Test de l’iMac 27" Retina 5K 2019 (Core i5 3 GHz et 3,7 GHz)

Anthony Nelzin-Santos |

Il y a vingt ans, l’iMac était une petite machine sympathique « pour le reste d’entre nous », que l’on pouvait confondre avec une bonbonnière. Aujourd’hui, l’iMac est « l’outil de prédilection des pros », une machine aussi performante qu’austère. Ordinateur familial pour les « amateurs éclairés » que l’on appelle parfois prosumers, station de travail pour les professionnels adeptes du tout-en-un, l’iMac est devenu l’ordinateur d’une clientèle exigeante.

Conséquence : au fil des années, l’iMac est inexorablement monté en gamme, son perfectionnement justifiant un prix élevé. L’iMac 27" Retina 5K vaut 2 099 € au bas mot, et jusqu’à 6 288 € une fois équipé de toutes les options possibles. Alors que cette machine n’avait pas été revue depuis bientôt deux ans, reprenons les bases depuis les deux bouts de la gamme, le modèle 3 GHz à 2 099 € et le modèle 3,7 GHz à 2 599 €.

L’iMac 27" Retina 5K.

Pour qui, pour quoi, l’iMac est-il conçu ? Quelle différence entre un processeur de huitième génération à 3 GHz et un autre de neuvième génération à 3,7 GHz ? Le doublement de la mémoire vidéo se ressent-il vraiment ? Outre la capacité, il y a-t-il une différence entre le Fusion Drive de 1 To et celui de 2 To ? Éléments de réponse dans notre test de l’iMac 27" Retina 5K.

Six cœurs à l’ouvrage

Dans les vingt-et-un mois qui se sont écoulés depuis la dernière révision de l’iMac, les processeurs à quatre cœurs ont laissé place aux processeurs à six cœurs, qui ont transfiguré les MacBook Pro 15 pouces et les Mac mini (lire : Test du Mac mini 2018). En recevant les derniers processeurs hexacœur, et même des processeurs octacœur en option, l’iMac 27" Retina 5K reprend logiquement sa place au sommet de la hiérarchie des machines « grand public ».

La fiche technique des iMac 2019.

L’iMac 27" Retina 5K d’entrée de gamme reçoit un processeur Intel Core i5-8500 cadencé à 3 GHz, que l’on retrouve dans le Mac mini haut de gamme et qui peut atteindre jusqu’à 4,1 GHz en pointe. L’iMac 27" Retina 5K qui chapeaute la gamme embarque un processeur Intel Core i5-9600K cadencé à 3,7 GHz, qui peut atteindre jusqu’à 4,6 GHz en pointe. Si vous avez lu notre test de l’iMac 21,5" Retina 4K 2019, vous savez que l’entrée de la gamme 2019 égale le sommet de la gamme 2017. Vous ne serez pas surpris d’apprendre que l’histoire se répète sur l’iMac 27" Retina 5K.

Dans les opérations qui exploitent un cœur, le Core i5-8500 à 3 GHz du modèle 2019 à 2 099 € dépasse d’une tête le Core i5-7600K à 3,7 GHz du modèle 2017 à 2 599 €. L’écart semble nettement plus impressionnant dans les opérations qui exploitent tous les cœurs, mais il faut garder à l’esprit que les nouveaux iMac possèdent deux cœurs supplémentaires. Non seulement le rapport performance par cœur du Core i5-9600K du modèle 2019 à 2 599 € n’est pas supérieur à celui du Core i5-7600K, mais il est même légèrement inférieur.

Un test Geekbench CPU, qui donne une bonne idée des performances générales. Le Mac mini doté du processeur Intel Core i7-8700B optionnel est plus puissant que le plus puissant des iMac de série. Mais on peut équiper l’iMac d’un processeur Intel Core i9-9900K, la puce la plus rapide du catalogue « grand public » d’Intel.

C’est que la micro-architecture de la neuvième génération de puces Intel (Coffee Lake Refresh) n’est qu’un perfectionnement de la huitième (Coffee Lake), qui est elle-même une optimisation de la septième (Kaby Lake), à son tour une amélioration de la sixième (Skylake). Les processeurs des nouveaux iMac sont gravés en 14 nm, comme les puces de cinquième génération (Broadwell), même si le processus a été progressivement affiné pour obtenir de meilleures performances à consommation égale (lire : 10 nm, 7 nm, 5 nm : la finesse de gravure, enjeu du monde mobile).

Comment expliquer, dès lors, que le processeur Core i7 de huitième génération optionnel du Mac mini batte le processeur Core i5 de neuvième génération de l’iMac, alors même qu’il tourne à « seulement » 3,2 GHz ? C’est bien simple : contrairement au Core i5, le Core i7 prend en charge la technologie Hyper Threading, qui transforme les six cœurs physiques en douze cœurs logiques. Au jeu du rapport performance par cœur, l’iMac 27" Retina 5K s’en sort relativement bien.

Le dos de l’iMac 27" Retina 5K.

L’iMac utilise des puces explicitement conçues pour les ordinateurs de bureau, alors qu’une partie des puces du Mac mini a été conçue pour les ordinateurs portables. Mieux : alors que le Core i5-8500 du modèle d’entrée de gamme possède un TDP de 65 W, ce qui explique qu’il soit aussi employé dans le Mac mini, le Core i5-9600K du modèle haut de gamme affiche un dégagement de 95 W, qui demande le système de refroidissement de l’iMac. Le « K » symbolise d’ailleurs les puces les plus performantes, qui peuvent dégager jusqu’à 130 W en pointe.

Un ordinateur de bureau

Les MacBook Pro et Mac mini restent des ordinateurs (trans)portables aux composants d’ordinateurs portables, l’iMac 27" reste un ordinateur de bureau aux composants d’ordinateur de bureau. Ainsi, la carte graphique AMD Radeon Pro 580X de l’iMac 27" Retina 5K haut de gamme est jusqu’à six fois plus puissante que le circuit intégré Intel UHD Graphics 630 du Mac mini.

Un test Geekbench Metal, qui donne une bonne idée des performances graphiques, notamment dans les usages GPGPU plus généralistes. Notez l’écart sensible entre les iMac 27" Retina 5K et l’iMac 21,5" Retina 4K — on parle presque de deux machines différentes.

Vous êtes joueur ? Vous pourrez jouer aux titres récents utilisant l’API Metal en 1080p, voire en 1440p, sans particulièrement sacrifier les détails. Vous êtes un professionnel de la création graphique ? Cette machine a été conçue pour Photoshop et Lightroom, AutoDesk Maya et Unity, Final Cut Pro X et Compressor. Vous faites du calcul scientifique ? Entre les six cœurs du processeur et les 36 unités de calcul de la carte graphique, vous frôlez les 7 TFLOPS.

Selon les applications, tablez sur des gains de 30 % (importation Lightroom) à 80 % (exportation en ProRes 422 dans Compressor) par rapport à la précédente génération. Attention toutefois : l’écart entre le modèle d’entrée de gamme, doté d’une carte AMD Radeon Pro 570X avec 4 Go de mémoire GDDR5, et le modèle haut de gamme, doté d’une carte AMD Radeon 580X avec 8 Go de mémoire GDDR5, est sensible. La 580X est jusqu’à 20 % plus puissante dans les opérations de calcul générique, et jusqu’à 30 % dans les jeux, que la 570X.

Un test GFXBench Metal avec la scène Aztec High en 1440p et les scènes Aztec Normal et Car chase en 1080p, qui donnent une bonne idée des performances graphiques, en particulier dans les jeux.

Finalement, cette génération d’iMac 27" Retina 5K a consolidé son avantage sur l’iMac Pro dans les opérations n’utilisant qu’un seul cœur, et a réduit l’écart dans les opérations utilisant plusieurs cœurs (lire : Test de l’iMac Pro 2017 : des processeurs Intel Xeon W conçus pour les tâches parallélisées). Et encore, nous n’avons pas testé le modèle équipé du processeur Intel Core i9-9900K et de la carte AMD Radeon Pro Vega 20 optionnels, des composants très proches de ceux employés dans l’iMac Pro1.

Cela ne veut pas dire que cette révision des iMac 27" Retina 5K rend le concept d’iMac Pro obsolète. L’iMac Pro reste la seule machine capable d’embarquer jusqu’à trente-six cœurs logiques et 256 Go de mémoire vive. En nous présentant la nouvelle gamme, Apple a très clairement fait la distinction entre une machine capable de répondre aux besoins d’une clientèle professionnelle, l’iMac 27" Retina 5K, et une machine conçue pour les usages professionnels les plus exigeants, l’iMac Pro.

Le profil de l’iMac 27" Retina 5K.

De la même manière, Apple a renforcé l’écart entre le « petit » et le « grand » iMac, alors même qu’elle prétendait vouloir les rapprocher. L’iMac 21,5" Retina 4K n’est plus un iMac au rabais, mais l’iMac 27" Retina 5K accélère plus vite avec ses processeurs hexacœur. La carte graphique de l’iMac 27" Retina 5K haut de gamme est tout simplement deux fois plus rapide que celle de l’iMac 21,5" Retina 4K d’entrée de gamme, ce n’est pas un détail.

Fusion Drive : Jekyll à 1 To, Hyde à 2 To

On ne fait pas d’ordinateur sans processeur, mais le processeur ne fait pas l’ordinateur. Au quotidien, vous ne sentirez pas la différence entre le processeur à 3 GHz et celui à 3,7 GHz, mais vous sentirez la différence entre le Fusion Drive de l’iMac 27" Retina 5K et le disque dur de l’iMac 21,5" Retina 4K. Peut-être même serez-vous capable de sentir la différence entre le Fusion Drive 1 To du modèle d’entrée de gamme et le Fusion Drive 2 To du modèle haut de gamme.

L’iMac 27" Retina 5K.

Les disques durs sont spacieux, mais lents, alors que les SSD sont rapides, mais chers. Les Fusion Drive combinent un gros disque dur, suffisamment spacieux pour stocker tous vos fichiers, et un petit SSD, où le système transfère les fichiers que vous utilisez régulièrement. Le meilleur des deux mondes ? Au premier abord, sans aucun doute. Alors que le disque dur de l’iMac 21,5" Retina 4K ne dépasse pas les 100 Mo/s, le Fusion Drive des iMac 27" Retina 5K est capable d’atteindre 2,5 Go/s en lecture, comme les meilleurs SSD.

Mais il y a deux mais : les débits en écriture sont trois à quatre fois moins rapides, et ces chiffres ne traduisent pas la réalité du fonctionnement quotidien des Fusion Drive. C’est le système qui décide de transférer un fichier vers le SSD, ou de la conserver sur le disque dur, en fonction de sa taille et de son usage. Vous utilisez régulièrement Final Cut Pro ? Au bout de quelques jours, l’application est déplacée vers le SSD, et son lancement est presque instantané.

Vous travaillez sur le même projet depuis plusieurs jours ? C’est là que les ennuis commencent. Admettons qu’il pèse 10 Go : il sera stocké sur le SSD, la manipulation de Final Cut Pro sera fluide, vous ne remarquerez aucun ralentissement. Admettons qu’il pèse 40 Go : si vous avez un Fusion Drive 1 To, il ne pourra pas être stocké sur le SSD, vous entendrez le disque dur gratter, et verrez la roue colorée apparaitre de temps à autre.

Sous le nom de « Fusion Drive » se cachent deux assemblages différents :

  • le Fusion Drive 1 To est composé d’un SSD NVMe 32 Go et d’un disque dur SATA 1 To ;
  • les Fusion Drive 2 et 3 To sont composés d’un SSD NVMe 128 Go et d’un disque dur SATA 2 ou 3 To.

Le petit SSD du Fusion Drive 1 To peut être rapidement saturé, auquel cas les débits tombent sous la barre des 180 Mo/s. Il est beaucoup plus difficile de saturer le « gros » SSD du Fusion Drive 2 To, dont la gestion est considérablement améliorée par le système de fichiers APFS. Lorsque nous avons essayé de saturer le SSD, nous avons observé le système déplacer des fichiers vers le disque aussi vite que possible, diminuant nettement la fréquence des ralentissements.

L’iMac 27" Retina 5K.

Après nous être tant plaints du disque dur de l’iMac 21,5" Retina 4K, nous n’allons pas faire la fine bouche. Oui, on peut regretter qu’Apple utilise non seulement des SSD NVMe, mais les SSD NVMe parmi les plus chers du marché, retardant ainsi leur généralisation sur cette machine qui doit conserver une certaine capacité de stockage. Oui, on peut déplorer que le Fusion Drive 1 To doive aujourd’hui se contenter d’un SSD 32 Go, alors qu’il employait un SSD 128 Go dans le passé. Mais il faut le reconnaitre : le Fusion Drive reste un excellent compromis entre le disque dur et le SSD.

Une machine flegmatique

En fluidifiant les opérations, il participe à l’agrément d’utilisation de l’iMac. Le journaliste spécialisé dira que l’iMac 27" Retina 5K est une station de travail capable de se fondre dans le décor, l’utilisateur dira plus simplement que c’est une machine plaisante. Son écran est encore aujourd’hui parmi les meilleurs du marché — et comme cette machine n’est rien qu’un grand écran… Avec ses couleurs vibrantes et profondes, il est tout simplement superbe.

La webcam de l’iMac 27" Retina 5K est d’une qualité, au mieux, passable.

Les professionnels de l’image trouveront peut-être la colorimétrie légèrement flatteuse, un « défaut » qui se règle d’un coup de sonde, et pesteront sans doute contre les reflets sur la dalle très brillante. Mais ils n’auront rien à redire au ∆E moyen de 1,4, à la luminance frôlant 450 cd/m2, au contraste dépassant 900:1, à la représentation des couleurs sur 10 bits, ni encore à la couverture parfaite des espaces sRGB et DCI-P3.

De la même manière, le silence de fonctionnement donne cette impression que l’iMac 27" Retina 5K peut affronter n’importe quel obstacle. Ce n’est pas tout à fait vrai : sollicitez le processeur et la carte graphique au maximum de leurs capacités pendant plusieurs minutes, et vous entendrez clairement les ventilateurs, qui travaillent à limiter la température des composants sous la barre des 95 °C.

La tenue à la montée en charge de l’iMac 27" Retina 5K haut de gamme. Le processeur et la carte graphique sont saturés : le système de refroidissement parvient à garder la température sous la barre des 95 °C. Non seulement le processeur n’est jamais bridé, sauf pendant quelques secondes d’une pointe à 100 °C, mais il parvient à maintenir une fréquence « Turbo Boost » supérieure à sa fréquence nominale de 3,7 GHz. L’effort est ensuite coupé : la fréquence du processeur tombe sous le gigahertz, et la température repasse sous les 50 °C en quelques minutes.

Mais si vous n’utilisez que le processeur ou que la carte graphique, ou les deux d’une manière moins intensive, vous n’entendrez pas le moindre bruit, sauf à travailler dans un environnement d’un calme olympien. Un calme que vous pourrez briser avec les haut-parleurs, qui délivrent un son étonnement puissant et profond. L’iMac 27" Retina 5K ne remplacera pas votre chaine Hi-Fi, mais fait un jukebox tout à fait convaincant.

La température du modèle d’entrée de gamme, équipé d’un processeur 65 W, peut atteindre jusqu’à 75 °C, mais celle du modèle haut de gamme, équipé d’un processeur 95 W, peut dépasser les 90 °C. Le système de refroidissement est correctement dimensionné pour éviter les mesures de bridage, mais vous sentirez peut-être une lame d’air chaud se former autour de l’écran, l’évacuation étant située sous le pied à l’arrière de la machine.

L’évacuation d’air chaud se cache sous le pied, au-dessus de la trappe permettant d’accéder aux barrettes de mémoire vive.

Pour conclure

Carton plein, donc ? Oui… mais non. Les bordures encadrant l’écran semblent maintenant inutilement épaisses, d’autant que la webcam qu’elles abritent est d’une qualité exécrable. L’absence de la puce T2, qui peut être justifiée, interroge sur la durée de vie de cette machine. La sélection de ports reste convenable, mais on préfèrerait quatre ports Thunderbolt 3 et deux ports USB-A aux quatre ports USB-A et deux ports Thunderbolt 3. Le surcout de la monture VESA, qui n’est plus intégrée à l’iMac, continue de faire grincer des dents.

La stagnation du stockage à 3 To, alors que les volumes de 6 To sont désormais communs et qu’il existe maintenant des disques durs de 16 To, est étonnante. La dotation en mémoire inférieure à celle du MacBook Pro 15 pouces, qui occupe pourtant un créneau similaire, chagrine un peu (même si c’est un problème facile à régler). Enfin, la politique qui consiste à réserver les meilleures options au modèle haut de gamme apparait toujours aussi mesquine2.

Bref, l’iMac 27" Retina 5K n’est pas entièrement dépourvu de défauts. Après douze ans, et malgré quelques ajustements en 2010, cette conception semble avoir atteint ses limites. Comment Apple pourrait faire avancer le concept de tout-en-un à la lumière de l’évolution de sa clientèle ? On laissera les équipes de Jony Ive répondre. Elles peuvent prendre leur temps : l’iMac 27" Retina 5K est toujours aussi plaisant, toujours plus puissant, et plus équilibré que l’iMac 21,5" Retina 4K. À 2 000 € au bas mot, encore heureux !


  1. Avec ses composants spécifiques, ce modèle mérite un test à part, que nous publierons prochainement. Le « capot dissipateur thermique » (IHS) du processeur Intel Core i9 optionnel est soudé, pour assurer un meilleur transfert thermique par le biais d’un pont indium, alors que les processeurs Intel Core i5 de série utilisent de la pâte thermique traditionnelle. De la même manière, la carte graphique AMD Radeon Pro Vega utilise de la mémoire HBM2, plutôt que de la mémoire GDDR5, pour des performances très supérieures. ↩︎
  2. Un exemple : le modèle haut de gamme peut être configuré avec 64 Go de mémoire vive pour 1 200 €, alors que le modèle d’entrée de gamme doit se contenter de 32 Go pour 720 €. Pourtant, les deux machines peuvent gérer jusqu’à 128 Go de RAM, d’après la fiche technique des processeurs fournie par Intel. ↩︎

Vous avez aimé cet article ? Produire du contenu original demande du temps, des compétences, et des connaissances.
Soutenez notre équipe de journalistes, rejoignez le Club iGen depuis notre nouvelle boutique.

avatar Waterfront | 

Merci pour ce test, intéressant.
Ceci dit pour moi LA vraie question est : est-ce que je craque pour cet iMac ou est-ce que j'attends encore le futur MacPro ?
L'idée de mettre ± 3500 € dans la configuration dont j'ai besoin, alors que pas de Wifi 6, pas de Bluetooth 5.0, un écran miroir avec des bordures énormes et une modification/réparabilité proches du néant… me poussent à attendre.

avatar Anthony Nelzin-Santos | 

@Waterfront : j'ai toujours la même réponse. Si tu as besoin, maintenant, d’un nouvel ordinateur, tu achètes cet iMac. Si tu as envie d'un nouvel ordinateur, tu peux te permettre d’attendre, et donc de voir ce que donnera cet hypothétique Mac Pro.

avatar fte | 

@Waterfront

"Ceci dit pour moi LA vraie question est : est-ce que je craque pour cet iMac ou est-ce que j'attends encore le futur MacPro ?"

Le simple fait que tu poses la question est la réponse à la question.

Tu n'as pas besoin de cet iMac maintenant. Si tu en avais besoin, tu ne te poserais pas la question d'attendre ou non.

Donc attends d'avoir besoin, puis achètes ce qui comblera ce besoin lorsqu'il sera avéré. iMac, Mac Pro s'il y en a un un jour, station Dell, Arduino, j'en sais rien.

avatar VanZoo | 

J'ai le même questionnement que toi ! Cela me taraude

J'ai un gros documentaire à faire mais je ne peux investir de telles sommes à la légère, sans avoir toutes les informations en main, comme celles sur le futur Mac Pro.

avatar marenostrum | 

le mac pro sera trois fois plus cher (pour 25-30 % de plus de vitesse), tu attends pour rien.

avatar Mac seb | 

A la vue des tarifs pratiqués par Apple, le Mac Pro approchera des 10 000. Si 3500 vous paraissent cher, il faut compter 2000 de plus pour l'Imac pro. Logiquement un écart de 2000 entre les deux gammes ne parait pas improbable, donc 7500.

avatar Pierre H | 

Tu attends pas le Mac Pro, tu prends un HP Z8 qui vient de sortir. En partenariat avec Nicosia, Avid et Adobe, ça devrait envoyer pour du montage sérieux. 3 terra de RAM possible, ainsi qu'une option 56 cœurs. Et même en full option tu de fais être bien moins cher qu'un hypothétique Mac Pro...
https://www.redsharknews.com/production/item/6277-hp-s-new-z6-and-z8-wor...

avatar ziggyspider | 

Vraiment, un PC 56 cœurs avec 3 To de RAM moins cher qu'un MacPro …

avatar pocketalex | 

@Pierre H

Un ramassis de connerie au m2...

"ça devrait envoyer pour du montage sérieux. 3 terra de RAM possible, ainsi qu'une option 56 cœurs"

Pour du montage sérieux, on a pas besoin de To de RAM ni de coeurs à gogo. N'importe quelle station dotée en hexaoceurs, 32Go de RAM sinon 64, et une bonne CG, et, surtout, des stockage RAPIDES permet de monter ultra à l'aise en 4K, et bien en 8K

Ton conseil c'est donc de payer la station de travail 30 000€ à 100 000€ si c'est pas plus... pour que Première Pro ou Avid ne tourne pas mieux que sur une station à 6/9000€, merci d'être passé

" Et même en full option tu de fais être bien moins cher qu'un hypothétique Mac Pro..."

Et bim, quitte à dire des conneries, autant les enchainer.

Apple se fournit chez Intel pour les CPU, chez AMD pour les GPU, et chez je-ne-sais-qui pour le stockage SSD. En quoi HP qui achète les mêmes composants, ou des composants plus chers (parcequ'un Xeon Gold, aux dernières nouvelles, ça coute plus cher qu'un Xeon W, un Nvidia GV100, aux dernières nouvelles, ça coute plus cher qu'une Radeon Vega 64), chez les mêmes fournisseurs, serait moins cher en haut de gamme qu'Apple en entrée de gamme ? En quoi ? En rien ! Parceque tes suppositions de frustrés couplées à une totale méconnaissance de tout ce que tu racontes sont du flan total, mais total

Le HP Z8 est une station de travail Xeon. HP fait des stations de travail Xeon depuis des années, le Z8 n'est qu'un énième modèle qui intègres des composants spécifiques comme les meilleurs Xeons, et une quantité folle de RAM mais ça va pas plus loin et ce n'est pas des machines destinées aux mêmes "pros" que les iMac Pro, pas les mêmes prix non plus

En full option, on dépasse les 250 000$, juste la tour hein, sans l'écran, tu crois qu'Apple va sortir un Mac Pro à plus de 250 000$ la station de travail en entrée de gamme ? Sérieux, achète toi une cervelle, et si il te reste des ronds, achète toi une vie, au lieu de faire un énième étalage de frustration et d'Apple bashing ici

avatar pocketalex | 

@Pierre H

Rien que l'option "3To de RAM" que tu mets fièrement en avant, ainsi que du partenariat "Adobe Avid" ... Ok ... Sauf que Windows est incapable de gérer 3To de RAM. Sur la page du Z8 sur le site d'HP, si tu sélectionnes l'option 3To de RAM, ça impose Linux en OS, pas possible de choisir Windows

Or Avid et Adobe ... c'est pour Windows (Adobe n'a aucune application sous Linux), donc si tu prends la machine HP en "full option" comme tu aimes à le dire, tu pourras rien faire tourner de chez Adobe et Avid

Bref, renseigne toi avant de basher Apple

avatar alushta | 

Juste pour info, Windows 10 Pro Workstation peut gérer 6To....

avatar pocketalex | 

@ alushta

je t'invite à faire un email à HP

Edit : et à nous expliquer l'avantage de 3To de RAM pour le montage vidéo, si l'on veut en revenir à ma réponse au commentaire

Edit bit : et quand bien même, l'Apple Bashing à gogo, basé sur des arguments bidons, ça ma saoule. Et vu comment une majorité ici ne commente que pour étaler ses frustrations et critiquer, critiquer, critiquer, tout, tout le temps, je risque d'être saoulé longtemps. On parle d'une station pouvant gérer 3To de RAM. C'est pour des domaines ultra-méga-spécifiques de CAD ou de machine Learning, on est loin, loin, très loin des besoins de l'immense majorité d'utilisateurs de la cible des utilisateurs de Mac, en quoi poser cet argument de 3To de RAM dans une discussion est utile ? C'est inutile ! C'est contre-productif, pour ne pas dire tout simplement, c'est complètement crétin. D'autant plus crétin que la RAM dans les gammes Mac est tout sauf critiquable, Apple proposant 8Go par défaut, des options 16Go pour des machines qui n'en n'ont même pas besoin, et 64Go de RAM sur les games mini et iMac, 32Go sur les l^patop Pro et 256 sur l'iMac Pro, on peut critiquer plein de trucs chez Apple, mais sur le sujet de la RAM, ils sont irréprochables (sur le prix de la RAM ... moins, mais c'est un autre sujet)

Bref Windows peut gérer plus de 2To de RAM ? Super pour Windows, je suis content pour lui. Est-ce que le fait que Windows puisse gérer autant de RAM fait que Windows c'est "mieux" , assurément NON.

avatar alushta | 

Énerve-toi pas!

Tu écris :"Sauf que Windows est incapable de gérer 3To de RAM"
Je t'informe en une phrase que c'est possible et je me fais incendier...

Pas cool, pas sympa, j'aime pas spécialement ta manière "supérieure" de dire qqch.

Relis bien, en aucun cas, je signale que 3To de RAM est utile..

avatar pocketalex | 

@ alushta

Mince, j'avais pas l'impression d'être énervé ?

en tout cas, pas contre toi ?

Edit : ah si, un peu quand même, excuse moi, c'était pas contre toi. Ce qui me saoule c'est les commentaire bashing à la con, donc pas les tiens. Que Windows gère 2To de RAM en pro, et 6To en workstation, c'est un sujet extrêmement intéressant, mais se servir de cet aspect spécifique dédié à une micro-niche d'utilisateurs aux besoins extraterrestres, pour expliquer que "Mac c'est nul"... bref on s'est compris. Merci de ton commentaire en tout cas ?
Ou que "Mac c'est cher", quand on sait que l'option 3To de RAM est à plus de 200 000$ .... super argument

avatar alushta | 

Pas de soucis...

Sur cela entièrement d accord. C est tellement spécifique l argument de la Ram.
Pour les mac cher, je trouve pour le prix qu il pourrait inclure le sav 3 ans sur site comme la concurrence. Apres il y a des avantages et des défauts partout..

avatar fte | 

@pocketalex

"assurément NON. "

Tu es trop tendu. C'est mauvais pour la santé.

avatar pocketalex | 

@fte

oui, la bêtise me tend... j'avoue

avatar xbill | 

@Waterfront

Si de toute manière tu dois acheter un écran mat externe, tu as ta réponse...

avatar Orphanis | 

Je pense que l'IMAC 5K / PRO te donnera satisfaction pour la performance et ce quel que soit les performances du futur Mac Pro mais le choix entre un IMAC et un Mac Pro ne doit pas être uniquement basé sur la performance (et encore ça dépend des applications) mais sur trois autres critères : la longévité de la machine, sa capacité à encaisser des charges de travail importantes pour de longues durées et la possibilité de choisir son écran. En prenant en compte ces critères, le Mac Pro me semble plus intéressant sur le long terme.

En ce qui est du prix, personne ne le connaît mais personnellement, je pense que le nouveau Mac Pro sera proposé (hors option et hors écran naturellement) au prix de l'IMAC Pro.

avatar pocketalex | 

@ Orphanis

"En ce qui est du prix, personne ne le connaît mais personnellement,"

Non, personne, du coup, difficile de se faire la moindre once de début d'une idée sur le sujet

"je pense que le nouveau Mac Pro sera proposé (hors option et hors écran naturellement) au prix de l'IMAC Pro"

Et hop, comment glisser une connerie avec le message sous-jacent "Apple propose toujours plus cher, quel que soit le contenu de la boite, ils veulent juste faire cher", bref de la discussion basée sur du vent qui n'est, au final, que l'expression d'une frustration personnelle.
Tu aurais pu critiquer la politique de prix d'Apple, qui est critiquable, via un message plus construit et plus ouvert à la possibilité d'être agréablement surpris, cela aurait été crédible et intéressant.

Si le Mac Pro entrée de gamme propose le même matos que l'iMac Pro entrée de gamme, je peux d'ores et déja t'affirmer qu'il sera MOINS cher, la dalle 5K représentant environ un ticket de 1000€

Si le Mac Pro est proposé au prix de l'iMac Pro, cela veut dire deux choses, soit Apple propose du matos dont le prix est totalement déconnecté du matériel, et c'est faux, et ça l'a toujours été, soit le matos en entrée de gamme sera direct du moyen de gamme (Xeon 10C ou 14C, Radeon Vega 2 direct, etc) et c'est juste pas possible, Apple a toujours proposé des machines avec des composants "entrée de gamme" et se fait son beurre, justement, sur les options

avatar pocketalex | 

@ Orphanis

Prend l'iMac Pro en exemple. il est à 5000$ en entrée de gamme. A sa sortie, tu retirais 1000$ pour la dalle 5K (si c'est pas plus, mais restons sympa), et tu cherchais une station de travail PC à 4000$ en Xeon W 8C, avec 32Go de RAM Ecc, 1To de SSD, 4 ports TB3, le réseau en 10GbE, et une carte graphique équivalente à la Radeon Vega 56 (donc une GTX 1080 ou une carte pro équivalente), c'est bien simple, personne n'y est arrivé

Donc "Apple c'est cher, ils ont tapé le délire, ils cherchent à monter les prix" et autres conneries de neuneu de base qu'on a pu lire à l'époque (et encore aujourd'hui) ... ben ... non. Ils ont juste mis des composants qui font qu'on arrive à 5000, exactement comme les constructeurs PC concurrents (personne ne s'offusque, étrangement, des prix des stations de travail PC qui peuvent TRES facilement monter à 10 000, 30 000, 50 000 voire 300 000$ la station, suivant les cases qu'on coche), ils n'ont pas créé une machine pour ensuite se dire "hey, combien on la vend au fait ? 3000 ? 4000 ? noooon nos utilisateurs sont des cons friqués, je suis sur qu'a 5000 on trouve des acheteurs pour cette bouse". C'est pas le souk de Marrakech Apple, par contre, les forums de discussion des site Apple, c'est parfois le comptoir de bar, ça, c'est sur.

avatar fte | 

@pocketalex

"personne ne s'offusque, étrangement, des prix des stations de travail PC"

Ce ne sont pas des ordinateurs grand public vendus en grande surface et fabriqué par un constructeur d'electromenager, c'est sûrement pour ça.

avatar pocketalex | 

@fte

aaaah j'avais pas compris, je pensais que les prix se justifiaient par les composants à l'intérieur. En fait, un prix se justifie par la vitrine du revendeur. C'était donc ça !!!!

J'avais pas compris non plus que la station de travail iMac Pro était une machine grand public vendue chez Darty et Carrefour, je pensais que c'était une machine pro dédiée aux monteurs de boite de production, aux Vfx et Motion designers, aux musiciens, aux photographes, mais grâce à toi, je viens d'apprendre que tous ces métiers vont dans la supérette du coin pour se fournir

Bêtement, j'avais cru qu'ils commandaient sur Internet chez les spécialistes, ou dans des boutiques pros

Heureusement que tu es là pour nous éclairer.

avatar fte | 

@pocketalex

"c'était une machine pro dédiée aux monteurs de boite de production"

Ah ah, erreur de débutant. Ce n'est pas grave.

Regarde les machines pro, on peut changer la mémoire sur absolument toutes, et il y a des ports PCI pour des cartes d'extension. Et elles sont correctement ventilées. Trucs de base.

avatar pocketalex | 

@fte

"Ah ah, erreur de débutant. Ce n'est pas grave."

Mince, il faut que tu ailles dans les studio de prod TV et films, chez les photographes et autres métiers leur expliquer qu'ils ont tout faux avec leur iMac Pro ou leur iMac 5K, et qu'ils doivent investir dans une tour PC chez Dell pour être vraiment "pro"

Être crédible, c'est commencer par ne pas dénigrer les gens qui travaillent et sont reconnus dans leur profession....

tu peux reprocher à l'iMac Pro de ne pas être upgreadable car TON standard est la tour en tôle, tu privilégies le coté "geek" au coté "outil efficace qui fait le taf" pour juger une machine, c'est TON point de vue, mais ce n'est pas une vérité universelle

J'ajoute : ne t'en déplaise

"Regarde les machines pro, on peut changer la mémoire sur absolument toutes, et il y a des ports PCI pour des cartes d'extension. Et elles sont correctement ventilées. Trucs de base."

ce que tu décris s'appelle une tour PC, pas forcément une machine pro par ailleurs. Mais je te répondrais surtout "regarde pas les ordis, regarde les pros, et les pros de la cible Apple, pas les IT qui ne jurent que par Windows. Regarde les photographes, regarde les vidéastes, regarde les illustrateurs, regarde les musiciens, on y troue du Mac à gogo, et même les derniers modèles ! Bref revois ton jugement un petit peu trop affirmatif à mon gout, et au gout de la réalité"

Tu sais que je suis tout autant que toi avide de mise à jour matérielle de mes machines, et tout aussi capable de lâcher mon iMac Pro tout collé/soudé pour un hackintosh totalement réparable, mais pour autant, je ne dirai pas de ceux qui utilisent les iMacs et iMac pro que ce sont des "zozos", surtout les pros avec qui je bosse.

La discussion de base, pour y revenir, est d'expliquer que si un iMac Pro ou un Mac Pro est cher, c'est pas parcequ'il y a une pomme dessus et que le prix est juste destiné à des pigeons bêtes mais friqués. Et, aussi, que les PC équivalents sont dans les MÊMES standard de prix. Sinon plus.
Je ne comprends pas la suite d'arguments bidons dans laquelle tu t'es lancé partant de là, ni ou tu veux en venir ou ce que tu veux démontrer. C'est pas clair

avatar fte | 

@pocketalex

"Mince, il faut que tu ailles dans les studio de prod TV et films"

Surtout pas, c'est infesté de noobs. C'est peut-être contagieux, qui sait ?! Ewww.

avatar alexyb8 | 

Design ♻️ basé sur le meme depuis 2004 ♻️
Composants ? trop cher ?

Hâte de voir de grands changements ou même le mac pro

avatar Depret Lucas | 

@alexyb8

2012-2014 ;)

avatar alexyb8 | 

@Depret Lucas

Je sais mais j’ai dis justement « basé sur » car le design de 2012 reprend les mêmes bases (grossièrement) de 2004

avatar Depret Lucas | 

@alexyb8

Il y a eu un petit changement de design mais on a raison tout les deux ?

avatar alexyb8 | 

@Depret Lucas

Oui regarde l’iMac G5 ressemblance frappante ?

avatar Depret Lucas | 

@alexyb8

N’exagère pas trop??????

avatar Mac seb | 

C'est le propre d'une marque célèbre que de pérenniser ses choix esthétiques et techniques. Ils constituent l'identité de la marque, sa puissance et sa stabilité. Apple n'a aucun intérêt à modifier un design reconnu et qui fait encore autorité et sert de référence, à moins d'apporter un saut technique et esthétique majeur. Le droit à l'erreur est tout simplement impossible.
Et comme aucune autre marque n'est arrivé à les égaler ou dépasser, pourquoi se presser?

avatar alexyb8 | 

@Mac seb

Se presser pour nous, les clients qui voulons des améliorations esthétiques... ne serait-ce que faire un écran iMac bord à bord, sans les grosses bandes noires sur le côté

avatar 1Er0ck | 

Je trouve la version intel 9th fusion drive assez bruyante tout de même. Il n’y a jamais de silence total comme avec un macbook air ou pro. Il parait qu’il faut l’iMac pro si on veut un silence complet.

avatar pim | 

@1Er0ck

Avec l’option SSD on perds le gratouillement du disque dur mais on garde les ventilateurs. Pour les précédents iMac, Apple annonçait 15 dB pour l’ordinateur au repos, donc ventilateurs au minimum. C’est très peu, pour l’entendre il faut vraiment être dans une pièce silencieuse. Et ça ne monte jamais, à moins de saturer le processeur.

avatar 1Er0ck | 

Oui le gratouillement ne me gène pas et la saturation du processeur n'est pas assourdissante du tout. Je m'étais juste habitué au souffle zéro de mon MacBook Air sur écran externe. C'est pour ça qu'un redesign aurait été pas mal pour récupérer le ventilo de l'iMac Pro.

avatar marenostrum | 

il fallait pas la version fusion mais en total SSD.

avatar Kaserskin | 

Merci pour le test. En revanche il me semble que le « K » représente les versions overclockable des processeurs, pas des versions plus puissantes

avatar NestorK | 

@Kaserskin

Oui sauf que les versions K sont généralement aussi plus puissantes avec de plus grosses fréquences d’horloge. Elles représentent surtout le haut de gamme qu’on aime OC ou pas.

avatar Kaserskin | 

@NestorK

Non une version K est aussi performante qu’une non K sans OC

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@Kaserskin : les puces « K » chapeautent leur segment, et sont issues des meilleurs lots. Je n'ai pas évoqué l'overclocking, puisqu'il n'est pas pris en charge sur les Mac.
avatar macguy37 | 

Alors face aux grincheux, moi je dis : j'adore cette machine.
Son design n'a pas été mis à jour : on s'en fout, ça reste une très très belle machine avec un écran excellent.
Pas de puce T2 ? Justement c'est très très bien : ça en fait la dernière machine du monde Apple à pouvoir être facilement upgradée côté stockage.
J'ai acheté deux iMac 27" hexacoeur de base sur Amazon (à 1995 euros donc) et des SSD WD Black NVMe plus de la Ram, et pour 2200 euros j'ai une machine de guerre avec non pas du fusion drive mais un vrai SSD NVMe d'une vraie taille pour travailler (1 To), et qui dépote ses 3 Go/s...

avatar damrtom | 

Je rajouterai que l'ancien design a montré sa fiabilité technique. Les nouveaux design d'iPad Pro ou de MacBook Pro amènent des problèmes... au moins là, je pense qu'on n'aura pas de surprise.

avatar Mac seb | 

C'est pas mal de rappeler que les fusion drive et ssd Apple sont en PCIe et non en SATA, d'où les tarifs plus élevés....
Encore un détail que les anti-Apple oublient, tout occupés à critiquer pour se rassurer sur le fait d'en avoir une plus grosse que le voisin.

avatar en ballade | 

@Mac seb

"les anti-Appl€ oublient,"

32 go fusion drive....oui je préfère oublier même en nvme ça reste moins rapide qu’un pur Ssd

avatar pocketalex | 

@Mac Seb

"C'est pas mal de rappeler que les fusion drive et ssd Apple sont en PCIe et non en SATA, d'où les tarifs plus élevés....
Encore un détail que les anti-Apple oublient, tout occupés à critiquer pour se rassurer sur le fait d'en avoir une plus grosse que le voisin."

Oui ! Il subsiste encore ici et là des zozos qui nous expliquent que leur SSD à 2To à couté 150€, oubliant, ou ne sachant même pas, qu'il s'agit d'un SATA à 550Mo/s en R/W, et surement la moitié en réalité, là ou Apple propose du nVme à sa sauce avec des débits autour de 3000Mo/s, vérifiés à 3000Mo/s

Oui !

Mais il n'en reste pas moins qu'un bon SSD nVme pour PC proposant des performances similaires aux SSD d'Apple, ça coute aujourd'hui entre 200 et 400€ pour 1To, suivant les modèles (Samsung 970 Evo, Samsung 960 Pro, WD black 750, Intel 7600, etc)

Une option qu'Apple facture 800€ (pour iMac) à 960€ (pour Mac mini), soit 3 à 4x le prix environ, et on parle pas d'un petit prix

Démontrer cela n'est pas faire de l'Apple Bashing, n'est pas être un hater, juste... c'est une réalité.

PS : et je parle pas des options 2 ou 4To...

avatar guyotlo | 

@pocketalex

Du coup vous avez ouvert le 27 pouces ?
Faut il du matériel spécialisé et quelle est la difficulté ?

avatar pocketalex | 

@guyolto

euh non

Les deux iMac que j'ai sont des machines de mon boulot, ils ont été commandés avec SSD direct, les options SSD minimum (1To pour mon iMac Pro, 256Go pour l'iMac 27" poste créa) car 256 Go suffisent amplement pour bosser, les datas sont en réseau

.... donc pas besoin de les démonter :)

avatar Vaenoxis | 

@macguy37

Salut, tu as fais ton fusion drive en fait en rajoutant des ssd nvme ? Il me semblait que c’était pas possible sans prendre l’option Fusion Drive au début.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR