La réponse cinglante d'Apple au FBI et au DoJ

Mickaël Bazoge |

La réponse du berger à la bergère ne se sera pas faite attendre. Cette nuit, le Department of Justice (DoJ) a rétorqué point par point à la défense d’Apple dans l’affaire de San Bernardino (lire : Le FBI tente de décrédibiliser Apple au tribunal). Quelques heures plus tard, c’était au tour du constructeur de dire le fond de sa pensée concernant l’argumentation du FBI et des autorités américaines, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’Apple a bien l’intention d’utiliser le même ton acrimonieux que le gouvernement.

Bruce Sewell, vice-président en charge des questions juridiques, a organisé une conférence de presse sur le pouce. Sur la forme, il pointe le ton employé par le DoJ et l’avocate du gouvernement, Eileen Decker, qui fait penser à un « acte d’accusation »… alors que les représentants du FBI et du DoJ ont eu par le passé l’occasion de saluer la coopération d’Apple et son aide. James Comey, le patron du FBI, a eu l’occasion de dire qu’il n’y avait « pas de démons ici » : « Difficile de conclure ainsi [à la lecture de la réponse du DoJ] ».

En 30 ans de carrière, Bruce Sewell n’a jamais vu de document juridique dont l’objectif est clairement de salir l’autre partie « avec de fausses accusations et insinuations ». Apple et le FBI ne passeront pas Noël ensemble. « Pour la première fois, nous avons ici une allégation selon laquelle Apple aurait délibérément fait des changements pour bloquer les demandes des forces de l’ordre d’accéder [à un iPhone] », s’étonne-t-il. « C’est très choquant ».

Concernant l’argument manié par le DoJ selon lequel Apple se montrerait plus souple avec la Chine, il n’a « aucune substance » : Apple n’a pas de « relation différente et sinistre » avec le pays. L’argutie des autorités montre leur « niveau de désespoir », pointe Sewell. « Imaginez qu’Apple demande à une cour de justice si on peut faire confiance au FBI "parce qu’il existe de réelles interrogations sur le fait que J. Edgar Hoover ait ordonné l’assassinat de Kennedy… Consultez ThéorieDeLaConspiration.com pour les éléments de preuve ».

Bruce Sewell explique qu’Apple met au point des fonctions de sécurité pour « protéger [ses] utilisateurs des hackers et des criminels ». Le FBI « devrait nous soutenir parce que tout le monde est en sécurité ». Le débat tel que le DoJ l’a introduit cette nuit est « humiliant » et il essaye de « masquer les vrais problèmes sérieux ». « Je ne peux qu’en conclure que le DoJ est désespéré au point d’envoyer la vaisselle contre le mur ».

Le « coup bas » des autorités a étonné Apple, qui a pourtant l’habitude de travailler « main dans la main » avec le DoJ et le FBI. « Nous aidons quand on nous le demande. Nous sommes honnêtes sur ce que nous pouvons faire et ne pas faire ». Apple demande le respect dans cette histoire ; et ce n’est pas parce que l’entreprise est en désaccord avec le DoJ qu’elle est « le diable et anti-américaine ». « Rien n’est plus éloigné de la vérité ».

avatar Sokö | 

Du rififi à Cupertino !

avatar C1rc3@0rc | 

@Sokö
Du riffifi, non, je pense que Apple (et une majeure partie du monde) est aussi affligée qu'on pu l'être les représentants de l'ONU face a la représentation pathétique de Colin Powell avec ses mensonges et sa petite fiole!

http://www.nndb.com/people/649/000022583/colin-powell-sm.jpg

Faut pas se faire d'illusion l'administration américaine est au même bas niveau ici que lors de la préparation de l'invasion de l'Irak.

On en est a des mois et des mois de mensonges éhontés, de preparation "marketing" de l'opinion, d'entente dans le mensonge avec les alliés, de manipulations outrancières, d'affirmations péremptoires et fallacieuses, de mépris des experts et de dénigrements de leurs propos... toutes ces mêmes techniques affligeantes et détestables qui ont été utilisé par l'administration américaine pour lancer l'attaque illégale de l'Irak: rien n'était vrai, tout était faux et les dramatiques conséquences sont un monde plus dangereux et plus de souffrance!

Surtout on voit que, loin de vouloir calmer le jeux malgré un FBI se couvrant de ridicule, l'administration soutient cette infamie, mais en rajoute, par la bouche même du président!

Face a l'ONU Collin Powells s'etait couvert de ridicule, l'administration US avait tombé le masque,... et pourtant l'invasion de l'Irak a été lancé en toute illégalité,.

On est dans la même configuration, la dictature US dénoncé par Snowden s'enfonce plus loin dans sa croisade antidémocratique et anticonstitutionnelle.
L'ennemi designé est le peuple americain, les citoyens du monde libre, le concept et le principe de democratie, la Justice.

L'administration veut, dans un delire orwellien, se mettre au niveau de la Coree du Nord et le FBI rêve de reprendre le flambeau de la Stasi: ils vont le faire, c'est pas l'industrie qui va les arrêter!

Reste donc plus a Apple, Google, et cie a limiter la casse et quitter l'Amerique!

avatar fte | 

"Envoyer la vaisselle contre le mur".

Je l'aime celle-là.

avatar TomSupraBoy | 

@fte :
C'est clair ! Elle est belle celle là.

avatar karayuschij | 

Le FBI serait plutôt du genre à envoyer le mur contre la vaisselle :D

avatar deltiox | 

Tout s'arrangera après l'élection de
M. Trump, grand ami de Tim Cook

Bon, ok, je sors

avatar philiipe | 

J'adore !

Voyez ThéorieDeLaConspiration.com => j'ai rien vu par contre :-/

avatar Phoenixxu | 

@philiipe :
Ha ha !
J'ai tenté aussi d'y aller mais rien ! :-D

avatar JLG01 | 

en américain, c'est mieux
ConspiracyTheory.com
quand tout traduire perturbe!

avatar Trillot Bernard | 

Plus ça va plus c'est mauvais pour les bonnes gens qui pâtiront de ce débat public.

L'administration US, même si elle n'arrive pas à ses fins et je crois qu'elle y arrivera, aura ouvert la boite de Pandore. Les pays qui voudront contraindre les fabricants de téléphone à ouvrir leur appareils arriveront également à leur fin et nous aurons tous perdu la confidentialité de nos données.

Par contre, les terroristes sauront utiliser les logiciels de cryptographie pour transmettre leurs ordres. Ce seront alors les seuls qui conserveront la confidentialité de leurs données!

Un grand merci à l'administration américaine!!! et aux imbéciles qui emboitent leurs pas (Ciotti notamment en France)...

:--((

avatar frankm | 

Malheureusement tu as raison. Tristesse !

avatar occam | 

« L'administration US, même si elle n'arrive pas à ses fins et je crois qu'elle y arrivera, aura ouvert la boite de Pandore. »

La boîte de Pandore est déjà largement ouverte, comme en témoigne cet article du Washington Post, qui renvoie aussi à une référence du NYT, au risque de vous glacer le sang :
https://www.washingtonpost.com/news/the-watch/wp/2016/03/10/surprise-nsa...

Ce n'est même plus une boîte, c'est un puits sans fond :
« FBI agents don’t need to have any “national security” related reason to plug your name, email address, phone number, or other “selector” into the NSA’s gargantuan data trove. They can simply poke around in your private information in the course of totally routine investigations. »

avatar HugoBoss | 

+ 1000 !

Malheureusement je pense que ce n'est pas prêt de changer...

avatar iDidier | 

Les vrais problèmes sont les incompétences des services de sécurité américains ET les ventes libres d'armes ! Je n'ai encore rien lu de tel de la part des avocats d'Apple. Ni d'aucuns soutiens d'ailleurs. Et c'est un comble ! Car les vrais problèmes sont là ! Comment est-il possible que la NSA, la CIA, le FBI,… n'ont-ils rien fait pour empêcher cet attentat alors que ces gens étaient sous surveillance ? À mon sens, tout a été fait exprès pour obliger Apple à affaiblir iOS. Les autorités américaines pensent-elles vraiment que les terroristes ont attendus le chiffrement de l'iPhone pour chiffrer leurs communications ? Ils ont très certainement leurs propres systèmes de chiffrements … Mais bien sûr, tout est de la faute d'Apple … Les seuls vrais responsables, par leurs incapacités à empêcher des attentats sont les autorités et les services de sécurité américains. Si le FBI, le DOJ gagnent, il n'y aura plus de vies privées pour personne ! Imaginez alors que ces autorités pourront fouiller votre smartphone parce que vous avez mangé tel aliment, vous avez regarder tel site, tel film, vous avez parlé avec telle personne,… Il y a un risque énorme que cela arrive car la boîte de Pandore aura été ouverte, et qu'il pourrait y avoir toutes les dérives possibles et inimaginables ! J'espère et je souhaite qu'Apple renforcera encore plus le chiffrement de l'iPhone ET d'iCloud afin de rendre nos données absolument inaccessibles pour toutes autorités.

avatar Un Type Vrai | 

" les incompétences des services de sécurité américains ET les ventes libres d'armes"

Sur le premier point, Apple commence à le dire.
Sur le second point, les acheteur d'iPhone sont aussi les consommateurs d'arme. Pourquoi risque de perdre une clientelle ?

avatar CNNN | 

Parler de la Chine alors que les États Unis utilise la loi des trois coups...

avatar r e m y | 

Apple risque de devoir quitter Cupertino pour Guantanamo si ça continue....

avatar Ginger bread | 

@r e m y :
Pas faux à l aide de leur vaisseau spatial en construction.

avatar tbr | 

@r e m y

"Apple risque de devoir quitter Cupertino pour Guantanamo si ça continue..."

Au moins les terroristes auront des iPhones chiffrés en cellule. :-)

avatar Aphelion | 

Pop-corn !

avatar IRONMAN65 | 

Voilà c'est ça la démocratie....

avatar Tarquin | 

Pourquoi les dealers et autres hors la loi utilise des vieux téléphones type 3310 des années 1990 ?
Ils ont déjà bien cerné le problème du cloud et des téléphones surconnectés...

avatar xDave | 

Clairement.
Qui plus est on omet trop souvent de rappeler qu'il s'agit du téléphone de l'administration à la base, et non celui personnel du terroriste.
J'imagine le type en pleine rue ou course poursuite se faire chier avec un trombone pour éjecter la SIM avant de la foutre à la poubelle ou de se rendre compte qu'il n'a plus de batterie à cause de cette put@in d'app Facebook (avec lequel il recrute bien entendu) qui tourne en background et que du coup il ne peut plus accéder à Plans pour se repérer dans ce quartier...
Et puis, si il n'est pas complètement con ou mal formé par ses officiers supérieurs, il aura au moins effacé le contenu compromettant (les Apps utiles (en supposant qu'il puisse les installer lui même vu que ce n'est pas son tel, les contacts du carnet d'adresse, etc...)).
On a un petit indice de cela dans ce que raconte le DoJ d'ailleurs, vu que "selon cet agent qui a pu consulter un historique des opérations iCloud fourni par Apple, il semblerait qu'une réinitialisation du mot de passe ait été effectuée le 22 octobre (soit trois jours après la dernière sauvegarde qui a pu être récupérée). L'avocate ajoute que « la fonction de sauvegarde automatique a été désactivée".
...

Supposons qu'Apple doive céder, le fasse et qu'au final il n'y ait strictement rien d'exploitable sur le téléphone, le FBI mange sa chaussure à la TV?

avatar e2x | 

@Tarquin :
+1 bah wè!

avatar tomate | 

Toute cela est ridicule. Les terroristes n'utilisent pas seulement des iPhones. Ils vont sur le Darknet où tu peux communiquer de façon cryptée ou ils se rencontrent sur des chats de jeux en ligne comme Battlefront par exemple. Pas besoin de crypter ses messages, si le contenu n'est pas explicite et camouflé dans un jeu de guerre... Et de toute façon, des entreprises s’engouffreront dans le créneau pour offrir des téléphones cryptés (Blackphone?) qui seront autorisés à la vente dans certains pays qui y verront une opportunité commerciale.

Si Apple est obligé de plier, nous, les gens honnêtes, serons à la merci des hackers et comme dit plus haut la boîte de Pandore sera ouverte et d'autres pays comme l'Angleterre et la France n'hésiterons pas à emboîter les pas aux Etats-Unis sans que cela affecte les criminels et terroristes...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR