Tim Cook repousse les avances de Carl Icahn

Anthony Nelzin-Santos |

Entièrement absorbées par le programme de rachat d'actions et le versement du dividende, les réserves de liquidités américaines d'Apple ne progressent plus. Autrement dit, elle ne pourrait augmenter la portée de son programme de rachat d'actions sans rapatrier des fonds aux États-Unis (et s'acquitter de taxes) ou emprunter à nouveau (et payer des intérêts).

Autrement dit encore : Apple n'augmentera pas la portée de son programme de rachat d'actions. Voilà qui douche les espoirs de Carl Icahn, l'homme d'affaires qui a acheté pour plus de 2,5 milliards de dollars d'actions AAPL dans l'espoir de peser sur les décisions de Tim Cook. Sans succès, donc.


avatar florian1003 (non vérifié) | 

Bien content que ça parte dans cette direction !

avatar doogy | 

Bien fait pour lui, il y a trop l'amour du gain dans ses actions et non une réele action qui porte sur le progrès

avatar nayals | 

J'imagine qu'il comptait faire monter la valeur de l'action grâce aux rachats d'action, et montrer aux gens qu'il achète des actions Apple pour que les gens fassent comme lui. L'action est alors au plus haut. Et paf, il plante tout le monde, vend toutes ses actions et vu le poids qu'il a, l'action dégringole. Et il fait un énorme retour sur investissement.

(j'espère que ma théorie n'est pas fausse. Si elle l'est quand même, merci d'être gentil, je ne prétends pas être spécialiste en finance ;))

avatar iyaye | 

@showbiz787 :
'Haha le titre crypto gay krkkrkrkr'
Hahaha +1 Pour toi... Et ton "porn brain"

avatar Gueven | 

Voilà une bonne nouvelle.

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

@nayals

Personnellement, je pense à ce scénario depuis le début.

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@nayals : c'est potentiellement plus compliqué que ça. Je lançais quelques pistes dans cet article. Grosso modo, pousser au rachat d'actions, c'est favoriser à ce que son poids décisionnel augmente, et donc qu'il puisse influer sur les décisions stratégiques d'Apple, pourquoi pas pour servir ses propres intérêts (comme, dans un scénario extrême, à la forcer à acheter Nuance).
avatar Mathias10 | 

@nayals :
Non ce n'est pas aussi simple. Il faudrait qu'il se retire d'un seul coup. Or il n'y aura jamais 2,5 Milliards d'achat en une journée et quand bien même lorsque les volumes grimpent cela attire les observateurs mais surtout les suiveurs avec le risque d'être "démasqué" et de faire dégringoler le cours et il ne gagnera rien, mes moins value annulant une hausse trop faible.

Est-ce que justement son but n'est pas qu'Apple lui dise non (pas Tim cook! Ce n'est pas tim cook qui décide des actions, il n'a aucun pouvoir sur ça), renforce son image, son sérieux, sa crédibilité et là justement voit son cours grimper?

avatar DarKOrange | 

Bien fait pour ce vieux rapace...

avatar nova313 | 

Ah, je l'avais bien dit qu'on entendrait parler d'Icahn après l'annonce des chiffres.

avatar debione | 

Se rappeler pour le futur:

Ne jamais jouer au poker avec Tim...

avatar SteveC72 | 

Dans un autre pays en Colombie... pour ne pas le nommer ...

Un certain Escobar, Pablo de son prénom, en plus d'avoir une business somme toute illégale détenait aussi des actions de certaines entreprises ....... Un jour en 1980 ... un type a voulu faire une offre par action de type hostile sur une que contrôlait par la bande le certain Monsieur Escobar ............ et bien ... il paraitrait que le type en question a finalement laissé faire sa tentative d'achat en plus de vendre son bureau d'analyste financier en Argentine ... À la faveur du groupe d’homme d’affaires don Escobar faisait parti .

À Medellín a une certaine époque , c’était une mauvaise chose de faire sué certaine personne .

Je me rappelle d’avoir lu ce genre d'histoire dans un livre qui portait sur certaines anecdotes du FBI ...

Tout ça pour dire TIM ........ on peut faire beaucoup de chose avec du cash$$$ ...

avatar joneskind | 

Je trouve ça plutôt rassurant.

J'ai bien cru l'espace d'un instant que ce mec allait finir par tenir Apple par les couilles. Et c'est finalement Tim Cook qui l'a remercié.

Au pire Icahn vend ses actions ou menace de rompre le contrat avec Nuance.

Je suis certain qu'Apple est déjà en train de bûcher sur le remplaçant de Nuance et d'ici un an ou deux, elle pourra dire bye bye à Icahn et racheter ses actions !

Pas sûr par contre que ce soit bon pour AAPL mais je dois dire que je m'en fous pas mal. L'indépendance décisionnelle d'Apple m'importe bien plus.

avatar Lellouch | 

On disait de Cook qu'il était fade et sans relief face à Job, cédant aux hyènes que sont les actionnaires.
Il est plutôt cette force tranquille, en bon légataire qu'il est.

avatar PO_ | 

A SteveC72

Si par Offre par action, tu veux parler d'une O.P.A., je te signale qu'O.P.A. signifie Offre Publique d'Achat

avatar Le docteur | 

Cook aurait retrouvé le tabouret et le fouet de Jobs dans un placard ???
Espérons-le.

avatar Vanton | 

Tim s'est coltiné pendant des années toute la gestion des approvisionnements d'Apple. C'est un fin calculateur, quelqu'un qui a une vision globale et à long terme des marchés. Les milliards posés sur la table pour s'accaparer l'immense majorité de la production de flash y a quelques années c'était lui. Il manque de charisme mais il est loin de manquer de poigne sur le plan des affaires à mon avis. Ce n'est sans doute pas le type le plus facile à berner.

Après contrairement à Steve je pense qu'il est bien moins impliqué dans les produits. Ive et les autres s'occupent de ça. Mais après tout, que chacun s'occupe de ce qu'il sait faire le mieux est sans doute ce qu'il y a de plus intelligent à faire.

avatar jeanloupmarseille | 

Cool !

avatar aldomoco | 

@DarKOrange :
'Bien fait pour ce vieux rapace...'

... le rat passe les chiens aboient .... et je retourne me coucher !

avatar pacou | 

@Vanton

+1
Tim Cook , à la différence d'autres PDG d'autres boîtes, n'est pas arrivé là par hasard.
Il connaît la boutique dans tous ses recoins.

avatar Applesoft | 

Je suis pas d'accord : Cook a pas renvoyé Icahn dans ses cordes. Il a simplement dit dans sa conférence Call que s'il fallait augmenter le rachat de titres, il le ferait au cours du 1er semestre 2014. Il a simplement donné le signal qu'il trancherait assez vite et on imagine bien qu'il a pas envie de laisser ce sujet pourrir toute l'année 2014.

A mon avis, il va couper la poire en 2 (100 milliards de rachat et non 150 comme le souhaite Icahn), l'essentiel étant de donner l'impression de maîtriser le calendrier et de pas se faire imposer ce genre de truc par un petit actionnaire, même si c'est Icahn, encore plus quand on dirige une capitalisation aux alentours de 500 milliards de dollars. Au niveau de l'image, ça craint quand même -:)

avatar puff | 

Je ne doutais pas de Tim, comme Steve il ne se laisse pas bouffer par ces requins. L'esprit de la maison est bien tjrs là

avatar saji_sama | 

@Applesoft :
100 milliards c'est cool ;)

avatar Silverscreen | 

Heu, Tim Cook est sans doute très différent de Jobs et moins frontal dans les conflits mais, et c'est connu de longue date, c'est un bon requin en affaires… L'assèchement du marché pou certains composants essentiels à la concurrence et, notamment, la main mise qu'avait un moment Apple sur la mémoire flash, officiellement pour fournir les iPods, c'était déjà signé Cook.

Je ne pense pas qu'on arrive à ce niveau (et il a déjà assuré l'interim de Jobs pendant ses convalescences) en étant un enfant de cœur. C'est lui aussi qui a dégagé "mini-Jobs" Forstall, sans états d'âme quand il était manifeste que ça perturbait l'entente entre les divisions matérielles et logicielles…

avatar saji_sama | 

On saura quand combien d'actions ont été rachetées par Apple et a quel prix moyen pour ce trimestre?

avatar saji_sama | 

899.21 millions d'actions outstanding shares face aux. 908.5 millions d'actions le trimestre dernier

avatar debione | 

@Applesoft:

Je sais pas si on peut sortir un chiffre comme cela... Il parle bien à un moment donné des liquidités américaines, dire "100 milliards" signifie soit un second emprunt soit un rapatriement aux US du cash d'Apple... La seconde proposition parait très loin, et la première est à mon avis pas franchement d'actualité... J'imagine plutôt qu'ils vont augmenter le rachat en fonction des liquidités qui se dégageront sur le territoire US, histoire de ne pas avoir à payer ni des taxes en rapatriant ni des intérêts sur un emprunt... Je ne suis pas sur que TC soit un adepte du "one shoot". Actuellement l'action est à la hausse et le programme de rachat actuel suffit à maintenir cette hausse (en plus d'assez bon résultat). Une des choses que TC se doit d'éviter, c'est une trop grande spéculation sur le cours Apple... Et quand il parle des intérêts qui "plombent" les liquidités américaines, il dit à mon avis entre les lignes: "Ne comptez pas sur un rapatriement des avoirs d'Apple et ne comptez pas sur un nouvel emprunt"... Pour moi le message est assez clair, n'espérez pas un rachat massif actuellement, donc les Icahn et consort court termiste passez votre chemin...

avatar saji_sama | 

@debione :
Globalement ok pour qu'Apple se serve du cash US sans le rapatriement et sans emprunts mais il faut penser que le programme est sur la durée donc entre temps le cash US aura aussi augmenté (certes moins autant), alors est ce que le cash flow US peut contenir un programme de 100 milliards sans faire d'emprunts, c'est effectivement peu probable, un emprunt sur du 3% c'est aussi envisageable, si on considère que l'action est sous-évaluée alors quelque soit le montant c'est clairement un coup a jouer, a voir malgré tout l'évolution des taux US et de la politique économique de la FED, de sa nouvelle présidente, une réduction des QE serait extrêmement tendu pour les marchés boursiers. Alors effectivement un peu de prudence ne fait pas de mal, apres c'est surtout une radinerie de la part d'Apple avec sa gestion du cash offshore hyper conservatrice qui ne fait pas bénéficier a l'économie US de son trésor de guerre qui augmente extrêmement rapidement....

CONNEXION UTILISATEUR