Fermer le menu
 

Night Shift : Shifty restaure certaines fonctions de f.lux

Nicolas Furno | | 07:30 |  27

Avec macOS Sierra, Apple propose un mode « Night Shift » à ses Mac. Le soir, pour limiter la fatigue visuelle, les couleurs des moniteurs sont modifiées avec moins de bleu et une teinte plus jaune, plus agréable quand la lumière vient à manquer. Avant d’avoir cette fonction intégrée au système, on pouvait utiliser f.lux, un utilitaire gratuit qui faisait la même chose.

Dans la majorité des cas, Night Shift suffit largement pour remplacer f.lux, mais ce dernier avait quelques fonctions bien pratiques et qui peuvent vous manquer. Si c’est le cas, Shifty devrait vous intéresser : cet utilitaire gratuit repose sur le mode Night Shift de macOS, mais il permet de l’activer ou de le désactiver plus rapidement, ou encore dans certaines circonstances.

Le menu de Shifty. Cliquer pour agrandir
Le menu de Shifty. Cliquer pour agrandir

Shifty prend la forme d’une icône dans la barre des menus de macOS. L’utilitaire peut fonctionner de deux manières : par défaut, un clic sur l’icône affiche un menu avec tous ses réglages. Si vous le souhaitez, vous pouvez choisir dans les préférences qu’un clic (dés)active le mode Night Shift ; le cas échéant, c’est un clic secondaire qui affiche le menu.

Dans ce menu justement, vous trouverez à nouveau une option pour contrôler le mode, modifier la teinte de l’écran quand Night Shift est activé et trois options pour le désactiver. Shifty propose de couper le mode pendant une heure, pendant un temps à définir ou pour une app. Cette option très pratique permet d’utiliser les couleurs plus chaudes, sauf dans un logiciel de gestion de photos, ou bien dans un lecteur vidéo par exemple.

Apple ne propose pas cette option et faute de mieux, Shifty fait bien le travail et il le fait gratuitement. Pendant nos essais, l’app n’a pas interféré avec le mode Night Shift, ce dernier s’active toujours automatiquement et se coupe tout aussi automatiquement en fonction de votre configuration. Si vous avez besoin de contrôles plus fins, il vient seconder la fonction d’Apple.

Shifty n'est pas traduit en français et il s’installera sur Sierra et sur son successeur. L’utilitaire est gratuit et open-source.

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


27 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Alex Giannelli 22/08/2017 - 07:39 via iGeneration pour iOS (edité)

Ce n'est pas uniquement pour limiter la fatigue visuelle. C'est surtout pour limiter la difficulté à s'endormir après avoir travaillé devant un écran bleu.
Pour le cerveau :
Ecran bleu = il fait jour = il n'est pas l'heure de dormir
Écran jaune = c'est la lumière de fin de journée = il temps d'aller dormir

avatar MacGyver 22/08/2017 - 11:33

certes, sauf sur windows:

ecran bleu = merde va falloir que je re-sorte le tournevis
ecran bleu 2 jours apres = merde est-ce que j'ai fait une sauvegarde

rire jaune = il est temps d'aller dormir

avatar C1rc3@0rc 23/08/2017 - 00:27

@MacGyver

Excellent

Sinon l'histoire de la "lumiere bleue" qui empeche de dormir, c'est plus un argument commercial pour vendre une nouvelle generation d'ecran que quoi que ce soit d'autre.

Scientifiquement, on se fout de la couleur de la lumiere, ce qui fait qu'on a des cycles de sommeil c'est tout un mecanisme biologique complexe ET individuel dans lequel l'exposition a la lumiere est 1 des multiples paramètres.
Ce qui va surtout perturber l'endormissement, ce serait plutot le niveau des hormones du stress, donc on se doute bien que regarder une serie "palpitante" meme avec un ecran rouge ecrevisse ça aidera pas a l'endormissement... Également, lire a la bougie un roman palpitant va avoir un impact plus negatif sur l'endormissement que regarder un documentaire sur les arcanes du Sénat, même avec un ecran calibré dans le bleu le plus azure!

Par contre un fait scientifique a ete établi, c'est que la performance de "recuperation" de l'organisme pendant le sommeil (reparation physique, metabolisme, phenomene de memorisation,...) est fortement dépendant du niveau d'obsurité pendant le sommeil... bref, le sommeil le plus reparateur s'obtient dans une piece a l'obscurité totale (volets fermes, pas de lumiere d'appareil electronique (oui la petite loupiote "temoin" de mise en veille....))

Sinon f.lux fonctionne toujours aussi bien et permet bien plus de souplesse et de regler des couleurs qui elles sont pratiques: si vous faites de l'astronomie ce soft est genial puisqu'il permet de passer a un ecran rouge (Darkroom), lumiere qui a l'avantage de ne pas "eblouir" et permet de garder une acuité nocturne necessaire pour ce loisir/passion/travail.

Bref f.lux est de loin tres superieur a la fonction nightshift d'Apple.



avatar pat3 22/08/2017 - 07:40 via iGeneration pour iOS

Pourquoi vous parlez de f.lux au passé? Elle n'est plus disponible sous High Sierra?

avatar GtnDns 22/08/2017 - 07:42 via iGeneration pour iOS

@pat3

Je me pose la même question, f.lux paraît bien mieux que ça

avatar Franck971 22/08/2017 - 07:42 via iGeneration pour iOS

Les ingénieurs d'Apple ne nous sortent plus l'excuse qu'il faut une modification du hardware pour night shift...

avatar pampelune 22/08/2017 - 07:42

Même question. Je ne comprends pas ce que ça vient changer par rapport à f.lux ?
On doit bien pouvoir désactiver night shift dans HS, et utiliser f.lux non ?

avatar tamu 22/08/2017 - 08:16 via iGeneration pour iOS

Pour ma part (avec des yeux très sensible), j'ai désactivé la fonction système pour Garder f.lux activé. Il filtre bien mieux (plus) les couleurs et lumières.

avatar MacGyver 22/08/2017 - 11:36

il filtre pas, il mets juste des couleurs differentes

par contre j'aimerais bien qu'il puisse faire en sorte d'abaisser un peu plsu l'eclairage (mon macbook avec eclairage mini est encore trop fort si je suis dans le noir)

avatar LeGrosJeanLou 22/08/2017 - 12:19 (edité)

@MacGyver

"Mettre des couleurs différentes" c'est la définition d'un filtre.

Si la couleur à l'écran apparaît plus orange c'est qu'il y a moins de bleu, c'est à dire que les pixels bleus ont été opacifiés sur la dalle LCD, de sorte que les fréquences bleues de la dalle rétroéclairante blanche passent moins.

Si tu veux baisser la luminosité au delà de la limite il existe des utilitaires permettant de baisser le point blanc. En gros ça consiste à ajouter un voile gris pour que moins de lumière ne traverse. Tu ne feras pas d'économie d'énergie mais tu te niqueras moins les yeux.

avatar r e m y 22/08/2017 - 13:11 via iGeneration pour iOS (edité)

@LeGrosJeanLou

Il n'y a pas d'opacification des pixels de la dalle! Ça n'a rien de matériel. (C'est ce que je comprends de ton explication)
C'est juste une opération logicielle consistant à modifier le spectre des couleurs en augmentant l'intensité des teintes orange et rouge et en diminuant l'intensité des teintes bleues et vertes pour chaque image que traite la carte graphique.

avatar LeGrosJeanLou 23/08/2017 - 11:07

@r e m y

Et comment ça se passe d'après toi au niveau de l'écran pour "diminuer l'intensité lumineuse des teintes bleues" ?

Regarde le fonctionnement d'un écran LCD tu comprendras.

C'est le logiciel qui dit à l'écran quel pixel opacifier pour obtenir la bonne couleur.

Un indice : Quand un pixel est noir alors que la luminosité de l'écran est au maximum c'est que les sous-pixels Rouge, Vert et Bleus sont tous les trois opaques.

avatar r e m y 23/08/2017 - 11:28 via iGeneration pour iOS

@LeGrosJeanLou

Ok, expliqué comme ça, je comprends. Merci de la précision technique.

avatar LeGrosJeanLou 23/08/2017 - 12:10

@r e m y

De rien !

avatar C1rc3@0rc 23/08/2017 - 00:44

@LeGrosJeanLou

Tu confond absolument tout.
Il y a d'un coté les fabricants de dalles d'ecran qui font la promotion d'ecran dont les composants emettent moins de lumiere dans le spectre du "bleu".

Ensuite il y a le calibrage de l'ecran, qui est logiciel, qui va ajuster la "temperature" du blanc, donc le faire paraitre plus jaune ou bleu.

Ensuite il y a le "gama" de l'ecran, logiciel aussi, qui va donner plus ou moins de luminosité et de contraste a l'image.

Je vais pas rentrer dans le mecanisme de la synthese de couleur additive, mais dans les technologies actuelles, le spectre lunimeux produit va dependre a la base de la LED (y a de moins en moins de tube fluo, mais le principe est le meme). Va aussi y avoir une difference entre le LCD et les types OLED, le LCD etant plus lumineux et ses couleurs plus stables dans le temps.
On rajoute a cela que si certains procedés lumineux generent des UV, les ecrans sont dotés de filtres (bien physiques dans ce cas) pour limiter l'effet nocif de l'UV sur l'oeil.

Donc la lumiere produite va dependre de toutes ces techno et de leurs utiisation.

Les fonctions nigthsift c'est juste travailler sur la "calibration" de l'image en faisant varier la couleur du "point blanc". Y a aucun filtre de quelque nature que ce soit qui intervienne. L'ecran a juste des blanc qui tirent plus sur le jaune.

Apres, je sais pas comment Apple procede en details, mais ce que j'en comprend pour les contraintes qu'ils indiquent c'est que le processeur graphique applique un "filtre a la photoshop" pour jaunir chaque image affichée de maniere a conserver le contraste... ce qui n'a en fait pas grand interet.

avatar LeGrosJeanLou 23/08/2017 - 15:25 (edité)

@C1rc3@0rc

Je ne confonds rien du tout. On parle d'un MBP (Cf commentaire de MacGyver)

Le fonctionnement d'une dalle LCD est le suivant :

Des pixels rouge verts et bleus plus ou moins transparent sont éclairés par une dalle blanche uniformément lumineuse. C'est le blanc de la dalle qui contient l'ensemble du spectre visible (à quelques exceptions près selon les dalles mais c'est pas ce qui nous intéresse ici). La différence entre un bleu clair et un bleu foncé est donc une différence d'opacité du pixel. Ça c'est la partie matérielle. Et donc qui dit pixel plus opaque dit moins de lumière émise. Point.

La correction du point blanc (dont je parle) est effectuée par un logiciel pour simuler une baisse de luminosité. La dalle rétroéclairante conserve la même luminosité. C'est un outil logiciel qui permet d'aller au delà de la réduction lumineuse permise par Apple.

brightness slider sur le MAS. C'est pas parfait, notamment au niveau des transitions entre bureaux.

Rien à foutre de l'OLED qui fonctionne différemment (le pixel est directement allumé, sans dalle rétro-éclairante). T'es complètement hors sujet.

Alors t'es gentil mais tu reprends ta leçon et tu me relis.

avatar C1rc3@0rc 23/08/2017 - 13:36 (edité)

Moais donc en fait tu comprends rien au fonctionnement d'un ecran a cristaux liquide, d'un retro-eclairage par LED (ou tube fluo), un ecran OLED (encore que la tu sembles tout de meme un peu comprendre que c'est le "pixel" qui est emeteur...) et que tu confonds vraiment tout dans les principes de "reduction" de lumiere bleu.

Pour info, deja dans un ecran LCD il n'y a pas de dalle blanche lumineuse...
Par contre, les LED qui sont utilisées pour le retro eclairage (le plus souvent disposées sur un des cotés de la dalle,) peuvent etre conçues pour diffuser moins de frequences dans le bleu, ce qui est l'argument des fabricants d'ecran avec l'histoire de ladite reduction de "lumiere bleue". Et c'est en faisant varier l'intensité lumineuse de ces led que l'on obtient l'intensité lumineuse du LCD... y a meme un moment des constructeurs avaient eu l'idee debile de faire flasher ces LED pour ameliorer le gohsting des ecrans... ce qui revenait a reintroduire l'immonde "flickering" des ecrans cathodiques et provoquer tous troubles neurologiques connus.

«La correction du point blanc (dont je parle) est effectuée par un logiciel pour simuler une baisse de luminosité. »

Ah certes non, la calibration du "point blanc" n'a rien a voir avec la luminosité. C'est la "temperature" du point blanc qui va par contre donner a un ecran une teinte qui tire plus sur le bleu ou sur le jaune.
Apres, on peut aussi reduire l'intensité lumineuse, en jouant sur l'intensité du retro eclairage ou/et sur le contraste de l'image, mais c'est autre chose.

«Rien à foutre de l'OLED qui fonctionne différemment (le pixel est directement allumé, sans dalle rétro-éclairante). T'es complètement hors sujet.»

Ben non, "le probleme" de la lumiere bleue existe autant avec un ecran LCD qu'OLED. Les techniques de reductions reviennent au meme: calibrer le point blanc sur une "temperature plus basse", qui fait alors tirer le blanc sur le jaune.

avatar LeGrosJeanLou 23/08/2017 - 15:29

@C1rc3@0rc

"Pour info, deja dans un ecran LCD il n'y a pas de dalle blanche lumineuse..."

Ahahahahah !!!!

Tu racontes n'importe quoi. Visiblement tu ne sais pas de quoi tu parles. D'ailleurs tu te contredis juste après, c'est édifiant.

Tiens, ça pourrait te servir:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Écran_à_cristaux_liquides

Paragraphe Présentation
Du point de vue optique, l’écran à cristaux liquides est un dispositif passif : il n’émet pas de lumière, seule sa transparence varie, et il doit donc disposer d'un éclairage.

Paragraphe Cristaux liquides couleur
Le principe de base est toujours le même. Il nécessite trois cellules par pixels et le sandwich est complété par un filtre coloré de motifs rouges, verts et bleus.

"Par contre, les LED qui sont utilisées pour le retro eclairage (le plus souvent disposées sur un des cotés de la dalle,) peuvent etre conçues pour diffuser moins de frequences dans le bleu"

On s'en branle que la dalle retro-éclairante affiche un blanc qui tire un peu sur le bleu. C'est certes emmerdant pour avoir des couleurs proches de la réalité mais ça n'a aucune incidence sur la couleur globale ou presque (un rouge reste un rouge, même si la dalle tire vers le bleu, on est pas là pour faire du print, c'est un autre débat)

Et c'est le bleu qu'on cherche à limiter, parce que le bleu agitent les petits cônes du bleu dans ta rétine qui agissent à leur tour sur le sommeil. C'est donc la composante bleue des couleurs qu'on cherche à diminuer, et ça a une incidence sur la couleur.

"y a meme un moment des constructeurs avaient eu l'idee debile de faire flasher ces LED pour ameliorer le gohsting des ecrans... ce qui revenait a reintroduire l'immonde "flickering" des ecrans cathodiques et provoquer tous troubles neurologiques connus."

On en a rien à foutre de ça dans le sujet qui nous préoccupe. La dalle cristaux liquide filtre de la lumière blanche. C'est son rôle. Peu importe qu'elle vienne d'un miroir, d'un neon, d'une LED ou d'une foutue bougie. Ça change rien au fonctionnement d'un écran LCD et de sa manière d'afficher les couleurs.

"Ben non, "le probleme" de la lumiere bleue existe autant avec un ecran LCD qu'OLED. Les techniques de reductions reviennent au meme: calibrer le point blanc sur une "temperature plus basse", qui fait alors tirer le blanc sur le jaune."

On en a rien à foutre de l'OLED parce que depuis le début on parle de l'écran LCD du MacBook Pro de MacGyver.

L'OLED émet aussi du bleu... évidemment, c'est comme ça qu'on fait les couleurs. Tu le fais exprès ou quoi ?

Night Shift ou f.lux ou n'importe quel réducteur de bleu logiciel agissent sur le profil colorimétrique de l'écran pour diminuer les bleus émis. Il en résulte une lumière moins bleue, donc plus jaune/orange/rouge.

Est-ce qu'il faut que je te rappelle comment on fait les couleurs à partir des couleurs primaires ou ça va aller ?

"Ah certes non, la calibration du "point blanc" n'a rien a voir avec la luminosité. C'est la "temperature" du point blanc qui va par contre donner a un ecran une teinte qui tire plus sur le bleu ou sur le jaune."

Tu comprends rien à rien...

On parle (avec MacGyver) de réduire encore plus la luminosité de son écran. Aller plus loin que le minimum. Et on ne peut plus le faire en agissant sur la dalle retroéclairante. Donc on le fait en ajoutant un voile gris (il en résulte une diminution de l'intensité du point blanc, pas de sa température).

"Apres, on peut aussi reduire l'intensité lumineuse, en jouant sur l'intensité du retro eclairage ou/et sur le contraste de l'image, mais c'est autre chose."

Non c'est pas autre chose. C'est même exactement de ça qu'on parle. Réduire la luminosité de l'écran quand on ne peut plus agir sur le rétroéclairage.

Tu me fatigues.

avatar LeGrosJeanLou 23/08/2017 - 16:49 (edité)

@C1rc3@0rc

Et juste pour enfoncer le clou

"Par contre, les LED qui sont utilisées pour le retro eclairage (le plus souvent disposées sur un des cotés de la dalle,) peuvent etre conçues pour diffuser moins de frequences dans le bleu"

Dans le cas d'un rétro-éclairage par LED, les LED ne sont pas disposées sur un des côtés de la dalle mais autour.

"Par contre, les LED qui sont utilisées pour le retro eclairage (le plus souvent disposées sur un des cotés de la dalle,) peuvent etre conçues pour diffuser moins de frequences dans le bleu"

Faudra que tu m'expliques comment on fait une lumière blanche avec moins de lumière bleue. Soit elle est blanche soit elle ne l'est pas. Si t'enlèves du bleu à une lumière blanche ça fait une lumière jaune.

avatar reborn 22/08/2017 - 15:40 via iGeneration pour iOS (edité)

@MacGyver

Lunettes de soleil 😎

avatar zhulian 22/08/2017 - 08:28 via iGeneration pour iOS

"Avec macOS High Sierra, Apple propose un mode « Night Shift » à ses Mac. "

macOS Sierra propose déjà Night Shift

avatar Dark-mac 22/08/2017 - 10:11

En fait il y a deja une fonction intégré comme celle ci mais uniquement pour les vidéos regardés, par exemple si on regarde une vidéo dans QuickTime ou sur des sites comme Youtube, si on ne touche à rien et que Night Shift est activé, Night Shift se désactivera au bout de ~5s, par contre si la on touche au Mac alors la il se réactive. La vidéo doit être en plein écran pour que ça marche.

avatar Ron Dex 22/08/2017 - 13:04 via iGeneration pour iOS

f.lux est pour ma part beaucoup plus complet. Il permet de régler la balance des blancs, et automatiquement mettre la barre des menus en sombre.

avatar r e m y 22/08/2017 - 13:14 via iGeneration pour iOS

@RonDex

J'utilise egalement f.lux dont j'apprécie la progressivité (réglable) du changement de teinte.

avatar TR3NT 22/08/2017 - 13:22

J’aime bien la fonction “Disable for X.app”, cependant c’est dommage que NightShift (Ou la colorisation en général, c’est pareil chez f.lux) se désactive intégralement, plutôt que de se désactiver uniquement sur la fenêtre de l’application concernée (Voire mieux, uniquement dans l’affichage des photo dans Photo.app par exemple).

Ça ne serait probablement pas fondamentalement plus compliqué, mais peut-être beaucoup plus consommateur en ressources de gérer la colorisation par fenêtre plutôt que sur l’écran global.

La fonction “Filtre de lumière bleue” de Samsung dans Android 7 est en mesure de se désactiver seulement pour des portions de l’écran (Dans l’app “Galerie photo” de Samsung par exemple, les photo ne sont pas soumises à la conversion des couleurs alors que tout le reste, même l'interface de l’app elle-même sont convertis).

Pages