À Cupertino, Apple utilise BitTorrent pour son usage interne

Mickaël Bazoge |

Apple n’a rien contre la technologie BitTorrent… pour ses propres besoins. Sur iOS, en dehors d’un jailbreak évidemment, il est impossible de se procurer une application permettant de récupérer des fichiers depuis un lien torrent, que le document soit légal ou pas d’ailleurs. Même les apps pilotant le téléchargement à distance sont interdites d’App Store. Certains petits malins essaient de tromper la vigilance d’Apple, mais ils sont vite repérés et supprimés (lire : Blue Downloader téléchargeait des torrents sur l’iPhone).

Mais ce qui est mauvais pour les utilisateurs ne l’est pas forcément pour Apple. Le moteur de recherche Shodan, dont l’objet est de fouiller au sein de la nébuleuse de « l’internet des objets », a mis au jour une trentaine d’adresses IP provenant du QG de Cupertino, connectées à des trackers BitTorrent. Ces trackers sont des serveurs qui facilitent la communication entre pairs, en utilisant la technologie BitTorrent. Comme l’explique TorrentFreak, un tracker est comme un policier qui gère le trafic : il s’assure que les clients BitTorrent se connectent correctement entre eux afin de partager du contenu de la manière la plus efficace possible.

Cliquer pour agrandir

Apple n’exploite sans doute pas BitTorrent pour partager des contenus graveleux. Il s’agit plus sûrement de distribuer des fichiers rapidement, comme Twitter ou Facebook peuvent le faire avec leurs propres trackers depuis 2010. Une source de TorrentFreak a vérifié qu’il ne se trouvait aucun fichier illégal sur les adresses IP d’Apple, du moins au travers d’une base de données de 8 millions de torrents.

Si BitTorrent est mis à profit pour les besoins internes du constructeur, on trouve tout de même quelques applications iOS qui exploitent elles aussi ces technologies, mais uniquement pour distribuer du contenu tout ce qu’il y a de plus convenable : des vidéos (OTT News), des messages (Bleep) et même de la synchronisation de fichiers (Sync).


Tags
avatar ssssteffff | 

Vous croyez qu'ils utilisent Transmission ?

avatar Emile Schwarz | 

Ce n’est pas la techologie qui est mauvaise, c’est so usage qui peut l’être.

Un couteau, à la cuisine ou sur la table pour couper du pain c’est bien; pour tuer quelqu’un …

Un smartphone, c’est bien; un smartphone pour regarder du porno c’est différent (cela peut même être considéré comme mal: demandez à un orthodoxe [Chrétien ou Juif]…)

Conclusion: on ne condamne pas une technologie, mais un usage.

À propos: chez McDonald’s, le ftp n’est pas utilisable !!!

avatar C1rc3@0rc | 

@Emile Schwarz

+1

Il faut meme aller plus loin: le systeme de communication P2P (Bitorrent est un protocole de type P2P, parmi tant d'autre) est le fondement de l'internet. Au-dela de quelques cas tres specifique, les systemes P2P sont parmi les plus efficace en terme de
- repartition de la charge globale (machines et reseau)
- optimisation de l'usage des ressources (puissance de calcul, consommation d'energie)
- solidité (si un relai tombe en panne, les autres le remplacent)
- persistance des donnees (les donnees ne peuvent que tres difficilement etre alterees et le controle est simple)
- cout (pas besoin de mettre en place de gigantesque serveurs)
- resistance aux attaques (le terrible DDoS n'a pas de prise dans un systeme P2P)

Ses 2 vrais inconvenients decoulent de ses qualites:
- la vitesse de diffusion maximale n'est atteinte qu'apres un delai tres variable.
- la suppression des fichiers mis dans un systeme P2P est tres difficile

Si le P2P a ete diabilisé par l'industrie du divertissement, c'est a cause de ses 2 inconvenients car ils ont comme corolaire que les donnees ne peuvent que tres difficilement etre asservies a des systemes d'obsolescence programmée.
Par exemple le broadcasting en paquets qui ont une duree de vie courte est tres difficile dans un systeme P2P.

Au contraire le P2P est tres adapté a la diffusion de fichiers massifs et en grand nombre.
Si l'industrie du divertissement desirait utiliser le P2P elle devrait inventer un format de fichier s'autodetruisant de maniere programmée ou sur evenement, autrement dit un DRM particulierement vicieux et pernicieux et que celui-ci soit inviolable (donc au minimum solidement chiffré)...

Pour finir, les systemes P2P sont massivement utilisés dans le monde corporate. En gros y a qu'au niveau du GP que son utilisation est faible et de mauvaise reputation. D'autant que tous les sytemes P2P sont legaux!

avatar huexley | 

J'entends déjà fousfous déjà pleurer toutes les larmes de son corps.

avatar Strix | 

@huexley :
Ah ah ^^

Il est actuellement en train de télécharger Transmission pour être à la page :P

avatar iDanny | 

Y a qques trucs que je pige pas : s'ils utilisent BT "en interne", pourquoi ils n'ont pas leurs propres trackers sur leur réseau interne (qui ne seraient donc pas repérables par Shodan) ?

Vu qu'ils utilisent donc apparemment des trackers "publics" (sur internet), ça pourrait tout de même être des trackers privés (comme le fameux t411), toujours dans l'optique des partager des trucs "en interne"... Mais alors comment TorrentFreak a pu savoir de quels types de données il s'agit ?

avatar Mickaël Bazoge | 
Oui, c'est étrange que Shodan ait pu voir ces trackers qui ne sont pas censés être publics…
avatar enzo0511 | 

@MickaëlBazoge :

Sur les serveurs Apple il y a des logiciels pro mais aussi des logiciels offerts aux employés donc téléchargeables de l'extérieur ça peut expliquer cela

avatar C1rc3@0rc | 

L'interet du P2P c'est de confier la charge de diffusion aux relais (donc tous les ordinateurs qui constituent le reseau P2P).

Si on met en place un reseau interne, on limite la puissance et l'efficacité aux ordinateurs de ce reseau et qui dispose du client/serveur P2P.

Ce que l'on voit dans l'article de torrentfreak c'est qu'il ne s'agit pas d'un reseau isolé mais d'un reseau qui utilise l'Internet.

Ensuite Shodan c'est aussi un truc au moins aussi efficace et intrusif que Facebook pour faire la cartographie d'un reseau, pour lui echapper c'est vraiment difficile (a moins de ne pas etre connecté a l'Internet...)

Il est probable qu'Apple utilise comme beaucoup de grosses entreprises le P2P pour partager des gros set de donnees entre beaucoup de ses sites repartis sur la planete. De ce fait le meilleur moyen c'est d'utiliser un maximum de machines et donc exploiter les machines hors reseaux Apple specifiques.
Ca n'a pas d'impact sur la securité des fichiers transmis.

Maintenant il se pose une vraie question: pourquoi Apple ne masque pas ses IP ?

L'autre (fausse) question c'est pourquoi Apple ne valide pas les applications iOS utilisant un P2P? Un indice est a alle chercher du cote des contrat avec les representants de l'industrie du divertissement (meme probleme qu'avec les formats de conteneurs libres: MKV, OGG,...)

avatar warmac33 | 

et on attend avec impatience le commentaire de Pol Pot là dessus, euh pardon de fousfous...
Cette boîte devient vraiment un ramassis de dictateurs hypocrites et incompétents (fermeture du store, pb des certificats...)

avatar Neufouad | 

Apple peut menacer de virer ses personnels quand ils déconnent… Que virer des clients, ça devient vite acrobatique.

Sur ce coup ; c'est toi qui est un peu hypocrite… Je ne t'apprends trop rien là.

avatar T Ki | 

Bien sûr qu'on peut installer de quoi télécharger des .torrent sur iOS sans jailbreak, il faut utiliser Xcode pour sideloader iTransmission...

avatar eastsider | 

@T Ki :
Ya plus simple

avatar Flash | 

Surement des employés qui download des films en cachette. Ou pire, des jeux sur Windows pour leur PC gamer à la maison.

avatar C1rc3@0rc | 

Mais non ils sont en train de downloader tout ce qu'ils peuvent pour en apprendre un max sur l'occulus Rift. Il charge en P2P et font tourner sur des grosses tours PC avec les monstres de NVidia...
;)

avatar Moumou92 (non vérifié) | 

C'est drôle, l'article dit que ce n'est pas possible de lancer des download bit torrent à distance, hors l'appui compagnon de la freebox le fait très bien... Aucun soucis pour gérer mes téléchargement du serveur de la freebox à distance sur un iPhone ou un iPad...

avatar Neufouad | 

Ha bon ? La Freebox verserait ses contenus directement dans les iPhone et iPad ? J'émets un gros doute. En tout cas je ne l'ai pas constaté… ;o)
De plus pas besoin de passer par BitTorrent pour verser des fichiers en local… Si ? :oP

avatar C1rc3@0rc | 

@Moumou92

Heu ladminstration a distance et meme a travers une interface WEB ca existe depuis des annees dans les clients bitorrent. Deja dans Transmission et Deluge!
Apres avec une connexion SSH on peut controler tout sur une machine distante, du moment qu'il y a une interface console... ;)

avatar thierry37 | 

Donc on peut savoir ce qu'ils téléchargent ??

avatar Zegorax | 

Si jamais pour les applications de "pilotage à distance" : J'utilise tout le temps DS Download pour mon Synology et Apple ne l'a jamais bloqué. On peut télécharger des fichiers normaux comme des torrents.

CONNEXION UTILISATEUR