iTunes Plus : 3G contre liberté des prix

Florian Innocente |
Jusqu'au dernier moment dans les négociations pour effacer les DRM sur iTunes les maisons de disques ont joué la carte de l'iPhone pour obtenir d'Apple une flexibilité des prix. Selon l'AFP, tant qu'Apple refusait de céder sur ce point, les maisons de disques lui interdisaient d'offrir le téléchargement sur iTunes depuis une connexion 3G (et incidemment en EDGE). Un mode d'achat plus pratique et spontannée que le Wi-Fi, seul autorisé jusque là.

Cette modularité des prix (0,69€ ; 0,99€ ou 1,29€) devenait cruciale selon un analyste de NPD, avec des maisons de disque qui faisaient face à une nouvelle donne "Alors que l'album tel qu'on le connaît disparait, comment remplacer un article de 12 ou 13$ par quelque chose qui ne coûte que 0,99$" allusion à la possibilité, prisée, de piocher les titres de son choix dans un album.

Cette plus grande liberté sur les prix va se traduire selon lui par la multiplication d'offres de type bundle. Un album vendu plus cher que les 9,99€ habituels, en échange de contenus supplémentaires (titres en bonus, clips, interview…).

Et de citer en exemple le dernier album de Jason Mraz "We Sing. We Dance. We Steal Things", celui-ci est vendu en trois versions : 9,99 € ; 11,99 € et 14,99 €. Les deux plus chers ayant le double de morceaux avec des titres live. Atlantic sa maison de disque avait également précédé sa sortie par le lancement de bundle de trois à quatre titres, espérant stimuler l'achat de l'album complet. Au final, la version "étendue" s'est vendue trois fois plus que la version normale pendant la première semaine.

On pourrait aussi citer l'exemple du prochain album de Springsteen, en pré-commande. "Working on a Dream" n'est proposé pour le moment qu'en version "Deluxe" à 12,99€ avec 1 clip vidéo en bonus, mais également un morceau supplémentaire qui lui ne sera fourni qu'à ceux ayant pré-acheté cet album.

Selon un analyste de Jupitermedia, la question du prix est moins décisive pour les acheteurs qu'il y a quelques années "L'uniformité des prix faisait sens en particulier dans les tout premiers temps de l'iTunes Store, aujourd'hui le marché a été éduqué à propos du téléchargement. Apple l'a compris."

Et les prix plus bas ne sont d'ailleurs pas nécessairement synonymes de succès, en témoigne Amazon MP3 qui depuis le début vend ses titres sans DRM - compatibles avec tous les baladeurs - et à des tarifs généralement bien inférieurs à ceux d'iTunes (entre 0,79 et 0,89$ le morceau et de 5,99$ à 9,99$ l'album). Malgré cela iTunes est resté loin devant comme plateforme de téléchargement aux Etats-unis (voir l'article Amazon MP3, le Poulidor de la musique). Confirmant les maisons de disque dans leur sentiment que la question du prix n'était plus un obstacle.


Tags
avatar daevon | 
Très bien ... maintenant, à quand le lossless ? :-)
avatar nlex | 
"Et les prix plus bas ne sont d'ailleurs pas nécessairement synonymes de succès, en témoigne Amazon MP3 qui depuis le début vend ses titres sans DRM - compatibles avec tous les baladeurs - et à des tarifs généralement bien inférieurs à ceux d'iTunes (entre 0,79 et 0,89$ le morceau et de 5,99$ à 9,99$ l'album). Malgré cela iTunes est resté loin devant comme plateforme de téléchargement aux Etats-unis (voir l'article Amazon MP3, le Poulidor de la musique). Confirmant les maisons de disque dans leur sentiment que la question du prix n'était plus un obstacle." Ce qui ne veut pas dire que si les prix étaient plus bas chez iTunes ils ne se vendraient pas beaucoup plus…
avatar HellXIoNS | 
C'est bien gentil la 3G mais je prend un cas concret qui m'es arrivé hier : J'ai voulu acheter le live de Daft Punk (l'album complet) et bien impossible à cause de cette fichu limitation de 10 Mo. C'est sympa quand on veut acheter juste un morceau mais pour un album complet c'est pas adapté du tout. Je suppose que sur ce coup il faut s'en prendre aux opérateurs mobile ?
avatar matthieu2278 | 
"Alors que l'album tel qu'on le connaît disparait, comment remplacer un article de 12 ou 13$ par quelque chose qui ne coûte que 0,99$" allusion à la possibilité, prisée, de piocher les titres de son choix dans un album." C'est sur que vu comme ça, il n'y a pas beaucoups d'argent à la clé... Surtout pour les artistes qui ne se cantonnent pas à faire un seul titre correct et les autres pour rempir son album... Ca ouvre doucement les portes à la "qualité" de la prestation de l'artiste... Je suis sur que à l'heure actuelle sur un album, il y a plus de 50% de remplissage...
avatar NightWalker | 
@daevon Lossless ??? à 250Mo/600Mo le morceaux, tu veux mettre à genoux les serveurs ?
avatar HyperB | 
@NightWalker Un CD audio fait maxi 650Mo-700Mo... Et un album en lossless pèse encore moins lourd. Sinon on utiliserait le wav ou aiff. donc plutôt 25-40 Mo pour un morceau non ?
avatar Yannoux | 
Mouais........Je sais que j'acheterais toujours mes morceaux mais a 0.99Euros!!!! pas plus!!! Leur nouveaute a 1.29 pourront ce les mettres ou je penses....... Prochaine etape : Viree les Majors!!!!!! Au moins la tout le monde sera content!

CONNEXION UTILISATEUR