Fermer le menu
 

Résultats Apple : de l’importance du cours du dollar

Anthony Nelzin-... | | 09:20 |  9

Le troisième trimestre est traditionnellement le trimestre le plus « mou » de l’année fiscale d’Apple. La croissance de la société a pourtant accéléré ce trimestre : de 3,3 % au premier trimestre et 4,6 % au deuxième trimestre, elle est passée à 7,2 %. L’activité de la société reprend rapidement, c’est un fait, mais le cours du dollar gonfle ces chiffres.

Image William Iven.
Image William Iven.

Apple ne réalise plus que 35 % de son activité aux États-Unis : le cours des devises influe directement sur son chiffre d’affaires. Négativement, comme elle l’expliquait en octobre 2014, au moment où l’euro et la livre sterling entamaient leur forte chute face au dollar, ou encore l’an passé, quand le yen et le yuan ont dévissé.

Un dollar fort peut entraîner une hausse des prix des produits d’Apple, qui peut à son tour affecter la demande. À prix constant, il diminue le produit des ventes réalisées à l’international, et donc le chiffre d’affaires de la société. Autrement dit : même si les ventes augmentent, un renchérissement du dollar peut faire baisser le chiffre d’affaires.

Ce qui est vrai dans un sens l’est aussi dans l’autre, et un dollar faible peut entraîner une baisse des prix des produits d’Apple, qui pourrait encore accélérer la reprise des ventes d’iPad par exemple. Surtout, il augmente le produit des ventes réalisées à l’international, dans une proportion qui peut atteindre plusieurs milliards de dollars donc plusieurs points de croissance.

Or l’insuccès politique et l’incurie économique de l’administration Trump, et l’attentisme des banques centrales, fragilisent le dollar. L’euro est remonté à 1,18 $, la livre sterling à 1,32 $, et le yuan semble avoir fini sa chute. Les niveaux de 2014 sont encore loin, sans même parler de ceux de 2008, mais la tendance est claire. Elle est même saluée par Trump, partisan d’un dollar faible et d’une utilisation plus énergique de l’arme monétaire.

Ainsi favorisée à l’international, Apple pourrait aussi en profiter pour investir sur le sol américain à moindre prix. En citant l’exemple de Corning, qui fabrique dans le Kentucky le verre qui protège l’écran des iPhone, Tim Cook a évoqué « plusieurs usines qui pourraient bénéficier d’un investissement » et même la possibilité « d’installer des lignes de production aux États-Unis pour la première fois [NdR : depuis la fin des années 1990]. »

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


9 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar paulg 02/08/2017 - 09:29 via iGeneration pour iOS

Ça m'étonnerait que Apple baisse les prix dans les prochains mois...

avatar ddrmysti 02/08/2017 - 10:04

On a de tout temps eu des mecs disant que c'était impensable qu'apple baisse ses prix car ce n'est pas dans sa philosophie qui est d'aller toujours plus cher, et on a de tout temps vu apple baisser le prix de ses produits quand la situation le nécessitait.
Bref, les gens ont une mémoire sélective, et ne se souviennent que ce qui les arranges.

avatar C1rc3@0rc 02/08/2017 - 22:08 (edité)

@paulg

Apple ne peut baisser les prix que lors des mise a jour des machines ou presentation de nouvelles machines.

Malgré les mauvais resultats publiés par Apple, l'action vient de prendre 5%, de maniere totalement irrationnelle.

Apple pouvait baisser les tarifs stratospheriques des Macbook Pro, du Macbook ou meme du Macbook Air lors des mises a jours, au contraire.

Apple annonce un iMac Pro totalement inadapté qui va etre le Mac le plus cher depuis bien longtemps.

L'iPhone Pro/Anniversary Edition/8/ect est annoncé a plus de 1000$

Si l'iPad est revenu a un tarif correct, les iPad Pro sont toujours sur-tarifés.

Comme dit dans l'article le dollars faible, volonté de Trump qui reussi bien son coup pour le moment, offre a Apple l'opportunité de vendre plus tout en gonflant ses benefices aux USA.

Rien n'indique donc qu'Apple pourrait baisser ses tarifs a court terme. A moyen terme, c'est moins evident.

La question qui va se poser c'est de savoir si la baisse du dollar va permettre de gommer les defauts qui font actuellement fuir les clients sur la gamme Mac?



avatar Paquito06 03/08/2017 - 01:11 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

De mauvais resultats publies? T'es pire que les analystes de Wall Street. Ils ne sont pas excellent mais ont bien supris et sont donc bon. Ils rassurent en tout cas. Rien d'irrationnel ici.

avatar r e m y 03/08/2017 - 08:21 via iGeneration pour iOS (edité)

@C1rc3@0rc

"Apple ne peut baisser les prix que lors des mise a jour des machines ou presentation de nouvelles machines."
Non quand Apple révise ses prix pour répercuter l'évolution de la parité euro/dollar, ils le font sur tous le Store indépendamment de la mise à jour de leurs différentes gammes.

Quand ils ont augmenté les prix en Europe, il l'ont fait aussi bien sûr les nouvelles machines que sur les bornes Airport qui n'ont pas été mises à jour depuis des années. Et je me rappelle des baisses précédentes (quand l'euro valait 1,50 USD) qui avaient egalement concerné tous les produits.

avatar fte 06/08/2017 - 15:34 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

"Malgré les mauvais resultats publiés par Apple"

Euh...

avatar Léopold FEZEU 02/08/2017 - 10:02 via iGeneration pour iOS

Mais ca devient de plus en plus intéressant d’acheter des appareils Apple aux États Unis !!

avatar poulpe63 02/08/2017 - 10:48

ouf, j'ai eu peur. J'ai crû lire à un moment "Elle est même saluée par Trump, partisan d’un dollar faible et d’une utilisation plus énergique de l’arme NUCLEaire."
(surtout avec ce qui se passe dans le sud-est asiatique entre la Corée du Nord, la Chine d'un côté et la Corée du Sud mais aussi le Japon et les US de l'autres.

Tant mieux que le Dollar baisse (si côté acheteur), mais nos ventes produits de luxe, de vin et de fromage risquent d'en pâtir... ;)

avatar valerypascal 03/08/2017 - 03:24 via iGeneration pour iOS

Merci Trump grâce à toi Apple va gagner plus d'argent embaucher au USA et peut être baisser le prix des macs