Convaincre et non plus séduire

Christophe Laporte |
Cette année, plus que jamais, Apple a les outils nécessaires pour s’attacher les faveurs de l’entreprise. Cela ne fait guère de doute pour la presse spécialisée : la firme de Cupertino possède tout ce qu’il faut à ce niveau-là. Xserve, Xserve RAID ainsi que les Power Macintosh G5 ont croulé sous les bonnes critiques ces derniers mois.

Toutefois, comme le signale l’institut Gartner, ce succès d’estime n’est pas suffisant pour s’ouvrir les portes du marché de l’entreprise. Certes, l’offre logicielle professionnelle sur notre plate-forme est de plus en plus abondante. Il n’y a qu’à voir Oracle redoubler d’énergie pour porter ses logiciels sur Mac OS X pour s’en convaincre. Mais, encore faut-il mettre dans la tête des décideurs que l’offre d’Apple mérite le coup d’œil. Là encore, de vieux préjugés subsistent et privent la firme de Cupertino d’un certain nombre de marché.

Comme pour le grand public, Apple a besoin auprès de ce public d’un «iPod» lui permettant de voir les choses différemment. Cet iPod, il existe bien entendu, il s’agit de sa gamme serveur qui bénéficie d’une facilité d’utilisation et d’une tarification très compétitive. Il va de soi que si les responsables informatiques sont satisfaits de Xserve, ils seront plus aptes par la suite à recourir à des Macintosh comme poste client.

IT-Enquirer estime qu’Apple a encore un nouvel atout dans son jeu. Il s’agit de Tiger qui est taillé pour le monde de l’entreprise. Sa robustesse, certaines de ses technologies comme iChat, iSync, Automator et Spotlight, font de Mac OS X 10.4 un produit unique qui n’a pas véritablement de concurrents sur le marché. Si Apple parvient à concrétiser ses efforts et réussit également à séduire à nouveaux le grand public avec son offre, alors 2005 pourrait bel et bien être l’année du Macintosh. Un juste retour des choses pour l’ordinateur qui a été contraint de souffler sa vingtième bougie dans l’anonymat presque, tant iPod a monopolisé les attentions.

Tags
avatar tdml | 
je vais m'attirer les foudres, mais je pense qu'un retour à la gratuité de l'OS serait un atout considérable. Certes, contrairement aux serveurs sous Windows, le nombre de clients de Mac OS X Server n'influence pas sur le prix (c'est d'ailleurs un argument peu mis en avant), mais je vois encore trop de boîtes qui switchent vers windows parce qu'elles comparent Windows XP à... mac os 9 ! Je ne dis pas qu'un retour à la gratuité devrait être définitif, mais il faut terminer le switch OS9 -> OS X, et relancer les campagnes d'info sur Classic. Je vois régulièrement des boites qui tournent sous OS 9 parce qu'elles utilisent XPress 4 ou 5, et qui ne savent même pas que ces versions d'XPress tournent sous Classic !
avatar Le Vendangeur Masqué | 
>tdml Pas con... Pourquoi Apple ne ferait-il pas d'offre de reprise des vieux mac OS 9 en entreprise contre un beau OS X tout neuf ?
avatar Anonyme (non vérifié) | 
La plupart des entreprises ont des applications qui à ma connaissance n'ont jamais tourné en production sous OSX : SAP R/3 JDE OneWorld Lotus Notes (là il y a peut être une chance une version existe pour Linux) Business Objects ou les produits de Microstrategy. et bien d'autres encore..Comment voulez vous qu'un DSI switche ? Ensuite se pose le problème des sites de secours ! en cas d'incendie ou d'inondation, quelle société peut assurer ldans un délai raisonnable le redémarrage à partir des bandes de sauvegarde ? Actuellment on serait tenté de switcher vers Linux tout ce qui peut l'être. Le problème des machines de secours ne se pose pas ? Quelqu'un a t il une réponse?????
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Apple devrait s'attaquer aux postes "clients". Les virus ont un coût financier de plus en plus important sous windows. Les anti-virus échouent lamentablement à prévenir les nouveaux virus et ralentissent les performances des machines. Mon conseil serait de proposer des lots "clé en main" d'ordinateurs avec suite logicielle et garantie 3 ans intégrées, et de viser les grandes entreprises. Si Apple gagne le marché des machines clientes, Apple pourra investir facilement le marché des petits serveurs d'entreprise. Microsoft utilise la même stratégie.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
> reality De plus en plus d'applications (SAP compris) tournent avec un client léger (un butineur avec java) et c'est tout ! Ne tournent alors sur le poste client que les logiciels de base (Microsoft Office, un client messagerie). Dans ce contexte (vers lequel évolue la majorité des entreprises ne serait-ce qu'en raison des coûts de déploiement des applications), Windows n'aura plus aucun avantage et Apple aurait alors toute ces chances avec l'avantage d'être quand même franchement plus convivial que Linux. Côté serveur, l'arrivée d'Oracle pourrait bien aider le choses.
avatar Haf | 
Niveau offre OK, mais coté commercial ... j'envoi un dossier de consultation pour un serveur Web donc un Xserve, Apple n'as pas daigné proposer une offre, du coup ça sera un PC. Apple France a vraiment du boulot, si elle veut investir le monde pro.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Niveau et qualité de l'OS : OK Par contre au niveau commercial, il faut impérativement des revendeurs proches du terrain pour conseiller, vendre, installer,et suivre les installations. Mais, il y en a de moins en moins. Haf : pourquoi tu ne t'est pas adressé à un revendeur ? Apple n'est absolument pas strcuturée pour répondre a de telles demandes
avatar Anonyme (non vérifié) | 
>2005 pourrait bel et bien être l’année du Macintosh Je suis vraiment désolé de jouer les rabat-joies, mais c'est malheureusement ce qu'on dit TOUS LES ANS... nous espérons tous un jour que cela arrivera, bien sûr, mais je crains que ce genre d'hypothèse trop souvent rabachée ne fasse plus aucun effet... :(
avatar melaure | 
Eh oui même rengaine béatifiante. Ceci dit c'est vrai que les produits sont mur. Manque plus qu'un Sculley pour les vendre au pros. Pour les postes clients, ok, mais les applis web utilisent souvent des activeX non compatible avec le Mac comme j'ai pu le constater avec des produits CRM ou décisionnel. Donc le Mac pas tous de suite sur les bureau. Apple ne poussent pas en général les éditeurs de softs pro à penser au Mac. Dans un entreprise il ne suffit pas d'avoir Oracle, mais aussi toutes les solutions qui se greffent dessus, et en général c'est limité à Windows plus de temps en temps un support Linux. Et comme c'est rappellé, il faut qu'Apple pousse les choses. On est toujours dans l'attentisme du client ... Ils manquent deux choses chez Apple pour être efficacement sur le marché pro : un bon millier de technico-commerciaux en plus, et des sites de production dignes de ce nom pour livrer rapidement quelque soit la demande ...
avatar melaure | 
J'ai honte d'avoir écrit en vitesse et de ne pas avoir relu. Same player shoot again ... ------ Eh oui même rengaine béatifiante. Ceci dit c’est vrai que les produits sont mûr. Il ne manque plus qu’un Sculley pour les vendre au professionnels. Pour les postes clients, ok, mais les applis web utilisent souvent des activeX non compatibles avec le Mac comme j’ai pu le constater avec des produits CRM ou décisionnel. Donc le Mac pas tout de suite sur les bureaux. Apple ne pousse pas en général les éditeurs de softs pro à penser au Mac. Dans une entreprise il ne suffit pas d’avoir Oracle, mais aussi toutes les solutions qui se greffent dessus, et en général c’est limité à Windows plus de temps en temps un support Linux. Et comme c’est rappelé, il faut qu’Apple pousse les choses. On est toujours dans l’attentisme du client ... Il manque deux choses chez Apple pour être efficacement sur le marché pro : un bon millier de technico-commerciaux supplémentaires, et des sites de production dignes de ce nom pour livrer rapidement quelque soit la demande ...
avatar vintz72 | 
2005, l'année du Mac ? Oui si : - apple arrête de sous-équiper ses machines (Ram indigne, carte graphique dépassée notamment) - propose une machine grand public sans écran (ou semi-pro si vous préférez) - propose le meilleur OS du monde. (ah non, ça, c'est déjà fait !) :-)
avatar Salva | 
Encore une fois, les produits son excellents et la volonté apparente est bonne. Mais qu'en est-il sur le terrain ? Pour être très franc avec vous, nous vennons de jeter l'éponge : nous arrêtons de vendre des solutions professionnelles à base de Mac. Aujourd'hui, nous vendons du Mac uniquement lorsqu'on veut absolument nous en acheter... et encore. Pour résumer : 1- aucun support aussi bien commercial que technique 2- aucun correspondant digne de ce nom 3- des conditions financières risibles Et encore, nous avions la "chance" d'avoir des clients ciblés par Apple (architecture). Résultat : depuis juillet 04, nous avons migrés 5 de nos plus gros clients PME/PMI vers PC Et, très franchement, je suis plus qu'en colère d'en être arrivé à cette extrémité là. Mais quand les seigneurs d'Apple font tout pour ne PAS vous aider, à un moment (qui a duré quand même 8 ans), il faut savoir jeter l'éponge...
avatar pocketalex | 
La seule carte valable à mes yeux pour le Mac, c'est le fait que les utilisateurs de PC aient ras-le-bol des virus, spywares et autres pourritures logiciels qui peuvent leur tomber sur la gueule Mais tant qu'Apple vendra 2000 Euros des Macs moins bien que les PC à 800 Euros, l'année à venir ne sera jamais l'année du Mac Mais bon, les passionnées achètent, pourquoi arrêter une juteuse opération marketing (= vendre un ordi sans wireless, avec une carte vidéo pourrie, sans RAM, etc, etc TRES TRES cher) ?
avatar Anonyme (non vérifié) | 
"Mais tant qu’Apple vendra 2000 Euros des Macs moins bien que les PC à 800 Euros, l’année à venir ne sera jamais l’année du Mac" Je crois que le problème principal c'est les neuneus qui s'imagine qu'un ordi à 800 Euros est l'équivalent d'un PowerMac. L'informatique est le seul domaine ou les incultes se sentent obliger de donner des leçons à tout le monde juste après avoir lu les specs du nouvel ACER sur Clubic. Les amateurs de modélisme ne viennet pas donner des leçons aux ingénieurs en aéronautique. En informatique c'est tout le contraire.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Tu ne vois pas que les gros vendeurs de matos pc délocalisent de plus en plus ? Ttes les machines que l'on trouve à l'heure actuelle dans les hypermarchés sont du déstockage, fournis avec windows seul pour avoir le prix serré qui plait à bobonne. Qd j'interroge des particuliers autour de moi pour savoir ce qu'ils veulent d'un ordinateur les mêmes réponses reviennent tout le temps, regarder des vidéos gratos, graver des cd et surfer sur le net. Rien d'autre, la majorité des familles n'ont un pc que pour accéder à tt ce tapage, une sorte de folie des grandeurs, ils aiment penser avoir le plus possible pour le moins cher possible, ils ne savent pas ce qu'est un processeur ou même quel est le temps de latence de l'écran tft qu'on leur propose. Ils achètent une sorte de chaîne hifi pioneer avec plein de lumières et surtout de grosses enceintes, c'est ça pour eux un pc. Apple n'a jamais voulu jouer le jeu, doit on les plaindre ? Non car nom de dieu ça va faire bientôt 30 ans qu'ils sont là. Ttes les machines qui sont sorties de Cupertino ont fait progresser le métier et aujourd'hui os X est un environnement qui n'est pas parfait certes mais qui a de nombreux atouts et offre une expérience utilisateur riche et productive. Résumer le choix de passionnés à une opération de marketing reflète le regard imbécile et vide de bcp de gens face à l'outil informatique, c'est navrant. A+
avatar Haf | 
Pikatchu, je suis passé par un revendeur chez qui on a fait la première opération Mac, un G5 2x2,5 + TFT 30", ça c'est bien passé malgré 3 mois de délai, mais il nous a mis un Emac en attendant. Pour le serveur il m'as dit qu'il avait transmis à Apple, apparement il ne traite pas directement pour les serveurs ?
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Apple a toujours dit ne jamais vouloir concurencer les PC à 800 $. Et l'année du Mac ça fait 5 ans qu'elle dure, si on fait le compte des annonces à chaque fois, ça fait quand même un moment que la Pomme tient le haut du pavé dans l'industrie. Pour les ventes c'est une autre affaire ;)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
> bruno quand je faisais allusion aux SAP, JDE et autres je ne visais pas les postes clients (nous, on utilise Citrix sur les PC, ça existe en version Mac ?) mais les serveurs, un poste client qui plante ce n'est pas grave, l'uitlisateur reboote et ça repart, un serveur qui radote ca fait désordre.
avatar solo | 
Curieux titre "Convaincre et non plus séduire" Car séduire, il me semble c'est convaincre.... ce que fait Apple... Il semble difficile de concilier nos attentes, celles des analystes et celles d'Apple que personne ne connaît vraiment....
avatar pvmstg | 
L'oeuf ou la poule. Toujours le même dilemme. Pour le grand public qui ne fait que jouer, fureter, écrire quelques lettres et autres applications simples, comme copier des cd, un pc avec imprimante à 600$ ça va. Pourquoi payer plus... On recherche avant tout un ordi qui remplira nos besoins de base tout en faisant le plus petit trou dans le budget. Bien si on ajoute les virus, l'ergonomie, l'esthétisme, ça change un peu le portrait. Mais ce sont une minorité qui regarde un peu plus loin. Du côté professionnel, c'est l'application qui base le choix. En dehors de certaines applications dispo sur les deux plateformes, on est toujours limité. Le monde des affaires étant ce qu'il est, il faut pouvoir échanger avec l'entourage qui est plus souvent qu'autrement sous win.. Dans certains cas, il y a des applis sur mac qui ont des fonctions (oups, un nouveau plantage de mon pc... c'est normal) similaires et souvent plus performantes. Malheureusement le travail collaboratif étant ce qu'il est, il faut que le projet que je fait puisse être transféré à un utilisateur pc qui a la même application. Ça limite donc l'introduction du mac dans l'entreprise. Ajouter à ça les applis maisons et les secteurs où la logitèque est faible ou inexistante et on aura beau avoir le mac le plus performant... L'émulation, ce n'est pas une solution viable pour l'instant. Mon vpc est dans sa boîte et j'ai remis à niveau un vieux pc pour le même prix. Si apple sortait un micracle de son chapeau avec 10,4 tel un émulateur intégré et transparent qui permettrait avec une faible pénalité comme lors du passage du 68000 au ppc de faire rouler les applis win. Là on pourrait parler de l'année apple. Je n'ai rien vu là dessus pour l'instant.

CONNEXION UTILISATEUR