Beats : une oreille chez Apple, l'autre dans l'industrie musicale

Mickaël Bazoge |

Au contraire de ses récentes acquisitions ces dernière années, Apple pourrait bien permettre à Beats de mener une existence autonome, un peu de la même manière que FileMaker. L'investissement de 3,2 milliards de dollars pour acquérir le constructeur de casques ne signifierait donc pas la fin de la marque Beats, explique Bloomberg, souvent bien renseigné.

Malgré les apparences — et des cultures d'entreprises bien différentes —, Apple et Beats ne sont pas si éloignés l'une de l'autre : Steve Jobs et Jimmy Iovine, le co-fondateur de l'entreprise, étaient amis, le meilleur du créateur d'Apple dans l'industrie de la musique, rapporte l'ancien président de MySpace. Iovine a aidé l'iPod à apparaitre dans les vidéos de 50 Cent, Eminem et Mary J. Blige, ce qui l'a sans doute aiguillé pour ses casques Beats, devenus la coqueluche des artistes hip-hop.

Steve Jobs et Jimmy Iovine en 2008. Crédit Jeffrey Mayer/WireImage, Getty Images.

Plus largement, le créateur d'iTunes est bien connu dans l'industrie de la musique — les dirigeants d'Apple et ceux de Beats « se connaissent très bien, ils sont dans leur zone de confort ici », déclare un avocat spécialiste de l'industrie du divertissement. La semaine dernière, Jimmy Iovine et Dr Dre ont été aperçus du côté de Cupertino, sans doute pour finaliser le projet d'acquisition. Si les deux fondateurs de Beats doivent devenir des cadres dirigeants d'Apple, Iovine deviendrait lui une sorte de conseiller spécial de Tim Cook, et pourquoi pas la tête pensante derrière le business musical de l'entreprise.

Un tel rapprochement approfondirait les liens entre Apple et le secteur de la musique, au moment où la boutique de téléchargement « en dur » rencontre de sérieuses difficultés face aux service de streaming musical (lire : Musique : Apple a t-elle perdu son mojo ?). « L'abonnement aux services de streaming musical est culturellement inadéquat », déclarait Iovine en 2012, avant le lancement de Beats Music. « [Cette activité] a besoin de sensation. Elle a besoin de culture. Ce qu'a fait Apple dans le monde du téléchargement est très, très bien. Mais il y a un énorme trou dans l'abonnement, et ce n'est pas satisfaisant ».

Les dirigeants d'Apple auraient ainsi été impressionnés par le taux de conversion des utilisateurs de Beats Music, le service lancé en début d'année réussissant à convertir les auditeurs gratuits en abonnés payants plus rapidement que les autres. Une vraie gageure : là où les « forfaits » tout illimité gratuits des Spotify et consorts ont des difficultés à convaincre les consommateurs à passer au modèle payant, les deux petites semaines offertes par Beats sont suffisantes pour les faire passer à la caisse.

Même si Beats Music ne fait pas recette, cette capacité de transformer le plomb en or pourrait satisfaire non seulement Apple mais aussi une industrie qui gagne encore peu avec les services de streaming musicaux. Ce d'autant que le taux de conversion d'iTunes Radio (l'achat d'un morceau après son écoute gratuite) ne serait pas non plus mirobolant.

L'activité casques, celle qui rapporte de l'argent, ne serait pas non plus oubliée. Apple voudrait ainsi travailler avec Beats afin d'améliorer la qualité du design dans les futurs modèles. Rappelons qu'à l'origine, l'entreprise avait fait appel au constructeur Monster pour le matériel, Beats apportant son expertise qui permet de « changer le son d'un composant avec du logiciel », nous rappelait le patron de Monster, Noel Lee. Certes, le « son » Beats peut ne pas plaire à tous, mais il est la signature caractéristique de la société.

Toute la richesse de Beats tourne autour de cette capacité à « améliorer » le son : les casques fabriqués par Monster qui ressemblent à du matériel Beats ne sonnent pas comme des Beats, tandis que les casques conçus par Beats sans Monster sont moins réussis au niveau matériel. L'apport d'Apple, sa compétence reconnue en matière de conception et de fabrication, est ce qui manque au tableau de Beats. Quant à Apple, Iovine a toujours estimé que les écouteurs de la Pomme se contentaient d'une qualité moyenne. « Apple a vu juste partout, excepté pour les écouteurs », avait déclaré le producteur à succès l'an dernier. Retrouvera t-on le « son Beats » dans les futurs écouteurs Apple ?

avatar Mathias10 | 

@mickael Bazogue

Merci! Enfin quelqu'un qui met l'accent sur le service de streaming beats et non uniquement sur les casques.

À ce propos, qu'en est t-il des droits accordés à beats (accords avec les ayants droits, droits dans certains pays etc...) ils sont "partageables" ?

avatar Mickaël Bazoge | 
Rien n'est moins sûr concernant les droits sur les licences détenus par Beats. Il y a de fortes chances pour qu'Apple doive de nouveau renégocier avec l'industrie. Edit : maintenant, si Beats doit continuer de manière autonome, je ne sais pas du tout ce qu'il adviendra des licences.
avatar arturus | 

si Apple pouvait se servir de Beast pour améliorer la qualité audio de ses portables sera toujours ça de pris, Beats ou pas.

avatar Domsou | 

J'ai lu que non. Par contre je me dis qu'Apple pourrait "coupler" Beats à iTunes et ainsi "offrir" le service en plus d'iTunes.

avatar iRobot 5S | 

J'aurais préféré des casques beats avec un son de meilleure qualité, et avec une pomme a la place du "b"

avatar StevenHuon | 

"tandis que les casques conçus par Beats sans Monster sont moins réussis au niveau matériel."

Il faudrait peut-être comparer l'ancien et le nouveau Studio avant de dire une connerie pareille !

avatar Yaourt | 

Les écouteurs Apple sont déjà pas terrible, mais je ne suis pas certain qu'on y gagne s'ils sont remplacés par les BOUM BOUM de chez Beats (pour ceux qui aiment la musique qui fait BOUM BOUM, mais franchement pas top pour tout le reste, et donc tous les autres)...

avatar JokeyezFX | 

@Yaourt :
En même temps, une musique sans aucun BOOM BOOM peut s'écouter uniquement grâce à un électro-aimant accouplé à un rouleau de PQ et ça suffit!

avatar romat | 

@JokeyezFX :
Ça en dit long sur ta culture musicale...

avatar JokeyezFX | 

@romat :
Bel état d'esprit! Vraiment, bravo! Tu ne me connais même pas et tu n'as aucune idée de ma cuture musicale. Admet qu'au jour d'aujourd'hui, si t'écoute n'importe quelle musique dans l'ère du temps (donc depuis les années 80 incluses), il n'y a pas de musique sans un large panel de fréquences audibles, basses incuses. Écouter du hip-hop, du rock, de la variété moderne (type Lady Gaga etc...), de la disco, de l'électro etc... sans basses?! Plutôt crever!
Alors avant de faire passer tes préjugés comme argent comptant, réfléchie un petit peu avant!

avatar Yaourt | 

Désolé, mais j'admets pas. Ce que tu appelles l'ère du temps est beaucoup plus diversifiée musicalement que ce que tu sembles apprécier.
J'ajoute que si le mix d'origine de ton support musical (disque vinyle, CD, DVD audio, FLAc, ogg, mp3 ou ce que tu veux) est bien fait, tu n'as pas besoin d'employer d'égaliseur qui est normalement destiné à adapter le son à l'environnement dans lequel il est diffusé, et certainement pas à renforcer certaines plages de fréquences au détriment des autres, comme c'est malheureusement le cas pour l'immense majorité des équipements grand public.

Renforcer les basses, c'est nécessaire si tes enceintes sont mal équilibrées et privilégient trop les aigus. Renforcer les basses comme le font les beats (par un mauvais équilibrage des plages), c'est juste prendre les auditeurs pour des andouilles, et au passage insulter les auteurs, les interprètes, et tous ceux qui ont bossé sur le mixage en postproduction, une façon de leur dire "fuck the king" euh... non c'est pas ça... "fuck your work, je sais mieux que vous comment ça doit être joué".

Les accessoires de restitution sonore (écouteurs, casques, enceintes) se doivent d'être le plus neutres possible, et accorder scrupuleusement la même importance à n'importe quelle fréquence audible, pour justement permettre d'apprécier l'ensemble de ce que tu appelles le "large panel de fréquences audibles" exploité selon toi par toutes les musiques dans l'ère du temps... On demande à ces accessoires d'être précis ("cristallins"), pas de décider à la place des musiciens comment équilibrer la musique.

Pour finir, concernant l'état d'esprit de romat, c'est pas toi qui juste avant nous parlais de PQ ?

avatar JokeyezFX | 

@Yaourt :
Mais tu n'as rien compris de ce que j'ai voulu dire! Pourquoi "renforcer les basses"?! Je dis juste qu'il en faut, tout comme des médiums et des aigues.

Tu écoutes des musiques totalement dépourvues de fréquences inférieures à 500 Hz?! Cela m'étonnerai fortement! D'où ma blague avec le rouleau de PQ, qui n'était qu'une simple plaisaterie appuyant l'importance des basses.

Bref, peace les gars! La musique est là pour l'amour, pas la guerre ;)

avatar jazz678 | 

@Yaourt :
Les EarPods sont plus qu'acceptables ( voir carrément bons) dans leur catégorie et pour leur prix. Bien meilleurs que d'autres beaucoup plus chers.

avatar Sex-a-pile | 

Non mais vous vous entendez, carrément bons ?

Regardez simplement les tests : http://www.lesnumeriques.com/casque-audio/apple-earpods-p14450/test.html
Ils sont justes meilleurs que les versions précédentes mais ne valent pas grand chose pour autant.

Ils coutent 30 euros et sont vendus par apple, donc ils seraient surement vendu à 20 euros maximum par un fabricant plus raisonnable (on sait qu'apple abuse clairement sur les accessoires). Pour 30 euros, je vous assure qu'il y possibilité d'avoir de bons petits intra sans trop de défauts, des TDK notamment, ou des sony.

Pour ma part, je suis fidèle à Westone, mais c'est une autre gamme de prix.

avatar belrock | 

pardon de le remarquer une fois, mais le taux de conversion des tests des numériques m'a hélas déçu à chaque fois; je ne m'y fie vraiment plus!

avatar jazz678 | 

@Sex-a-pile :
Le meilleur test pour l'usage que je fais des EarPods c'est encore moi-même et pas Les Numériques (je me méfie de certains de leurs tests soit dit en passant). Et mon test à moi me dit qu'ils ne sont pas plus mauvais qu'un autre intra de 29€. Je ne pas que ce sont les meilleurs.
Pour un usage courant sans grande exigence ils font bien le job. Pour les mélomanes il y'a évidemment mieux mais comme tu dis ce n'est pas le même prix

avatar John Maynard Keynes | 

Quand le sage montre la lune ...

Vous vous focaliser encore et toujours sur les casques alors que le sujet principal n'est visiblement pas là ;-)

avatar Strix | 

@John Maynard Keynes :
+1000

Mais bon, ici tout le monde écoute ses morceaux en FLAC, alors tu comprends...

avatar John Maynard Keynes | 

@Strix

L'audiophilie, comme la cinéphile ou la philatélie ... fini souvent en couteuse pathologie ;-)

Signé : un Ancien Audiophile Anonyme qui a fini par accepter les compromis avec l'âge et la maturité ;-)

Plus sérieusement parler de casque sur cette affaire c'est passer totalement à côté des réels enjeux de l'affaire.

avatar ovea | 

J'aimerais vraiment savoir en quoi les boom boom pour les casques ont affectés une industrie tout entière ?

Qui aurait donné ses lettres de noblesse aux boom boom ?

Les boom boom manquaient cruellement à l'écoute au casque professionnelle.
On ne peut plus prétendre s'en passer de nos jour.

avatar Leborde | 

Le bombom a affecté une industrie tout toute entière, car il s'est alors agi à ce moment-là d'une standardisation du son, purement et simplement. Tant et si bien que, aujourd'hui, nos goûts en matière de son en sont déformés (une préférence pour les réglages naturellement trop chargés en basses).

Si tu écoutes 2 min des musiques sur un B&W, tu vas trouver ça nul et plat. Mais au bout de 3 mois, tu vas trouver que c'est la meilleure musique au monde et tu pleureras à chaque fois que tu iras chez un autre fabricant. C'est du vécu.

avatar rikkorikko | 

Pour avoir testé de nombreuses enceintes B&W et utilisé le P5 mobile depuis plus de 2 ans, je trouve que le BOUM BOUM est bel est bien présent. (pas tant que chez Beats heureusement).

avatar Leborde | 

Ce n'est pas un BOUMBOUM, c'est juste des basses qui sont présentes normalement, et non pas sur-représentées.

avatar Leborde | 

Bon, alors pour les casques, on va mettre tout le monde d'accord : Bowers & Wilkins P5. Voilà.

avatar Applesoft | 

Très bon article, bravo ! Ce sont les point essentiels qui sont expliqués et qui montre bien le "rationale" du deal.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR