Critiques et questions autour du campus d'Apple

Florian Innocente |
http://static.macg.co/img/2011/8/vueoutside-20110815-094005.jpg

« Une proposition [architecturale] rétrograde, qui rappelle celle du Pentagone en 1943 ainsi que l'architecture des entreprises de banlieue dans les années 1960/1970 », le critique en architecture du Los Angeles Times, Christopher Hawthorne, porte un regard assez sévère sur Campus 2, le projet d'Apple dévoilé début juin par Steve Jobs devant le conseil municipal de Cupertino.

À titre d'anecdote, il s'étonne de l'absence de question de la part du conseil sur l'architecte choisi pour ce projet. Alors que d'autres se seraient vantés d'avoir engagé une célébrité - Norman Foster, dans le cas présent - Steve Jobs n'a donné aucun nom. Encore aujourd'hui le service de communication d'Apple ne répond pas à cette question. Alors que le nom de l'agence de Foster s'étale en toutes lettres sur les plans du campus publiés à la mi-août (lire Nouvelle visite du futur campus d'Apple).

Hawthorne relève surtout cette contradiction entre la volonté affirmée d'un campus "vert" et la dépendance à l'automobile qu'il entretient par son éloignement du coeur de la cité. Pour appuyer son propose, Hawthorne cite les travaux à paraître de Louise Mozingo, professeure en architecture qui parle d'un « capitalisme pastoral » né dans l'après-guerre. Alors que les entreprises prospéraient et se développaient à un échelon mondial, elles s'éloignaient de la ville pour se réfugier le cadre plus discret et bucolique des banlieues. En tournant le dos à la ville, ces entreprises se « désengagent de l'espace urbain ».

Pour montrer qu'Apple suit un sillon tracé par d'autres, Christopher Hawthorne donne l'exemple du quartier général du laboratoire pharmaceutique Merck, construit en 1990. Pas d'anneau, mais un hexagone posé en pleine nature sur la côte est des États-Unis.

mercjcampus


Une distance géographique qui empêche toute possibilité de créer des zones de population plus denses et par là de permettre la création et le développement d'un système de transport public, poursuit l'article.

« Mozingo résume son propos avec une critique détaillée de la mentalité que ce type d'architecture d'entreprise semble promouvoir. "Si tout ce que vous voyez pendant votre journée de travail ce sont vos collègues, si tout ce que vous apercevez depuis votre fenêtre c'est le périmètre vert soigneusement entretenu de votre propriété," écrit-elle, et que vous allez et venez de votre travail dans le cocon de votre véhicule privé, "la notion d'une responsabilité partagée dans l'espace de transport collectif devient, de manière prévisible, assez lointaine" » écrit le critique du Los Angeles Times.


http://static.macg.co/img/2011/8/greenland-20110815-094357.jpg

Ce point précis du transport des salariés d'Apple a été évoqué lors d'une réunion publique de la mairie de Cupertino, raconte le San Jose Mercury News. Un représentant d'Apple est venu y présenter les détails du projet sous l'angle de son impact environnemental. À cette occasion quelques habitants ont fait part de leur inquiétude de voir une augmentation des embouteillages.

Certains ont suggéré de créer une sortie "Apple" sur l'Intersate 280 déjà congestionnée, et d'autres se sont émus d'un possible afflux de simples curieux « Nous sommes aussi préoccupés par l'accès public à ce qui sera le Taj Mahal de Cupertino, avec des gens venant des quatre coins du monde pour le visiter ». La gêne et le bruit occasionnés par les trois ans de travaux nécessaires ont été évoqués.

La présence de ces quelque 13 000 salariés d'Apple a suscité des questions sur les places de parking nécessaires dans les environs, les besoins en places d'hôtels pour les clients et visiteurs d'Apple, les écoles qui auront peut-être besoin d'être agrandies pour accueillir les enfants des familles venant s'installer. « Nous aurons peut-être besoin d'une aide financière d'Apple » a suggéré un habitant.

À l'inverse, d'autres ont souligné que le bénéfice économique pour la ville que peut générer ce projet vaut bien les désagréments qu'il peut entraîner. Si les différentes étapes de présentation et de validation se déroulent comme prévu, les travaux de Campus 2 démarreront fin 2012. Et l'on parle déjà d'un Campus 3…

Sur le même sujet :
- "Campus 3" est déjà dans les projets d'Apple
- Steve Jobs : un campus et des arbres déjà en 1983

Tags
avatar Terence993 | 
"Alors que les entreprises prospéraient et se développaient à un échelon mondial, elles s'éloignaient de la ville pour se réfugier le cadre plus discret et bucolique des banlieues." Autant le dire directement, c' est pour être dans le plus grand secret.
avatar quiky | 
non ces critiques sont fondées c'est tout sauf un projet durable, c'est un campus éloigné de la ville, sans système de transport collectif et qui va manger un foncier très important. Bonjour les flux journaliers de voitures, quand on se dit favorable à l'environnement dans sa communication on essaye de l'appliquer à son siège quand même. ;) là où dans certaines villes ont essaye de recycler des friches urbaines (genre ile seguin à paris) là on va manger un maximum d'espace en pleine nature.
avatar tempest | 
Il faut surtout y voir (enfin) la réalisation en terme architectural de la mythique adresse d'Apple : 1 infinite loop… De plus quand vous voulez loger plusieurs milliers de salariés à part un cube il n'y a pas 36 solutions architecturale. Ce ring à de plus le mérite de ne pas monter très haut et donc de relativement bien s'intégrer dans le paysage et la verdure. Après pour ce qui est des transports, Apple à des navettes pour ses employés au départ de San Francisco et de pas mal de petites villes de la vallée. De plus la notion de déplacement au Etats-Unis n'a rien de commun avec celle que nous connaissons en France. Ici faire un trip de 1000km relève du départ en congé là bas cela peut se faire dans la journée pour un weekend… les distances n'ont rien de commun. En France une petite journée suffit à traverser le pays. Là bas on peut parler en semaine. En voiture s'entend. Donc ce n'est pas du tout comparable.
avatar toniof | 
"A l'heure où la ville générique tend vers une mixité programmatique franche qui donne des architectures au fonctionnement hybride et par là même une certaine richesse et diversité, le projet présenté ici est symboliquement (le ring) et physiquement complètement autiste." Ce genre de discours me fait un peu flipper avec des phrases hyper intellectuelles (au sens négatif du terme) qui permet à son auteur d'affirmer son appartenance à une caste plus élevée et "cultivée" que les ignorants ne peuvent comprendre. ça donne souvent des projets architecturaux très "réfléchis" mais complètement abjectes d'un point de vue humain justement (grandes tours des cités, projets Lecobusier) dont on connait l'aspect positif aujourd'hui sur nos villes. @Avenger : ""À l'inverse, d'autres ont souligné que le bénéfice économique pour la ville que peut générer ce projet vaut bien les désagréments qu'il peut entraîner." A croire qu'il faut toujours tout accepter dès qu'il existe des retombées financières potentielles. Mentalité qu'il faudrait commencer à changer pour autre chose de plus humain." Ce serait pas mal d'avoir dans ce genre d'affirmation quelques arguments pour appuyer ces propos. Visiblement on parle de désagrément routier uniquement. Ben oui, si une entreprise embauche du monde, il faut que ce monde puisse venir travailler (c'est dingue ça). Ensuite cette entreprise à besoin d'une grande surface au sol, il faut un terrain pour ça (dingue encore). ensuite elle a un besoin vital de protéger son travail en permanence et elle imagine un anneaux entouré de verdure (complètement fou comme idée ça). On peut aussi éventuellement parler des aspects positifs : Du monde va travailler ici, toucher un salaire et pouvoir subvenir à ses besoins primaires secondaires tertiaires etc...Acheter une voiture, un logement, éduquer ses enfants, payer ses impôts et faire vivre à contour un petit paquet de monde. Alors aller cracher là dessus avec une absence totale de responsabilité...
avatar baba3 | 
Sur le cote architecturale chacun ses gouts, par contre sur la contradiction du vert et la dépendance a la voiture se quelle dit est vrai, la zone de création empêche totalement un accès au transport en commun et il est vrai que cette idée de retour a la nature pour les entreprises même si elle est discipliner, est une idée typiquement americaine, en Californie principalement cette idée est très puissante et a modèlé les villes, la voiture en Californie est le seul mode transport il suffit de voir los angeles. Par contre je pense pas qu'on puisse en vouloir a steve jobs le concept des edge city est un concept développe au us ds les 60's ce phénomène est un phénomène culturel américain les ville compact avec un centre ville ou il y a les entreprise les commerce les divertissement tout cela mélangé avec des habitations est une idée européenne et non américaine les seul ville américaine avec un style européen sont new york est quel que autre ville de la cote est. Par contre avec la montée du prix du pétrole les ville risque d'avoir des problèmes.
avatar Silverscreen | 
Une partie des critiques est fondée mais il me semble que le campus est déjà en pleine ville ( ancien campus HP) et de toutes façons, je vois mal comment placer un campus de 13000 employés en plein centre-ville... Si c'est pour remplacer ce projet par une tour sans parc sur 10 niveaux de parking pour éviter l'isolement, je ne suis pas sûr que les employés et les habitant y soient gagnants... Sinon, oui la forme architecturale est bateau. Reste que façade en verre + cabinet Foster, ça peut aussi avoir d'autres qualités impressionnantes au-delà de la forme générale. Après tout, le viaduc de Millau a bien la forme d'un pont...
avatar bigham | 
@ Intramuros La critique formulée par le "critique" est assez peu pertinente quand on connaît la géographie des lieux : 1. Comme l'a souligné Steve Jobs lors de sa première présentation (il y a 2-3 ans), il est difficile de trouver des terrains à Cupertino. Un petit tour sur Google maps le montre assez rapidement. Pour rappel les espaces verts qui semblent libre à l'Ouest s'appellent des montagnes. 2. Pour ce campus, j'ai un peu du mal à voir comment il peut être plus proche du centre ville : . Si quelqu'un arrive à me situer le centre ville d'une ville américaine comme Cupertino, je suis preneur. . Des maisons individuelles sont collés au futur campus (idem avec le campus existant). . Vu la densité des constructions dans la zone, le futur campus est proche de tout : parcs, écoles, hôpitaux, centres commerciaux. 3. Comme on ne sait pas où la majorité des employés de la zone "Santa Clara" habite, je vois mal comment on pourrait se plaindre que leur lieu de travail est loin de leurs domiciles. Il y a à ma connaissance un bon nombre d'employés Apple qui résident à San Francisco (45 minutes quand ca circule bien). Il y a aussi des gens qui sont du côté de Santa Cruz ou même il paraîtrait que l'ex-CEO est à Palo Alto. Bref, ils sont dispatchés partout, et c'est bien leur droit. 4. Si vous voulez un site actuel, qui a une forme d'anneau et qui est vraiment loin du centre des villes, je vous offre le Synchrotron soleil du CEA à Saclay. Facile à trouver sur Google maps : Route de Belle Image 91190 Saint-Aubin Et pour finir, ce n'est pas un parc à thèmes ou un centre commercial qu'Apple souhaite construire, ce sont des bureaux. Donc avec un accès limité.
avatar marvelous | 
"A l'heure où la ville générique tend vers une mixité programmatique franche qui donne des architectures au fonctionnement hybride" Certes, j'imagine le concept de mixité programmatique (le choix du mot s'impose ici) proposé à SJ. De un on rase la moitié de Cupertino pour recréer un environnement hybride (on oublie) de deux on propose cette composition hybride dans un nouveau concept architectural du campus ... on pourrait y héberger des institutions pour sourds et aveugles. (maj) pardon, pour mal-entendant, mal-voyant et mal-comprenant
avatar toniof | 
...alors aller demander à Apple de participer en plus financièrement à l'effort d'infrastructure, je trouve ça complètement dingue. Ou sont la responsabilité individuelle et la conscience collective. On imagine bien Apple venir s'installer sur le plateau Saclay par exemple et lui demander de participer à l'infrastructure environnante (on marche sur la tête). En plus le fait qu'une entreprise se mette un peu à l'écart peu permettre d'urbaniser les alentours et décongestionner les grosses agglomérations. Pour finir, ce campus sera vaste avec beaucoup d'équipement à l'intérieur pour satisfaire aux besoins des salariés. Et s'il ne sont pas contents, libre à eux d'aller chez HP ou ailleurs, il auront aussi des murs autour d'eux, des boulangerie à l'angle des deux rues qui passent en bas et une salle de sport à côté, faute arrêter ce genre de débat stérile. Une fois sorti du campus rien n'empêche Mr X d'aller au ciné, de faire une balade en vélo, d'aller au bord de la mer... Il serait temps que les entreprises françaises imaginent l'espace de cette manière avec comme idée forte que quand le salarié se trouve bien il bosse bien, et quand il est heureux il rend son entourage heureux et qu'il s'agit d'une boucle vertueuse positive pour tout le monde (patrons et actionnaires inclus).
avatar thierry61 | 
"on va manger un maximum d'espace en pleine nature". En fait, il s'agit de réutiliser un ancien site (celui de HP) perdu en plein milieu d'une vaste zone industrielle. Ce nouveau bâtiment ne sera pas plus éloigné de la ville que ne l'étaient les blocs de l'ancien campus HP auparavant... Quant à parler "d'architecture autiste"... En quoi ce projet serait plus "autiste" que tous ces austères et ultra-standardisés aménagements de zones industrielles et de services ? (un parking, un cube de béton, un parking, un cube de préfab', un parking un..... ).
avatar naas | 
Ce qui me choque vraiment c'est le manque d'originalité du bâtiment: pourquoi ne pas créer une domus, un square couvert central qui permet les échanges, la place centrale devient le théâtre de groupe de travail temporaires ou regroupés par projets, sous un dôme transparent (Reste à régler le problème du bruit de la pluie sur le verre). Pour la hauteur du bâtiment, il y a des réglementations assez strictes en place et je me doute que ce sont celles ci associées au surcout d'un construction en hauteur qui déterminent la hauteur finale du projet. Les moyens de transport sont un problème quelque soit la forme du bâtiment, faux problème, la il s'agit bien du bâtiment en lui même qui fait débat. Les grands projets arabes ou asiatiques ont une contrainte de place, et c'est donc la course à la hauteur qui pilote le projet "j'ai la plus grosse.... tour" Bon apple n'ayant pas ces objectifs et contraintes, il est intéressant de savoir les raisons qui ont poussé apple à choisir un cercle. j'avoue ne pas savoir. Il est sur que toute boite de cette taille fait un joli bâtiment et puis l'entoure de route d'accès pour les camions de pompier, quai de livraison et employés, transformant le plus joli des projets en un énième cube + voitures. Mettre les voitures dessous est une idée, mais on ne travaille pas dans les voitures ! Je suis curieux de savoir comment les utilités vont être distribuées, une station tous les 120 degrés aussi ? Et pour les extensions futures cela va etre chaud, un bâtiment à peine construit et déjà fermé, impossible d'étendre en hauteur, idem en facade et en dessous, et comme il n'y a pas de début et de fin, macache ! bref il n'a pas vraiment tord notre architecte critique.
avatar USB09 | 
@naas Il est vrai que les boites de chaussure font mieux rêver.
avatar naas | 
Voila le type de bureaux que l'on peux faire avec un tube http://inhabitat.com/incredible-glass-office-gives-employees-a-bugs-eye-view-of-the-forest-floor/selgas-cano-office-iwan-baan8/
avatar nico31370 | 
Marrant dès que l'on parle d'architecture ou de design il y a des gars pour descendre de vélo et se regarder pédaler...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@quiky, "là où dans certaines villes ont essaye de recycler des friches urbaines (genre ile seguin à paris) là on va manger un maximum d'espace en pleine nature" Pardon, mais tu as raté un épisode. L'emplacement ou doit être édifié "le Ring" ou tout autre appelation, se trouvais être auparavant occupé par HP et n'était, sauf erreur de ma part, que des building et des parking sur la quasi totalité de la surface, donc ce n'est pas un espace de nature qui va être modifié, abîmé, et Apple apporte plus du doublement de la surface arborée sur ce site. D'autre part, pourquoi se pose-t-on les questions, de la (non)proximité avec la ville, de l'absence de transport en commun, le problème du nombre de voiture qui y viendront, seulement aujourd'hui. Encore une fois : HP y était et ne soulevait alors pas ces problèmes ? Enfin , au vue des images satellite, il semble que cette zone soit dèjà très largement occupée par bon nombre de société (donc voitures). Peut-être que la ville devrai se poser la question du développement de son réseau de transport en commun maintenant.
avatar Horst | 
Bonjour, Il me semble que Apple à fait un choix, si Cupertino n'en veut pas il suffit à Apple de s'installer sur un autre site, je suis persuadé que la société serait accueillie à bras ouverts dans bon nombre de villes aux Etats Unis. Cordialement. Horst.
avatar chronos790 | 
@quiky Peux tu m'expliquer comment ce campus peut être en dehors de la ville, alors qu'il est situé DANS la ville de Cupertino ? @naas Ce n'est pas par ce qu'un bâtiment est rond que ses couloirs seront forcément longs, interminables, et qu'isl en feront tout le tour. Rien n'empêche de créer des modules cloisonnées à l'intérieur de celui ci, qui ne seront accéssible que depuis une seule et unique entrée, qui ne sera pas l'entrée principale. Rien n'empêche non plus de faire à l'intérieur du batiment, un module sur plusieurs étages (département OSX par exemple) qui ne communiquerait pas avec le reste de l'immeuble en ce qui concerne les déplacements. Ce n'est pas par ce que le campus sera rond, que tout communiquera au saint de celui ci. La surface d'un bâtiment, quel que soit sa forme, est très modulable. C'est comme si vous disiez que sous prétexte que le campus sera ronds, il n'y aura aucuns angles droits à l'intérieur de celui ci... Il ne faut pas rester bloqué sur sa forme extérieur. Celle ci n'indique en rien la gestion de son espace interne.
avatar domshovel | 
dingue comme subitement des amateurs d'informatique, des geeks et fans d'Apple sont aussi de fabuleux critiques en architecture.... je suis sur le Q !!! :)
avatar GerFaut | 
Toujours se méfier du verbiage des architectes et autres critiques. Ils adorent se prendre pour des intellectuels. C'est leur fantasme. Le problème est que leurs élucubrations sont à mille lieues des fondamentaux de l'architecture dont en général ils excluent les utilisateurs : faire beau et pratique, bref agréable à vivre. Je le trouve très bien cet anneau et en plus il est cohérent avec l'Infinite loop dont il est le pendant. Je soupçonne d'ailleurs Steve Jobs de l'avoir imposé comme forme de base. Et je préfère travailler dans un cadre verdoyant plutôt que dans un immeuble en plein centre ville pollué. Et où mettre 13 000 employés en ville ?
avatar Switcher | 
Je m'attends très prochainement à ce que l'on qualifie ce campus de [i]fascisant, Orwellien, sectaire[/i], voire [i]pétainiste[/i] (pour les Français) - demandez le programme… Et ce n'est que le début.
avatar Almux | 
C'est toute la vision des architectes urbains: ce qu'ils veulent, c'est une mégapole des-individualisée, où les immeubles peuvent s'emboîter comme des Legos. L'anneau, c'est trop personnel, trop impossible à absorber dans un tout (bien mélangé et digéré)... Il y a, de par le monde, une quantité phénoménale de ces tr..d..s d'architectes-là! :( @domshovel Ce n'est pas parce qu'on est amateur d'informatique, que l'on est pas familier du domaine du bâtiment!
avatar hok | 
Cette critique n'a aucun sens, le nouveau campus est situé dans le meme type d'endroit à 1,5 km de leur campus actuel. Et quel scandale qu'une boite pense à ses employés en proposant un cadre agréable, boisée, dans la nature, plutot qu'une brique au milieu d'une ville bruyante.
avatar xatigrou | 
Les critiques sont payés pour critiquer et sont d'autant mieux payés qu'ils critiquent. Voilà. Mais dans le fond, tout le monde se fiche pas mal de ce qu'ils disent et c'est très bien comme ça.
avatar m4rk33 | 
@Bigham Fort mauvais exemple que le SOLEIL. Il n'est pas conçu comme un site de 13000 personnes mais 350 et la majeure partie de la surface occupée l'est par les équipements et non les bureaux.
avatar FreddyF | 
Il veut qu'Apple fasse quoi ? Remplacer le parking par des chambres d'hôtel ?
avatar Dodi12 | 
Cet écolo m'emmerde sincèrement avec ses transports en commun. Je sais pas pour vous mais quand j'étais gosse j'étais impatient de pouvoir conduire alors quand tu grandis enfin et qu'on te balance une carte imagin'r y'a franchement de quoi faire la gueule ! Surtout si entre temps t'as bien subit les transports en commun, tu sais pourquoi tu fais la gueule ! Franchement je préfère 1000 fois être isolé dans ma voiture c'est 1000 fois plus humain..
avatar sams | 
Le projet est un fake. Il y a des fenêtres au bâtiment.
avatar jetgroove | 
On ne parle pas de l'aspect sécuritaire et de la discrétion que recherche sans doute Apple. La comparaison avec le Pentagone ne doit pas être prise à la légère : le bunker Apple se doit d'être hermétique au monde extérieur (aux journalistes/blogueurs/fans/concurrents). J'ai des craintes sur la façon de gérer les libertés individuelles sur ce campus, on dirait presque une jolie prison...un Alcatraz dans la prairie.
avatar naas | 
Pour les fenêtres, la plupart sont fixes et ne peuvent s'ouvrir, pour les autres il y a des capteurs "intrusion" qui permettent de savoir ce qui se passe, couplés à des détecteurs de présence en interne et des caméra, c'est très rapide de savoir ce qui se passe.
avatar fosterj | 
@bigham 4
avatar naas | 
@ chronos790 oui je comprends bien le coté modulaire, ce qui me dérange c'est la communication transversale, elle est inexistante, si je suis assis dans un cercle comme celui ci, je ne peux même pas voir mon voisin d'en face a 180 degrés :-(
avatar notasa | 
C'est beau comme le Stade de France. C'est dire. @Dodi12 Je vais être de mauvaise foi. Les petits garçons on les fait rêver avec des petites voitures, et les petites filles on les fait rêver avec une dinette. ET à l'âge adulte les petits garçons achètent des voitures, et les petites filles font la cuisine et la vaisselle. Tu as raison, l'isolement est 1 000, a vue de nez, fois plus humain.
avatar toniof | 
@jetgroove Rien n'oblige personne à aller bosser là bas. Tout le monde connait les règles au départ. ...contrairement à Alcatraz...Vive les amalgames !
avatar Almux | 
@jetgroove Les fusils laser moyenne-portée sont dissimulés dans les montants de la structure du bâtiment. Par contrat, tout employé se voit greffé une puce d'identification. Si le moindre d'entre eux (mais c'est aussi valable pour un groupe de plusieurs milliers de personnes) veux quitter les lieux sans autorisation, sa tête est réduite à un moignon bouilli, en une fraction de seconde (chez Apple, on est pour le bien-être et donc, contre la souffrance!). @naas Les fenêtres ne peuvent s'ouvrir (comme pour tous les immeubles de grandes compagnies), pour éviter la chute d'employés. Soit les désespérés qui se jettent dans le vide volontairement, soit ceux qui auront trop déçu leur responsable de secteur et risquent la défenestration (appelé aussi "syndrome de l'Edit de Nantes").
avatar toniof | 
:D, très drôle
avatar Dodi12 | 
@notasa Mdr ! Ça c'est ton point de vue hein ! Moi à Paris je vois autant de femmes en 4x4 que d'hommes en poussette.. Quand on vit dans une ville on est rarement seul, j'adore ma voiture, le sentiment de liberté, d'évasion, et de sécurité qu'elle me procure..
avatar notasa | 
@Dodi12. Je vis en ville. Je vis même dans les villes. C'est bien l'endroit où l'on est le plus seul au sens anonyme. La voiture, et non pas la route, c'est encore plus de 3 000 morts par an. J'ai du mal à faire ce moyen de transport un moyen "sur". J'ai plus d'un million de kilomètres en 30 années de conduite, et je me sens de moins en moins en sécurité sur les routes dans des voitures où l'électronique pour cette sécurité domine. Mais comme tu le dis, ce n'est que mon point de vue.
avatar naas | 
les fenêtres sont fixes ou bien équipées d'ouverture minimale pour uniquement faire rentrer l'air. et puis cela perturbe trop la clim que ce soit en cassettes ou via une centrale et puis des fenêtres fixes c'est BEAUCOUP moins cher !
avatar nogui | 
He ben ! Je suis sûr que si un jour un article sort concernant la marque de Papier Q choisie par Apple dans les chiottes de la société, il y aura toujours quelqu'un pour critiquer si c'est assez écolo et pourquoi ils n'ont pas choisi des chiottes à sciures de bois...
avatar Dodi12 | 
@notasa En même temps je vis depuis toujours ici donc j'aurais bien du mal à me sentir seul comme toi façon lost in translation et je me sens beaucoup plus en sécurité dans ma voiture que dans le métro mais c'est vrai que je me sens aussi plus en sécurité dans ma voiture que dans l'avion.. Après c'est qu'une question de sentiment..
avatar bigham | 
@ m4rk33 Vu que je parle de la forme circulaire et de l'éloignement du centre ville, si. Parce que sinon, oui, les vitres ne sont pas en un seul tenant, la pelouse n'est pas à la même hauteur, les portes utilisent pas les mêmes clés et la chasse des WC n'est pas de la même couleur.
avatar Armas | 
A Nantes il y a un bâtiment dans ce style architectural qui s'intègre parfaitement bien a son contexte. Ce n'est pas rétrograde. Par ailleurs l'idée invoquée selon laquelle cela remémore les grands ensembles d'aménagement des années 60 70 qui sont un gros problème de société en france n'est pas fondée, nous avons un immeuble d'entreprise ici. Certe je ne le trouve pas spécialement joli mais le processus d'ammenagement intègre un haut niveau de confort donc ça ne causera aucun problème une fois que les gens auront l'habitude de le voir.
avatar pillouti | 
Le problème de notre ami critique en architecture est qu'il fait l'impasse sur toute la dimension financière. De plus sa théorie-argument : "Si tout ce que vous voyez pendant votre journée de travail ce sont vos collègues, si tout ce que vous apercevez depuis votre fenêtre c'est le périmètre vert soigneusement entretenu de votre propriété," écrit-elle, et que vous allez et venez de votre travail dans le cocon de votre véhicule privé, "la notion d'une responsabilité partagée dans l'espace de transport collectif devient, de manière prévisible, assez lointaine" est une belle connerie à mon sens...
avatar Philactere | 
Là où ce critique met le doigt c'est sur l'urbanisme général aux USA, des suburb à perte de vue tachetés de "campus" d'entreprises. Problèmes de transport tout-bagnole et d'espaces publics réduits à des voies de circulation. C'est un problème général aux États-Unis qui tend malheureusement à devenir un modèle ailleurs, principalement en Asie. Ça ne concerne donc pas que Apple mais ce dernier accentue encore plus ce modèle en le poussant à l'extreme. Pour ma part je penses que le renouveau des centre-villes européens et la requalification des espaces publics est une bonne chose. Apple en tant que leader technologique cherchant à se donner une image responsable aurait pu en effet chercher une voie plus en phase avec les problèmes du XXI siècle.
avatar JustTheWay | 
toniof : Une caste, intramuros ? Tu as bien lu le même commentaire que moi ... il n'y a rien de bien dans le commentaire d'intramuros il y a plein de contre sens, et aucun fond, sauf peut être sur l'évolution et encore .... En gros la seule chose dite par intramuros c'est : les critiques ont raisons, le reste c'est des mots, mal choisi, et surtout une syntaxe très critiquable. "mixité programmatique franche" LOL Voilà.
avatar Philactere | 
Quant au paragraphe sur Foster c'est en effet troublant. A croire que Foster s'est contenté de mettre en forme le rêve de SJ fantasmé dans un campus-anneau : l'Infinite Loop. En un mot un client chiant, ce qui expliquerais le peu de communication de la part de Foster. Mais ceci n'est que pure spéculation de ma part.
avatar Snowline | 
Quelqu'un sait ou se trouvera le Bar? afin d'y récupérer quelques prototypes? j ai rien vu sur les plans!
avatar bugman | 
"« Une proposition [architecturale] rétrograde, qui rappelle celle du Pentagone en 1943 ainsi que l'architecture des entreprises de banlieue dans les années 1960/1970 »" Et alors ? Ch'est ti qui paye ? (On dirait un mail de Jobs (chez les ch'tis), non ? ^^ Commeeeiiinnn que ch'su fière comme eun' crotte !)
avatar ghostlogos | 
13000 employés en centre-ville, ça demande forcément un gratte-ciel... Et faudrait déjà trouver le centre-ville de Cupertino! Cupertino fait partie d'un espace urbain qui s'étend autour de la Baie. C'est loin d'être en pleine nature. Et en parlant de transports en commun, pour être aller à Cupertino, ce ne sont que de simple bus, assez lent, avec des arrêts très espacés. Seul des navettes peuvent palier ce problème. Et il faudrait que ça soit le réseau de transports de la Baie qui soit repenser... Comme l'extension du BART. Ou même un métro léger dans la Silicon Valley. Là Apple n'est pour rien dans ces problèmes. Ils ont choisi de rester à Cupertino, aussi bien pour être proche de leur siège que pour la ville. Et Apple n'est pas une banque qui elle peut se satisfaire de n'importe quel espace de bureau. Non, c'est une entreprise qui fait aussi de la recherche, qui a des secrets. Un campus est idéal dans ce cas.
avatar Philactere | 
@ghostlogos : 'Et Apple n'est pas une banque qui elle peut se satisfaire de n'importe quel espace de bureau. Non, c'est une entreprise qui fait aussi de la recherche, qui a des secrets. Un campus est idéal dans ce cas.' Pourquoi ? Pour des questions de sécurité ? L'accès à une tour n'est pourtant pas plus aisé que l'accès à un campus. Ou alors tu voulais dire que le campus est idéal par son organisation spatiale, pour sa capacité à mettre en relation les différents acteurs via des espaces d'échange et sinsi favoriser la circulation des idées ? Oui mais l'anneau d'Apple ressemble plus a un tour couchée à horizontale qu'à un campus pensé pour ls circulation des idées...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR