Quand Apple rachète ses vieux CD oubliés

Mickaël Bazoge |

On pourrait croire que personne d’autre qu’Apple n’est mieux placé pour conserver en archives tout ce que l’entreprise a pu produire. Mais la collection de la Pomme est loin d’être complète, si on en croit cette anecdote amusante. Un collectionneur patenté répondant au nom de tech-stuff777 a proposé sur eBay une grosse sélection de son catalogue de logiciels Apple.

Bêta du Système 7.0 (février 1991).

On y trouve des incunables comme des CD à destination des Apple Developer Group, la présentation des « nouvelles technologies » dévoilées durant la WWDC de 1994, un prototype du système 7.0, la DR1 de Rhapsody… Bref, il y a là de quoi satisfaire la curiosité des plus nostalgiques. Et aussi celle d’Apple !

Apple Developer Group Vol VII: Lord of the Files.

Le collectionneur a partagé sur le forum de Beta Archive quelques informations sur un acheteur bien particulier, qui s’est porté acquéreur d’une dizaine de ces vieilleries. Il ne s’agit pas d’un achat coup de cœur d’un anonyme amateur de choses rares et belles. Il se trouve que ce client n’est autre qu’Apple ! Le correspondant intéressé par la collection a écrit au vendeur : « Nous avons un labo chez Apple qui contient beaucoup d’archives matérielles. Il nous manquait certains des disques que vous vendez sur eBay ». De quoi compléter la collection maison… L’histoire ne dit pas combien Apple a payé.


Source
Tags
avatar malcolmZ07 | 

Je raffole de ce genre de petite anecdote ! Merci macg

avatar TotOOntHeMooN | 

Cela veut dire qu'ils ont enfreint le règlement en contactant le vendeur pour mettre fin prématurément à la vente et négocier hors ebay... Bah bravo ! ^^

avatar iRobot 5S | 

@TotOOntHeMooN :
Ca se chiffre en combien de milliards cette fois ?

avatar TotOOntHeMooN | 

Si c'était ebay.ie, plus de 19 Millards pour le coûp ! ^^

avatar geo44270 | 

@TotOOntHeMooN :
Je ne vois où il est indiqué que Apple lui aurait acheté hors Ebay... C'est possible de contacter le vendeur pour avoir des infos sur des produits en vente.

avatar Ginger bread | 

Mdrr c'est cool pour Lui

avatar Panda2A | 

Sympa cette News !

avatar apossium | 

Sur des CD ?

Ca me surprendrait pas que les CD ne soient correctement lisibles …
étant donné que la durée de vie n'est pas ad vitam !

avatar vinyvm | 

Oui et en plus de toute façon comment ils vont les lire ? y a plus de lecteur CD sur les mac !
;-)

avatar HoulaHup | 

Peu importe comment le lire, ce n'est pas ce qu'il y a sur le CD qui est intéressant ;-)

avatar C1rc3@0rc | 

« Nous avons un labo chez Apple qui contient beaucoup d’archives matérielles. Il nous manquait certains des disques que vous vendez sur eBay »

CQFD

Bon on peut se poser la question de la raison pour laquelle il leurs manquait des disques en question...

avatar Link1993 | 

@apossium :
Ce sont les cd gravé qui ont des problèmes me semble t'il.

Mon beau-père a pas mal de CD audio bien plus vieux, et tous marche encore ! Et c'est le même produit ! ;)

avatar Ali Baba | 

@Link1993 :
Yep

avatar Finouche | 

@Link1993 :
Il me semble que les problèmes sont liés à la dégradation de la couche réfléchissante. Les CD pressés sont aussi concernés.

avatar NerdForever | 

@Finouche :
Non justement la couche réfléchissantes des CD gravés est fragile et se dégrade dans le temps en fonction du CD, du graveur, de la vitesse de gravure, et des conditions de stockage...
Les CD pressés industriels c'est l'opacité du plastique avec sont vieillissement qui les rends illisibles. Cela étant principalement dû à des micros rayures ou des conditions de stockage inadaptés. ( plage arrière de voiture)

Mais ces CD peuvent du coup encore se lire en les resurfaçant. Bon ça se fait rarement vu le cout mais quand on veut vraiment récupérer les données sur ces CD là on peut la plus du temps le faire sans perte!

avatar petergab | 

J'abonde dans ton sens, j'ai resurfacé un cd pressé et il est reparti.
La dégradation du CD gravé c'est l'oxydation du support par l'oxygène qui résulte de la réaction à l'échauffement par le laser.
Sur les tirages photos, on parlait régulièrement de la dégradation par les UV, et là aussi c'est un problème d'oxygène. Une photo plastifiée ne se dégrade plus, même exposée au soleil (dans certaines limites raisonnables quand même). De tous mes "vieux" tirages, c'est celle qui est plastifiée qui n'a pas bougée, imprimée par un Canon CLC10, c'est dire si ce n'est pas d'aujourd'hui...

avatar C1rc3@0rc | 

il y a 2 elements qui se degrade dans le CD: la resine et la couche reflechissante.
Les deux se degradent pour des raisons differentes.

Dans le cas des CD non gravable, ceux du commerce, ce qui se degrade surtout c'est la resine qui "dépérit" a cause des UV principalement mais aussi a cause des écarts de temperatures et de l'humidité.

La couche reflechissante elle ne devrait pas bouger sauf si elle n'est pas assez protegée par une epaisseur de resine suffisante (dos du CD) ou exposé a de fortes temperature (+ de 35º, c'est de l'alu , ça se dilate sous la chaleur).
Le laser de lecture a un impact quasi nul sur les 2 composants, sa puissance etant trop faible et le temps d'exposition etant trop bref.

Generalement le plus gros probleme ce sont les rayures suivi de l'opacification de la resine. Si seule la surface est touchée alors un coup de Mirror ou un polissage peut "resusciter" le CD. Si c'est le dos du CD qui est rayé et que cela atteint la couche reflechissante alors c'est foutu.

Pour les CD gravables le probleme est plus important car la couche reflechissante est par nature instable pour etre gravable. Donc elle va de degrader malgré qu'elle soit protegée dans la résine et cela sous les facteurs UV et la chaleur. Et la helas y a rien a faire que des backup regulier (au moins tous les 2 ans)

avatar bobdu87 | 

Pour les CD audio, tu as sans doute l'impression qu'ils marchent encore alors qu'en pratique tu passes de plus en plus de temps à écouté le correcteur d'erreur de ton lecteur... J'ai des CD de la fin des années 80 qui ne passent plus du tout malgré un très bon entretient.
Pour les CD gravés, ayant fait de l'archivage dans une boite sur CD, je peux te dire que ça tourne à la loterie même avec de bon support...
Mes CD audio copiés gravés en 1998 sont tous illisible maintenant...

C'est d'ailleurs assez représentatif de notre technologie : plus les techniques sont récentes moins les supports sont fiables... Alors que le plus vieux papyrus du monde a 4500 ans...

avatar Mrleblanc101 | 

@apossium

Les CD durent des centaines d'année lol

avatar marc_os | 

@Mrleblanc101 :
Kodak vendait des CD Gold puis Silver qui étaient _garantis_ 100 ans ! Et effectivement, ceux là sont toujours lisible. Le truc, c'est que les données sont obsolètes !
Sauf les quelques un que j'ai utilisés pour graver de la musique...
Morailté, 100 ans plus tard, de toute les "données" numériques produites, seule la culture survivra.
C'est donc un comble, une honte que ce soient les artistes qui soient les moins bien rémunérés. (Combien de petits groupes inconnus pour un Johnny ou une Streisand ? Beaucoup.)

avatar petergab | 

J'ai aussi utilisé les CD "or", en données informatiques, ils n'étaient plus lisibles comme les autres. Pour la musique, qu'ils fonctionnent encore ne m'étonne pas, 20% de l'espace du CD étant utilisé pour corriger les erreurs de lecture !

avatar C1rc3@0rc | 

La culture est devenue une marchandise perissable, l'artiste un produit a court terme.
Le probleme de la musique n'est pas nouveau et sa conservation a conduit a sa notation formalisée. La deperdition d'information est importante puisque la notation ne permet que de donner une orientation et quelques precisions sur des points particuliers et que l'on perd la dimension analogique exhaustive de l'interpretation. Mais cela permet aussi a l'interprete d'etre un artiste et de recreer un flux selon son intelligence et son emotion.

Les formes d'enregistrement, analogiques ou numeriques, ne permettent elles aussi qu'une capture tres partielle et une restitution approximative de l'interpretation. On est toujours limité par la precision du support et les interferences liees aux materiaux et champs electromagnetiques. Avec le numerique, on est aussi limité par les capacités de calcul et de stockage...
Sans parler de la puissance et de la qualité necessaire a la restitution...

Mais bon il y a des formes et des productions musicales qui sont plus importantes que d'autres, et objectivement les paquets de lessives issus de la productions industrielles du rap et de la dance sont d'une qualité si basse que les moyens d'enregistrement et restitution sont surdimensionné et que leurs disparition a moyen terme ne va pas amputer la culture humaine de quoi que ce soit. Pour du jazz ou du classique, c'est plus embettant, mais ces genres de toutes facon sont ceux qui font le plus appel a l'intelligence et l'emotion de l'interprete, donc la forme notée est la plus importante, et heureusement durable...

Apres, oui, c'est une honte le traitement des artistes, mais ils sont victimes de l'industrie du divertissement et de la couardise des politiques qui ne veulent pas instaurer une licence globale qui aurait l'avantage de libérer la créativité et d'éviter l'étouffement de l'expression musicale selon des critères marchands!

avatar FredStrasbourg | 

J'ai encore des CD qui datent de mon Performa (1994 je crois) qui sont encore parfaitement lisibles. Et même des disquettes d'install pour mon Mac SE qui fonctionnent encore à merveille.

Tout dépend de la manière dont ils ont été stockés (dans des boites et à l'abri de la lumière pour ma part)

avatar melaure | 

Ce sont des CD pressés et non des CD gravés. Leur durée de vie est très longue ...

avatar armandgz123 | 

Mes cd de 1994 fonctionne toujours bien sur mon vieux poste Microsoft alors pk pas ?

avatar armandgz123 | 

*1996 enfaite, c'est moins vieux

avatar r e m y | 

@marc_os
Malheureusement dans 100 ans, plus aucun lecteur ne saura relire un CD quand bien même ce serait un CD Audio...
Donc ces jolies galettes serviront au mieux d'épouvantail pour effrayer les étourneaux cherchant à s'attaquer aux cerises dans le fond de mon jardin.
Les cerises, les étourneaux, eux, seront toujours là (sous réserve qu'ils se soient acclimatés au réchauffement global, bien sûr)
(Les vyniles par contre, devraient rester lisibles... Il suffit d'une aiguille creuse et d'un cône en carton pour transformer le signal pressé sur les bords du sillon en onde sonore)

avatar IceWizard | 

@remy
"Malheureusement dans 100 ans, plus aucun lecteur ne saura relire un CD quand bien même ce serait un CD Audio...
Donc ces jolies galettes serviront au mieux d'épouvantail pour effrayer les étourneaux cherchant à s'attaquer aux cerises dans le fond de mon jardin."
Dans 100 ans, il suffira de demander à une imprimante 3D de fabriquer un lecteur de CD pour les relire. Ou plus simplement, faire un scan laser pour récupérer l'image en relief de la surface et analyser sa structure.

avatar bobdu87 | 

"Ou plus simplement, faire un scan laser pour récupérer l'image en relief de la surface et analyser sa structure"

100 ans, çà fait au minimum 50 ans de trop pour un CD... Tu vas avoir l'air malin avec ton relief d'un métal après 50 ans d'oxydation...

avatar Un Type Vrai | 

Des geeks ont recontacter un vieux satellite militaire...
un poil plus complexe que lire un CD...

avatar patrick86 | 

@r e m y :
Au pire, vous aurez des dattes à la place de vos cerises et des mangues à la place des pommes. ;-)

avatar r e m y | 

@IceWizard
Tu veux dire aussi simplement qu'aujourd'hui on relit une cassette vidéo betaCam?

avatar IceWizard | 

@remy
"Tu veux dire aussi simplement qu'aujourd'hui on relit une cassette vidéo betaCam?"
Aussi facilement qu'on pourrais relire une cassette vidéo betaCam si quelqu'un avait passé du temps à créer un lecteur mécanique reproductible par une imprimante 3D, avec un capteur magnétique (acheté dans le commerce). Et un logiciel pour analyser l'information et reconstituer les fichiers. Le format betaCam n'a rien de mystérieux. Tout est documenté quelque part. C'est un gros travail, mais réalisable par des élèves ingénieurs par exemple. Cela pourrait être un chouette projet de fin d'étude, d'ailleurs..

avatar bobdu87 | 

Tu es bien marrant a proposer des idées assez farfelue...
Figures toi que des maisons de disque dorment sur des centaines de millions à se faire avec par exemple des morceaux non publiés des beattles. Et tu sais quoi, on arrive plus a lire les enregistrement car personne n'a pensé à garder de lecteur... C'est pas faute d'avoir essayé pourtant...

avatar NerdForever | 

@bobdu87 :
Bah pourtant si c'est vieux, c'est magnétique et c'est très facile lire sans lecteur suffit de mettre des oscilloscopes en guise de têtes de lecteur ou peut en mettre l'équivalent d'une dizaine de têtes pour tout séquenceur et après on décrypte le signal pareil qu'un message crypté... Super simple à pour la maison de disque, il faut embaucher un bon geek/électricien...
Sachant sur la plupart des bandes magnétiques de l'époque était un pur signal analogique juste découpé par le signal électrique, donc il suffit de brancher tel quel le signal de sortie sur un haut-parleur pour avoir le son qui sort!
Donc ça me paraît vraiment plus de la légende urbaine qu'un fait avéré le coup des enregistrements non lisibles... Par contre niveau marketing c'est une bonne excuse pour faire poireauter des titres et préserver plus longtemps des droits d'auteur... ;-)

avatar r e m y | 

@patrick
Et des nuages de sauterelles en guise d'étourneaux... Les CD dans les branches devraient rester utiles. Tout va bien!

avatar pacis | 

"....Il nous manquait certains des disques que vous vendez sur eBay..." diantre !!
A l'origine, ces CD viennent d'Apple non ?? ils ne gardent jamais des backups ou master de ce qu'ils font !!

CONNEXION UTILISATEUR