Interview : 99$ pour (mieux) développer sur Mac

Florian Innocente |
99$ c'est le nouveau ticket d'entrée annuel pour qui souhaite devenir officiellement développeur Mac. Apple a dévoilé la semaine dernière ce tarif qui se substitue à des formules plus coûteuses (lire Apple taille dans le prix de son contrat développeur). 99$/79€ c'est aussi le prix qui était demandé à tous ceux qui souhaitaient rejoindre le programme de développeurs iPhone. Sur ce point, les deux plateformes sont mises à égalité. Quelles raisons ont conduit Apple à bousculer ses prix ? C'est la question que nous avons posée à plusieurs développeurs.

La réponse la plus immédiate - Apple entend faciliter le passage vers Mac OS de développeurs engagés uniquement sur iPhone OS - est évidemment revenue, mais pas seulement. Certains y voient aussi des motifs pratiques ou, pour les plus suspicieux, une réaction vis-à-vis de plateformes concurrentes (re)devenues attractives.

MacDeveloperProgramApple


Précédemment, l'accès au statut de développeur Mac coûtait entre 499$ et 3499$ selon la formule choisie (ADC Premier, Select, Student). Un sésame pour obtenir les dernières versions bêta de Mac OS X ou d'autres logiciels Apple en développement, consulter des vidéos techniques, participer aux forums développeurs, poser des questions à un ingénieur support d'Apple en cas de problème ou encore, pour la formule la plus chère, s'assurer une place à la conférence annuelle des développeurs Apple (WWDC). Enfin, était offerte une réduction sur l'achat d'un Mac une fois par an.

Cependant, il faut préciser que rien n'oblige un développeur Mac à s'inscrire chez Apple. Un bon bouquin sur la programmation Cocoa, l'achat de Mac OS X (tous les outils de développement y sont inclus) et une inscription à quelques listes publiques de développeurs suffisent pour se lancer dans la création et la distribution de logiciels Mac. À l'inverse du programme iPhone OS qui, au même prix, offre des services indispensables pour qui veut diffuser son logiciel.


Spéculations autour d'une décision

Pour Romain Goyet, co-fondateur d'Applidium - un éditeur de logiciels iPhone - et ancien ingénieur chez Apple, cette équivalence de tarifs entre les deux programmes est discutable "Quand on paye 79 € pour le Mac Developer Program, on achète … l'accès à des pre-release de Mac OS X. Et grosso modo c'est tout. Alors qu'avec les 79 € de l'iPhone Developer Program on achète la possibilité de faire tourner du code nativement sur l'iPhone, l'hébergement de ses futures applis sur l'App Store, les statistiques de téléchargement sur iTunes Connect et l'accès aux versions bêta d'iPhone OS. Autant dire que dans un cas c'est indispensable et dans l'autre absolument inutile."

À défaut d'espérer que le programme Mac baisse encore son tarif, action qui ne se traduirait pas nécessairement par l'arrivée de plus de monde à bord, Romain Goyet y voit la volonté de faire passer un message "Le Mac c'est comme l'iPhone" et peut-être (avec force conditionnel) un prélude à l'arrivée d'un "Mac Store" calqué sur l'App Store mais pour la distribution de programmes Mac.

D'après lui, ce nouveau tarif ne devrait pas amener plus de monde, Apple a de toute façon utilisé "une manoeuvre de Sioux en obligeant les développeurs iPhone à s'équiper d'un Mac pour travailler et à en passer par les outils et langages maison.

Benoît Widemann, vétéran du développement sur Mac et formateur iPhone OS (lire l'interview les défis du développement sur iPhone) mentionne également cette hypothèse d'un futur Mac Store "On pourrait y trouver son compte : diffusion mondiale, achats intégrés dans l'application, installation facilitée via iTunes, etc. Je ne sais pas encore si j'y transporterais mes propres applications, en tout cas ça conviendrait très bien à certains modèles économiques et Apple saurait créer une valeur ajoutée. Certains n'aiment pas le côté usine à gaz d'iTunes, mais ça vaut tous les fichiers .dmg ("image disque", ndr). J'imagine assez bien un schéma où le Mac est livré comme aujourd'hui avec une panoplie d'applications de base, et où le téléchargement des autres se passe comme pour l'iPhone, ainsi que pour l'installation et la maintenance des mises à jour. Ce serait un grand soulagement pour beaucoup d'utilisateurs, pour qui l'usage d'un .dmg représente un mystère indéchiffrable et une source d'erreurs ridicules dont la correction n'a que trop tardé."

Mais au delà de ce scénario qu'il qualifie de "spéculation" ce changement de prix procède selon lui d'une simple logique "On voit des développeurs arriver sur le Mac venant de l'iPhone : ils ont accès à la plateforme par les outils de développement qui sont les mêmes, et bien sûr par la facilité relative avec laquelle on peut transporter le savoir-faire Cocoa d'une plateforme vers l'autre."

Simplifier pour mieux gérer

Brent Simmons, développeur du lecteur RSS NetNewsWire (sur Mac et iPhone) estime que la nouvelle étiquette peut suffire à titiller la curiosité de ceux qui ont déjà fait l'essentiel du chemin en utilisant du Mac et Xcode pour leurs logiciels iPhone. Même si lui aussi souligne la nature très différente des deux programmes "l'adhésion au programme Mac n'est pas aussi nécessaire que pour l'iPhone. Mais c'est un moyen de rappeler aux développeurs iPhone qu'il y a une autre plateforme pour laquelle ils peuvent écrire. Apple a appris que les applications tierces pouvaient sérieusement booster les ventes de leurs matériels et ils veulent vendre du Mac". Dernière hypothèse formulée par Simmons "C'est peut-être tout simplement une volonté de simplification, il est plus commode de dire que tous les programmes coûtent 99$".


yourmusicquizz
Your Music Quiz


Julien Bignon, développeur chez Juncode Studio co-fondé avec Sébastien Hochart, un tout petit éditeur français de logiciels musicaux pour l'iPhone, a reçu le message "L'annonce de la baisse de prix de l'accès au programme de développement Mac OS a de nouveau éveillé notre intérêt. L'ancien tarif était trop élevé pour une utilisation complémentaire au développement iPhone. Pour Your Music Quiz, une version Mac de l'application aurait un intérêt non négligeable en complément de ce que nous imaginons pour l'iPad. On pense aussi à des logiciels Mac qui soient complémentaires à ceux de l'iPhone. Par exemple un utilitaire permettant d'éditer plus confortablement les sons sur son ordinateur et de les transférer à JunSampler sur l'iPhone" Et de conclure sur un voeu "on pourrait espérer un jour que les 99$ englobent iPhone OS et Mac OS".

Oliver Breidenbach de l'éditeur Allemand Boinx (FotoMagico, iStopMotion, BoinxTV, etc) partage une opinion similaire à celle de Brent Simmons quant au désir de simplification. Selon lui Apple est moins soucieuse de faire venir plus de développeurs que de mieux s'occuper de ceux qu'elle a déjà "La gestion d'un programme à plusieurs niveaux de prix est plus compliquée et plus coûteuse. Ce principe suggérait aussi que, selon le prix payé, il pouvait y avoir une différence de traitement entre les développeurs enregistrés".

Breidenbach regrette néanmoins la disparition de la réduction sur l'achat d'un Mac, moins pour des raisons économiques que pour le sentiment de traitement privilégié qu'il convoyait. Et il reste des questions en suspens sur ce que deviennent l'accès aux laboratoires de tests d'Apple pour les développeurs qui souhaitaient tester leurs logiciels sur de multiples configurations, ainsi que sur l'obtention d'une place à la WWDC dans le cadre de la formule Premium, désormais disparue.

Un autre interlocuteur, actuellement ingénieur logiciel chez Apple, estime pour sa part que la décision de son entreprise vise à la fois à une simplification des programmes et à ouvrir le support technique - avec notamment la possibilité d'obtenir des réponses sur des questions pointues - à davantage de monde. En direction de tous ces développeurs qui jusque-là se débrouillaient gratuitement, mais tout seuls.


Réagir face aux nouveaux défis

Paul Kafasis de Rogue Amoeba (Airfoil, Audio Hijack Pro…) y voit peut-être la volonté d'Apple d'obtenir que "plus de monde puisse tester les versions bêta de Mac OS X". Pour le reste, le nouveau programme permet de poser jusqu'à deux questions par an à un ingénieur spécialisé (au lieu d'une) et chaque question supplémentaire n'est plus facturée que 50$ au lieu de 200$. À l'inverse, il y a la perte des réductions sur le matériel et du flou sur le nombre de clefs de téléchargement de Mac OS X offertes avec le nouveau programme.

RogueAmoebaquality
Rogue Amoeba


Dernière analyse, celle offerte par un ancien ingénieur système d'Apple qui s'occupait de promouvoir ses technologies. Il y voit une réaction à une concurrence revêtant de multiples facettes : celle traditionnelle venue de Windows ; celle plus récente de Google ainsi qu'une tendance de l'industrie allant vers le Web "La baisse de prix pourrait inciter de nouveaux développeurs à venir sur Mac, mais est-ce suffisant et pour quelle cible de clients ? De nombreux éditeurs de logiciels cherchent une riposte au gisement d'applications développées par la planète Apple pour l'iPhone et qui pourraient donner des idées pour la plateforme Mac.

Le non-succès de Vista a fortement favorisé les ventes de Mac… d'iPod touch et d'iPhone. Microsoft a compris la leçon et Windows 7 est déjà une réussite pour son adoption. Je suis sûr qu'Apple a compris le danger, mais elle n'en dira rien... sauf au travers de cette action pour attirer plus de développeurs. SOS ! Mayday ! Mayday ! Windows est de retour...
"

sdres_0001_App-Menu
Chrome OS


Il poursuit en signalant le danger que peut présenter notamment Google "L'arrivée des plateformes mobiles de Google et autres obligent Apple à réagir. Android est une menace pour Apple. Donc le Mac devient aussi une plateforme menacée si l'on se met à avoir de plus en plus d'applications pour Android et pour Windows 7. L'iPad est loin d'être un pari gagné : il faut de nouvelles applications uniques pour la tablette. Créer de nouvelles vocations chez les programmeurs en herbe, c'est ce que Microsoft sait bien faire". Enfin une autre question en guise de conclusion "le "Cloud Computing" et le SaaS (le logiciel devient un service accessible via le web, ndr) relancent la donne… Apple y a sa place ?"

avatar Vivid (non vérifié) | 
payer pour travailler !! Deux fois la culbute pour Apple ! toujours plus haut, toujours plus fort dans l'escroquerie....
avatar oxof | 
Ça s'appelle de l'investissement c'est tout.
avatar KilEstBoLeMac | 
Juste. Si tu es garagiste, tu dois acheter des outils pour vendre tes services nan? ;-)
avatar steinway59 | 
Si on veut créer une appli pour iphone sans rien connaître d'un langage de programmation : 1) quel langage de programmation apprendre? et par quel moyen? 2) combien couterait le développement d'une application de base pour l'iphone sinon? Si on veut créer un ibook pour l'ipad...qui sait comment faire? (langage de programmation, normes, etc...) ils n'ont pas su me répondre dans les apple center.. J'aimerais apprendre à développer des applis pour iphone et créer des ibooks mais je n'ai jamais appris de langage de programmation...j'abandonne ou c'est possible en quelques mois?
avatar gibet_b | 
@steinway : bien sûr que c'est possible en quelques mois ! comme n'importe quel autre langage... Un bon bouquin commme "Cocoa par la pratique" (enfin je crois que le titre a changé) et hop, pour peu qu'on fasse déjà de la prog, bien sûr. Concernant les iBooks, Apple n'a pour l'instant dévoilé aucun détails sur la création de ceux-ci : seuls quelques employés d'Apple le savent.
avatar Aughta | 
Pour les iBooks c'est le format .epub, de mémoire il est ouvert. Après pour l'interface, je ne sais pas comment il se débrouille, j'aimerai en savoir plus d'ailleurs. Est-ce simplement une zone de dépôt où le texte vient s'intégrer ou faut-il faire toute l'interface ; je pencherai plus pour le premier choix, donc il n'y aurait rien à faire si ce n'est maîtrisé le format .epub. Je ne connais pas comment il fonctionne mais il ne doit pas être plus dur que le format .pdf au fond… enfin, là je suppute ! _ Par contre pour les applications iPhone il faut maîtriser l'Objective-C, qui est du C orienté objet, j'ai envie de dire comme le C++ mais pas du C++ ( oh je vais me faire lapider ) Moi personnellement le C était maîtrisé en un mois, dans sa majeure partie. Ensuite Objective-C…Disons un deuxième bon mois mais t'attends pas à devenir pro du jour au lendemain
avatar steinway59 | 
@gibet : merci pour la référence du livre, je vais aller voir cela...mais le problème est que je n'ai jamais suivi de formation pour apprendre à programmer...donc si tu me dis qu'il faut avoir déja fait de la prog...gloups
avatar GillesB | 
Je pencherais plus pour un AppStore Mac, et c'est a relier avec le Datacenter actuellement en construction. Si Apple ve vers cette solution c'est une révolution qui va s'engager, avec la dématérialisation complète et surtout l'accès au marché mondial même pour des petites structures. GillesB
avatar kubernan | 
@steinway59 : [i]Si on veut créer une appli pour iphone sans rien connaître d'un langage de programmation :[/i] A mon humble avis, il faudrait se mettre au langage C dans un premier temps. Ce langage va te permettre d'acquérir une certaine flexibilité d'esprit liée à la programmation (compilation, écriture de code etc.). [i]1) quel langage de programmation apprendre? et par quel moyen?[/i] Pour simplifier, le langage de prédilection est l'Objective-C. Un langage de programmation orienté objet, qui présuppose certaines connaissances (patterns etc..). Tu peux utiliser également les techniques associées aux environnement Web (javascript). Mais attention, le langage seul ne suffit pas ; l'environnement de développement propose des outils et techniques supplémentaires que tu peux utiliser pour ton application (effet à l'affichage, stockage des données etc...). Les moyens pour accéder à tout cela est : éventuellement acheter quelques bouquins sur la programmation iPhone et l'objective-C, de télécharger l'environnement de développement via le site d'Apple et de s'y mettre (développer ! développer ! développer !). [i]combien couterait le développement d'une application de base pour l'iphone sinon?[/i] À part afficher un simple "Hello World" je ne vois pas ce que "application de base" signifie. Cela va te coûter du temps ! Une application ne se limite pas à l'alignement de code, il faut prendre en compte tout l'aspect design (design de l'interface, des icônes etc. etc.). Cet aspect est loin d'être négligeable, certains font tout eux-même, d'autres utilisent des designers (embauche ou contrat). [i]j'abandonne ou c'est possible en quelques mois?[/i] Heuu tout est possible avec de la volonté. :-) Je pense personnellement que débuter sur l'iPhone est plus simple que d'attaquer directement une application dite "desktop".
avatar Christophe Laporte | 
@ Vivid 1/les outils de dev sont gratuits… Pas besoin d'être inscrit à ce programme pour développer sur mac os x. 2/Je t'invite à te renseigner sur le prix de certains SDK. 99 $ c'est peanuts.
avatar steinway59 | 
@ Aughta et kubernan : merci bcp pour vos réponses si précises! bon je me lance à la recherche de bons bouquins alors...si vous avez des références suis preneur :) ! Merci!
avatar Florent Morin | 
@steinway59 Sinon, pour le développement, il y a aussi des sociétés dont c'est la spécialité. Du côté du format epub des iBooks, il me semble que inDesign peut être utilisé. Pour en revenir au sujet, je pense que la stratégie d'Apple est la suivante : - sortir iPad, qui est un premier pas entre l'iPhone et le monde des ordinateurs - supporter les applications iPad et les applications de l'OS équivalent en mobile, à savoir l'iPhone, sur iPhone - mettre la puce à l'oreille des développeurs en leur simplifiant la démarche d'accès au programme Mac OS X - sachant que l'iPhone OS est un Mac OS X, il y a fort à parier que le prochain Mac OS X de bureau supportera à la fois les applications de bureau, mais également les versions à interface "humaine" (à savoir l'iPad) et les versions mobiles. En gros, Apple emmène doucement mais sûrement l'utilisateur du mobile au bureau, en passant par un chaînon manquant (plus humain que l'ordinateur, plus ergonomique que le mobile) et en parallèle la même démarche est faite auprès des développeurs.
avatar MacOServe | 
Le livre dont gibet_b veut parler s'appelle maintenant "Programmation Cocoa sous Mac OS X". S'il est aussi bon que son précédesseur, il vaut effectivement le coup. Je te conseille aussi ce très bon site de développeurs français sous cocoa : [url]http://www.pommedev.com/[/url]. A noter que la pratique de l'anglais aide énormément dans la recherche d'infos sur internet dans ce domaine. Bon courage.
avatar Florian Innocente | 
@ oxof + Kilestbolemac : je crois que votre détecteur de troll (Vivid) souffre d'un dysfonctionnement :-)
avatar pecos | 
En tant que developpeur iPhone, j'attends avec beaucoup d'impatience la mise en place d'un "macStore" à l'image de l'appStore, car ce système est une bombe. Je n'avais jamais vu jusqu'ici de système permettant à un dev de monétiser ses applications aussi facilement et quasiment sans risque de piratage. Et ça marche ! Pourvu qu'ils aient ça en tête pour le futur ! Par contre, c'est vrai qu'en l'absence d'un tel store, je ne vois aucun intérêt à payer 99$ pour faire ce qu'on peut faire aujourd'hui gratuitement.
avatar setnan | 
Petite précision, 1ère phrase de la news :"pour qui souhaite devenir officiellement"... il n'existe PAS de statut de développeur "officiel" Apple, à moins que qqun prouve le contraire et je serais ravi d'apprendre qque chose de plus ;-) Souscrire au programme de dév donne principalement accès à des ressources et un support. Il concerne certains types de développement et surtout les débutants. Ça n'a rien à voir avec un quelconque statut de dév "officiel". J'ai l'impression que qqun a écrit ça qque part et depuis l'info du nouveau tarif tout le monde recopie cette point erroné. Avis perso, encore heureux qu'il n'y ait pas de telle hiérarchisation entre les dévs mac ni iPhone d'ailleurs ! :)
avatar markeron | 
Visiblement, les plateformes de développement et d'achat de logiciel, c'est l'avenir !
avatar Soner | 
Mise en place d'un Mac Appstore qui serait la seule source de logiciels pour mon Mac = go back to Windows ou à l'aventure vers Linux. Faut pas pousser non plus. Bientôt faudra jailbreaker son MacBook ?
avatar BeePotato | 
@ setnan : « il n'existe PAS de statut de développeur "officiel" Apple, à moins que qqun prouve le contraire et je serais ravi d'apprendre qque chose de plus » Ben on peut toujours considérer que la création d’un compte sur developer.apple.com fait office d’acquisition du statut de développeur Apple officiel (ça dit bien « Register as an Apple Developer » comme première étape). Mais en effet, une fois cette inscription faite, le passage au programme payant ne change strictement rien de ce point de vue par rapport à la version gratuire, contrairement à ce qu’on a pu lire (comme tu l’as fait remarquer) dans la plupart des news récentes sur ce sujet. On n’est pas plus « officiel » une fois qu’on a payé.
avatar popey | 
Soner : Vouaip, ça pourrait être vraiment interessant ! Aller Apple, une MAJ des .pkg pour en faire un système aussi génial que le système de paquet de Debian Linux (avec la monétisation en plus ... logique pour une boite commerciale) ?
avatar pecos | 
@ Soner : et sinon, "mise en place d'un Mac Appstore qui [b]ne serait pas la seule source officielle[/b] de logiciels pour ton mac"... Tu te casse aussi ?
avatar YuYu | 
Bah moi qui pensais m'inscrire pour avoir les réductions sur l'achat de Mac... Ça aurai été trop facile !
avatar BeePotato | 
@ steinway59 : Honnêtement, si tu n’as jamais fait de programmation de ta vie, compte quelques années plutôt que quelques mois pour commencer à produire quelque chose de correct. Ce qui ne veut pas dire que tu ne verras aucun résultat avant tout ce temps : en recopiant les exemples fournis dans les bouquins, puis en commençant à les modifier, tu auras déjà le plaisir de voir tourner quelque chose. Mais pour arriver à une maîtrise suffisante pour réaliser une création originale programmée proprement, ça prendra longtemps, il n’y a pas de miracle. Et, comme certains l’ont déjà fait remarquer, la maîtrise de l’anglais sera indispensable : on ne peut pas progresser sérieusement dans ce domaine en se contentant des ressources disponibles en français (ce qui n’empêche nullement de les utiliser quand elles sont disponibles, c’est juste qu’il n’y a pas grand chose).
avatar DrFatalis | 
"Pour les iBooks c'est le format .epub, de mémoire il est ouvert. Après pour l'interface, je ne sais pas comment il se débrouille, j'aimerai en savoir plus d'ailleurs." Et nous sommes nombreux! Ce fameux format epub semble ne permettre aucune mise en page, du style de celles que l'on peut faire avec pages, justement, et se limiter à des pages de texte sans rien avec... Quant à le créer, aucun soft mac n'en est capable (text edit, Pages...). Je vois la chpose mal partie, car Apple va nous faire le coup de l'iphone: tu veut faire un ebookpour iphone, tu es obligé de développer une appli! Ainsi: - on élimine les oeuvres douteuses des amateurs - on élimine le gratuit - seuls les editeurs institutionnels auront acces à la plate forme, sans être génés par des gens capables de proposer, par exemple, des manuels scolaires gratuits et libres en lui et place des leurs... Nous verrons... (heureusement que le pdf existe!)
avatar shenmue | 
@Vivid:"Deux fois la culbute pour Apple ! toujours plus haut, toujours plus fort dans l'escroquerie...." Toi t'as rien compris à la news. On t'explique qu'il faut payer beaucoup moins cher pour être dev mac et toi tu nous sors un laius sur une pseudo arnaque. C'est vraiment la mode en ce moment le troll en première réaction.
avatar kissscoool | 
@steinway59 : Pour une référence de développement iPhone, il y a le livre "iPhone Programming : The Big Nerd Ranch Guide" (le livre sort dans 1 mois je pense). C'est écrit pas Aaron Hillegass, qui est franchement quelqu'un qui s'y connait en Objective-C. J'ai son bouquin sur le développement de base sur Mac OS X et c'est super pour apprendre le langage et progresser assez vite. Attention, le tout est en anglais. (Il existe(ra) peut-être des traductions) Maintenant je vais quand même te dire une chose pour te mettre en garde. Pour devenir simple développeur, il y a des gens qui font 3 ans d'étude (Haute école en Belgique). Pour devenir analyste-développeur, certains en font 5 ans (Université en Belgique). Parce qu'il faut se dire une chose, développer un programme, ce n'est que la dernière chose à faire. Il y a tout une phase d'analyse avant, et ça aussi ça s'apprend. On aura beau me dire que certains sont devenu de bons développeur en étant purement auto-didactes, je dirai oui, mais ce sont des exceptions. À moins de bien suivre une formation personnelle sérieuse en tant qu'auto-didacte, il y a de fortes chances qui tu fasse de moins bonnes choses (problème de performances, de maintenance, …). Bref, ne te décourage pas, mais je veux juste te dire qu'être développeur (codeur si tu préfère), sans avoir un analyste tout prêt qui analyse bien tes problèmes, ça risque de donner des résultats mitigés. Au passage, je trouve qu'un bon langage pour apprendre la programmation est le Java. Pourquoi ? Parce qu'il est simple (pour une première approche) et orienté-objet (contrairement au C qui n'est ni simple, ni orienté objet). Tu apprendrais ainsi les concepts de bases, qui sont ensuite applicables à tous les langages du même genre. (Bien que l'Objective-C est un peu comme du Smalltalk (langage dont il s'inspire énormément)… dans un monde à part :-) Mais les concepts d'orienté-objet restent fondamentalement les mêmes) À bon entendeur !
avatar steinway59 | 
merci à tous pour vos réponses et mises en garde...je vais étudier de prés tout ce que vous m'avez proposé pour mieux mesurer la difficulté de la chose! merci!
avatar pseudo714 | 
@steinway59 : je te conseillerais d'apprendre plutôt l'algo avec le pascal par exemple et de chercher un livre pour qui t'apprenne l'objective-c et cocoa pour quelqu'un qui connait pas la syntaxe C et le langage objet. Quand on (surtout les débutants en informatique) commence un programme dans un langage on commence toujours par le "hello world" .Quand tu commences à programmer après dessiner l'ossature de ton programme ne soit pas pressés il faut avancer étape par étape sans trop penser aux étapes vers la fin. Si mon langage est clair.
avatar pwetpwet | 
[quote]D'après lui, ce nouveau tarif ne devrait pas amener plus de monde, Apple a de toute façon utilisé "une manoeuvre de Sioux en obligeant les développeurs iPhone à s'équiper d'un Mac pour travailler et à en passer par les outils et langages maison.[/quote] Je trouve ça un peu crétin comme réflexion, que voulait-il qu'Apple fasse ? Créer un langage nouveau et spécifique ? En utiliser d'autres moins bien adaptés ?
avatar pwetpwet | 
@pecos [quote]Je n'avais jamais vu jusqu'ici de système permettant à un dev de monétiser ses applications aussi facilement et quasiment sans risque de piratage.[/quote] 1. les applications de l'Appstore sont massivement piratés 2. si Macstore il y avait, ce serait suicidaire de la part d'Apple que d'en faire le moyen de diffusion exclusif de logiciels Mac, ça ne répondrait donc en rien au problème du piratage. en tout cas, quand j'ai switché il y a quelques années, je m'étais auto-persuadé qu'il existait déjà sur Mac un système de màj global des logiciels, j'avais été *un peu* déçu de voir que ce n'était pas le cas et que c'était réservé aux logiciels Apple. Le module de recherche de mise à jour (le truc accessible par le menu pomme) ouvert aux applications tierces, ça ferait une chouette nouvelle feature pour la 10.7, et ça ne doit pas être bien sorcier à mettre en place !
avatar pecos | 
@pwetpwet : [quote]1. les applications de l'Appstore sont massivement piratés 2. si Macstore il y avait, ce serait suicidaire de la part d'Apple que d'en faire le moyen de diffusion exclusif de logiciels Mac, ça ne répondrait donc en rien au problème du piratage.[/quote] 1- Légende urbaine. Pas les miennes en tous cas. 2- Je n'ai jamais souhaité ni parlé de système "exclusif". Concernant le piratage, fait un peu marcher ta cervelle, et regarde le nombre d'appli dans la catégorie "handheld" disponible sur the pirate bay (ça comprend aussi les applis pour toutes les autres sortes de smartphones). Il y a 58 pages de 30 résultats, ce qui fait 1740 logiciels. Dont beaucoup sont en double. Dont beaucoup ne sont pas pour iPhone. Sur Demonoid, c'est un peu mieux, mais c'est rempli de collections d'applis gratuites sans intérêt. Maintenant, je te rappelle que l'appStore propose plus de 150000 applications. Donc, si c'est ça que tu appelle "massivement piraté"... Faudrait peut-être éviter de répéter des rumeurs infondées comme un perroquet. Je ne dis pas que les plus grosses et tentantes apps ne soient pas piratées, genre tomtom, etc... Mais où est le problème pour le petit développeur ? aucun pour ma part. De plus, le nombre d'iPhone jailbreakés par rapport au total est négligeable, ce qui rend le piratage tout aussi négligeable.
avatar pwetpwet | 
euh... pourquoi tu réagis comme si je t'avais agressé ? Mon commentaire n'avait rien d'offensif, pas l'intention en tout cas, tu serais gentil de baisser un peu de ton, merci. Pour une fois que les commentaires sur macgé ne partent pas en sucette, ce serait cool de ne pas inventer de faux conflits.
avatar YuYu | 
Oula, pecos s'enerve, on ne sait pas trop pourquoi mais il en faut toujours 1 ou 2 de toute manière. Sinon, juste pour la correction (mais tout à fait amicalement), le nombre d'iPhone jailbreakés n'est pas tout à fait négligeable puisqu'il tourne autour des 10%... Bon week-end, avec les sourire :)

CONNEXION UTILISATEUR