iPhone craquelés : chronique d'un emballement médiatique

Arnaud de la Grandière |
Voilà un emballement médiatique qui ferait probablement office de cas d'école chez nos confrères d'Arrêt sur images : un peu de verre brisé, et c'est toute la presse qui s'empare de l'affaire, jusqu'à remonter aux plus hautes instances nationales et européennes.

Historique

Le premier cas fut emblématique de tous les suivants : un jeune homme de 18 ans qui utilise l'iPhone de sa copine alors que celui-ci lui "explose" à la figure. Le petit détail gore et traumatique, digne d'un film de la série "Saw" ne manque pas à l'appel : il reçoit même un éclat de verre dans l'œil !

Un appareil qui fait sensation et qui s'est vendu à 26 millions d'exemplaires dans le monde et que la concurrence a bien du mal à égaler, le danger qui rôde dans votre poche à chaque instant, l'ennemi intime en quelque sorte, voilà tous les ingrédients réunis pour faire des unes sensationnelles, si ce n'est une bonne légende urbaine. Surtout en plein été où les infos semblent elles aussi prendre des vacances, d'autant que la presse adore brûler les idoles qu'elle a bâties elle-même.

Le contexte était d'autant plus favorable qu'une jeune anglaise se serait vue offrir le remboursement de son iPod touch par Apple, dont la batterie aurait explosé, en échange de son silence, d'après un «tabloid» anglais (une affaire bien différente mais qui aura malgré tout pu susciter des vocations, voir notre article l'iPod touch peut exploser également).



Ce premier cas fait la une de La Provence. C'est en lisant le quotidien qu'un marseillais décide d'appeler la rédaction du journal pour signaler une mésaventure similaire. L'affaire est reprise sur le site de LCI. En moins d'une semaine, La Provence rapporte ensuite deux nouveaux cas dans le Var.

Le 14 août, soit deux jours après la première une du quotidien, la Commission Européenne invite Apple à lui fournir des explications. Apple lâche un communiqué laconique dans lequel elle indique enquêter sur l'affaire. C'est ensuite au Midi Libre de rapporter un cinquième cas. La DGCCRF ne tient pas à être en reste et indique avoir diligenté une enquête "avant la demande d'information de Bruxelles", croit-elle bon de préciser. L'affaire arrive sur les médias nationaux. Cela commence avec l'émission C'est dans l'air sur France 5 le 19 août et la question "Les portables explosent-ils ?" (vidéo). Un sixième cas est signalé à Paris par Europe 1 le 25 août, puis LCI présente deux nouveaux cas le 26 sous un titre accrocheur ("la révolte gronde"). L'affaire se retrouve alors dans le journal télévisé de TF1 et de France 2.

On retrouve de nouveaux cas dans 60 millions de consommateurs, alors que le site du Parisien diffuse une vidéo d'un autre témoignage. L'affaire poursuit son petit bonhomme de chemin jusqu'à faire les choux gras de l'émission "On va s'gêner" de Laurent Ruquier sur Europe 1.

Seule voix dissonante, le site du Figaro, par la plume de Benjamin Ferran (que les lecteurs de MacGeneration connaissent bien), appelle à un peu de raison. En tout et pour tout, on compte onze cas rapportés par la presse, lorsque l'affaire atteint son paroxysme avec la convocation du directeur commercial d'Apple France par le Secrétaire d'Etat au Commerce.



Des questions qu'on évite de se poser

A vrai dire on ne peut que rester pantois devant un tel emballement médiatique. On a vu de bien pires catastrophes industrielles, qui plus est avérées, comme le rappel des batteries de Sony pour ordinateurs portables qui concernait plus de 100.000 appareils, sans que quiconque ne semble s'en émouvoir, ni que les plus hautes instances administratives ne se penchent sur la question.

Onze appareils qui poseraient problème (alors que l'iPhone s'est vendu de par le monde à 26 millions d'exemplaires et que l'on a dépassé le million et demi dans l'hexagone), onze cas, tous répertoriés en France, bien qu'il n'y ait pas de série fabriquée spécialement pour notre pays. Des échardes acérées de verre qui se plantent spontanément qui dans le globe oculaire (deux cas), qui dans l'oreille (un cas), alors que les appareils concernés ne semblent pas manquer d'un seul morceau, aussi infime soit-il, sur les images rapportées.

On ne se pose pas non plus de question quant à la force nécessaire pour qu'un tel bris de verre se plante dans divers organes sans pour autant que l'appareil ne semble plus endommagé (tous les iPhone concernés sont encore fonctionnels). Le verre de l'iPhone est-il feuilleté ? Ca expliquerait que les morceaux tiennent en place, toujours est-il que la question mérite d'être posée. Si les images des iPhone incriminés sont globalement similaires (l'écran est morcelé comme un puzzle), on retrouve également un appareil fendillé sur sa diagonale et celui du témoin du Parisien meurtri par un impact bien visible…



Plus étrange encore, la première "victime" refuse d'envoyer son appareil à Apple. On ne l'a appris qu'à l'issue de l'entretien du directeur commercial avec le Ministre, pourquoi aucun journaliste n'a-t-il posé la question au jeune homme, et pour quelle raison refuse-t-il d'envoyer son appareil ? Aucun constat officiel des blessures imputées n'a été présenté (pourtant bien pratique si on compte mener l'affaire en justice). Et précisément, aucune action en justice ne semble avoir été intentée (bien que selon la formule consacrée, on s'en "réserve le droit"), alors que les "victimes" se retrouvent avec un engagement de deux ans et que l'iPhone "nu" est vendu à plus de 1000 euros à la Fnac… on a connu des procès pour moins que ça.

Plus fantaisiste encore, un des témoins rapporte avoir retiré lui-même l'éclat de verre de son œil à l'aide d'une pince à épiler! (l'histoire ne dit pas s'il s'est également recousu l'œil avec du fil de pêche).

N'oublions pas que ces onze cas ne reposent que sur les seules déclarations de leurs propriétaires, toutes ces fêlures auraient tout aussi bien pu être dues à une chute malencontreuse. Si on peut s'inquiéter d'une batterie qui explose et qui pourrait difficilement être imputable à son utilisation, un écran qui se brise en revanche est une toute autre histoire. Sans vouloir jeter l'opprobre sur les témoins, hormis le site du Figaro, à aucun moment la presse ne semble s'être demandée s'il n'y avait pas là tout simplement un peu d'opportunisme afin de se faire remplacer à peu de frais un iPhone qu'on aura maladroitement brisé, à l'aide de la pression médiatique, ce qui reste assez vraisemblable sur si peu de cas rapportés.

Et si l'enquête finit par confirmer que tous les bris de verres n'étaient dus qu'à une mauvaise utilisation de leurs propriétaires, à moins que les médias ne passent à une autre actualité brûlante comme la rentrée des classes, on peut s'attendre à une bronca médiatique à l'encontre des lampistes qui auront osé tromper les journalistes, sans la moindre remise en question de ces derniers…

Une gestion de crise hasardeuse

Il faut dire qu'Apple, qui ne fait décidément rien comme tout le monde, n'a pas adapté sa communication à ce nouveau marché qu'est pour elle la téléphonie. Les utilisateurs du Mac y sont habitués : lorsqu'il y a un problème de conception ou de fabrication sur son matériel, Apple nie tout d'abord en bloc, voire même censure les cris d'orfraie sur son forum, pour finir par proposer un échange gratuit hors garantie en cas de problème avéré.

Et de fait on a assisté à la même attitude avec l'iPhone, dès le début : en appelant le SAV, un utilisateur s'est vu opposer une fin de non recevoir qui le renvoyait à sa propre responsabilité. Sans doute le côté abrupt de cette réponse aura-t-il contribué à faire monter la mayonnaise, alors qu'on est habitué sur le marché grand public à une langue de bois lénifiante, sur l'air de "la sécurité de nos clients fait partie des premières préoccupations de notre entreprise". Ca n'est d'ailleurs qu'une fois que la Commission Européenne est entrée dans le jeu qu'Apple s'est résolue à communiquer sur ce thème.

Apple n'a résolument pas cette culture : alors qu'on interrogeait Steve Jobs sur la baisse ponctuelle de l'action Apple il y a quelque temps, il s'est contenté de répondre que son entreprise ne se préoccupait que de fabriquer les meilleurs produits et qu'à terme la bourse ne pouvait que suivre.

Cependant on constate un frémissement concernant la communication de l'entreprise : alors que la grogne des développeurs se fait plus prégnante, Phil Schiller en personne a joué les pompiers de service pour justifier du refus de certains logiciels sur l'App Store.

Si Apple s'était jusqu'ici satisfaite de sa petite part de marché dans l'industrie informatique, il lui faudra désormais gérer sa communication à la mesure des autres marchés sur lesquels elle se trouve et où elle bénéficie d'un poids autrement plus important, faute de quoi elle pourrait vite donner l'image d'un géant insensible et opaque.

"Pshitt"

Mais le salut pour Apple est précisément venu de la surenchère. Son directeur commercial pour le territoire français se voit convoqué par le Secrétaire d'Etat au Commerce, pour évoquer "les suites à donner à la demande formulée par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) concernant les causes de l'implosion de ces appareils et les mesures éventuelles qu'elle pourrait envisager dans ce cadre" ainsi que lui rappeler "les obligations générales de sécurité qui incombent aux entreprises concernant les appareils mis sur le marché à disposition des consommateurs". Bigre, rien de moins que de lui remonter les bretelles, en somme.

Peu avant la rencontre, le siège américain de la société publie un communiqué de presse faisant état des premiers résultats de l'enquête menée par un laboratoire indépendant sur les appareils qu'elle a pu récupérer : les craquelures proviendraient d'une "pression externe", ce qui est corroboré par le Ministre à la sortie de la rencontre.

Et que rêver de mieux comme porte-parole qu'un (penaud?) Ministre en personne pour calmer l'hystérie collective, d'autant plus après avoir annoncé qu'il y aurait de la remontrance au menu? Suite à cet épisode, il semble plus que probable que les médias soient ramenés à un peu plus de circonspection si d'autres cas venaient à être portés à leur connaissance.

Toujours est-il que l'affaire aura fait la couverture de la presse régionale et nationale du 12 au 28 août, et qu'elle aura bénéficié de la caisse de résonance des instances administratives nationales et européennes. Si elle ne devrait plus connaître de développement retentissant, il est malgré tout difficile de dire ce qu'il en restera dans l'esprit du consommateur et s'il y aura des retombées sur les ventes en France.

L'affaire aura démontré que la machine à buzz peut s'emballer en sens inverse : si l'iPhone aura fait couler beaucoup d'encre en termes laudateurs, l'inverse peut être tout aussi vrai. Voilà peut-être une motivation suffisante pour qu'Apple révise ses modes de communication, quitte à se fondre dans le moule des entreprises conventionnelles.

avatar TheSoyeur | 
Sur le Journal du Geek ce matin, il y avait le lien vers [url=http://www.journaldugeek.com/files/2009/08/illu-iphone-grand.jpg]une planche explosive ...[/url]
avatar iarwain | 
je le dis partout depuis qu'il est sorti : l'iphone, c'est dla bombe !
avatar spleen | 
Convoquer le directeur commercial d'Apple France, c'est à dire l'individu qui ne sert strictement à RIEN dans l'organigramme d'Apple EMEA et qui n'a rigoureusement aucun pouvoir ni capacité de décision, et qui n'en sait pas plus que la multitude des esprits simplets traînant ici, est révélateur du désintérêt total des pouvoirs publics vis à vis de cette affaire. "Benjamin Ferran (que les lecteurs de MacGeneration connaissent bien)" Ce qui en dit long sur le haut niveau de crédibilité et d'objectivité de ce "journaliste" (??). Globalement, que cela serve de leçon à Apple : quand on utilise le buzz pour "survendre" un produit, le retour de bâton en cas de problème peut être TRES violent. Les apprentis sorciers qui jouent avec les médias devraient méditer cette leçon.....
avatar magic.ludovic | 
Très bon article . On va attendre l'avancement de l'enquête, mais ça semble être le jeu du consommateur qui veux se faire changer un appareil qu'il a lui même détérioré ...
avatar Hasgarn | 
0,00073333% Voici le taux d'iPhone qui explose sur les 1 millions 5 d'iPhone du marché français. Je n'ai pas eu envie de faire fumer ma calculatrice pour calculer le taux au niveau mondial, voyez-vous :D
avatar DrFatalis | 
Cf Fontenelle (ce qui ne nous rajeunit pas): la dent d'or...
avatar Arnaud de la Grandière | 
Ce qu'il y a d'assez extraordinaire avec Spleen, c'est que sur un article qui s'applique à démonter les défaillances de la sphère médiatique et qui souligne justement que Benjamin Ferran y a échappé, de tous ceux qui ont traité l'affaire il ne retient qu'un manque de crédibilité et d'objectivité pour Benjamin… y'a pas, il est quand même très doué…
avatar imagesurmac | 
Spleen et Bluheim sont tous craquelés ! ( à l'intérieur...)
avatar Dr_cube | 
@Hasgarn : Le taux d'iPhone explosif est de 0%. Celui que tu évoques est le taux de vitres brisées soit disant à cause d'un défaut de l'iPhone ^^. En tout cas moi j'ai été un peu écoeuré par ce tapage médiatique sur l'iPhone. j'avais moi aussi en tête cette histoire des batteries Sony, qui était passée comme une épée dans l'eau. Cela prouve que les grands journaux (même les quotidiens nationaux) ne font pas du bon travail et partent du principe qu'une fausse information ça fait toujours une information, et que le démenti ça fait une deuxième information. En plein mois d'août c'est un aubaine. Sur des sujets qu'on maîtrise ça nous fait bondir. Mais sur des sujets qu'on connaît moins, on se fait avoir comme des bleus par ces "feuilletons médiatiques".
avatar Le docteur | 
[quote]Apple n'a résolument pas cette culture : alors qu'on interrogeait Steve Jobs sur la baisse ponctuelle de l'action Apple il y a quelque temps, il s'est contenté de répondre que son entreprise ne se préoccupait que de fabriquer les meilleurs produits et qu'à terme la bourse ne pouvait que suivre. [/quote] C’est un truc que j’aime bien chez Jobs, il ne se part pas en courant avec une gastro carabinée quand l’action perd un micropoint, comme la plupart des chefs d’entreprise aujourd’hui...
avatar JayTouCon | 
allez dire qu'il y aurait de l'objectivité dans l'article d'un journaliste du figaro bien connu ici c'est au mieux maladroit, au pire...bref. pas étonnant après de citer arret sur image pour donner plus de poids (supprimé à cause de qui au fait ?) pour sembler dire qu'il est neutre si le but était d'indiquer que ces problémes sont marginaux et que c'était du buzz, ce qui semble être le cas, c'était pas vraiment le genre d'argument à donner. mais bon.
avatar Arnaud de la Grandière | 
@ JayTouCon : ça n'est pas parce que Benjamin écrit sur ce site qu'il faudrait subitement ne pas rendre à César ce qui lui appartient : de fait, à notre connaissance le Figaro est le seul média "généraliste" qui a mis quelque bémol sur l'affaire, ce qu'il était bien normal de souligner, quand bien même l'article serait signé par un de nos camarades (ce qu'on précise au passage).
avatar zeblaze | 
Ils seraient pas tous un peu marseillais ceux qui ont vu leur iPhone exploser ? MDR.
avatar JayTouCon | 
en tout cas, cet article extrait du même journal est interessant mais n'est pas signé du même auteur qu'ici http://www.lefigaro.fr/societes/2009/01/07/04015-20090107ARTFIG00338-steve-jobs-gourou-du-desirable-genie-du-marketing-.php
avatar Dr_cube | 
@JayTouCon : Le fait que Benjamin Ferran écrive aussi sur les sites Apple prouve qu'il maîtrise le domaine. N'importe lequel d'entre nous aurait pu être meilleur que ces journalistes à deux balles du Monde ou de Liberation qui se sont contenté de propager et d'amplifier des fausses rumeurs. Et quand bien même ils se seraient trompé, ce qui arrive à tout le monde, ils ont continué dans la voie de la désinformation, en publiant des torchons tels que "Apple s'explique sur les explosions d'iPhone" pour justement dire à demi mot qu'il ne s'agit pas d'explosions.. Mais ils continuent d'utiliser ce terme complètement exagéré. Pour prendre un exemple : si le pare-brise de ma voiture se brise, je vais peut-être dire qu'il a éclaté, voire qu'il a explosé. Mais en aucun cas je vais dire que ma voiture a explosé ! Donc les titres accrocheurs en mensongers du Monde et de Liberation (entre autres) me désolent vraiment.
avatar françois bayrou | 
c'est vrai que les titres sont carrément mensongers, mais tellement vendeurs ... Si c'était arrivé à Paris, le Parisien aurait mis quoi ? Ce sont les spécialistes du gros titre en un seul mot. Là comme ca j'imagine le mot "BANG!", sur toute la largeur de la page, avec la photo de l'iphone dessous ^^
avatar Florian.C | 
Comme dirait l'autre, qu'on parle de moi en bien ou en mal, on parle de moi... Apple connaît un franc succès et exerce une forte pression sur la concurrence en piquant des PDM. Ces bruits de couloirs n'étaient qu'un bon prétexte pour casser du sucre sur le dos d'une société novatrice !
avatar Jerry Khan | 
Je mets ma main à couper que les premiers cas ont été orchestrés par un concurrent. C'est une évidence.
avatar Dr_cube | 
Tiens j'ai retrouvé quelques gros titres dans mes flux RSS : Le Monde : — Pour Apple, les [b]explosions d'iPhone[/b] résultent de chocs — De mystérieuses [b]explosions d'iPhone[/b] — Apple affirme que ses iPhones ont subi un "choc" avant d'[b]exploser[/b] — Un jeune homme blessé par l'[b]éclatement d'un Iphone[/b] — Apple s'explique sur les [b]explosions d'iPhones[/b] Libé : — Un jeune homme blessé à l'oeil par l'[b]explosion de son iPhone[/b] — La série noire des [b]iPhone explosifs[/b] continue — La pandémie de l'[b]iPhone explosif[/b] s'étend à la Belgique Si on reprend ma métaphore du pare-brise de voiture, on voit bien toute l'exagération qu'il y a eu dans cette histoire.
avatar iouze | 
J'ai bien peur que Jaitoucon ne soit même pas au niveau du fait que Benjamin intervienne sur MacG, j'ai un peu l'impression que le remarque est d'ordre plus "politique" (ce qui rajouterai une couche de partisianisme à 2 balles). Bref bon article et bon résumé du sentiment "modéré" qui devrait être d'usage auprès des journalistes. D'un autre coté si les journalistes devaient s'exprimer uniquement sur des sujets qu'ils maîtrisent, les journaux feraient 2 pages :-)
avatar Arnaud de la Grandière | 
En tous cas, après une affaire pareille, il ne faudra pas s'étonner si Apple intègre plus de "mouchards" dans ses appareils (voir https://www.igen.fr/iphone/apple-brevete-un-mouchard-pour-ses-iphone-et-ipod-8586 )
avatar divoli | 
Le problème avec Benjamin Ferran, c'est qu'il est en même temps journaliste au Figaro, et administrateur d'un site Mac (MacGeneration et je suppose aussi iGeneration, avec tout ce que cela implique au niveau des annonceurs, et on ne peut dire que ces deux sites Mac ne sont pas truffés de pub, notamment pour des produits concernant l'iPhone). Il y a à minima un conflit d'intérêt, qui peut entrainer une suspicion de partialité concernant ses articles. De plus, ses articles apparaissent sur son blog hébergé par le Figaro. Si vous voulez lire un article sur le figaro (hors blog, dans la rubrique high-tech) concernant l'iPhone, lisez plutôt celui de Delphine Chayet; http://www.lefigaro.fr/hightech/2009/08/27/01007-20090827ARTFIG00325-l-etrange-coup-de-chaud-des-iphone-francais-.php Prenez-en de la graine, mon cher Arnaud. C'est bien écrit, c'est intéressant, c'est juste et objectif, avec suffisamment de détachement, et sans tomber dans le sensationnalisme. Au fait, vous avez une formation de journaliste ? Edit: j'ai corrigé le terme "partialité" suite au message de Nonoche.
avatar Arnaud de la Grandière | 
Non, je me suis formé sur le tas, avec notamment quatre ans d'enquête sur une affaire de DVD contrefaits (que j'ai accessoirement révélée sur mon blog [shameless_plug] http://www.nonoche.com/goldogate/ [/shameless_plug]) C'est sûr, ça me donne pas la patente officielle, mais quand on voit ce que sont capables de commettre des journalistes encartés, je ne suis pas sûr que l'insinuation soit très appropriée non plus. Quant aux soupçons de "conflit d'intérêt", ils tombent aussi légèrement à plat quand on voit que l'écrasante majorité de la presse s'est faite écho de cette affaire sans la moindre remise en question, sur la seule déclaration de 11 personnes. Il me semblait que mon article en avait fait la démonstration, mais il est vrai, encore une fois, que je n'ai pas de formation de journaliste, mon cher (toi-même) Divoli. (et je suppose que tu parles d'un soupçon de partialité et non d'impartialité. Et moi c'est ton cher ArnauLd)
avatar Shralldam | 
Bravo Nonoche pour cet article, très bien rédigé et très objectif à mon goût.
avatar Newton Pippin | 
"L'affaire aura démontré que la machine à buzz peut s'emballer en sens inverse : si l'iPhone aura fait couler beaucoup d'encre en termes laudateurs, l'inverse peut être tout aussi vrai." mais c'est ce que je me tue à dire depuis le début. Le buzz et la surmédiatisation, c'est à double tranchant, tant qu'on est dans le positif, on croit les maitriser pour servir ses propres intérêts (people, politiques etc...), et dès que ça dérape pour x raison dans le négatif, on se rend compte que tout s'emballe, qu'on ne contrôle plus rien, on crie à l'acharnement.
avatar ysengrain | 
Il n'est pas du tout étonnant de constater qu'en pleine pandémie, une autre tente de se faire jour: la panurgite déneuronée. Cette maladie, que dis-je ce trait génétique, qui atteint les déneuronés, voire les beauf's qui "se la jouent" à faire parler. Le fait que des pisseurs de copies soit disant journalistiques reprennent l'info en choeur montre la déculturation totale de ce pauvre pays, perdu entre l'antisarkozysme primaire (et Dieu sait s'il y a à redire du bonhomme) et les primaires de parti socialiste (enfin, ce qu'il en reste). L'Iran est au repos, l'Afghanistan a voté, le chômage au mois d'Août quand les Français sont à la plage on ne va pas en parler... alors que reste-t-il ? Qu'on puisse imaginer qu'une batterie de ... quoi, 5 volts, 6 ou 7 volts, puisse rompre une vitre nécessite d'oublier, de principe que l'énergie nécessaire est largement au dessus de l'énergie que cette batterie peut développer. Si je n'ai pas oublié, en électricité, la puissance est le produit de la différence de potentiel par l'intensité. Mettons, au pire pour les besoins de la démo, qu'il s'agisse d'une batterie de 12 volts, ce dont je doute, peut-elle sortir, disons 10 ampères ? soit développer 120 watts ? Que la DGCCRF étudie la chose me parait normal, c'est son boulot, mais qu'un secrétaire d'État prenne l'affaire en main, montre qu'on s'occupe de nous, enfin; moi qui me sentait abandonné de toute part. Enfin le caractère presqu'exclusivement hexagonal de l'événement oriente vers la "franchouillardise" bien connue de nos voisins. En quelques mots, cette histoire ne mérite pas tout le fuss fait autour. Enfin, on peut s'interroger quant à une campagne bien organisée visant à tuer l'objet de succès, faute apparemment de pouvoir faire autrement. Les cons se permettent tout, c'est à ça qu'on les reconnaît.
avatar Dr_cube | 
@ysengrain : Les batteries peuvent exploser. C'est déjà arrivé, et ça arrivera encore. Il n'y pas si longtemps, un chinois est mort avec une artère sectionnée par le choc de l'explosion de la batterie (contrefaite) de son téléphone portable. Ce qui est grave dans l'histoire qui nous intéresse, c'est qu'il ne s'agissait nullement d'un problème d'explosion de batterie, et toute personne a minima concernée par les technologies modernes aurait pu le deviner. Il n'y avait rien qui différenciait ces cas de vitres brisées d'autres cas de vitres brisées accidentellement, sauf bien sûr le témoignage des victimes. Cette histoire à montré que les journaux généralistes sont nuls, et que notre ministre de l'industrie lit le journal sans réfléchir, comme le premier beauf du coin. Ou comment le pouvoir exécutif se fait dicter sa conduite par le pouvoir de la presse.
avatar midwife | 
je suis affolé par le métier de journaliste, cette histoire est digne des tabloïds anglais! Si on rajoute le traitement actuel de grippe A, je ne suis pas près de me réconcilier avec le métier de journaliste, même si je déteste généraliser. Comment être informer correctement, où trouver les bonne infos, objectives, réalistes...!?
avatar unfolding | 
Très bon article. Continuez !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
iPone iBomb. Zune < iTouch. iPhone + iTouch = haute qualité. Journalistes = n'importawak. A+
avatar PierreT | 
Voilà un article qui me réjouit car depuis le début je suis également surpris du comportement de la presse qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Ce qui en dit long sur la manière de traiter l'information en général. Quand un parebrise de voiture explose (je suis kiné et j'ai vu des patients) très peu ont d'éclats dans les yeux et sans parler de l'incroyable fait que ces cas se trouvent tous en France...et dans le sud là où les journaux sont sortis...En lisant Millenium 3 cet été, je comprenais l'emballement médiatique autour de Lisbeth Salender...Et là c'est le même topo pour faire vendre du papier en faisant de la désinformation. Triste
avatar Anonyme (non vérifié) | 
iPhone not iBomb
avatar banane pourrie | 
L'impartialité, c'est d'admettre que même si on n'est pas du même bord que ledit Figaro, ses articles technologie et informatique sont quand-mêmes plusieurs crans au-dessus des crèmeries concurrentes, et ce depuis un bon moment. C'a n'est qu'une histoire d'investissement: il y a des journaux qui apparement ne veulent pas investir dans de bons journalistes technologie, et ça s'en ressent fortement. Bon, mais c'est pas tout ça, l'article d'ADLG est très bien. Et évidemment que les gens qui font ce site sont partiaux ! Sinon ils auraient pas lançé MacGé à une époque où personne ne parlait d'Apple et tout le monde affirmait que l'entreprise était morte et enterrée depuis longtemps !
avatar banane pourrie | 
Dans le pire des cas de figure, l'iPhone pourrait être interdit en France. M'est d'avis qu'Apple s'en battrait fortement les coucougnettes en même temps qu'on se ridiculiserait très fort.
avatar WebOliver | 
[quote=divoli]Le problème avec Benjamin Ferran (...)[/quote] Ça commence mal, mais on a l'habitude. La suite on la connaît, et le problème c'est avec divoli qu'il se pose, pas avec Benjamin Ferran. Ce personnage n'a de cesse de mettre en doute la qualité du travail et l'impartialité de l'équipe de MacGeneration. Tant dans les réactions du site, que sur les forums. Ses interventions dans ce sens sont nombreuses et répétées. On peut se demander réellement ce qu'il vient chercher ici, si manifestement il n'est pas content de ce qu'il y trouve. Certains ont vraiment du temps à perdre en prenant plaisir à saper le travail des autres. Monte-toi un site Mac, et on en reparle dans 10 ans!
avatar Obidjoule | 
Quoi dans le Figaro, ce journal de propagande de droite ? :-D Il y aurait donc la main de Sarko derrière tout ça, mais quel macchiavélisme ! ;-))))))
avatar divoli | 
Voilà l'olibrius WebOliver qui vient défendre son patron, l'olibrius WebOliver qui est un des pires modérateurs, dont la principal activité sur MacGe est de bannir des membres par dizaines ou de censurer tous les propos qui ne vont pas dans son sens. Tu as raison de me prendre à partie, vu le nombre important de posts qui sont créés par d'autres membres juste pour te plaindre de tes méthodes. Arrête de te faire le défenseur de MacGe, t'es pas au niveau. Si Benjamin veut répondre à ma critique, il peut très bien le faire lui-même. Ca t'emmerde que tu ne puisses pas censurer cette partie du site ? Ben faudra t'y faire. Ce que t'as pas compris, c'est la position de Benjamin en tant que journaliste sur le Figaro et son statut d'admnistrateur de sites Mac par rapport à cette histoire, et je ne me suis pas le seul a en avoir fait la remarque. Je ne remet aucunement en cause les compétences professionnelles de Benjamin, ni les qualités du site sur lequel je suis des plus ardents contributeurs, et vis-à-vis duquel, comme d'autres membres, je suis en droit de faire de temps à autres quelques critiques.
avatar sylko | 
Bon, je vais enfin vous révéler la vérité sur tous ces écrans qui éclatent de rire. C'est juste un monstrueux buzz lancé par ...Carglass :P +1 WebO - Je n'ai jamais rien lu d'autre, que du dénigrement ou du trolage par divoli
avatar Newton Pippin | 
@weboliver "l'impartialité de l'équipe de MacGeneration" l'impartialité ? y'en a autant ici que sur OM Planete...C'est ouvertement un site un pro-Apple, donc qui a choisi son camp, mais ils sont réglos là-dessus et ne s'en cachent pas. D'ailleurs à part Ars Technica, je ne vois pas de site de qualité disons "impartial"
avatar Arnaud de la Grandière | 
Divoli, il semble que tu ne réalises pas la gravité de tes insinuations, mais également leur bêtise sans nom. Premièrement, tu apprendras que Benjamin n'a pas d'intéressement direct au budget publicitaire de MacGeneration ou d'iGeneration : qu'il tape ou non sur l'iPhone, ça ne s'en ressentira pas sur sa feuille de paye. Donc la suspicion de conflit d'intérêt prend un coup dans l'aile. S'il faut regarder dans cette direction, regarde plutôt du côté de ceux qui font dans le sensationnel pour vendre du papier… Deuxièmement, il est assez léger de ta part de formuler de pareilles insinuations sur la seule base d'une théorie fumeuse, sans plus d'éléments : je ne crois pas que tu aies jamais pris Benjamin (ou un autre rédacteur du site d'ailleurs), en flagrant délit de désinformation, qui plus est par pur intérêt personnel. Quand on fait ce genre d'allégations, il vaut mieux être non seulement sûr de son fait, mais également disposer d'éléments pour étayer son propos. Ce que tu ne fais à aucun moment. C'est bien joli de remettre en question la probité de quelqu'un, mais encore faut-il que ça soit fait à juste titre… faute de quoi ça verse dans la diffamation. Troisièmement, il est d'autant plus malvenu de faire ce genre d'appréciations, alors même que le seul crime de Benjamin est d'avoir fait son boulot correctement, à l'inverse de tous les confrères dont nous parlons dans cet article. Donc pour ce qui est de taper à côté, t'as pas fait dans la demi-mesure.
avatar WebOliver | 
Ah voilà le vrai divoli qui se révèle. Assez piquant de constater que sur les forums, il n'oserait pas affirmer le dixième de ce qu'il balance ici. Tu sais très bien de quoi je parle lorsque je prétends que tu remets en cause le travail de l'équipe MacGeneration (voir les nombreux messages à l'accueil du forum). Quant au reste, c'est pas joli joli: tu n'as que des insultes à offrir comme réponse. Cela en dit long sur la personnalité du bonhomme. :D
avatar Christophe Laporte | 
divoil : faudra qu'un jour tu m'expliques qu'est-ce que les annonceurs ont à f**** que l'iPhone explose ou pas…
avatar divoli | 
@ sylko; -1 te concernant. Mais je pense que c'est du copinage de ta part, plus le fait que tu travailles pour Apple (dis-moi clairement si je me trompe)...
avatar fantomx6 | 
(mode en colère ON) Messieurs les Modos, il va falloir faire votre job. Y'en a assez de lire les conneries d'un certains nombre de crétins (spleen, divoli, etc...). (/mode en colère OFF) + 1000 à Ysengrain C'est marrant de voir que les gens commencent ENFIN à se rendre compte du niveau de pourriture de la presse française généraliste (tous medias confondus). Un iphone qui explose et dont le gars continue à se servir ça sent pas un peu l'arnaque ??? Et puis rien que la photo du jeune trouduc ca fait gerber, il lui a exploser à la figure sauf que la vitre est craquelée mais toujours en place et que sa tronche de cake n'a pas vraiment souffert, elle est où l'explosion ??? Apple prouvera sa bonne foi et j'espère qu'elle trainera ces arnaqueurs devant les tribunaux pour diffamation. Ca ne serait que justice finalement.
avatar Arnaud de la Grandière | 
Concernant l'impartialité, je ne crois pas qu'on soit les derniers à faire des reproches à Apple (lisez l'article ci-dessus pour vous en convaincre)
avatar divoli | 
@ Nonoche; Ben faudrait arrêter de voir des insinuations partout. J'ai simplement dit que le statut de Benjamin comme journaliste sur le Figaro et son statut d'administrateur de sites Mac pouvait induire un suspicion de partialité. Sur son blog, des personnes lui ont justement fait la remarque, et continueront probablement à lui faire tant qu'il conservera ce double statut. J'avais réagit par rapport à la réaction de Spleen, et elle est typique de remarques que l'on peut lire sur le blog de Benjamin concernant cette histoire (à tel point qu'il a du "faire le ménage", il le reconnait lui-même). Je n'ai jamais attaqué Benjamin sur ses compétences professionnelles, encore moins affirmé ni insinué qu'il pratiquait la désinformation. La question n'est pas là. Redit-le et c'est toi qui me diffame. Ce serait bien, mon cher Nonoche, d'éviter d'attribuer aux autres (en l'occurence ici moi-même) des propos qu'ils n'ont jamais tenus, via des interprétations vaseuses. Et finalement ne pas tomber dans le mêmes travers que les journalistes que tu critiques. Et perso, oui, j'estime qu'il y a un conflit d'intérêt. C'est mon avis mais peut-être que je me trompe. Je ne reviendrais plus sur ce point. Bon, tu la commences quand, ta formation de journaliste ? T'as un gros boulot en perspective.
avatar divoli | 
[quote]Tu sais très bien de quoi je parle lorsque je prétends que tu remets en cause le travail de l'équipe MacGeneration (voir les nombreux messages à l'accueil du forum).[/quote] Ben vas-y, envoie des liens, qu'on rigole un bon coup. Je n'ai rien à me reprocher et j'assume mes propos. Tu n'as qu'à faire comme à ton habitude, tu n'as qu'à me bannir, j'irais rejoindre les autres sites Mac, puisque la critique n'est pas tolérée.
avatar WebOliver | 
Si c'était la première fois. Mais c'est une constante chez toi que d'attaquer MacGeneration et ses rédacteurs/administrateurs. Parenthèse, j'ai noté le nabot remplacé par l'olibrius... ;)
avatar divoli | 
J'attends tes liens, WebO...
avatar Dr_cube | 
Bon, on devrait peut-être taper sur la gueule des journalistes peu scrupuleux du Monde et de Libération, plutôt que de s'engueuler entre nous, membres de la même communauté pro-Apple..

Pages

CONNEXION UTILISATEUR