permet en toute simplicité de goûter aux joies du langage maison.

iOS 12 : comme un air de Snow Leopard

La présentation d’iOS 12 par Craig Federighi a été sans surprise. Les nouvelles versions du logiciel système d’Apple sont plus rapidement adoptées que les nouvelles versions d’Android, une comparaison toujours amusante même s'il faut convenir qu'iOS 11 a été moins populaire par rapport à ses prédécesseurs. Toutefois la satisfaction client est au sommet (95 %), mais le discours qui suit est plus ambivalent.

Craig Federighi annonce qu’avec iOS 12, Apple s’est concentrée sur les performances et que celui-ci fonctionne sur les mêmes appareils que son devancier. Comme si quelque chose ne s’était pas passé correctement avec iOS 11.

Reste que les possesseurs d’iPhone 6 Plus attendront sans doute avec impatience les 40 % de gain lors du lancement d’appels, les 50 % avec le clavier et les 70 % avec l’appareil photo. Le grand manitou de la technique d’Apple a expliqué que le successeur d’iOS 11 serait particulièrement efficace durant les fortes charges.

Pour aller plus loin :

ARKit : enfin du concret

Votre téléphone faisait déjà office de porte-feuille, de lampe de poche, de mémo ou encore de Dictaphone. Avec iOS 12, il pourra également faire office de règle avec Mesures, une application qui permet de facilement mesurer tout et n’importe quoi grâce à ARKit 2.0…

Dans le domaine, Apple a présenté un nouveau format dédié à la réalité augmentée baptisé USDZ. Craig Federighi a comparé ce format avec Coup d’œil pour la réalité augmentée. Afin de s’assurer du succès de ce format, Apple n’a pas cherché à jouer en solo. Elle a travaillé sur ce format avec Autodesk, Pixar et Adobe, entre autres. USDZ sera prochainement géré dans la suite de l’éditeur de San Jose. Ce format sera aussi disponible dans certaines apps d’Apple comme Apple News ou depuis Safari.

ARKit 2.0 améliore la détection de visage, la qualité des rendus, la détection d'objets en trois dimensions, améliore la persistence des expériences. La démonstration d’un jeu Lego qui sortira d’ici la fin de l’année, était particulièrement convaincante avec le support multijoueur : deux utilisateurs « voient » les mêmes objets en réalité augmentée.

Pour aller plus loin :

Photos, Apple News, Apple Books et Dictaphone s’améliorent

Photos s’inspire d’Apple Music avec une section Pour Vous ; l'app dispose d’un moteur de recherche entièrement revu qui vous aide à trouver et à partager plus facilement des clichés. Si vous sélectionnez une photo d'un évènement, l'app se propose par exemple de la partager avec vos amis. Mieux encore, vos amis peuvent ensuite partager les photos qu’ils ont prises au même moment.

Les applications fournies avec le système évoluent à des degrés variés. Apple a revu en profondeur l’application Bourse par exemple, qui incorpore une section Apple News. Mieux encore, elle arrive enfin sur iPad. iBooks a aussi été revu et s’appellera désormais Apple Books. Mais dans ce lot de petits changements, le plus important est sans doute qu’Apple va enfin autoriser les éditeurs de logiciel de navigation à s’attaquer à CarPlay.

Pour aller plus loin :

Siri dispose enfin d’un Automator

Siri connait peut-être sa plus grande évolution avec l’intégration de Workflow, qui sera probablement à iOS ce qu’Automator est (était ?) à macOS. Toutes les applications pourront avoir des raccourcis. Un exemple avec Tile, l’application qui permet de retrouver ses clés. Vous pourrez facilement les retrouver via Siri avec une phrase que vous aurez définie préalablement.

Plus important encore, Siri sera enfin proactif. Il vous fera des suggestions via l’écran de verrouillage. Vous êtes au cinéma ? Siri vous invitera à mettre votre téléphone en mode silencieux. Il apprendra de vos habitudes. Par exemple, si vous commandez un café tous les matins, Siri peut le suggérer de bon matin sur votre écran verrouillé.

Enfin comme évoqué plus haut, une application directement inspirée de Workflow permettra à l’utilisateur de créer ses propres raccourcis. On pourra ainsi créer des séquences qui automatiseront l'exécution de plusieurs actions dans un même élan

Pour aller plus loin :

Le bien-être numérique : la nouvelle lubie d’Apple

Pas vraiment une surprise, Apple l’avait annoncé en amont, iOS 12 inclut des options de "santé numérique" pour mieux contrôler le temps que l'on passe avec son iPhone et gérer l'afflux de notifications que l'on reçoit. On pourra bloquer ses notifications pendant un certain temps. iOS 12 vous proposera également un tableau de bord hebdomadaire vous indiquant le temps que vous passez sur votre iPhone et sur chaque app. Vous aurez également la possibilité de vous fixer des limites.

Enfin, iOS permettra de mieux contrôler les activités de vos enfants. Vous pourrez depuis votre iPhone par exemple gérer les applications auxquels ils ont accès ainsi que les plages horaires d’accès.

Pour aller plus loin :

Messages découvre les Memoji

Apple a travaillé Messages pour le rendre toujours plus fun. Le suivi de langue a été amélioré. De nouveaux animojis (fantôme, un tigre, un koala et un T-Rex) ont été ajoutés. Mais la grande « nouveauté » vient sans doute du fait qu’un ingénieur d’Apple s’est offert une Nintendo DS à Noël.

Avec Messages, vous pouvez créer des Memoji. Qu’est-ce qu’un Memoji ? Tout simplement, un Animoji à son image !


Vous pouvez totalement personnaliser votre Memoji. D’un point de vue technologique, la démonstration mérite d’être regardée et est assez impressionnante (et accessoirement un motif d’achat d’iPhone X ?).

FaceTime enterre (enfin) iChat AV

Mais surtout, on se félicitera que FaceTime se mette finalement (!) au niveau d’iChat AV et même le surpasse enfin. Il sera possible de faire des conférences vidéo jusqu’à 32 personnes en même temps (vous n’aurez plus d’excuses pour garder Skype 💩). Pour gérer ces groupes notamment, FaceTime s’intègre dans Messages.

Lors de conférences en groupe, FaceTime met en avant automatiquement la personne qui parle. Il est enfin possible d’utiliser des filtres en temps réel : des Memoji par exemple, pour rendre ses conversations plus fun.

Pour aller plus loin :

watchOS 5 impressionne

Sans surprise, iOS 12 et ses nouveautés ont occupé une très large partie du keynote. Mais ce qui est intéressant à noter, c’est qu’Apple a embrayé ensuite sur l’Apple Watch. Tim Cook a évoqué encore une fois un cas où l’Apple Watch a permis de sauver une vie.

Avec watchOS 5.0, Activité cherche à vous motiver encore plus en permettant de lancer des défis à vos amis. Ils pourront durer une semaine, et des trophées spéciaux seront offerts aux gagnants (bon courage, Mickaël).

De nouveaux exercices font leur apparition : l'Apple Watch saura mesurer le yoga et la randonnée. Pour les activités en lien avec la course et la marche, une nouvelle unité de mesure sera disponible : le nombre de pas par minute. La grosse nouveauté de watchOS 5 pour les plus sportifs, c'est la détection automatique du lancement et de l'arrêt d'un exercice, une fonction attendue de longue date.

Si on s’éloigne des activités sportives, watchOS 5.0 incorpore quelques nouveautés bienvenues comme :

  • Une app Walkie-Talkie, qui permet de communiquer très facilement via cellulaire et en Wi-Fi. Potentiellement, une killer-app !
  • Le cadran Siri qui s’approche de la maturité en intégrant notamment les raccourcis pour lancer des tâches automatisées et de nouvelles cartes (les développeurs pourront créer leurs cartes) .
  • Les notifications interactives.
  • Une application Podcast !

Pour aller plus loin :

A l’inverse, on notera que tvOS n’a que peu évolué, il y a tout de même la prise en charge de Dolby Atmos, et de petits changements dans la fonction économiseurs d’écran (lire : tvOS : Dolby Atmos et économiseurs d'écran améliorés).

macOS Mojave : le plein de nouveautés pratiques !

Le nouveau macOS s’appelle donc… macOS Mojave. La rumeur avait raison, cette version incorpore bel et bien un mode nuit et sa version d’Apple News. Mais ce n’est pas tout, d’autres applications ont été adaptées d’iOS à savoir Maison, Bourse et Dictaphone.

Si Mojave n’incorpore par forcément une pléthore de nouveautés, certains devraient faciliter la vie des utilisateurs. Avec Desktop Stacks, votre bureau ne devrait (enfin) plus être en bazar. Le Finder saura regrouper les différents fichiers sous forme de piles en fonction de critères que vous aurez prédéfinis (lire : macOS Mojave : des "Stacks" pour ranger automatiquement son bureau) .

QuickLook a également été revu. Il permettra de regarder rapidement un document, mais également de l’éditer. On pourra ainsi signer un PDF sans avoir à quitter le Finder. L’outil de capture s’inspire pour sa part fortement d’iOS. On notera d’autre part qu’à l’heure du RGPD, Apple a blindé Safari pour renforcer encore un peu plus la sécurité !

Pour aller plus loin :

La revanche du Mac App Store

Le Mac App Store a souvent été dénigré, pour ne pas dire plus. Avec macOS Mojave, Apple compte prendre un nouveau départ. Nouvelle interface inspirée d’iOS, mais surtout arrivée ou retour de plusieurs grands noms dont Adobe qui proposera Lightroom CC, Microsoft (Office 365), Panic (Transmit) et BareBones (BBEdit). C’est ce dernier qui a recueilli le plus d’applaudissements. Comme quoi, les développeurs ont bon goût.

Pas de fusion avec iOS, mais un projet pour les rapprocher

Apple va-t-elle fusionner macOS à iOS ? Craig Federighi a répondu en un mot : NON. Par contre, le responsable technique d’Apple a estimé qu’il y avait un moyen pour rapprocher ces deux mondes, et que macOS puisse profiter du dynamisme d’iOS.

C’est le fameux projet Marzipan qui était évoqué depuis plusieurs mois déjà.

Federighi l’a présenté comme un projet de plusieurs années. La première étape pour Apple consiste à valider ses propres outils. Les nouvelles apps portées sur macOS l’ont été avec Marzipan. Federighi a insisté sur le fait que ces adaptations ont nécessité très peu de ligne de codes.

La deuxième étape pour Apple consistera à proposer ses outils aux développeurs dès l’année prochaine. Avec un tel outil, si macOS et iOS restent distincts, les frontières logicielles seront toujours plus floues. De quoi lui permettre éventuellement d’initier de nouveaux projets hardware. Mais ça, c’est une autre histoire !

Pour aller plus loin :

avatar Julien Lavergne | 

Yeahhhhh !

Apple vaincra !

avatar 33man | 

@Julien Lavergne

Hmm moi ce qui me fait peur...

SIRI... Face à Google siri est un enfant de 2 ans qui sait à peine balbutier... Et pas franchement l'air d'avoir du machine learning derrière pour améliorer les choses...

Sinon oui bah une mise à jour sympa, mais je vais faire mon pénible, toujours pas de mode multiusers pour ipad...

Bref c'est bien mais rien de révolutionnaire ou indispensable.

avatar Julien Lavergne | 

@33man

Siri est une plaie ouverte et béante !

Google Assistant une divinité !

avatar C1rc3@0rc | 

@33man

Il faut relativiser.
Les assistants vocaux sont des interfaces supplémentaires, qui parfois peuvent etre des alternatives (en bagnole par exemple) mais sont incapables de remplacer - encore pour un bon moment - les interface clavier+souris sur les machines de production et le tactile sur les machines de consultation.

«Sinon oui bah une mise à jour sympa, mais je vais faire mon pénible, toujours pas de mode multiusers pour ipad... »

Tu n'es pas pénible, Apple n'a - dans ce keynote - répondu a quasi aucune demandes primordiales des utilisateurs ni concrétisé ses engagements et ce qu'il pouvait être attendu après les communications d'excuses des 2 dernières années.

Ni MacOS ni iOS ne progressent et il ne font que devenir ce qu'auraient du être les versions présentées l’année dernière - et encore rien des evolutions qu'on pouvaient légitimement attendre apres la serie de problemes qu'ont fait subir iOS 11 et MacOS 10.13 ne semblent avoir ete mise en oeuvre... Mais on va attendre de voir ce que donnent les beta.

Si iOS va tourner sur 4 generations d'iPhone, MacOS - menhir immobile - lui abandonne de manière injustifiable, arbitraire et détestables les machines d'avant 2012....

MacOS 10.14 devait etre un Windows 7 faisant oublier le Windows Vista qu'etait MacOS 1013... finalement il n'en sera rien.

Obsolescence programmée, ça c'est confirmé.
Mepris du Mac toujours bien aux commandes? Difficile de dire le contraire.
Mepris des utilisateurs Mac, ça c'est clair.

Bref Apple vient d'enterrer 2 ans d'efforts de communication pour retenir le utilisateurs MacOS.

avatar Bigdidou | 

@C1rc3@0rc

"Ni MacOS ni iOS ne progressent et il ne font que devenir ce qu'auraient du être les versions présentées l’année dernière"

Sauf que c'était précisément l'engagement d'Apple : "on vous a entendu, pas d'évolution cette année, mais une stabilisation des OS".
S'ils ne l'avaient pas fait, les gens (dont toi, mais bon, on est habitué) auraient sorti les rengaines de l'année dernière.

"Obsolescence programmée, ça c'est confirmé"

Pas vraiment, non.
Dans ta tête qui confond fantasmes et réalité, mais dans la vie, avec la vraie définition des mots et des concepts, pas du tout.
Les macs non supportés par Mojave ne s'arrêteront pas le jour de son déploiement, et on ne sait rien de la politique d'Apple et ce qu'elle prévoit pour la poursuite des correctifs de sécurité pour Sierra et HS.

Quelles "nouveautés" peux-tu bien attendre de Mojave ?
Moi, rien, j'ai déjà beaucoup trop de fonctions inutiles et redondantes.
Alors, je ne suis probablement pas représentatif, mais travaillant avec mon mac (tu prétends la même chose, mais ta chasse à la 'nouveauté' me mets sacrément le doute), ce que j'attends de Mojave, c'est des trucs qu'on ne dit pas dans une Keynote :
- la correction des bugs très gênant cornant le pdf
- la correction des bugs d'implantation de Samba
- des améliorations/correction de bugs du Finder (par exemple un comportement enfin prévisible de la fusion de dossiers lors d'un copier-collier).

avatar C1rc3@0rc | 

@Bigdidou

«Sauf que c'était précisément l'engagement d'Apple : "on vous a entendu, pas d'évolution cette année, mais une stabilisation des OS".
...
Quelles "nouveautés" peux-tu bien attendre de Mojave ?»

Ta remarque amalgame nouveautés et évolutions.

Je n'attendais pas de nouveautés et je dénonce assez la course au "novatisme" et les cycles de sortie de nouvelle versions.
Par contre comme je l’écris j'attendais comme tout le monde qu'iOS et MacOS évoluent dans le sens de ce que la communication de crise d'Apple énonce et répondent aux demandes des utilisateurs.

Si iOS, procès a la pelle obligent, se targue de supporter les 4 générations de machines, MacOS lui en largue 2 a 3 par rapport a son sinistre prédécesseur alors - comme tu l’évoques - il n'y a pas de nouveautés (ou si peu) mais une stabilisation et consolidation.
Pourtant Apple doit assurer le support de toutes ses machines pendant 7 (Californie) a compter de la fin de la commercialisation... Ce qui au minimum concerne les Mac sortis en 2009!

J'ai souvent assimilé MacOS 10.13 a Windows Vista (en terme de dysfonctions, instabilités, dangerosités mais aussi obsolescence programmée) et espéré que MacOS 10.14 serait assimilable a Windows 7, dont le support de machines de niveau inférieur a celles minimales pour Windows Vista.

Le fait est qu'Apple réduit le nombre de génération supportées et augmente le niveau minimal matériel pour être supporté.

Apres Federighi a mis l'accent sur l'optimisation d'iOS (+40% de performance sur la plus ancienne machine si je me trompe pas).
Mais rien de similaire sur MacOS!

Nombres de professionnels (et associations) réclament des versions LTS des OS d'Apple. Rien!

Parmi les évolutions sur iOS a peu pres tout le monde réclame ou reconnaît qu'une gestion des sessions est l’évolution la plus nécessaire. Rien!

«Moi, rien, j'ai déjà beaucoup trop de fonctions inutiles et redondantes.
Alors, je ne suis probablement pas représentatif, mais travaillant avec mon mac (tu prétends la même chose, mais ta chasse à la 'nouveauté' me mets sacrément le doute), ce que j'attends de Mojave, c'est des trucs qu'on ne dit pas dans une Keynote :
- la correction des bugs très gênant cornant le pdf
- la correction des bugs d'implantation de Samba
- des améliorations/correction de bugs du Finder (par exemple un comportement enfin prévisible de la fusion de dossiers lors d'un copier-collier).»

La je suis totalement d'accord avec cette liste et elle concerne bien des évolutions réclamées depuis des années.

Par contre je suis pas d'accord sur le fait que ce soit «des trucs qu'on ne dit pas dans une Keynote »
Appe est en situation de gestion de crise:
- annulation et report des "nouveautés" au profit de la stabilisation des OS
- series de failles, bug, dysfonctions,... aillant fait la mauvaise réputation d'iOS 11 et MacOS 10.13 et l'actualité d'Apple durant les 12 derniers mois.
- proces qui se multiplient notamment sur les fonctions considérées comme relevant d'obsolescence programmée.
- reconnaissance de l'inadaptation des Mac sortis depuis 2013 aux demandes du marché
- reconnaissance de la negligence des clients professionels et de l'education
...
Cette keynote etait celle de la gestion d'une des principales crises de l'histoire d'Apple. S'il y avait bien une chose dont il fallait parler c’était de ces problèmes et en face donner soit les solutions qui sont mises en oeuvre avec iOS 12 et MacOS 14, soit prendre des engagements et faire démonstration du serieux de la prise en charge de ces problemes.

Un petite partie a bien ete evoqué concernant la gestion de la securité et de la confidentialité. Ça a ete très vite et c'est tres partiel.

Au lieu de passer du temps sur les fonds d'ecrans (dans le genre remplissage pour ne rien dire, c'est une reference) ou faire ramer une sportive (qui en terme figurée n'etait pas la seule a ramer dans ces présentations abracadabrantes), il y avait des questions essentielles a traiter qui ont ete le coeur de l'actualité ces derniers mois.

Pas un mot sur la gestion de Spectre alors que le grand public l'entend tous les 4 matins.
Pas un mot sur l’évolution de la conception et réalisation pour éviter que les versions bugguées se retrouvent dans la nature...
Pas un mot sur l'amelioration des performance de MacOS 10.14 qui pouvait facilement faire mieux que les 40% d'iOS vu d'ou part 10.13...

Et puis tout de meme, vu la communication qu'Apple deploit pour retenir les clients Mac en s'excusant d'avoir pondu - depuis 2013- des machines inaptes a repondre aux besoins du marché c'etait un minimum d'annoncer un feuille de route pour l'evolution du Mac a defaut d'annoncer de nouvaux Mac.

Donc, si, la communication de crise avait bien sa place dans cette keynote et son absence est assourdissante.

avatar jazz678 | 

@C1rc3@0rc

« Par contre comme je l’écris j'attendais comme tout le monde qu'iOS et MacOS évoluent dans le sens de ce que la communication de crise d'Apple énonce et répondent aux demandes des utilisateurs. »

Comme tout le monde ? Comme souvent tu prends 2-3 trucs qui t’arrangent et tu veux en faire un avis général.
Tout le monde sait que Apple fait évoluer ses produits uniquement en fonction des desiderata et autres vociférations glanées sur le net. Est-ce ce qui constituerait pour toi « ce que demandent les utilisateurs »? Où as-tu un accès (que nous autres n’aurions pas) aux études de marché et études des besoins clients menées par Apple?
Franchement...

avatar Yacc | 

@jazz678

Du Circé pur jus 🤢

avatar jazz678 | 

@C1rc3@0rc

« Et puis tout de meme, vu la communication qu'Apple deploit pour retenir les clients Mac en s'excusant d'avoir pondu - depuis 2013- des machines inaptes a repondre aux besoins du marché »

Ah? Apple a fait une communication disant qu’ils s’excusaient d’avoir proposé des machines inaptes à répondre aux besoins du marché?

avatar Yacc | 

@jazz678

Il semblerait même que Tim Cook se soit fraîchement convertis à la religion catholique romaine et envisage de faire le pèlerinage de Sain-Jacques-de-Compostelle vêtu simplement d’un cilice et à genoux en se faisant flageller continuellement avec des orties pour expier ses insultes hérétiques répétées à la doctrine de la foi dont Circé est le gardien incorruptible 😂

avatar adixya | 

Ah il est en forme ce soir, toujours dans ce monde parallèle dystopique, non mais ça fait flipper.
Soit il se fout du monde et ne croit pas un mot de ce qu’il dit et veut juste titiller les rageux, ce serait dans ce cas fait avec un certain talent, soit on a un beau cas de psychiatrie et d’inadaptation a la réalité 😂

avatar jazz678 | 

@C1rc3@0rc

Les mêmes radotages, du copier/coller en boucle...
...et on avance pas

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Donc, si, la communication de crise avait bien sa place dans cette keynote et son absence est assourdissante. »

Pour qu’il y est communication de crise, il faut qu’il y est crise et de crise il n’y a que dans ton imagination.

- L’activité iPhone se porte fort bien malgré un iPhone X que tu voues aux gémonies et dont tu n’as eu de cesses que de clamer l’échec.
- l’iPad redresse la tête joliment.
- Le Mac est à un des plus haut niveau de PDM de son histoire malgré une offres que tu conchis
- La Watch dont tu annonces la mort depuis son lancement ne cesse de croître.
- Les service que tu méprises un par un ont une impressionnante croissance.

Et tu oses parler de crise 🙄

Que veux tu les réalités du business sont très loin de tes vues étriquées de techniciens laborieux à la pensée mécanique stérile.

Après il est légitime de dire qu’Apple ne s’embarrasse pas pour rassurer un microcosme qui risque de partir.

Mais cela ne fait que montrer le peu de valeur économique de ce microcosme dont Apple peut visiblement se passer.

Crois bien que s’il y avait là une cible importante ses attentes seraient adressées.

avatar jazz678 | 

@C1rc3@0rc

« Appe est en situation de gestion de crise:

Ça serait une consécration pour toi que ce soit le cas, après toutes ces démos capillotractées que tu nous sors depuis un moment.

« - annulation et report des "nouveautés" au profit de la stabilisation des OS »

Où vois-tu qu’il y a eu un report de nouveautés ?
Apple procède selon un calendrier/schéma reproduit depuis des années : annonces logicielles puis matérielles.
Mais tu diras certainement que les annonces macOS, iOS, tvOS et watchOS n’en étaient pas puisqu’elles ne répondent pas à ce que demande le grand public

« proces qui se multiplient notamment sur les fonctions considérées comme relevant d'obsolescence programmée. »

Quel procès ? Il y a pour l’instant des plaintes et une enquête. Et uniquement en France puisque ce délit n’est inscrit nul part ailleurs dans la loi.

« reconnaissance de l'inadaptation des Mac sortis depuis 2013 aux demandes du marché »

Quand?

« Cette keynote etait celle de la gestion d'une des principales crises de l'histoire d'Apple »

Rien que ça

avatar osxkiller92 | 

@C1rc3@0rc Ah ça y est ! Le retour de l’argument de l’obsolescence programmée, on n’y échappe pas, fallait qu’il y en ait un pour nous le sortir.

Alors déjà, l’obsolescence programmée c’est le fait de mettre sciemment une pièce défectueuse dans un produit afin de le rendre impropre à l’usage pour lequel il est destiné à un temps plus ou moins donné.

Du coup, d’où est-ce que le fait de ne pas mettre à jour une bécane, pour éviter qu’elle ne soit ralentie, car ton matériel lui est fixe et n’évolue pas, et donc que ça la rende impropre à l’usage pour lequel elle est destinée, est une obsolescence programmée ??? Si certains matériels ne sont pas mis à jour c’est pour éviter que l’ensemble soit ralenti et que l’expérience de l’utilisateur soit dégradée.

Et donc ? Quels sont tes arguments ? (je sors le popcorn) (et je suis gentil, je te donne une chance d’exprimer tes grandes connaissances sur le sujet)

avatar jazz678 | 

@osxkiller92

Oulah...nouveau sur le forum?
J’espère que tu as du temps...

avatar Malouin | 

Trop drôle... + 1000 !

avatar macfredx | 

😅😅😅

avatar reborn | 

@osxkiller92

c1r.. a TOUJOURS raison 🤷‍♂️

avatar melaure | 

macOS génère de l'obsolescence programmée sur tout l'écosystème, faut pas être aveugle.

Un fabricant d'imprimante supporte en général les 3 ou 4 dernières versions. Avant ça faisait 9 à 12 ans de support. Maintenant avec un OS tous les ans, ça ne fait plus que 3/4 ans et hop OS plus supporté. Et c'est vrai pour tout ce qui tourne autour des produits Apple.

Donc c'est du gros foutage de gueule, parce que personne n'a réellement besoin d'un mise à jour majeure de l'OS tous les ans avec des évolutions semi-bidons ...

Qu'on revienne à une rythme de tous les trois ans, ce sera bien plus sain et respectueux du consommateur (enfin celui qui n'est pas un fanboy). Actuellement c'est vraiment dans l'objectif pur consumérisme, obsolescence rapide, et du coup marché de bobos (et sur 8 milliards de terriens, c'est finalement pas difficile d'en avoir des centaines de millions avec toutes les richesses générées ces dernières décennies).

avatar Yacc | 

@melaure

Les vilains 👅

avatar melaure | 

Je ne dirais pas vilain, mais ils profitent d'avoir une clientèle aussi docile ... quand il n'y a plus de neurones en face, tu vends ce que tu veux ...

avatar Yacc | 

@melaure

Nope tu te trompes sur cette notion de docilité, les motivations d’achat de beaucoup sont simplement fort loin des nôtres 😉

avatar C1rc3@0rc | 

@melaure
+1

L'obsolescence programmée c'est une chaîne, dont un maillon ou plusieurs vont déterminer la durée pendant laquelle un produit reste fonctionnel - et assure donc les fonctions pour lesquelles il est vendu (notion contractuelle) - Meme si les autres maillons sont toujours aptes a remplir leur role dans la realisation de ces fonctions, il y aura une rupture sur le(s) maillon(s) predeterminé(s), rendant inutilisable - pleinement et normalement - le produit.

L'obsolescence programmée peut reposer sur un composant essentiel qui est conçu pour devenir dysfonctionnel ( rupture d'une structure a partir d'un temps accumulé de contrainte, composant de comptage qui se bloque au-dela d'un chiffre, consommable conçu pour ne pas etre remplacé, piece d'usure non remplaçable et sous dimensionnée,...). Ce peut etre aussi un logiciel qui a partir d'une certaine date arrete de fonctionner et comme il se trouve dans une chaine il bloque toute la chaine. Mais ça peut etre plus subtil et pervers, comme l'obligation de produire les softs pour la derniere version de l'OS, en imposant un changement d'OS a un rythme annuel et en changeant assez les API a chaque versions pour que le support des versions precedentes deviennent monstrueusement complexe et aboutisse au fait que le développeur ne supportera que les deux derniers OS... Associé a cela le fait que l'utilisateur ne puisse pas installer d'autres versions que la dernière supporté, et on a une machine a obsolescence programmée parfaitement huilée.

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

L’obsolescence programmée c’est l’infini à la portée des caniches.

Un puissant outils de lecture du monde pour ceux voulant des clefs simplistes à leur penchants réductionnistes et manichéens 😎

Affligeant de vacuité intellectuelle de constater les abus du concept depuis sa médiatisation 🤢

Pages

CONNEXION UTILISATEUR