Orange Bank, un piège à comptes pour Orange 🆕

Mickaël Bazoge |

Orange en a marre de mettre au pot et cherche un nouveau partenaire, voire un repreneur, pour Orange Bank. Cette aventure, débutée fin 2017, a cumulé 643 millions d'euros de pertes, dont 195 millions rien qu'en 2020. Pour combler les trous, l'opérateur historique n'a cessé de renflouer la banque à grands coups d'augmentation de capital. Groupama, autrefois propriétaire à 65% d'Orange Bank, a laissé faire et dévissé à 22% du capital.

Les cartes d'Orange Bank. Crédit : Orange.

Mais voilà, « nous n'avons pas monté ce projet pour devenir banquier, mais pour mesurer notre capacité d'innovation », a expliqué Stéphane Richard au Canard Enchaîné qui paraitra demain. Orange cherchait à l'origine un repreneur pour la part de Groupama, mais finalement il pourrait céder une partie de ses propres parts dans l'affaire, quitte à perdre le contrôle de la banque. Les Echos rapportent ce soir que l'opérateur aurait mandaté la banque Barclays pour trouver des repreneurs.

Plusieurs auraient déjà montré des signes d'intérêt, dont BNP Paribas, Société Générale ou encore le Crédit agricole. La grande banque espagnole Santander aussi serait intéressée (outre la France, Orange Bank est disponible en Espagne et plusieurs pays africains). Orange n'aurait pas nécessairement l'intention de se débarrasser de sa banque : le groupe veut d'ailleurs continuer à la pousser à l'international. Mais Orange voudrait trouver un partenaire solide… tout en récupérant quelques centaines de millions d'euros et/ou « des apports d'actifs », selon une source des Echos.

Le discours de Stéphane Richard a tout de même quelque chose de singulier, sachant qu'en novembre dernier, Orange assurait que les pertes de la banque étaient assumées « dès le départ par l'actionnaire », avec l'objectif d'atteindre l'équilibre autour de 2023-2024. L'opérateur a mis en œuvre une stratégie visant à multiplier les recrutements, quitte à laisser filer les pertes. « Orange Bank est un actif clé pour Orange », abondait un porte-parole le mois dernier en rappelant l'acquisition du service Anytime en début d'année.

Après un départ difficile, Orange Bank compte désormais 650 000 clients dans les services bancaires, et un demi-million dans les produits d'assurance pour mobiles.

Mise à jour — Stéphane Richard a assuré qu'Orange Bank n'était pas à vendre, mais en revanche l'opérateur recherche bien un partenaire pour remplacer Groupama.

Pour aller plus loin :

avatar DahuLArthropode | 

J’ai vu le titre dans la notification, j’ai immédiatement identifié l’auteur!

avatar TrollMan06 | 

@DahuLArthropode

C’est de la bonne grosse merde Orange Bank

avatar morpheusz63 | 

@DahuLArthropode

Bienvenue au club

avatar ingmar92110 | 

@DahuLArthropode

J’allais écrire exactement la même chose! 😂

avatar cedo | 

Un opérateur téléphonique n’est pas une banque
Chacun son métier
Vouloir investir dans une banque en ligne alors que le secteur est déjà bouché et les acteurs bien installés c’est une hérésie

Surtout que le développement du réseau mobile 5g et les travaux pour la fibre (dans certaines régions on est loin du compte encore) coûte cher...

avatar v_kowal | 

@cedo

C’est vrai mais pourquoi Orange ne pourrait pas y arriver alors qu’il y a pléthore de neobanques ?

Je suis quand même bien content d’avoir quitté cette banque pour ING.

avatar reborn | 

@v_kowal

C’est vrai mais pourquoi Orange ne pourrait pas y arriver alors qu’il y a pléthore de neobanques ?

Orange banque c’est les inconvénients d’une banque classique avec les inconvénients d’une banque en ligne 💁‍♂️

avatar v_kowal | 

@reborn

C’est pas faux, c’est peut-être pour ça que je suis parti.

avatar cedo | 

@v_kowal

Les neobanques se concentre uniquement sur ce secteur la (financier) ils ont pas de secteurs telecom à gérer
Les banques en lignes sont tout juste rentables pour gagner de l’argent elles commencent à proposer des offres payantes donc je ne sais pas ce qu’a voulu faire Orange mais gagner de l’argent avec une banque en ligne en 2021 n’est pas une bonne idée..

Si ils veulent plus de clients ils feraient déjà mieux de baisser le prix de leurs offres

avatar v_kowal | 

@cedo

Je me dis qu’Orange a quand même une force de frappe plus forte que ces neobanques, qu’elle est venue sur ce secteur en plus en rachetant Groupama qui était déjà présent. Tout ça à dû être mal géré et ils ont sûrement voulu trop vite rentabiliser la chose. M’enfin bon, pour une banque en ligne, c’est vrai qu’elle avait pas mal de défauts en y repensant.

avatar cedo | 

@v_kowal

Groupama c’est plutôt assurances que bancaire
Niveau image ils sont loin de N26 ou Revolut

avatar adixya | 

@v_kowal

ING ? Ça va si tu as une utilisation basique.
Si tu as un problème atypique bonne chance.
Et si tu fais une succession gérée par eux, alors là, je fais une prière pour toi.

avatar v_kowal | 

@adixya

Pour le moment ça va 👌

avatar Tomtomrider | 

@cedo

Amazon était une librairie, puis une librairie en ligne, puis un service de marketplace et enfin aussi AWS. Bref, ça pour dire que « chacun son métier » à l’échelle d’une entreprise ça ne veut pas tellement dire grand chose je pense.

avatar cedo | 

@Tomtomrider

Comparer Amazon à Orange c’est quand même deux entreprise très différentes
Puis Amazon ne s’est pas lancé du jour au lendemain ils y sont allés petit à petit.

Orange Bank n’a jamais été rentable et le PDG a lui même dit qu’ils ont fais ceci pour mesurer leur capacité à innover pas pour devenir banquier.

Bref on a vu mieux comme motivation 😁

avatar marenostrum | 

on peut les comparer bien sur. ce que pose problème à Orange et la plupart des autres, c'est trouver des gens capables de travailler (de developper, de créer). pour une banque en ligne ils faut des développeurs et c'est ça qui leur pose problème.

ceux qui dirigent Orange jouent avec l'argent de l'état, n'ont jamais crée de leurs propres mains, etc. ce qui les empêche d'être BON et surtout compétitifs. ils sont pas seul sur ce marché très ouvert, pas comme les télécoms et les infrastructures de la France.

avatar Sir Rendal | 

@marenostrum

Ça fait longtemps que Orange ne coûte plus rien à l’état.
C’est même l’inverse. Orange donne chaque année environ 500 millions d’euros à l’état au titre des dividendes.

avatar marenostrum | 

L’état est le principal actionnaire. Sinon avec autant de pertes un pdg (nommé) est viré direct.

avatar Sir Rendal | 

@marenostrum

Orange Bank est déficitaire. Pas le groupe Orange qui dégage des bénéfices

avatar ancampolo | 

@cedo

Orange boite remplie de fonctionnaire fin du debat...le comparo avec Amazon est une hérésie...

avatar Amaczing | 

@cedo

Capacité à innover ? Oui celle de renflouer toujours plus plus

avatar cedo | 

@Amaczing

C’est pas moi qui le dit mais le PDG 😁

avatar Amaczing | 

@cedo

Quand tu vois la gueule de l’application Orange Bank tout est dit

avatar cedo | 

@Amaczing

Jamais test l’appli je suis chez Boursorama Banque avec la carte ULTIM

Pages

CONNEXION UTILISATEUR