Fermer le menu

iBeacon : Apple pose ses balises de microlocalisation

Stéphane Moussie | | 16:22 |  31

La présentation d'iBeacon a été expédiée en cinq secondes chrono par Craig Federighi lors du keynote de la WWDC 2013. « iBeacons, pour la microlocalisation en Bluetooth LE », a lancé le senior vice-président de l'ingénierie logicielle avant de passer à une autre des 1 500 nouvelles API d'iOS 7. Pas de démonstration en bonne et due forme donc, mais tout de même cette mention, révélatrice de l'importance de la nouveauté dans une conférence particulièrement chargée.

Six mois après son annonce, iBeacon est déjà déployée dans l'intégralité des Apple Store américains. 254 boutiques équipées de balises quasiment invisibles, puisqu'il s'agit pour certaines de banals iPhone et iPad, qui enrichissent l'expérience client. Comment cela fonctionne-t-il ? iBeacon est-il limité au commerce ? Explications.

iBeacon : le mot-balise

Pour géolocaliser un appareil mobile, il existe principalement deux méthodes : le GPS, un système de positionnement par satellites fonctionnant sur l'ensemble du globe, qui a le désavantage de consommer beaucoup d'énergie et d'être peu efficace à l'intérieur des bâtiments ; et la triangulation par points d'accès Wi-Fi et antennes cellulaires qui pallie les défauts du GPS, mais s'avère moins précise.

Le but d'iBeacon n'est pas de remplacer ces deux systèmes, mais de les compléter en offrant une géolocalisation très précise et rapide en intérieur. Plutôt que de partir de zéro, Apple s'est appuyée sur une technologie tout indiquée pour ça, et qui plus est largement répandue, le Bluetooth. Pensé pour les communications sans fil de courte portée, quelques mètres tout au plus, le Bluetooth a (un peu) perdu sa réputation de technologie énergivore avec sa quatrième version majeure, appelée Bluetooth Smart ou Bluetooth Low Energy.

iBeacon n'utilise pas de triangulation pour localiser un objet, mais une balise comme son nom l'indique — beacon, à ne pas confondre avec bacon, signifie balise en français. Un iBeacon n'est rien d'autre qu'un émetteur Bluetooth auquel on ajoute une couche logicielle spécifique. On peut ainsi transformer un Raspberry et même un terminal iOS en une balise. Il n'a pas fallu longtemps pour que des fabricants se lancent dans le créneau en commercialisant des iBeacons prêt à l'emploi.

« Hey tout le monde ! Pour la dernière fois... c'est iBeacon, pas iBacon ! » - © The Joy of Tech

Une balise est caractérisée par trois paramètres : un UUID (Universal Unique Identifier) et deux valeurs. proximityUUID est une propriété identique à tous les iBeacons d'une même entreprise, disons Apple. On peut créer un UUID aléatoire simplement en ouvrant le Terminal et en saisissant ce code : uuidgen. La valeur major est utilisée pour spécifier un ensemble de balises, par exemple toutes celles de l'Apple Store de la 5e Avenue. Enfin, la valeur minor sert à désigner une balise en particulier. Paramétré ainsi, chaque iBeacon est unique.

Du côté du récepteur, typiquement un iPhone, il faut qu'il soit équipé d'une application qui reconnait le signal émis par un iBeacon. L'iPhone est capable d'identifier quatre états différents : inconnu (aucun émetteur n'est repéré), loin, près et immédiat. Apple ne donne pas d'estimation de distances, mais les premiers retours indiquent des mesures de cet ordre : immédiat, la balise est à moins d'un mètre ; près, elle est à une poignée de mètres : loin, elle est au-delà d'une dizaine de mètres. Apple précise dans sa documentation que la précision varie en fonction des interférences radio. Aux développeurs ensuite d'imaginer quelles utilisations ils peuvent en tirer...

iBeacon dans les Apple Store

L'usage le plus parlant d'iBeacon, c'est peut-être celui qu'Apple en fait dans ses boutiques. L'entreprise a mis en place juste avant Noël des balises dans les 254 Apple Store américains. Un test grandeur nature qui met en exergue les avantages du système, mais aussi ses inconvénients.

Les clients ne sont pas bombardés de messages quand ils se déplacent dans un Apple Store. Certains ne sont même pas du tout sollicités par un iBeacon. Il faut en effet que l'iPhone, le récepteur, remplisse quelques critères. Le premier, c'est la prise en charge du Bluetooth 4.0.

L'iPhone 4s a été le premier modèle à utiliser le Bluetooth Smart. Deuxième condition qui va de soi, que le Bluetooth soit activé. C'est le cas dans la plupart du temps puisqu'il est nécessaire pour AirDrop et qu'Apple le réactive à chaque mise à jour d'iOS sur les terminaux où il a été désactivé manuellement. Ensuite, il faut que l'application Apple Store [2.9.1 - Gratuit] soit installée et que l'actualisation en arrière-plan soit activée. Pour finir, il faut autoriser les notifications des Apple Store, ce qui active le geofencing. L'application propose les notifications uniquement si on dispose d'un compte App Store américain. Des exemples de notifications sont donnés et le fonctionnement d'iBeacon est expliqué sommairement. On peut toujours désactiver cette fonction dans les réglages de l'app.

Apple avance donc prudemment, en informant soigneusement ses clients sur le système. Il faut espérer que les futures apps qui utiliseront iBeacon seront tout aussi précautionneuses.

À quoi ressemble alors un parcours dans une boutique avec un iPhone prêt à communiquer avec les balises ? Dès l'entrée dans l'Apple Store, la présence de l'utilisateur est très vite repérée, raconte AppleInsider, avec l'affichage du nom de cette boutique et des boutons de raccourcis vers des services offerts : la caisse EasyPay, l'assistance, un guide cadeau...

Durant la visite de la boutique, un seul type de notification a été affiché, pour savoir si le visiteur cherchait des accessoires. L'ouverture de cette notification n'a fait qu'activer la fonction de scan de code-barre lorsqu'on achète un produit via son iPhone, sans jamais solliciter un vendeur (fonction EasyPay). On obtient aussi quelques informations complémentaires sur le produit avec cette fonction.

Apple Store de la 5e avenue - Photo Marc van der Chijs CC BY-ND

Autre visiteur, autre expérience. L'analyste Brian Marshall a lui aussi obtenu une notification alors qu'il regardait des accessoires. L'application lui a rappelé qu'il pouvait acheter tout seul ceux qui ne coûtent pas plus de 200$ avec EasyPay.

Ensuite, en allant à la table des iPhone, il a reçu une notification soulignant des offres de reprise en échange de l'achat d'un nouveau modèle. L'estimation de reprise consultée et alors qu'il continuait à jeter un œil aux iPhone, la même notification est revenue au bout de quelques minutes. Elle est aussi apparue dans le coin des iPad et des Mac, alors qu'aucune information relative à ces matériels n'a été envoyée. Outre cette approximation, Brian Marshal regrette l'absence de notifications pour vanter des promotions. Une absence qui tient plus à la politique habituelle des Apple Store (pas de promotion sauf cas exceptionnel), qu'à un choix dans les notifications iBeacon (lire : Premiers retours d'expérience sur les iBeacons en Apple Store).

Apple est actuellement en train de déployer iBeacon dans les Apple Store d'autres pays. Bastien, un lecteur, nous a indiqué que la boutique de Genève en était équipée, et selon nos informations, les balises arrivent aussi en ce moment en France.

Catégorie : 

Les derniers dossiers

31 Commentaires

avatar Ju2b 21/01/2014 - 16:58

Est-ce que iBeacon est réservé à Apple ?
Ou est-ce qu'on pourra exploiter ces balises depuis d'autres terminaux ?

Parce qu'en domotique par exemple, si on équipe sa maison (thermostats, ... ) avec des balises iBeacon, cela voudrait dire qu'on jure fidélité à Apple pendant toute la durée de vie de l'installation (qq dizaines d'années quoi !).
Du coup, c'est un vrai frein je pense.

avatar Ju2b 21/01/2014 - 17:03

Je me réponds à moi-même :

iBeacon est compatible Androïd (et donc avec potentiellement tout ceux qui voudront intégrer ce système de localisation)
(Merci Wikipédia !)

avatar stivjobs 21/01/2014 - 18:57

Tout dépendra du fabriquant de l'iBeacon en fait. Si une API du style iBeacon (se basant sur le bluetooth smart) est un jour proposée dans Androïd, il faudra que l'iBeacon physique intègre à la fois l'API d'Apple et celle d'Androïd pour qu'elle soit compatible avec les deux à la fois. Donc techniquement c'est possible oui, mais pas si simple que ça.

avatar Philotas 26/02/2014 - 09:07

Intéressé par cette nouvelle techno, je me suis penché sur son fonctionnement de manière superficielle. J'ai réussi à me faire un iBeacon à base d'un Raspberry et en installant une simple app sur un Samsung GS3 et un iPhone 4S, l'iBeacon est détecté. Il n'y a donc pas de grosse difficultés pour Android, a priori.

avatar Schwarzer Stern 21/01/2014 - 17:14

Voilà pourquoi Apple n'implantait pas la NFC au final ?

avatar Corentin.R 21/01/2014 - 17:28via iGeneration pour iOS

@Schwarzer Stern :

Il y a fort a parier que oui.

avatar Maclowic 21/01/2014 - 17:21via iGeneration pour iOS

Vous faitent rever parfois avec vos articles les Lyonnais!! Merci :)

avatar Welcomex 21/01/2014 - 17:46via iGeneration pour iOS

Et du coup on ne verra jamais le nfc chez Apple maintenant sa paraît clair.nfc par ci nfc par là,tous les autres constructeur mettaient sa en avant comme superbe avancée technologique que tous les terminaux seront équipés,mais bien sûr...et du coup Bin .....plus rien.....ou sont ils????
C est comme la recharge sans fils?!!!
Super mon me dis plus de câble pour charger mon smart ...Mais oui mais bon si il faut brancher notre plaque de recharge quand même !!!ou est le l avantage la dedans???qu on m'explique ??lol

avatar azgard 21/01/2014 - 17:52

Merci pour l'article. Je pense pouvoir apporter des precisions.

"Une balise est capable d'identifier quatre états différents : inconnu, loin, près et immédiat."
C'est en fait le SDK iOS qui identifie ces états. Il donne aussi la distance en centimetres.

"Quand la balise a localisé l'iPhone dans son champ d'action, elle lui envoie un signal."
La balise ne fait qu'envoyer ses identifiants chaque secondes, iPhone ou pas aux alentours.
Seul l'iPhone comprendra qu'il est près de la balise. La balise ne contient aucune logique et ne sait pas qu'elle est près de l'iPhone.

avatar Stéphane Moussie macG 21/01/2014 - 23:16

@azgard : merci de ton commentaire, c'est précisé.

avatar Macduff 22/01/2014 - 09:55via iGeneration pour iOS

@stephmouss :
J'en connaît un qui s'est amusé à changer discrètement certains "v" en "b" juste pour la beauté du jeu de mot :)

avatar guepatchou 21/01/2014 - 18:26

Très intéressant et prometteur sauf que le propre du shopping c'est de regarder les produits...pas son téléphone !
On devient vraiment intoxiqués !!!!

avatar XiliX 22/01/2014 - 14:22

C'est pour ça que le système d'Apple est génial. Tu reçois une notif lorsqu'il y a quelque chose d'intéressante près de là où tu es. Pas besoin d'avoir les yeux rivés tout le temps sur son téléphone.

avatar stivjobs 21/01/2014 - 19:01

Vous le précisez rapidement dans l'article, mais je pense que c'est un des points les plus importants des iBeacons : n'importe quel iPhone/iPad et même Mac (à condition qu'il ait le Bluetooth SMART) peut devenir émetteur ! Ce qui permet notamment des avancées énormes pour des caisses-enregistreuses iPad qui seraient aussi capable de notifier les appareils iOS à proximité (voir square).

avatar Domi78 21/01/2014 - 19:03via iGeneration pour iOS

Je verrais bien des ibeacons dans les stations du RER.
L'iPhone me signalerait que je suis arrivé à destination et je pourrai dormir tranquillement jusqu'à ma station

avatar fr33lance 21/01/2014 - 19:43via iGeneration pour iOS

IBeacon aux portiques eurostar qui afficherait le billet sur l'écran d'accueil de l'iPhone. Please!

avatar onlyju 21/01/2014 - 20:03via iGeneration pour iOS

Le comparatif avec le NFC n'est vraiment pas sérieux, il s'agit en effet d'un protocole de communication radio, comme le Bluetooth, mais la ce qu'appelle Apple iBeacon, ce n'est qu'une balise. L'échange de données se limite en gros à un ID, ce qui est très restreint. Il s'agit peut être d'un premier pas, mais iBeacon seul ne permet pas d'effectuer un paiement par exemple, il faudrait lui adjoindre d'autres API, utilisant le Bluetooth, le wifi ou bien du NFC.
Pour info, toute l'industrie bancaire a choisit la techno NFC comme standard pour le paiement sans contact, je vois difficilement Apple réussir a imposer autre chose...

avatar ddrmysti 21/01/2014 - 20:07

Paypal travail actuellement sur des balises beacon à faible (15cm) et longue (15m) porté. Sachant le domaine de prédilection de paypal, je doute que ce soit pour accélérer la pousse des poireaux.

avatar onlyju 21/01/2014 - 20:30via iGeneration pour iOS

@ddrmysti :
Oui je n'en doute pas, mais qu'elle sera le standard sans fil pour effectuer la transaction? Wifi?

avatar ddrmysti 21/01/2014 - 20:36

Sachant que le concept même du truc est d'utiliser le BLE, je pense que tu as la réponse sans avoir à poser la question, non ?

avatar onlyju 21/01/2014 - 22:32via iGeneration pour iOS

@ddrmysti :
Ok, perso je n'y crois pas. Je les vois pas aller voir toutes les enseignes et les banques avec leur solution alors que des POS compatible NFC sont massivement en cours de déploiement, le NFC s'impose de plus en plus.

avatar ddrmysti 22/01/2014 - 14:06

Que ta carte paye en NFC c'est une chose (je le fais dans ma pharmacie), que ton téléphone le fasse, c'en est une autre. Si c'était si simple à mettre en place, tous les téléphones NFC permettraient déjà de payer de la sorte vu le nombre d'année depuis lesquelles le NFC est sur les smartphones. Et à coté de ça le NFC sur mobile est tellement la misère que leclerc en est rendu à développer son propre système permettant de payer avec son smartphone en utilisant des QRcodes et le capteur photo de son smartphone.

avatar azgard 22/01/2014 - 11:09

Je ne vois pas non plus les banques se débarrasser du NFC et utiliser iBeacon pour du paiement. Par contre, les magasins peuvent eux-meme utiliser iBeacon pour toutes sortes de choses et faire un lien physique entre leur app et leurs points de vente. C'est très facile pour un magasin de placer un iBeacon a €10 et offrir une fonction unique dans leur app.

avatar Hideyasu 21/01/2014 - 20:35via iGeneration pour iOS

De quoi remettre le nfc au placard quelques mois après sa sortie sur les téléphones.
C'est sur que si chaque appareil est à la fois émetteur & récepteur, les possibilités sont infinies, surtout avec les caisses etc !

Que du bon !

avatar prommix 21/01/2014 - 20:43

Les bidules espions de Google sont des plaisanteries comparés à ces iBidules enrobés de iBeacon.

Pages