L'iPhone 5s, un iPhone Pro

Anthony Nelzin-Santos |

Avant même qu'Apple ne les présente, on savait tout ou presque de l'iPhone 5s et de l'iPhone 5c. La firme de Cupertino a pourtant réussi à surprendre : l'iPhone 5s est une mise à jour moins mineure que prévu, tandis que l'iPhone 5c est moins abordable qu'on aurait pu l'espérer.





L'iPhone 5c n'est pas un iPhone low cost, donc, c'est un nouvel iPhone moins cher — c'est même « le nouvel iPhone, moins cher ». Ce qui fait de l'iPhone 5s son grand frère plus cher et qui peut se passer de publicité car il s'adresse à un public spécifique. Si vous ne l'avez pas déjà fait, lisez attentivement la page de présentation de l'iPhone 5s.



Qui d'autre que les lecteurs de MacGeneration peut comprendre ce que signifie « iOS a été élaboré spécifiquement pour le 64 bits […] A7 prend en charge OpenGL ES version 3.0 » ? Qui d'autre qu'un « geek », quoi que cela veuille dire, peut être véritablement sensible au côté « un peu futuriste » de Touch ID ? Qui d'autre qu'un « phonographe » à la limite de l'obsession se préoccupe de la taille exacte en microns des pixels du capteur de l'iSight ?



On pourrait multiplier les exemples, mais le fait est que ce discours contribue à faire passer l'iPhone 5s pour une sorte d'iPhone Pro. Cela ne signifie pas qu'il s'agit d'un iPhone pour les power users, une catégorie trop vague et un marché trop restreint. C'est un iPhone pour ceux qui ont déjà un smartphone et qui ont un certain pouvoir d'achat, un iPhone qui est autant un outil qu'un marqueur de statut.





Alors que tout le monde (nous y compris) voyait Apple s'adresser directement aux marchés émergents, elle a plutôt misé une partie de sa future croissance sur un pari, celui du haut de gamme. La firme de Cupertino montre là encore sa volonté de verrouiller des marchés qui lui sont déjà acquis et que tout le monde décrit comme saturés, les États-Unis et le Japon en tête, et de solidifier son écosystème au passage. La déclinaison dorée devrait avoir le même effet en Chine par exemple.



L'iPhone 5s « n'est pas seulement une vue sur l'avenir », dit Apple, « mais une inspiration pour l'avenir »… de l'iPhone du moins. Si l'on part du principe que l'iPhone 5c est le nouvel iPhone « par défaut », on peut en quelque sorte voir le surcoût de l'iPhone 5s comme une forme de subvention de la R&D d'Apple, le prix à payer pour bénéficier de nouvelles technologies avec un an « d'avance » sur les autres clients iPhone. Comme le dit l'analyste Horace Dediu, l'iPhone 5s est « une plateforme de développement en forme de produit finalisé. »



Une plateforme d'expérimentation en quelque sorte, dont la marge élevée finance les avancées, là où l'iPhone 5c ne contient que des technologies bien rodées. Une plateforme qui définit ce que sera l'iPhone, et, parce qu'Apple a une force de frappe économique et médiatique sans pareille, ce que sera l'électronique grand-public. À cet égard, Touch ID est particulièrement stratégique.





Comme Siri, c'est une manifestation de l'intérêt d'Apple pour des interfaces homme-machine plus naturelles et plus transparentes — puisque la machine peine à égaler l'homme, c'est l'homme que l'on fait entrer dans la machine par la biométrie. Comme AirDrop, il montre qu'Apple est incontestablement intéressée par la communication sécurisée en champ proche — mais alors que les autres fabricants la font passer par les standards de radio-identification (RFID), Apple travaille plutôt sur son propre système, iBeacons.



Et certains détails de son fonctionnement préfigurent peut-être (on peut rêver) l'arrivée de comptes utilisateurs sur iPad.



Mais l'iPhone, dixit Apple « n'est pas simplement le produit de ce qui est technologiquement possible, mais de ce qui est technologiquement utile. » Alors que Samsung empile les fonctions dans ses smartphones, les utilisateurs les plus avisés qui sont la cible de cet appareil seront-ils capables d'ignorer les détails de la fiche technique de l'iPhone 5s ? Sont-ils vraiment sensibles à la communication d'Apple, qui promeut une « expérience » iPhone ?





Ces questions sont les mêmes que celles qui agitaient les observateurs du Mac il y a quelques années. Apple n'a jamais conçu des produits à la pointe de la technologie, mais elle les a toujours dotés de certaines technologies de pointe. L'iPhone 5s ne fait pas exception : il a pris Samsung à contre-pied par bien des aspects, mais n'a rien de particulièrement impressionnant sur bien d'autres.



Cela suffira-t-il à relancer la croissance de l'iPhone, indépendamment du succès de l'iPhone 5c ? Sinon, Tim Cook a-t-il le sang froid nécessaire pour résister aux attaques de Wall Street et capitaliser sur la marge ? Un échec de cette stratégie pourrait-t-il casser la dynamique de l'écosystème iOS ? Ce trimestre des fêtes étant tout à fait particulier, la réponse à ces questions n'arrivera que dans six mois. Six longs mois.


Tags
avatar puff | 
Attention les wiko ne sont pas mal, mais ne sont pas fait pour durer ds le temps. Mon premier n'a pas tenu 8 mois, le second ne marche plus suite à une mise à jour, depuis plus de tactile, écran plastique pété. Je n'ai tjrs trouvé personne pour me le changer, mais en même temps il ne marche plus donc 180€ à la poubelle si je ne peux pas le faire réparer + les 160€ du premier, faites le compte. C'est sur que je resterai sur un iPhone en tel principal, malgré son prix
avatar pickwick | 
@ErGo_404 oui mais non, le monde ne se résume pas au gout français. les chinois adorent tout ce qui brillent, et l'or en particulier, et c'est vrai dans toute l'Asie. Et pour eux c'est la classe. Tout est relatif et nous on est bien petits pour donner des leçons au milliard de chinois !!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
"un iPhone qui est autant un outil qu'un marqueur de statut." Je ne suis pas certain que c'était l'objectif de jobs...
avatar puff | 
Par contre je suis d'accord que le 5S devrait être en 32go, 64go et 128go pour le même prix, 16 c'est un peu poussé, je croyais que ça allait bouger comme sur le Macbook Air (belle surprise) ben la ils m'ont déçu sur l'espace. Sinon Very Sexy le 5S
avatar patrick86 | 
"mais alors que les autres fabricants la font passer par les standards de radio-identification (RFID)" Le RFID est un TROU de sécurité. Très piratable. Perso, je viens de demander une nouvelle carte bleu pour ne plus avoir le paiement sans contact.
avatar puff | 
Chacun ses gouts, pour moi il est loin d'être or Bling Bling que je déteste. Il est or champagne si tu préfères. Or= bling bling - or Champagne ;-) = Classe ou Sexy. Ce n'est pas pareil, mais ça dépend comment on le voit. Je ne vois rien de bobo la dedans non plus
avatar Bruno de Malaisie | 
@max+intosh C'est pourquoi j'ai acheté un 5 hier. Je ne voulais pas un 5 en plastique et je n'ai pas besoin de 5S. Mon iPhone 4 fonctionne encore parfaitement et fera de mon fils le plus heureux des hommes. Quant à moi, je suis très heureux avec le 5 qui a quand même une autre gueule que le 5C.
avatar rikki finefleur | 
Il est pro car il est en OR , et il va tres bien avec le collier Or de Justin bieber. Pour le reste. Réception téléphonique pas terrible - Pas de double sim (bien utile)- petit écran - autonomie pas terrible. Donc peut beaucoup mieux faire. N'oubliez pas votre chargeur pour être à disposition de vos clients, car il parait qu'il est pro..
avatar AppleLov | 
Ça veut dire que l'iPhone de base au même prix sera plus moche et moins "luxueux"
avatar nayals | 
Analyse très intéressante ! :)
avatar Bigdidou | 
@Anton-Conhart "- Je ne suis pas certain de vouloir fréquenter ces gens là." Moi, je suis certain que non ;)
avatar puff | 
Faut pas tout prendre à la lettre non plus
avatar bugman | 
@ pierrebondurant : Je suis poli, j'ai pas dit "connard" à ce que je sache. Pas la peine de jouer les gros bras (en face de toi cela aurait été de même, je ne suis pas facilement impressionnable (et encore vivant, en passant)). :) Personne n'a parlé d'apps "universelles" pour le moment... qui effectivement en plus du @x2 commencerait à faire beaucoup. J'ai entendu dire que l'App Store choisissait le meilleur format à envoyer (32/64 bits). Sans plus de précision, je ne m'avancerais pas trop. (et effectivement, j'avais mal compris ton commentaire). Bisou.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@freephone J'avais pas osé la faire mais elle passe bien finalement :-D
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pour le modèle OR, je sais déjà que les guetteurs et les dealers de mon quartier vont adorer…
avatar Hideyasu | 
Belle analyse ! & ça reflète la réalité c'est vrai !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Comme l'habit ne fait pas le moine, l'iphone ne fait pas le statut... tout ça est une vue de l'esprit... marketing.
avatar Hari-seldon | 
@JackOne : dsl je vois pas le rapport... si tu achètes une Ferrari t pas oblige de rouler comme un bourrin avec ,surtout quand c est interdit. la y a pas d interdiction... si tu achete une Ferrari juste pour le moteur et le bruit déjà y a un problème dans ton achat en plus dans une ferrari y a pas que le moteur qui compte sinon tu achete une Mc laren f1 ou une diablo et si tu la laisse au garage ca devient de la connerie pure et dur.
avatar BestMBP | 
Apple commençait à se détacher du luxe. Elle tente maintenant d'y revenir pour partie de sa gamme.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Elle est passée où l'envie de mettre des produits Apple dans les mains de Mr Tout le monde ? L'envie qui a fait d'Apple Computer Inc. Apple Inc. tout court. L'envie de conquérir le grand public (quitte à délaisser un peu les pros). L'envie marketing qui a amené au phénomène iPod, dont SJ fut si fier et qu'il a certainement voulu pour l'iPhone et l'iPad ? … Continuer de croire que l'on peut segmenter durablement le marché téléphonique comme le marché automobile c'est pour moi de la folie … Parallèle : Ferrari, BMW, Mercedes, Jaguar et cie, vont tous se ravitailler à la pompe comme les autres, même s'ils ne représentent que 5% (grosso modo) du marché global automobile … Samsung, HTC, Xiaomi etc , ont comme pompe : Android ; vous pensez sincèrement que ne pas vouloir dominer ou au moins y rester incontournable (en "acceptant" de voir sa PDM mondiale diminuer, mm si on reste très présent sur 3 marchés (US/Japon/Europe) permettra la survie de l'écosystème iOS ? Je l'espère, mais j'ai des doutes …
avatar appComV21 | 
@geantvert Et l'iPhone 5C Blanc c'est trop flashi à ton goût ??? N'oublie pas que beaucoup de gens qui ont aimés l'iPhone 3G/3Gs vont, je pense l'adorer notamment pour sa "rondeur" et sa puissance. Cf composant iPhone 5 et donc pas de la merde non plus !! Vous vous plantez tous je pense ! Oui c'est iPhone existe pour fidéliser et ou pour peu seront de nouveau clients. Vous l'avez eu en main pour pouvoir vraiment vous rendre compte ? Oui les ventes commenceront timides, et après l'avoir vu et revu, croyez moi il va se vendre (mais effectivement sans la coque qui est originale mais pas terrible) ... Qui pose les paris ?
avatar appComV21 | 
@Puff +1 Il est vraiment sympa ce "or", oui très classe.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je ne sais pas pour vous mais je pense que le prix de l'iPhone 5C pour les opérateurs doit être assez éloigné du prix nu donné à Mr TT le monde (400$ vs 600$), c'est la seule explication logique que je vois à un tel positionnement risqué :-) On conserve l'image de marque tout en s'assurant des volumes de vente "en gros"/"ventes avec forfait" conséquent et on conserve ainsi ou inverse la chute de PDM …
avatar Anonyme (non vérifié) | 
L'iPhone 5s « n'est pas seulement une vue sur l'avenir », dit Apple, « mais une inspiration pour l'avenir ».. Marrant pour certain, dont moi, il fait déjà parti du passé... mais il ne fait aucun doute que se sera un best seller en volume de vente, par contre en part de marché c'est une autre histoire. Pour ceux qui n'ont pas compris Apple n'a jamais fait dans le populaire, l'iphone est un accident dans ce domaine, le populo n'est pas la cible première, loin de là, d'Apple...
avatar appComV21 | 
@hari-seldon Bravo, très bien résumé, j'adore. Malheureusement il n'y a que les puristes qui peuvent réellement ce rendre compte du travail qu'il y a derrière.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR