Fermer le menu
 

Le CaddySack est une sacoche pour accessoires qui ressemble à un vieux bouquin

| 28/09/2017 17:53 | 11

En réduisant le nombre de ports sur ses machines, Apple a affiné le design et allégé ses produits… mais aussi poussé les utilisateurs à multiplier les dongles et les adaptateurs. Il est parfois difficile de tout transporter sur soi, et il est toujours rageant d’oublier un câble ou un périphérique. TwelveSouth y a pensé avec le CaddySack, une trousse de transport qui de loin ressemble à un vieux bouquin. Ce produit fait partie de la gamme BookBook, qui protège MacBook et iPad selon le même principe.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

En ouvrant le vrai-faux livre, on trouvera des attaches en velcro pour le transport d’un chargeur, d’un câble, d’adaptateurs en tout genre, ainsi qu’une poche dans laquelle on glissera de l’argent, par exemple. Le produit est vendu 50 $, un peu cher sans doute, mais c’est original comme petite sacoche à accessoires.

> Accéder aux commentaires

Realmac vous Emberlificote

| 28/09/2017 16:23 | 13

Emberlificoter : Embrouiller pour tirer profit de quelqu’un. Elle veut m’emberlificoter, c’est évident.

Vous croyiez, comme nous, qu’Ember était mort ? Eh bien détrompez-vous, le gestionnaire d’images est vivant et vous pouvez même télécharger dès maintenant une alpha de la version 2.0.

Ember 2.0. Cliquer pour agrandir

Dans un énième retournement de veste dont lui seul à le secret, l’éditeur Realmac annonce le retour d’Ember. Officiellement, l’application a été abandonnée fin 2015. L’éditeur avait promis quelques mois plus tôt une nouvelle version majeure (et payante) qui devait régler tous les problèmes du logiciel, mais faute de revenus suffisants, il disait avoir dû arrêter son développement.

Realmac annonce aujourd’hui que le développement d’Ember a en fait continué doucement pendant tout ce temps. High Sierra ayant rendu inutilisable la version 1.x, l’éditeur a décidé de rendre publique une alpha de la version 2.0.

Ember, qui succède à LittleSnapper, est spécialisé dans le catalogage de captures d’écran. Cliquer pour agrandir

Pendant toute la phase d’alpha/bêta, Ember 2.0 sera gratuit. Le tarif de la version finale, qui est prévue pour « quelque part en 2018 » (Realmac prévient qu’il continuera de privilégier le développement de RapidWeaver), n’est pas communiqué.

Au vu de la constance de Realmac, une réouverture de son service de blogs Typed.com n’est pas à exclure.

> Accéder aux commentaires

macOS High Sierra : accélérez les mises à jour de vos appareils grâce à la mise en cache de contenu

| 28/09/2017 12:56 | 34

Si vous avez plusieurs appareils Apple à la maison, votre connexion internet doit surchauffer les soirs de mises à jour. Entre les systèmes d’exploitation et les applications d’Apple, ce sont facilement des dizaines de Go qui sont téléchargées au total pour les Mac, iPhone et iPad de toute la famille. Pour peu que vous ayez une connexion pas très rapide, cela peut prendre beaucoup de temps.

macOS High Sierra va vous permettre d’accélérer tout cela grâce à un service piqué à macOS Server : la mise en cache de contenu. Cela consiste à stocker sur votre Mac (ou un disque dur externe) une copie des logiciels déjà téléchargés et de partager cette copie aux appareils qui le demandent.

Autrement dit, plutôt que télécharger la mise à jour de macOS sur chaque Mac de la maison, on ne la télécharge que sur un seul Mac, qui la distribue ensuite aux autres. Le fonctionnement est transparent : sur le second Mac, on clique comme d’habitude sur le bouton « Télécharger » du Mac App Store, mais plutôt que télécharger la mise à jour stockée sur les serveurs d’Apple, il récupère automatiquement la copie en local.

Ainsi, vous évitez de saturer votre bande passante, vous accélérez le déploiement et vous ne faites pas exploser votre consommation de données si vous avez un forfait limité (et vous faites faire quelques économies de bande passante à Apple).

La mise en cache de contenu était en fait déjà présente dans Sierra, mais ne disposait pas d’interface graphique. Voilà qui est fait avec High Sierra. Le service se trouve dans le panneau Partage des Préférences Système. Pour l’activer, il suffit de cocher la case correspondante.

Cliquer pour agrandir

De nombreux contenus peuvent être mis en cache :

iTunes et iBooks

  • iTunes 11.0.4 et version ultérieure (versions pour OS X et Windows)
  • Achats et mises à jour d’applications iOS (les mises à jour d’iOS téléchargées à l’aide d’iTunes ne sont plus mises en cache. Les mises à jour d’iOS effectuées via une connexion sans fil sont, quant à elles, mises en cache)
  • Contenu iBooks Store (iOS 6 et versions ultérieures, et OS X Mavericks et versions ultérieures)

macOS...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Derniers jours pour l’opération Back to school chez Apple

| 28/09/2017 11:15 | 4

C’est la fin septembre, et la rentrée commence à être derrière nous… tout comme l’opération Back to school d’Apple ! Vous avez jusqu’au 2 octobre pour recevoir un casque ou des écouteurs Beats pour l’achat d’un Mac ou d’un iPad Pro. Les clients d’un iMac, Mac Pro, MacBook Pro ou MacBook Air repartiront avec un bon d’achat de 300 € pour acquérir un Solo3 (valeur 300 €), des PowerBeats3 (200 €) ou des Beats X (150 €). Si l’on opte pour un iPad Pro, le bon d’achat est de 150 €, suffisant pour des Beats X mais il faudra mettre au bout si on opte pour un autre modèle.

Les conditions de l’opération sont disponibles à cette adresse (PDF). Pour en profiter, il faut passer commande sur l’Apple Store en ligne bien sûr, en passant un coup de fil (0800 93 932) ou encore en se rendant dans une boutique du constructeur. Il faut en outre acquérir le casque ou les écouteurs en même temps que l’ordinateur ou la tablette. Et bien sûr, il faut justifier de sa condition d’étudiant, d’enseignant ou d’employé d’un établissement scolaire pour en bénéficier (les parents d’étudiants en enseignement supérieur peuvent aussi en profiter).

> Accéder aux commentaires

Le guide de macOS High Sierra, notre nouveau livre en précommande

| 28/09/2017 10:00 | 19

Soyons francs : macOS High Sierra n’apporte pas grand-chose à macOS Sierra, qui lui-même n’apportait pas grand-chose à OS X El Capitan, qui lui-même… Le macOS de 2017 est bien différent du Mac OS X de 2012, mais d’une année sur l’autre, les changements ne sont plus renversants. Voilà pourquoi vous ne pourrez pas lire Les nouveautés de macOS High Sierra cette année. À la place, nous vous proposons Le guide de macOS High Sierra.

Le guide de macOS High Sierra est disponible dès aujourd’hui en précommande, au prix de lancement de 4,99 €. Le premier chapitre, dans l’extrait que vous pouvez télécharger gratuitement sur l’iBooks Store, contient tout ce qu’il faut savoir pour installer et configurer macOS High Sierra. Le deuxième chapitre, qui fait le tour des principales nouveautés de macOS High Sierra, sera publié dans la soirée sur MacGeneration. Le reste du livre, que vous recevrez dans les prochains jours, est entièrement composé de trucs et astuces.

Car Le guide de macOS High Sierra n’est pas un « A à Z du Mac » comme ces pavés de 800 pages que l’on peut encore trouver dans les recoins poussiéreux des FNAC de province. Vous êtes débutant ? Vous ne deviendrez pas un expert absolument incollable en le lisant, mais vous aurez une meilleure idée des possibilités offertes par macOS High Sierra. Vous utilisez un Mac depuis des années ? Vous serez surpris du nombre de petits détails qui vous ont échappé, et comprendrez mieux l’intérêt des nouveautés apportées par macOS High Sierra.

Elles ne sont pas nombreuses, mais elles continuent de gonfler le nombre de fonctions de macOS, au point qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Or pour avoir l’idée d’utiliser telle ou telle fonction, encore faut-il savoir qu’elle existe ! Le guide de macOS High Sierra vous propose donc de faire le tour d’une bonne partie du système, dont l’intégralité des nouveautés de macOS High Sierra, par le biais de centaines de petits trucs et de grandes astuces.

De nombreuses applications sont ainsi décortiquées : Safari, Photos, Mail, Messages, Notes, Aperçu, FaceTime, Siri, Spotlight, mais aussi Time Machine, l’Utilitaire de disque, ou encore les Informations système. Et celles qui ne le sont pas encore le seront bientôt, dans de futures mises à jour et grâce à vos suggestions. ...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Toshiba : un accord avec Bain et Apple pour vendre ses mémoires

| 28/09/2017 09:31 | 7

C’est peut-être bien l’épilogue d’une saga industrielle et capitalistique à laquelle Apple est mêlée de près. Selon le Wall Street Journal, Toshiba aurait trouvé un accord avec un groupe d’entreprises mené par le fonds Bain Capital pour lui vendre son activité “mémoires”. La somme en jeu est colossale (17,7 milliards de dollars). Apple fait partie des sociétés regroupées au sein de cette entité, à l’instar de Dell, Seagate, SK Hynix et Hoya.

Une mémoire Toshiba sur la carte-mère d’un MacBook (en orange). Image iFixit

La division en charge des mémoires resterait affiliée à Toshiba, même après la fin de la transaction. Les deux parties, Toshiba et Bain, veulent en tout cas que l’opération soit finalisée en mars prochain. Mais le deal est encore loin d’être ficelé. L’ombre de Western Digital plane toujours sur le dossier : WD est en effet un des opérateurs de l’activité mémoires de Toshiba et l’entreprise assure avoir un droit de veto sur la vente…

Il faudra également franchir les fourches caudines du régulateur, ce qui pourrait allonger la sauce de quelques mois supplémentaires. Si la transaction devait finalement être validée, elle coûtera « quelques milliards » à Apple, mais c’est pour la bonne cause : sécuriser l’approvisionnement en mémoires flash.

> Accéder aux commentaires

Nvidia publie le pilotes de ses GPU adaptés à High Sierra

| 28/09/2017 08:52 | 28

Nvidia a mis à jour ses pilotes graphiques pour macOS High Sierra. Les possesseurs de hackintosh et d’anciens Mac Pro équipés de carte GeForce ou Quadro peuvent ainsi envisager une mise à jour vers le nouveau système. Les cartes à architecture Pascal (GeForce 10xx) sont comprises.

La version 378.10.10.10.15.114 (ouf !) des pilotes apporte aussi la prise en charge en bêta des solutions eGPU, qui permettent d’utiliser une carte graphique en externe dans un boîtier Thunderbolt 3.

> Accéder aux commentaires

Les petits et gros problèmes de High Sierra

| 27/09/2017 22:04 | 110

High Sierra est disponible maintenant depuis plus de 48 heures. Nous vous proposons cet article si vous voulez faire le tour des nouveautés.

Ce qui est frappant lorsque l'on consulte notre sous-forum consacré à macOS, c'est le nombre de sujets liés à des problèmes d'installation. L'une des nouveautés de cette version vient du fait que High Sierra vérifie chaque semaine l'intégrité de l'EFI du Mac. Alors, on ne sait pas si cela a un lien, mais sur certains ordinateurs, dont l'un de nos Mac mini, l'installeur de High Sierra ne parvient justement pas à mettre à jour l'EFI.

A priori, cela concerne davantage des machines assez anciennes sur lesquelles ont été installées un SSD. On n'a pas assez de retour pour le moment, mais l'une des manières d'éviter ce problème, est de s'assurer que le TRIM sur son SSD est bien activé (lire : Commande TRIM : le meilleur ami du SSD). Si tel est votre cas, il existe une commande terminal permettant d'activer le TRIM sur son Mac.

Alors, il ne faut pas faire de catastrophisme pour autant. Ce souci semble se produire malgré tout sur un nombre restreint de machines. Si vous avez des soucis avec l'installeur de High Sierra, n'hésitez pas à consulter ces sujets :

Une fois l'installation passée, il reste à gérer les problèmes de compatibilité. Comme pour chaque sortie de macOS, nous avons un fil dédié à cette question :...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Antiterrorisme : l'Assemblée vote l'obligation de déclarer tous ses identifiants électroniques

| 27/09/2017 18:30 | 93

Les députés examinent actuellement le projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme. Ils ont voté hier soir une mesure qui n’avait pas été approuvée par le Sénat : l’obligation pour un suspect de fournir ses identifiants électroniques, des informations jugées « très utiles aux services de renseignement » par la commission des lois.

Sera concernée la personne « à l’égard de laquelle il existe des raisons sérieuses de penser que son comportement constitue une menace d’une particulière gravité pour la sécurité et l’ordre publics » et si celle-ci est entrée « en relation de manière habituelle avec des personnes ou des organisations incitant, facilitant ou participant à des actes de terrorisme » ou bien a soutenu, diffusé ou adhéré « à des thèses incitant à la commission d’actes de terrorisme ou faisant l’apologie de tels actes ».

Export 1Password sans les mots de passe. Cliquer pour agrandir

Next INpact précise que seuls les identifiants (pseudos, adresses email, numéros de téléphone) devront être fournis. Les mots de passe ne sont pas concernés. Si le suspect oublie de fournir ne serait-ce qu’un identifiant, il risque jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

Face à l’opposition du groupe de la Gauche démocrate et républicaine qui alertait contre une « forte atteinte aux libertés constitutionnelles », le rapporteur a répondu qu'il était nécessaire d'adopter la mesure pour « des raisons opérationnelles ».

> Accéder aux commentaires

La synchronisation iCloud des raccourcis clavier de retour avec High Sierra et iOS 11

| 27/09/2017 17:30 | 16

Voilà sans doute une des meilleures raisons de passer avec armes et bagages à macOS High Sierra et iOS 11. Les raccourcis de texte créés dans un système (« jrv » pour « J'arrive ! » par exemple) sont désormais parfaitement synchronisés dans l'autre système. Cette fonction avait de gros problèmes de synchronisation dans iCloud datant d’avant l'introduction de CloudKit en 2014. Il semble qu’Apple ait attendu les nouveaux OS pour moderniser cette fonction.

Cliquer pour agrandir

Brian Stucki, qui s’est cassé les dents sur cette synchro pendant des années en testant des dizaines de configuration, a finalement pu observer que la fonction ne posait plus aucun souci depuis la bascule dans les nouveaux systèmes d’exploitation. Après vérification, nous pouvons confirmer que la synchronisation des raccourcis texte est effectivement en place et très rapide. Il suffit d’en créer un sur l’iPhone (Réglages > Général > Clavier > Remplacement) pour le voir apparaitre presque immédiatement sur le Mac (Préférences système > Clavier > Texte). Et vice versa.

Ce système ne remplace pas un logiciel spécialisé comme TextExpander ou Typinator, mais si on a de petits besoins, la parfaite synchronisation entre iOS et macOS intégrée à iCloud peut rendre quelques fiers services.

> Accéder aux commentaires

Sierra et High Sierra indisponibles dans les Achats du Mac App Store

| 27/09/2017 16:45 | 66

Contrairement à OS X El Capitan et aux versions précédentes, macOS Sierra n’apparaît pas dans la liste d’achats du Mac App Store. Cela signifie que si vous êtes passé à macOS High Sierra sans avoir conservé l’installeur de Sierra quelque part, vous ne pouvez plus le télécharger.

El Capitan, Yosemite et les versions antérieures figurent dans les achats (mais ne peuvent pas être téléchargées sur Sierra). Cliquer pour agrandir

Apple confirme ce changement sur une page d’assistance : « macOS Sierra ou ultérieur n’apparaît pas dans l’onglet Achats ». La phrase suivante sème le doute car elle indique que l’on peut toujours trouver le système à l’aide du moteur de recherche, mais cela ne donne rien, pour l’instant tout du moins. Et le lien fourni par Apple, appstore.com/mac/macossierra, ne mène à rien.

En l’état, Sierra a donc disparu du Mac App Store, et il en est de même pour High Sierra. Si vous voulez conserver l’installeur de High Sierra, pensez à le sauvegarder avant d’appliquer la mise à jour. L’installeur est en effet automatiquement supprimé après l’installation.

> Accéder aux commentaires

Retrouvez les signets Bonjour de Safari avec LocalSites

| 27/09/2017 15:30 | 13

Sans crier gare, Apple a supprimé la fonction Bonjour de Safari 11. Le navigateur web, disponible sous El Capitan, Sierra et High Sierra n’est donc plus capable d’accéder à des sites présents sur un réseau local. Dans l’affaire, on a aussi perdu la possibilité de créer un dossier de signets Bonjour dans Safari.

Cette fonction pouvait être pratique pour accéder rapidement à l’interface de gestion d’une imprimante ou d’un serveur. La nature ayant horreur du vide, une application qui remplit cette tâche est disponible, LocalSites. Vendu 1,09 €, cet utilitaire joue des coudes dans la barre de menus du Finder et permet tout simplement d’accéder aux sites disponibles sur le réseau local. Rien de plus, rien de moins, mais c’est déjà ça de pris.

Il existe par ailleurs une version open-source à télécharger (et à adapter à vos besoins) sur GitHub.

> Accéder aux commentaires

High Sierra : Photos accueille de nouveaux services d'impression

| 27/09/2017 14:30 | 9

L’une des nouveautés de Photos dans macOS High Sierra, c’est la possibilité pour des services tiers de se greffer à l’application. En plus des livres, calendriers, cartes, diaporamas et tirages qui étaient déjà réalisables, vous pouvez maintenant créer et commander d’autres types de produits dans Photos.

Cliquer pour agrandir

Pour ajouter l’un des services dès à présent disponibles, il faut télécharger son application dans le Mac App Store puis cliquer sur le bouton + de Projets. À une exception, ces applications servent uniquement de vecteur pour les extensions Photos. Chaque service propose des produits différents, mais aussi une interface de création différente dans Photos.

Extension WhiteWall. Cliquer pour agrandir

L’extension WhiteWall propose uniquement des décorations murales, tandis Mimeo Photos se concentre sur les livres photos, alors que les pendants web de ces deux services ont une gamme de produits bien plus large.

Extension ifolor Designer. Cliquer pour agrandir

L’extension d’ifolor Designer est moins chiche avec des tasses, coques d’iPhone, cadres, etc. Par contre elle n’a pas bien fonctionné lors de notre essai, il était impossible d’ajouter les photos sélectionnées aux produits désirés.

Wix Photo Albums permet de créer des albums photo en ligne. GoodTimes se distingue quant à elle par le fait qu’il y a une « vraie » application derrière, qui permet de faire des collages en l’occurrence. Enfin,

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Nouveaux sacs à dos Targus pour faire du sport avec son MacBook

| 27/09/2017 13:30 | 10

Targus lance une nouvelle collection de sacs à dos et comme leur nom l’indique, les produits Work & Play se destinent aux travailleurs nomades qui n’ont rien contre une petite séance sportive de temps en temps. Deux modèles sont proposés qui ont en commun de pouvoir transporter un ordinateur portable de 15,6 pouces maximum… et d’emporter des équipements de sport.

Le sac à dos Fitness contient ainsi une poche dédiée pour les chaussures, des emplacements pour transporter des bouteilles d’eau et des vêtements, ainsi qu’une trousse de toilette détachable. Ce modèle se décline en gris et noir/vert (qui rappelle le jaune Nike).

Cliquer pour agrandir

Le sac Raquettes est plus original puisqu’on peut y glisser… jusqu’à deux raquettes de tennis ou de badminton ! Des poches sont même proposées pour ranger des volants et des balles. On retrouve aussi les compartiments pour les baskets et les fringues. Ces sacs sont proposés à 70 € pièce.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Le fabricant s’est par ailleurs allié à Steelseries pour mettre au point un sac à dos “gaming” baptisé Sniper. L’ordinateur y sera suspendu à l’intérieur, et en ouvrant le sac en deux on découvrira de multiple poches pour ranger les accessoires indispensables à une bonne partie de Démineur. À l’extérieur, un compartiment détachable permet de glisser un casque et d’autres périphériques. On trouve même un raincover pour protéger son sac à dos de la pluie. Le tout est proposé à 150 €.

> Accéder aux commentaires

VMware : Fusion 10 et Fusion 10 Pro maintenant disponibles

| 27/09/2017 12:12 | 30

En dévoilant fin août les grandes lignes de Fusion 10, VMware n’avait pas voulu laisser le terrain libre à son meilleur concurrent, qui venait de présenter Parallels 13. Mais l’éditeur a préféré peaufiner son nouveau logiciel de virtualisation et attendre la sortie de macOS High Sierra, alors que Parallels 13 est disponible depuis quelques semaines maintenant. La chose promise est désormais due : Fusion 10 et son grand frère Fusion 10 Pro sont en effet disponibles depuis aujourd’hui.

VMware annonce 30 nouvelles fonctions (pour Fusion 10) et 20 de plus pour la version Pro. La plus visible est l’interface qui a été rafraîchie, avec le support des onglets pour aligner les machines virtuelles. Les possesseurs d’un MacBook Pro apprécieront la prise en charge de la Touch Bar. Le moteur graphique logiciel prend en charge l’API bas niveau Metal, ce qui va en améliorer les performances tout en réduisant la consommation d’énergie. Les jeux et les gros logiciels graphiques de Windows devraient logiquement en profiter.

Cliquer pour agrandir

Au chapitre des compatibilités, notons aussi que Fusion 10 n’a pas peur des disques APFS, le logiciel supportera la mise à jour automnale de Windows 10 ainsi que les distributions Linux Ubuntu 17.04 et Fedora 26. Alors que Parallels joue la carte du grand public et des utilisateurs avancés, Fusion s’oriente plus volontiers vers les développeurs et les pros. Cette version 10 ne fait pas exception, avec une déclinaison Pro qui contient une API REST pour intégrer plus facilement Fusion dans un flux de déploiement et de test.

Fusion 10 Pro contient aussi des fonctions plus spécifiquement destinées à des clients entreprises, pour les admins vSphere, les utilisateurs des fonctions Microsoft Virtualization Based Security, on peut également créer des modules TPM virtuels (Trusted Platform Module) ou encore simuler des limitations (bande passante réduite, perte de paquets, latence…).

Les prix pour Fusion 10 sont de 88,96 € pour une nouvelle licence, ou de 54,95 € pour une mise à niveau. Fusion 10 Pro est lui proposé à 176,95 € au complet, ou 131,95 € la mise à jour.

> Accéder aux commentaires

Test du clavier Craft de Logitech

| 27/09/2017 10:50 | 20

L’utilisateur de Mac entretient une relation particulière avec son clavier, et pour cause : c’est la principale interface de communication avec son ordinateur. Apple remet régulièrement l'ouvrage sur le métier, récemment encore avec un nouveau clavier étendu sans fil, mais on peut préférer une autre crémerie.

Cliquer pour agrandir

Logitech est l'un des spécialistes du genre, avec des claviers offrant souvent plus de polyvalence et de souplesse que ceux d’Apple — ne serait-ce que par leur compatibilité avec macOS, iOS, Windows jusqu'à Android. À l’heure où les environnements de travail sont de plus en plus hétérogènes, avoir sous la main un clavier unique capable de contrôler tous ses appareils est tout autant un soulagement qu’une bonne affaire. Est-ce le cas du Craft ?

Un bon gros clavier

Le Craft est le dernier clavier en date de Logitech. C’est aussi l'un des plus complets et des plus originaux grâce à une molette sur laquelle on reviendra plus en détails, mais commençons par le commencement. Le périphérique se destine très clairement à un usage de bureau, au vu de son poids (960 grammes) et de sa longueur (43 cm) : il sera difficile de s’en servir dans le métro avec son iPad !

Le châssis mêle plutôt habilement le plastique (pour la caisse inférieure avec les touches), à l’aluminium sur la partie supérieure. Des patins antidérapants sont évidemment présents sous le périphérique, dont l’angle d’inclinaison est plus important que celui des Magic Keyboard d’Apple. La finition est de bonne qualité, mais on n’en attendait pas moins pour un produit vendu 200 €.

Cliquer pour agrandir

La batterie du clavier a la bonne idée d’être alimentée par un port USB-C (Logitech fournit un câble USB-A/USB-C). L’autonomie annoncée est d’une semaine, mais cela peut varier en fonction de l’usage que l’on a du rétro-éclairage et de la molette. Dans tous les cas, le Craft préviendra lorsqu’il sera temps de refaire le plein, via un témoin lumineux à droite. Et lorsqu’on n’utilise pas le Craft, il suffit de l’éteindre avec le petit bouton à l’arrière.

Un clavier, c’est d’abord et avant tout… des touches. Beaucoup de touches même sur ce modèle ! En plus de l’habituelle configuration AZERTY et des touches de fonction de rigueur (qui font aussi office de touches de contrôle multimédia et système), le Craft offre un pavé numérique surmonté d’une ra...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Twitter va doubler la taille des tweets

| 27/09/2017 09:15 | 30

Toutes les langues ne se ressemblent pas et on ne peut pas donner la même quantité d’informations avec le même nombre de caractères en anglais ou en chinois. C’est ce constat qui motive Twitter à doubler la taille maximale des tweets, au moins dans certaines langues.

À droite, un tweet de 280 caractères. Cliquer pour agrandir
À droite, un tweet de 280 caractères. Cliquer pour agrandir

Le réseau social a été construit autour de l’idée d’envoyer des messages de 140 caractères. C’était une limite technique, la première version fonctionnant sur des SMS limités à 160 caractères, le message devait tenir dans l’espace restant après identification. Cela fait longtemps que cette limitation technologique a disparu, mais les 140 caractères font partie de l’identité du service et ce maximum a été maintenu jusque-là.

Certains comptes peuvent dès à présent publier des tweets de 280 caractères, le double de la limite précédente. Comme toujours, Twitter expérimente à petite échelle avant de déployer plus largement la fonction. Seuls les utilisateurs de langues européennes, pas aussi concises que le mandarin ou le japonais, sont concernés.

Un même message en anglais, en espagnol et en japonais. Cliquer pour agrandir
Un même message en anglais, en espagnol et en japonais. Cliquer pour agrandir

Pour le moment, ces tweets doublés sont au stade de l’expérimentation, le réseau social attend de voir les retours sur cette nouvelle limite avant de l’officialiser et de la généraliser pour tout le monde. D’ici là, les tweets de 280 caractères s’affichent déjà très bien sur le site et les clients officiels et même dans les clients tiers.

> Accéder aux commentaires

Refurb : Mac mini à 459 €, MacBook Air à 889 €, MacBook Pro 2017 à 1 669 €

| 27/09/2017 07:20 | 4

Pas mal de choix à tous les rayons ce matin dans le refurb que l'on veuille un Mac portable ou non. Les Mac mini démarrent à 459 € avec un modèle de 4 Go/500 Go, deux autres restent juste en deçà des 1 000 € avec le double de mémoire et, soit un SSD soit un disque dur de 1 To.

Dans les portables, les MacBook de juin 2017 sont en nombre à partir de 1 269 €. La génération précédente démarre elle à 1 169 € (lire Test du MacBook 12" 2017 Core i5 à 1,3 GHz).

Beaucoup de MacBook Pro sont disponibles que l'on veuille des 13" ou des 15". Plusieurs générations sont en vente, jusqu'aux modèles les plus récents : les 13" de ce mois de juin 2017 dotés de la barre tactile. Cette famille débute à 1 669 € (c'est 300 € de remise sur le neuf) pour un Core i5 à 3,1 GHz, avec 8 Go de RAM et 256 Go de SSD. Ça grimpe jusqu'à 16 Go et 512 Go voire 1 To de SSD.

Si vous en pincez plutôt pour les MacBook Air il y a quatre configurations (cinq avec un 11" mais autant aller vers les MacBook Retina) avec un premier prix de 889 € mais là, il faudra se résoudre à 128 Go de stockage. Pour 256 Go il faut dépenser 1 099 € et, là aussi, il y a la concurrence des entrées de gamme en MacBook.

> Accéder aux commentaires

macOS High Sierra et iOS 11 imposent l'identification à deux facteurs

| 27/09/2017 07:00 | 49

L'installation d'iOS 11 ou celle macOS High Sierra va automatiquement basculer votre compte Apple ID de l'authentification en deux étapes vers celle à deux facteurs, rappelle cette fiche technique actualisée ces tout derniers jours.

Il est possible que vous ayez déjà opéré ce changement puisque cette option a au moins deux ans, mais elle n'était pas obligatoire. Le type d'identification que l'on utilise (si l'on n'est pas encore passé sur les deux derniers systèmes) est inscrit dans la page de son compte Apple ID, ou dans les réglages iCloud sur macOS et iOS. Il faut au minimum iOS 9 et El Capitan pour en bénéficier, les autres systèmes plus anciens restent sur la méthode en deux étapes.

Ce changement n'a rien de problématique en soi mais il introduit une séquence d'actions différentes du précédent procédé.

Le fonctionnement est détaillé dans cette page de support technique. Pour résumer à grands traits : lorsque vous vous connectez à un service Apple, à un nouveau Mac ou un appareil iOS pour la première fois, vous devez d'abord fournir vos identifiants Apple ID. Ensuite, un message apparaît sur un appareil dit « de confiance » sur lequel vous avez déjà vérifié votre identité par le passé.

Cette alerte indique qu'une personne tente de se connecter à votre compte. Sa géolocalisation est affichée (il est fréquent qu'elle soit d'une précision très relative, comme de vous placer à Paris alors que vous êtes à Lyon, c'est normal explique Apple). Si vous confirmez, un code à 6 chiffres apparaît que vous devez taper sur la machine où vous initiez cette première connexion.

Autre détail, lorsqu'on migre d'un système d'identification à l'autre, contrairement à celle en deux étapes, il n'y a plus besoin de la clé de secours avec celle à deux facteurs. Ce code de 14 chiffres qu'il fallait mettre de côté et qui servait d'ultime recours pour s'identifier.

> Accéder aux commentaires

Nos guides sur iOS 11 et macOS High Sierra en tête des ventes ! Merci !

| 26/09/2017 22:15 | 23

Il n'y a pas que des chefs-d'oeuvre sur l'iBookstore hélas, et le livre numérique est très loin d'être développé en France, mais nous tenions sincèrement à vous remercier pour votre fidélité et votre soutien. À l'heure où nous écrivons ces lignes, le guide de macOS High Sierra (actuellement en précommande) et Toutes les nouveautés d'iOS 11 pour iPhone et iPad sont aux premières places de la boutique d'Apple.

Cliquer pour agrandir

Ces livres représentent de gros sacrifices et un été très studieux de la part de leurs auteurs pour arriver en temps et en heure. Et ce n'est pas toujours chose aisée au vu des changements et des modifications qu'Apple peut apporter au fil des bêtas. Encore une fois merci !

Pour fêter cela, nous avons décidé de laisser pour quelques jours encore le prix de lancement de Toutes les nouveautés d'iOS 11 pour iPhone et iPad à 5,99 €. Il sera vendu un euro de plus d'ici la fin de la semaine.

> Acheter Toutes les nouveautés d'iOS 11 pour iPhone et iPad

> Pré-commander le guide de macOS High Sierra

> Accéder aux commentaires

Pages