Webkit, nouveau syndrome IE6

Arnaud de la Grandière |
Daniel Glazman, co-président du CSS Working Group, attire l'attention sur un problème de plus en plus préoccupant : eu égard à la domination de Webkit sur l'internet mobile, nombre d'éditeurs de sites s'appuient sur ses spécificités propre, au risque de laisser pour compte les utilisateurs d'autres moteurs de rendu HTML.

Apple intègre de manière récurrente de nouvelles fonctionnalités de mise en page pour les CSS, avant de les proposer au W3C pour standardisation, ce qui peut amener de nombreuses modifications (comme ce fut notamment le cas pour Webkit-gradient). Les sites web qui embrassent avec trop de précipitation ces nouvelles fonctions poussent les autres navigateurs à intégrer ces fonctions à la hussarde, soit en se faisant passer pour Webkit, soit en intégrant les fonctions CSS en question sous la dénomination de webkit. Ces deux approches ne sont pas sans poser de problèmes, d'autant qu'elles participent à asseoir encore plus l'hégémonie de Webkit en engageant un cercle vicieux.



Le problème ne vient pas tant de Webkit ni même de sa popularité que du manque d'efforts des créateurs de sites, qui se contentent de la seule compatibilité avec Webkit pour les terminaux mobiles, étant donné qu'il représente de loin la plus large population (il est intégré à iOS, Android et Symbian comme moteur de rendu HTML par défaut). Le problème rappelle les affres d'Internet Explorer 6, et ça n'est d'ailleurs pas la première fois que ce parallèle est fait (lire Safari Mobile, l'IE 6 des temps modernes ?).

Il faut toutefois le nuancer en rappelant que contrairement à IE6, Webkit n'est pas propriétaire et fermé, et que ses nouvelles fonctions sont proposées au W3C pour standardisation. Il n'en reste pas moins que les pratiques de certains sites, qui ne proposent pas de fonction de recours pour les autres navigateurs, et que certains navigateurs, qui n'implémentent pas ces fonctions proprement, pourront amener de nombreux problèmes à l'avenir et rompre la compatibilité avec les évolutions futures du standard CSS, tout en bloquant le W3C dans ses latitudes.

Afin d'éviter pareil écueil, il est donc primordial de sensibiliser chacun à ce problème : les développeurs de navigateurs se retrouvent actuellement contraints de procéder à ces implémentations impropres dans la mesure où la majorité des sites mobiles ne supportent que Webkit. Il faut donc rétablir la balance de toute urgence en exhortant les créateurs de sites à intégrer les balises CSS standard, et à proposer des alternatives aux balises propres à Webkit pour que nul ne soit laissé sur le bas côté de la route, tout en relâchant la pression sur les développeurs de navigateurs mobiles alternatifs. Daniel Glazman incite tous les internautes à faire passer le mot pour sensibiliser le plus grand nombre.
Tags
avatar Francis Kuntz | 

"Le problème rappelle les affres d'Internet Explorer 6, et ça n'est d'ailleurs pas la première fois que ce parallèle est fait"

Ca a surtout rien à voir:
1. les autres navigateurs font exactement la même chose
2. ces balises sont utilisées en ATTENDANT que la W3C finissent son boulot qui prends 3 plombes

Encore une fois du bruit pour rien, mais bon, comme ça fait cool de taper sur Apple. Un peu comme l'histoire des travailleurs chinois, on apprend cette semaine qu'après enquête, Apple est le meilleurs sur les conditions de travaille même si tout n'est pas parfait ...

http://arstechnica.com/apple/news/2012/02/apple-has-best-record-improving-worker-conditions-in-china-but-could-do-more.ars

avatar lmouillart | 

"Il faut toutefois le nuancer en rappelant que contrairement à IE6, Webkit n'est pas propriétaire et fermé, et que ses nouvelles fonctions sont proposées au W3C pour standardisation." Le risque est quand même présent, on risque de se retrouver avec des opera, firefox, ie qui doivent intégrer les uns les autres les extensions propriétaires et retomber en fallback sur le standard.
Ensuite le comportement de l'extension propriétaire peut être le même que le standard mais le nom de la propriété adopté différent.

Le W3C devrait se bouger les fesses pour standardisé quitte à faire de plus petite itérations
Les développeurs utiliser le plus possible les fonctions préconiser par le w3c
Et le constructeurs de navigateur ne pas proposer dans les versions final les extension au dessous du niveau draft ou alors avec des warning qui s'affichent sur le canevas du browser.

avatar Le Vendangeur Masqué | 

@lmouillart

Quelles extensions "propriétaires" ??? Webkit est libre et ouvert !

Mais c'est vrai que le W3C devrait se bouger un peu plus...

avatar scarredeye | 

Donc apparemment les avancées technologiques de webkit posent problème...

C'est quand même dur de parler de parallèle avec ie6 ou c'était les retards technologiques qui posaient problème...

Pour les dev c'est quand même plus souple de rajouter du -webkit- -moz- -o- pour "ajouter" des effets visuels en plus.
Plutôt que de se taper des hacks IE6 [...] à tout bout de pages pour juste faire "fonctionner" à l'époque un site sans problèmes avec Monsieur IE6.

Bref... Même avec le progrès il y aura toujours des gens pour gueuler.

Bon si le dev et trop bête pour orienter le codage de son site vers une seule plateforme... C'est un autre problème, mais faut pas mettre ça sur le dos de webkit, ni feu IE6 d'ailleurs !

avatar elamapi | 

La comparaison avec IE6 est MEGA foireuse.

Le soucis n'est pas l’hégémonie mais la fermeture.

Que tout le monde utilise WebKit ne pose pas de soucis, dans la mesure ou quiconque veux voir comment fonctionne une feature de webkit peut le faire, et récupérer le code pour l'integrer dans un produit qui ne serait pas webkit.

C'est à dire pile poil l'inverse d'IE6, ou PERSONNE ne pouvais reprendre son fonctionnement.

Perso, je pense justement que webkit n'est pas encore assez utilisé.

Je souhaiterais que TOUS les devs de navigateur n'integre plus que webkit.

Ainsi, que je prenne mon iphone, mon androphone, ma tablette, ma TV, ma PS3. Un site web serait pareil.

avatar Sephi-Chan | 

Je pense que lmouillart fait référence aux préfixes des propriétés vendor-specific. Les fameux -webkit-transition, -moz-transition, -o-transition, etc.

avatar lmouillart | 

@Le Vendangeur Masqué par propriétaire je voulais dire non standard.
Les webkit-* sont propriétaire

Enfin il y a les mêmes souçis depuis des années avec l'OpenGL qui avance à la vitesse d'un escargot au galop : http://www.opengl.org/registry/ et qui favorise donc l'utilisation des extension propriétaires, les fameuses GL_NV* et GL_AMD*.

avatar BenUp | 

Le libre tue l'innovation, mais c'est un mal nécessaire.

avatar BenUp | 

je sais que je vais me faire troller, mais certain comprendront j'espère ;-)

avatar Domsou | 

@lmouillart :
J'emploierai le terme "spécifique" plutôt que propriétaire.
Après, tout est entre les mains du développeur : s'il veut prendre des risques pour les sites qu'il développe, cela le regarde.
Ce n'est clairement pas la situation d'avec IE6 où on pleurai notre mère sans pouvoir faire quoi que ce soit. Ici il suffit de respecter ce qui est déjà standardisé : on a tous les pouvoirs.

avatar Steph-24 | 

Un peu comme les créateurs de sites qui ne gèrent les vidéos qu'en Flash sans proposer une version HTML 5.

avatar Ziflame | 

Cet article est vraiment stupide.

WebKit, c'est aussi une implémentation de [b]référence[/b], ce que le W3C a toujours été incapable de faire (faites une recherche sur Amaya si vous en doutez).

WebKit, c'est aussi un code propre, à la différence de Gecko (Mozilla).

WebKit, c'est aussi un code ouvert et accessible, à la différence d'Opera.

WebKit ne souffre d'aucun des problèmes d'IE, quelle qu'en soit la version. Il en existe des déclinaisons pour toutes les plateformes et toutes les architectures, des plus courantes aux plus obscures.

IE 9 pour sa part ne fonctionne que sur un PC Windows Vista/7 Intel.

WebKit, dans un monde idéal, devrait permettre de désavouer le W3C, organe qui par son laisser-aller et son laisser-faire a permis IE 6, Flash et la plupart des maux du web.

avatar Augustin Caron | 

Non [b]Francis Kuntz[/b], le but du jeu n'est pas de taper sur Apple mais de veiller à ce que les développeurs de sites web utilisent bien tous les préfixes de -webkit ou -moz ou -o et pas seulement celui du webkit lorsqu'ils déclarent une propriété dans les feuilles de style. Faute de quoi les autres navigateurs vont avoir tendance à se faire passer pour le webkit et ça finira par mettre le bordel comme ce fut le cas du temps d'IE6. Il y a même une pétition à signer pour les en dissuader :

http://www.change.org/petitions/microsoft-mozilla-opera-dont-make-webkit-prefixes-a-de-facto-standard

J'invite tout le monde à la signer.

avatar lmouillart | 

@Ziflame donc pour toi l'interopérabilité passe par l'uniformisation ?
Curieuse façon de voir.

@elamapi tu veux avec le même web partout, c'est justement pour cela que Danniel Glazmann tire la sonnette d'alarme, car tu auras un Opera sur ton Frigo, un IE à ton boulot, un webkit Apple sur ton phone, un webkit Google sur ton mac etc ...
Avec des fonction qui seront disponible ou non suivant les moteurs utilisés.

avatar Ritchie_007 | 

J'suis un peu d'accord, faudrait que le CSS WG s'ôte les doigts du c.. et ratifie, ou pas, plus rapidement.

Et je ne suis pas d'accord avec la comparaison à IE, navigateur complètement propriétaire ...

avatar XiliX | 

[quote=lmouillart]
@Ziflame donc pour toi l'interopérabilité passe par l'uniformisation ?
Curieuse façon de voir.[/quote]
D'accord avec toi..

@Ziflame
Je crois qu tu t'en Zflame trop.
L'article n'a rien de stupide. Le problème est que tu prends la standardisation du coté de la techno, mais pas des développeurs.

A l'époque d'IE6, les développeurs n'avaient pas le choix que d'utiliser la techno d'IE6. Cette fois les développeurs choisissent de n'utiliser que la techno WebKit.
Il reste donc un syndrome d'IE6 dans le sens d'uniformation, même si le fond est différent.

En fait, la faute incombe à W3C qui n'est pas capable d'établir une norme pour HTML5.

avatar Ziflame | 

@lmouillart : nous avons dû mal nous comprendre. Bien entendu que pour obtenir l'interopérabilité il faut un certain degré d'uniformisation : ça s'appelle des spécifications, ce truc que le W3C a toujours été incapable de produire.
WebKit, de par son code propre, lisible et documenté, fournit ce que l'on peut trouver de plus proche de spécifications. Il peut être lu, compris et réimplémenté. Donc, oui, WebKit a oeuvré pour les standards du web. Il sera difficile de me faire admettre le contraire.

avatar Seccotine | 

@Augustin Caron

Utiliser des -moz -webkit etc, ça permet de ne pas attendre que le W3C oublie qu'on ne fait plus des sites web comme en 1994

avatar xfi-anh | 

Comme d'hab, un article (l'original + macgé) qui mélange plein de problématiques différentes en une seule et qui crie au loup sans proposer de solution sur le court terme. Aujourd'hui les outils existent déjà : -prefix-free et less/sass, pour ne citer qu'eux parmi d'autres, qui permettent d'ecrire des css agnostiques et de les convertir pour tous les navigateurs.

Etonnant que l'auteur n'appelle pas Microsoft à rentrer dans le rang en adoptant les standards au lieu de continuer à développer ses filtres propriétaires et en modernisant IE. Etonnant aussi que l'extrême lenteur avec laquelle le W3C à fait évoluer les specs ne soit pas remise en cause.

avatar lmouillart | 

"En fait, la faute incombe à W3C qui n'est pas capable d'établir une norme pour HTML5."
Comme je disais plus haut quasi toutes les normes souffrent de ces problèmes de lenteurs : d'un coté les industriels poussent et veulent vendre les meilleurs produit. De l'autre il faut le temps de la réflexion voir si c'est cohérent, si il y a pas de brevets cachés etc ...
Le W3C devrait plutôt procéder par plus petits blocs de standards livrés plus souvent.

@Ziflame le W3C te fournit des spécifications, pas d'implémentation de références.
Ensuite quand bien même le code et propre documenté libre .... ce n'est pas une spécification, c'est une implémentation

"Donc, oui, WebKit a oeuvré pour les standards du web. Il sera difficile de me faire admettre le contraire" C'est pas ce qui est reproché (Avec Nokia, Samsung, Google, KDE, Gnome, RIM et Apple derrière le contraire eu été étonnant).

@Seccotine "Utiliser des -moz -webkit etc, ça permet de ne pas attendre que le W3C oublie qu'on ne fait plus des sites web comme en 1994" ce qu'il y a c'est que si tu peux acceder aux sites depuis n'importe quel système.
Admettons que les ie- soit merveilleuses et implantés dans tous les sites, tu fais quoi avec ton iphone et ton mac ? bah tu ne pourras pas y acceder.

avatar dway | 

C'est pas webkit le problème, ce sont les développeurs amateurs qui ne dev que pour webkit sans support et fallback pr les autres navigateurs...
C'est donc une question d'éducation, pas de technologie...

avatar Seccotine | 

@ lmouillart

Les webmasters qui veulent faire des sites modernes utilisent les commandes équivalentes pour chaque moteur qui supportent tel ou tel effet, pour ne pas attendre les W3C. J'ai pas dis que ces commandes devaient devenir un standard, mais c'est juste une constatation que le W3C est vraiment lent et la conséquence est que les codeurs de moteurs web ne veulent pas attendre que ces cons se bougent pour faire avancer le web.

avatar Tomn | 

C'est peut-être bien que de plus en plus de navigateurs utilisent Webkit (je rejoins la majorité des commentaires précédents),
mais faut-il encore que les moteurs Webkit de chaque navigateur soient mis à jour.

avatar lmouillart | 

@Tomn le moteur webkit de Google intègre le client Natif, le WebGL, les api pour la webcam, ...
Tu fais quoi avec tous les autres clients ? quand bien même ce serait des Webkit ?

avatar hike | 

Y'a pas à dire , une Aston Martin ça a de la gueule ...........

Pages

CONNEXION UTILISATEUR