Témoignages : iMac vs Mac mini, le petit ordinateur d'Apple a la cote

Nicolas Furno |
Êtes-vous plutôt iMac ou Mac mini ? La question peut surprendre, mais elle est assez logique : si vous voulez acheter un ordinateur de bureau, Apple ne propose à son catalogue que deux machines, radicalement différentes par leur conception.



L'iMac d'un côté représente "l'ordinateur de bureau dans sa forme la plus avancée" selon le constructeur. Ce tout-en-un qui combine, rappelons-le, un ordinateur complet derrière son écran, a été mis à jour de façon significative avec un nouveau design et une finesse jamais vue sur ses bords. De son côté, le Mac mini est beaucoup moins impressionnant sur le papier, mais il ne manque pas d'arguments. Le Mac le moins cher est tout petit, il consomme beaucoup moins et il est plus souple, comme Apple ne manque pas de le rappeler sur son site.



Deux conceptions radicalement différentes, mais qui se retrouvent à l'usage. Le couple Mac mini + écran n'occupe pas beaucoup plus de place qu'un iMac seul, et les deux ordinateurs peuvent servir à faire la même chose, du moins sur le papier. Pourquoi avoir privilégié l'un plutôt que l'autre, telle était en quelque sorte la question de ce nouvel appel à témoins.

Sur nos forums, ce sujet a rassemblé une centaine de réponses et sur les 80 participants environ, une très nette majorité en faveur du Mac mini se dessine. Même si l'iMac conserve son attrait lié à son design ou sa puissance, le plus petit ordinateur d'Apple semble désormais avoir la cote…



Un iMac sous le feu des critiques



La majeure partie des lecteurs qui ont répondu à notre appel à témoins ont donné un avis tranché sur leur choix. Dans le combat qui oppose iMac et Mac mini, le tout-en-un d'Apple a très nettement perdu la bataille avec moins de 20 témoignages qui se prononcent en sa faveur. À l'inverse, le Mac mini remporte largement plus de la moitié des suffrages, tandis qu'environ 20 % des lecteurs qui ont répondu ne veulent ni l'un, ni l'autre.


Sur ce graphique, les parties en gris clair représentent les indécis qui choisissent une machine, mais avec quelques nuances.



Si on devait résumer en une phrase : mon cœur va à l'iMac, mais ma raison préfère le Mac mini. (Vae)


Le choix d'un iMac est d'abord un choix que vous jugez parfois irrationnel, mais réel : le tout-en-un d'Apple impressionne par son design très élégant. romain31000 le trouve magnifique, RLP2 parle d'un « très bel objet », un avis que partagent même souvent ses détracteurs. Vous louez non seulement son design, mais aussi son ergonomie et le câble unique pour brancher l'ordinateur continue de séduire.


Le Mac mini offre un compromis intéressant et des performances quasi-similaires à l'iMac, mais l'esthétique de l'iMac l'a emporté pour moi ! (Th__72)

Son avantage par rapport au Mac mini est qu'il prend moins de place sur un bureau. Il n'a qu'un seul câble, et si je prenais un Mac mini, il me faudrait en plus un écran, donc j'aurais un écran avec au moins deux câbles (alimentation et source vidéo) et un Mac mini avec un câble également. Esthétiquement l'iMac est plus à même de me combler. (yoshito)




Au-delà des considérations esthétiques, l'argument en faveur de l'iMac qui revient le plus souvent parmi ses fans est sa puissance, meilleure que sur le Mac mini. Apple a choisi des composants d'ordinateurs portables pour tous les éléments, sauf un, le disque dur. Reste que l'ordinateur dispose d'une carte graphique dédiée, ce qui fait toute la différence :


iMac, sans aucune hésitation. J'ai besoin de ressources puissantes, que ce soit pour le travail ou pour les jeux sur bootcamp. (Artek)

Le Mac mini n'est pas assez puissant pour mon utilisation (composition, orchestration musique de film). De plus, les composants graphiques sont inférieurs à ceux de l'iMac, ce qui est très pénalisant pour toute utilisation ludique. (artusbecker)

Certes, le Mac mini a fait un sacré pas dans les performances par rapport à une époque et l'iMac a, quant à lui, tendance à stagner. Mais quand même… rien que la carte graphique de l'iMac a son importance. (ThoTokio)




Les arguments ne manquent pas, mais les critiques pleuvent dans vos témoignages contre cette machine. Son prix est son problème principal pour au moins une dizaine d'entre vous, surtout qu'Apple a augmenté encore le prix de ses machines, comme le note fort justement arturus : « L'iMac est hors de prix : 1350 € l'entrée de gamme, alors qu'il y a à peine deux ans, elle coutait 1099 €. Cette machine est ultra chère pour ce qu'elle offre. »

Une augmentation de tarifs qui a du mal à passer, d'autant que la génération 2012 ne convainc pas. L'absence d'écran Retina n'est pas un problème à vos yeux, le retrait du SuperDrive est plutôt bien accepté, en revanche les bords plus fins sont souvent mal compris :


La finesse du nouveau cadre ne me fait absolument ni chaud ni froid. (iakiak)

Le design ne justifie pas tout, je ne vais pas passer mon temps à contempler les tranches de l'iMac, aussi fins soient-ils. (arturus)

Un écran toujours plus fin pour une machine de bureau c'est débile : il impose des composants qui ne doivent pas chauffer (donc moins performants) uniquement pour l'esthétique ! Et rien n'est réparable… (tequila34)



La forme générale de l'iMac a finalement peu changé depuis 2004…


Sans parler spécifiquement de la nouvelle génération, c'est le concept même d'iMac qui gêne de nombreux lecteurs. Si l'idée du tout-en-un est bonne sur le papier, elle n'est pas sans désagrément, à commencer par son incapacité à évoluer. C'est un point qui gêne plusieurs témoins, surtout en sachant que l'on ne peut même pas ajouter de mémoire vive sur le nouveau 21 pouces.

Autre souci, la fiabilité de cet ordinateur est un point qui pose quelques problèmes, d'autant plus qu'un seul élément défectueux peut remettre en cause tout l'ordinateur dans le cas de l'iMac.


Le concept du tout-en-un de l'iMac est très séduisant, mais je le trouve aussi risqué dans le sens où une panne de l'ordinateur entraîne un changement de l'écran également, et vice-versa. (Vae)


Pis, vous êtes près d'une dizaine à vous plaindre de problèmes récurrents de fiabilité, même s'il faut relativiser en signalant aussi les témoignages selon lesquels tout s'est bien passé. Les pannes évoquées sont malgré tout assez nombreuses : guymauve a été contraint de changer d'iMac suite à la panne de la carte graphique, JP Caillot ou ThePapyGeek font partie de ceux qui ont eu un problème avec l'écran de leurs iMac.


L'iMac à un grand avantage, celui du tout-en-un, mais c'est aussi son plus gros défaut. Que se soit sur mon iMac de 1999 ou l'iMac 2011 de ma mère, les deux sont sujets aux problèmes de chauffe. Ça a fait griller ma carte graphique sur mon vieil iMac et l'iMac de ma mère a l'écran qui jaunit en bas. Et lorsqu'un composant est mort, c'est l'ensemble qui est mort… (SteamEdge)



Des traces grises derrière la vitre de l'iMac, un phénomène qui n'est malheureusement pas si rare (Image : Dirty-Screen)


Les critiques ne s'arrêtent pas là : vous êtes quelques-uns à reprocher à Apple d'imposer un écran brillant sur son tout-en-un, son manque d'ergonomie (l'écran ne peut pas être réglé en hauteur) ou encore le choix trop limité en taille d'écran. vg93179 trouve le 27 pouces trop grand, mais le 21 trop petit et trop limité, tout comme bigfoot54, un médecin qui regrette l'absence de taille intermédiaire pour avoir un écran confortable, mais qui lui permette encore de discuter avec ses patients.



Mac mini : une alternative qui séduit de plus en plus



Alors que l'iMac ne fait pas l'unanimité, c'est le moins que l'on puisse dire, le Mac mini peut compter, parmi nos lecteurs qui ont répondu à cet appel, de nombreux fans. Le petit ordinateur d'Apple a su trouver sa place chez vous, malgré sa puissance en retrait par rapport au tout-en-un.


Lors de la sortie du premier Mac mini, Apple a mis en avant son prix sur la page d'accueil de son site.


L'argument-choc du Mac mini, c'est d'abord son prix. Même si - B'n - le juge « incroyablement haut pour si peu de composants », la majorité indique que ce critère a été décisif dans leur choix. Son prix est beaucoup plus bas de base que celui de l'iMac, même en ajoutant le prix d'un écran, et on peut ainsi le changer beaucoup plus facilement en cas de problème matériel.


Je vais donc investir dans le Mac mini démontable en cas de panne et avec de nombreuses possibilités d'évolution. Si dans trois ans, le Mac est à la ramasse, j'en rachète un autre et garde mon écran. (axiea)


Si son prix est bas, c'est aussi parce que l'on peut ouvrir soi-même et très simplement l'ordinateur pour lui ajouter de la mémoire vive, ou changer le disque dur. Le Mac mini est sans doute le dernier ordinateur grand public d'Apple à s'ouvrir aussi facilement, ce que vous êtes nombreux à saluer dans vos témoignages. Vagrand va plus loin qu'un simple changement de mémoire vive de son côté et entend acheter avec l'ordinateur, mais pas chez Apple, un SSD, de la RAM et un kit pour ajouter un deuxième disque dur. Plus fort encore, JPTK a tout changé, ou presque, dans son ordinateur :


Oui, le Mac mini est increvable, le dernier ordinateur qui, pour moi, a conservé l'esprit Mac. Le mien est de 2006, je gagne ma vie avec et sous Snow Leopard, il est parfaitement réactif avec 3 Go de RAM. D'accord, je l'ai boosté largement et c'est ça qui est génial : j'ai changé le processeur, mis la RAM à fond et encore plus en modifiant l'EFI […] Récemment, j'ai installé un SSD qui, même en SATA 1, a provoqué encore un bond de réactivité conséquent.



Une trappe à enlever et on a accès aux barrettes de mémoire vive.


Cette grande capacité à évoluer s'accompagne d'une fiabilité reconnue par la majorité d'entre vous, à l'image de macinside ou de Kinky qui juge que le Mac mini sera plus facile à revendre. L'absence d'écran intégré est aussi un argument pour beaucoup d'entre vous, ne serait-ce que parce qu'il ne bloque pas tout en cas de panne, comme le relève pimpampoum : « Et en cas de défaillance de l'écran ou de l'unité centrale, c'est beaucoup plus facile à gérer » avec un Mac mini.

Pour d'autres, l'absence d'écran intégré est la garantie d'un choix plus large, et de la possibilité d'opter pour un écran de meilleure qualité que celui d'Apple. Comme d'autres, idrobux a pu choisir un écran mat de 30 pouces, tandis que c'est l'occasion, aussi, de payer moins cher, même si on peut également prendre un écran Apple, pour un prix élevé toutefois.


Le Mac mini n'est pas cher (pour du Mac) si on a déjà un écran et on peut mettre l'écran que l'on veut (mat notamment). (ischiros)

Le Mac mini permet d'installer n'importe quel écran du marché, alors que l'iMac impose son écran, certes de bonne qualité, mais impossible à changer. (6nema)




Reste que si cette liberté de choix est appréciée, elle n'est pas forcément bon marché si on lui adjoint un bon écran. Comme le note à nouveau ischiros, le rapport qualité/prix de l'iMac 27 pouces n'est pas si mauvais et si on ajoute au Mac mini un écran comparable, la facture peut devenir salée : « les bons écrans qui font plus que du Full HD [1920x1080 pixels] coutent un bras, même quand on ne prend pas le modèle d'Apple ». De fait, Dell commercialise un écran 27 pouces doté d'une définition identique à ceux d'Apple (2560 x 1440 pixels) à plus de 900 € (même s'il est actuellement en promotion à 735 €).

Alors, le ticket d'entrée pour un Mac mini avec écran et clavier/souris atteint 1700 € de base, on n'est plus très éloigné des 1879 € demandés par l'iMac 27 pouces qui est en outre bien mieux équipé de base. De plus, seuls les écrans d'Apple offrent un niveau d'intégration parfait et notamment la possibilité de changer la luminosité depuis le clavier. Au total, comme le souligne ce témoignage, le choix doit parfois se faire ailleurs que sur le prix :


Il est hors de question que je prenne un écran qui n'est pas Apple (je souhaite conserver la simplicité avec la webcam, la gestion de la luminosité au clavier…). Du coup, on obtient un Mac mini au même tarif qu'un iMac. Il faut donc choisir entre moins de puissance (carte graphique) et évolutivité. (Iaart)


Si l'on considère que les différences de prix peuvent être négligeables à équipements égaux, le Mac mini est handicapé par son absence de carte graphique. C'est la critique qui revient le plus, du côté des partisans et des opposants à cet ordinateur : heero, lechat666 ou encore vg93179 regrettent cette absence qui n'est toutefois pas rédhibitoire pour tout le monde.


Apple met en avant la carte graphique de son nouveau Mac mini avec un jeu très peu exigeant.


De fait, si vous êtes effectivement nombreux à regretter l'absence de carte graphique dédiée dans le Mac mini, vous êtes encore plus nombreux à trouver que l'ordinateur est suffisamment puissant pour votre usage.


Je n'ai pas besoin de carte vidéo puissante (je ne joue jamais sur mon Mac) […] Les ordinateurs sont devenus largement assez puissants depuis quelques années pour ne plus être à la recherche de la machine ultime pour ne pas subir de ralentissements. (ÉricdeB)

Question puissance, l'iMac est en tête, mais un Mac mini bien configuré et bien équipé n'a pas à rougir face à un iMac (6nema)

Pour ce qui est des différences entre les deux bêtes au niveau des performances : je ne suis pas adepte des jeux vidéo, et je n'utilise pas de logiciels vraiment gourmands pour ce qui est du processeur. […] Donc, pas besoin d'une carte graphique à mémoire dédiée ou d'un processeur extrêmement performant… (mrwipe)


Mieux, le Mac mini conserve des avantages objectifs par rapport à l'iMac, comme une meilleure connectique : Kinky apprécie le port HDMI, pandorama l'entrée audio, mais c'est surtout le maintien du port FireWire 800 qui ressort dans les témoignages. À titre d'exemple, tofssy possède plusieurs disques dur qui utilisent cette norme et il n'entend pas en changer de sitôt. Dans la même idée, le Mac mini est le dernier ordinateur d'Apple à proposer un port infrarouge qui permet de l'utiliser avec une télécommande, une fonction appréciée de deux lecteurs, au moins.


Le Mac mini est désormais mieux équipé en connecteurs que l'iMac qui a perdu en 2012 son port FireWire et son entrée audio.



Le Mac mini a aussi le gros avantage de pouvoir être recyclé discrètement dans d'autres usages (média center dans le salon, par exemple). (danykaffee)


Vous jugez le Mac mini plus polyvalent, avec la possibilité de le reconvertir qui en serveur, qui en média center. La présence d'un port HDMI et de l'infrarouge est essentielle pour cet usage, tandis que n'importe quel modèle est capable de faire un serveur. On l'avait déjà évoqué lors d'un précédent appel à témoins (lire : OS X Server : déceptions professionnelles et découvertes personnelles), le petit ordinateur d'Apple a toutes les qualités nécessaires pour faire un serveur et il est très utilisé à cet effet, autant en (petites) entreprises qu'à la maison.

L'ordinateur est moins gourmand en énergie, mais aussi plus silencieux. Parmi les raisons qui ont poussé christian76 à choisir un Mac mini, on retrouve sa moindre consommation électrique, par écologie. vg93179 salue quant à lui la discrétion de ce Mac, tant par ses dimensions réduites que son silence. « C'est une machine qui ne consomme pas, qui ne chauffe pas, et qui est silencieuse. », résume SteamEdge.



Un dernier argument en faveur du Mac mini nous a, il faut le dire, un peu surpris. Vous êtes près d'une dizaine à expliquer avoir choisi cet ordinateur parce qu'il est… transportable. Malinox justifie son choix par rapport à un portable, à la fois par l'utilisation d'un écran de 27 pouces plus confortable que celui d'un MacBook Pro, même Retina, mais aussi pour son poids. Avec 1,22 kg sur la balance, l'ordinateur est de fait plus léger qu'un MacBook Air 13 pouces et il peut prendre assez peu de place, d'autant qu'il utilise une prise standard. Il n'est pas le seul à mettre en avant cet argument :


Ce qui me tente avec le Mac mini, c'est le fait aussi qu'on puisse le "transporter" d'une maison à l'autre, ou de chez soi vers son lieu de travail, au cas où le budget est serré pour acheter un MacBook Pro… (jujuv71)

Mon utilisation : deux sites d'utilisation (résidence principale et résidence secondaire). […] J'ai alors utilisé un portable, mais je n'avais pas besoin de cette fonctionnalité. J'ai des prises de courant disponibles et des problèmes de batteries à remplacer sont apparus. J'ai fini par trouver la solution : deux écrans et des claviers et souris pour chaque site. Tout cela reste à demeure et est peu onéreux. Je ne transporte que le Mac mini, ce qui est facile à faire. (pimpampoum)



Apple avait-elle pensé que son Mac mini serait utilisé presque comme un ordinateur portable ?


Pour conclure




En 2007, l'iMac avait un super rapport qualité/prix. […] Mais aujourd'hui ça n'évolue plus : l'écran stagne et le reste de la machine paraît facturé du coup beaucoup plus cher.

Donc j'abandonnerai l'iMac. Ma prochaine machine sera un Mac mini. (iakiak)


Comme ce lecteur, vous êtes une quinzaine à être passé de l'iMac au Mac mini, ou à envisager ce changement à l'avenir. Ce chiffre résume bien à lui seul l'état d'esprit de vos témoignages : à en juger à vos avis, le tout-en-un d'Apple n'a plus la cote, du moins plus autant qu'avant. Si l'ordinateur impressionne toujours et fait envie, vous choisissez en majorité le Mac mini, plus raisonnable tant sur les tarifs que sur les performances et la polyvalence.


Pour résumer : esthétiquement, y'a pas photo, l'iMac est magnifique, mais aujourd'hui un Mac mini et une TV 37" semblent être la combinaison parfaite pour moi. (romain31000)

Je suis passé de l'iMac 27" à un Mac mini core i7, les iMac deviennent beaucoup trop chers. Avec mon Mac mini boosté à 16 Go de RAM et un SSD en 2013, j'ai une machine qui tourne très bien déjà pour du traitement photo. Aucun regret ! (TOONS56)


Au vu de ces constats, on comprend pourquoi Apple a choisi de ne pas mettre de puce graphique dédiée dans son Mac mini. La carte graphique plus puissante (et un peu moins de câbles) c'est bien le seul véritable argument qui reste à l'iMac aujourd'hui,…



> Relisez tous les témoignages

avatar domd | 
@joneskind Je vais passer des plombes pour me retrouver au final avec 3 DD ... En plus avec les choix de connectique d'Apple qui me gonflent aussi ! Je ne pourrai plus graver de cd pour mon chargeur de voiture ... Je sais je suis has been ;-) Quand au boulot il me faudra quand meme un graveur externe puisque le monde du travail est aussi has been que moi ...
avatar fghelfi | 
Très intéressante analyse en tout cas ! Bravo au rédacteur ! :-)
avatar xatigrou | 
En même temps, malgré que j'apprécie la liberté d'expression, je trouverais parfaitement normal et justifié qu'on modère le commentaire de nogui [25/11/2012 02:46] . Macgé est vraiment un site très libéral pour les commentaires, on peut dire des trucs insultants, sans rapport avec le sujet (et, soyons honnêtes, joyeusement débiles) et ne pas être modéré.
avatar Florian Innocente | 
@ daito : Merci de confirmer qu'il s'agit d'UN seul SAV. Par ailleurs, il est dit qu'il recevait plus d'iMac que de Mini oui mais combien d'iMac et de Mini écoulés et en circulation. Don voilà, toujours les mêmes inconsistances dans ce genre de propos. Je vais préciser, il s'agissait du SAV de l'enseigne qui avait le plus d'APR en France et qui s'occupait aussi du SAV d'enseignes comme la Fnac. Donc oui, les techniciens pouvaient apprécier de manière générale la fiabilité d'une gamme. Et comme l'a dit Mackie dans sa chronique, le Mac mini était robuste.
avatar daito | 
@innocente Je ne doute pas de la robustesse du MacMini mais pour pouvoir comparer la fiabilité ente deux machines, il faut effectivement connaître ce qui entre en SAV et il faut aussi connaître le nombre de machine en circulation. Par exemple, si 10 iMac et 5 Mini entrent au SAV mais que 100 Mini et 200 iMac sont en circulation alors on a un taux de retour comparable.
avatar JPTK | 
Oui mais bon c'est un peu évident ce que tu dis là. Lis la chronique de Mackie plutôt, il explique aussi que les pannes incombaient le plus souvent à une mauvaise manip de l'utilisateur et non pas de la machine elle même : ******* "À l’époque, on enchaînait les galères techniques sur le matériel Apple : problèmes de condensateurs sur les iMac G5 et les eMac, programme de remplacement des cartes-mères sur l'iBook G3 ou ces capricieux Power Mac G5. Curieusement, avec le petit Twiggy (son nom de code chez Apple) ce fut tout l'inverse : une machine redoutablement fiable. À se demander si l'idée de cette spatule n'est pas venue, forte d'une conviction que cette machine n'aurait jamais, ou presque, à être ouverte. J’entends par fiable un taux de panne mesuré, c'est-à-dire des réparations en SAV essentiellement dues aux utilisateurs. Par exemple suite à un mauvais démontage (merci encore la spatule), du café renversé… Bien sûr, le Mac mini aura ses propres problèmes, mais de nature très classique : disque dur, lecteur optique, etc." ******* Et il en est évidemment de même avec le nouveau mini. http://www.macgeneration.com/unes/voir/131832/chroniques-du-sav-mac-mini-dehors-mais-grand-dedans
avatar lambdachronicles | 
Je suis client mini, l'imac n'en donne pas assez pour le prix. Pour répondre à ceux qui se demandent pourquoi avoir affiné l'imac, je pense immédiatement a une belle économie sur l'aluminium, apple va réduire d'un 1/4 ses couts en alu (2120 dollars la tonne) ce qui est non négligeable sur la marge brute... et avec en plus une augmentation des prix globaux.... je vous laisse entrevoir le gap de rentabilité de la machine.
avatar JPTK | 
Y a pas 1/4 d'alu en moins à mon avis puisque seul les bords sont plus fins, la surface reste inchangée donc je dirais plutôt 1/10 en moins voir plus non ?
avatar joneskind | 
@domd [25/11/2012 08:45] Non, pas 3 DD. Je te conseille d'utiliser 2 DD externes pour tes données de sauvegarde parce que comme aujourd'hui on imprime plus rien, qu'on a tout en dématérialisé, l'enjeu de la sauvegarde de nos données est considérable. Donc 2 DD pour être sûr que si un des DD lâche (ça peut toujours arriver), qu'un cluster tombe en rade et que tu perdes quelques documents importants etc. tu ne perdes jamais rien. Après libre à toi de faire confiance à ton DD. Personnellement, l'idée d'avoir ma vie numérique uniquement gravée sur CD m'empêcherai de dormir. J'ai tellement eu de CD/DVD dont le film réfléchissant se décollait sans raison, de disque rayé et rendu inutilisable à cause d'une petite merde glissée dans le boitier etc, que rien que l'idée ça m'angoisse. En tout cas, si ton argument c'est "je fais devoir me faire chier à tout copier et me trimbaler avec 3 disques durs", je pense que tu peux clairement prendre tes disques et les foutre directement à la poubelle. Parce que dans cinq ans, quand tu ne trouveras plus de lecteur DVD, tu seras bien avancé avec ta pile de CD. Si tu tiens à tes données, tu les sauvegardes et tu les mets à l'abri en étant sur que quoi qu'il arrive tu y auras toujours accès. Des archives ça s'entretient. C'est pas un truc que tu fous au fond d'un placard pour les oublier et te dire un jour "tiens j'avais ça moi ?". Ce n'est que mon point de vue.
avatar kergariou | 
Je ne sais pas si quelqu'un a relevé, mais la surface du mac mini annoncé est "49,67cm2", alors que le côté mesure 20cm. Soit une surface de 20cmx20cm = 400cm2. Je ne sais pas comment ils justifient leur calcul... PS : A titre informatif, 49,67cm2 ferait un côté de 7cm. Vraiment mini, le mac mini...
avatar joneskind | 
@lambdachronicles [25/11/2012 13:43] 1/4 d'alu en moins ? Allons... un peu de sérieux... Rien que sur l'iMac 27" hors pied, en considérant que l'alu a une épaisseur globalement constante on a: 380 "2 pour le dos, 90"2 pour la tranche de l'iMac 2011, 10"2 pour l'iMac 2012, donc le rapport, rien que pour le bloc est de 80/380 soit 1/5. Ajoute la masse du pied qui n'a pas changé et t'es bien en dessous du 1/10 Et puis quoi, 2120$ la tonne d'alu, ça fait 2,120$ le kilo... Même en considérant que l'iMac n'est qu'un gros bloc de 10Kg d'alu, pour une réduction de 1/4 comme tu le dis, ça fait une économie de 5$. Tu crois vraiment qu'Apple justifie son nouveau design par une économie de 5$ de matière première ? C'est pas raisonnable... Par contre, l'iMac est beaucoup moins lourd (1/3 de masse en moins), donc ça se ressent sur la facture de pétrole/kérosène globale pour l'acheminement des machines vers les clients. Pour te donner une idée, on considère qu'il faut 0,0004 litres de kérosène par kilomètre et par kilo de marchandise. Donc pour déplacer un iMac 27" 2011 sur un New York Pékin il fallait 14x11000x0,0004=62 l de kérosène, contre 9,5x11000x0,0004=42 l pour l'iMac 2012. Ça fait donc une économie de 20 litres de kérosène, soit 15$. Ajoute les petits trajets en camion et t'as moyen de négocier une belle ristourne sur le prix du voyage de la machine finie. Mais comme elle est assemblée de pièces qui viennent de partout dans le monde, le bilan global est bien plus important sur la facture.
avatar lambdachronicles | 
@joneskind on a pas la même façon de compter et autant je ne suis pas sérieux comme tu dis autant ta démonstration est sans contestation possible : 5 euros de gains sur 16 000 000 d'unité ca fait la petite somme de 80 millions de dollards dans la poche. Je crois que tu as raison, tu n'est pas chef d'entreprise et c'est pas pour rien mon grand.
avatar joneskind | 
@lambdachronicles [25/11/2012 17:48] "tu n'est pas chef d'entreprise" "mon grand" Qu'en sais-tu ? On se connait ? Déjà, 5$ et pas € c'est dans l'unique hypothèse où le Mac n'est fait QUE d'aluminium, d'un bloc brute. Or tu dois bien savoir que ce n'est pas le cas... Enfin j'ai détaillé une raison significative de l'amincissement des iMacs, ce qui aurait dû te donner une petite indication sur mes compétences en terme d'évaluation des coûts. Désolé de te contredire donc. Maintenant tu avances la somme globale économisée sur l'ensemble de la production. Comme on est dans des volumes considérables, forcément ça fait beaucoup d'argent, sauf qu'un changement de processus de production aussi ça coute une fortune et qu'il faut bien faire le ratio des gains et des pertes qui sont elles aussi considérables, vu le volume globale. Tu as une vision simpliste. Qu'elle est le coût d'un changement de chaine de production d'après toi ? que signifie ce changement dans la durée de fabrication de l'objet ? 10s de plus dans l'ensemble de la chaine et c'est une fortune qui s'envole. Alors t'es bien gentil mais tes 50 cents d'économie de matières premières me font bien rigoler... Note que je n'ai jamais dit que l'économie de matière première réalisée était une quantité négligeable, juste que c'est très loin d'être le premier argument retenu par Apple pour dire "OK on va faire un iMac plus fin" Ou plutôt je ne vois pas Ive dire "Ok j'ai un super plan pour gagner 5$ par machine ! On va virer genre 20% de l'alu ! ouais ! mais pour ça il faut que l'iMac soit plus fin, du coup on va virer le graveur DVD ! Pas con hein ?! Hein Tim ? Dis ?" Au passage, combien ça coûte un graveur DVD ? Ça doit sûrement coûter un peu plus que 5$ tu ne crois pas ?
avatar JPTK | 
joneskind vainqueur par ko ! :-D "Ou plutôt je ne vois pas Ive dire "Ok j'ai un super plan pour gagner 5$ par machine ! On va virer genre 20% de l'alu ! ouais ! mais pour ça il faut que l'iMac soit plus fin, du coup on va virer le graveur DVD ! Pas con hein ?! Hein Tim ? Dis ?"" :-D :-D :-D
avatar UnEtreObjectif (non vérifié) | 
Erreur dans l'article : Les processeurs des iMac sont des modèles de type "bureau" et non pas "portable". Contrairement aux processeurs utilisés dans les Mac mini.
avatar rva1mac | 
Le processeur de l'iMac n'est pas exploité de façon optimale, celui du Mac Mini si. Et puis, la plupart des iMac vieillissent mal lorsqu'on utilisent vraiment ce qu'ils ont dans le ventre. (surtout les écrans qui sont très proches de la source de chaleur)
avatar raphaelmermontagne | 
Le macmini supporte un DD de 3 Terraoctets à votre avis ou 2 maximum ?
avatar rva1mac | 
En interne, c'est 2 x 1To maxi car un disque de 2To a une épaisseur de 15 mm. Le Mac mini n'accepte que des disques de 9,5mm maxi. De toutes façon, mettre un disque de 3To dans un iMac, tout en le remontant sans l'abîmer et sans trace sur l'écran, n'est pas accessible à tous. Et ça prend pas mal de temps pour les autres.
avatar macoupc | 
Pas d'entrée son sur le nouvel iMac !!! J'hallucine. Je suis heureux avec mon mac mini 2011 (avec -petite- carte graphique) !
avatar joneskind | 
@macoupc : Comme sur les MBP, l'entrée son est dans la prise casque. C'est l'OS qui switch entre Mic, Mic stéréo, Line In, Line Out il me semble. j'ai juste un doute sur le Line In.
avatar karayuschij | 
Le Mac Mini sans hésitation, ne serait-ce que pour pouvoir utiliser un écran de mon choix (et pas un miroir…)
avatar domd | 
@ johnskid 3 DD avec Timemachine ;-) je sais qu'il faudra y passer. Dans cinq ans (peut être). Mais en attendant le Tout-en-rien d'Apple me laisse sur ma faim.
avatar misc | 
Au passage, j'ai le Mac Mini 2012 (i7 quad 2.3) et niveau température c'est pas mal. Ou plus tot il souffle peut avec une temperature ambiante a 20 degrés et le CPU a 100% plus d'une heure le ventillo se stabilise a 3000rpm. C'est chaud (CPUA 98 degrés), mais supposé être dans les specs. L'on pourra baisser la température en accélérant le ventillo.
avatar axiea | 
98 degrés, j'hallucine. C'est beaucoup cela !
avatar axiea | 
Cela doit entrainer un Vieillissement prématuré du processeur?
avatar Markstark | 
Pour ma part, j'ai depuis maintenant 15 jours, en ma possession un Mac Mini, I7@2.6Ghz, avec un SSD 256Go et j'ai pris chez Crucial un kit 16Go de Ram.... Je tourne avec 2 écrans 23" Samsung, le tout spécial pour la MAO. Je dois avouer que si je devais refaire ce choix, je le ferai a 200% !!!! Ce petite ordinateur a ce niveau n'a plus rien a envier d'un grand. Certe, je n'ai pas encore vue fonctionner le dernier imac 21,5, mais je pense très honnêtement que pour obtenir la même efficacité, mon Imac m'aurai coûté bien plus cher au final.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR