iPad mini : le meilleur, malgré son écran sans Retina

Nicolas Furno |
L'iPad mini sera disponible dans tous les Apple Store et chez de nombreux autres revendeurs vendredi. En attendant, les tests de cette nouvelle tablette se sont multipliés de l'autre côté de l'Atlantique, de quoi se faire une bonne idée sur le produit. Au total, les bilans sont très positifs : The Verge n'hésite pas à dire qu'il s'agit de la meilleure tablette de sa catégorie, même si elle n'est pas sans défaut. Et comme on le verra, le principal d'entre eux est son écran qui n'est pas Retina…



Un iPad plus petit et plus pratique



L'iPad mini est très différent de l'iPad standard et cela saute aux yeux dès qu'on le voit. Il est logiquement plus petit avec son écran 7,9 pouces, mais ce sont les bords plus fins qui se remarquent en premier. Apple a voulu que sa nouvelle tablette puisse être tenue à une main et il a fallu pour cela réduire le cadre autour de l'écran.



La majorité des tests souligne la réussite d'Apple dans ce domaine. L'iPad est trop lourd et trop gros pour être tenu d'une seule main pendant un moment, mais l'iPad mini se laisse tout à fait porter dans ce cas de figure. Même si, comme le note Engadget, les petites mains auront du mal à le tenir comme sur la première photo de cet article. Tous les testeurs ont salué les bords plus arrondis qui facilitent la prise en main de la tablette. Les contours de ce modèle sont en effet très proches de ceux du nouvel iPod touch, tandis que l'aspect général évoque l'iPhone 5, comme l'écrit The Verge :


En fait, l'iPhone 5 et l'iPad mini ont beaucoup en commun. Ils partagent le même type de boîtier en métal […] avec le même contour chanfreiné et réfléchissant autour de l'écran. La peinture de l'iPad mini est similaire à celle de l'iPhone, mais plus douce et avec, sur le modèle noir, des teintes de bleu et de violet sous une certaine lumière.


La plus grosse différence provient toutefois du poids de l'iPad mini. Avec 308 grammes sur la balance, c'est moins que la moitié du poids de l'iPad 9,7 pouces et c'est aussi plus léger que la majorité de ses concurrents. Comme l'évoque le test de TechCrunch, on retrouve avec ce produit la même impression de finesse presque excessive qu'avec l'iPhone 5 :


La première chose que vous remarquerez est la légèreté de l'iPad mini. L'effet similaire à celui qui survient lorsque l'on tient l'iPhone 5 pour la première fois, même si ce n'est pas aussi déstabilisant.




Cet iPad mini est non seulement plus petit et plus léger, il est aussi plus fin. Plus fin non seulement que l'iPad, mais aussi que l'iPhone 5 : on est en fait au niveau d'un iPod touch et cette finesse impressionne tous les testeurs, sauf peut-être The Verge qui a même jugé cette tablette trop fine ! Pour Cnet, on a affaire à un iPod touch agrandi, plutôt qu'un iPad réduit :


L'iPad mini ressemble vraiment à un grand iPod touch, ce qui est déjà ce que l'on disait en 2010 pour l'iPad. C'est beaucoup plus approprié aujourd'hui.


Remarque intéressante, Daring Fireball note que l'iPad mini avec sa Smart Cover est à peu près aussi épais que l'iPad standard seul. Au quotidien, la différence est nette, selon John Gruber et les autres testeurs.


De manière générale, tous saluent la qualité de fabrication de cette nouvelle tablette. Apple nous a habitués à une réalisation impeccable, mais la différence avec les autres tablettes sur le marché est encore plus impressionnante avec l'iPad mini si l'on en croit tous ces avis. Lors de sa première prise en main, Joshua Topolsky de The Verge avait exprimé son sentiment en disant que les autres tablettes donnaient l'impression de n'être que des jouets en comparaison.

Jim Dalrymple de The Loop a profité de ce test pour essayer d'autres tablettes concurrentes, dont la récente Surface de Microsoft et sa conclusion est sans appel :


La différence est immédiatement très nette. La qualité des autres tablettes est si inférieure à ce qu'Apple produit qu'elles ressemblent à des jouets en plastique entre vos mains. Toutes ces tablettes, toutes, plient quand vous les tenez. Elles sont faites d'éléments en plastique de mauvaise qualité et leurs coques laissent l'impression qu'elles vont casser.


La qualité de fabrication est même meilleure sur cet iPad mini que sur l'iPad traditionnel, selon Daring Fireball :


Le design — cotés chanfreinés, l'arrière moins fuselé et les boutons en métal plutôt qu'en plastique — me semble meilleur, plus élégant, que celui des iPad 3 et 4.




Comme sur les iPhone 5 et les iPod touch de dernière génération, les boutons de l'iPad mini sont construits en métal et non en plastique, comme c'était le cas jusque-là sur les tablettes d'Apple. Le rendu est meilleur et cette tablette fait l'unanimité sur ce point, même si Engadget reproche l'absence d'un troisième bouton qui contrôlerait la lecture, comme sur le nouvel iPod nano.

L'iPad mini ne perd aucun élément important malgré sa taille réduite. On trouve toujours les mêmes boutons (veille, accueil, volume et silencieux ou orientation), une caméra à l'arrière et une autre à l'avant, un port mini-Jack sur le dessus et un connecteur Lightning dessous. À ce propos, Apple a repris les grilles de l'iPhone 5 de part et d'autre de son connecteur et ces grilles cachent des haut-parleurs stéréo, pour la première fois sur un terminal iOS.

The Verge parle d'une bonne qualité sonore, mais ce n'est pas encore la panacée et le constructeur ne livre toujours pas d'écouteurs avec sa tablette, comme le note Engadget. Quant aux caméras, elles font du bon boulot selon ces premiers avis, souvent meilleur que les tablettes concurrentes. Le test du Wall Street Journal évoque quant à lui la qualité des caméras :


J'ai trouvé que les caméras faisaient un très bon travail. J'ai mené plusieurs chats vidéos en utilisant la caméra avant de 1,2 mégapixel et la caméra arrière de 5 mégapixels a produit de très bonnes photos et vidéos






L'écran d'un iPad 2



Si les tests sont unanimes sur la qualité de fabrication de l'iPad mini, ils soulignent tous également l'absence d'écran Retina. Le constat est général : Apple n'a pas intégré ses écrans Retina sans pixels visibles à la tablette, et cela se voit. The Verge pointe du doigt le problème :


Même à l'œil nu, il ne fait aucun doute que cet écran a une moins bonne définition que ses concurrents directs. Les pixels sont visibles, surtout sur les pages web, les livres et en lisant des mails, et ils peuvent être gênants par moment.




L'écran choisi par Apple n'est pas mauvais, la dalle IPS restitue correctement les couleurs et la plaque de verre est collée à l'écran, ce qui donne l'impression d'être en contact direct avec ce que l'on voit. Néanmoins le sentiment persiste : Apple nous avait habitués à mieux, comme l'écrit John Gruber de Daring Fireball :


C'est décevant de revenir à un écran non Retina après avoir utilisé un iPad Retina pendant sept mois. Tous les avantages des écrans Retina apparaissent alors comme des inconvénients. J'adore la taille et la forme de l'iPad mini, mais j'adore aussi l'écran Retina de mon iPad.


Et Joshua Topolsky d'enfoncer le clou : « Depuis qu'Apple est l'entreprise qui nous a habitués à ne plus voir de pixels grâce aux écrans Retina, c'est difficile de revenir en arrière et de ne pas le remarquer. »



Si tous font la remarque concernant l'absence de Retina, la plupart des tests soulignent aussi que ce n'est pas forcément très gênant. Comme le dit très justement Cnet, l'impact de cette absence dépend directement du temps que vous avez passé avec un écran Retina. Si vous n'avez jamais eu d'iPad 3 ou d'iPhone 4 ou plus récent, vous ne devriez pas être trop gênés. Engadget passe très rapidement sur ce point et préfère mettre en avant la qualité de la dalle choisie par Apple, tandis que Daring Fireball explique attendre avec impatience la version Retina, mais note que ce ne sera pas, selon lui, un frein à l'achat pour la majorité des utilisateurs.


L'écran de l'iPad mini n'est pas mauvais. […] Après une semaine d'utilisation comme mon iPad principal, les pixels visibles ne sont plus aussi gênants. L'absence de Retina est la seule et unique doléance que j'ai avec cet iPad mini et c'est un problème qui n'existera que pour ceux qui possèdent l'iPad avec écran Retina.


Apple a choisi de reprendre la résolution de l'iPad 2 pour ce nouveau produit. L'iPad mini affiche ainsi 1024 par 768 pixels sur une surface de 7,9 pouces, ce qui a deux conséquences relevées par ces tests. Toutes les applications iPad sont, d'une part, immédiatement compatibles avec cette nouvelle tablette, les développeurs n'ont aucun travail supplémentaire à fournir. Un avantage indéniable, souligné notamment par TechCrunch :


Le plus gros argument en faveur de l'iPad mini est probablement son écosystème d'applications. Parce que l'iPad mini utilise la même version d'iOS que tous les autres iPad, il peut faire tourner les mêmes applications que n'importe quel autre iPad. Et parce que la résolution est la même, il peut les faire tourner exactement de la même manière.




Le nombre de pixels est le même, mais l'écran de l'iPad mini est plus petit. Comme le relève Engadget, cela signifie d'abord que la densité de pixels est meilleure que sur l'iPad 2, même si c'est léger (163 ppi pour l'iPad mini, contre 132 ppi). De manière plus générale, cela signifie aussi que tous les éléments d'interface sont plus petits, les textes, comme les photos ou les boutons. Pour Cnet, ce n'est pas gênant :


Encore plus impressionnant peut-être, presque toutes les applications iPad que j'ai utilisées semblaient utilisables et confortables avec cet écran plus petit. Les jeux de plateau avec de petits boutons, les applications d'édition, les jeux avec des joysticks virtuels et même le clavier virtuel. C'est la taille d'un livre, mais les applications sont largement les mêmes.


D'autres tests soulèvent malgré tout quelques problèmes pour certaines applications qui nécessiteront une réécriture partielle. Dans l'ensemble, l'expérience utilisateur est très bonne et même parfois supérieures : Cnet et TechCrunch relèvent que ce format est meilleur pour jouer en tenant l'appareil à deux mains (pour un jeu de course par exemple), tandis que SlashGear a fait tester la tablette à un enfant de deux ans, avec succès. Il faut dire qu'au-delà de l'écran, c'est aussi le poids de l'iPad mini qui fait son effet.



L'interface d'iOS 6 est inchangée, mais plus petite, et cela pose problème à certains testeurs pour le clavier. Les avis sont partagés sur ce point : pour John Gruber, la saisie de texte est plus simple en mode portrait que sur un iPad standard, mais moins confortable en mode paysage où les touches semblent trop petites. À l'inverse, Walt Mossberg préfère le clavier en mode paysage et trouve au contraire le mode portrait trop inconfortable. L'avis de Joshua Topolsky rejoint ce dernier, c'est un point qu'il faudra en tout cas tester avec un modèle en main.



Le test de The Loop met en avant le mode portrait, plus utilisé pendant les tests que le mode paysage :


Contrairement à l'iPad 4 que j'utilise le plus souvent en mode paysage, je me suis trouvé quasiment en permanence en mode portrait avec l'iPad mini, même quand je ne suis pas en déplacement. La tablette semble plus naturelle dans cette orientation, tout simplement.


Dans ce mode, les bordures autour de l'écran sont très fines et les doigts ont tendance à se poser sur l'écran pour tenir correctement la tablette. Il n'y a aucun moyen de ne pas le faire selon Jim Dalrymple, cela arrivera, mais ce n'est pas grave. Apple a modifié son système mobile pour pallier l'absence de bordures suffisamment larges sur les côtés et iOS 6 sait détecter si vous voulez effectuer un tap, ou simplement tenir la tablette.



Le système semble fonctionner plutôt bien, même s'il peut poser problème dans certains cas, plutôt dans le sens où un tap n'est pas toujours enregistré, comme l'évoque le test de The Verge :


En contrepartie toutefois, il arrive que le système compense trop et rejette des taps que vous vouliez effectuer — en d'autres termes, que les applications ne réagissent pas toujours correctement. Ce n'était pas un problème énorme, mais cela peut devenir parfois pénible.




Performances



On imagine qu'une mise à jour sera proposée pour corriger ces quelques erreurs de jeunesse liées à l'écran. Le bilan reste tout à fait positif toutefois, tout comme les tests de performances menés par certains testeurs. L'iPad mini n'a droit qu'à la puce A5 de l'iPad 2, en théorie moins puissante que la puce A5X du nouvel iPad sorti au printemps, mais les tests conduits par Engadget montrent des résultats différents.

La tablette se débrouille très bien, souvent légèrement mieux que l'iPad 2 et à des niveaux comparables à l'iPad 3. Le tout nouvel iPad 4 fait mieux, bien mieux, ce qui prouve d'ailleurs le bond en avant de la puce Apple A6 qui équipe aussi l'iPhone 5, mais les performances restent honorables pour une tablette de cette taille.



Mieux, l'autonomie est excellente, la meilleure même pour un iPad. Engadget a obtenu une durée de 12 h 43 avec son test, soit le meilleur résultat pour une tablette, tous modèles confondus. Tous les avis soulignent que l'autonomie n'est pas un problème au quotidien : l'iPad mini se décharge suffisamment lentement pour ne pas trop y penser, même sur plusieurs jours.



Conclusions



En vendant sa tablette à partir de 339 €, Apple savait pertinemment qu'elle n'allait pas attaquer de front les tablettes 7 pouces concurrentes. Tous les tests comparent l'iPad mini à ses principaux concurrents, comme le Nexus 7 de Google ou le Kindle Fire HD, mais à l'heure des bilans, un constat s'impose, comme le résume très bien The Verge :


Il ne semble pas qu'Apple essaie de se battre pour le meilleur prix, mais le constructeur essaie plutôt de mettre la barre un peu plus haute. […] L'iPad mini n'a pas plié le marché de la "tablette la moins chère". Pour le marché de la "meilleure petite tablette" ? C'est fait, considérez-le comme acquis…


Le test de TechCrunch enfonce le clou en ces termes :


Apple n'envisage pas son iPad mini vendu 329 $ face aux tablettes à 199 $. Elle l'envisage comme un iPad 2 beaucoup plus petit et vendu au meilleur prix à ce jour pour un iPad. En d'autres termes, Apple ne cherche pas à entrer dans la compétition des tablettes. Ce n'est pas une tablette. C'est un iPad. Et les gens les adorent.




Faut-il acheter un iPad mini quand on possède déjà un iPad ? Le testeur de The Loop a été le premier surpris quand il s'est aperçu de l'utilité de ce modèle :


Je voulais voir, sans me forcer, comment ce nouvel appareil entrerait dans mon quotidien. Ce que j'ai découvert m'a surpris. J'ai utilisé l'iPad mini plus souvent que mon iPad.


Walt Mossberg de son côté termine son article pour le Wall Street Journal avec ce résumé assez limpide :


Si vous aimez l'iPad, ou que vous en voulez un, mais que vous le trouvez trop grand ou lourd, l'iPad mini est la solution parfaite.


La plupart des tests sont très positifs, Tim Stevens pour Engadget en fait même la meilleure tablette d'Apple à ce jour, malgré son écran donc :


Ce n'est pas qu'une tablette Apple low-cost. Ce n'est pas non plus qu'un iPad plus petit. C'est, à bien des égards, la meilleure tablette d'Apple à ce jour, un appareil très bien construit qui surprend par sa finesse, sa légèreté et son autonomie phénoménale.




Daring Fireball regrette toujours l'absence d'écran Retina, mais John Gruber va tout de même opter pour cette nouvelle tablette, plus pratique. La conclusion de Cnet est également plus mesurée :


Si l'iPad mini avait un écran Retina, une puce A6 et des prix légèrement inférieurs, ce serait le produit Apple de l'année. Même sans cela, il reste très intéressant. […] Je ne sais pas exactement à qui s'adresse cet iPad mini. […] L'iPad mini n'est probablement pas pour tout le monde, et c'est exactement son objectif. Comme l'iPod touch et l'iPod nano, c'est une autre catégorie, pour un autre groupe. Je dirai ceci : quand vous le verrez, vous aurez envie de l'acheter. Rappelez-vous seulement que vous n'en avez peut-être pas besoin.


Malgré l'absence du Retina, une critique récurrente dans ses propos, John Gruber prend les paris et se mouille :


À mon avis, on retrouve le phénomène de l'iPod et de l'iPod mini, en 2004 : l'iPad standard va continuer à très bien se vendre, mais le mini va devenir le modèle qui se vendra le mieux.


En attendant la sortie vendredi, patientez en regardant ces quelques photos envoyées par l'un de nos lecteurs. Chanceux, il a reçu son iPad mini flambant neuf aujourd'hui ! (lire : Exclu : déballage d'un iPad mini)


Tags
avatar eastsider | 
Exemple il joue a asphalt 7 et recois un imessage bin ca scrolle leger c est rien mais ca montre la diff
avatar eastsider | 
6 icônes sur le docks...!!!..!!!
avatar BLM | 
@manustyle: «Bof, ne gérant pas le Flash, je vais me tourner plutot vers une Nexus 7» Il va falloir revoir l'argumentaire ! Google ne supporte plus non plus le Flash (ds les dernières versions d'Android)…

Pages

CONNEXION UTILISATEUR