Beats Music : peu d'abonnés, mais un fort taux de conversion

Mickaël Bazoge |

Beats Music n'a certes pas généré autant d'abonnements qu'espéré par ses fondateurs Jimmy Iovine et Dr Dre, mais le service de streaming musical n'en affiche pas moins un impressionnant taux de conversion. D'après le relevé des royalties versés par la boutique en mars révélé par The Trichordist, Beats Music a diffusé 182 678 467 morceaux durant ce mois, dont 312 139 à ses utilisateurs non payants. C'est pratiquement négligeable, et cela s'explique par la politique du service, qui se contente d'une période d'essai de deux semaines seulement avant que l'utilisateur ne soit tenu de débourser la dizaine de dollars mensuels.

Ce taux de conversion très élevé est peut-être ce qui explique les 3,2 milliards de dollars qu'Apple s'apprêterait à investir pour acquérir Beats (lire : Beats : une oreille chez Apple, l'autre dans l'industrie musicale). Néanmoins, ces résultats doivent être pondérés par le nombre d'abonnés : ils ne sont que 110 992 à avoir souscrit un forfait individuel ou familial (ce dernier permettant à 5 personnes de profiter d'un abonnement). 56% proviennent de l'offre spéciale d'AT&T. Cela valorise chaque abonné à hauteur de 28 830$.

Beats Music, qui bénéficie de l'entregent de Jimmy Iovine, a su négocier des royalties moins élevées avec l'industrie du disque que la concurrence, d'après The Trichordist. Attention cependant, environ 70% du volume total des lectures émargent dans une catégorie « promotion », ce qui est de nature à faire chuter le niveau des royalties reversées à l'industrie. Ces taux ne sont cependant pas transférables en cas d'acquisition : Apple devra donc repasser par la case négociations si le constructeur souhaite intégrer le service dans iTunes.

L'achat de Beats par Apple devrait être officialisé cette semaine. Jimmy Iovine et Dr Dre pourraient d'ailleurs faire partie des invités de Tim Cook durant le keynote de la WWDC; les deux créateurs des casques audio sont également censés devenir des cadres au sein de l'organigramme d'Apple, avec une place de choix pour Jimmy Iovine, qui serait amené à devenir non seulement conseiller spécial de Tim Cook, mais encore le grand manitou veillant aux destinées musicales d'iTunes.


Tags
avatar negaca | 

Jimmy Iovine ne ferait pas doublon avec Eddy Cue dans l'organigramme d'Apple ?

avatar Michaeel | 

@negaca :
Cue ne gère pas que l'iTunes Store, mais bien tous les services en ligne (dont l'AppStore, iCloud, et sûrement bientôt les services de paiement mobile).

avatar John Maynard Keynes | 

@negaca

Leurs CV sont exactement les mêmes il y a doublons points par points, c'est exactement ça :-)

avatar RDBILL | 

Décidément je ne comprends absolument pas ce rachat par Apple....
Encore moins à ce tarif hallucinant !

avatar falemaster | 

Apple aurait bien mieux fait de racheter Deezer ou Qobuz et Bower and wilkins a ce prix la . On aurait eu le haut de gamme de chaque secteur d'activité...

avatar John Maynard Keynes | 

@falemaster

Tient une mouche du coche :-)

Je suis toujours effarer de constater qu'on peut balancer de tel jugement a l'emporte pièce sans vergogne :-(

avatar Le docteur | 

@John Maynard Keynes

Tiens / effaré /de tel jugements ou un tel jugement / emporte-pièce.

avatar John Maynard Keynes | 

@Le docteur

A chacun ses effarements :-)

personnellement quand je vois des personnes ne comprenant pas le début du commencement de ce qu'ils veulent commenter et qui attaque par : tel industriel aurait bien mieux fait de ... cela me laisse sans voix tant c'est présomptueux, inepte et arrogant.

PS : Si tu t'attaquais à ma dysorthographie grand bien te fasse si cela te fait plaisir. C'est une tard que je porte comme je peux.

avatar joneskind | 

J'avoue avoir également beaucoup de mal à comprendre ce rachat, surtout à ce prix... Ce n'est certes qu'une rumeur mais qui n'a pour le moment pas été démentie, ni par Beats, ni par Apple. C'est vraiment étrange. Peut-être que la transaction a été réalisée en actions ? Je ne suis même pas certain que ce soit possible cela dit. Attendons d'en savoir plus...

avatar John Maynard Keynes | 

@joneskind

Le prix évoqué n'a rien de délirant, sur des critère de valorisation classiquement financier la boîte vaut largement la moitié de ce qui est annoncé.

Ajouter à cela ce qu'Apple expert sans doute valoriser de stratégique par cette acquisition nous ne sommes pas dans des valorisation monstrueusement ridicules.

Je rappel que des investisseurs fort classique et fort sérieux (Carlyle) sont rentré au capital sur une valorisation de l'ordre du milliard de dollar.

Après attendons de voir si l'opération se fait et dans quelles conditions, pour l'instant ce ne sont que des indiscrétions.

Quasiment personne n'a en main les éléments permettant de juger la pertinence de cette potentielle opération et même ce qui les ont, font très certainement un pari dont le résultat ne pourra être jugé qu'à moyen terme.

avatar Mark Twang | 

Peuvent toujours se brosser. J'achète ma musique mais je ne m'abonne pas à une radio.

avatar Un Vrai Type | 

@John Maynard Keynes :
L'article est trompeur, puisqu'il parle de la valorisation par abonnés sans prendre en compte les ventes de casques, les actifs etc.
Ceci explique le commentaire sur le prix ( juste pour les abonnés, c'est chéros ! )

avatar John Maynard Keynes | 

@Un Vrai Type

Mon commentaire ne se basait nullement sur cet article ;-)

Mais sur les opérations capitalistiques précédentes de Beats.

Ce taux de transformation est serte un indicateur de la pertinence de l'approche de Beats mais je serais incapable dans tirer des conclusions sérieuses sans plus d'information.

Par contre les valorisation de Beats lors des opérations capitalistiques précédentes c'est du factuel sérieux et lisible ;-)

avatar Un Vrai Type | 

En fait je te répondais sur le commentaire laissé un peu plus haut.
Tu te désoles que les réactions n'ont pas de recul, mais il faut avouer que les articles du genre n'en ont pas non plus.

Si on me dit : "Apple a payé 200 000$ par utilisateur qui payent 15$/mois ou moins" je fais une rapide estimation du temps de rentabilisation et je trouve ça cher !

Mais en fait Apple a payé W pour les actifs, X pour la part de marché des casques, Y pour sa stratégie du futur iBidule et Z pour les utilisateurs du service de streaming.
(Plus les technos, l'image de marque, les talents...)

Et pas sur que Z soit trop cher par contre...

avatar John Maynard Keynes | 

@Un Vrai Type

Ok, le calcul de la valorisation par abonné au service de streaming n'a effectivement aucun sens, puisque Beats est fort loin de n'être qu'un service de streaming et que ce calcul est fait en ne tenant compte que de cela ;-)

Sur ce coup MagGe est un peu à côté de la plaque ;-)

avatar zearnal | 

Si on veut être précis, il ne s'agit pas du nombre d'abonnés simple, mais du taux de conversion d'un abonné à l'offre payante, ce qui est un des indicateurs principaux pour analyser l'activité d'un acteur comme Deezer, Spotify ou Beats sur la partie musique en ligne.
Ce que l'article montre, c'est que le taux de conversion est assez bon, et je crois me rappeler que c'est justement le problème de Spotify qui n'arrive pas à convertir suffisamment d'abonnés vers son offre payante.

Pour ce qui est du prix ou de la stratégie, je ne crois pas que nous soyons assez compétents pour avoir la prétention de juger cette stratégie, à moins que l'assemblée comporte un analyste financier ou un banquier d'affaire, auquel cas, je serais ravis de ses lumières sur le dossier.

avatar sebxu | 

Juste un commentaire au passage. En haut à gauche il est spécifié que la période est de 3 mois ... Sincèrement c'est plutôt sympathique pour un service qui attire 110000 payeurs et génère $160 millions après royalties.
Par contre comment fonder l'article sur le taux de conversion alors qu'on ne connaît pas le nombre d'utilisateurs gratuits ???? Et même si ce nombre était très élevé pour une période d'essai de 2 semaines du service cela serait le reflet d'un service très attractif.

Voilà quelques précisions qu'il me semble utile d'avoir en tête.

avatar sebxu | 

@sebxu

Juste un commentaire au passage. En haut à gauche il est spécifié que la période est de 3 mois ... Sincèrement c'est plutôt sympathique pour un service qui attire 110000 payeurs et génère $160 millions après royalties.
Par contre comment fonder l'article sur le taux de conversion alors qu'on ne connaît pas le nombre d'utilisateurs gratuits ???? Et même si ce nombre était très élevé pour une période d'essai de 2 semaines du service cela serait le reflet d'un service très attractif.

Voilà quelques précisions qu'il me semble utile d'avoir en tête.

Mise à jour : période d'un mois. Mes excuses

avatar Orus | 

Les vrais pros de la musique en streaming sont Spotify et Deezer. Beats et les autres ? Mdr; des morts vivants.

Tim "fossoyeur" Cook commence à faire vraiment n'importe quoi; l'age peut-être ?

avatar RBC | 

Ah ah ? Si notre Mme Irma de chez MacGé, j'ai nommé le grand Orus trouve que Tim Cook déconne avec le rachat de Beats c'est qu'en fait c'est une très très très bonne opération.
Car à chaque fois qu'il râle contre une décision d'Apple (toutes ?) c'est ensuite un grand succès.

Bon, trêve de plaisanterie, ATTENDEZ de savoir si c'est vrai et SURTOUT ce que va en faire Apple avant de juger... Ça vous évitera de passer pour des ******.

avatar John Maynard Keynes | 

Tim "fossoyeur" Cook commence à faire vraiment n'importe quoi; l'age peut-être ?

J'ose espérer que le tient d'âge se rapproche de la pré-adolescence, sans quoi de tel propos sont assez inquiétants.

Si tous les capitaines d'industries étaient de tel fossoyeurs les cimetière seraient bien vide.

Ces procès en légitimité fait par d'auto-proclamés gardiens d'un dogme qui n'a jamais existé, sont pitoyables.

avatar John Maynard Keynes | 

@Orus

Mdr; des morts vivants.

Des morts vivant avec les résultats financiers de Beats cela ne courent pas les rues.

Par contre pour le streaming les deux acteurs leader du potentiel marché sont très très loin d'être des machines à cash :-)

CONNEXION UTILISATEUR