Test du bureau assis-debout Smart de Makiba : plus de hauts que de bas

Nicolas Furno |

L’offre en bureaux capables de passer d’une position assise à une position debout à tout moment s’est multipliée ces dernières années. Autrefois réservés à une extrême minorité en raison de leur prix élevé, ces bureaux motorisés peuvent maintenant s’acheter sans un surcout démesuré par rapport à un modèle classique. Le modèle de FlexiSpot que j’avais testé en début d’année ne dépasse pas les 500 € avec un plateau, par exemple.

Test du bureau assis-debout EQ5 de Flexispot

Test du bureau assis-debout EQ5 de Flexispot

Un concurrent français nommé Makiba nous a proposé de tester son produit phare, le bureau assis-debout Smart. Présente sur ce marché depuis 2017, cette entreprise créée près de Toulouse conçoit des bureaux et solutions adaptées aux entreprise. Elle ne construit pas entièrement ses bureaux comme FlexiSpot peut le faire, elle fait appel à des fabricants spécialisés pour les différents composants et met en avant sa gestion depuis la France, pour la conception, l’expédition des produits ou encore pour la garantie de cinq ans.

Le bureau que m’a envoyé Makiba et que j’utilise depuis quelques semaines, ici en position haute.

Le Makiba Smart est vendu plus cher que le modèle de FlexiSpot, mais pas beaucoup plus, avec un ticket d’entrée à 650 €. À ce tarif, que peut-on espérer comme qualité ? On fait le point dans ce test !

Montage et installation

Le premier contact avec le bureau de Makiba passe par deux gros cartons, un pour le plateau et un autre pour la structure et toute l’électronique. L’expédition se fait depuis les locaux de l’entreprise en France et elle est rapide : comptez 48 heures sur la majorité du territoire. L’entreprise soigne cet envoi, avec une expédition réalisée par DB Schenker et des panneaux de bois recyclés pour éviter la casse sur le plateau1.

Les deux cartons envoyés par Makiba (le chat n’était pas compris dans l’envoi).

À l’intérieur du gros carton, vous retrouverez la structure en métal et les composants électroniques, ainsi que d’éventuels accessoires, à l’image de la goulotte maison que m’a aussi envoyée Makiba. La structure du Smart est créée et produite par Linak, spécialiste danois des actionneurs linéaires qui existe depuis 1970 et travaille dans de multiples domaines, dont celui des bureaux assis-debout. Elle ne vend pas directement aux particuliers et se concentre sur le marché des professionnels. Trois coloris sont proposés, j’ai choisi une structure noire pour mon bureau, mais j’aurais pu opter pour du blanc ou du gris.


avatar DahuLArthropode | 

J’en ai déjà parlé dans des articles précédents sur le sujet, mais pour ceux qui l’auraient manquée, je propose une alternative : le bureau debout/debout.
Alors que je regardais les bureaux assis/debout, je les trouvais souvent chers et toujours moches.
Le bureau debout/debout s’est imposé pour moi: choisir un plan de travail pour y travailler debout (une table à dessin d’architecte recyclée, un établi, un billot…), et acheter une chaise de caisse (chaise haute, réglable, avec repose-pieds). Au lieu de modifier la hauteur du bureau, on se lève ou bien on s’assied en hauteur.
Les avantages: moins cher, facilement plus esthétique, plus commode (pas de problèmes pour le câblage et la longueur des fils, les obstacles au mouvement), et le changement de position est quasi instantané. Et ça ne tombe pas souvent en panne.

avatar Nicolas Furno | 

@DahuLArthropode

L’un des soucis de cette approche, c’est d’avoir une hauteur fixe. Un exemple bête, selon la saison, je travaille debout en chaussettes ou avec des chaussons qui ajoutent une épaisseur. J’aime bien pouvoir réajuster légèrement la hauteur à chaque saison.

Sans compter que j’ai déjà un fauteuil pour travailler assis, c’est plus simple de ne pas avoir à tout changer.

avatar DahuLArthropode | 

@nicolasf

Pas nécessairement. Par exemple, ma table à dessin recyclée est réglable en hauteur. Changer deux fois par an avec les saisons, à la main, c’est acceptable.
En pratique, je ne suis pas gêné et je ne change jamais la hauteur, bien que je travaille parfois pieds nus et parfois avec des docs.
Au vu de votre article, je vois des inconvénients partout où vous voyez une fonctionnalité, depuis le montage à la configuration jusqu’à la stabilité en passant par la gestion des obstacles. Pour moi, c’est cher payé pour compenser l’épaisseur des pantoufles.
Pour faire un parallèle : ma chaudière étaient moins souvent en panne quand elle n’était pas connectée, et ma vieille chaîne hifi avait un taux de disponibilité largement supérieur à celui de mes HomePods. J’ai lu vos articles sur la domotique, c’est un réquisitoire. Je garde mes interrupteurs. Si je peux éviter que mon bureau aussi puisse tomber en panne…
Ceci dit, contrairement à d’autres commentateurs, je n’émets pas de critiques envers ceux qui préfèrent un bureau assis-debout. Mon intention n’est pas de fustiger ceux-là, seulement d’aider à réfléchir ceux qui cherchent encore une solution.

avatar Nicolas Furno | 

@DahuLArthropode

C’est sûr que de l’électronique en plus ajoute des contraintes, mais tout n’est pas noir.

Un autre exemple : quand j’enregistre un podcast, je monte le bureau plus haut pour que mon microphone soit au plus près de la bouche. Je peux le faire sans perdre la position debout et ainsi revenir à la fin d’un clic. Pour moi, ça compense les désagréments associés à ce type de produit, d’autant qu’ils restent très mineurs dans mon expérience.

avatar MSpock | 

@nicolasf

Tu peux compenser avec un tapis en été 😄

avatar DahuLArthropode | 

@MSpock

... un tapis électronique réglable en hauteur.

avatar MSpock | 

@DahuLArthropode

On peut imaginer un système avec des supra conducteurs histoire de léviter devant le bureau, ça permettrait de gérer finement la hauteur 😀
Là ça aurait de la gueule !

avatar DahuLArthropode | 

@MSpock

Pas mal. Pour ma part, j’hésitais entre un système anti-gravitationnel, une solution pour contracter localement l’espace-temps ou un pied réglable pour le micro.

avatar Florian Innocente | 

Je ne crois pas que vous l'ayez dit dans les commentaires pour d'autres articles, vous utilisez quoi comme chaise avec ce bureau fixe ?

Il en existe de super avec des colonnes assez hautes, en fait des déclinaisons des chaises de bureau classiques.

avatar DahuLArthropode | 

@innocente

Une « chaise de caisse » avec repose-pieds. On trouve aussi des « chaises de dessinateur ». C’est la même chose, mais ça sonne mieux. On peut aussi chercher « chaise d’atelier » et même... « siège assis-debout »!

Je pense que j’avais trouvé mon bonheur ici:
https://www.direct-siege.com/sieges-de-caisse-c102x254347

Dans mon cas, la station debout est majoritaire, et je pose une fesse de temps à autre (suite à un lumbago, j’ai dû cesser les visioconférences en fauteuil). J’ai fait le choix d’un modèle abordable, de ce genre-la :
https://www.direct-siege.com/paul-siege-de-caisse-en-bois-naturel-c2x15172468

On en trouve aussi en forme de selle de cheval, avec ou sans dossier.

avatar irishboy | 

Pourquoi prendre les plateaux de ces fabricants qui sont en général relativement moyen ? Un tour chez Leroy Merlin et pour 80€ vous repartez avec un magnifique plateau en chêne ! C’est quand même mieux qu’une imitation !

avatar 406 | 

@irishboy

J ai, effectivement, mon frère qui n a acheté que le système de pied motorisé et a choisi une planche dans un beau bois. C est plus classe.

avatar Nicolas Furno | 

@irishboy

Parce que c’est dans le cadre d’un test de produit complet. Mais oui, je recommanderais aussi d’acheter le plateau à part si on est un minimum bricoleur (vraiment un minimum).

avatar irishboy | 

@nicolasf

Effectivement … bricoleur vraiment vraiment de base ! La seule chose que j’ai eu à faire c’est appliquer un vernis transparent pour protéger le bois ! Et mettre les mêmes vis que le plateau de base !
Merci pour le test en tout cas !

avatar raoolito | 

@irishboy

attention au poids ceci dit. Et perso, je n’ai pas la sensation q’une table « en vrai bois » soit particulièrement plus utile au quotidien. À voir sur le long terme, meme si je dirais que le(s) moteurs tomberont en rade avant que la table ne soit abimée (d’autant qu’avec des dessous-de-bureau ca va mettre beaucoup de temps...)

perso je me rapprocherais plutot du bureau 100% debout, avec une "chaise de caisse » du coup tout serait réglé avec encore moins de bricolage :)

avatar irishboy | 

@raoolito

Suis d’accord ! Mais tu ne prends jamais du massif ! Ça bouge beaucoup trop ! Donc sur le poids ça reste correct ! J’ai regardé les contraintes sur les moteurs et je suis dedans !

avatar Oliviou | 

@nicolasf

Bonjour ! Et merci pour ce test…
Je cherche ce genre de bureau depuis longtemps (j’ai même participé à un kickstarter où la boîte n’a pas produit le moindre bureau et s’est barrée avec la caisse, dont mes 450€)
Celui-là semble très bien, mais il n’est fait nulle part mention du bruit (à moins que ça m’ait échappé). Est-ce que ça réveille toute une maison où ça va ?

avatar LaJague | 

@Oliviou

Un bureau à 300€ sur Amazon et une planche en GSB

Le bruit au pire c’est pendant 30 sec …. Pas sur que ça soit un argument

avatar Nicolas Furno | 

@Oliviou

On entend le bureau dans la vidéo où je montre le fonctionnement du levier. C’est filmé à l’iPhone, à peu près de la position assise.

Le bruit est discret et surtout court. Je ne trouve pas ça gênant du tout, raison pour laquelle je ne le mentionne même pas.

avatar Oliviou | 

@nicolasf

Merci !

avatar MacoGeek | 

J’ai pris la version avec plateau en chêne et j’ai eu le même problème au montage : les vis sont trop courte pour accrocher le plateau convenablement. Du coup, le plateau a tendance à tanguer et je ne me permettrais pas de m’appuyer sur le bureau. C’est quand même frustrant après avoir déboursé 939€

La bonne nouvelle c’est que le service client est particulièrement réactif et bon : avant vente le modèle de plateau que j’ai commandé était en rupture, j’ai eu le droit à la taille au-dessus sans frais supplémentaires ; après-vente, une fois ce problème de vis signalé, il m’ont contacté dans les 24h

avatar Nicolas Furno | 

@MacoGeek

Ah mince, j’aurais pensé que le plateau en chêne convenait mieux aux vis. Ils ont fait quoi pour régler le problème ?

avatar MacoGeek | 

@nicolasf

J’attends encore leur retour, j’ai répondu hier, c’est tout frais

avatar MacoGeek | 

@nicolasf

Je viens de les avoir au téléphone, ils m'envoient un nouveau jeu de vis, 4mm plus longues, pour la barre avec le moteur. Je ne suis pas sûr que ça résolve fondamentalement mon problème: c'est plutôt les barres transversales qui devraient éviter que ça tangue. Mais on verra.

as-tu aussi le soucis avec le système d'impulsion? Chez moi ça marche très bien la journée, mais je dois tout reconfigurer le matin... Je vais refaire un mail au service client 😅

avatar Nicolas Furno | 

@MacoGeek

Bonne nouvelle pour les vis, même si en effet, il faudra voir si ça suffit.

J'en ai parlé dans le test, j'ai eu le problème une fois, le bureau avait perdu tous mes réglages. Mais ça ne m'est arrivé qu'une seule fois, plus rien depuis… Le responsable de Makiba devait se renseigner, je n'ai pas eu d'autres nouvelles.

avatar MSpock | 

« Par souci d’écologie, l’entreprise française livre le bureau sans explications pour le montage et renvoie via un code QR sur cette page générique avec tous les manuels. Si l’argument écologique peut s’entendre, »

Par soucis d’écologie il aurait été bon de s’abstenir d’ajouter un moteur et une carte électronique là où il n’y en a pas besoin… économiser 3 feuilles de papier c’est une blague !
Comme Dahu, je me suis fait un bureau debout, beaucoup plus d’avantages !

avatar raoolito | 

@MSpock

mon 2eme bureau sera debout-debout, pour des raison ecologiques mais surtout pratiques: un vieux bureau en metal + 2 tables basses de salon = un beau bureau debout :)

maintenant je n’aurais jamais tenté cela au premier coup, le assis-debout a le bon sens de rassurer

avatar andmag | 

Le bureau debout/debout me semble montrer une différence fondamentale de point de vue : faire au mieux avec ce que l’on dispose, et un peu de matière grise. La notion de bureau à plateau à hauteur variable, elle, répond à un besoin d’ajouter beaucoup de logistique, et autres fonctions support et de carbone pour un manque de consommation de matière grise préalable. C’est un point de vue seulement.

avatar MSpock | 

@andmag
Un point de vue que je partage complètement.

avatar raoolito | 

@andmag

+1 sauf qu’il faut se lancer. En plus si on a peur pour son dos, la version assise a l’avantage de reproduire 100% de ce qu’on avait avant. Alors qu’une chaise de caisse vous explosera le dos facilement si vous n’y pretez pas attention

avatar MSpock | 

@raoolito

Avec une chaise de dessinateur tu peux profiter assis de ton bureau haut.

avatar raoolito | 

@MSpock

oui une chaise de caisse
j'ai vérifié, tres peu sont dans las memes proportions de dossiers que les sieges assis ergonomiques
bon encore une fois, les moments dessus devraient être minoritaires sur une journee normale
et vu que bricoler un bureau debout c pas tres cher on peut mettre du budget dans le fauteuil

avatar MSpock | 

@raoolito

Oui je n’avais pas le nom de chaise de caisse.
J’ai acheté ma chaise en reconditionné sur Adopte un bureau. C’est du Herman Miller donc niveau confort on est pas mal.

https://www.adopteunbureau.fr/mobilier-bureau-entreprise-occasion/siege-dessinateur-setu-herman-miller/

avatar raoolito | 

@MSpock

whoputain merci pour le site, je vais m’approvisionner là desormais !!
thanks !

avatar MSpock | 

@raoolito

Perso, je suis ultra satisfait de ma chaise 👌🏼

avatar sabearts | 

Prochain test: un robot aspirateur/laveur connecté pour le couloir d’entrée 😅

avatar Oracle | 

Assez d’accord avec le bureau debout / debout, c’est comme ça que je compte aménager mon bureau après le rafraîchissement en cours. J’ai juste des doutes sur la capacité du repose pied intégré aux sièges hauts à être confortable pour les pieds, (car en dessous plutôt qu’à 90°) mais je me dis au pire des cas qu’un repose pied au sol est une option plus pratique qu’un bureau assis / debout.

Je vais expérimenter tout cela avec, dans un premier temps, une vieille tableau à dessin réglable en hauteur. Si ça fait l’affaire, je remplacerai peut être juste le plateau.

avatar zeclarr | 

Ou un métier où l’on ne passe pas son temps devant un bureau ?

avatar Oracle | 

@zeclarr

Tu peux le voir comme un terme générique, perso j’ai écrit « bureau » mais le plus approprié serait « établi ». Je vais plus y manipuler des équerres, compas et cutters, que des claviers et souris.

avatar BLM | 

«le plateau de mélaminé en imitation chêne n’est pas de très bonne qualité et j’ai eu trois vis qui n’ont pas « accroché » et qui ont retiré un petit peu de matière. L’une d’elles tourne dans le vide (ci-dessous) […]»
Mouais. Le plateau est donc probablement un aggloméré de faible densité.

avatar Fennec72 | 

« le chat n’était pas compris dans l’envoi »
Ah, les radins! 😉

avatar andr3 | 

Le bureau assis-debout d’IKEA (Beekant) fait le job et pas de souci avec les vis. Celle-ci tiennent bien en place et la visseuse ne pose pas de problème si on règle le couple de serrage comme il faut.

avatar Danny Wilde | 

Un test de matos comme je les aime !
C’est vraiment intéressant
Merci Nicolas

avatar thierry37 | 

J'avais déjà mis quelques infos en commentaires sur le précédent test.

J'ai récemment pu avoir la petite télécommande avec mémorisation de position.

Je confirme que c'est vachement bien, quand on monte / descend son bureau plusieurs fois dans la journée.
Je garde mes repères de hauteur. Plus besoin de devoir ajuster

CONNEXION UTILISATEUR