Sony (ne) dévoile (pas) la PlayStation 4

La redaction |
Sentant le déclin des consoles de salon poindre, les protagonistes de ce marché tentent d'innover pour garder leur place au chaud dans le salon de monsieur tout le monde. C'est dans cette optique que Sony a levé le voile en partie sur sa prochaine PlayStation 4.



Au cours de la conférence, le constructeur japonais a présenté une nouvelle manette de jeu qui a la particularité d'avoir une surface tactile. Le contrôleur évolue dans la forme en reprenant les courbes du PlayStation Move, l'accessoire de détection de mouvements de Sony. La DualShock 4 comporte une sortie audio mini-jack, un mini haut-parleur ainsi qu'une zone lumineuse dont la couleur (parmi trois différentes) permet à la console d'identifier le joueur via une caméra 3D. Par ce moyen la PS4 pourra évaluer la position des personnes dans la pièce. Cet indicateur lumineux pourra aussi donner des informations aux autres joueurs, par exemple une couleur indiquera un état de santé.



Le PlayStation 4 Eye est la réponse de Sony au Kinect de Microsoft, les trois ans de retard lui offrant de meilleures spécifications. Alors que le Kinect est doté d'une caméra 640 x 480 px avec un champ de vision de 60°, le PS4 Eye embarque deux caméras 1 280 x 800 px avec un champ de vision de 80° : il peut donc théoriquement suivre plus de personnes avec une meilleure précision. Il embarque aussi un ensemble de microphones qui permettront à Sony de rattraper Microsoft sur le terrain de la reconnaissance vocale, mais la prochaine Xbox pourrait aller bien plus loin et laisser Sony sur place dans ce domaine.



Autre nouveauté, le partage de captures et de vidéos de sa progression dans un jeu, au moyen d'un bouton "Share" sur la manette. D'autres personnes connectées à distance sur le PlayStation Network (PSN) pourront suivre vos déplacements, les commenter avec un affichage de leurs propos sur votre écran. La Wii U offre elle aussi la possibilité de chater avec ses amis lors d'une session de jeu. Pour revenir à la PlayStation 4, si vous les y autorisez, vos contacts pourront aussi prendre le contrôle de votre personnage. Ce type de partage alors qu'on est en train de jouer sera assuré par un processeur dédié. S'agissant du partage il sera possible également vers Facebook et Ustream.

Pour faciliter les transferts en ligne vers d'autres joueurs qui regarderont vos déplacements en streaming, ces vidéos seront compressées en temps réel. Un mode "Director" donnera l'occasion de faire quelques manipulations sur ces vidéos.

Sur la manette toujours, la touche de mise en marche permettra de suspendre le jeu en cours pour le reprendre plus tard, tout aussi rapidement. Cette mise en pause sera complétée d'une sauvegarde automatique.



La gestion des téléchargements sera assurée par cette puce secondaire, fonctionnant même avec la console à l'arrêt et l'on pourra démarrer un jeu pour peu que suffisamment de son contenu ait été téléchargé. Parmi les services associés, il y aura un mode de démonstration pour les jeux et une option de notification pour vous avertir lorsqu'un de vos contacts a acheté un titre.

Une annonce importante concerne la stratégie du second écran pour jouer. Là où Nintendo fournit une tablette en standard à ses clients, Sony mise sur la PS Vita pour streamer les jeux. La console portable dont les ventes ne décollent pas pourrait bénéficier d'un regain d'intérêt avec cette fonction baptisée remote play. Interrogé par 01net, Philippe Cardon, président de Sony Computer France, a indiqué que le remote play sera disponible à terme pour tous les jeux. On attend la réplique de Microsoft sur cette stratégie de second écran qui semble inévitable.

Sony n'oublie pas non plus les possesseurs de smartphones et tablettes iOS et Android. Une application baptisée simplement PlayStation App permettra de consulter des éléments d'un jeu, par exemple une carte, sur son deuxième écran. Une approche similaire au Xbox SmartGlass de Microsoft. On pourra aussi acheter des jeux depuis son iPhone. Ces derniers seront alors automatiquement téléchargés sur la console.



La PlayStation 4 embarquera un SoC comprenant 8 cores x86-64 AMD Jaguar, une carte graphique Radeon (1.84 TFLOPS) et 8 Go de RAM GDDR5. On trouvera également un disque dur dont la capacité de stockage n'a pas été annoncée, un lecteur Blu-Ray, des ports Ethernet et USB 3.0, des sorties A/V (HDMI, optical S/PDIF…), du Wi-Fi 802.11 b/g/n ainsi que du Bluetooth 2.1.

La surprise concernant les caractéristiques techniques, c'est que Sony abandonne le processeur Cell, dérivé du PowerPC, pour adopter un plus classique processeur x86-64. Un choix qui pourrait faciliter le développement sur la console. Concernant la solution graphique, si on se réfère aux nombres de TFLOPS, elle serait un peu plus puissante qu'une AMD Radeon HD 7850, une carte graphique milieu de gamme. Il ne s'agirait donc pas, a priori d'un monstre de puissance.

On peut expliquer le choix de Sony de ne pas intégrer des composants trop coûteux par deux raisons. D'une part, le constructeur a sûrement retenu la leçon du lancement de la PlayStation 3 à 499 $, voire 599 $ dans sa version 60 Go, un prix trop élevé qui l'a handicapé pendant un moment. D'autre part, la PlayStation 4 embarquera des technologies de Gaikai, une entreprise achetée par Sony l'année dernière spécialisé dans les jeux en streaming — à l'instar d'OnLive. Le patron de Gaikai a indiqué qu'il sera possible d'essayer n'importe quel jeu avant achat grâce à sa technologie. Le service pourrait être aussi utilisé pour faire fonctionner les anciens jeux Sony, la PS4 n'étant pas rétrocompatible.



L'interface de la PlayStation a été revue en profondeur. Le japonais a également donné quelques informations sur les premiers titres qui seront disponibles. On trouvera notamment Killzone: Shadow Fall, inFamous Second Son, Driveclub, Knack, Destiny, Diablo III, Deep Down et Watch_Dogs. Des annonces qui ne font pas bondir au plafond.



La PlayStation 4 sortira à la fin de l'année 2013. Aucun détail n'a été donné concernant son prix. Mais la performance de Sony aura été de faire une conférence de presse sans présenter l'objet en question. « Il ne faut pas tout montrer d'un coup », explique le patron de Sony Computer France pour justifier cette absence. Si la non-divulgation du prix peut-être compréhensible en raison de la concurrence avec Microsoft — on peut penser que Sony attend le tarif de la prochaine Xbox pour s'ajuster —, l'absence de la console, véritable marqueur d'identité, est plus qu'étrange. À moins que le constructeur réserve des surprises.
Tags
avatar Lesjir | 
Ça n'existe plus le PSN... C'est le SEN maintenant
avatar Anonyme (non vérifié) | 
A quand une keynote Apple en décrivant le nouvel iPhone mais en ne le montrant pas ? Ou va t'on une keynote sans même voir le produit phare présenté !
avatar Mathias10 | 
Il y en a qui ont bf3 (sur ps3) ? Laissez vos PSN je vous rajouterais ^^
avatar Stéphane Moussie | 
@lesjir : Sony continue toujours à utiliser le terme PSN : http://fr.playstation.com/psn/news/
avatar hartgers | 
Je dois admettre cela dit que le système de mise en marche/sauvegarde automatique est un énorme gain. Le fait de passer par un menu racine est énervant, par exemple sur Wii il faut valider 3 ou 4 fois pour simplement accéder au menu principal d'un jeu comme Mario Kart. À la longue, c'est agaçant.
avatar Jean Claude Dusse | 
Et la 8K ? Sans compter la 4K ? Ils vont sortir une console pour encore quasi 10 ans sans même intégrer ces résolutions ?
avatar StevenHuon | 
Sortir une console 4K alors qu'il n'y a aucun contenu et que les TV 4K sont hors de prix, quel intérêt ? Le 4K ça sera pour la prochaine génération.
avatar Damze | 
C'est vrai que je ne vois pas utiliser la fonction partage de stream et de controle ( "wesh kékisfé sur ma parti 2 mass effect lui ?! !) . Pas envie de montrer a mes proches comment je joue, je le fais au debut et encore ;) Peut etre la fonction d'enregistrement peut etre interessante mais bon un boitier d'acquisition c'est pas tres cher.
avatar Damze | 
Ps : j'aime beaucoup la non-retrocompatibilité
avatar Damze | 
* non retrocompatibilité des anciens jeux ps1-2-3 MAIS ils seront disponible a l'achat.... Bon je peux deja faire une croix sur mes parties de Ace Combat 4 en HD...
avatar ActionScript | 
Pour le cloud gaming, les infrastructures internet ne sont pas encore assez développé, beaucoup on une connections qui se limite à 600ko/s... Se qui est déjà trop lent pour un flux HD. Et puisque j'anticipe déjà les c
avatar ActionScript | 
Ce qu'il faut, c'est qu'il y ait plus de Vita vendues. Plus le parc installé sera grand, et plus les éditeurs auront envie de s'en servir. Le cloud gaming, c'est l'avenir ? Je compare le cloud gaming à l'Internet d'il y a quelques années, où l'on ne pouvait pas faire des jeux d'action car ce n'était pas assez rapide, etc. Et les développeurs ont plutôt favorisé les genres de jeux qui pouvaient se permettre d'avoir une forte latence. Le cloud gaming présente le même genre de situation : cela répond à de nombreuses problématiques, mais cela ne fonctionne pas encore aussi bien que ce que l'on voudrait. En attendant, on ne l'utilisera que pour certains types de jeux, plus analytiques... Source : gamekult Il s'agit du pdf Ubisoft
avatar Jean Claude Dusse | 
Je pense que l'avenir des consoles de salon se profile vers 2 types : Soit un abonnement à l'année au service de Nintendo, Microsodt ou sony pou accéder depuis son TV en ligne à des jeux aux qualités discutables. Soit un slot standard intégré dans les téléviseurs, les 3 principaux fabricants s'étant accordés sur un format standard, ils sortiraient ainsi une console au dimensions comparable mais avec chacune leurs spécifications et surtout environnements. Le client achète un téléviseur d'un fabricant partenaire. Et par la suite, il choisit la console qu'il veut, ou plusieurs, il pourra ainsi y jouer simplement en plaçant la console dans le slot. La console s'appuyant pour le traitement graphique sur le TV, pour le réseau sur le TV,et pour le reste sur son propre Processeur. Quant aux supports, toujours physiques mais plus axé sur le on line... Hypothétique bien sûr mais c'est selon moi selon vers quoi on pourrait se diriger...
avatar Jean Claude Dusse | 
@ showbiz787 [21/02/2013 16:35] @StevenHuon [21/02/2013 16:46] Euh ok, mais comme je le pense (peut-être à tort), c'est encore un encore une console qui va durer quasi une dizaine d'année. La 4 K sera déjà bien là. Et la 8 K sera introduite. ET si ça se trouve, comme le pousse les majors, ils passeront directement à la 8 K . Car la 4 K n'a pas de sens, c'est comme le 720 p à l'époque face au 1080...
avatar FMC94 | 
@tonzman59 Normalement elle sera au même prix et ils devraient baisser celui du 3 ... Pour après ne plus le vendre...
avatar Laurent S from Nancy | 
Je suis trop vieux pour ces conneries moi. Je m'éclate plus sur mes émulateurs Megadrive et Super Nes, sans compter la Neo Geo ;)
avatar ActionScript | 
Je ne crois pas du tout à l'intégration de la console dans le téléviseur, il faut placé un combo GPU/CPU Puissant qui néssécite un ventilateur... or on tend vers des télé de plus en plus fine...
avatar Laurent S from Nancy | 
"Je ne crois pas du tout à l'intégration de la console dans le téléviseur" Moi non plus, à mon avis l'avenir passe par le 100 % online, quand les serveurs seront assez puissants pour gérer des jeux très complexes totalement dématérialisés (plus besoin d'une machine en local pour stocker le jeu)
avatar Zooztop | 
Je cite: "Bien bavard après le PlayStation Meeting de la nuit dernière, le président de Sony Worldwide Studios, Shuhei Yoshida, a été interviewé par nos confères d'Engadget et a poursuivi les révélations sur la PlayStation 4. Il a dévoilé qu'en plus de la non-rétrocompatibilité avec les jeux PS1, 2 et 3 en format physique, la nouvelle console de Sony ne permettrait pas de récupérer les achats déjà effectués sur le PlayStation Store." ps3gen.fr ===> On disait d'apple "Faut tout racheter" mais alors la Sony gagne le grand prix du plus grand voleur !
avatar Jean Claude Dusse | 
@actionscript : Pas faux, maos je pense que ce sera un choix entre les deux, soit un TV fin sans console intégrable, soit un TV un peu plus épais...
avatar Jean Claude Dusse | 
@Laurent S from Nancy : Sûrement, mais alors dans tu vois encore plus loin que moi !! Lol
avatar thebustre | 
comme quoi, même les médias se font voir par le non dévoilement de la PS4 ... ça créé le buzz !
avatar thebustre | 
ils sont forts au marketing chez Sony
avatar Stanley Lubrik | 
Avec la Playstation 4 à processeur x86, c'est le retour en masse des camions que Steve Jobs avait fustigé ! De grosses ventes de poids-lourds en perspective.... Bientôt Windows 7 ou 8 sur votre console de jeu favorite... Ou Linux... ou Hacktintosh, qui sait ? Elle est bien bonne ! http://www.minimachines.net/actu/playstation-4-minimachine-4970
avatar Stardustxxx | 
@Laurent S from Nancy J'espere pas le 100% online. Car ca veut dire que les jeux n'évolueront pas beaucoup. Il faut deja l'acces internet qui fonctionne partout avec des vitesse en Gbps... A terme du stream en 4k en 8k ? Sans compter la latence inhérente au streaming. Avec des technos Smartglass de Microsoft ou des casques VR, le processing devra se faire en partie en local pour des raisons de latence.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR