Jonathan Ive : « nous méprisions nos téléphones, nous adorons nos montres »

Florian Innocente |

Rarement Jonathan Ive et les autres responsables d'Apple ont été aussi bavards auprès des médias. C'est à nouveau au tour du patron du design de raconter son métier, son approche de la conception de produits avec son équipe et, naturellement, de parler de l'Apple Watch. Il s'est exprimé dans How to spend it — un site dépendant du Financial Times pour les lecteurs aisés et dépensiers lorsqu'il s'agit de belles choses.

Photo : D. Hong

Une bonne partie des propos est déjà connue des habitués du personnage mais quelques passages sont plus nouveaux. Extraits :

On l'oublie facilement aujourd'hui, mais dans les années 1990, les préoccupations tournaient autour de la technologie. On discutait vitesse du processeur, taille du disque dur. Nous avons fait bouger les choses pour ajouter une question comme "Quelle couleur je prends ?"

Ive élude naturellement la question sur le nombre de montres qu'Apple espère vendre, de même il dit ne pas ressentir le poids qui pèse sur les épaules de son équipe, alors que celle-ci compte pour une part non négligeable dans le succès d'Apple.

Elle [l'équipe] n'est pas distraite ou ne se sent pas concernée outre mesure par les implications de ce que nous faisons, parce que nous sommes à ce point obsédés par le design et par cette volonté de trouver des solutions à des problèmes.

Ce « fanatisme » pour tout ce qui relève du design et cette « myopie » sur les questions financières sont de son point de vue « fondamentales de l'approche choisie par l'équipe design d'Apple. Plutôt que de spéculer sur le nombre de montres vendues, il préfère répondre :

Je suis bien plus intéressé par savoir comment on peut encore les améliorer, plutôt que de m'inquiéter sur le nombre que l'on en vendra. Nous ne nous épargnons aucune autocritique, si brutales soient-elles et nous faisons un nombre incalculable d'itérations.

Quand bien même cette montre est à quelques semaines de sa commercialisation, cette recherche d'améliorations se poursuit sans relâche.

Même aujourd'hui, alors que le design de l'Apple Watch est incroyablement abouti et qu'il est passé au travers de milliers et de milliers d'heures d'évaluation et de tests, nous continuons de travailler à l'améliorer. Vous essayez de rendre chaque chose fluide jusqu'au bout parce que tout est à ce point interconnecté. Les meilleurs produits sont ceux où vous avez optimisé chacune des caractéristiques, tout en étant très attentif aux autres facettes du produit qui contribuent à ses performances.

Interrogé justement sur la nécessité de recharger régulièrement cette montre, Ive reprend pour partie le discours d'Apple sur le sujet. Celui déjà déroulé par Tim Cook à quelques reprises, lorsqu'il expliquait qu'on se servira beaucoup de cette montre. Mais aussi parce que sa batterie est le reflet de la taille de cette montre : elle est si légère (ndlr : on ne sait pas encore les poids des deux modèles) et si fine. Une batterie plus grosse, résume Ive, se serait traduit par une montre plus lourde, plus encombrante et moins « séduisante ».

Les deux tailles de montres — crédit : Stern

Plus loin, il parle du rapport très différent que l'on entretient avec une montre. On développe une intimité, on la porte au poignet, elle ne traine pas dans une poche, mais on a une relation quelque part plus distraite aussi avec cet objet :

Une des choses qui m'ont frappé, c'est le nombre de fois où je vais jeter un oeil à ma montre et devoir le refaire l'instant d'après, parce que je n'ai pas mémorisé l'heure qu'il était. Si j'avais regardé quelque chose sur mon téléphone j'aurai probablement été plus attentif, parce qu'il faut d'abord faire cet effort d'aller le prendre et le sortir de sa poche. Quelque part j'aime bien cette forme d'insouciance, de simplement jeter un coup oeil. Je pense que pour certaines choses le poignet est l'endroit idéal pour cette technologie.
L'une des singularités d'Apple c'est que nous avons un portefeuille très resserré de produits ciblés, du coup tout ce que nous faisons est important. Et même si la montre est une extension des fonctions de l'iPhone, c'est une nouvelle plateforme pour nous. Nous avons investi beaucoup d'argent et nous avons bataillé avec quantité de difficultés.

Ive soulève une autre différence dans la manière dont son équipe a travaillé sur l'iPhone comparé au chantier pour l'Apple Watch. Dans les deux cas, les designers d'Apple n'avaient pas du tout le même rapport face aux téléphones et montres qui existaient déjà sur le marché :

C'était différent avec le téléphone — chacun de ceux qui travaillaient sur le premier iPhone avaient un mépris absolu pour les téléphones que nous avions à l'époque. Ce n'est pas le cas ici. Les gens dans notre groupe adorent leurs montres. Ce qui signifie que l'on va travailler sur quelque chose tout en ayant une très haute considération pour ce qui existe déjà aujourd'hui.

Le design n'est pas qu'une affaire de lignes et de fonctions, cela peut être aussi une cause morale. Tout le monde n'y est peut-être pas sensible de prime abord ou alors de manière diffuse, mais il est vital de s'en préoccuper.

Ce que je vais dire est difficile à décrire et cela pourrait être facilement mal interprété, mais c'est comme s'il s'agissait d'être au service des êtres humains qui vous entourent. Il y a des gens qui ne sauront peut-être pas exprimer pourquoi ils se sentent concernés et pourquoi ils préfèrent une chose à une autre, mais je pense vraiment que la plupart des gens en sont parfaitement capables.

Suivent des explications sur le packaging en général chez Apple et celui de la montre en particulier (lire aussi Inside Apple : Jobs et Lytro, Apple et son packaging). La boite du modèle Edition, le plus cher, ne sera pas qu'un emballage devenu inutile une fois vide, il fera aussi office de socle chargeur. Un coffret en cuir aniline à l'extérieur (du même type que les coques d'Apple pour l'iPhone) et tapissé de tissu ultra suede à l'intérieur (rappelant le daim), avec un connecteur au dos et un socle à induction intégré sur lequel on posera sa montre.

On ne voulait pas que l'emballage soit une sorte de raccourci facile pour ajouter de la valeur : faire absolument une grosse boîte avec des matériaux qui coûtent chers. Nous avons toujours aimé cette idée selon laquelle en étant ambitieux dans nos objectifs nous pouvions avoir la main légère lorsque vient le moment de leur réalisation. Il y a une grande vertu à fabriquer des emballages plus petits, c'est bien pour l'environnement, c'est plus facile à ranger (ndlr, on peut en transporter plus dans un avion pour le même voyage) et vous ne vous retrouvez pas avec un dressing bourré de grosses boites de montres qui ne vous servent à rien.
J'aime bien l'idée que tout cela fait partie d'une seule expérience, de ce que nous ressentons à propos de quelque chose et que chacun de ces éléments peut jouer un rôle positif et intéressant.

L'article se conclut sur une démonstration… d'ouverture de boite, avec un Jonathan Ive qui tient la partie supérieure et laisse la partie inférieure se désolidariser toute seule, à pas mesurés.

Nous travaillons sur ce qui nous paraît être la durée optimale pour que la partie inférieure se détache complètement, puis nous partons de là pour bosser sur les tolérances et même sur le frottement des matériaux que nous utilisons. C'en est déraisonnable.

Tags
avatar TmrFromNO | 

Avoir avoir pompé le design des horloges des chemins de fer Suisse pour IOS et avoir raqué 20 millions de dollars, voilà qu'ils se prennent maintenant pour des joailliers et horlogers, pensant pouvoir s'attaquer au marché classique avec leur daube à écran tactile même pas étanche.

Humpf.

avatar jipeca | 

Faudrait simplement qu'il change de tailleur, qui ajuste ses costards au bitume et mesure a la ficelle. Comme, manifestement il commence a prendre sacrément de l'ampleur c'est un des role de son styliste vestimentaire de faire ses coupe en conséquence. A la portée de n'importe que tailleur moyen.
Ou alors un diététicien !?

avatar SIMOMAX1512 | 

Les geek fantasmait sur les Google glass puis ça a fait un bide rien que dans les pré vente avec leur édition à 1000 euros , l'iPad avait été beaucoup critiqué lors de son annonce et de la keynote, l'iPhone aussi ( on s'en souvient plus trop car c'était y a 8 ans ) l'Apple watch n'échappe pas à cette règle du nouveau produit Apple critiqué à son annonce puis une fois en magasin ça cartonne. On fait tout un flan car c'est un nouveau produit développer sans Steve jobs mais dans le fond c'est un pur produit Apple. Jobs ou pas.

avatar marenostrum | 

l'iPhone n'a jamais été critiqué parse qu'il était le précurseur. les gens ne savaient rien (l'imaginaient comme un iPod blanc) avant leur présentation. l'iPad qui a été moqué, comme un iPhone plus grand, (donc un appareil inutile qui ne remplacerait ni l'iphone ni l'ordinateur portable ou fixe) ne se vend plus, aussi bien qu'au début.

avatar béber1 | 

"l'iPhone n'a jamais été critiqué parse qu'il était le précurseur. les gens ne savaient rien "

Attention à la mémoire courte:
pas de 3g, pas de clavier physique, cher, etc. et les rIres d'un Ballmer encore CEO tout puissant de MS

avatar Phiphi | 

@Darth Philou :
Non c'est toi qui n'a rien compris, il est question des développeurs de l'iphone qui n'avaient alors que des merdes à supplanter, alors que les développeurs de de l'applewatch aiment beaucoup ce qui existe déjà sur le marché de la montre.
Avant l'iPhone, lui et ces collègues n'avaient pas d'estime pour les téléphones déjà existants, alors qu'actuellement, ils adorent les montres non Apple qu'ils utilisent.

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

@Phiphi :
En l'occurrence il y a 8 ans qui séparent les 2 événements et les équipes ne sont pas les mêmes. Faire une contraction entre les deux propositions en changent leur sens et le sens de ce qu'a dit Ive.

Tu auras du mal à me convaincre du contraire.

avatar Phiphi | 

@Darth Philou :
Vu la réponse de l'auteur, c'est bien toi qui fait un contresens. Mais comme même ça tu ne l'admets pas, on va en rester là.

avatar béber1 | 

"alors que les développeurs de de l'applewatch aiment beaucoup ce qui existe déjà sur le marché de la montre."

sauf que l'Apple Watch n'a que peu à voir avec une montre, sauf le form-factor actuel et le fait qu'elle se portera -comme la montre- sur le poignet.
Toutes les applications qui vont être développées, tout l'écosystème qui va s'appliquer à des tas de fonctions domestiques (comme la musique, l'ouverture de serrure,, le paiement voire les pass de transports, etc.) qui n'ont jamais été utilisés par les montres, depuis les débuts de l'Univers.

C'est toute l'ambiguité de la situation actuelle, dans laquelle Apple se moule -comme les autres- dans les codes de la montres -sans doute pour bénéficier de son marché, et sans doute pour J. Ive, de se mesurer à un vieux rêve, celui de se frotter au concept de la montre, quitte à l'exploser de fond en comble par la suite- mais pour faire "autre chose", pour explorer des voies nouvelles d'applications de la Micro-informatique mobile.

je le cite :
"Et même si la montre est une extension des fonctions de l'iPhone, c'est une nouvelle plateforme pour nous."

ben oui que c'est nouveau, rare sont les gens jusqu'à maintenant qui auront porté des ordis au poignet

avatar fepalcho | 

euh la molette quand on l'a mets au bras droit la montre elle se déplace ?!la molette ?!

avatar feefee | 

@fepalcho :

"euh la molette quand on l'a mets au bras droit la montre elle se déplace ?!la molette ?!"

Ben suffit de la retourner non ?
Après je pense que ça doit pas être dur (contrairement aux vraies montres) que l'affichage sur l'écran pivote de 360 °.
Merci d'avoir mis en avant un autre avantage de cette montre :-))
Même si ce n'était pas le but ...

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

@fepalcho :
Non. Mais peut être que l'aWatch a un mode gaucher. Attendons de voir.

avatar phoenixback | 

C'est pas plus une montre que l'iphone un téléphone...

On s'en servira pour presque tout sauf regarder l'heure...

Une telecommande a tout faire encore faut t'il un monde d'objets compatible autour de soit quoi...

avatar béber1 | 

Ça viendra

avatar Ipader | 

On sent en effet qu'il se prépare aussi à ce que sa Watch ne rencontre pas le succès que Tim Cook attend:
- On se prépare aux vives critiques.
- on continue à améliorer le produit
- on s'en fiche de combien on en vendra (mais oui coco c'est juste un hobby)

Je retiendrai aussi qu'elle est fine et légère, ha bon?, c'est moi qui dois avoir de la m.... dans les yeux, et qu'ils ne pouvaient la faire plus grosse pour la batterie > ok on retrouve bien la philosophie du designer ici, toujours plus fin au détriment de l'autonomie.

Après que de banalité et de s'écouter parler, on veut rendre le monde meilleur on aime les gens... Il ressemble d'ailleurs de plus en plus a un bisounours :D

Dommage qu'il soit si haut chez Apple quand on voit le design de l'iPhone 6 et de l'aWatch, je l'aurais déjà viré si j'étais Cook.

Qu'en penses-tu RDC ?

avatar feefee | 

@Ipader :

"Je retiendrai aussi qu'elle est fine et légère, ha bon?, c'est moi qui dois avoir de la m.... dans les yeux, et qu'ils ne pouvaient la faire plus grosse pour la batterie > ok on retrouve bien la philosophie du designer ici, toujours plus fin au détriment de l'autonomie."

Sur que les contraintes ne sont pas les mêmes qu'avec les smartphones :
Qui ont eu pour seule solution que l'augmentation de taille d'écran et par la même de leur batterie pour avoir plus d'autonomie.
Attendons donc la version 2 qui aura pour challenge de diminuer la batterie sans perdre en autonomie .
Et gageons que les recherches faites en ce sens profiteront donc au smartphones .

Quant à la pub et au phénomène de mode pour en vendre par palettes :
Si il faut en passer par là pour faire connaître à grande échelle ce nouveau périphérique au grand public , pourquoi pas ??

Que vaut il mieux ?
- Mettre un nouveau produit en avant en multipliant les annonces et en proposant un écosystème
- Proposer un nouveau produit sans rien faire de plus et en laissant uniquement les geek l'acheter quitte a le voir disparaître au bout de quelques temps du fait d'un CA à pleurer ...

Donc oui Apple ne révolutionne pas les produits , parfois déjà existants , mais a le don pour les faire découvrir au grand public.
Et CA ça devrait aussi faire l'affaire de tout le monde (même aux détracteurs d'Apple) car cela permet de lancer la machine et de voir les produits évoluer chez tous les fabricants au lieu de les voir disparaître par manque d'attrait au plus grand nombre .

Et puis c'est pas comme si c'était jamais arrivé dans l'histoire d'Apple hein ?? :-)

avatar Florian Innocente | 

@Ipader :
Le "on continue" d'améliorer c'est évident. Ça s'appelle la prochaine version de la montre et celle d'encore après elle.

avatar Ipader | 

@innocente :
Oui mais ça donne aussi un mauvais signal, comme quoi elle pourrait ne pas être abouti...

avatar béber1 | 

par principe, tout produit commercialisé n'est pas abouti par rapport aux évolutions en cours.
Ce qui fait qu'il est toujours dépassé par rapport aux protos de pointe qui sont en élaborations dans les labos.

Et dans ce cas précis, où l'autonomie sera un facteur important,
on sait déjà qu'il y aura des SoC moins consommateurs et plus puissants qui seront gravés en 16/14nm, puis en 10nm selon les dernières annonces/prévisions de Samsung.

De fait, l'Apple Watch comme toutes les autres smartwatchs commercialisées sont toutes technologiquement datées et dépassés.

Mais, comme rabâché précédemment, il faut bien assoir une base, ne serait-ce que pour lancer et promouvoir au plus tôt un "écosystème" logiciel tiers varié et dynamique,
et accessoirement se faire une expérience grandeur nature.
Cela a été le cas pour le 1er iPhone dont l'élaboration et la commercialisation ont été bousculées -le mot est faible- par Steve Jobs, au point de retarder la sortie prévue d'une nouvelle version de Mac OS X.

avatar fepalcho | 

J'ai pensé a un truc qui a mon avis ca être mis en place les différents bracelets compatible avec une catégorie de montre en gros si tu veux le cuir Class Ben faudra payer la plus cher pour que ton bracelet custom soit compatible et pour le commun des mortels des bracelets plastiques de couleur ^^ si tu veux du cuir c'est la montre a 18 carats .. réponse Lundi :) après honnêtement elle est horrible Ivy c'est raté complet ... déjà que j'aime pas les montres .... Ben la un gros boudin comme ca au poignée avec ce système de molette pour zoomer a quand la molette sur l'iPhone !!! lol

avatar Smartiiez | 

La molette n'est pas une nouveauté chez Apple, elle est apparue sur le premier iPod Classic, qui à vu son écran s'allonger et sa molette rétrécir pour donner naissance à l'iPhone (et l'iPod Touch).
Il était prévisible qu'Apple utilise cette molette pour sa montre.

avatar switch | 

J'ai une montre classique et je ne saurais m'en passer.
Mais j'essaye toujours de "deviner" l'heure qu'il est: depuis les années que je fais ça, j'arrive à "deviner" l'heure à 5 min près.
Pour l'AppleWatch, je pense que la rév D sera bien plus aboutie.
Il est donc urgent d'attendre, comme d'hab avec Apple...

avatar marenostrum | 

aboutie en quoi ? l'iPhone actuel est t'il plus abouti que le premier iphone et en quoi ? je pense que ce sera pareil avec cette montre. sa batterie sera toujours le point faible.
quand elle remplacera l'iphone, là ça pouvait charger

avatar RBC | 

Ha ha ha !!!
Merci pour les fou rires Mr iPader et consort....
Vous n'aimez pas la montre d'Apple et vous en avez le droit mais ce que vous ne comprenez pas c'est que d'autres la trouve très belle et comme même si c'était vous qui l'avait désignée vous ne l'achèteriez pas quand même et vous trouveriez à râler.
Au fait vous avez fait quoi Mr iPader qu'on puisse juger de votre talent ?
En tout cas, pour un produit qui soit disant ne vous intéresse pas vous perdez beaucoup de temps à commenter TOUTES les news sur la Watch.

avatar Ipader | 

@RBC :
C'est cool on se fait marrer mutuellement ;) allez RDV a la prochaine news ;)

avatar fepalcho | 

tu parle du gros disque au milieu ?!?

avatar Smartiiez | 

Moi? Non, je parle de la molette sensitive de l'iPod Classic, qui est repris comme bouton Home sur l'iPhone (prends un iPod Classic, réduit le diamètre de sa mollette tout en allongeant son écran) et qui est une molette de montre.. sur l'aWatch.

avatar webHAL1 | 

À mon sens, ça ne rime pas à grand-chose de comparer le lancement de l'Apple Watch à celui de l'iPhone. À sa sortie en 2007, le smartphone de la Pomme avait au moins deux éléments révolutionnaires :
1. Son écran capacitif.
2. Son orientation Internet.

Même s'il arrivait sur un marché déjà bien pourvus en appareils divers et variés (Palm, Windows Mobile, Blackberry, ...) son écran changeait clairement les règles du jeu (utilisable sans stylet et à la réactivité incomparable) et Apple a été suffisamment intelligente pour le positionner directement comme un appareil conçu pour Internet, au travers des abonnements proposés par les opérateurs. Son navigateur Internet "complet" et son client messagerie ne pouvaient que séduire. Et ces éléments étaient connus dès sa présentation, ils ont tout de suite emballé les personnes qui ont vu l'iPhone.

Pour ce qui est de l'Apple Watch, où est la révolution ? Il s'agit/s'agira très certainement de la montre connectée la plus aboutie du marché, d'accord, et après ? À lire les réactions sur Internet, son design ne fait de loin pas l'unanimité (premier point : elle sacrément épaisse), son autonomie n'est pas "bonne" (Tim Cook a déclaré qu'il rechargeait la sienne tous les soirs, et on peut assez facilement imaginer que le premiers acheteurs passeront - en tout cas au début - plus de temps sur leur Apple Watch qu'un PDG qui ne doit pas passer son temps à jouer avec) et, sauf erreur de ma part, aucune "application-de-la-mort-qui-tue" n'a été présentée à ce jour.

Comme d'autres personnes ici, je ressent pas mal de doutes dans la façon dont Apple communique dernièrement autour de son dernier produit. L'impression qui en ressort est que l'Apple Watch ne convaincra pas par son utilité ou ses capacités techniques, alors Cupertino mise beaucoup sur le côté "mode" (raison principale pour laquelle les gens l'achèteront, selon Tim Cook) et prépare un raz de marée médiatique auquel personne ne pourra échapper.
Ce qui fait que je n'ai pas de craintes sur le fait que les ventes seront bonnes durant les premiers temps. Je suis plus sceptiques sur le moyen terme, par contre...

Cordialement,

HAL1

avatar marenostrum | 

pour compléter.... l'iPhone n'a remplacé que des produits similaires, électroniques. (j'avais un Palm, avant le premier iPhone)
tandis que la Watch a en face d'elle des produits mécaniques qui pour fonctionner n'ont pas besoin de recharge et ils sont plus beau.
pour moi la Watch prend intérêt que s'il remplace mon iPhone. les doubler ne me sert à rien, juste perdre du temps en m'occupant de deux appareils similaires et même trois ou quatre avec mon iPad + Mac.
Steve a changé ma vie, pour la rendre pire qu'avant. l'esclave de mes machines.

avatar webHAL1 | 

Exactement. À la sortie de l'iPhone, Apple devait convaincre le public de remplacer leur téléphone portable classique, ce qu'il faisait de toute manière tous les deux ans environs, par un smartphone souffrant de quelques défauts (pas de 3G, taille assez imposante, autonomie très moyenne, ...), mais offrant des possibilités fort intéressantes et (quasiment) inédites.
En 2015, la Pomme doit:
1. Soit persuader les personnes ayant une (belle) montre classique de la remplacer par un appareil électronique qui se porte au poignet, l'hypothèse de porter les deux en même temps n'étant pas envisageable.
2. Soit donner suffisamment envie aux gens n'ayant pas de montre d'acheter cette "extension de l'iPhone", et d'avoir à leur bras un nouvel appareil.
Dans les deux cas, le défi me semble autrement plus imposant qu'en 2007.

Cordialement,

HAL1

avatar brunitou2 | 

On appelle aussi ça de la branlette intellectuelle... My 2 cents.

avatar fepalcho | 

c'est la cinglerie générale autour d'une montre qui tient même pas la demi journée

avatar eden-eden | 

C'est vraiment un produit merdique. Cette montre ne sert vraiment à rien et Jon Ive fait du blabla d'un niveau enculeur de mouches comme tous les loving people d'Apple savent le faire. Tim Cook a essayé de démontrer qu'il pouvait sortir un produit révolutionnaire autant que Steve Job. Hé ben c'est totalement à côté de la plaque. Tout le monde s'en fout royalement de cette montre. Et elle n'a aucun avenir. Le génie, c'était Steve, et son iPhone fut un réel bouleversement du marché. Tout comme l'iPad qui est toujours un produit intéressant. Un truc que tout le monde attendait sans forcément le savoir. Une montre ? Pfff. Quelle rigolade ! Bref, retournons aux Mac en attendant que Apple trouve quelque chose d'un minimum pertinent. Mais bien sûr vous pouvez continuer à faire semblant de vous intéresser à l'Apple Watch. Ça occupe votre temps.

avatar Ipader | 

@eden-eden :
Mauvaise langue, bien sûr qu'elle va être utile, regarde plutôt ici:
http://fart.watch.com
Ils ont même reçu un prix!

avatar feefee | 

@Ipader :

"http://fart.watch.com"

Ton site est en carafe ..

avatar Ipader | 

@feefee :
Tiens c'est cadeau ;)
http://fart.watch

avatar feefee | 

@eden-eden :

"Tim Cook a essayé de démontrer qu'il pouvait sortir un produit révolutionnaire autant que Steve Job. Hé ben c'est totalement à côté de la plaque. Tout le monde s'en fout royalement de cette montre. Et elle n'a aucun avenir. "

Oui et de toutes façons tu auras raison quoiqu'il arrive .
Si ça se vend pas : t'auras eu le nez creux , on va t'applaudir .
Si ça se vend ça prouvera rien , si ce n'est le fanatisme aveugle des clients .
Bref je te tire mon chapeau à l'avance :-)

"Le génie, c'était Steve, et son iPhone fut un réel bouleversement du marché. Tout comme l'iPad qui est toujours un produit intéressant. Un truc que tout le monde attendait sans forcément le savoir. Une montre ? "

Un téléphone tout tactile qui coûte un bras et avec une autonomie minable ?? Pfffff.
Un iPhone géant sans caméra ? Pffff

Bon pour la montre tu as dit ce qu'il fallait :-))

avatar eden-eden | 

Ho bon oui j'étais un peu virulent cette nuit, mais c'est à cause des whiskys et du mojito de trop. Cependant je pense vraiment que cette montre, même si c'est un petit bijou de technologie (rien à redire), n'est pas un produit intéressant en tant que tel. Son utilité me semble énigmatique, son autonomie trop faible pour une montre, bref, c'est bien sûr discutable tout ça, mais le prix que ça coûte fait pencher la balance du côté NIET. Pour moi en tout cas.

Cependant, il n'est jamais négatif en soi de tenter de nouveaux produits dont on découvrira plus tard des utilités ignorées. On a eu droit à des avalanches de critiques lors de la sortie du MacBook Air (trop cher pour trop peu de puissance) alors qu'en le perfectionnant et en baissant son prix, Apple a réussi à faire une excellente machine. Il fallait donc qu'elle sorte un premier modèle pour que le MacBook Air devienne ce qu'il est devenu aujourd'hui. Mais là où j'étais très enthousiaste dès le premier modèle de MB Air, je reste tout de même beaucoup plus septique pour cette Apple Watch.

Il y a aussi un problème de plus en plus récurrent dans l'industrie informatique : celui de nous vouloir sans cesse et coûte que coûte connectés. Déjà ça oblige à faire des objets qui pompent la batteries en permanence. En plus, pour moi en tout cas, ça a le don de me gonfler sérieusement. Parce qu'une montre sans connexion aurait parfaitement pu être pensée. L'iPod nano associé à son bracelet-montre a sans doute fait tilt dans la tête des ingénieurs d'Apple. Mais outre donner l'heure et permettre d'écouter de la musique, il fallait bien ajouter quelque chose. Ça a donc donné cette Apple Watch qu'il faut recharger tous les soirs et qui va jouer ce rôle de fil à la papatte avec le réseau des réseaux.

Bon et pour l'iPhone, je comprends un peu ton propos, et je suis d'accord : ce truc est hyper cher. Mais ça n'empêche qu'à l'époque les téléphones à clavier étaient presque tous minables !!! Je ne parle pas des téléphones basiques qui étaient très bien, notamment grâce à Nokia. Mais l'arrivée de l'iPhone a quand même chassé toute cette ferraille qu'on nous proposait. D'ailleurs, le smartphone a vraiment commencé à être intéressant à la sortie de l'iPhone. Soyons honnêtes.

La succession des iPhones est ensuite tout à fait discutable. Qu'apporte le 6 par rapport au 5S ? Le 5 par rapport au 4S ? Etc. Quelques petits plus, de la puissance, de meilleurs écrans... oui oui oui... Mais bon. Et jamais de prix qui baissent alors que la culbute est faite depuis belle lurette.

Je voudrais dire aussi qu'Apple est un peu décevante depuis plusieurs années. Sans doute un peu du fait que Steve Jobs n'est plus là à mon avis. Tim Cook s'est acheté un sourire auprès des experts communicants, mais son sourire s'arrête en dessous des yeux. C'est un gestionnaire capitaliste avant tout. Et c'est pour ça que Steve Jobs l'avait engagé. Il a bien fait son taff, et puis il a fait du ménage dans des équipes qui sont devenues complètement lisses. Bosseuses, certes, et techniquement pointues, mais d'un lisse à pleurer. Mais voilà, ça donne quoi ? Une boite qui étudie parfaitement les marchés et le désir des masses. Mais qui ne surprend pas. Qui n'a plus ce petit plus qui met des étincelles dans les yeux.

Prochaines fournée donc ? Une voiture connectée ? Une maison connectée ? N'importe quoi pourvu que ce soit connecté. Mais bon sang, on attend quoi nous tous des nouvelles technologies ? C'est une vraie question. Pour le moment, la seule chose qui semble intéresser Apple, c'est qu'en étant connectés, nous restions avant tout de bons consommateurs, tracés et sollicités en permanence. Admettons. Mais ça manque un peu d'imagination.

Pour ma part, j'espérais un iPhone "nano", genre qui propose dans une coque solide et water-plouf (!) simplement la téléphonie et un iPod, voire quelques fonctions basiques utiles. Mais Apple ne proposera jamais cela : pas assez connecté et pas assez rémunérateur après l'achat de l'appareil. Pourtant, ce serait à mon sens une excellente idée, qui pourrait parfaitement s'associer à l'achat, pour ceux qui le veulent, d'un iPad mini. De telle sorte qu'on emmène l'iPad quand on le souhaite, mais qu'on a toujours son téléphone avec soi. Si certains apprécient parfaitement l'iPhone actuel, d'autres apprécieraient sans doute cette solution qui n'oblige pas à embarquer sans cesse avec soi un "gros truc". On a un peu oublié les petits téléphones d'avant, mais si on se souvient bien, on a quand même fait des acrobaties pour se persuader que si si, on arrive bien à le mettre dans sa poche cet iPhone. Mouais. Ben souvenez-vous des très beaux petits Nokia dont on oubliait la présence au fond du jean ou de son sac. c'était un très bon format sur lequel Apple aurait pu miser.

Autre chose, les écrans. Si pour beaucoup les écrans actuels (retina) sont d'excellente qualité, une chose reste discutable : cette luminosité excessive pour tous ceux qui passent un temps fou à travailler dessus et qui leur nique les yeux grave (allez poser la question aux ophtalmos). Sans parler des enfants qui se font niquer les yeux dès leur plus jeune âge et qu'on retrouvera avec des lunettes avant leur adolescence. On a donc oublié ce qu'on appelait jadis les écrans mats et sans reflets. Ce ne serait pas un luxe d'imaginer des écrans qui ressemblent à des feuilles de papier, avec une technologie proche de ce qu'on appelle je crois les "encres numériques" ou quelque chose du genre. Pour ceux qui lisent beaucoup à l'écran (Mac ou iPad), ce serait tout de même un progrès fabuleux. Où en est-on ?

Voilà deux exemples donc. Et l'on pourrait en chercher bien d'autres. Mais pour l'essentiel, Apple, comme beaucoup d'autres, se repose sur ce qui existe et ne force pas trop le marché. De sorte à toujours garder de la marge sous le pied pour les versions prochaines, ou simplement parce que ça ne présage pas suffisamment de consommation post-achat.

Bon je sais que j'ai été très long. Et fort courageux est celui qui a tout lu. Mais bon c'est dimanche et j'avais très envie de vous écrire tout ça. Bonne journée à tous.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR