Apple « rend » toujours plus d’argent aux actionnaires

Anthony Nelzin-Santos |

43 milliards en 2013, 100 milliards en 2014, 200 milliards en 2015, 250 milliards en 2016… Année après année, Apple augmente la portée de son programme de rachat d’actions et de versement d’un dividende. Alors qu’il ne faisait plus l’ombre d’un doute que la barre des 250 milliards de dollars cumulés allait être franchie avant la fin mars 2018, la firme de Cupertino l’a relevé à 300 milliards de dollars, un objectif qu’elle doit atteindre en mars 2019.

Et elle l’atteindra : après avoir « rendu » 49,1 milliards de dollars à ses actionnaires en 2015, et 42,8 milliards en 2016, elle est partie sur un rythme encore plus élevé pour 2017. Luca Maestri a annoncé une nouvelle augmentation du dividende, qui passe de 0,57 à 0,63 dollar par action, et permet à Apple de reprendre la place de « meilleur payeur » qu’elle avait perdu au profit de la société pétrolière ExxonMobil.

Le directeur financier de la firme de Cupertino ne cache toutefois pas sa préférence pour le rachat d’actions, lui qui considère que le cours est largement sous-évalué, alors même qu’il ne s’est jamais mieux porté. Des 211 milliards de dollars que la société a consacrés à son programme, plus de 151 milliards ont servi à racheter des actions, dont 18 milliards ces dix derniers mois.

Apple finance ces opérations sur ses fonds propres, mais aussi et surtout en empruntant, le coût de cet argent étant bien moindre que celui d’un rapatriement des 240 milliards de dollars qu’elle détient en dehors du sol américain, même en imaginant que le Congrès vote une vacance fiscale. Luca Maestri semble décidé à conserver environ 20 milliards de dollars aux États-Unis, ni beaucoup plus ni beaucoup moins, suffisamment pour « rester flexible ».

avatar 2DSP | 

D'après ces chiffres, en une dizaine d'années (en gros), Apple aura investi 300 milliards dans ce programme et donc racheté pour 225 millards d'actions propres.

À ce rythme là, on peut imaginer que d'ici un peu plus de 10 ans la Pomme redeviendra son propre actionnaire majoritaire et que d'ici 25 ans elle sera en mesure d'être son seul et unique propriétaire.

Ce programme est franchement très coûteux, mais au fond de moi j'espère une chose. En gagnant petit à petit son indépendance vis-à-vis des marchés financiers, Apple pourrait enfin prendre des décisions par elle même.

Enfin, et surtout, en ayant de moins en moins de dividendes à reverser (voire même à terme plus du tout), la Pomme pourrait faire de sacrées économies et en faire profiter - je l'espère - ses clients en pratiquant des tarifs plus abordables.

avatar Mathias10 | 

@2DSP

Apple est deja indépendante et n'écoute jamais les choix de ses actionnaires.

Le programme de dividende élevé s'inscrit dans la stratégie d'Apple et cela ne pose aucun problème

Enfin, concernant les gestes avec les clients non, Apple est une société. Elle est faite pour enrichir ses propriétaires et uniquement ça. Si l'argent n'est pas ta priorité (tres bon choix), ça l'est pour d'autre et Investir dans une entrerprise va en ce sens.

avatar C1rc3@0rc | 

@Mathias10

Jobs avait pour principe de tenir ses societés hors d'assujettissement du monde financier. Lorsqu'il est revenu a la tete d'Apple qui etait exangue, il est allé chercher un actionnaire aussi crucial que dangereux: Microsoft. Mais il s'est arrangé pour que cet actionariat soit juste de l'apport d'argent mais sans pouvoir sur la politique de l'entreprise.

Depuis la disparition de Jobs on constate que la politique d'Apple s'est inflechie et s'est infeodée aux principes et dogmes de la finance virtuelle.

Donc du temps de Jobs Apple etait independante, tant que possible, mais ce n'est plus le cas, on le voit avec les histoires d'Icann ou Buffet, mais il faut surtout mettre en evidence que l'actualite d'Apple est depuis quelques annees plus economique et financiere que technologique et encore moins sociologique liee a l'informatique.

«Le programme de dividende élevé s'inscrit dans la stratégie d'Apple et cela ne pose aucun problème»

Cela pose 2 problemes:
- contradiction absolue aux principes de Jobs
- c'est un "achat" de la "paix" pour une societe qui est devenue soumise a la menace du monde financier

«Elle est faite pour enrichir ses propriétaires et uniquement ça.»

Ça c'est la vision financière.
Une entreprise est un outil de production fait pour produire de maniere optimale un type de produit specifique. Une entreprise informatique, produit des outils informatique, une entreprise automobile produit des automobiles, une banque produit de l'argent.

Une entreprise sous contrainte d'actionnaires institutionnels, de fonds de pensions, de fonds d'investisstement vautours, ... doit produire d'abord et avant tout autre chose du dividende.

Apple aujourd'hui c'est une corne d'abondance pour actionnaires speculateurs, qui produit au detriment de l'interet de l'utilisateur, on le voit avec le Mac Pro ou encore avec le Macbook... En avant 2012, Apple produisait des Mac Pro qui existent toujours et satisfont leurs utilisateurs. Pareil pour le Macbook Air qui continue toujours de satisfaire ses acheteurs et meme d'influencer le reste de l'industrie.

avatar Ducletho | 

@2DSP

Apple sera son unique propriétaire ?

Tu veux dire qu'Apple ne dépendra plus d'un groupe d'humains ?

avatar melaure | 

@2DSP

Si vous êtes content de payer pour ça via des gadgets a gros cash plutôt que de payer pour des produits conçus dans l'intérêt du client ... le futur sera plein de pognon mais très décevant ...

avatar MarcMame | 

@melaure

Le client ne serait il pas maître de sa décision d'achat ? Ni de sa satisfaction (ou déception) ? ??

avatar apotheker | 
Modéré par la rédaction.
avatar Jacalbert | 

Bingo pour les actionnaires plus de 58 % en un an YES ??

avatar frankm | 

Le titre répond à la question du lecteur MacG qui se demandait pourquoi faut-il toujours plus de croissance

avatar Jacalbert | 

Et dire que l'on continue à critiquer la "pomme"
iPhone dépassé, MacBook obsolète, Tablette dépassée ... mais malgré tout cela les caisses se remplissent - peut-être ont-ils une machine à fabriquer des dollars ?dans le sous sol de leur nouveau bâtiment ????

avatar reborn | 

@Jacalbert

Les gens veulent que le 9 janvier 2007 se répète tous les ans et que tout les produits de la pomme se vendent aussi bien que l'iPhone.

Si ce n'est pas le cas alors c'est un échec ?

avatar pocketalex | 

@Jacalbert : ou peut-être ne font ils pas de si mauvais produits que cela

iPhone le meilleur smartphone du marché, Macbook le meilleur Mac jamais conçu, iPad la meilleure tablette du marché, et de loin ... et les résultats sont au RDV

Excuse moi de te remettre un peu de réalité dans la gueule :)

avatar Remords Sincères | 

"Macbook le meilleur Mac jamais conçu"

-> https://www.youtube.com/watch?v=nCsVOO_3EUU

avatar pocketalex | 

la vidéo la plus drôle de 2015 ?

edit : surtout celle la > https://www.youtube.com/watch?v=KHZ8ek-6ccc

avatar Remords Sincères | 

Ehhhh behhh, ça en fait de la thune

avatar Pas-un-philosophe | 

Mais je ne comprend pas l'intérêt que une entreprise a à racheter ses actions, une fois que l'entreprise n'a plus d'actionnaire, elle a "fini le jeu", plus rien à faire, plus d'objectifs sinon internes, si une âme charitable a compris...

avatar Remords Sincères | 

On dit dans ces cas là qu'elle a platiné le jeu :)

avatar reborn | 

@Pas-un-philosophe

Verser des dividendes n'est pas la raison d'être d'une entreprise. C'est une rémunération apporté aux investisseurs.

Ce n'est pas parce qu'on répète ici que Cook n'a pour objectif que d'enrichir les actionnaires que c'est LA Vérité et la priorité numéro 1 d'Apple.

Le type qui monte sa boite en SASU est l'unique actionnaire (donc propriétaire). Donc pour lui le jeu est fini dès le départ ?
Non les objectifs interne (l'activité de l'entreprise quoi..) amène à la croissance, à la génération de profits et un impact plus ou moins important à la société.

Faut quand même garder à l'esprit que la raison d'être d'une entreprise c'est de générer du profit ou valeur, et surtout d'assurer sa pérennité.

On pourrait ajouter satisfaire ses clients, cela va de soit et j'estime que le client est le vrai patron.

"Le seul patron, c'est le client, il peut licencier tout le monde du directeur à l'employé en faisant une chose simple: aller dépenser son argent ailleurs." Sam Walton

Exemple: Nokia, Blackberry, Palm, Kodak.. etc..

avatar MarcMame | 

@reborn

"Faut quand même garder à l'esprit que la raison d'être d'une entreprise c'est de générer du profit ou valeur, et surtout d'assurer sa pérennité."
-----------
Et moi qui croyais que c'était de faire vivre décemment employés et patrons.
C'est apparemment devenu secondaire (pour les premiers)

avatar reborn | 

@MarcMame

Quand tu commence une activité tu es tout seul, ensuite tu acquiert de la ressource humaine pour booster l'activité si besoin. D'où le rôle social.

Mais tu te lance pas dans une activité en te disant "je fais sa pour donner du travail aux gens" enfin tu peux le faire et certains le font mais dans tout les cas si les conditions de rentabilité et pérennité ne sont pas remplis adieu la dimension sociale de l'entreprise..

avatar MarcMame | 

@reborn

Je sais bien. L'un et l'autre sont intimement liés. C'est juste que ca donne l'impression que l'on met la charrue avant les bœufs...

avatar pocketalex | 

@MarcMame

tu confondrais pas l'entreprise et l'assistance sociale ?

avatar macfredx | 

@MarcMame

"Et moi qui croyais que c'était de faire vivre décemment employés et patrons."

Tu croyais vraiment que c'était ça le but ???
Redescends sur terre mon gars... ?

avatar Paquito06 | 

@Pas-un-philosophe

Il y a plusieurs interets au rachat d'action: booster les ratios financier pour etre plus attractifs (eps), lutter contre la sous valuation, consolider le titre. Mais Apple ne pourrait pas racheter 100% de ses actions car une action represente une part du capital de l'entreprise different du cours de l'action et ce capital est inscrit a son passif qu'elle ne peut annuler. Aussi, elle est limitee au rachat d'actions et serait decotee si elle tentait de monter tres haut. Enfin, les investisseurs fuiraient.

avatar Average Joe | 

Racheter des actions permet d'en raréfier le nombre sur le marché, par conséquent de renchérir leur valeur. Cela incite d'autres investisseurs à y mettre leurs sous. Le cours de l'action est décisif pour toute grosse boîte.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR