Apple aurait recruté Michael Abbott, l'ancien patron de webOS

Florian Innocente |

Apple a embauché l’ancien ingénieur en chef de Twitter, Michael Abbott. L’annonce en a été faite en interne, nous a-t-on confié, mais elle attend d’être officialisée plus largement.

Il devrait s’occuper de l’une des activités d’Apple comprises dans la collection de ses services en ligne. Il s’agit de délester un responsable d’une partie de ce fardeau. Vu la maigre description qui nous en a été faite, il pourrait travailler dans le périmètre que supervise Eddy Cue voire Craig Federighi (puisqu’il a Siri sous sa houlette), mais ce n'est que spéculation à ce stade.

Michael Abbott en 2014.

Dans un billet publié en août, Michael Abbott expliquait qu’il allait, dans les mois à venir, enfin remettre les mains dans le cambouis et participer à concevoir des produits et de nouvelles technologies. Il ne nommait pas son point de chute mais il exprimait son intérêt pour les domaines dans lesquels Apple est très investie : réalité augmentée, machine learning, intelligence artificielle. Il ajoutait qu'il était intrigué aussi par « la façon dont les techniques de sécurité issues du domaine de la géopolitique peuvent influencer des entreprises de technologie ».

Apple ne fera peut-être pas d’annonce particulière, néanmoins l’homme a un parcours intéressant qui en fait une recrue importante. Il a commencé sa carrière chez SRI International dans les années 1990, puis enchaîné les start-ups spécialisées dans le logiciel et les services en ligne. Après l'éclatement de la « bulle internet » au début des années 2000, il est passé chez Microsoft, où il a constitué et dirigé les équipes qui ont créé la plateforme cloud Azure.

À la Google I/O de 2009, pour vanter l’utilisation des technologies du web dans webOS.

De 2008 à 2010, il a été senior vice president Apps and Services chez Palm, où il a créé et dirigé les équipes de développement de webOS. Il a quitté le navire avec l'acquisition de Palm par HP, pour aller chez Twitter, où il a pris le titre de vice president of Engineering avec comme mission d’améliorer l'infrastructure et sa fiabilité alors que la popularité du service explosait.

Depuis 2011, il travaillait avec des start-ups, notamment au sein du prestigieux cabinet Kleiner Perkins Caufield & Byers. Il est ainsi passé par le conseil d'administration de Plex, a investi dans Snapchat, ou encore conseillé Jawbone.

avatar matthew3321 | 

Oui 👌🏻

avatar melaure | 

Mouais, c'est pas demain que la prison iOS va être remplacé par ce magnifique OS qu'est webOS (et que j'ai encore sur ma TouchPad).

avatar C1rc3@0rc | 

Bon le gars a peut etre la possibilité d'ameliorer le foutoir qu'est l'organisation d'Apple et d'activer la mise en place d'un pole dedié au Mac... Il etait chef de projet...

Apres pour que MacOS ou iOS evolue dans sa forme, il faudrait degager Ive de la conception, car tant qu'il sera a la tete de la conception et que cet etat dans l'etat dirigera la production chez Apple, point d'espoir.

Pareil pour ceux qui esperent le retour un jour de Forstall... tant que Ive travaillera pour Apple, Forstall ne pourra pas revenir...

avatar maikeul13 | 

oh put...
ça c'est une des plus belles news de ces dernières années!

WebOs c'était vraiment du caviar.

J'ai toujours rêvé d'une fusion des 2 os.

Espérons qu'il inspire la marque et surtout qu'ils aient la bonne idée de racheter WebOs en même temps...(je ne sais même pas si c'est possible)

avatar Shralldam | 

S'il est engagé, c'est pour ses compétences, pas pour mettre des bouts de webOS dans iOS :-P

avatar melaure | 

Malheureusement ...

avatar occam | 

@maikeul13

"J'ai toujours rêvé d'une fusion des 2 os."

L'ostéosynthèse peut favoriser la consolidation et augmenter la stabilité, au prix de l'abandon d'une articulation, et sous condition d'une bonne calcification post-opératoire. L'intervention s'effectue sous anesthésie.

Anesthésie, calcification, mobilité réduite : est-ce bien la thérapie dont Apple a besoin ?

avatar zoubi2 | 

@occam

:-) :-) :-)

avatar LisbethSalander | 

Je comprend pas trop sa phrase sur la géopolitique, si quelqu’un d’aimable pour m’expliquer ;)

avatar Shralldam | 

@LisbethSalander

Disons qu'avec la dépêche d'hier sur Cellebrite, cette phrase prend encore plus de saveur :-)

avatar IGerard | 

C’est plus un politique qu’un technos donc...

avatar Maverick73 | 

@IGerard

Non c’est justement le contraire, faire en sorte des portes là où le politique voudrait rentrer comme chez lui...

avatar misterbrown | 

Très bonne nouvelle !!

Le seul Os qui m'avait fait de l'œil !

avatar Mac13 | 

J'ai encore les 2 HP touchpad, les derniers appareils avec webOS tirés de Palm. Dommage que son navigateur internet incorporé est obsolète pour les nouveaux sites web... je m'en servirai pour cadre photo et video nomades.

avatar exzi-by | 

J’avais un Palm pré +, et j’adorais la navigation par geste. iOS sur l’iPhone X s’en inspire grandement. C’est pour cela qu’apres plusieurs années sous android, je suis revenu sur iOS.

avatar maikeul13 | 

@occam

Quitte à trancher, je prends sans sourciller Webos pour ma part, avec la philosophie et le hard maison.(Apple je m'entends)

A l'époque j'ai toujours trouvé Webos plus évolué et ergonomique qu'ios

avatar melaure | 

Surtout moins fermé, ne serait-ce que mettre ses fichiers ou on veux avec un navigateur et qu'ils soient communs à plusieurs applis ... mais bon c'était pas un OS de bobos ;)

avatar sebasto72 | 

@melaure

Dans WebOS, aucune sécurité d’accès aux données entre les applications non plus. Chaque appli pouvait taper en lecture et en écriture sur les ressources d’une autre, l’OS s’en fichait !

J’adorais le Palm, comme beaucoup.
Mais il faut bien reconnaître que son architecture interne n’est plus du tout adaptée... OSX, iOS et cie s’appuient sur des bases UNIX, et s’est bien mieux comme ça...

avatar occam | 

@sebasto72

"OSX, iOS et cie s’appuient sur des bases UNIX"

Pour en rester à la boutade orthopédique, UNIX était au départ l'ossature de OS X et du noyau Darwin.
Depuis pas mal de versions, il est traité plutôt comme une vieille béquille. Je ne retrouve plus grand-chose de la philosophie UNIX dans les macOS et iOS d'aujourd'hui.

avatar melaure | 

C'est surement quelque chose qui aurait évolué si l'OS avait continué. On se serait en webOS 8 ou 9, donc surement très différent du 3 qui était encore très très jeune.

avatar occam | 

@maikeul13

"je prends sans sourciller Webos pour ma part, avec la philosophie et le hard maison"

Les idées à la base de webOS, judicieusement modernisées, auraient de quoi séduire.

Mais avec son noyau Linux, je ne suis pas convaincu de sa viabilité sur les i-machins Apple actuels. Il faudrait sérieusement revoir l'architecture, de fond en comble.
Mais tenant compte du fouillis indescriptible qu'est devenu iOS, ce ne serait peut-être pas la pire hypothèse.

avatar JPaul 75 | 

Je pense qu’il faut une certaine clairvoyance pour s’engager chez Palm à la date où il y est entré...
Doit-on s’inquiéter pour Apple ?

avatar tbr | 

@JPaul 75

Oui, et donc ?

avatar MerkoRiko | 

Pour l'envoyer chez le coiffeur?

avatar Malum | 

Il m’a l’air bien sympathique ce garçon. Je l'imagine assez bien dans Alerte à Malibou.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR