Tim Cook revient sur trois erreurs : Plans, John Browett et Apple Music

Mickaël Bazoge |

C’est l’heure de la contrition du côté des dirigeants d’Apple. Craig Federighi et Eddy Cue ont détaillé en début de semaine à quel point le constructeur s’était planté au moment du lancement de Plans ; mais toute erreur est bonne : ce fiasco a permis à Apple de lancer les bêtas publiques d’OS X puis d’iOS, et plus généralement d’apprendre à tenir compte des retours des utilisateurs (lire : La culture de l’erreur : Apple esquisse une autocritique).

Cliquer pour agrandir

Tim Cook, dans une longue interview au Washington Post que nous détaillerons dans la soirée, s’est à son tour lancé dans l’exercice délicat de l’autocritique. Il cite la bérézina de Plans, qui est finalement devenu un produit dont il se dit « fier ». À la décharge d’Apple, « nous avons eu l’honnêteté de reconnaitre que ce n’était pas notre meilleur moment, et nous avons le courage de choisir une autre manière de faire [pour améliorer Plans]. C’est important. C’est la seule manière d’apprendre pour une entreprise ».

L’erreur classique des grandes entreprises est de ne pas admettre leurs erreurs. Elles insistent. Leur fierté et leur ego sont si grands qu’elles ne peuvent admettre qu’elles ont fait une faute. Je pense que si vous reconnaissez rapidement votre erreur, vous allez plus rapidement prendre les décisions qui s’imposent pour changer. Si vous êtes honnête, les gens vous donneront le bénéfice du doute. Mais si vous avez la tête enfoncée dans le sable, je pense que vous perdrez vos employés et vos clients.

Le CEO d’Apple reconnait aussi s’être trompé de personne lors de l’embauche de John Browett, venu de Dixons pour diriger les Apple Store physiques. Six mois après son entrée en poste, il s’est fait montrer la porte de sortie (lire : John Browett : l'éjection d'Apple a été une leçon d'humilité). « Clairement, ça n’a pas fonctionné », explique Cook. Browett ne collait pas avec la culture de l’entreprise, admet-il. « Nous l’avons rapidement reconnu et nous avons opéré le changement. Et je suis fier que nous l’ayons fait ».

John Browett.

À l’époque, Tim Cook avait défendu son choix bec et ongles (lire : Tim Cook répond aux critiques concernant John Browett). « L’adage qui dit qu’un poste de CEO est un travail solitaire est vrai. Je ne cherche pas la sympathie. Vous devez reconnaitre que vous ne savez pas tout [des “blind spots“]. C’est le cas pour tout le monde ».

Tim Cook emboîte aussi le pas de Bozoma Saint John, la responsable du marketing pour Apple Music, qui s’est exprimée cette semaine : le service de streaming a été lancé alors que tout n’était pas parfaitement calé. « Je pense que nous avons lancé Apple Music plus tôt que nous aurions dû le faire ». Le CEO ne détaille pas les problèmes qu’Apple a retenus (et qui seront en partie corrigés avec iOS 10), mais il donne tout de même un satisfecit à son équipe, qui compte plusieurs « grands talents ».

avatar Antiphon | 

La principale difficulté d'Apple est de parvenir à gérer son succès. Les appareils sous iOS représentent près de 3/4 de ses revenus (73,6%) contre à peine 10% pour le Mac. Résultat, s'ils se loupent avec le renouvellement de l'iPhone, leurs comptes peuvent très rapidement en être affectés. C'est pour cela que Tim Cook s'efforce à tout prix de trouver des moyens de diversification comme Apple Pay. Cette situation explique aussi que le Mac soit aussi peu l'objet d'attention.

avatar 666 | 

C'est la semaine des mea culpa ou quoi ?!
Étrange..

avatar ddrmysti | 

Plan est loin d'être aussi mauvais que ce que les troll aimeraient croire, mais il lui manque encore beaucoup de chose pour vraiment être à la hauteur de d'autres services, comme waze. J'attends avec impatience le jour où je pourrais supprimer cette app et profiter de l'intégration de plan.

avatar Madalvée | 

Macbidouille est trop petit pour que les gens viennent râler ici ? J'ai l'impression que la "question du dimanche" d de lione monte le bourrichon à tout le monde et ça déborde ici…

avatar cocotux | 

Apple n'a pas changé, faut arrêter la psychose maintenant.

avatar harisson | 

Steve Jobs a fait l'erreur de le bombarder CEO d'Apple...

avatar Terragon | 

Moi je trouve qu'Apple n'a pas vraiment changé, car année après année le même scénario se répète. De grosses innovation sont visibles seulement tous les 4 ans. Les premières versions sont généralement anémique et corrigé dans les versions subséquentes. Apple fait toujours à un moment où un autre des choix drastiques pour tenter de faire evolué les choses. Parfois avec succès, parfois avec très peu de succès. Le design est souvent prioritaire avant bien d'autres éléments. Les caractéristiques techniques sont très souvent à la traîne comparativement à la compétition, mais l'optimisation est proportionnellement mieux adapté que chez la compétition. Ceci donne généralement un produit fluide malgré des caractéristiques techniques moins étoffées.

avatar Moumou92 (non vérifié) | 

@Terragon :
Tout à fait d'accord avec ce commentaire... Ce que les uns critiques, c'est justement l'ADN d'Apple (faite sans prendre en compte les critiques et ne faire que ce qui lui semble le mieux à ses yeux). C'est cr qui me plaît dans cette entreprise qui ne cherche pas absolument à faire plaisir au client mais plutôt à faire le meilleur materiel et écosystème du monde...

avatar Almux | 

C'est juste.Toutefois, Tim est en train de "diluer" cette ADN à la "sauce actionnaires". Le véritable ADN d'Apple a toujours été l'aspect visionnaire… et celui-ci manque durement depuis le départ de Jobs.

avatar stemou75 | 

En clair les erreurs sont dues à des mecs qui ont quitté Apple: Forstall, Browett...
Mais heureusement, l'excellentissime infaillible équipe en place a tout corrigé.
Et donc tout va bien Madame La Marquise Cook.

avatar narugi | 

@stemou75 :
Entièrement d'accord avec toi. Facile !

Apple aujourd'hui n'est plus que l'ombre d'elle même. Aujourd'hui on se rend compte que depuis que la road map de Jobs est achevée il n'y a plus de vision d'avenir.
Apple est en pause mais aujourd'hui on ne constate pas de réelle mutation ; juste des beaux discours.
Regardez la liste de ce qui ne va plus :
(MacBook Pro, iMac, MacBook (puissance), MacBook Air qui s'éteint, Time Capsule, Apple TV, Apple Watch, iLife, Apple Music, iPhone 16GB, iOS inadapté pour iPad Pro..)
J'espère que le MacBook Pro sera une réussite.

La dernière fois où j'ai eu une émotion lors d'une keynote Apple était lors du show de l'iPhone 4... C'est dire que ça remonte.

avatar Pommeduverger | 

@narugi :

Quel est le problème de l'Apple TV ? Il est parfait ce boîtier ? Et le MacBook n'a en réalité que des problèmes imaginaires ...

avatar Lecorbubu | 

"L’erreur classique des grandes entreprises est de ne pas admettre leurs erreurs. Elles insistent. Leur fierté et leur ego sont si grands qu’elles ne peuvent admettre qu’elles ont fait une faute."

Suis je le seul à me souvenir de l'antennagate de l'iPhone 4 et Jobs quand Cook énonce ces propos ?

avatar pat3 | 

@Lecorbubu :
D'une certaine manière, Apple a reconnu l'erreur de l'antenna gate de bec l'iPhone 4s, et celle du bendgate avec l'iPhone 6s. Cook a dit qu'ils reconnaissaient leurs erreurs, pas qu'ils faisaient leur mea culpa ;-) (oui, il y a une nuance).
Cela dit, aucun des choix que vous pointez ne porte préjudice aux ventes, et Apple a jusque là bien résisté à la crise générale du PC. Reste qu'elle approche du pied du mur, sans innovation majeure et nouveau game changer (on l'espère encore dans l'informatique grand public).

Après, ne vous y trompez pas, Apple a les reins assez solides pour asphyxier le marché du smartphone haut de gamme en baissant ses marges (on voit ce qu'elle est capable de faire avec l'iPhone 5SE)… mais quel serait l'intérêt, pour elle? C'est là que Tim Cook était un financier implacable qui a posé la machine industrielle d'Apple sur les rails de la très longue durée…

avatar Sealbirman | 

Mon avis est qu'Apple est toujours aussi imbue d'elle même et est toujours obnubilé par des sacrés saintes marges. Je ne comprends ce mépris pour sa base de (fidèles) clients. Apple fait de superbes produits mais créée de la frustration en permanence. Et toute cette mesquinerie...c'est bien que Samsung vienne chasser Apple sur son terrain de prédilection, ça va les forcer à réagir dans le bon sens.

avatar Hasgarn | 

Va falloir admettre qu'ils font n'importe quoi avec les Macs, alors.
Parce que merder le produit historique de la boîte à ce point-la, c'est tout de même fort.

avatar marenostrum | 

il est mal barré ce gars.

avatar Grizzzly | 

@docidoc :
Disons que le dd mecanique permet de baisser le prix d'appel, ce qui a mon avis est une meilleure strategie pour Apple par rapport a des clients peu au fait des choses et peu informés.
Et il y en a encore un paquet.

Apres peut etre que d'un autre coté, Apple perd davantage de clients geeks qui se disent "les enfoirés un 5400 en entree de gamme, pour la peine j'achète un Asus !"

Mais j'y crois pas trop.

D'ailleurs avez vous un mac ou un Asus ? :-)

avatar Valiran | 

Ben un Asus, avec un i7, une 980m, 512Go de SSD non soudé, 16Go de DDR4 non soudée....

avatar jipeca | 

Moi je verrais bien quelques erreurs de base :
Cook, Ives, Federighi, Cue ...

En dehors du premier iPhone, nn ne me retirera pas de la tête qu'ils ont ignoblement trompé SJ sur l'avancement, la qualité, l'ergonomie,de ce qu'ils s'apprêtaient à sortir (depuis OS 10.7) alors que ce dernier n'avait plus les possibilité physiques de tout contrôler.
SJ était tout sauf quelqu'un de sympa et de gentil, comme se plaisent à le croire les fan boys de base. Au contraire, il était chiant, invivable, casse-couilles, dictateur et j'en passe. Et il voulait le meilleur. C'est ce qui a fait le succès d'Apple. Et c'est ce qui a fait l'affection que je continue de porter à SL l'emmerdeur.
L'évolution de la  montre à quel point sa maladie et sa disparition auront été dommageable pour la firme. A quel point de bons ingénieurs ne suffisent pas si il n'y a pas quelqu'un pour leur montrer qu'ils ne sont pas dieu dans leur domaine, et à quel point se retrouver à la tête de la société la plus performante du monde par la grace des circonstances, ne suffit pas à donner du talent à un ou plusieurs dirigeants.

avatar Rigat0n | 

Étrange cette autoflagellation à laquelle on a droit depuis 1 semaines. J'aimerais que ça soit un aveu d'échec et un nouveau commencement sur des bases saines mais ça m'a tout l'air d'être plutôt une sorte d'exercice de communication alambiqué destiné à nous convaincre que leurs produits sont excellents malgré les erreurs passées. Alors que rien n'a changé depuis Plans, Apple Music... à part Browett

avatar adixya | 

Ah génial, tous les experts en gestion d'entreprise sont de sortie ce soir... Dommage que Tim Cook ne vienne pas plus souvent lire ce qui se dit ici, il multiplierait le chiffre d'affaire d'Apple par dix...

avatar oomu | 

je n'ai aucune conseils en gestion d'entreprise à donner. Ni j'ai envie de faire multiplier le chiffre d'affaire d'Apple (il me parait très bien comme il est).

Par contre, oui, je considère qu'il y a de sévères erreurs faites avec le Mac et cela me dérange.

Le reste ? je m'en fiche.

avatar cedric1997 | 

C'est beau les aveux d'échecs, maintenant, prouvez-nous que vous avez compris...

Au niveau des Macs, les erreurs ne sont pas très compliquées à résoudre : fini les HDD, passage PROGRESSIF à l'USB type C, des cartes graphiques sur les modèles 13" et d'après moi le plus gros serait fait. Ah, et il serait judicieux de simplifier la gamme... le Air est voué à disparaitre, pourquoi pas tout de suite ?

Au niveau des iPhone, ils semblent foncer droit dans le mur : une troisième année avec le même design (pas apprécié de tous) risque de couler les ventes. Sans compter l'abandon du jack ! Cependant, si cette année on obtient l'étanchéité et une meilleure autonomie, et bien l'iPhone 7 n'a qu'a gardé ces points forts et avoir un beau design pour se vendre comme des petits pains. Mais d'ici là, il faut (d'après moi), s'attendre à ce que la chute d'intérêt envers l'iPhone se poursuive.

Pour l'iPad, il est dans un marché qui s'effondre sans cesse et je dois avouer n'avoir aucune idée de comment sauver ce produit... Mais j'ai du mal à croire que chez Apple personne n'a de solution...

Pour les iPod, ne serait-il pas le temps d'abandonner la gamme ? J'ai du mal à croire qu'elle est rentable... Peut-être l'iPod touch (qui fidélise les ados) pourrait survivre, mais c'est tout.

Côté logiciel, le conseil #1 : décidez-vous. Depuis iOS 7, l'interface de certaine application a changé beaucoup trop souvent... Il y a d'autres points qui mériteraient d'être revus plutôt que de changer encore l'interface (qui était pourtant pas mal) de l'interface de l'application Musique. À quand la possibilité de modifier le centre de contrôle et des accès rapides aux réglages lorsqu'on maintient l'un des boutons ? Ce sont les trucs qui me manquent le plus d'Android quand j'utilise un iPhone.

Voilà. Ce ne sont que des suggestions personnelles, mais pour moi ces points sont les plus évidents. Comment Apple a pu ne pas y penser quand on voit le super produit qu'est l'iPhone SE ?

avatar feefee | 

@cedric1997 :

"Pour l'iPad, il est dans un marché qui s'effondre sans cesse et je dois avouer n'avoir aucune idée de comment sauver ce produit... Mais j'ai du mal à croire que chez Apple personne n'a de solution..."

Ha bon tes autres idées sont des solutions ?
Je crois plutôt que tes idées ne sont faites que pour tes besoins persos

Pages

CONNEXION UTILISATEUR