Fermer le menu
 

Le Macintosh Portable a envoyé le premier mail spatial

Nicolas Furno | | 11:15 |  13

On l’évoquait à l’occasion du vingtième anniversaire d’eWorld, c’est un Mac qui a servi à envoyer le premier mail depuis l’espace. Le journal du Lapin a mis la main sur une fiche technique d’Apple qui donne quelques informations sur l’ordinateur utilisé et la méthode. C’était en août 1991, à l’occasion d’une mission de la navette Atlantis pour déployer un satellite.

La mission STS-43 embarque également un Macintosh Portable de première génération, un ordinateur sorti à l’automne 1989. La NASA a quatre idées derrière la tête : l’agence veut tester dans l’espace plusieurs contrôleurs, dont le trackball intégré à l’ordinateur, mais aussi un joystick utilisé pour contrôler les appareils conçus pour l’espace et même une souris optique. Le Mac devait aussi servir à enregistrer des données de santé de chaque astronaute ainsi que des notes de mission. Il devait également suivre les déplacements de la navette, mais aussi envoyer un mail.

À une époque où l’internet tel qu’on le connaît aujourd’hui n’existait pas, cette opération parfaitement banale de nos jours a nécessité une longue préparation. Le Macintosh a été connecté à AppleLink, le réseau conçu par Apple, mais il a fallu pour cela modifier un modem pour qu’il puisse communiquer avec les équipements de la NASA.

Même si ce réseau fermé était très peu utilisé comparativement à internet, Apple avait pris des précautions et fourni à la NASA de fausses adresses. Le mail a ainsi été envoyé avec l’adresse STS43@AppleLink (sans nom de domaine, c’est normal). Au passage, on note que l’on ne parlait même pas de mail : dans le contenu du message, les astronautes ont écrit que c’était le premier « AppleLink » envoyé depuis l’espace…

Hello Earth ! Greetings from the STS-43 Crew. This is the first AppleLink from space. Having a GREAT time, wish you were here,… send cry, and CS! Have a nice day…… Haste la vista, baby,… we’ll be back!

Ce Macintosh Portable embarqué signait une première pour les mails envoyés de l’espace, mais aussi pour les ordinateurs d’Apple voyageant dans l’espace. Depuis, la NASA a utilisé plusieurs ordinateurs du constructeur dans ses missions successives. Pour cette première fois, il a fallu aussi modifier la batterie à acide qui fournissait une autonomie de 10 heures… un beau score que l’on peine aujourd’hui à atteindre, 25 ans après la sortie de l’ordinateur. En contrepartie, le premier Mac portable pesait plus de 7 Kg et il était vendu une petite fortune (6500 $).

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


13 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Maclowic 24/02/2014 - 11:27 via iGeneration pour iOS

La grande epoque de Terminator!!! I'll be back!!

avatar béber1 24/02/2014 - 11:33

Hasard des coïncidences, j'ai reçu un mail de la constellation de la Carène hier

"Don't worry, we’ll be back soon!" via iGeneration pour iTentaculi

avatar aldomoco 24/02/2014 - 14:35

L'invasion des céphalopodes est pour bientôt ?



avatar kertruc 24/02/2014 - 11:48 via iGeneration pour iOS

Super article.
Il ne manque que le prix en équivalent dollars d'aujourd'hui pour qu'on se fasse une idée.

avatar fcb 24/02/2014 - 12:28

Bof la comparaison, avec une batterie de 5kg, on pourrait exploser les 50 heures d'autonomie, et ce avec une fréquence de CPU infiniment supérieure...

avatar DVP 24/02/2014 - 13:37 (edité)

2 ans plus tard (en 1991) Atari avait trouvé la solution pour avoir une tres longue autonomie sur son ST Book (l'equivalent du Powerbook 100) qui arrivait à tenir 10h avec une batterie de 1300mAh et un poids contenu (2kg).

Le secret ? Pas de retroeclairage de l'ecran!

C'etait tout bete, mais pour taper du texte dans le TGV, ca tenait bien plus longtemps qui tous les PC qui avaient plié ecran avant d'arriver à Lyon :)

avatar damiendu83600 24/02/2014 - 14:24 via iGeneration pour iPad

Un MacBook Air 2013 fait 15 heures d'autonomie

avatar kertruc 24/02/2014 - 14:26 via iGeneration pour iOS

Voici le calcul pour les rédacteurs de Macgé quand ils seront rentrés du resto : 6 500 $ de 1990 représenteraient environ 11 400 $ de nos jours.
Ça donne une meilleure idée de la fortune que ça coûtait... :-)

Source : measuringworth.com

avatar melaure 24/02/2014 - 18:00 (edité)

Mais j'ai de l'or dans mon placard !!! :D

avatar phverbeke 24/02/2014 - 16:53

et je me souviens que le Mac (un powerbook) est le premier ordinateur qui sauve l'humanité depuis l'espace (Jeff Goldlum inocule un virus dans le vaisseau mère des aliens d'Independance day).

comme quoi, un mail / un virus... le mac sait tout faire

avatar macguy37 24/02/2014 - 17:55 (edité)

ça me rappelle une vieille video :

http://www.polysoft.fr/dl/mac_in_space.mov

l'éjection des disquettes se passait pas comme sur le plancher des vaches !

avatar jbmg 24/02/2014 - 18:02

je me souviens de ce Mac qu'un concepteur de logiciel dentaire avait amené dans une réunion. Quelle bête !

avatar Emile Schwarz 25/02/2014 - 09:18 (edité)

Une précision (de poids): la batterie de ce Portable était… une batterie au plomb; elle a plombé le poids de l’ensemble.
Et son processeur 68000 à 16MHz…

N'oubliez-pas que la fournée des laptop signée Apple qui a suivi étaient: PowerBook 100, 140 et 190.

Quelle évolution en juste quelques mois!