Sur le conseil de Steve Jobs, Mark Zuckerberg a trouvé la voie de Facebook en Inde

Mickaël Bazoge |

L’Inde tenait une place toute particulière dans l’histoire d’Apple et de son cofondateur Steve Jobs. En 1974, il y a passé sept mois afin d’étudier le bouddhisme et surtout, de s’interroger sur sa vision de son avenir. Il en est revenu avec quelques idées mises en pratique par la suite et qui ont permis à Apple de connaître le succès que l’on sait. Cette aventure indienne, il l’a conseillée à Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook.

C’est durant la visite tout récente du Premier ministre indien Narendra Modi dans la Silicon Valley (Tim Cook était également présent) que le patron du réseau social a donné cette anecdote inédite, captée dans une vidéo de mauvaise qualité :

« C’est une histoire que je n’ai jamais racontée auparavant, et très peu de gens sont au courant », explique Zuckerberg. Avant que les choses « aillent très bien » pour Facebook, le jeune créateur a rencontré des difficultés à faire face aux nombreuses propositions de rachat de l’entreprise. « Beaucoup de gens voulaient acheter Facebook, et ils pensaient que nous devions vendre la société ».

En quête de conseils, « j’ai vu un de mes mentors, Steve Jobs, et il m’a dit que pour me reconnecter avec ce que je croyais être la mission de l’entreprise, je devais visiter ce temple où il était allé en Inde pour réfléchir à ce qu’il souhaitait pour Apple et sa vision de l’avenir ».

Mark Zuckerberg a suivi l’idée de Jobs et est parti un mois en Inde, « voir des gens, voir comment les gens se connectaient entre eux, et j’ai eu l’opportunité de voir comment le monde serait meilleur si nous renforcions nos capacités à nous connecter ». Ce petit voyage lui a permis de mieux saisir l’« importance » de ce qu’il faisait. « Et c’est quelque chose dont je me suis toujours rappelé durant ces dix années où nous avons développé Facebook ».

Steve Jobs et Mark Zuckerberg ont eu une relation très proche. Dans la biographie de Walter Isaacson, interrogé sur les personnes qu’il admirait dans la Silicon Valley, Steve Jobs avait mis en tête de liste le fondateur de Facebook. Il a également eu l’occasion de saluer la détermination de Zuckerberg de développer une entreprise sur la durée.

avatar robertodino | 

En tant qu'enseignant je vais travailler tous les jours avec un col-roulé noir, un jeans et une paire de baskets.

Ça fait de Steve mon mentor? :-)))

avatar C1rc3@0rc | 

Bah j'ai eu la version a soutane et le crucifix, ben niveau spiritualité c'etait pas ça... L'habit ne fait pas le moine.

Aller en Inde pour rencontrer la spiritualite, pourquoi pas, c'est un pays de paradoxes ou le modernisme avant gardiste se mele avec l'antiquité toujours presente et ou la richesse ostentatoire des villes ultra-modernes côtoie la pauvreté des bidonvilles le plus excecrables. On ne peut pas en ressortir indemne.

Pour autant Zuckerberg a certainement du entrer dans le culte de Kali pour crer Facebook...

avatar SugarWater | 

*

avatar SugarWater | 

#jediscajedisrien

avatar gwen | 

Ça dépend de la marque de tes baskets

avatar r e m y | 

en fin de cours, quand les étudiants se précipitent vers la sortie, n'oublies pas de les retenir d'un "One more thing!"

avatar Ultranova | 

Moi mes baskets c'est des Nike modèle TM ..... Des Nike Ta Mère !!!

Ok, j'ai vu la sortie ;o)

avatar lewax | 

@Ultranova :
Merci, j'ai bien ri

avatar ijimax | 

@Ultranova

Tu m'as tué :)

avatar le ratiocineur masqué | 

« C’est une histoire que je n’ai jamais racontée auparavant, et très peu de gens sont au courant... j’ai vu un de mes mentors, Steve Jobs, et il m’a dit que pour me reconnecter avec ce que je croyais être la mission de l’entreprise, je devais visiter ce temple où il était allé en Inde pour réfléchir à ce qu’il souhaitait pour Apple et sa vision de l’avenir ».

Traduction :
"Heureusement que Steve est mort comme ça je peut dire que seul lui et moi étions au courant des blablas que je raconte. Donc mes amis actionnaires, c'est le visionnaire génie créateur de Apple qui m'a expliqué comment agir pour démarrer Facebook exactement comme Apple ce qui veut dire que dans quelques années mon entreprise va être le nouveau Apple donc investissez sur moi dés maintenant ! Mes amis les milliards de clients potentiels en Inde : je suis allé chez vous dans votre temple alors maintenant venez chez moi en vous inscrivant sur Facebook !"

"...et j’ai eu l’opportunité de voir comment le monde serait meilleur si nous renforcions nos capacités à nous connecter"

Traduction :
"Mon monde serait meilleur si nous renforcions la dépendance des gens à Facebook".

avatar Ipader | 

@le ratiocineur masqué :
Haya ! Richnou est en nous ...

avatar DouceProp' | 

@le ratiocineur : J'aime.

avatar Hideyasu | 

@le ratiocineur masqué :
Bah non ca paraît vrai, il s'est absenté un mois et personne ne l'a remarqué/posé de questions. (Ironie inside)

avatar tbr | 

Donc, en énorme, il suffit d'aller dans ce temple, de se (ré)connecter) — quel débit ? La fibre, le câble, l'ADSL/SDSL ou le satellite ? —... Pour réussir.

Je prends billet tout de suite !

Si seulement c'était aussi simple.

avatar eden-eden | 

Hé oui, un tampon "Steve Jobs" auto-offert pour redonner de l'élan à la bourse et pour attraper tous les couillons qui vont croire que FaceBook, en fait, c'est presque une idée du visionnaire intergalactique Jobs.

Et puis ça m'étonnerait bien que l'image d'un monde aussi merdique que celui de la connexion virtuelle ait émané des profondeurs de la philosophie hindouiste. Ou alors, Zuckerberg a le don d'interpréter de façon très personnelle le message d'une telle philosophie.

Il aurait tout aussi bien pu aller méditer dans ses chiottes, il en serait sorti à peu près la même chose.

Quand bien même Jobs aurait sorti 2-3 flatteries à l'attention de Zuckerberg, ça change quoi au final ?

Ha au fait vous ai-je dis que j'ai croisé Steve Jobs il y a longtemps dans un aéroport et que celui-ci m'avait dit tel quel : "tu sais gringo, ton entreprise de bidons en plastiques recyclés, si tu l'avais pas montée, je l'aurait sans doute fait à ta place.

Pour vos dons en nature, espèces, cb ou chèques, contactez MacGé qui a mon adresse.

avatar patrick86 | 

"Et puis ça m'étonnerait bien que l'image d'un monde aussi merdique que celui de la connexion virtuelle ait émané des profondeurs de la philosophie hindouiste. Ou alors, Zuckerberg a le don d'interpréter de façon très personnelle le message d'une telle philosophie."

C'est ce que je pense aussi…

Chaque fois que je rencontre des gens qui s'intéressent de près ou de loin au bouddhisme et qui ont des notions de connexion entre les personnes (et souvent aussi avec l'ensemble du monde vivant), il s'agit de connexion physique, c'est-à-dire des gens qui communique quand ils passent du temps ensemble, se parlent, se regardent, se fond des câlins… plutôt que d'être chacun avec son objet électronique à scruter le murs Facebook de gens qui ne sont pas là, voir d'inconnus.

Alors, évidemment ne faisons pas de généralisation abjectes. Des gens qui s'intéressent au bouddhisme et les liens humains peuvent utiliser Facebook aussi, mais on remarque que c'est généralement avec grande parcimonie et modération.

Personnellement, je préfère des outils comme les messages, le mail et le téléphone (avec ou sans vidéo), pour communiquer avec des personnes éloignées.

avatar pierrot99 | 

Il aurait tout aussi bien pu aller méditer dans ses chiottes, il en serait sorti à peu près la même chose.

Oui effectivement, la même chose.
-->

avatar mastrouz | 

S'il avait vraiment compris comment mieux connecter les gens, il aurait fermé Facebook...

avatar C1rc3@0rc | 

@mastrouz
Oh si il a compris comment connecter les gens mais pas dans le sens spirituel mais selon la theorie mathematique des graphe et son mentor "spirituel" c'est pas un gourou indien mais un ecrivain hongrois: Frigyes Karinthy

Cette theorie est la colonne vertébrale de Facebook et le réseau a démontré que pour y atteindre n'importe quelle personne il fallait une chaine de 4.74 contacts seulement!

Donc non seulement pour contacter n'importe qui sur facebook faut juste etablir moins de 5 contacts, mais cela permet aussi de maniere tres simple et peu couteuse d'etablir un profil social et comportemental (voire ideologique) de n'importe qui.

Et si pour un facebookeu la chaine a trouver peu prendre un certain temps, pour les serveur de Facebook il faut quelques seconde pour etablir toutes les chaines relationnelles: le traitement mathematique est assuré par les puissants datacenter de la societe financée par les agences de renseignement americain...

avatar jackhal | 

"Cette theorie est la colonne vertébrale de Facebook et le réseau a démontré que pour y atteindre n'importe quelle personne il fallait une chaine de 4.74 contacts seulement!"

C'est une mesure et non une démonstration. Et c'est une moyenne (comme la décimale le prouve) et ça ne concerne "que" les gens sur Facebook.

"Donc non seulement pour contacter n'importe qui sur facebook faut juste etablir moins de 5 contacts, mais cela permet aussi de maniere tres simple et peu couteuse d'etablir un profil social et comportemental (voire ideologique) de n'importe qui."

Ce que tu as écrit n'a aucun sens.

"le traitement mathematique est assuré par les puissants datacenter de la societe financée par les agences de renseignement americain..."

tu aurais des sources pour soutenir cette affirmation ?

avatar patrick86 | 

"tu aurais des sources pour soutenir cette affirmation ?"

La CIA a investit au moins 40 millions de dollars dans Facebook, par l'intermédiaire, entre autre, de son fond d'investissement capital risque In-Q-Tel (https://www.iqt.org), dont le rôle est d'investir dans des entreprises et technologies susceptibles d'aider la CIA dans l'accomplissement de la mission.

Notamment : http://www.theguardian.com/technology/2008/jan/14/facebook

avatar jackhal | 

Peut-être, je ne sais pas... mais ça n'est pas ce qui est écrit dans l'article que tu donnes en lien qui se contente de suspicions. Et quand tu regardes tout ce que fait le type qui soulève ces suspicions... j'ai du mal à croire qu'il soit franchement investi dans la CIA.
Au passage, il n'est plus au board de Facebook.
Bref, il faudrait du un peu plus solide pour me convaincre.

avatar Pierre H | 

C'est Facebook qui aurait organisé le 11 septembre, sur demande de la CIA. C'est connu.
;-)

avatar Pipes Chapman | 

C'est drôle quand je lis tous ces commentaires je me dis qu'il y a vraiment une raison pour laquelle des gens comme SJ ou MZ sont (ou étaient) là où il sont ... et les commentateurs au niveau où ils sont.

Quelle médiocrité...

C'est une histoire tellement plus simple que toutes les considérations ulcéreuses ramenées là.

avatar Max Layn | 

Exactement ce que je pense aussi ! Un sacré bande d'attardés qui se pensent ingénieur, CEO, conseiller financier.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR