Apple, BlackBerry, Ericsson, Microsoft et Sony revendent 4000 brevets

Florian Innocente |

Rockstar, le consortium formé par Apple, BlackBerry, Ericsson, Microsoft et Sony a revendu 4 000 brevets sur les 6 000 qu'il avait obtenus aux enchères en 2011. Une propriété intellectuelle issue de l'équipementier réseau Nortel, alors en banqueroute, achetée à l'époque 4,5 milliards de dollars. Des brevets qui avaient été remportés au nez et à la barbe d'Intel et de Google. Les 2 000 autres brevets restants, les plus précieux, avaient été répartis entre les membres de l'équipe gagnante.

Le nouveau propriétaire des 4 000 inventions est l'américain RPX Corporation. Son modèle économique est d'acheter des brevets et d'en proposer une licence annuelle non exclusive à des sociétés qui souhaitent se préserver d'éventuelles actions en justice.

Le prix de base pour une petite entreprise est de 85 000 $ par an (env. 70 000 €) et pour les clients de grande taille le prix est calculé en fonction de ses résultats financiers. RPX n'intente jamais de procès, il se borne à acheter des brevets intéressants et d'en louer l'usage à un peu plus de 30 sociétés (dont Google et Cisco).

Au 30 septembre, RPX en était à 890 millions de dollars investis dans 4 900 inventions. Les abonnements payés par ses clients pour se mettre sous la protection de cette propriété intellectuelle lui permettent ensuite d'investir dans d'autres portefeuilles de brevets.

Rockstar, pour sa part, s'est défait d'un lot qu'il avait du mal à monnayer sous la forme de licences. Pour autant, même après cette vente à RPX, les membres du consortium gardent des droits d'exploitation de ces inventions à leur convenance.

Dans l'incapacité de vendre des licences en nombre suffisant, Rockstar avait attaqué divers groupes pour infraction sur 7 brevets. Fin novembre, un accord avait été trouvé avec Cisco (qui a dû payer 188 millions de dollars) ainsi qu'avec Google (montant payé inconnu). Dans le cadre de la vente à RPX, Rockstar cesse toute action contre Samsung, LG, HTC et Huawei.


avatar GoldenPomme | 

Reste plus qu'à Rockstar Games de leur demander des royalties pour plagiat/usurpation du nom qui peut porter préjudice à ce studio vieux de presque 2 décennies.

avatar albanet | 

En d'autres termes, on appel ça une mafia... Payer pour être protéger et avoir le droit de travailler..

avatar oomu | 

hola hola comment vous y allez. On est entre gens raisonnables ici. Il serait juste dommage qu'il arrive quelque chose de fâcheux à votre boutique...

avatar boobscity | 

C'est pas une mafia, ils attaquent personne. C'est l'équivalent d'une société de protection qui loue ses services dans le cadre d'une réglementation imposé par l'État (sûrement sous l'influence des gros groupes industriels). Mais RPX n'a pas grand chose à se reprocher moralement parlant

avatar béber1 | 

Ho Ho Ho...!

avatar jipeca | 

Si j'ai a peu près compris, la façon dont procède RPX me semble, elle, relativement honorable.

CONNEXION UTILISATEUR