Microsoft dévoile Windows 8

Arnaud de la Grandière |
Après des mois de "teasing" insoutenable, Microsoft vient enfin de lever le voile sur Windows 8, nom de code du prochain OS.

La firme de Redmond promettait une petite révolution au niveau de l'interface, et un système qui serait aussi à l'aise sur un PC de bureau que sur une tablette. Et le moins qu'on puisse dire c'est que la proposition de Microsoft n'est pas timorée : reprenant certains concepts de Windows Phone 7, Windows 8 propose un abord en faveur du tout tactile, avec une présentation par "tuiles" en lieu et place des icônes tout comme sur Windows Phone 7. On note également la présence d'un "store" sur l'écran d'accueil, mais on avait largement de quoi s'y attendre (lire Windows App Store : il existe, mais pas officiellement).

Un clavier virtuel à l'écran, qui peut se déporter de chaque côté du moniteur pour plus de confort sur les grandes dalles, un système de partage de l'écran entre deux applications qui se côtoient, autant d'audaces auxquelles Microsoft ne nous avait pas habitués jusqu'ici.





La tendance avait été amorcée avec Windows Phone 7, dont Windows 8 hérite beaucoup : faisant table rase de ses démons du passé, Microsoft a fait le pari réussi de se démarquer et de proposer une interface non seulement cohérente, mais également originale et pleine de trouvailles.

Les applications présentées dans ce mode sont basées sur HTML5 et JavaScript, et pourront donc fonctionner sur n'importe quelle plateforme matérielle. On notera toutefois que Microsoft a changé son fusil d'épaule par rapport à Windows Phone 7, qui lui privilégie le développement avec Silverlight. Quoi qu'il en soit, ce choix reste important sachant que Microsoft a promis une version de Windows 8 dédiée aux processeurs ARM. Cette famille de processeurs n'ayant pas le même langage machine que les processeurs x86, il se pose nécessairement un problème de compatibilité pour les logiciels compilés déjà existants. En pareille situation, on a habituellement recours à l'émulation (ce fut le choix fait par Apple au passage du 68040 au PowerPC, puis du PowerPC au x86), mais Microsoft a un problème de taille : la différence notable de capacité entre le processeur ARM d'une tablette et les Core Intel des PC de bureau. L'émulation n'a jamais été envisageable (et encore, que dans une certaine mesure), que lorsque le nouveau processeur est plus puissant que l'ancien. Et de fait, Microsoft a indiqué qu'elle ne proposerait pas d'émulation pour les applications x86 sur Windows pour ARM, limitant donc la logithèque des tablettes ARM aux seules applications réalisées en HTML5 et JavaScript, qui elles pourront être partagées entre les deux processeurs sans difficulté.

Mais précisément, sur processeurs x86, qu'advient-il de la conséquente logithèque de Windows, celle-là même sur laquelle Microsoft a bâti son empire ? La réponse est donnée à 3 minutes dans la vidéo de présentation : elles n'ont changé en rien. On retrouve les "bonnes vieilles" fenêtres et l'interface de Windows 7 dès lors qu'on lance un logiciel du vieux monde.

Ce qui promettait d'être un changement radical n'est qu'une banale addition cosmétique. En somme, Windows 8 n'est qu'une surcouche graphico-tactile à Windows 7.

Il faut dire que Microsoft a tâché de résoudre la quadrature du cercle avec ce procédé :

- proposer une interface utilisable sur les tablettes tactiles
- conserver la compatibilité avec sa logithèque
- offrir une prise à Windows Phone 7 sur le marché du smartphone

Le premier et le second point sont antinomiques, quant au troisième il ne fait que rendre la tâche plus ardue encore. En effet, en livrant cette interface tactile avec tous les futurs PC, Microsoft compte éduquer ses clients à l'utilisation de Windows Phone 7 : étant en terrain de connaissance sur leurs PC, ils seront peut-être plus enclins à choisir un smartphone qu'ils sauront donc déjà utiliser, et qui pourra partager une partie de la logithèque de leurs PC (les fameuses applications tactiles en HTML5+JavaScript. Incidemment, la prochaine mouture de Windows Phone, Mango, permet de créer des applications en HTML, en plus de Silverlight). L'approche démontre de manière éloquente que Microsoft a pris la mesure de l'importance stratégique des appareils mobiles.

Car transformer son produit phare, celui sur lequel elle tire l'écrasante majorité de ses revenus, en simple cheval de Troie pour la bataille des smartphones est loin d'être anodin. En somme, Microsoft vient de donner raison à Steve Jobs avec fracas au sujet de l'ère "post-PC" : c'est là que demain tout, ou presque, se jouera.


suivez ce lien pour consulter la vidéo sur iOS


Après tout, le géant du logiciel est en terrain de connaissance : Windows lui-même n'a-t-il pas commencé sa carrière comme une simple surcouche de MS-DOS avant de finir, bien des années après, par commettre le parricide en phagocytant son vénérable aïeul ? La méthode a déjà fonctionné une fois, pourquoi ne serait-il donc pas possible de renouveler le procédé ?

Il existe malgré tout une différence de taille entre la transition MS-DOS/Windows et les paradigmes fenêtres/tactile : dans le premier cas, il n'y avait pas deux types de machines bien différents qui aient été associés à chaque interface. C'est là le plus gros problème de Microsoft : imagine-t-on que les utilisateurs de Windows 8 sur PC de bureau favoriseront les nouvelles applications tactiles moins puissantes, et que ceux sur tablettes x86 s'embarrasseront des vieux menus et fenêtres, ne serait-ce que pour avoir l'honneur et l'avantage d'utiliser Excel à l'ancienne ? Il faut tout de même visualiser la chose pour en mesurer l'ineptie : tap sur le titre du menu, tap sur l'élément de menu, tracer un trait sur l'écran du bout du doigt pour déplacer ou retailler une fenêtre, et qu'advient-il des "rollovers", les actions qui sont lancées par le survol du pointeur, lorsqu'il n'y a plus de périphérique de pointage ? La notion même d'avoir un anti-virus qui tourne sur une tablette peut aujourd'hui faire sourciller plus d'un utilisateur d'iPad.

On peut toutefois envisager la proposition de Microsoft comme un "meilleur des deux mondes", et l'idée en tant que telle peut paraître séduisante : la même machine pourrait s'adapter à votre mode de consommation, et passer d'un mode à l'autre de manière transparente. En l'espèce, Microsoft va plus loin encore que ce qu'Apple propose avec Mac OS X Lion, qui comparativement se contente de reprendre quelques éléments visuels et comportementaux d'iOS en surface. Le PC deviendrait tablette média lorsque vous en avez besoin, et inversement.

Mais résumer l'expérience d'une tablette média telle que l'iPad à la seule interface tactile serait très réducteur. L'iPad a apporté des modifications autrement plus profondes à l'interface utilisateur et au système d'exploitation : plus de gestion des fichiers, plus même de sauvegarde, alors que Windows 8 présente toujours les bons vieux dossiers et autres DLL. Quant à la gestion de l'autonomie de l'iPad et sa réactivité, elles sont inégalées précisément parce qu'iOS a "taillé dans le gras" : plus de "vrai" multitâche, et un démarrage en un temps record. Qu'advient-il du disque dur externe lorsqu'on passe en mode tablette sur Windows 8 ?

Qu'advient-il d'Excel, toujours en tâche de fond, lorsqu'on passe à la lecture d'un magazine ? Mieux encore, que se passe-t-il si le fichier ouvert dans Excel était stocké sur le disque externe au moment du passage en mode tablette ? Autant de questions qui attendent des réponses, et on n'en sait pour l'heure à vrai dire bien peu encore sur cette nouvelle mouture de Windows. Microsoft a encore du temps pour parfaire sa copie et donner toutes les réponses d'ici à la sortie du système. En revanche, elle semble initier ici une transition sur le long cours, dont elle n'a peut-être plus les moyens : on ne peut plus prendre le train en marche lorsqu'il a quitté la gare.

Certes, les deux modes ne vivent pas en totale autarcie : ainsi il est possible de faire cohabiter une application tactile et une application pré-Windows 8 à l'écran par le procédé de partage évoqué plus haut. On imagine également, bien que Microsoft n'en a pas fait la démonstration, que le clavier virtuel pourra être utilisé avec les anciennes applications. A ce titre, la couche tactile de Windows 8 n'est pas qu'une simple surcouche, et il faudra attendre de voir les autres fonctions que Microsoft dévoilera à l'avenir pour mesurer l'interpénétration des deux mondes. Quoi qu'il en soit les deux approches, telles que présentées, vont de pair aussi bien qu'un poisson et une bicyclette. S'il est facile de voir ce que cette approche est susceptible d'apporter à Microsoft, il est beaucoup plus difficile d'entrevoir l'avantage pour ses utilisateurs. Et au final, c'est tout de même bien d'eux qu'il s'agit : nul ne fera la mise à jour pour la seule joie de faire plaisir à l'éditeur.

Comme le souligne John Gruber, ce qui a fait l'indéniable succès de l'iPad c'est bien qu'Apple a fait table rase du passé. Pages, Numbers et Keynote ont été totalement repensés pour l'interface tactile, et c'est bien ce qui fonctionne. La simplicité de l'iPad tient également à la disparition de la gestion des fichiers et de leur sauvegarde. L'impossibilité même de faire un portage direct d'une application de Mac OS X vers iOS garantit que les développeurs de tierce partie penseront leur application spécifiquement pour iOS, ce qui participe à la force et à la cohérence de la plateforme. Microsoft n'a pas eu la force d'âme d'abandonner ce qui a fait jusqu'ici sa fortune, cela pourrait bien être à l'avenir un boulet trop lourd à traîner.


avatar greggorynque | 
L'interface "tablette" est très très jolie, aéro fait tache a coté. Dommage car Microsoft n'oseraient surement pas standardiser cette nouvelle interface "hub" pourtant bien prometteuse... S'ils veulent que les développeurs l'utilisent tous, ils doivent accepter d'unifier le tout ...
avatar Komm | 
Franchement je suis partagé sur ce système... Alors que d'un coté l'interface tablette est superbe, l'ancienne fait effectivement tache. Franchement, j'aurais trouvé ça plus logique qu'ils "wrappent" excel dans un conteneur "nouveau style"... Enfin j'attends de voir ça que ça donne mais a mon avis Microsoft aurait du porte wp7 sur tablette plutôt que de mixer Windows 7 et wp7 dans un système assez bâtard en fait....
avatar DarkMoineau | 
Si M$ abandonnait Aero pour Metro, qui passerait a W8? Ce serait Vista en pire. D'ou Aero qui subsiste. Par contre ça donne effectivement un système vraiment bâtard. Menfin, ils ont encore un an pour améliorer cela.
avatar tartampion | 
De trop vouloir faire, on fait n'importe quoi. C'est le fort pressentiment que j'ai. A suivre.....
avatar tleveque | 
C'est bien la première fois de ma vie que je regarde un produit Microsoft et que je me dis "Wow! J'ai vraiment hâte d'essayer ça!" Comment Apple vont ils réagir maintenant? Et oui Apple réagir.... Ils vont devenir les sui eux sur ce coup là....
avatar Quentin92 | 
C'est d'la daube !!
avatar daito | 
Il aut reconnaître de bonnes idées dans l'interface tactile même si on peut avoir des réserves sur certains points. Par contre Microsoft ne vas dans le bon sens avec la stratégie choisie. On sait, l'histoire le montre clairement, qu'un OS pensé pour la souris et le clavier ne marche pas dans une tablette tactile. Pour quoi donc alors s'obstiner à proposer un Windows classique sur tablette. De la même manière une interface pensée pour le tactile n'a plus de sens avec une utilisation à la souri et au clavier. Pourquoi alors proposer l'aspect tactile de Windows 8 pour les machines type PC? En d'autres termes Microsoft propose un produit chimérique qui ne répond pas à la réalité dévoilée par l'iPad et son succès, les utilisateurs veulent une tablette et seulement une tablette ou un ordi ou seulement un ordi et pas les deux dans un, car dans ce dernier cas ça ne marche pas! Au final Microsoft propose un Windows 8 qui est en fait un Windows 7 avec un Dashboard qui utilise des Widgets en plein écran. À partit de là on peut avoir plusieurs observations. - Pourquoi Microsoft ne propose pas une version de Windows Phone 7 pour tablette et seulement pour tablette et une version classique de Windows pour PC que la compagnie continuerait à faire évoluer. En fait comme Apple l'a fait, développer iOS pour appareil mobile dont l'iPad et continuer à améliorer Mac OS X avec notamment Mac OS X lion et donc améliorer l'expérience utilisateur des OS "classiques" pour ordinateurs. - Pour les utilisateurs qui ont Windows 7 et qui ne soucient pas de tous les aspects tactiles, quelles seront les raisons de passer à Windows 8? - Comme il est dit dans l'article, iOS ne se résume pas à l'interface utilisateur tactile mais c'est il est une nouvelle vison d'OS pour mobile avec de nombreux éléments spécifiques dont une gestion draconienne de l'autonomie. On connaît les problèmes d'autonomie avec les tablettes qui ont Windows 7, je ne vois pas la réponse de Microsoft à ce problème avec Windows 8 (qui est toujours Windows 7).
avatar Tronculaire | 
Perso j aimerai bien lancer l iapp france TV sur mon Mac et ses developpeurs aussi je pense : donc Microsoft: 1 point
avatar daito | 
- Est-ce que les seules applications HTML5 pourront concurrencer les applications natives pour iOS que l'on a sur l'iPad? - On le voit dans la démo, il est ridicule de vouloir utiliser avec les doigts un Excel imaginé pour la souris et le clavier. Est-ce que Microsoft a l'intention de développer une nouvelle suite Office utilisable avec le tactile comme Apple l'a fait avec iWork?
avatar Tronculaire | 
Mais je ne vois pas l interet et l ergonomie de faire tourner une app OS X sur mon iPad donc Apple : 1 point
avatar reremoon | 
Alors, Windows était une surcouche de ms-dos, sur laquelle Vista a greffé Aéro, une surcouche graphique qui fait que ton ventilateur de carte graphique tourne en permanence, et maintenant, Windows présente... une surcouche d'aéro (pour simplifier les interface...) mouais... bon j'ai peur que tout ça ne fasse comme d'habitude avec Windows : un gros fatras de bidules empilés qui tournera sur toutes les plates-formes, mais au ralenti avec des antivirus pour ralentir encore tout ça !! Je reste sur mac.
avatar crazy_c0vv | 
L'interface avec les tuiles est alléchante, ça donne vraiment envie d'essayer. Par contre je suis d'accord avec les autres, la vieille intervace Aero de 7 derrière ne va pas très bien avec. J'espère qu'ils vont avoir le temps de retravailler ça, a moins que la tâche n'en revienne également à l'équipe qui développe Office ? Sinon, je constate que la tendance est de plus en plus à la tablette utilisable au quotidien en remplacement de l'ordinateur, du moins pour les gens qui n'en ont pas un usage professionnel. Avec Apple qui construit son nouvel OS en s'inspirant de ses produits mobiles, et Microsoft qui fait la même chose, il nous restera quoi comme OS avec un vrai bureau, un vrai navigateur de fichiers, et surtout un contrôle de la machine ? Linux ? Pour le moment Lion et Windows 8 sont encore de vrais OS, seulement inspirés du monde mobile, mais qu'en sera-t-il des prochains, dans 2 ou 3 ans ?
avatar Mathias10 | 
Bluffant! Mais redescente immédiate quand j'ai vu excel, ""l'ancien windows 7""... On a l'impression d'avoir une simple surcouche... En tt cas je l'adoterais sur mn bootcamp nul doute!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Mathias10 : il ne s'agit pas d'une surcouche, mais bien d'un 2e shell en parallèle. Quand à l'ancien, son évolution "à la Windows 8" n'a pas encore été montrée, là c'est effectivement un passage plutôt batard entre les 2 interfaces. On continuera à avoir des infos jusqu'à la conférence BUILD de septembre (sur l'interface, sur les nouveautés techniques, etc). En bref, joli effort pour se démarquer et renouveler. J'attends la suite pour me prononcer mais c'est prometteur.
avatar doumhfr | 
Comme dit par seblutfr, le développement n'est pas terminé, il serait tres étonant que le shell "windows 7" reste en l'etat. Quant aux critiques, pour ma part je trouve le parti pris d'MS tres bon. J'ai un ipad, je n'y ai pas touché depuis 2 mois. Trop limité, trop chiant des qu'on veut faire 2 choses en meme temps. A part pour surfer 10min en dépannage, je rescend de suite le besoin de retourner sur mon macbook, ou sur mon PC sous Windows 7. Le Shell en mode tactile permet d'avoir 2 applis en parallele => tres bon, gros plus par rapport aux OS de tablette actuels (iOS et Android) Garder un Windows "normal" derriere => tres bon quand on veut faire plus que de la consultation en mode tablette. Une tablette pourrait alors devenir suffisante seule. Je l'utilise en mode tablette quand je le souhaite, j'y branche un clavier/souris et peut basculer sur un Windows normal, et y retrouver toutes mes applications, lorsque j'en ai besoin. Il faut encore attendre de voir comment ca avance, mais perso je trouve ca alléchant.
avatar hartgers | 
Une idée d'interface vraiment intéressante, qui propose une hybridation bien plus poussée que celle de Lion. Mais justement, l'erreur n'est elle-pas là ? Vouloir utiliser un écran tactile pour un OS souris/clavier est un non-sens, sauf à utiliser des écrans escamotables et donc complexe dans l'usage. Si Microsoft veut passer au tout-tactile, elle doit prendre des RISQUES, et pas seulement proposer une surcouche graphique élégante, bien fichue mais en totale inadéquation avec Aero. De fait, Windows 8 ne deviendra véritablement tactile que quand Aero sautera pour laisser la place à un Metro réorganisé. Encore une fois, je trouve l'idée bonne et en plus jolie (e qui n'est pas habituel chez Microsoft, en témoigne Aero), mais ce n'est qu'un cache-misère qui leur évite de revoir de fond en comble leur OS. Apple n'a peut-être pas encore fait de choix radicaux dans les changements apportés à Mac OS X, mais elle en fait un parti-pris : ne pas faire du pseudo-tactile anti-ergonomique. Microsoft, en choisissant la voie du tout-tactile, oublie qu'il ne s'agit pas que de plaquer des aplats de couleur pour faire d'un OS desktop un OS tactile. En bref, c'est une transition encore trop brutale et prématurée.
avatar hartgers | 
J'ajoute à ma réaction un peu de modération : attendons de voir la version finale avant de juger sévèrement. ;-)
avatar MacMars | 
C'est l'action microsoft qu'on voit dans le widget de la première vidéo ? =)
avatar Almux | 
Je trouve assez bien fait, en soi, si cela fonctionne... Par contre, je ne vois pas trop comment - dans un milieu professionnel sclérosé par de longues habitudes - ce genre de UI (user interface- interface utilisateur) va pouvoir être accueilli positivement! Ça va simplement faire flipper les ITs!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
J'aime bien la déclaration du président de la division Windows présentant le produit : "les choses que les gens voient marcher... sur un iPad, je crois qu'on peut les faire..."
avatar Halx | 
Ce n'est qu'une preview mais je ne peux m'empêcher de trouver tout ça confus. La nouvelle interface ne semble pas hierarchisée et fait un peu fourre-tout. Wait'n see.
avatar oomu | 
encore une fois, seul Apple fait preuve de radicalisme. ios n'est pas simplement un os x tactile. IOS _Brise_ une tonne de vieux code et conventions. Ios force toute application à accepter d'être tué d'un coup (avec en gros 1mn pour faire le ménage). ios brise l'idée même de finder, supprime les gestionnaires, etc. ce n'est pas simplement une interface tactile, mais un démontage complet du Mac. - à cela microsoft propose juste windows+une couche de + - comment on programme tout ça ? ho ben du html5+js on vous donnera les détails plus tard, ho mais sinon, c'est .net ou silverlight ou WMP (peu importe son nom actuel), voir mfc/gdi32.. bref, c'est la soupe habituelle. Microsoft ne profite jamais d'un nouveau segment pour tenter de réinventer en mieux et de couper ce qui est inutile ou devenu limitant. - il faut être clair : ce n'est pas un problème d'interface utilisateur. Les gens sont beaucoup plus adaptatifs que vous pensez. Windows 7, office 2007, n'a tué personne et on s'y fait. les "ITs" (moi) ne flippent pas à ce qui leur donne du travail. ios, windows 8, etc c'est pas uen question d'interface graphique. Nul ne critiquera microsoft pour cela. Les transformations du "mac" par l'ipad/iphone sont + profondes ; elles sont dans tout ce qui a été supprimé et balayé. que cela soit de l'auto-sauvegarde, au magasin en passant par la disparition du principe de greffon dans les logiciels. et cela, Microsoft n'a aucune réponse. - Si iOs et ipad sont capables de 10h d'autonomie et d'être réactif en permanence, c'est aux prix d'une refonte du _fond_.
avatar oomu | 
ici, il n'y a pas d'autre choix que de faire confiance à l'Histoire : si vous ne forcez pas une réécriture des logiciels, vous n'obtenez pas des logiciels de qualité pour une nouvelle interface/système/paradigme. Os 2, linux avec motif, etc chaque fois que vous conservez le fonctionnement et compatibilité de principes archaiques, vous emmenez avec vous les bagages moisis (qui coutent) et la paresse des éditeurs et développeurs qui vont juste vaguement bricolé leur produit. Combien d'années a t'il fallu attendre pour que Adobe CS soient enfin cocoa ? soit enfin natif os X ? et office ? combien d'années a t'il fallu pour que des logiciels "dos" soient enfin expurgés de Windows 95 ? et combien de logiciels natifs os/2 a t'il eu ? (pas beaucoup.. la plupart se sont contentés de dire que leur logiciel windows tournait bien) - Microsoft, de par sa masse sur le _pc_ (PAS le mobile), peut encourager les développeurs a faire des logiciels "windows 8 " , mais on est déjà certain que Windows se prend des années de retards sur toute innovation et que les vrais logiciels importants que vous utilisez tous vont continuer à rester dans un monde "windows bureau". Cela dit, est ce qu'on a vraiment envie de quitter le "bureau windows" ? - on ne peut pas ménager la chèvre et le choux.
avatar Macbrun | 
Pas inintéressant sur la papier. Je suis juste curieux de connaître quelles devront être les performances de la tablette capable de faire tourner tout ça ? C'est bien beau la théorie, mais après il faut voir la pratique ! Et de ce côté là MS a toujours pêché en se basant sur un upgrade des machines. Pas sûr qu'ils mettent les fabricants de tablettes à leur botte pour qu'ils fassent tenir une interface ultra-consommatrice dans leur machine. Qui plus est, d'ici deux ans la concurrence aura pris le large et amélioré ses produits tout en se basant sur l'expérience utilisateur du vrai monde ...
avatar Lemmings | 
"Quant à la gestion de l'autonomie de l'iPad et sa réactivité, elles sont inégalées précisément parce qu'iOS a "taillé dans le gras" : plus de "vrai" multitâche, et un démarrage en un temps record." Heu... Non... L'iPad est en "veille", ce n'est donc pas un démarrage immédiat mais une sortie de veille, chose que fait tout aussi bien Mac OS X ou Windows 7. Lors d'un véritable démarrage, l'iPad prend son temps, comme tout le monde.
avatar Rezv@n | 
@ daito : Pour une fois, je suis entièrement d'accord avec daito;) Mais j'ajouterai qu'il faudrait décerner un prix à ce Windows 8 car pour la première fois j'ai vu un mini-compliment de daito au sujet d'un produit non-Apple^^
avatar oomu | 
l'interface tactile de microsoft n'est pas du tout le problème. il y a même de belles idées dans leur interface utilisateur (les tuiles, le partage d'écran pour un 2eme programme...) -- Le Vrai Soucis, la Deception : C'est le refus de briser windows, de sortir du mono-culture "pc" (tout est pc chez microsoft, même un téléphone était d'abord un pc de poche), de réinventer les principes même du système et de forcer les développeurs à faire un choix qui est le problème. Combien faut il de .NET pour voir que MS stagne ? Microsoft est incapable de dire "ha ben vi, c'est totalemetn incompatible, faut refaire Photoshop. Mais regardez combien tout est mieux maintenant. ". Microsoft est paralysé par son propre poids et la variété de leurs concurrents.
avatar doumhfr | 
Almux -> connaissant MS, 98% de chances que ce soit paramétrable par GPO, comme on peut deja le faire depuis XP (et pour Vista et 7), en désactivant l'interface "moderne" (le theme bleu sous XP, Aero sous 7) pour revenir a une interface plus Windows "2000 style" On peut tres bien imaginer une GPO avec filtrage WMI, qui n'activerait l'interface Metro que si l'utilisateur se connecte sur une tablette, ou activer ou non l'interface selon la demande de l'utilisateur, en le mettant membre ou non d'un groupe utilisateur. oomu : le radicalisme a du bon si il permet de faire ce que l'on souhaite (et juste ca) et du moins bon. En entreprise, l'ipad c'est une plaie. C'est ingérable de maniere centralisée, ca s'integre merdiquement dans une infra existante (a coté OSX c'est bonheur), il faut obligatoirement itunes, tu peux pas y gerer des commptes users. Le véto chez nous a été mis, et heureusement. Seul 2-3 commerciaux en ont, pour faire des démos dans des salons. Mais la demande de tablette est forte. MS peut conquérir ce marché la si j'en crois le peu qu'on voit dans cette vidéo, et c'est justement parcequ'au lieu de tout péter pour faire un OS minimaliste, ils ont décidé d'optimiser Windows, et de lui rajouter une interface adapté au mode tablette, sans pour autant briser la compatibilité, et permettre de travailler sur une tablette, comme sur un PC, en utilisant ses applis métiers, dès lors que la tablette est utilisé "au bureau". Apres pour le grand public c'est à voir. Je ne parle que du point de vue de l'admin sys la.
avatar daito | 
"Une idée d'interface vraiment intéressante, qui propose une hybridation bien plus poussée que celle de Lion. " Oui mais Apple ne veut de ça pour Lion. Pour Apple, Mac OS X doit tester un OS à manipuler avec la souris et le clavier.
avatar Stanley Lubrik | 
On pourra probablement adopter Windows 9 avant Windows 8.... A savoir WebOS x86 gratuit permettant se switcher sur Windows 7... Pas belle la vie ?
avatar daito | 
"Pour le reste, MS a trouvé une solution pour gérer les anciennes apps et en même temps les nouvelles tactiles, c'est bien pensé." Bien justement pas! Par ailleurs je ne vois pas comment tu utilises l'interface tactile de Windows 8 sur un ordinateur de façon à remplacer le bureau habituel?
avatar HAL-9000 | 
Et pendant ce temps des FanBoys de la pomme vendent leur rein pour s'acheter un iPad2 : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/06/03/geek-mon-rein-gauche-pour-un-ipad/
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Ce sur quoi j'ai accroché mais personne ne semble s'y intéresser, c'est que cette nouvelle interface est basée sur des applications HTML/Javascript. Même iOS qui a de l'expérience face à ce Windows 8 pas encore venu au monde ne sait pas utiliser ce genre d'applications. Souvenez vous que les applications HTML sur iOS ne peuvent être exécutées hors ligne mais seulement en ligne. J'apprends à développer des applications HTML5 et c'est ce seul problème qui me retient à acheter un iPad. Les applications HTML5 ne fonctionnent pour le moment que sur les "PC" (Mac y compris).
avatar lechat666 | 
j'aime pas du tout cette tournure "ultra mainstream" que prennent les interfaces. Pour impressionner madame michu et ses ados on rajoute de l'interface bling bling anti productive. je n'utilise pas un ordinateur pour consommer du net ou du facebook mais pour créer des choses, je pense qu'on est beaucoup dans le même cas.
avatar Le docteur | 
Ils progressent tout simplement à la Apple : une révolution à la fois ! Ils améliorent l'interface, qui en avait bien besoin, et dans le sens du modèle des produits embarqués et mobiles qui est le seul modèle viable aujourdh'hui (ça fait des lustres que je dis qu'il faut en venir à faire ressembler l'interface des ordinateurs à celui des téléphones portables avec des logiques type "base de données", d'ailleurs, donc je ne vais pas me dédire). Ils améliorent donc, pardon ! révolutionne leur interface et garde le même moteur pour qu'on ne rachète pas tout tout de suite… mais plus tard, quand ils auront en plus changé le moteur. Quelque part, c'est partiel et quelque part, c'est le coup que nous fait Apple depuis des années : on change dans la continuité mais vous avez intérêt à être à jour pour le système suivant. Ils prennent le train de l'interface au moment où ils ne peuvent plus que faire ça avec Lion qui va s'y mettre : ils ne peuvent pas être enterrés à la fois sur le moteur et sur l'interface. De plus, à mon avis ils tentent plutôt de faire comme Apple aussi en jouant sur le succès commençant de leur téléphone pour sensibiliser les gens à cette nouvelle interface, comme Apple l'a fait pour l'iPhone.
avatar shenmue | 
@Hal-9000:"Et pendant ce temps des FanBoys de la pomme vendent leur rein pour s'acheter un iPad2 : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/06/03/geek-mon-rein-gauche-pour-un-ipad/" 1-Rester dans le cadre de la dépêche. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums. Signalé. Ce n'est pas la première fois avec toi. @Showmehowtolive:" Pour le reste, MS a trouvé une solution pour gérer les anciennes apps et en même temps les nouvelles tactiles, c'est bien pensé." Ce serait vraiment bien pensé si, comme le font remarquer nombre d'observateurs, le système était réellement prévu pour fonctionner en mode tactile et impliquait des changements de fond. Là, c'est juste un skin, que pour ma part je trouve très moche en plus (les grosses tuiles, beurk, et vu les réactions et les ventes pour WP7, c'est l'avis de beaucoup de monde...) Le cul entre deux chaises, c'est loin de n'avoir que des avantages. Je pari que le jour où Apple propose une machine hybride, en fait l'hybridation ne viendra QUE du clavier escamotable (futurs MBA) mais le système sera bien un iOS, PENSE donc pour le tactile de bout en bout. A ne pas vouloir quitter l'un des deux mondes, le résultat a toute les chances d'être bancal finalement et surtout beaucoup moins "pointu" dans les aspects liés à la partie tactile.
avatar Eurylaime | 
Petite piqure de rappel : En 1991 lance le Système 7 dont l'ergonomie explose Windows 3.x de très loin, se croyant sur le toit du monde, Apple méprise totalement la sortie de Windows 95 avec la suite que l'on connait. iOS n'a rien de révolutionnaire, c'est juste un Mac OS X dans lequel l'interface utilisateur a été remplacée par une interface adaptée au tactile. On est très loin d'un PenPoint ou d'un Newton OS. iOS 5 a intérêt à avoir quelque chose de convaincant à montrer quand on voit ce qui se passe chez les concurrents.
avatar YannK | 
Hum, en même temps c'est peut-être pas plus mal que Crosoft adopte pas un stratégie radicale. Je dis ça je dis rien mais ça permettra à tout le monde d'être content. Ceux qui préféreront la vision Apple auront leur iPad / "iOSX"/etc et les autres auront leur "Metrows 8"… Pour une fois qu'ils se copient pas l'un l'autre et qu'ils explorent des voies différentes, pourquoi les blâmer et leur refuser une chance de prouver que ça peut marcher chacun de leur côté, hein ? De toute façon, l'ennemi commun est devenu Google depuis un certain temps. Après, c'est vrai que les apps Seven dans l'interface… bon. Mais c'est peut être aussi une phase de transition pour avoir un catalogue d'applications avancées pour les power-users là où elles ont quand même mis pas mal de temps à arriver sur iPhone et iPad (PhotoForge 2 est même pas encore dispo iPad et a mis combien de temps pour arriver sur iPhone ? Mais, il témoigne de l'arrivée imminente d'apps "mobiles" puissantes repensées pour les machines "ultra-portables". D'ailleurs, iPad n'est même pas encore 100% autonome et Apple en rajoute à chaque iOS pour corriger cela. Bref, il faut un certain temps pour poser les bases, il n'est peut être pas aussi fou que ça d'envisager garder les "vieilles apps" sous le coude afin de faire une transition en douceur pour la majorité des utilisateurs ou ceux qui n'ont juste pas envie d'attendre le portage de ces apps-là. Faut pas oublier qu'avec Windows Phone et Xbox, ils partaient quasiment de zéro (oui, et c'est pas un troll vu comment Windows Mobile s'est fait bouffé rapidement) donc qu'ils pouvaient faire une rupture totale avec le passé ou choisir des voies alternatives. Pour Windows, c'est un chouilla plus compliqué étant donné la pdm du truc…
avatar Orus | 
Le tactile sur PC de bureau est une hérésie et un non sens ergonomique. N'importe quoi. Vraiment un attrape gogo. Mais !a risque de fonctionner, le niveau est tellement bas.
avatar daito | 
"iOS n'a rien de révolutionnaire, c'est juste un Mac OS X dans lequel l'interface utilisateur a été remplacée par une interface adaptée au tactile. On est très loin d'un PenPoint ou d'un Newton OS." Ce qui est complètement faux! iOS a clairement révolutionné l'OS mobile en empruntant des technologies de Mac OS X mais en revoyant complètement les fondements. "iOS 5 a intérêt à avoir quelque chose de convaincant à montrer quand on voit ce qui se passe chez les concurrents. Il se passe quoi chez les concurrents. Je ne vois pas très bien!
avatar lukasmars | 
Enfin un Microsft qui prend des risques ! Mais le truc avec Excel prouve une chose; ces interface tactiles ne sont pas faites pour la production; elles sont croquignolettes et ludiques pour manipuler et faire coulisser du contenu avec un doigt mais pour la production/edition c'est à chier.
avatar HAL-9000 | 
"Il se passe quoi chez les concurrents. Je ne vois pas très bien!" Forçément, tu as le nez dans iOS ! Lève la tête un peu !!
avatar daito | 
"Forçément, tu as le nez dans iOS ! Lève la tête un peu !! Non mais je lève je lève mais je ne vois pas grand chose. Que fait la concurrence qui met à mal iOS??
avatar Anonyme (non vérifié) | 
J'attends de voir ce que les éditeurs pros feront des nouvelles possibilités… En tous cas, si Illustrator devient tactile, on va bien s'amuser ! Nul en illustration, la concurrence sera remise à zéro j'aurai à nouveau mes chances si on passe d'une résolution d'intuos 4 à celle d'un doigt.
avatar tap | 
@daito: iOS 4 souffre quand même de pas mal de défauts, notamment les notifications, le dashboard qui se fait vraiment vieux, l'utilisation du multitâche qui est anti-ergo. Sur Honeycomb tout ça, c'est déjà niquel, alors Ice Cream Sandwich, forcément tout le monde s'attend à du vraiment clean. Tout le monde attend iOS 5 car le 4 se fait trop vieux, et Apple est capable de casser l'UI de son OS pour quelque chose de plus neuf, en tout cas j'espère, dans le cas contraire je ne retournerai pas sur iOS de toute façon.
avatar Eurylaime | 
@daito : pour faire simple, iOS c'était très innovent en 2007 aujourd'hui ça n'est plus la cas.
avatar shenmue | 
@Eurylaime:"iOS 5 a intérêt à avoir quelque chose de convaincant à montrer quand on voit ce qui se passe chez les concurrents." Quoique puisse présenter Apple de toute façon tu n'en reconnaitras pas les qualités. Et je ne vois pas ce que ce système de tuiles a de révolutionnaire. C'est bien beau d'être critique à mort comme tu l'es tout le temps avec Apple, mais ce serait bien, par soucis d'objectivité, que ta critique puisse aussi porter chez les autres.
avatar daito | 
Eurylaime fait simple c'est à dire qu'il ne produit aucuns arguments! Bon on va laisser de côté. Car je ne vois pas d'innovation des concurrents qui je le rappelle se sont très bien inspirés du modèle Apple. @tap, Je conçoit que iOS a des progrès à faire sur certains points, notamment les notifications, mais pour le reste je ne vois en quoi le multitâche est anti-ergonomique et en quoi le Dashboard se fait vieux. Encore une fois, Android peut avoir des qualités mais globalement iOS reste un OS bien mieux fini et Honycomb reste un OS pas très bon dans son ensemble souffrant de nombreux défauts (ce n'est pas moi qui le dit mais les gens qui ont testé cet OS). J'aime l'expérience d'Android relatée par Chris Clark, elle traduit complètement mon sentiment sur Android : http://releasecandidateone.com/241:my_month_with_the_nexus_s L'autre défaut est aussi la qualité des applications sur Android, là aussi en retrait en comparaison aux applications sur iOS. Récemment même Motorola s'en est plaint : http://www.pcworld.com/article/229251/motorola_ceo_open_android_store_leads_to_quality_issues.html

Pages

CONNEXION UTILISATEUR