Geschke : "Nous n'avons jamais abandonné Apple"

Christophe Laporte |
Chuck Geschke, l'un des cofondateurs d'Adobe, s'est exprimé suite à la parution de la lettre sur l'évolution du web qu'il a cosigné avec John Warnock (lire : Flash : Adobe met Apple face à ses responsabilités). Il parle entre autres des relations entre Apple et Adobe, de Flash ou encore de l'iPad. Une campagne destinée à informer les clients et partenaires d'Adobe que l'entreprise n'entend pas changer de fusil d'épaule pour sa stratégie, et des implications qui découlent de l'absence de support de Flash sur l'iPhone et l'iPad.

Apple nous abandonne ?

Il déclare notamment qu'Adobe n'a jamais abandonné Apple - en réponse à une critique de Steve Jobs - mais par contre qu'Apple est en train d'abandonner une partie de leur gamme de produits. Il fait bien entendu référence à Flash sur l'iPhone. «Nous avons toujours porté nos applications simultanément sur les deux plates-formes. Il y a eu des moments où Apple a changé de stratégie notamment au niveau du matériel ou des systèmes d'exploitation. Ces changements ne correspondaient pas forcément à nos cycles de produits, ce qui fait qu'il y a pu avoir des décalages de quelques mois».

L'amour rend aveugle parfois, l'homme qui déclare être un Mac User et posséder près de 10 machines Apple, oublie par exemple qu'Adobe a cessé de commercialiser Premiere sur Mac au début des années 2000. Même chose pour FrameMaker, dont le développement a été interrompu sur Mac, car elle jugeait la part de marché du Mac trop faible.

Concernant le plug-in Flash pour Mac, il se montre très optimiste. Il estime que maintenant qu'Adobe a accès aux couches bas niveau de Mac OS X, les prochaines versions de Flash vont dépoter (lire : Flash 10.1 teste l'accélération matérielle du 10.6).

Et il affirme d'ailleurs que si Apple donnait véritablement les moyens à Adobe de développer une version de Flash pour iPhone, elle serait très rapide. Il en profite au passage pour reprendre Steve Jobs sur le développement multiplateforme, qui ne permettrait que de produire des applications de seconde zone mal adaptée à chaque système. Il admet que cette théorie est intéressante, mais dans la pratique, il ne voit pas d'exemples. Il n'a jamais entendu dire cela au sujet de Photoshop et d'Acrobat par exemple. Enfin, les cycles de développement de Photoshop Elements sont très différents sur Mac et PC.

Concernant l'argument de Steve Jobs qui affirme que Flash est une technologie qui a été conçue durant l'ère du PC (et non pendant l'ère du mobile), il répond que l'iPhone était pour lui un ordinateur personnel.

Flash : une vache à lait pour Adobe ?

À la question, combien rapportent Flash à Adobe, Chuck Geschke a refusé de donner des informations précises. Il s'est contenté d'affirmer que cela ne pesait pas pour une part importante dans le chiffre d'affaires de l'éditeur. Mais c'est un environnement de développement très populaire, lequel permet de réaliser une application pour un grand nombre de plates-formes. Il pense que la décision d'Apple d'exclure Flash n'aura pas d'effet significatif sur le strict plan financier.

Geschke estime que la stratégie d'Adobe est la bonne. Le nombre de plates-formes va exploser dans les mois à venir. Selon lui, fournir un outil qui autorise le développement sur chacune d'entre elles va faciliter la vie des clients d'Adobe.

Au cours de l'entretien, Chuck Geschke a indiqué qu'il ne serait pas surpris si à terme, Adobe décidait de faire de Flash un format ouvert - "lorsque cela aura du sens" - comme elle l'a fait par le passé avec PDF et Postscript "Avec les standards que nous avons ouvert à tous, nous avons fait tout notre possible pour les amener à un point où ils étaient assez mûrs de manière à ce qu'ils ne soient pas conçu selon le principe du comité" (où chaque protagoniste va vouloir influencer son évolution, un reproche Geschke formule à propos de HTML5 tiraillé entre les intérêts de chacun, ndlr).

Enfin interrogé au sujet de l'iPad, il reconnait que c'est un produit "élégant", mais qu'il n'en a pas l'utilité à titre personnel. Cependant, il pense qu'il y a un véritable marché pour ce type d'appareils. Puis, il en rajoute une couche affirmant qu'il sait qu'il y a beaucoup de personnes qui veulent produire du contenu sur l'iPad, mais qui sont déçues, car elles doivent revoir complètement leur manière de produire du contenu à cause de la politique d'Apple…

Sur le même sujet :
- Apple/Adobe : petits massacres entre amis

merci à Vincent pour l'image en Une

Tags
avatar shenmue | 
"Nous avons toujours porté nos applications simultanément sur les deux plates-formes." ça commence mal, 3 lignes et le gars trolle déjà...
avatar youpla77 | 
Et toi, tu trolles dès ton premier commentaire et c'est assez récurrent chez toi...
avatar skhattane | 
Moi j'ai bcp aimé la pub "Nigoland" juste en dessous de l'article.
avatar shenmue | 
@Youpla77:"Et toi, tu trolles dès ton premier commentaire" En quoi ? Je ne fais que constater, tout comme d'ailleurs la rédac de Macgé, que le type raconte n'importe quoi dés l'ouverture de son propos. Dés lors on peut douter de tout le reste... Mais si tu peux DEMONTRER en quoi il ne dit pas des cracks, alors argumente au lieu de raconter n'imp... A moins que tu ne considères, à priori que n'importe qui peut dire n'importe quoi sans même qu'on doive y redire, surtout quand bien sûr les critiques sont à destination de la pomme. Là, c'est tout de même énorme, trop énorme pour qu'on ne le relève pas. Adobe n'a JAMAIS été fidèle avec Apple et dès que l'occasion s'est présentée, ils ont pris le large et n'ont plus ensuite JAMAIS réellement raccroché en terme d'optimisation ni même en terme de calendrier. Apple est depuis des années la dernière roue du carrosse Adobe et ils voudraient que, Apple ayant gagné du galon, celui-ci montre une mansuétude pour leurs solutions alors qu'eux-même se foutent de la gueule des utilisateurs Macs depuis des années. elle est bien bonne celle-là !!
avatar oxof | 
@youpla77 +1 @shenmue : cite au moins la phrase entière.
avatar Cekter | 
Hey dites ça va pas recommencer hein. Ça gonfle la guerre des A là.
avatar shenmue | 
@Oxof: La phrase entière ? Celle où il donne des arguments bidons pour justifier d'énormes retards sur les sorties de produits en plus non optimisés ? Franchement...
avatar shenmue | 
"Puis, il en rajoute une couche affirmant qu'il sait qu'il y a beaucoup de personnes qui veulent produire du contenu sur l'iPad, mais qui sont déçues, car elles doivent revoir complètement leur manière de produire du contenu à cause de la politique d'Apple…" C'est pour ça qu'au bout d'un peu plus d'1 mois, il y a déjà plus de 5000 applis dispos pour l'iPad. ça sent la désaffection des devs tout ça...ou pas. Comment le réel DETRUIT les arguments de façade...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
[quote]Au cours de l'entretien, Chuck Geschke a indiqué qu'il ne serait pas surpris si à terme, Adobe décidait de faire de Flash un format ouvert - "lorsque cela aura du sens" [/quote] c'est maintenant qu'il faudrait que ça arrive. et encore, je vois d'ici les critiques du genre "c'est pour tuer HTML5". en fait ça aurait été bien de le faire quand ActionScript 3 est sorti.
avatar Dr_cube | 
[quote]Concernant l'argument de Steve Jobs qui affirme que Flash est une technologie qui a été conçue durant l'ère du PC (et non pendant l'ère du mobile), il répond que l'iPhone était pour lui un ordinateur personnel.[/quote] Qu'il propose un système d'IHM adapté pour les mobiles, et je suis sûr que Steve Jobs reverra son jugement. Il est clair que porter directement les applets Flash prévus pour PC (souris + clavier + grand écran) sur un smartphone (doigts + pas de clavier + petit écran) est une honte. Imaginer cela ne serait-ce qu'un instant est une preuve d'incompétence. Je pense donc qu'au lieu de dépenser des millions d'euros en communication anti-Apple, ils feraient mieux de se sortir les doigts du cul et de proposer une VRAIE solution pour Flash sur mobile : — des IHM, — des éléments d'interaction, — des garanties sur les performances, — et l'assurance que les applets actuels prévus pour PC ne fonctionneront PAS sur mobile. S'ils font ça, je suis sûr que Steve Jobs acceptera Flash sur iPhone et iPad.
avatar Silverscreen | 
[quote]Il en profite au passage pour reprendre Steve Jobs sur le développement multiplateforme, qui ne permettrait que de produire des applications de seconde zone mal adaptée à chaque système. Il admet que cette théorie est intéressante, mais [b]dans la pratique, il ne voit pas d'exemples. Il n'a jamais entendu dire cela au sujet de Photoshop et d'Acrobat par exemple[/b]. Enfin, les cycles de développement de Photoshop Elements sont très différents sur Mac et PC.[/quote] Et en plus il prend ses clients pour des cons… C'est le genre de gar qui aurait pu sortir : "Quoi, Photoshop en version Mac ne serait pas identique à la version PC ? Ben mince alors… Moi qui croyais qu'on ne verrait pas le manque de portage 64 bits ou qu'on ne remarquerait pas les 2 versions de la Creative Suites qui fonctionnaient en environnement émulé (Classic et Rosetta) et les performances très dégradées… par rapport à la version PC…" Et sans parler de l'imprimante Acrobat qui ne marche plus depuis Snow Leopard… Conclusion : ou il ne connait pas ses produits ou il est d'une mauvaise fois à préférer bouffer sa merde que d'avouer qu'ils ont merdé quand ils ont décidé de continuer à développer Photoshop avec Codewarrior alors que du côté de Cupertino, tous les signaux étaient au rouge depuis des années…
avatar FreddyF | 
Personnellement cette histoire avec Adobe me saoule ... Je m'en tamponne qu'ils mettent leur flash ou pas, ça ne me manque pas du tout. Et mon iPad s'en porte pas plus mal sans tous ces bandeaux publicitaires intempestifs.
avatar Mac1978 | 
C'est curieux, mais en tant qu'utilisateur sur les deux plateformes, je n'ai pas l'impression qu'Acrobat Professional Edition est au même niveau sur PC et Mac... par exemple. Pour moi, Adobe a très clairement fait passer Apple au second plan de ses développements dès le milieu des années 90, décision parfaitement justifiable d'un strict point de vue économique alors. Il n'y a pas de honte à cela, en tant qu'entreprise privée Adobe se devait de continuer à optimiser ses revenus. Mais c'est peu glorieux de ne pas le reconnaître aujourd'hui.
avatar Domsou | 
Je suis d'accord avec lui lorsqu'il parle de décalage de quelques mois. L'iPhone est sorti il y a 3 ans.
avatar jinxjab | 
@youpla77 @oxof http://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_%28Internet%29 http://www.dicodunet.com/definitions/internet/troll.htm ... et bien d'autres ... Selon l'ensemble de ces définitions un "troll" est une réaction (ou personne) dont l'intervention a pour but de créer une polémique en provoquant les participants. Or, pour défendre shenmue, son post démontre la stupidité et l'incohérence des dires de M. Chuck Geschke avec les faits. Adobe s'est logiquement désintéressé de la plateforme Macintosh lorsque celle-ci était au plus mal. En cela je ne peux en vouloir à une entreprise dont le but (comme Apple)est de faire de l'argent. Cela ne s'est jamais arrangé depuis. Ces propos rendent M. Chuck Geschke, beaucoup moins objectif voir même "trollesque". Par contre : "Et toi, tu trolles dès ton premier commentaire et c'est assez récurrent chez toi... " Cette intervention répond en tout point à la définition d'un troll mélé d'un agression verbale.
avatar micware | 
Mac1978 : +1 Toutes ces gesticulations pour ne pas admettre l'aspect bassement financier de l'investissement en terme de part de marché. Lorsqu'Apple tentait d'imposer un système X trop jeune et instable (X.0, X.1, X.2), Adobe se la jouait Windows à fond et basculait ces équipes de développement sur Win32. Aujourd'hui qu'Apple est au mieux de sa forme avec des produits et un OS exemplaire, Adobe invoque des raisons aussi bidon les une que les autres. Ce sont bien devenu des vulgaires commerçants de soft sans fierté et sans vergogne.
avatar Corsaire01 | 
"Concernant l'argument de Steve Jobs qui affirme que Flash est une technologie qui a été conçue durant l'ère du PC (et non pendant l'ère du mobile), il répond que l'iPhone était pour lui un ordinateur personnel." Mon dieu quelle horreur ! C'est exactement l'argument qui a réduit à néant l'intérêt des Eee-Pc, vouloir faire sur un appareil mobile, donc léger, les mêmes choses que sur un ordi de bureau. Voilà comment on a vu fleurir des windows XP sur des machines pouvant à peine le supporter, avec des écrans non adapté au desktop windows et j'en passe et des meilleures. NAAAAaaaaaaaooon, l'Eee-Pc n'a pas été pensé pour tenir toute votre suite office avec vos 15000 macros excel liées en OLE à votre base Acces ! Voilà comment se créer toute une foule de gens convaincus, un peu plus, que les ordinateurs c'est compliqué, de la merde, lent, ça marche pas, mon chien a pas le poil soyeux, mon chat a bouffé ma doc, etc etc etc C'est un peu comme si on avait vendu des 2CV peintes en rouge avec des roues jantes alliage 23 pouces.
avatar YARK | 
Mac1978 +2 +3 +1000000000 !!!!! Il se fout de la gueule du monde ce monsieur !!! Acrobat est complètement buggué par rapport à la version PC !!! Prennent vraiment les gens pour des cons ! Pourraient être ministres : les mêmes !
avatar Psylo | 
[i]C'est un peu comme si on avait vendu des 2CV peintes en rouge avec des roues jantes alliage 23 pouces. [/i] Exactement comme les MacBook Core2 Duo qu'on trouve encore sur le refurb à des prix indécents. Pour ta gouverne, sache que les EEE PC récents embarquent quand même un Atom 330 dual Core, 2 go de ram et un Nvidia GMA9400, font tourner de nombreux jeux, lisent les videos HD et coutent à peine 400 €. Accessoirement ils font de très trsè bon Hackintosh. Pas mal quand même pour des 2CV...
avatar momo-fr | 
Ce monsieur reste douteux dans ses propos, un "décalage de quelques mois" entre une version PC et Mac… sachant que la première version de la suite graphique était intenable sous OSX… ce qui à fait retarder le passage à OSX pour beaucoup de professionnels utilisant des Mac (sous OS9) en attendant quelque chose de crédible (vu le prix demandé), soit un an est demi pour ma part (18 mois). On voit bien qu'il ne travaille pas avec ses logiciels… :-)
avatar Domsou | 
Expérience intéressante que je viens de réaliser : - Flash sur IE 8 sur Xp sur Vmware - Flash sur Firefox sur SL C'est 2 fois plus rapide sur Xp émulé que sur SL. Votre avis ?
avatar relaxx | 
le seul eeePC avec atom n330 est le 1201N, il est, maintenant, à 450€. et non les netbook ne peuvent pas tout faire, c'est précisément ce qui a posé certaines difficultés avec le grand public mal conseillé par des vendeurs mal formés ou de mauvaise foi. les netbook sont de bonnes petites machines qui font effectivement des petits hackintosh très sympas mais Psylo tu exagères. acer a sorti UN netbobook plus polyvalent grâce à une de ses versions avec culv dual core pour l'instant c'est tout (le 1410 deuxième version attention la première est en single core)
avatar relaxx | 
quand même je trouve étrange que l'argument sur l'accès aux api de décodage hard passe aussi bien. pour l'instant le décodage hard n'est pas supporté par la release de flash elle VA l'être sur windows. les écarts de perf du plugin flash release entre windows d'une part et le reste du monde, dont mac os X, n'ont donc rien à voir avec cette histoire reportant la faute sur apple et ses api. c'est juste que adobe a privilégié la plateforme de microsoft pour l'optimisation. Et c'est bien leur droit. Sauf que du coups se mettre en position d'être les défenseurs de l'internet accessible c'est rigolo : windows only pour une expérience complète. Quant à gueuler sur flash il n'y a pas que apple, la plupart des utilisateurs de netbook râlent aussi même sous microsoft, même ceux ayant des portables plus puissants râlent(surtout pour les lecteurs vidéo, le reste ne privant pas d'une grande expérience sur le web): c'est une technologie qui pompe trop de ressources pour ce qu'elle fait en l'état.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Dr_cube : [quote]Qu'il propose un système d'IHM adapté pour les mobiles, et je suis sûr que Steve Jobs reverra son jugement.[/quote] Non parce qu'il reste l'autre partie du problème : la maitrise de la technologie. Tant que flash ne sera pas ouvert (vraiment ouvert) et qu'Apple ne pourra pas écrire son propre plug-in complet et toujours à jour (et pas avec un train de retard sur ce qu'a spécifié Adobe dans son coin et la partie des specs qu'ils ont bien voulu communiquer) ça sera niet. Ou corriger les bugs. Ou optimiser. Enfin bref, tout ce qui pourrait faire qu'Apple ait la meilleure version de Flash sans être dépendant du bon vouloir d'Adobe. Ni même en passant par une coopération, qui dépendra toujours de la motivation d'Adobe, qui dépendra toujours des parts de marché, qui seront toujours en défaveur du Mac (et de l'iPhone à long terme, certainement).
avatar relaxx | 
Adobe est guidé par son intérêt, pas celui des users du web. C'est normal c'est une entreprise qui ne dépend plus directement des utilisateurs finaux, en tout cas pas à court terme. Leur travail avec androïd n'est pas tant lié à une soudaine bonne volonté altruiste. Il y a un gros enjeu financier dans le B2B d'adobe à une bonne indexation du flash sous google. C'est donnant / donnant. Le seul moyen de pression d'apple est donc ce que fait actuellement apple : après avoir beaucoup attendu fermer la plateforme.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR