Une rencontre entre le FBI et Apple, qui peut compter sur Microsoft

Mickaël Bazoge |

Apple et le FBI vont pouvoir discuter de vive voix de leurs différends dans la bataille qui les oppose sur le déverrouillage d’un iPhone ayant appartenu à Syed Rizwan Farook, le terroriste qui a abattu 14 personnes début décembre à San Bernardino.

Le 1er mars, le comité juridique de la Chambre des représentants recevra Bruce Sewell, vice-président et conseiller juridique d’Apple, James Comey (patron du FBI), Cyrus Vance (procureur du district de New York), ainsi que Susan Landau, spécialiste du chiffrement et professeure à l’Institut Polytechnique de Worcester.

Le débat tournera évidemment autour du bras de fer entre le constructeur et le FBI, qui ne ratent jamais une occasion de se renvoyer la balle (lire : Les agissements troubles du FBI contre Apple). Apple peut également compter sur Microsoft pour se tenir à ses côtés. Si le soutien de l’éditeur a jusqu’à présent été plutôt tiède, voire franchement glacé après les déclarations biscornues de Bill Gates, Brad Smith — l’homologue de Bruce Sewell chez Microsoft — a annoncé que l’entreprise soutenait Apple « de tout cœur ».

C’est devant une audition devant le Congrès que Smith a annoncé le dépôt par Redmond d’un amicus curiae, une procédure qui permet à Microsoft de peser dans les débats (via un mémoire ou un témoignage), même si la société n’est pas directement impliquée. Brad Smith a le sens du spectacle ; durant l’audition, il a présenté une machine à calculer de 1911 en déclarant devant les représentants : « Vous pensez vraiment que la justice devrait essayer de résoudre les problèmes de technologie du 21e siècle avec des lois écrites à l’époque de cette machine ? ».

Par ailleurs, et pour être tout à fait complet sur la question à cette heure, le Financial Times a à son tour entendu dire qu’Apple allait bel et bien renforcer le chiffrement d’iCloud. L’objectif est de rendre impossible pour le constructeur de se conformer aux requêtes des forces de l’ordre (lire : Contre le FBI, Apple pourrait renforcer la sécurité des données et le chiffrement).

Mise à jour — Google et Facebook ont aussi l’intention de déposer un amicus curiae pour soutenir Apple. Twitter et Amazon seraient aussi de la partie.

Pour aller plus loin :

avatar Gary94 | 

Je comprends pas Apple. Pour qui ils se prennent. Quand les USA vont faire voter une loi pour arrêter le chiffrement, ils vont quand même continuer à tout chiffrer ? Ils se croient au dessus des lois comme les politiciens. Les grandes sociétés c'est pareil que les terroristes, elles veulent faire leur loi.
Et les gens qui soutiennent Apple, ils croient quoi, qu'Apple en a vraiment quelque chose à faire de leurs données ?! Non juste leur porte monnaie ce suffit. Alors qu'un État a par définition le monopole de la sécurité. Mais toute cette affaire montre bien la perte de légitimité des États, à cause de certaines dérives politiciennes

avatar nayals | 

"Ils se croient au dessus des lois comme les politiciens"

Pas du tout. Aucune loi ne concerne directement le cas en question (un appareil chiffré). La justice invoque ici une loi vraiment très vague et généraliste (lisez par vous-même : https://en.wikipedia.org/wiki/All_Writs_Act ). Et le monde n'est pas en noir et blanc comme vous le suggérez : cette décision de justice est contestable sur plusieurs points (on est peut-être dans le cas d'une "charge déraisonnable"). Et Apple a le droit, comme tout le monde, de se défendre devant la justice. Il est évident que si, après tous les recours épuisés, la justice persistait, alors Apple serait contrainte d'obtempérer.

En attendant, Apple a bien le droit d'ouvrir un débat, une question qui a lieu d'être posée. Si le Congrès promulguait une loi allant soit dans le sens d'Apple soit dans celui du FBI, au moins ce serait clair, noir sur blanc. Mais ce n'est pas le cas aujourd'hui.

"Et les gens qui soutiennent Apple, ils croient quoi, qu'Apple en a vraiment quelque chose à faire de leurs données ?"
C'est très simpliste de penser que toutes les grandes entreprises ne fonctionnent que pour gagner toujours plus. Et oui, je pense qu'Apple et Microsoft, bien que ce soit effectivement bon pour leur image, sont en partie sincères dans leur combat. Mais peu importe après tout, au moins le débat est ouvert, peu importe qui a posé la question.

avatar Gary94 | 

Oui pour l'instant ils ne sont pas en infraction à la loi puisqu'il y a un silence de celle ci. Mais le gouvernement va bien finir par faire quelque chose pour les forcer, peut-être avec une loi et dans ce cas là, apple sera en position délicate. Puisque le téléphone est tellement bien chiffré, ils peuvent pas l'ouvrir sans le hacker. Donc soit le hacker et massacrer leur image, soit refuser et alors là ?

Ce qui me rend fou c'est que Google a légèrement soutenu Apple. Je suis fan des services de Google mais là faut pas abuser. Ils bouffent nos données (j'en ai rien à faire, elles ont aucune valeur pour moi, alors que leurs produits me fournissent une grande utilité. Oui un vrai utilitariste ;-). Donc ils avalent nos données et après ils vont dire qu'il faut pas les donner aux services de sécurité...

avatar rikki finefleur | 

Gary94 @nayals
Avant la longueur maximale des clefs de chiffrement était définie.
Mais tout le monde l'a oublié j'ai l'impression.

avatar Gary94 | 

Apparement puisque personne n'en parle...
Et c'est quand même une honte pour les services secrets de ne pas être capable de hacker un système d'exploitation alors qu'ils sont sensés assurer la sécurité donc ils devraient avoir les meilleurs informations spécialistes de la cyber sécurité

avatar Billytyper2 | 

@rikki finefleur :
C'est pour ça que l'on a inventé les coffres...

avatar f3nr1l | 

Je comprends pas Apple. Pour qui ils se prennent.
En effet, tu ne comprends pas. La suite de tes propos le démontre clairement. Apple se prend pour...Apple. La plus grosse capitalisation boursière du monde, qui a failli disparaitre, et qui ne doit sa bonne santé actuelle qu'à une chose: la confiance de ses clients.
Le jour ou la société qui fabrique mon smartphone, mes ordinateurs, ma tablette, le réseau où sont stockées certaines de mes données sensibles s'avère indigne de ma confiance, je me casse ailleurs (Linux, c'est de toi que parle).

Les grandes sociétés c'est pareil que les terroristes.
Tu veux dire que "Les grandes sociétés" Assassinent des personnes au hasard de préférence des civils, en grand nombre afin de provoquer une réaction de terreur au sein d'une population? As-tu des exemples à nous citer? Monsanto ne compte pas. Ils ne font pas exprès, ils s'en foutent.

Et les gens qui soutiennent Apple, ils croient quoi, qu'Apple en a vraiment quelque chose à faire de leurs données ?!
Je crois (je parle pour moi, hein) ce que je veux, merci de t'en inquiéter.
En l'occurence qu'Apple en a vraiment quelque chose à foutre. La meilleure façon d'être CERTAIN de ne JAMAIS se faire gauler en train de mentir, c'est de ne pas mentir. Je ne prétends pas que Cook est un type honnête et droit (si ça se trouve, il l'est) mais c'est un excellent gestionnaire et il a compris que confiance+satisfaction=$$, et son boulot c'est d'en faire gagner à sa boite, des $$

Non juste leur porte monnaie ce suffit.
Ce n'est pas mutuellement exclusif, voir ci dessus.

Alors qu'un État a par définition le monopole de la sécurité.
*voix de Roselyne Bachelot dans les guignols* AH BON???
Va dire cela a ton assurance si tu te fais cambrioler un jour où tu n'avais pas fermé ta porte à clef

Mais tout cette affaire montre bien la perte de légitimité des États, à cause de certaines dérives politiciennes
Ah ben tu vois quand tu veux..

avatar Gary94 | 

La bonne santé d'Apple n'a rien à voir avec la confiance des clients. Juste des marges sur les produits : en faisant diminuer les coûts des fournisseurs (pouvoir de négociation, comme carrefour par exemple) et en augmentant ta facture à chaque changement du cours des devises.
Mais bon ton raisonnement sur la confiance c'est typique du capitaliste. Tout est fondé sur la confiance dans ce système économique.
Je dis que les grandes sociétés se croient au dessus des lois et veulent faire leur propre loi (relis c'était déjà écrit)
Franchement sur la gestion t'as raison. Je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'apple est l'entreprise dont la gestion est optimisée comme c'est pas possible. Le seul problème dans ce raisonnement c'est que la transparence de l'information dont tu parles est à sens unique. Il te dit ce qu'il veut que tu entendes, il va mettre en valeur les bons points et réduire au silence le reste.

avatar f3nr1l | 

@Gary94 :
En fait c'est plus sur la forme que sur le fond que nos positions divergent. Pour moi, pas de confiance, pas de ventes. Pas de ventes pas de marge. Pas de marge, pas de pognon. Pas de pognon pas de bras. Pas de bras, pas de chocolat.

Et oui, les grosses multinationales se croient au dessus des lois. En fait elle le sont, il suffit de s'implanter dans un pays où la loi qui gêne n'existe pas. C'est dégueu, mais légal. Et ça ne les rend pas pour autant comparable à des décapitées d'enfants.

avatar f3nr1l | 

@f3nr1l :
Décapiteurs, cochonnerie de correcteur orthographique

avatar Gary94 | 

Si apple vend ses produits c'est parce qu'ils sont bons ou en tout cas que les clients les perçoivent ainsi.
Qui achète un iphone parce qu'il protège les données et va ensuite utiliser tous les services de Google qui les mangent, mis à part les terroristes et autres personnes qui ont des choses à cacher

avatar Nord | 

@Gary94: "La bonne santé d'Apple n'a rien à voir avec la confiance des clients. Juste des marges sur les produits".

Cette affirmation est complètement fausse. Je suis entrepreneur et je peux te dire sans hésiter que tu peux faire tous les calculs que tu veux: marges nulles, marges démesurées, marges équilibrées, mais sans clients, rien ne fonctionne. Si les clients n'avaient pas confiance, Apple gagnerait moins, quelles que soient ses marges.

avatar tbr | 

@f3nr1l :
C'est exactement ce que je pense.

L'erreur 53, cette affaire, tout est lié par un seul concept, plus cher encore que l'énorme capital que Apple possède : la confiance.

S'il y a le moindre doute que le materiel Apple puisse subir les affres de personnes mal intentionnées, le client (nous) se dira qu'il s'est fait berner et fuira Apple.
Résultat : faillite.

Apple ne peut donc absolument pas se permettre en aucune façon ni dans aucun cas — et tant pis si ça fait grincer des dents — d'instiller la suspicion. Non seulement on partirait "ailleurs" (mais où ? Linux est pour moi un Windows like : incohérences...) mais en plus, parce qu'on aurait été sciemment trompé(s), on détesterait cette boîte.

avatar Gary94 | 

@tbr
Totalement contradictoire
Erreur 53 ils l'ont configuré c'est pas une erreur logicielle. Si tu vas pas chez un revendeur agréé ils te tuent ton tel. Pourquoi !? Parce que tu seras pas allé chez le bon qui paye la dîme à Apple.

Fuir mais où : ben au final tu restes chez apple apparemment. Donc vu que tu as les menottes ils peuvent (possibilité, pas obligation) faire ce qu'ils veulent

avatar Trillot Bernard | 

@f3nr1l

Tu t'es donné du mal pour répondre à Gary94 et je suis d'accord avec toi mais malheureusement c'est sans espoir. Laisses le délirer, tu perds ton temps. :-(

avatar Applesoft | 

Cook demande depuis le début que cette affaire soit dans un premier temps débattu au Congrès, ce qui va être fait. Il ne se croit pas au-dessus des lois. C'est le FBI qui a merdé au départ dans cette affaire, qui a mis la pression sur Apple pour faire une demande particulière car ils ont déconné, et qui essaie maintenant de salir Apple. Apple n'a fait qu'user de son droit (encore existant) de refuser la requête du FBI et préfère s'en remettre aux gouvernants, en se réservant le droit de porter l'affaire en justice. Et si cette affaire prend plus d'ampleur, ça finira devant la Cour Suprême.

Pour l'instant, Google, Microsoft et Facebook sont du côté d'Apple.

avatar Gary94 | 

Oui tu m'etonnes qu'Apple veuille porter l'affaire qui Congrès. Elle pourra facilement faire jouer le lobbying pour qu'ils votent contre la proposition du gouvernement d'interdire le chiffrement.

C'est comme pour les impôts. Ils veulent pas rapatrier leur trésor de guerre pour ne pas payer les impôts dessus, et ils veulent même faire changer la loi pour en payer moins. Depuis quand ce sont les entreprises qui font les lois. #argent quand tu nous tiens

avatar XiliX | 

@Gary94 :

Houla tu mélanges tout...

1. Si Apple rapatrie sa richesse aux US, ben au contraire, Apple va être obligé de payer des impôts.

2. Effectivement Apple fait du lobbying pour faire baisser la taxe de rapatriement de 40% à 20%... soit. Sauf que le gouvernement US est en train de réfléchir des vacances fiscales et faire baisser pendant une courte période la taxe de 40% à 5-10%. Or Apple demande 20%

avatar Gary94 | 

Désolé mais tu peux relire ce que j'ai dit, t'as dû mal comprendre...
Actuellement ils rapatrient pas pour pas payer les 40%.
C'est sûr que si va passe à 0% ils vont rapatrier et payer 3 centimes pour le pourboire
Et tu penses que le gouvernement penses de lui même à diminuer ce taux !?! Ou ils se font graisser la pâte comme toujours.
Le % c'est juste que des US ils sont cons par nature.
Déjà qu'apple demande quoi que ce soit c'est complément fou. Imagine la même chose en France pour voir

avatar XiliX | 

@Gary94 :

J'ai relu mais je n'ai pas bien compris j'avoue.

Actuellement Apple ne rapatrie pas parce que ça coûte 40% en taxe du montant global. Apple fait du lobbying pour ramener cette taxe à 20%.
Or le gouvernement US avait parlé de baisser cette taxe à 5-10%

On parle ici que la taxe de rapatriement. Après Apple va devoir payer des impôts. Donc sur le moyen long terme, le gouvernement US gagne encore avec les impôts.

avatar baptiste8b | 

C'est beau le monde d'aujourd'hui... Des entreprises capitalistes (je ne suis pas contre hein) defendent nos droit face a une institution gouvernementale sensé nous protéger... Le monde a l'envers
Je regarder tout a l'heure la nouvelle saison d'X files, et lors d'une "caricature" de la theorie du complit, un homme a malgres tout tres justement dit (plus ou moins, excusez mon imprécision) "nous reprimons nos libertés lors de cas exceptionel [les etats d'urgence] au profit de notre sécurité, mais elle n'a jamais été aussi faible [a rapporter ici au cas de la vie privée] qu'aujourd'hui"

avatar rikki finefleur | 

baptiste8b
Non, ces sociétés capitalistes, n'ayant pas en charge les dossiers de justice ni d'ordre public ne defendent que leur business, leurs ventes et leur pré carré. C'est tout.

C'est toute la différence entre un marchand de téléphone et un gouvernement qui a la charge de protéger ses citoyens, des agressions multiples, et de rendre justice.
Attention au bourrage de cerveau, et aux oublis instantanés et fortuits.

Donc toi, tu es pour que la justice n'est pas accès au monde numérique ? un genre de place anarchique et sauvage donc. Qui rendra justice dans ce cas ?.Mr cook, ou l’épicier du coin,ou bien un youtubeur ?
Stop les séries et leur abreuvage.. Réfléchis.
.

avatar Mr Bob | 

Le mec s'appelle Mr. Smith. Il bosse forcément pour la CIA.

avatar Claude Pelletier | 

Élémentaire, mon cher Watson !

avatar XiliX | 

@rikki finefleur :

Le problème est que plus on avance, plus les langues se délient, plus j'ai l'impression que la requête judiciaire n'est qu'un prétexte.

Apple les a aidé en leur fournissant les sauvegardes iCloud, et ce depuis la nuit des temps. À partir du moment, comme tu dis, il y a une requête judiciaire.

Or, dans l'affaire Bernardino, le FBI a expressément ordonné une manipulation qui rendait les sauvegardes iCloud caduques.
Un bon prétexte pour demander à Apple un iOS nu. C'est ce qu'ils ont fait d'ailleurs.
Ils ont même jusqu'à dire qu'ils auraient pu éviter l'attentat en France. Chose totalement démentie par la France.

Plus on avance dans le temps, plus j'ai l'impression qu'ils font le forcing pour obtenus ce sésame. Or ce genre de sésame entre leurs mains est extrêmement dangereux...

Ils disent qu'avec ce type de système, ça leur permettrait de prévenir des actes terroristes à venir. Ce qui est complètement faux, car il faut avoir l'iPhone entre les mains. Autant dire que c'est trop tard. Donc aucun intérêt...

Alors pourquoi ils insistent autant ?

Je regarde peut-être trop de films complotiste ? Peut-être, mais c'est quand même troublant.
D'autant plus qu'ils ne peuvent garantir que ce genre sésame ne tombera jamais entre les mains des gens ou des gouvernements malhonnêtes.

Alors OK pour que la justice ait accès au monde numérique. C'est leur rôle.
Mais PAS OK pour qu'un instrument gouvernemental ait accès au monde numérique sans passer par la justice. Or avec la demande du FBI d'une version d'iOS dépourvue de sécurité, c'est la porte ouverte aux perquisitions sans autorisation de la justice.

avatar Gary94 | 

Mais ce que je comprends pas c'est pourquoi apple ne garderait pas le logiciel qui permet d'obtenir les données et que le FBI envoie l'iPhone à Apple à chaque fois qu'ils veulent les données d'un tel qu'ils ont en leur possession.

Action après coup plutôt que préventive mais bon c'est mieux que rien pour le futur

avatar XiliX | 

@Gary94 :
Ça aurait été l'idéal, mais ils vont trouver ça trop contraignant d'être dépendant d'Apple

avatar rikki finefleur | 

XiliX
"Mais PAS OK pour qu'un instrument gouvernemental ait accès au monde numérique sans passer par la justice."

on est bien d'accord.
Mais ce n'est pas le cas de tout le monde ici ou ailleurs.
Je crois qu'ils ne se rendent même pas compte de la zone de non droit et, d'anarchie, que cela peut engendrer dans la société. Ou ils feignent de ne pas le voir.
Car l'humain est stupide, cruel, égoïste, ainsi, des milliers de gens sont agressés chaque jour, la justice doit être rendu et se faire.

avatar XiliX | 

@rikki finefleur :

On verra comment ça va trancher au Congrès

avatar Bigdidou | 

Microsoft qui vient prétendre défendre le droit à la confidentialité de nos données, on atteint une sorte de sommet de l'Himalaya de la farce.
Tout ceux qui n'ont pas accepté la configuration rapide de Windows 10, et se sont intéressé à ce Microsoft se propose de faire avec les données personnelles que nous stockons dans nos machines sous W10 savoureront la situation...
Il en avait d'ailleurs été largement question ici même.

avatar SwissMac (non vérifié) | 

Si ça avait été l'iPhone de Salah Abdeslam, l'opinion des français serait bien différente..

avatar fte | 

Il n'est jamais bon de discuter de pouvoirs, de lois, d'actions policières, sous le coup de l'émotion.

Les questions de société se discutent l'esprit lucide, sans adrénaline.

avatar baptiste8b | 

@rikki finefleur :
Oui je suis lucide, je sais bien qu'apple ne fait pas sa par charité mais pour son business, il n'y a pas de doute. En attendant les fait sont les faits, le fbi veut un outil pour potentiellement ouvrir (eux disent un iphone, mais il est certain que l'usage de l'outil en question depassera ce cas unique) les quelques 800 millions d'iphone en circulation, et ceux qui veulent les en empêcher (entre autre) c'est apple. Donc en défendant son business apple défends nos droits.

Crois moi, j'aimerai beaucoup qu'une personne vierge de tout defauts et empli de bonté puisse a bon escient acceder aux données numeriques en cas de besoin pour rendre justice. Malheureusement c'est impossible, et cet clé une fois cree tombera forcement dans les mains des "mechants" (avec les revelation de snowden et tout ce que l'on apprends sur les services secrets, on se demande qui sont les mechants - j'exagère mais l'idee reste la meme). Personnellement, je n'ai aucune donnée sensibles sur mon iphone, donc par pur egoisme je pourrais dire comme on l'a entendu "ceux qui sont contre ont forcement quelque chose a se reprocher" mais ce n'est pas le cas. Cette version modifiée d'ios pourrait etre les base d'un virus informatique plus élaboré, qui agirait a distance. Et ce serait alors les données banquaires (par exemple) de millions d'utilisateurs en danger. Ce serait porte ouverte au vol de données a des fins publicitaires. Le scenario est assez catastrophe, j'en conçois, mais il reste malgres tout possible.

Quand a ce que j'ai dit par rapport a cette serie, jai etait d'une clarté quasiment nulle. Ce que je veux dire c'est que les gens sont pret a ceder de leur liberté pour leur sécurité apres des attententats comme on en a connu. Or qu'au contraire, on devrai renforcer ces libertés. Ils attaquent une salle de concert? Allons en concert. Un stade? Allons voir un match. La liberté dexpression? Critiquons et caricaturons sans retenu.

Il est tard j'espere ne pas avoir ete confu

CONNEXION UTILISATEUR