Education : Apple en tête en Europe

Christophe Laporte |
Les trimestres se suivent et se ressemblent pour Apple dans l'éducation. D'après les derniers chiffres de Gartner, la société californienne est en Europe de l'Ouest le premier fournisseur d'ordinateurs dans le domaine de l'éducation lors du premier trimestre 2007. La part de marché de la pomme s'élève à 17,3 % si l'on prend en compte tous les ordinateurs (serveurs compris) et à 18,4 % si l'on prend en compte "uniquement" les ordinateurs de bureau et les portables. Ces chiffres sont en léger retrait par rapport au trimestre précédent où Apple avait frôlé les 20 % de part de marché.

Tags
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Fort bien... fort bien... Seulement.... Y sont où, les macs ? <br /> J'en vois jamais moi...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je suis étudiant en audiovisuel et il est vrai que nous utilisons quelques Mac équipés de Final Cut mais la majorité du parc informatique est composée de PC HP équipé d'Adobe Première. Donc je pense franchement que ce pourcentage n'est pas véritablemant représentatif de la France et je pense aussi que vu le peu d'effort fait par Apple pour s'implanter dans notre pays on est pas prés de voir des collegiens équipés de MacBook ou des CDI équipés d'iMac.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
C'est vrai ça. : Ils sont où les Mac en France dans l'Education Nationale ? Car à part mon MacBook que je transporte partout, j'en n'ai jamais vu !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
en ingénierie à bruxelles, de plus en plus d'étudiant se tourne vers les solutions apple surtout depuis le dual boot.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je suis responsable des choix de matériel dans une section infographie au sein d'une école de la Communauté française en Belgique. Nous avons équipé en 2004 une classe avec uniquement du matériel Mac (XServe + G4 et G5), depuis nous avons développé le parc par l'adjonction de MacIntel. Cette année, nous équipons un nouveau local entièrement en Mac. Le tout c'est de parvenir à démontrer que la fiabilité du Mac est supérieure aux parcs PC et que finalement il n'y a pas grande différence de prix à machines équivalentes. Personnellement, j'avais à l'époque bcp insisté sur la compatibilité avec les professionnels du graphisme et la facilité de mise en œuvre d'un réseau de Macs. Mais ce ne fût pas simple à argumenter...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je vais suivre un traitement dans une clinique et il n'y a pratiquement que des Mac.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Bien bien... je suis moi même enseignant et j'utilise dans le cadre des TICE mon macbook et keynote pour diverses présentations particulièrement en histoire géo. Nous sommes trois enseignant à travailler sur mac dans mon lycée. Le plus difficile est de communiquer avec les responsables du parc informatique de mon lycée qui ne travaille que sur des DELL et qui ne connaissent strictement rien au Mac voire à Linux. Apple est premier en Europe de l'ouest c'est à dire en Grande Bretagne et en Belgique. Il doit y avoir de forte disparité dans cette Europe de l'ouest. Du genre 20 /80 : 80% des bénéfices sur 20% des pays des de l'Europe de l'Ouest. Apple communique mal l'éducation nationale car franchement sur le plan pédagogique et financier le Mac n'a que des avantages pour unn enseignant comme pour les directions des établissements qui ne recherche qu'a faire des économies sur leur parcs informatiques. Le mac est légèrement plus cher à l'achat mais les couts d'entretients sont moindre voire nul...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Si j'avais eu des mac à l'école, j'aurais sèché moins souvent ! :D
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Toujours en Belgique, une école d'art possède un parc de plus de 150... Macs. Il y a bien 3 PC, mais ils sont dans un coin. Si seulement ils étaient plus solides, on pourrait s'assoir dessus.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Si l'on ne voit jamais les Macs dans les écoles c'est peut-être qu'ils assurent le comfart de travail dans les bureaux du Ministère ou des administrations diverses et variés ? Chacun sait que l'activité principale de l'Education nationale est de fournir les postes les bureaucrates, les élèves et les profs n'étant qu'un annexe pénible et dérangeant de son activité.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@ jean-marc : t'as rop raisno le + dur c'est d'argumenter sans passer pour un fanatique non objectif ;) Mais on y arrive de + en + souvent. Le tout est de trouver l'argument qui fera basculer l'interlocuteur (facilité de mise en œuvre, prix, ou autre joyeuseté de la Pomme.) Je ne comte plus le nombre de personne (perso/pro) que j'ai fait switché ou dans lesquelles j'ai injecté un venin qui fait effet de + en +. Et au final il ne reste guère plus que les fanatiques Windows (et ouais C ouf, ça existe ! ;) qui sont quasi "sourds" aux arguments Mac. Mais je ne leur en veux pas étant moi même assez "pro-Mac". Je remarque cependant, que les arguments pour le switch sont de moins en moins "aveugle" et de + en + objectifs ;) coté Mac et de moins en moins objectif cote PC. J'ai des potes dans l'admin/assistance Informatique, ils rament grave pour me donner des "bons" arguments en faveur de Vista.<br /> Bien trouvé micromou comme appelation et premonitoire : hasta la vista !<br /> ;)

CONNEXION UTILISATEUR