Test du MacBook Pro Retina 13" fin-2012 Core i5 à 2,5 GHz

Stéphane Moussie |
Quatre mois après l'arrivée du MacBook Pro Retina 15", Apple ajoute à son catalogue une déclinaison 13". Pour ceux qui auraient raté un épisode, le MacBook Pro Retina — aussi bien dans sa version 13" que 15" — est le chaînon manquant entre le MacBook Pro pour sa puissance et le MacBook Air pour sa portabilité. Un entre-deux qui est aussi, et surtout, équipé d'un écran Retina. Le MacBook Pro Retina 13" fait-il aussi forte impression que le 15" ? Réponse dans ce test.




Un MacBook Pro Retina 15"... en plus petit


Les possesseurs de MacBook Pro unibody ne seront pas dépaysés par le design du MacBook Pro Retina 13". Coque en aluminium, clavier noir et écran entouré d'un cadre noir également : les éléments qui font l'identité de cette gamme d'ordinateurs sont bien là. Mais à la manière du modèle Retina 15", ce Mac bénéficie d'une cure d'amaigrissement.



Par rapport au modèle non Retina, la machine perd ainsi 0,5 cm en hauteur, 1 cm en largeur, presque 1 cm en profondeur et 440 grammes (1,9 x 31,4 cm x 21,9 cm / 1,62 kg). Le 13" équipé du SuperDrive à l'air d'un « camion » à côté du Retina, surtout par son épaisseur. Comme nous l'avions noté lors de son arrivée, les possesseurs de 13" SuperDrive peuvent apprécier la finesse du Retina en relevant l'écran de leur machine : l'épaisseur du châssis est alors quasiment identique à celle du nouveau 13" avec son écran rabattu.

Ce nouveau Mac est aussi moins profond et moins large, ce qui se traduit machine ouverte par un cadre entourant l'écran légèrement plus fin. À l'instar du 15" Retina, le nom « MacBook Pro » disparait du dessous de l'écran

MacBook Pro 13" avec écran relevé à gauche, MacBook Pro 13" Retina fermé à droite


En terme de poids, le nouveau 13" (1,62 kg) se situe entre le MacBook Air 13" (1,35 kg) et le MacBook Pro 13" (2,06 kg). Un gain de 440 grammes très appréciable donc, mais la différence avec le MacBook Air reste prégnante. Et si on le soupèse par rapport au Retina 15" (2,02 kg), il fait étonnamment lourd bien qu'il soit plus léger de 400 grammes. Une perception qui s'explique par son poids concentré dans un volume réduit, tandis que le 15" est évidemment plus grand.

De haut en bas : MacBook Pro Retina 13", MacBook Pro 13" et Retina 15"


Étonnamment, le modèle 15" Retina est 1 mm plus fin que le 13" Retina. Un point qui reste de l'ordre du détail, la différence est bien sûr imperceptible si les machines ne sont pas côte à côte.

À l'image du MacBook Pro Retina 15", Apple a poussé très loin l'intégration de son ordinateur. Ce qui signifie également qu'à l'image du 15", il sera difficile de remplacer soi-même un composant. Une machine fermée donc, qui nécessitera de passer par le SAV en cas de pépin.

Image iFixit


Lors du test du MacBook Pro Retina 15", on relativisait néanmoins cette fermeture par le fait qu'Apple fournisse 256 Go de stockage SSD en standard et permette d'aller jusqu'à 768 Go. Or, la firme de Cupertino s'est montrée plus avare en stockage avec le Retina 13" qui ne dispose que de 128 Go. Une capacité qui suffira peut-être à certains utilisateurs, mais à 1749 € la machine — qui se destine d'autant plus aux photographes et métiers de la vidéo où les fichiers sont très volumineux —, on aura tendance à considérer que c'est bien peu. Qui plus est Apple facture les 128 Go supplémentaires 300 €, soit deux fois plus que les tarifs des SSD 256 Go que l'on trouve dans le commerce... et qui ne sont pas compatibles avec les MacBook Pro Retina, Apple utilisant une barrette mSATA au format non standard. On se consolera tout de même en sachant que les SSD compatibles avec le Retina 15" devraient également fonctionner avec le 13".

Car il y en effet une différence dans l'agencement interne du 13" par rapport à son grand frère : la barette SSD se situe sous le trackpad, laissant par la même occasion un espace vide assez important, seul « bémol » à l'intégration poussée de cette machine.

Pour en revenir à l'aspect extérieur du MacBook Pro Retina 13", on retrouve, comme sur le 15", sur la tranche gauche la prise MagSafe 2 — celle qui nécessite un adaptateur si vous voulez utiliser un ancien chargeur...—, deux ports Thunderbolt, un port USB 3.0 et une prise casque qui combine entrée analogique et numérique. On perd l'indicateur de batterie par rapport au 13" non Retina mais également l'indicateur de veille. C'est ce dernier indicateur qui sera potentiellement regretté par certains utilisateurs, mais le SSD qui accélère considérablement les opérations de démarrage/extinction et mise en veille/sortie de veille étant là, nous ne sommes pas gênés outre mesure par cette absence.



On remarquera deux petits points à côté de la prise casque qui ne sont présents sur la tranche du Retina 15" : il s'agit des deux microphones. Sur la tranche droite, on trouve le second port USB 3.0, une prise HDMI et un lecteur de carte SD.

De haut en bas : MacBook Pro 13", MacBook Pro Retina 13" et Retina 15"


Condition sina qua non de cette cure d’amincissement, on perd le lecteur SuperDrive, le port FireWire 800 et le port Ethernet. Des solutions de remplacement sont proposées, mais il faudra mettre la main à la poche : SuperDrive USB, adaptateur Thunderbolt vers Ethernet et adaptateur Thunderbolt vers FireWire.


Une fiche technique moyenne


« MacBook Pro Retina : la fiche technique d'un 17" dans le corps d'un 15" », titrait-on dans le test du Retina de juin. On serait bien en peine de réutiliser la même formule pour son petit frère. Si le MacBook Pro Retina 15" est une vraie bête de course, il suffit d'un coup d'oeil sur la fiche technique du modèle 13" pour voir qu'il est équipé d'une configuration moins haut de gamme (n'en déplaise à son tarif). Le modèle que nous avons testé, l'entrée de gamme à 1749 €, est ainsi équipé d'un processeur Intel Core i5 bicoeur cadencé à 2,5 GHz (Turbo Boost jusqu’à 3,1 GHz) avec 3 Mo de cache N3 partagé.

Il s'agit du processeur Core i5-3210M, gravé en 22 nm avec un TDP (enveloppe thermique) de 35 W... soit la même puce qui équipe le MacBook Pro 13" mi-2012 (lire : Test du MacBook Pro 13" mi-2012 Core i5 à 2,5 GHz). La technologie HyperThreading fait apparaître les deux coeurs physiques comme quatre coeurs logiques. Le Turbo Boost est lui aussi de la partie et son fonctionnement n’a pas changé : quand un logiciel utilise les deux coeurs physiques, ceux-ci fonctionnent à leur cadence de base (2,5 GHz) et quand un seul est utilisé, alors il peut tourner à 3,1 GHz.

La surprise vient en revanche de la puce graphique, une Intel HD Graphics 4000, doté d'un surplus de mémoire comme nous en faisions part récemment (lire : MBPr 13 : la puce graphique dispose de 768 Mo de RAM).



Contrairement aux autres Mac (Mac mini, MacBook Air...) qui sont dotés de la même solution graphique, la HD 4000 du Retina 13" dispose de 768 Mo de mémoire, soit 256 Mo de plus qu'habituellement. Sa fréquence va de 650 MHz jusqu'à 1,1 GHz et elle est équipée de 16 unités d'exécution pour en faire l'une des cartes intégrées les plus puissantes d'Intel (mais qui ne peut pas rivaliser avec une carte graphique dédiée, cela va sans dire).

L'absence de carte graphique dédiée est sans aucun doute liée à des contraintes de place et d'autonomie. Apple n'a eu d'autre choix alors que d'aller piocher dans le haut de gamme et d'augmenter la mémoire allouée pour faire tourner convenablement la machine sans l'aide d'une seconde puce. En effet, là où le MacBook Pro 13" ne s'occupe que de 1 280 x 800 pixels, le modèle Retina doit gérer nativement 2 560 x 1 600 pixels (ramenée à une définition utile de 1 280 x 800). D'où la nécessité d'une puce adaptée... qui fait figure de pis aller comme nous le verrons plus tard.

Face avant de la carte mère du MacBook Pro Retina 13" - Image iFixit. En rouge, la puce Intel Core i5-3210M ; en orange, la RAM soudée ; en jaune, le PCH ; et en bleu clair, le contrôleur Thunderbolt.


Contrairement au modèle non Retina, le nouveau 13" dispose de deux fois plus de RAM (8 Go contre 4 Go) et d'un SSD en lieu et place d'un disque dur 5 400 tr/min. Qui aura déjà goûté à un SSD connait les avantages de ce support de stockage : démarrage très rapide, idem pour la sortie de veille, performances globales améliorées... Mais on peut regretter qu'il s'agisse d'un modèle de seulement 128 Go.

De la même manière que le Retina 15", ce modèle est équipé d'évents d'aération situés sur le côté. Ils ne sont pas visibles lorsque l'on utilise le Mac car ils font face à la surface sur laquelle on pose la machine, sans néanmoins la toucher pour justement alimenter l'ordinateur en air frais.

Et tout comme son grand frère, le Retina 13" est parfaitement silencieux pour les tâches classiques. Les résultats sont à vrai dire identiques : la lecture de films HD 1080p ne vient pas déranger ce silence tandis que la température de la coque monte de quelques degrés pour atteindre les 40. La chaleur est alors localisée autour de la charnière.

Comptez au moins vingt minutes en utilisation intensive (jeux gourmands ou exports de vidéos lourdes) pour que la température atteigne les 50°. Elle retombe ensuite rapidement une fois l'activité arrêtée. Un très bon point donc.



Écran Retina : 2 560 x 1 600 pixels dans 1 280 x 800


La raison d'être cette nouvelle machine 13", c'est son écran Retina. Le fonctionnement n'a pas changé depuis le modèle 15" : tous les éléments affichés sont désormais tracés avec quatre fois plus de pixels. Ainsi, quand Apple indique une définition native de 2 560 x 1 600 pixels, l'espace de travail n'est constitué en fait que de 1 280 x 800 pixels utilisables (il s'agit de la « définition utile »). Mais puisqu'un point est composé de quatre pixels, le rendu est extrêmement fin et détaillé. Une analogie parlante est celle du Retina sur iPhone. Mettez côte à côte un iPhone 3GS et un iPhone 4 et imaginez vous qu'il s'agit d'une partie de l'écran d'un ordinateur, vous obtiendrez une idée de l'apport du Retina. Autrement dit, tant que l'on n'y a pas goûté, on peut très bien s'en passer, mais une fois essayé, il est plus difficile de faire machine arrière.



Du fait de sa diagonale plus petite que le 15", le 13" affiche une définition utile native (le mode « Optimal Retina ») inférieure (1 280 x 800 contre 1 440 x 900). C'est peu. C'est en tout cas moins que le MacBook Air 13" et même que le 11". Alors bien sûr tous les éléments sont superbement définis et il est impossible de voir le moindre pixel à l'oeil nu, mais on préfère passer par les préférences Moniteur pour modifier la définition utile.



Car en effet, comme sur le 15" Retina, il est possible d'ajuster la définition selon différents paliers. Il y a le mode dit Optimal Retina donc (1 280 x 800), un palier en dessous (1 024 x 640) qui intéressera surtout les déficients visuels, et deux définitions supérieures (1 440 x 900 et 1 680 x 1 050). Pour ces deux derniers stades, l'ordinateur traite en fait 2 880 x 1 800 et 3 360 x 2 100 pixels, mis à l'échelle avec un coefficient de 2:1, puis conformés à l'écran 2 560 x 1 600.

On obtient donc des définitions utiles plus grandes en gardant une grande finesse d'affichage. Ces deux définitions sont un peu moins détaillées que le mode Optimal Retina, mais elles restent incomparablement plus fine que les écrans non Retina des autres Mac à définition équivalente.

Définition native : 1 280 x 800 (Optimal Retina) - cliquer pour agrandir


1 440 x 900


1 680 x 1 050


On rappellera que la mise à échelle se fait par élément. C'est-à-dire que dans des applications compatibles Retina (comme Aperture et Final Cut Pro X), les images et les vidéos ne sont pas mises à l'échelle et sont donc rendues avec un coefficient 1:1. En somme, vous voyez tous les pixels d'une image de 2 560 x 1 600, sans interpolation.

En juin dernier, nous écrivions « Les applications parfaitement compatibles avec le MacBook Pro Retina sont encore rares : il s'agit des applications fournies avec OS X, ainsi que de quelques logiciels n'utilisant que des éléments d'interface parfaitement standard. » En quatre mois, la situation s'est améliorée. Il n'est pas rare de tomber sur une application qui n'est pas Retina, mais force est de constater que les développeurs ont plutôt bien suivi le mouvement. Le site Retina Mac Apps permet de se faire une idée de l'état de ses logiciels favoris.

Toutefois il reste un problème plus compliqué, que nous mentionnions déjà cet été : le web. Si le rendu du texte est heureusement toujours net et n'en devient que plus agréable à lire avec l'écran Retina, c'est une autre paire de manches pour les images. Il faudra attendre plusieurs années avant de voir fleurir des images à la résolution suffisante pour ne pas paraître baveuses sur l'écran Retina.

Détail du site Le Monde - le texte est très bien rendu, les images beaucoup moins


Pour toutes les subtilités sur le Retina que le MacBook Pro 13" partage avec le 15", nous vous renvoyons vers cette page du test du MacBook Pro Retina 15".

Quant aux autres aspects de cet écran IPS, il faut noter d'excellents angles de visions (178°), des reflets un peu moins présents que sur le MacBook Pro non Retina (mais qui restent plus visibles que sur le MacBook Air), des noirs profonds et une luminosité de 300 cd/m2. Soit en tout point les excellentes caractéristiques du modèle 15". Une très bonne nouvelle.

Le 13" Retina que nous avons testé se paye même le luxe de ne pas être sujet à la rétention d'image qui sévit sur des modèles 15". Le phénonème sur le 15" n'est pas rédhibitoire, l'image « fantôme » disparaît rapidement, mais il existe néanmoins. Difficile de dire pour le moment si avec ce 13" nous avons eu de la chance et nous sommes tombés sur le « bon » modèle ou si des progrès ont bien été faits de manière générale dans les dalles.


Des performances moyennes


Avant de plonger dans les diagrammes, il convient de relater les performances de la machine perçues à l'usage. À l'instar du Retina 15", faire défiler des sites web assez chargés ne se fait pas sans saccades. Aussi, quand une dizaine d'applications est lancée, Mission Control peut subir quelques petits ralentissements. Ce n'est pas handicapant, mais pour un ordinateur à 1 749 €, on est en droit de demander une expérience totalement fluide.

Car c'est bien là où le bât blesse. Apple a beau jeu de gonfler la mémoire de l'Intel HD 4000, cela ne remplace pas (pour l'instant) une carte graphique dédiée quand la machine a à gérer quatre fois plus de pixels. La situation se complique surtout quand on ajoute un écran externe. La lecture d'une vidéo HD sur YouTube accompagnée d'une session de navigation sur le web pourra entraîner des saccades sur la vidéo.

Cliquer pour agrandir


Si on se penche maintenant sur les tests applicatifs, on remarque que le SSD permet au Retina 13" d'effectuer les opérations les plus courtes (Finder, GarageBand, Photoshop, iPhoto et Aperture) plus rapidement que le 13" non Retina qui est grevé par son disque dur 5 400 t/min.

En revanche, pour les opérations les plus longues, l'avantage s'estompe pour disparaître complètement dans certains tests. On gagne seulement une cinquantaine de secondes pour un export iMovie. Sur la conversion d'un film 1080p au format iPhone à l'aide d'Handbrake, le Retina 13" est plus lent (25m 52s) que le modèle de mi-2012 (25m 13s).

Comparé aux résultats du MacBook Pro 15" Retina, le portable ne fait pas de miracle et se montre systématiquement moins véloce. Avec là encore des écarts qui se creusent pour les opérations les plus longues.



Sans surprise, Geekbench, un test brut qui met à l'épreuve plusieurs cœurs processeur et la mémoire, affiche peu ou prou les mêmes résultats pour le Retina 13" et le MacBook Pro 13" mi-2012 tous deux doté de la même puce. Le 15" Retina est très loin devant grâce à son processeur Core i7 quadricoeur.

Sans surprise là encore, ce que l'on pouvait craindre sur des jeux gourmands (StarCraft II, Deus Ex) se produit : la Intel HD 4000 ne permet pas de dépasser une poignée de FPS. En 1 280 x 800 (on rappelle que la machine traite alors 2 560 x 1 600 pixels), on atteint seulement 13 images par seconde dans un début de partie sur StarCraft II. Et cela se gâte évidemment au fil du jeu quand les ennemis se multiplient. Inutile de préciser que si on monte la définition, les résultats sont encore pires.

Néanmois, il n'est pas impossible de jouer sur MacBook Pro Retina 13". Il faudra en revanche se contenter de jeux plus légers, Angry Birds par exemple ou Real Racing, au prix de quelques saccades par moment quand beaucoup de voitures sont affichées sur ce dernier.





Retour à un point positif avec l'autonomie. Celle-ci est en effet très bonne et se situe toujours légèrement au-dessus du MacBook Pro Retina 15", sauf en utilisation dite « normale ». Mais il s'agit d'un test empirique, le résultat peut donc changer d'un essai à l'autre suivant que l'on visionne plus ou moins de vidéos par exemple.

Rappel des procédures des tests :
- Lecture HD : lecture d'un film HD 1080p H.264 MKV avec VLC, luminosité à 80 % et son à 50 %, Mail ouvert avec relève toutes les minutes via une connexion Wi-Fi ;
- Web en musique : iTunes jouant de la musique en boucle (MP3 320), Safari rafraîchissant notre page d'accueil toutes les 30 secondes avec Flash installé (Wi-Fi toujours), luminosité à 80 % et son à 50 %, Mail ouvert avec relève toutes les minutes ;
- Utilisation normale : test empirique avec utilisation standard lors d'une journée de travail chez MacG, avec iA Writer Byword, Numbers, iCal, Mail avec relève toutes les minutes, Tweetbot, Firefox avec une vidéo ici ou là, et Dropbox, l'écran à 80 % et le son à 50 %.

Les haut-parleurs stéréo quant à eux délivrent un son correct. Ils ne remplaceront pas des enceintes externes mais ils sont assez puissants et offre un rendu plutôt riche. Ils sont en tout cas bien meilleurs que ceux des MacBook Air.

Pour conclure



Alors que le MacBook Pro Retina 15" est une machine sans concession, « fin, mais puissant, avec un écran de qualité, mais une excellente autonomie » comme nous le disions en conclusion de son test, le MacBook Pro Retina 13" n'est pas de la même trempe. Concernant son épaisseur tout d'abord, il est bien sûr plus fin que le MacBook Pro 13" non Retina qui fait pataud à côté de lui, mais il souffre en quelque sorte de la comparaison d'avec le MacBook Air 13" — une mise en regard qui n'existe pas pour le Retina 15" en l'absence d'Air 15".

Concernant l'écran de qualité, c'est incontestablement l'atout majeur du MacBook Pro Retina 13". Il est l'un des meilleurs sur ordinateur portable, avec celui du Retina 15", et réalise un sans-faute dans presque tous les domaines (résolution, angles de vision, contraste...). Pour chipoter, on aimerait tout de même que les reflets soient encore moins présents. Second élément qui pourra être jugé dépréciatif pour certains, la définition du mode Retina qui n'est que de 1 280 x 800 pixels. Pour notre part, nous avons utilisé le plus souvent la définition de 1 440 x 900 pixels sans constater de différence de finesse d'affichage. En revanche, passer à une définition supérieure sollicite plus le processeur et peut donc entraîner plus facilement des ralentissements...

On en vient donc aux performances qui sont le point noir de ce Mac. Non pas qu'elles soient catastrophiques, le SSD apporte un vrai gain sur certaines tâches par rapport au MacBook Pro 13", mais pour les tâches les plus gourmandes, la puce Intel est vite prise à la gorge. À l'heure actuelle, une carte graphique dédiée n'est pas du luxe pour une machine équipée d'un écran Retina. Heureusement, l'autonomie est excellente.

Nous finissions le test du MacBook Pro 15" par cette recommandation : « Si vous n'en avez néanmoins pas absolument besoin, on ne saurait trop vous conseiller… que d'attendre la prochaine génération. » Un conseil encore plus vrai pour le modèle 13". Si vous avez l'irrépressible envie ou besoin de vous équiper d'un Mac Retina dès maintenant, dirigez-vous plutôt vers le 15" (si vos finances le permettent...).

Si l'écran Retina n'est pas une condition sine qua non, un MacBook Air 13" haut de gamme avec une puce Intel Core i7 cadencé à 2 GHz et 8 Go de RAM coûtera seulement 50 € de plus pour des performances équivalentes voire meilleures, l'écran n'étant pas Retina. Et vous aurez 256 Go de stockage.
avatar MacGyver | 
si je compredns bien, je prends un macbook pro 13", j'y mets un SSD standard pas cher et j' ai une machine bien plus puissante pour moins cher voire je mets un DD a la place du superdrive et avec fusion j'ai facile 1To de stokage avec les avantages du SSD contre 128Go ici
avatar JackOne | 
malheureusement pas surpris mais oui, la hd4000 c'est pas le bon plan pour du retina mais de là à ce que pénalise l'utilisateur en situtation presque lamdda, aïe 1749€ pour un 128go et une expérience utilisateur moyenne, je passe mon chemin. il va faire des deçus ce modéle acheter plus tot un mba,
avatar Greggouze | 
Si ca devient gênant pour l'utilisation de tous les jours, c'est dommage pour un ordinateur de ce prix là, surtout si les Macbook Pro "non retina" disparaissent du catalogue l'année prochaine ! Dommage que l'on reste sur les mêmes capacités que le Macbook Pro non retina 13 pouces !
avatar Stéphane Moussie | 
@macumba : nous n'avons pas testé le MBP Retina 13 avec un processeur i7, mais je peux te conseiller sans trop d'hésitation de prendre le modèle 15" dans ton cas. Si tu rajoutes le Core i7 + le SDD 256 Go au MBP Retina 13", tu atteins le prix du Retina 15". Et en prenant le 15" tu auras une machine plus puissante (grâce à la carte graphique Nvidia) mais aussi une définition utile Retina supérieure. Quant à la portabilité, rien qu'avec le 15" tu apprécieras le gain de poids et d'encombrement par rapport à ton modèle actuel. Et si tu as encore des hésitations, n'hésite surtout pas à aller tester par toi-même ces deux machines dans un Apple Store ou une autre boutique. ;-)
avatar MachX | 
"Car il y en effet une différence dans l'agencement interne du 13" par rapport à son grand frère : la barette SSD se situe sous le trackpad, laissant par la même occasion un espace vide assez important, seul « bémol » à l'intégration poussée de cette machine." : Effectivement, il est de ce fait cher à l'achat et le sera en cas de réparation. @macumba : Tu poses une très bonne question. Autrefois, quand le processeur du iBook n'était pas puissant, Apple implémentait une carte graphique dédiée. On peut donc penser qu'avec une HD 4000, il fallait y implémenter un processeur autrement puissant pour pallier l'absence de véritable carte graphique. Je pense que cette machine ne se justifie pas dans la gamme actuelle Apple. Pour ma part, si je devais acquérir un macBook, je pencherai pour l'achat d'un Air 13 pouces 256 GO. Les lacunes du Rétina 13 pouces : processeur pas assez puissant, carte graphique non dédiée, résolution de l'écran optimal de 1280x800 insuffisante, SSD trop juste, impossibilité d'upgrade et donc machine totalement fermée, prix exorbitant. Ca fait beaucoup. Personnellement, j'ai réinstallé Snow leopard sur mon MacBook Late 2006 à la place de Lion. Il revit vraiment et me permettra de tenir encore un peu sans problème vu son utilisation, ce qui me laissera le temps de voir ces gammes Retina évoluer. Pourvu qu'Apple garde à son catalogue la Gamme MacBook Air au rapport qualité/prix beaucoup plus intéressante.
avatar MachX | 
Excusez les fautes de frappe et oublis de texte. Je rajoute une chose : à l'époque du iBook et des processeurs G3/G4, Apple avait fait des publicités expliquant la supériorité des iBooks par rapports aux PC portables d'entrée de gamme par la présence d'une carte graphique dédiée. Tout le monde comprit beaucoup plus tard que c'était pour pallier au manque de puissance des processeurs G3/G4. Les temps changent, aujourd'hui sur du très haut de gamme, nous n'avons droit ni à une carte graphique dédiée ni au processeur suffisamment puissant pour pallier à ce manque. par contre le prix reste bien sûr élitiste.
avatar zoncou | 
Une belle machine, mais beaucoup trop cher. J'ai la version 15", et j'en suis ravi. Certes cher, très cher, mais on en a pour son argent. Je ne suis pas sur que ce soit le cas de son petit frère 13". Je m'y attendais un peu. Dans un format 13", comment mettre une batterie puissante et donc volumineuse pour garantir une bonne autonomie, un processeur puissant, et surtout une CG dédiée qui était impossible à faire tenir dedans. Compromis et compromis. Au final une belle machine, pas assez puissante, et très chère, trop chère, comparer au 15" et a tous ses bénéfices.
avatar Splinter | 
J'ai cette machine depuis sa sortie en remplacement d'un MBP 13" de 2009 et j'en suis plus que satisfait ! L'écran est magnifique, sublime, la finition de la machine absolument exemplaire et, en ce qui concerne les caractéristiques techniques, elles sont justes parfaites pour qui veut faire de la bureautique, du web et regarder des vidéos. Je l'adore ce MBP Retina !
avatar Macmmouth | 
A mes yeux, le 15" est déjà un compromis. Le fait qu'une machine de ce prix n'est pas upgradable est un énorme défaut. A la limite, le fait que le 13" ait comme defaut supplémentaire d'avoir une carte graphique de daube est assez anecdotique. Pour les béotiens qui n'accorde d'importance qu'aux apparences comme le retina et la finesse, ça ne changera rien.
avatar Néoto | 
@ Splinter: Bureautique, web et vidéos... à 1700 euros? Crise? Quelle crise? Je possède un MacBook Pro 13" early 2011, autant dire que ce MacBook Pro 13" Retina est un véritable foutage de gueule de la part d'Apple. Il n'apporte strictement rien par rapport à la gamme actuelle et en 2012, je conçois très mal d'investir 1700 euros dans un portable, surtout pour du i5 double coeurs et 128 misérables Go de SSD... Autant le 15" est une belle bête, inaccessible pour la plupart d'entre nous mais bon, autant ce 13" n'a strictement rien pour lui et je suis rassuré de voir que MacG lui décerne une note de 6/10. Ce n'est qu'un MacBook Air plus encombrant et plus lourd avec un dalle un peu supérieur. Rien d'autre. Apple est complètement à côté de la plaque, je ne peux conseiller qu'une chose aux gens intéressés par ce 13": Regardez la gamme Vaio de chez Sony. Pour nettement moins cher, vous trouverez tout ce qu'il vous faut en nettement plus performant (Quad core, écran HD, SSD, bluray,...). Depuis la disparition il y a 18 mois du MacBook, Apple est de plus en plus à côté de la plaque. 1000 euros pour un portable, c'est énorme de nos jours et pour ce prix là, on n'a strictement rien chez Apple (MacBook Pro de base: 1279 euros...). Je continue à toucher du bois pour que mon mac fonctionne toujours dans 2 ans, à ce prix là...
avatar Splinter | 
@ Néoto Pardon de bosser et d'avoir de l'argent :D
avatar whisper33 | 
Trop cher payé pour si peu.. Avoir un rétina qui rame à ce prix là, c'est du foutage de gueule. De la finesse et de l'autonomie au détriment ultime de performances basiques , ça n'est pas de l'innovation, juste un bizness bien lucratif basé sur du tape à l'oeil.. Je n'adhère pas personnellement.
avatar simtexier | 
je suis en train de me demander si au lieu d'acheter un macbook pro retina 13 ce qui maintenant apres cette article n'est plsu du tout d'actualite même avec un processeur i7 je ne devrait pas plutot me tourner vers un macbook air 13" avec un processeur i7 et une RAM de 8 Go sachant que je veux faire de la retouche photo avec aperture mais pas en folie de du traitement de texte du power point et surment me prendre un DDE a cote non ?
avatar Kinky | 
Prix explosifs, SSD insuffisante de 128Go vendue au prix du platine, pas de carte graphique, options qui doublent le prix de ce vulgaire gadget !!! Puissance incroyablement faible malgré le suffixe "Pro" qui est complètement marketing. Ecran Retina décevant sur ce produit... Cette machine est un échec total en plus d'être une énorme arnaque. Le Retina n'est ici qu'un attrape gogo. À fuir absolument.
avatar MachX | 
@simtexier Ou un MacBook Pro 13 pouces 2,9 sur le refurb auquel tu rajoutes un SSD de 256 GO En puissance tu dois être gagnant, mais pas en définition de l'écran
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@stephmouss : Merci pour ta réponse, c'est exactement ce que je me suis dit... j'ai été voir par moi-même... et j'écris ce message depuis un MPBr 15 flambant neuf ! ;)
avatar simtexier | 
@MachX tu pense que je devrait m'orienter plus vers un macbook pro comme ca plutot qu'un MBair haut de gamme ? moi je pense que ej gagne plus a prendre un mac plus leger et fin je compte faire tourner peut etre apertur 3 dessus et du traitement de texte power point ect enfin lutiliser en ordinateur principal avec peut etre un DDE
avatar Powerboobook | 
J'ai craqué pour un 15' retina 2,6ghz, 16go de ram, j'ai hâte de l'avoir, ça va être dur d'attendre, j'ai attendu la sortie du 13' retina, pour commander des fois que Apple sorte un 13' retina costaud, mais non... En même temps si Apple avait sortie un retina 13' avec quasi la config d'un 15' ça aurait fait sans aucun doute de l'ombre au grand frère... Par contre je pige pas le tarif, c'est presque plus valable de prendre un 15' qu'un 13' avec certaine option...
avatar JustTheWay | 
Le MBP retina 13"3 où comment prendre les clients pour des gros pigeons. - Prix - Retina non justifié sur du 13"3 (et apple c'est pas les 1er à se casser les dents sur du 13"3) - Même avec les perf moyenne selon le test je pense que c'est largement suffisant et que c'est pas le gros défaut du MBP ret 13"3 Cette machine n'est pas homogène, si chez APPLE le prix est toujours critiqué, là c'est pas un prix exagéré c'est totalement disproportionné. Et machine superbe c'est quand même très subjectif comme argument, quant à la qualité de l'écran sur du 13"3 avec la définition, c'est aussi très drôle. En gros ce macbook pro retina 13"3 n'a aucun avantage, il représente par contre une prouesse technologique, c'est déjà pas mal. Le MBP 13 est mort, vive le MBA.
avatar lechat666 | 
ohlala quelle blague...ces performances, ce prix....
avatar nemrod22 | 
Rajouter de la Ram et un ssd de 256 de chez Crucial et votre MBP sera au top
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Merci pour le test. J'ai un macbook late 2008 (le premier unibody version de base), et depuis un an j'attends de le remplacer par une machine me permettant de faire principalement photoshop, dreamweaver et bureautique. Ca devient très très lent avec ma machine actuelle. 1 minute pour ouvrir un fichier de 10mb avec photoshop pour vous dire! C'est dire si je l'attendais avec impatience ce rMBP 13" mais je craignais le test au vu des caractéristiques... J'entends que des avis négatifs sur la carte graphique et ses performances mais avez-vous des attentes trop exigeantes? Ca reste un portable "pro" et pas gamer... Maintenant je me retrouve coincé, je dois changer et utiliser un nouveau mac portable pour mon boulot, le MBA je n'arrive pas à m'y faire, trop fragile et le 15" un peu trop cher. Bref, pour mon utilisation, je pense que le 13" pourrait m'apporter un boost de performances et un mieux au niveau écran et design par rapport à mon macbook non?
avatar lcd_ts | 
@aur3li3n je suis exactement dans la même situation que toi, ayant moi même un MacBook 13 Late 2008. La seule différence est que le mien est bien boosté (SSD et 8gb de Ram) et tourne encore très bien mais je dois changer maintenant pour le boulot et le prochain doit être du très long terme car ne sera pas renouvelé avant 5 ans au moins. Du coup je suis complètement perdu entre ce 13 Retina décevant duquel j'attendais énormément, le air 13 boosté a fond (core i7 et 8gb) qui a l'avantage d'être super portable ce qui est important pour moi car je l'ai tous les jours sur moi, ou le 15 Retina qui est presque parfait mais franchement plus encombrant que les 2 autres... Je dois me décider pour lundi mais le choix est cornélien du coup je continue a lire tous les tests possibles :)
avatar MachX | 
@simtexier Si la mobilité est ta principale activité, le macBook Air irait bien en 13 pouces 256 GO avec le processeur le plus puissant. Si tu utilises ton portable comme ordinateur principal comme un ordinateur de bureau la plupart du temps, tu devrais plutôt voir, d'après moi, vers le MacBook Pro, en choisissant le 15 pouces, à défaut le 13 pouces. Tu pourras toujours remplacer le disque dur ultérieurement par un SSD et upgrader la Ram. Tu auras une machine performante et qui te durera plus longtemps qu'un MacBook Air. Maintenant, si tu as les moyens, le 15 pouces Retina serait un très bon choix, mais il ne faut pas hésiter alors, dans la mesure du possible, à prendre dès le départ la configuration la plus musclée possible.
avatar Manu33 | 
[Modéré : on n'est pas dans une cour de récréation] (SM)
avatar Gepat | 
Quand je vois la clarté des graphiques sur les sites américains, ceux de MacG sont toujours aussi touffus avec toutes ces barres de couleurs, vous devriez résister à l'envie de comparer tous les modèles ;)
avatar Kinky | 
[Modéré : on n'est pas dans une cour de récréation] (SM)
avatar poulpe63 | 
Au moins, on sait dans quels domaines cette machine va s'améliorer. Et pour les imac 2012, c'est le contraire de ce MBpro : ils leur manque juste l'écran Retina pour être "parfait". (pour fin 2014 ?... si c'est le cas, ça promet :) )
avatar mugu | 
1 749 € !!!!!! Je veux pas ce macbook mais j'aimerais bien les benefices d'APPLE! Ils savent endoctriner les gens mieux que la concurrence, c'est sur!
avatar F@bi1 | 
Pas d'accord avec la conclusion de ce test je suis passé du MBP R 15 au 13,3 et, c'était inévitable pour moi... N'ayant plus de portable j'avais besoin d'un portable pour couvrir un évènement (presse auto) léger, avec assez de puissance orientée rédaction d'article (facile), traitement photo sur iPhoto/Aperture, posts video (iMovie) et avec une autonomie confortable et fiable. A ce moment le MBPR 15 m'avait séduit aprés avoir visionné quelques clichés sur ce magnifique écran.... Mais lors de mon de mon déplacement celui ci c'est avéré léger mais encombrant (taille). Exemple : les tablettes de conférence... Alors, c'est avec grand intérêt que j'ai assisté à la sortie de cette taille idéale pour moi le 13''3. Mon avis : C'est vrai que sa fiche technique n'est pas au niveau de la version 15’’ et c'est bien normal. Mais, avez vous remarqué sa taille (Lxl) plus petite qu'un MbAir 13" ? Pour mon usage, je n’ai rencontré aucun problème, il est très loin de "ramé" et tient plus de 6 heures sur batterie et... avec un écran retina !!! Son nom n’est pas innocent : Macbook "Pro"
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Merci pour ce test très instructifs. Vraiment parfait Mais je remarque que durant tous ce test, la comparaison du MBP retina 15 est quasiment systématique. Je comprends l'idée mais forcément cette comparaison reste biaisé, car pour exemple un MBP classique 15 pouces reste plus performant qu'un MBP 13 classique. D'où ma question, ce retina 13 comparer à un MBP 13 classique reste t-il une bonne option? Où même face à ce dernier, vous ne recommander pas le MBP retina ?? Je sais que vous proposer des graphiques de comparaison, Mais c'est plus une question du ressenti et de qualité d'utilisation & toujours face au au MBP 13 classique?
avatar iPadOne | 
Merci pour ce test assez complet, j'ai un MBA mid 2012 en i7 full option et je me demandais ce que valais ce retina en 13" , un ami a un 15" et il en est moyennement satisfait : lenteur, chauffe, et web parfois horrible au point qu'il pense rendre son Cretina a son DSI et prendre un MBA comme le miens
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Merci pour ce test. Quid de votre conclusion pour un MBP Retina 13 avec un processeur i7 comme le propose l'Apple Store ? Utilisateur d'un MBP 15 d'octobre 2008, j'ai besoin d'un ordi puissant (MAO essentiellement), mais aussi davantage portable (et l'ordi est raccordé à un écran externe lorsque chez moi). Le passage à l'i7 change-t-il la donne pour le MBP Retina 13 ou vaut-il mieux se diriger vers le 15 ?
avatar MacGyver | 
fini le temps ou les produits d'apple donnaient la g...., quel que soit le prix. la c'est cher et meme pas satisfaisant
avatar poirot89 | 
Peut-on physiquement mettre un SSD 2,5" à la place de la barrette SSD ? car bizarrement il y a du vide et on dirait bien que ça peut tenir... ensuite il manquera toujours l'adaptateur SATA !

CONNEXION UTILISATEUR