Automobile autonome : Apple ne veut pas de la place du mort

Mickaël Bazoge |

Apple entend peser sur le débat autour de la régulation des voitures sans chauffeur. Ce n’est pas une surprise : début décembre, l’entreprise écrivait un véritable plaidoyer pour l’automobile autonome. Nouveau signe de cet intérêt : Lisa Jackson fait désormais partie de la commission fédérale chargée de plancher sur les nouvelles problématiques du transport, notamment le développement et le déploiement des véhicules autonomes.

Les membres de cette commission, créée par le Department of Transportation (l’équivalent du ministère des Transports), comprennent quelques pointures de l’industrie auto, à l’instar de Mary Barra la CEO de GM, mais aussi des représentants de services de covoiturage — l’automobile autonome est un sujet qui intéresse tout particulièrement Uber et consorts.

Le rôle de cette commission est de partager les « meilleures pratiques, défis et opportunités » dans le domaine de la conduite sans chauffeur. Le fait d’y trouver la vice-présidente en charge de l’environnement et des actions sociales d’Apple est un signal fort de la part de la Pomme. Qui ne préjuge en rien de la nature du projet Titan bien sûr, mais qui laisse évidemment imaginer qu’il sera question d’automobile autonome.

avatar 406 | 

Ils vont nous faire des smart avec une seule place ?

avatar guepatchou | 

Vous parlez d'Apple ? La société qui a perdu ses meilleurs talents en véhicule connecté, pourtant embauchés récemment?
La seule solution pour Apple pour obtenir une place au soleil est de racheter Tesla...

avatar enzo0511 | 

@guepatchou

Sauf que Tesla n'est pas à vendre
L'entreprise s'en sort plutôt bien

avatar guepatchou | 

Totalement faux. Tesla s'en sort bien car ils ont un bon produit, un excellent marketing et surtout parcqu'ils sont quasiment seuls sur leur créneau. Tesla n'a jamais dégage un REX positif et se nourrit des levées de capitaux successives ( à l'instar d'Uber, Airbnb,...). Donc oui Tesla sera à vendre ne serait ce que parce que les fonds ayant investi parient sur un rachat et pas sur un multliple de rex pour la revente ( comme la majorité des start up actuelles).

On est dans une époque compliquée ou l'argent pas cher conduit à des valorisations stratosphériques de la par de fonds dont la préoccupation n'est pas la rentablilité de la société mais la croissance et la prise de parts de marché. Or, si cela peut être pertinent pour une plateforme (Uber, AirbnB,...) pour Tesla cela n'est pas le cas. Tesla restera un constructeur automobile et ne dégagera pas un EBIT supérieur aux meilleurs du secteur, ce qui ne justifie pas cette valo, sauf à ce que Tesla ait déposé des brevets rendant la société incontournable.

Quatre solutions donc pour Tesla :
1/ Déposer suffisamment de brevets pour devenir incontournables auprès des autres constructeurs
2/ Se faire racheter par un grand constructeur (GM, FOrd,...) souhaitant rattraper son retard
3/ Se faire racheter par un géant de l'electronique souhaitant imposer son système d'exploitation aux constructeurs
4/ Developper une gamme de moyens de locomotions autonomes autres que l'automobile ( type Segway...racheté par Huawei)

...et la plus possible vu la cash disponible est la 3éme option...

Je parie d'ailleurs sur une annonce d'Apple sur de rachat avant juin 2017 ...mais ca n'engage que moi

avatar en ballade | 

Appl€ va sortir la voiture la plus fine, avec 1h d'autonomie

avatar reborn | 

@en ballade

Je suis mort de rire

avatar Pas-un-philosophe | 

avec des roues collées et des portes soudées

avatar macfredx | 

@reborn

C'est pourtant d'une nullité... ?

avatar en ballade | 

@macfredx

Du niveau de ta réflexion

avatar béber1 | 

macfredx

ironie.

en ballade
"Du niveau de ta réflexion"

autocritique ?

avatar guepatchou | 

et ils trouveront le moyen de faire des keynote en nous disant q u'ils ont réinventé l'auto radio ( avec des applis) ou le toit ouvrant avec panneaux photovoltaiques intégrés...et tout le monde applaudira

avatar Weldon | 

Si Apple vend des misérables petit écouteurs sans fil à CHF 180.-, imaginez le prix d'une ?

avatar Hoooti | 

4 commentaires, 3 trolls poilus.
Hé ben! Y'a du niveau sur macg.

C'est très bien de mettre une responsable "environnement" dans une commission sur ce sujet. Et puis c'est un sujet tellement énorme que Apple se doit, comme tout entreprise IT d'en faire partie d'une façon ou d'une autre.

avatar Paquito06 | 

@Hoooti

Mais on ne connait toujours pas les intentions veritables d'Apple pour le monde auto. Ce n'est pas avec carplay que ca va decoller.

avatar béber1 | 

Carplay est comme l'aTV, une présence minimale en attendant que les conditions générales se précisent (notamment le déploiement de la 5G, des services GPS à la Galileo, la définition mécanique et utilisable de la future voiture "écologique", etc.)

Il se peut qu'Apple se concentre plus sur les assistants (surcouche, services) que sur la conduite automatisée proprement dite, laissée à d'autres comme Tesla.
Avis perso

avatar macfredx | 

@Hoooti

"4 commentaires, 3 trolls poilus.
Hé ben! Y'a du niveau sur macg."

C'est malheureusement devenu notre lot quotidien... ?

avatar expertpack | 

voiture a pédales , voila le projet Apple 100% écolo

avatar Pas-un-philosophe | 

tout de suite les blagues sur Tim Cook...

avatar dito | 

Et avec la suppression du pot d'ejackement... ;)

avatar deltiox | 

@dito

Oui
C'est cela qui bloque actuellement le projet : le pot d'échappement en Bluetooth sur les modèles hybrides ?

avatar béber1 | 

ha ha ho ho hu hu

CONNEXION UTILISATEUR