Carl Icahn achète 500 millions de dollars d’actions Apple de plus

Anthony Nelzin-Santos |

Les jours se suivent et se ressemblent pour Carl Icahn. Il annonçait hier avoir acheté 500 millions de dollars d’actions Apple et rappelait son mécontentement face à la stratégie financière de la société, il annonce aujourd’hui avoir acheté 500 millions de dollars d’actions Apple de plus et rappelle son mécontentement face à la stratégie financière de la société.

L’homme d’affaires américain porte ainsi son investissement dans la firme de Cupertino à 3,6 milliards de dollars. Un investissement qu’il compte faire fructifier : il estime que l’action Apple, actuellement valorisée à 556 $, vaudrait 840 $ si son ratio C/B était semblable à celui des 499 autres plus grandes sociétés américaines.

Le programme de rachat d’actions lancé par Apple augmentera mécaniquement le ratio C/B et le cours, mais pas suffisamment au goût d’Icahn. Alors que le conseil d’administration de la firme de Cupertino s’oppose à sa requête d’augmenter sensiblement la portée de ce programme, l’homme d’affaires tape à nouveau du poing sur la table :

La société recommande de voter contre notre proposition pour diverses raisons. [Apple croit] qu’à cause du "paysage concurrentiel dynamique" et du "rythme rapide d’innovation, requérant des investissements sans précédent et un accès direct et flexible à des ressources financières", elle ne dispose actuellement pas de suffisamment de liquidités pour augmenter la portée de son programme de rachat d’actions. En supposant que telle est sa raison, nous estimons que sa position est trop conservatrice (au point d’être irrationnelle) — surtout si l’on prend en considération le fait que la société comptait 130 milliards de dollars de trésorerie au 28 septembre 2013 et qu’elle devrait engranger 40 milliards de dollars de bénéfices l’an prochain. […] De notre point de vue, Apple est sans doute l’entreprise la plus surcapitalisée de l’histoire.

Le mois prochain, les actionnaires réunis en assemblée générale choisiront le gagnant de ce bras de fer. Quand bien même le conseil d’administration subirait un camouflet qu’il pourrait tout de même s’opposer en dernier recours : la requête d’Icahn ne possède aucun caractère directif.

Mais l’homme d’affaires pourrait alors se poser en victime et démarrer un long travail de sape du leadership des dirigeants de la société, tout en renforçant sa position financière — jusqu’à finalement exiger un siège au conseil d’administration. Une stratégie qu’il a peaufinée au fil des années, sur laquelle il a construit sa fortune et sa réputation de fossoyeur.


avatar Almux | 

Il faut aussi préciser que l'argent ne vaudrait plus rien si tout le monde en avait la même quantité. Toute les échelles de valeurs actuelles étant basé sur le principe de l'offre et de la demande, c'est toute la civilisation qu'il faudrait transformer… Or, une civilisation est construite sur les comportements individuels et là, il est aisé de constater qu'un changement de société n'est pas pour demain… ni pour après-demain. A moins d'y être forcé et contraint. Mais, pour ça, il ne faudrait pas moins d'une "apocalypse". Sans une gigantesque catastrophe et un redémarrage forcé: aucune chance que cela ne se produise…

avatar _mabeille_ | 

@Almux
Il faut aussi préciser que l'argent ne vaudrait plus rien si tout le monde en avait la même quantité.

là c'est une énormité ... que tu concidères l'argent pour permettre aux uns et autresde ses classer du plus "fort" au plus "faible" et donc la qualtité d'argent valoriserait les uns et les autres ok, mais la valeur de troc universelle ne disparait pas pour autant. Donc l'argent voudrait la même chose sur le plan économique pur mais l'argent ne serait plus la valeur qui départage les humains.... pas pareil du tout.

avatar jeanloupmarseille | 

Cet homme est un rapace et représente à peu près tout ce que je déteste.
Ça ne fait pas avancer la discussion mais c'est dit.
:-)

avatar apeuljuskotrognon | 

Il tape du poing sur la table, ben nous ce n'est pas sur la table qu'on a envie de taper quand on voit des comportements pareils.

avatar Almux | 

Incorrigible milliardaire: tout ça pour pouvoir un peu plus ramener sa tronche et essayer d'influencer Apple dans ses décisions!
Ce genre de type est le parfait exemple de ce qui gangrène une civilisation et fait couler des boîtes, juste pour en avoir encore un peu plus alors qu'il en a déjà trop…
Normalement on soigne les boulimiques, mais là, certains vont encore réussir à en faire un exemple!
Je me demande comment ce genre de personne se sent, dans les tous derniers moments de son existence… quand il faut tout quitter et constater la vanité de ses acquisitions…

avatar arekusandoro | 

C'est un rapace...il suffit de voir sa bio

avatar Applesoft | 

Le fond du discours d'Icahn est un peu stupide, il le sait mais les moutons suivront ! Il n'a pas d'autre objectif que de créer un engouement le temps de son investissement, en usant de son influence et de son pouvoir de nuisance comme il l'a toujours fait. Quelle plaie ça doit être de l'avoir comme investisseur ! Quelle horreur pour un patron de le voir débarquer à ton Board ! Toujours la même stratégie : la boîte cartonnerait tellement mieux si on changeait le boss. Regardez comme il est nul ...
Des promesses de meilleure rentabilité, un cours qui s'envole, on vend, et après le déluge -:)

Le P/E est en effet faible ... Mais il l'est depuis 20 ans au moins, il l'a toujours été. Ce P/E faiblard n'est que le reflet des incertitudes autour de la pomme qui sont tellement évidentes. Et les résultats financiers extraordinaires de la pomme ne doivent pas faire oublier qu'en face, il existe un risque toujours présent.

Et que le P/E de Microsoft soit plus élevé est normal et les résultats financiers depuis 10 ans sont là pour le prouver malgré beaucoup de virages loupés. Virages que ne peut pas louper Apple ! Microsoft est une vraie putain de machine à cash sans rien faire via les brevets et une suprématie dans l'OS fixe. Une rente extraordinaire sur laquelle elle surfe depuis 10 ans en l'ayant "monétisé" de fort belle manière à ses actionnaires.

Même chose pour Google : le moteur de recherche est une rente extraordinaire.

La pomme n'a pas ces atouts. Le seul argument valable qui viendrait justifier un P/E plus élevé et durable serait de considérer que l'écosystème constitue une vraie barrière et locke vraiment les utilisateurs pour de bon. C'est pas encore totalement démontré, c'est trop tôt pour le dire.

avatar shenmue | 

"Le seul argument valable qui viendrait justifier un P/E plus élevé et durable serait de considérer que l'écosystème constitue une vraie barrière et locke vraiment les utilisateurs pour de bon. C'est pas encore totalement démontré, c'est trop tôt pour le dire."

C'est une blague ?
700 millions d'utilisateurs ACTIFS sur iTunes, un taux de renouvellement record, un taux de fidélité record, mais à part ça l'entreprise est fragile ?
En 10 ans ils font 2 fois le CA de Microsoft et 2 fois le bénef et sur le dernier trimestre Apple aura sans doute vendu autant d'iBidules sous iOS que l'ENSEMBLE des fabricants de micros n'auront vendus de PC.

Bien sûr que le P/E n'est pas assez élevé et que l'action est TRES sous-évaluée.
Il y a quantités d'entreprises avec un P/E plus élevé et qui ont BEAUCOUP plus d'incertitudes sur leur avenir qu'Apple.
Microsoft est très solide certes, peut cumuler les erreurs, mais sa croissance est très faible, il perd de l'influence à vitesse grand V (chute d'IE, chute de vente des PCs, raté total sur le mobile). Ils ont quand même perdu beaucoup de plume. Faire comme si ils étaient aussi forts qu'avant malgré leurs erreurs est ridicule. Leur influence est bien MOINDRE qu'au début des années 2000. Le coup du Windows en entreprise qui soutient tout permet juste de justfier qu'on ne dise pas tous les deux jours que Microsoft va mourir, mais c'est bien tout. Apple est sur une dynamique globale bien plus puissante : le risque surjoué à leur encontre tient quand même très largement du mythe.

Tu as raison de tacler Icanh, mais tu le fais pour des raisons encore pires que celles de ceux qui le défendent au final puisque tu fais perdurer ce FUD aujourd'hui ridicule sur un Apple constamment sur la corde raide. 160 milliard de CA sur l'année et plus de 40 milliards de bénefs, 700 millions de clients et sans doute un milliard d'ici 3 ans, des Pdm cette fois à deux chiffres, un éco-système iTunes qui domine tous ses concurrents...faut arrêter avec le "risque" toujours présent. Il est MOINS sur la tête d'Apple que sur celle de Microsoft aujourd'hui, même si tu te refuseras à voir la perte de puissance de Microsoft. Les chiffres en attestent, l'évolution du marché et surtout, les données concernant le poids tradtionnel de Microsoft dans les usages informatiques, un poids qui s'est affaissé depuis quelques années.

Et c'est justement parce que le P/E et l'action sont trop bas que le discours d'Icanh est stupide. Il ne devrait pas y avoir besoin d'un rachat d'actions pour revaloriser Apple. Icanh d'ailleurs reconnaît d'ailleurs à juste titre la sous-valorisation. Mais au lieu de prêcher pour un retour à la raison des investisseurs qui comme toi brassent du buzz négatif et du FUD, il veut doper artificiellement la valeur de l'action. Apple ne devrait pas avoir besoin de ça pour peser beaucoup plus en bourse. Ses résultats, sa stratégie, ses succès évidents se suffisent à eux-même. Tout le reste est de la littérature.

avatar tchico | 

Ca m'énerve ces actionnaires.

avatar pouto (non vérifié) | 

Yes he can!
Voilà.

avatar 8enoit | 

Dans sa missive ce type n'explique pas où est l'intérêt d'Apple dans son plan à lui.

avatar hugome | 

La question que tout le monde se pose est bien sûr "quelle est la logique de Icahn ? ".

J'avoue ma perplexité.

Dans un monde parfait, le mode de financement d'une société n'a pas d'impact sur sa valorisation:

1) cas du dividende / de la trésorerie inutilisée :
Une société se valorise en fonction de l'activité qu'elle exerce et de ses bénéfices attendus. Plus le cash dont elle dispose.
Si son activité vaut 100 millions d'€ et qu'elle a 1 million d'actionnaires, l'action vaudra 100 €.
Si la même société a en plus 20 millions de trésorerie nette, elle vaudra 120 millions et l'action 120 €.

Si l'investisseur, avec son action à 120 €, réclame qu'on lui rende la trésorerie de 20 M, il va se retrouver avec une société qui vaudra de nouveau 100 M, une action à 100€ et 20€ en cash. Bilan financier pour lui : nul.

2) cas du rachat d'action
Si la société (100M de valo + 20 M de cash), pour faire plaisir à l'investisseur qui a des actions à 120 €, décide de consacrer ses 20M à racheter ses actions, elle va pouvoir en acheter 20M/120€ = 1/6 de million.
elle les annule. Elle n'aura plus que 5/6 millions d'actions. elle vaudra toujours 100 M.
Valeur de l'action après le rachat: 100/ (5/6) = 120 €.
Bilan financier pour l'actionnaire: nul.

Mais le monde n'est pas parfait.
- La fiscalité peut jouer. Par exemple si la fiscalité sur les plus-values est pas la même que sur les dividendes, l'actionnaire peut avoir intérêt à demander 20€ de dividendes et faire 20€ de moins-value sur l'action.
- ou le marché fonctionne mal et les actionnaires évaluent le potentiel de la société sans tenir compte de sa trésorerie (dans le cas d'Apple, ce serait quand même étonnant). Elle a effectivement, et depuis 20 ans un PER très bas, qui traduit le fait que les analystes ne sont pas confiant qu'elle puisse croitre et innover indéfiniment (et se sont pour l'instant massivement trompés)

Carl Icahn n'est pas stupide, il connait tout ça par coeur.
Le plus probable, me semble-t-il est que tout cela n'est que de la manipulation de cours: Icahn fait du bruit pour faire croire qu'il va faire monter le cours, en espérant attirer le chaland. Et il suffit que le chaland croit que d'autres chalands s'y feront prendre pour que ça marche vraiment, indépendamment des justifications annoncées, et même si elles sont farfelues.

Dans tous les cas, on voit que ça ne change rien à la valeur réelle d'Apple, ce qui justifie que Tim Cook fasse la sourde oreille.

avatar saji_sama | 

@hugome :
Tout simplement parce que ton raisonnement est inexact a la base, il y a forcement un intérêt pour Apple comme pour l'actionnaire sinon ça ne servirait a rien.
Dans ton exemple action est cotée 100 €mais elle vaut 120€ parce que le marché ne prends pas en compte la réelle valeur de l'action.
L'intérêt pour l'actionnaire c'est de faire

avatar standelap | 

@saji_sama :
Oui ?

avatar saji_sama | 

@saji_sama :
Une plus value en augmentant le cours de l'action puisque le rachat d'action limite mécaniquement l'offre sur le marché, les dividendes permettent un retour sur investissement en cash.
Dans les deux cas c'est l'excès de trésorerie qui est en cause et parce que l'action est dite sous évaluée.
Pour Apple, les divivdendes n'apportent pas grand chose en effet a part la sympathie des actionnaires.
Or dans le cas du rachat d'actions c'est tout a fait différent puisque L'idée est qu'Apple rachète des actions qui sont sous évaluées par le marché donc c'est un très bon investissement comme pour un actionnaire. De plus Apple ne va plus payer les dividendes sur ces mêmes actions rachetées donc une économie substantielle dans le temps en plus de la plus value dégagée par cette même augmentation de cours. C'est pour ça que le premier rachat d'actions a été validé. La c'est juste une question de montant qui est beaucoup plus important donc plus risqué mais Apple a suffisamment de trésorerie pour supporter ce rachat d'action avec des rentrées d'argent via les bénéfices qui compenseraient ce programme..

avatar saji_sama | 

Donc on voit bien que le fonds du problème n'est pas le rachat d'actions en lui même, donc le fonds mais plutôt la forme c'est a dire le montant qui semble excessif.

avatar saji_sama | 

L'action est sous-évaluée c'est un fait et Cook l'a reconnu lui même

avatar Orus | 

Et pendant ce temps à l'autre bout du monde 500 millions pauvres vont crever comme des chiens.
Carl Icahn et ses amis sont bien les responsables et ils ne méritent que de finir dans un bagne.

avatar saji_sama | 

Donc forcement en partant d'un postulat erroné, ça semble juste débile mais c'est pas la réalité sinon, Cook n'aurait jamais accepter le programme a la base, de la même manière, ne pas effectuer le rachat d'actions quand le cours était a 700$ c'était une bonne chose, a 400-500-600$ c'est une autre histoire

avatar hugome | 

Relis ce que j'ai écrit et mets de l'ordre dans tes commentaires :
Il n'y a aucune raison financière directe pour que Apple fasse un rachat d'action ou une distribution de dividendes. Le discours d'Icahn est du vent. Je te le traduis : "Je dis que l'action est sous-évaluée. Comme je suis grand et fort et intelligent, j'ai raison et le marché a tort; croyez-moi, achetez tous pour faire monter le cours de l'action, que je puisse revendre avec un bénéfice."

Dire qu'Apple est sous-évaluée, ça veut pas dire grand-chose. J'ai des actions Apple depuis 1997 et elles ont toujours été sous-évaluées, si tu regardes le cours 2 ans après. (ça a du faire x 100 depuis, avec les 2 splits). Elles le sont encore aujourd'hui mais beaucoup moins qu'avant.

avatar BenUp | 

Je propose que chaque utilisateur de mac achète une action au lieu d'un nouveau Mac cette année pour sortir ce mec. C'est très dangereux sa stratégie pour plusieurs raisons ou lui en revanche ne perdra aucun centime que l'action monte ou baisse, ou qu'il est ou non des dividendes.

avatar fabricej | 

Icahn ne peut pas s'inviter à la table du conseil d'administration.
Je dis nom : il est bidon ;)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR