Fermer le menu
 

Pourquoi les produits Apple sont-ils si chers ?

Mickaël Bazoge | | 14:48 |  391

Au printemps, Apple a augmenté le prix de ses produits en Europe, reflétant ainsi l’évolution à la baisse de l’euro face au dollar. Une pratique somme toute assez normale pour une multinationale américaine, mais à cette occasion il s’est opéré une bascule assez nette parmi les commentateurs de la chose Apple : pour beaucoup, les prix du constructeur sont devenus bien trop élevés.

L’Apple Store de Hangzhou.

Et cette perception ne s’est pas arrangée : à chaque lancement de nouveaux produits, les réactions de rejet liées aux prix pratiqués par Apple sont nombreuses et parfois véhémentes. Et cela concerne aussi bien le matériel que les accessoires (récemment encore, le dock pour Apple Watch a eu droit à une belle bordée de lazzis concernant son prix).

Cette sensibilité aux tarifs d’Apple n’est d’ailleurs pas l’apanage des consommateurs européens : aux États-Unis, on entend de plus en plus râler à ce propos, dans des termes tout aussi énergiques. Cette aigreur envers la politique tarifaire du constructeur s’appuie sur des éléments objectifs (Apple tient mordicus à sa marge grasse, par exemple), mais aussi sur des causes plus subjectives qui tiennent au glissement du positionnement de l’entreprise.

Apple évite la crise, pas ses clients

Il y a des raisons « logiques » qui expliquent cette mauvaise perception des tarifs pratiqués par Apple. La crise financière de 2008 suivie par celle de la monnaie unique, ont frappé tout autant les esprits que les portefeuilles. La situation économique en Europe n’a commencé à se redresser que récemment, et pour ce qui concerne la France, le paysage n’est guère reluisant.

L’argent que l’on gagne et celui que l’on possède ont pris plus d’importance : pas question de le dépenser n’importe comment. Les consommateurs sont à la recherche frénétique des bonnes affaires, encore plus qu’avant. Et les acteurs de certains marchés n’hésitent pas à en jouer : on l’a encore vu ces dernières semaines avec les promotions de Free Mobile et SFR, chacun rivalisant de rabais tous plus alléchants les uns que les autres.

Du côté d’Apple, il n’est pas question de faire des promotions, à l’exception du refurb, mais ce ne sont pas des appareils neufs à proprement parler. Apple a même mis fin au Black Friday l’an dernier, et le constructeur n’est pas prêt de revenir sur cette décision comme il l’a démontré en novembre — à la place, on a eu droit à la mise en ligne du guide d’achat de Noël.

Autre élément conjoncturel qu’Apple n’a pas manqué de prendre en compte : la baisse de l’euro par rapport au dollar. La monnaie unique a littéralement dévissé face à la devise américaine : début 2014, il fallait 1,4 $ pour 1 € ; deux ans plus tard, on est plus près que jamais de la parité entre les deux monnaies.

Cliquer pour agrandir

Les prix d’Apple reflètent cette variation, d’autant plus visiblement que l’euro a rapidement baissé face au dollar. En mars tout d’abord : les MacBook ont vu leurs tarifs grimper de 100 à 300 €, certains accessoires ont flambé, même la facture du vénérable écran Thunderbolt s’est alourdie de 150 €

Le coup a été rude pour les portefeuilles, mais ce n’était pas terminé. Une deuxième salve est arrivée en mai, qui a concerné les Mac (jusqu’à 600 € d’augmentation pour les Mac Pro !), les options en BTO et de nombreux accessoires.

Comme à son habitude, Apple n’a pas fait dans la dentelle, même s’il faut reconnaitre que si on prend en compte la TVA dans les prix (les prix américains sont présentés hors taxe, ce que l’on omet parfois), les tarifs en euros sont assez proches de ceux en dollars. Et la « taxe Apple » que les Européens ainsi que le reste du monde (hors États-Unis) paient sur les produits du constructeur peut, si l’on est de bonne composition, être interprétée comme la couverture du risque de change…

Toutefois, ces hausses brutales ont renforcé l’impression qu’Apple se « gavait » sur le dos de ces cochons de payeurs européens. C’est d’autant plus vrai que le pouvoir d’achat des consommateurs du vieux continent n’a guère évolué. Il est néanmoins indéniable qu’il coûte beaucoup plus cher de s’équiper en produits Apple aujourd’hui qu’hier.

Une concurrence plus affûtée et moins chère

À ces problèmes sur lesquels Apple a finalement peu de prises (le destin de la monnaie unique ne se décide pas à Cupertino, et la crise n’est pas née au 1, Infinite Loop), s’ajoute une variable sur laquelle la Pomme a plus son mot à dire : le rapport à la concurrence. Il est de plus en plus difficile de justifier l’achat d’un smartphone dont le premier prix — 749 € — sera source de frustrations pour tous ceux qui voudront en utiliser toutes les capacités. 16 Go pour un mobile capable de filmer en 4K, c’est ridicule.

En forçant ainsi la main des utilisateurs à choisir un modèle moins chiche en stockage — les 48 Go supplémentaires sont facturés 110 € de plus —, Apple améliore certes sa marge, mais elle détériore une image patiemment bâtie au fil des ans et des innovations, selon laquelle elle serait aux petits soins pour ses clients. Mais comment l’être quand on bride autant le stockage ?

L’iPhone 6 face au Galaxy S6 Edge.

Apple conserve heureusement quelques arguments pouvant justifier la différence : iOS, l’écosystème applicatif ainsi que celui des accessoires, les services… Le constructeur sait aussi mieux que personne comment faire monter la sauce et maintenir le momentum autour de ses produits. Ça ne rate pas : l’iPhone continue de se vendre par palettes entières.

Mais le fossé qui séparait autrefois iOS d’Android se réduit. L’enregistrement 4K n’est depuis longtemps plus une nouveauté chez Samsung ou LG. Les Live Photos ont été étrennées par HTC dès… 2013. Les appareils photo de certains smartphones chinois sont capables de faire au moins aussi bien que l’iPhone.

Si la concurrence a toujours un train de retard sur des innovations comme 3D Touch ou le processeur A9, toujours aussi véloce, il faut reconnaître que plusieurs smartphones se montrent tout à fait capables en termes de performances, de possibilités, voire d’expérience utilisateur. Les Moto X de Motorola coûtent deux ou trois fois moins chers que l’iPhone, sans sacrifier les performances, la batterie, le stockage, tout en offrant une proposition singulière en personnalisation et design. On « reste » chez Apple pour l’attachement qu’on voue à la marque ou parce qu’on est fidèle à l’écosystème.

Le Nexus 6P de Huawei et Google : un écran plus grand dans un encombrement similaire à celui de l’iPhone 6s Plus — Cliquer pour agrandir

Mais Apple a tendance à fâcher ses fidèles les plus zélés en continuant de gratter trois francs six sous sur le stockage ou la capacité de la batterie, au profit d’une finesse qui n’est pas forcément tout en haut dans la pile des demandes récurrentes des utilisateurs d’iPhone.

Les consommateurs qui ne sont pas spécialement attachés à la marque trouveront des smartphones Android de qualité et performants à des prix plus proches de ce que leurs finances leur permettent en ces temps difficiles. Ils seront malheureusement assez mal aiguillés par ce genre d’article provenant pourtant d’une source respectable, qui présente des smartphones « haut de gamme » à 300 €, dont certains sont incapables de se connecter à un réseau 4G.

L’ensemble du marché tire inexorablement le haut de gamme vers le bas — si on ose dire—, ne laissant plus qu’Apple trôner au sommet. Tout cela renforce une image élitiste… qui n’est d’ailleurs pas sans déplaire au constructeur.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


391 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar patrick86 29/12/2015 - 18:47

"Il y a eu une époque pas si lointaines où Apple visait les professionnels (ce que tu appels "minorité de connaisseurs avertis") "

Non, encore une fois, ce n'est pas du tout les "professionnels" que je désignais.

Quand à croire qu'Apple visait historiquement les pro… erf.

avatar elbibou 29/12/2015 - 22:19 via iGeneration pour iOS

@Flash :
Oui je confirme. Coca Cola entreprises utilisait des Mac comme ordinateurs pour ses cadres dans les années 90.

avatar feefee 29/12/2015 - 23:13 via iGeneration pour iOS

@Flash :

"Tu racontes encore de la bonne grosse merde (pour pas changer)"

Haaa le verni recommence à craquer .....



avatar klouk1 30/12/2015 - 20:23 via iGeneration pour iOS

@Flash :
Oh purée l'orthographe .......

avatar mac_adam 29/12/2015 - 20:26

@Flash :
Les "ignares de l'informatiques" pourraient simplement te répondre qu'ils ne sont pas des nerds et qu'il y a une vie hors de l'informatique.

avatar Wise 29/12/2015 - 16:24

Le plus étonnant c'est que de "produits cools" on est passé à "produits de luxe" en jouant uniquement sur les apparences.

Dans l'art de faire passer des vessies pour des lanternes apple a fait très fort.

Pour considérer un produit informatique comme un produit de luxe il y a en arrière plan un sacré problème de perception de la part de l'acheteur, ou peut être devrait-on dire adepte...

avatar patrick86 29/12/2015 - 17:09

"Le plus étonnant c'est que de "produits cools" on est passé à "produits de luxe" en jouant uniquement sur les apparences."

Curieux cette opposition entre "cool" et "luxe".
En quoi un produit dit "de luxe" ne pourrait pas être cool ?

avatar MarcMame 29/12/2015 - 18:05

@patrick86
"Curieux cette opposition entre "cool" et "luxe".
En quoi un produit dit "de luxe" ne pourrait pas être cool ?"
-----------------------------------------------------------------------------------
Il n'y a pas d'opposition.
Je pense que tu n'as pas bien saisi ce qu'il voulait exprimer.
Un produit de luxe peut parfaitement être cool mais l'inverse est également possible, ce dont Apple semble s'écarter peu à peu.
Les produits Apple ont toujours été cool sans forcément être luxueux.

avatar patrick86 29/12/2015 - 18:56 (edité)

@MarcMame :

"Je pense que tu n'as pas bien saisi ce qu'il voulait exprimer."

Arf, peut-être.

"Les produits Apple ont toujours été cool sans forcément être luxueux."

Hum… En fait, je ne considère pas les produits Apple comme "luxueux" (hormis l' Watch Edition, et encore, c'est du luxe entrée de gamme).
Premium oui, positionnement haut de gamme je suis d'accord, mais luxueux, non. Vous avez vu les tarifs de smartphones ou PC portables de luxe ? C'est autre chose que le prix d'un iPhone qui pas cher à coté.

avatar Wise 29/12/2015 - 19:33

Marcmame a très bien compris ce que je voulais exprimer, un produit cool est un produit qui donne un certain plaisir d'utilisation ce que apple revendiquait à une certaine époque il me semble.

Là on veut nous faire avaler la couleuvre qu'apple fabrique des produits de luxe ce qui est totalement faux, même concernant cette pseudo montre que tu considères luxueuse qui n'est qu'un gadget.

avatar patrick86 29/12/2015 - 21:21

"un produit cool est un produit qui donne un certain plaisir d'utilisation ce que apple revendiquait à une certaine époque il me semble."

Je vois, je suis d'accord avec cette idée. J'aime les outils cools et ne trouve pas les produits Apple actuels moins cools qu'avant.

"Là on veut nous faire avaler la couleuvre qu'apple fabrique des produits de luxe ce qui est totalement faux"

Je suis d'accord aussi que ce n'est pas du luxe.

"même concernant cette pseudo montre que tu considères luxueuse"

Vous m'avez bien lu ?
Je considère à peine la version or comme de l'entrée de gamme du luxe.

"qui n'est qu'un gadget."

Pas d'accord avec cette assertion, même si je trouve le produit dispensable.

avatar cedv 29/12/2015 - 16:34 via iGeneration pour iOS

Très bon article je suis d'accord..

avatar just4fun 29/12/2015 - 16:42

J'ai tout lu, je ne sais pas si il était nécessaire de faire 3 pages pour nous expliqué ce qui peut l'être en une grand maximum.

avatar lolo-69 29/12/2015 - 16:53 (edité)

Bonjour.
Peut-être devriez vous postuler comme rédacteur?

avatar just4fun 29/12/2015 - 16:58

non, je me sens très bien à ma place de commentateur d'un article ouvert justement pour que ça soit commenté, je donne mon avis, et je pense que c'est en donnant un avis de manière correcte courtoise, qu'on fait avancer les choses.

Bonne journée melimelo

avatar Axel 29/12/2015 - 16:43 via iGeneration pour iOS

Devant investir dans une machine puissante pour du montage vidéo et de la 3D, j'ai étudié la question d'un iMac ou d'un Mac Pro. Le changement de disque sur le premier est une gageure et le second est horriblement cher (même si c'est une machine exceptionnelle). Au final, j'envisage de me monter une tour PC pour les travaux que mon MacBook Pro ne peut plus assurer faute de puissance de calcul... Et garder mon MacbBook Pro pour les usages moins gourmands (net, mails, photos...).

Je comprends que bien des personnes optent pour un Hackintosh....

Bref, à moins de gagner des fortunes, je ne peux pas me permettre un Mac Pro... Mais peut-être un jour!

PS: je suis tout de même heureux de mon MBP late-2008 qui tient toujours la route alors que mes PC Windows étaient à la ramasse après 2 ou 3 ans.... Notamment car il est plus facile d'entretenir et d'upgrader un MBP que bien des laptops Windows!

avatar yoyo3d 29/12/2015 - 16:46 via iGeneration pour iOS

Il sera intéressant de voir si cette politique des prix élevés tiendra la route si les ventes d IPhone commencent à baisser.

avatar Antiphon 29/12/2015 - 16:46 via iGeneration pour iOS

J'ai un iPhone 6. Un an après, j'ai dû acheter un smartphone Android pour des raisons professionnelles. Je me suis tourné vers un Motorola E 4G qui coûte seulement une centaine d'euros. Je suis ressorti de cette expérience avec la conviction que l'iPhone valait largement la différence de prix. Idem pour ma tablette Archos comparée à un iPad ou un PC au Mac. Chacun arbitre ses dépenses. Pour moi, Apple le vaut bien, pour reprendre un célèbre slogan, même si je trouve parfois qu'ils abusent.

avatar Flash 29/12/2015 - 17:15

Tu compares un haut de gamme à 700 euros à un bas de gamme à 100 euros ? T'es un bon toi.

Compare avec un S6, Z3, G3, One+Two,... (en gros un haut de gamme Android) et là tu verras la différence.

avatar MacMarc 29/12/2015 - 19:07

Entre un Galaxy S6 et un iPhone 6S, la différence de prix n'est franchement pas suffisante pour me faire passer d'iOS à Androïd...
On ne peut pas parler de téléphones 2 ou 3 fois moins chers, là... Pour arriver à ce niveau de prix, il me faut vraiment un téléphone qui me plaise et m'offre les mêmes facilités et agréments qu'un iPhone, sinon, si je ne peux plus me permettre un iPhone, au pire je retourne vers un gsm purement "de base" à 50 - 100 € avec un iPod à côté.

De plus, pas sûr que le coût final soit plus intéressant: côté tablettes, en tout cas, on constate souvent une "obsolescence programmée" plus marquée côté Androïd que côté iOS... J'imagine que ce n'est pas différent pour les smartphones...

avatar Flash 30/12/2015 - 00:02

Il n'y a pas d'obsolescence programmé chez Android. Par exemple il n'y a pas de MAJ qui ralentissent systématiquement ton device comme le fait Apple avec ses iPad et ses iPhone.

avatar mac_adam 30/12/2015 - 22:20

Et bien on est content pour toi. Maintenant, sérieux, ferme-la et casse-toi faire joujou avec ton bidule android.

avatar 421 29/12/2015 - 16:50 via iGeneration pour iOS

Si je regarde du bon côté de 20 ans sur Mac, j'en ai 33 :
1/ Matériels fiables, à part :
a) DD des titaniums 800
b) CG des MBP 2008
c) aluminium déformable et marquant au premier impact léger
d) cartes graphiques anémiques et dépassées
2/ Logiciels fiables, à part :
a) problèmes de wifi récurrents depuis 2 ans
b) disparition des fonctions évoluées au fur et à mesure des mises à jour
c) lenteur de safari (bloquées de pubs ?)
3/ Prix de plus en plus élevés au regard de la concurrence matérielle mais revente facile grâce à une côte consensuelle
Alors oui, Apple est chère aujourd'hui et ne se démarquera plus jamais au niveau matérielle comme elle le fit il y a quelques années et ça nous coûte un bras de rester dans un environnement relativement fiable et agréable au regard de l'interface Windows ou Androïd mais cela nous offre un confort d'utilisation et une ergonomie quasiment sans faille.
J'ai du mal à être objectif même si j'ai encore au travers de la gorge le prix des 64go de stockage de mon 6s tout neuf...

avatar Ast2001 29/12/2015 - 16:50 (edité)

Je ne comprendrais jamais pourquoi les gens se plaignent. Personne n'oblige à acheter Apple. Il y a mieux et plus beau ailleurs pour moins cher. Tant que les ventes de iDevices restent à ce niveau, Apple aurait tort de se priver. Personnellement, j'ai abandonné la marque et n'achète plus de l'Apple que pour des cadeaux (le prix étant dans ce cas un peu moins important). De la même façon, pourquoi appeler pigeons les acheteurs de produits Apple ? C'est franchement débile. Tant que ces acheteurs sont contents de leur achat, en quoi seraient-ils des pigeons ?

Je critique Apple sur certains aspects (je trouve que leurs produits se complexifient, sont de plus en plus vilains et parfois fonctionnellement à côté de la plaque) mais je ne critique pas du tout prix. Qu'Apple fasse tout pour maximiser ses bénéfices, c'est le job de toute société :-)

avatar lolo-69 29/12/2015 - 17:08

Peut être parce que quand vous appréciez un système d'exploitation sur lequel vous avez vos licences de logiciels, vos habitudes et une certaine simplicité de maintenance, le fait de voir une incessante régression matérielle au nom d'un design dont l'utilisateur (et pas le quéqué m'as-tu-vu) n'a cure, au point d'envisager de migrer (avec les emmerdes qui vont avec) du côté de Microsoft pour bénéficier de configurations matérielles décentes et équilibrées, ce n'est pas spécialement réjouissant?..

Pages