iCloud : un développement freiné faute d’une équipe dédiée ?

Nicolas Furno |

Selon The Information qui cite des employés d’Apple restés anonymes, iCloud est ralenti faute d’une équipe dédiée à Cupertino. L’entreprise semble toujours avoir du mal avec les services web et si iCloud s’en sort bien mieux que son prédécesseur, tout le monde se souvient encore de la débâcle MobileMe. iCloud fonctionne à peu près,mais les problèmes restent nombreux, de la synchronisation des fichiers jusqu’à la gestion des images.

En théorie, on devrait avoir toutes ses images synchronisées sur tous ses appareils et accessibles depuis n’importe où. En pratique, cette fonction prévue pour iOS 8 a déjà été repoussée une première fois avec iOS 8.1 et encore, elle n’est qu’en bêta. Plus gênant, l’accès aux contenus depuis le Mac attendra début 2015 et la sortie de Photos, ce nouveau logiciel qui doit remplacer iPhoto et Aperture. En attendant, on peut toujours accéder au contenu depuis son navigateur… mais on est loin du confort et surtout des fonctions annoncées au départ.

Ce retard pris par iCloud serait lié, selon le site, a un problème d’organisation au sein d’Apple. Faute d’une équipe dédiée à la synchronisation des photos avec iCloud, le travail n’a pas avancé aussi rapidement que prévu à l'intérieur de l'entreprise. Cette mauvaise organisation explique les retards et le décalage entre la sortie du service et celle du logiciel OS X qui doit l’exploiter.

Ce n’est pas la première fois que des problèmes d’organisation interne ont retardé des produits chez Apple. On sait, notamment, que les premiers pas compliqués de Plans sont liés à des problèmes à l’intérieur du campus de Cupertino. Et dernièrement, on évoquait aussi le cas d’iWork pour Mac, privé de développeurs en faveur de l’iPad (lire : iWork : quand l'iPad a pris le pouvoir).

avatar lmouillart | 

[supprimé]

avatar Nicolas Furno | 
@ lmouillart : Apple, l'entreprise qui lançait eWorld en 1994, cette Apple-là ? Sacrément en retard, en effet. On avait fait une rétro sur le sujet, pour ceux que ça intéresse.
avatar lmouillart | 

[supprimé]

avatar Doctomac | 

On a compris, Apple, Google, Microsoft sont des nuls dans le domaine.

Sinon, éventuellement, tu pourrais nous indiquer les solutions que tu as créées, elles doivent être excellentes. Nous sommes impatient de pouvoir les tester.

avatar lmouillart | 

[supprimé]

avatar philoo34 | 

@lmouillart :

"Quand je dis une prise en compte sérieuse, cela veut dire :
Sortir des produits/services inédits cotés desktop utilisant les technologies Internet puis Web, fait pour le Web à l'image d'Azure et des technologies qui gravitent autour."

Non non non tu as juste dis ça :

"Microsoft a mis longtemps avant de prendre Internet au sérieux, Apple encore plus, "

Et comme tu t'es fait prouvé que tu disais n'importe quoi , tu te ravises .. Point .
Tout les reste c'est du blabla style politicien :-))

avatar lmouillart | 

[supprimé]

avatar philoo34 | 

@lmouillart :

"Apple croira en Internet et le Web quand elle ne proposera plus iTunes, iMovie, ... en logiciel seulement natif, puis en ensuite uniquement en version Web."

Ha parce que tu crois que le web tel qu'il existe actuellement est le nec plus ultra ?
Même les plus grands spécialistes critiquent ce web la et les technologies qui sont utilisées
renseigne toi mieux .

Je crois bien d'ailleurs que macge avait fait un article parlant de ça d'ailleurs ....

avatar philoo34 | 

@lmouillart :

"Quand on pourra exécuter des application/services Web chez Apple. Quand WebObjects ou équivalent sortira de son trou ?"

Tu oublies un peu vite que iTunes et autres utilisent aussi et souvent des données locales .
Tu mélanges solutions professionnelles et et personnelles .
Une solution web n'est surtout valable que si tes données sont aussi sur le web (cloud)
Des lors que tu te mets à accéder à des données locales :
où est l'avantage d'avoir une application web ?
Pour le plaisir ?

avatar Mekhal | 

@nicolasf :
Un lien vers la rétro ? ^^"

avatar Stardustxxx | 

En même temps, lancer un produit/service qui fait un flop, ca ne veut pas dire quelque chose, si ils avaient une si bonne vision, ils auraient persistés.

Si on sort tous les produits raté de chaque compagnie, on peut reinventer le monde ;)

Pour les smartphone on se souvient de l'iPhone ou de tous ceux qui sont venus avant ?
L'Iphone prouve qu'il y a une différence entre savoir ce qu'il faut faire, et le realiser.

avatar Adrienhb | 

@nicolasf :
eWorld avait un côté novateur, mais de là à dire que c'était internet...
Et si eWorld était aussi performant, c'est à ne pas comprendre comment Apple peut à ce point se prendre les pieds dans le tapis avec ses services en ligne.
D'autant plus que ce n'est pas (plus) vraiment la petite start-up qui se lance et qui n'aurait pas les moyens de se payer une équipe...

avatar Gaeko | 

@lmouillart :
Je pense qu'Apple prend au contraire internet assez voire très au sérieux. Rien qu'à voir les efforts qu'ils mettent dans Safari. C'est juste qu'ils ne sont pas très doués pour ça.

avatar Doctomac | 

Je pense que Imouillard pensait plutôt au service Internet. C'est vrai que même avec l'ancienne parenthèse eWorld, les services Internet ne constituent pas le corps de métier d'Apple et c'est vrai qu'ils n'ont jamais vraiment brillé dans ce domaine (même si iCloud est un progrès considérable par rapport à ce qui a été fait antérieurement).

avatar Stardustxxx | 

iCloud utilise Amazon S3 et Windows Azure : http://readwrite.com/2014/08/26/apple-icloud-amazon-web-services-hosting.

Apple vient juste de developper leur propre reseau de content delivery, il vient d'être utiliser pour iOS8, auparavant Apple utilisait Akamai.
http://www.cnet.com/news/apple-said-to-build-its-own-content-delivery-ne...

Ces 2 points illustre bien le propos de lmouillart, niveau Internet Apple commence juste a rattraper son retard par rapport aux autres acteurs.

avatar thierry61 | 

Oui mais quels autres acteurs ? les ASP / SaaS ? façon Salesforce et autres ?
Je comprends le propos de Mouillard, mais je pense en voir la limite. Apple n'est pas un de ces "pure players" cloud qui ont fondé tout leur business sur internet, la virtualisation, le modèle locatif, les ressources virtuelles (serveurs / réseaux / applications) proposée en tant que services etc etc et qui font en quelque sorte abstraction du poste client.

L'entreprise de Cupertino a une importante base installée mobile et fixe à faire vivre et les services qu'elles proposent viennent forcément en appui de cette base installée.
Je pense qu'autour de tout ce qui touche les fonctions de synchronisation applicative (et, au delà, de middleware) adressant les besoins de dizaines de millions d'utilisateurs, le boulot d'Apple est tout aussi ambitieux que celui de fournir les contenants le plus abouti (façon Amazon), le caching réseaux si indispensable à nos flux multimédia (Akamai), la plateforme collaborative en ligne la plus en vue sur le marché (Microsoft) ou l'environnement personnel mobile/web (façon Google).
Parler d'avance ou de retard à ce niveau me parait discutable. Tous ce gens sont sur des métiers ou des niches différents (avec certes des points de recoupement).

avatar Ast2001 | 

Cela reste difficile pour Microsoft comme pour Apple.

avatar patrick86 | 

"Microsoft a mis longtemps avant de prendre Internet au sérieux, Apple encore plus"

Hum… Vendre du cloud souverain généralisé, tu appelles ça "prendre Internet au sérieux" ?

Moi j'appellerais plutôt "essayer d'utiliser cette putain d'invention de geeks barbus qu'est Internet pour y vendre le Minitel 2.0 qui nous arrange".

Le Cloud Souverain Généralisé est une utilisation d'Internet détournée de l'idée originel.

Si Microsoft, Apple ou truc bidule prenaient véritablement Internet au sérieux, elles développeraient et vendraient des solutions permettant aux utilisateurs d'héberger LEURS cloud CHEZ EUX [les utilisateurs].

avatar IGerard | 

@patrick86 :
Augmentation féroce de la consommation électrique...

En plus maintenir la sécurité et disponibilité de son matériel chez soi... J'ai fait ca une année, c'est pas mal de maintenance...

Cela dit tu prends OSX server et y a des trucs jouables

avatar patrick86 | 

@IGerard :

"Augmentation féroce de la consommation électrique..."

Ça c'est l'argument des vendeurs de cloud qui plait bien aux écolos, mais qui est faux.

un petit serveur dans chaque maison pour répondre aux besoins de la famille, ça ne consommerait au final pas plus d'énergie que les énormes data center qui sont derrière le Grand Cloud.

Pour l'usage d'un famille, on ne parle pas d'une armoire de serveur. Un Mac Mini fait l'affaire.
Un Mac Mini il se refroidit avec un ventilateur, donc on supprime l'énorme climatisation énergivore d'une salle machines.

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

@patrick86 :
Le soucis d'un cloud à la maison est le débit d'upload qui est une vraie contrainte à moins d'avoir la fibre.

avatar patrick86 | 

@Darth Philou :

C'est sur que l'ADSL n'aide pas. Mais quand on y réfléchi, c'est le même problème pour le Cloud Souverain. Allez uploader 1 To de données sur un serveur distant avec une connexion ADSL… 

avatar ecosmeri | 

@patrick86 :
Comme avoir son propre cloud sur tous les appareil grace a la timecapsule. Meme si a la base ce n'est pas sa fonction premiere. L'acces se fait bien a partir d'un ordi a distance mais aucune possibilité via ipad ou iphone du moins en standard

avatar patrick86 | 

@ecosmeri :

La Time Capsule ne permettra qu'un partage de fichiers. C'est limité. Par contre, avec OS X Server on peut faire des choses.

OS Server peut remplacer presque entièrement iCloud (excepté iCloud Keychain sur iOS, peut-être iCloud Photos aussi). Par contre, il permet une synchronisation de plusieurs Mac encore plus poussée que ce que propose iCloud.

avatar Doctomac | 

iCloud fonctionne bien chez moi, je n'ai à noter dès fois que quelque lenteurs dans l'apparition d'une photo sur un de mes mobiles. Sinon, la synchro des différentes infos se fait très bien et le nouveau iCloud Drive est vraiment super (il manquait vraiment un accès au fichiers iCloud dans le Finder).

Mais c'est vrai que le développement des services liés à iCloud peuvent prendre du temps. On peut aussi citer iWork qui vient juste d'être localisé mais qui est toujours en Beta.

"Et dernièrement, on évoquait aussi le cas d’iWork pour Mac, privé de développeurs en faveur de l’iPad "

Oui bon, un choix stratégique qui consiste à favoriser le développement d'un produit au dépend d'un autre ne traduit pas forcément une désorganisation dans les équipes de développement. Il ne faut peut-être pas tout mélanger.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR