Amazon France sommé par la justice de limiter son activité 🆕

Florian Innocente |

Amazon France devra limiter, sous 24h, son activité de vente et de livraison à des marchandises dites "essentielles", a ordonné le Tribunal de Nanterre. En ajoutant une astreinte de 1 million d'euros par jour de retard dans l'application de cette décision.

Cette mise au ralenti forcée, d'une durée d'un mois, doit permettre à Amazon de réaliser une évaluation des risques liés à l'épidémie du nouveau coronavirus au sein de ses entrepôts, en y associant ses salariés. Il a été estimé que l'enseigne a « de façon évidente, méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés" ».

Image : Amazon

L'Union syndicale Solidaires avait assigné l'entreprise en référé pour réclamer la fermeture des 6 plateformes logistiques en France, de façon à en protéger les employés. Ce jugement ne répond pas à cette demande.

Amazon devra toutefois limiter son activité (réception des produits, préparation et envoi des commandes) à des articles alimentaires — ce qui n'est pas son rayon le plus important — ainsi qu'aux produits d'hygiène et médicaux. Cette définition des produits "essentiels" est toutefois assez courte, puisqu'elle exclut nombre d'articles qui peuvent être considérés comme indispensables à une poursuite d'activité. Notamment auprès des télétravailleurs par exemple. Amazon n'a pas encore réagi à cette décision.

[MàJ à 18h00] : Auprès du Figaro, Amazon a laissé entendre qu'il ferait appel. L'enseigne se déclare en « désaccord avec la décision rendue aujourd'hui par le tribunal judiciaire de Nanterre. Nous évaluons actuellement ses implications pour nos sites logistiques français. Nous continuerons également à travailler avec toutes les parties prenantes et à apporter les éclaircissements nécessaires comme nous l'avons fait depuis le début de cette crise sans précédent. »

Dans une série de tweets, Amazon France liste aussi les mesures sanitaires prises dans ses entrepôts : distribution de 127 000 paquets de lingettes désinfectantes, de 27 000 litres de gel hydroalcoolique, de 1,5 million de masques. Des mesures de distanciation sociale et de contrôles de températures ont également été mises en place, sans oublier le triplement des équipes d'entretien.


avatar remids | 

@smog

Non non.

avatar Sindanárië | 

@remids

qui ?
😬

avatar Nonome77 | 

Par contre la Fnac pas de soucis. 2 poids 2 mesures. Ils ont fait plier leur symbole. Ils ont contents les syndicats. Ils sont pathétiques

avatar Paul Position | 

Les symboles, parfois, c'est important. D'en créer et d'en abattre !

avatar onclebobby | 

pays de communistes!

avatar pagaupa | 

@onclebobby

Et tu es de quel pays toi?

avatar CorbeilleNews | 

@pagaupa

👍🏻

Dès que l’on défend nos droits a ne pas se faire exploiter -> Communiste

Faudrait passer dans le XXI : ils ont au mois 20 ans de retard mais je dirait plutôt 50 😀

avatar pagaupa | 

@CorbeilleNews

C’est consternant 😂

avatar benji99 | 

Amazon est condamné à limiter son activité pour le forcer à respecter des règles de sécurité sanitaire des salariés dans ses entrepôts. Si ces règles avaient été respectées alors Amazon pourrait continuer à vendre ses produits sans contrainte. D’autres sites en lignes vendent des produits en ligne qui ne sont pas de première nécessité sans se faire inquiéter. Quelqu’un sait si la Fnac par exemple n’est pas touchée car elle respecte les règles sanitaires pour ses salariés ou alors une procédure des syndicats est en cours aussi ?

avatar Moonwalker | 

Non. Amazon est attaqué parce que c'est le grand méchant loup américain.

Il faut relancer l'économie, pas la plomber.

Mais c'est trop difficile à comprendre pour les demeurés qui vous êtes, tout juste bons à toucher vos allocations et à les dilapider en paris sportifs.

avatar CorbeilleNews | 

@Moonwalker

Si vous voulez nous donner des alloc j’ai rien contre, parce que moi j’en ai pas.

Par contre je ne gagne pas assez pour m’acheter un second logement, le louer et défiscaliser... et vous ?

Et je ne met jamais un kopeck dans les Paris sportifs ou jeux à grater

Vous voyez les personnes que vous qualifiez de communiste sont peut-être plus proche financièrement de vous que vous ne le pensez...

avatar Moonwalker | 

Question : quelle est la définition juridique de "produits non essentiels" ? Même le gouvernement n'a rien dit précis là-dessus.

Comme d'aucuns l'ont rappelé ici, en période de télétravail forcé, un élément informatique, aussi simple que de l'encre, un disque dur, un câble, devient dans la pratique essentiel à la poursuite de l'activité.

Cela va bien au-delà de "commandes de produits alimentaires, d’hygiène et médicaux".

Encore un juge qui n'a rien compris au monde réel.

avatar corben | 

Si la justice contraint une entreprise à restreindre son activité aux seuls produits de première nécessité plutôt qu’aux produits de confort pour le bien et la sécurité de ses employés alors dans un souci d’équité elle doit l´Appliquer à toutes les boites en France qui exercent la même activité

avatar Moonwalker | 

Exact. Sinon il y a distorsion manifeste de la concurrence.

Quoi ? Je peux commander mon encre chez HP, Rakuten, Fnac, etc., mais pas sur Amazon ?

Amazon a fait appel de cette décision ubuesque.

Pour les fâcheux, l'inspection du travail, qui est déjà passée chez Amazon, avait validé les mesures sanitaires prises dans 3 dépôts sur 6. Restait aux trois autres à se mettre en conformité.

Bref, l'État fait son travail sans l'ingérence de SUD, des Amis de la Terre (sic) et de juges gauchistes.

avatar jcp25 (non vérifié) | 

@Moonwalker
Amazon a fait appel de cette décision ubuesque.
-
Oui, point !
Donc tous les commentaires ici, journaux, TV etc sont nuls non avenus. Maintenant, il faut attendre la décision en appel.
Dans un sens ou un autre. Très souvent en référé le juge fait plaisir aux syndicats sur des demandes extravagantes et en appel, on revient à la raison.
Ici, soit il y a un problème et Amazon doit fermer ses entrepôts et ne plus rien vendre, soit il n'y a pas de problème et ils peuvent vendre tout.

avatar Sindanárië | 

@Moonwalker

"Amazon a fait appel de cette décision ubuesque."

L’appel est non suspensif

avatar jeanclaude S | 

Le jugement du tribunal de Nanterre n'a fait que demander à Amazon de respecter quelques éléments de sécurité que la société n'appliquait pas. La limitation des ventes intervient uniquement jusqu'à ce que ces éléments soient pris en compte, le texte du référé est le suivant :
"Ordonnons, dans l'attente de la mise en oeuvre des mesures ordonnées ci-dessus, à la S.A.S. Amazon France Logistique dans les 24 heures de la notification de cette décision de restreindre l’activité de ses entrepôts aux seules activités de réception des marchandises, de préparation et d'expédition des commandes de produits alimentaires, de produits d’hygiène et de produits médicaux, sous astreinte, de 1. 000.000 euros par jour de retard et par infraction constatée, passé ce délai et pendant une durée maximum d'un mois, à l'issue de laquelle il pourra être à nouveau statué".
En gros, on demande à Amazon de mettre à l'abri les employés avant d'envoyer le cable HDMI à Arthur (ou Kevin).

avatar benji99 | 

Cela n’a rien d’une décision ubuesque il s’agit tout simplement de la sécurité sanitaire des salariés. Ce qui est Ubuesque c’est de s’offusquer que Amazon soit puni pour ne pas avoir protégé suffisamment ses salariés. Ce qui est ubuesque c’est de laisser une entreprise jouer avec la vie de ses salariés au nom du business. Si d’autres sites en ligne arrivent à rester ouvert en réduisant leur nombre de références ou bien en allongeant les délais de traitement pour réduire le nombre de salariés par entrepôt et assurer leur sécurité alors pourquoi Amazon n’y arriverait pas ? Mais non ils préfèrent maintenir leur business et demander à tous leurs employés de venir dans les entrepôts sans les protéger suffisamment. J’espère que la justice confirmera en appel le jugement en augmentant même la somme à payer en cas de non respect. Si d’autres sites font pareil qu’Amazon alors j’espère qu’ils seront punis aussi.

avatar Moonwalker | 

Ingérence d'un tribunal infesté par les troskistes, saisi par un syndicat troskiste et une association dont on se demande ce qu'elle vient foutre là (Les Amis de la Terre).

Il suffit de lire les attendus du jugement pour voir qu'il s'agit d'une décision politique et non sanitaire, encore moins de justice. Elle s'occupe moins du bien être réel des salariés que de la consultation des représentants syndicaux selon des procédures archaïques (la réunionnite comme solution). Amusant quand au même moment en décourage de réunir les Conseils Municipaux, le juge trouve nécessaire de réunir les conseils social et économique des entreprises.

Un seul cas grave signalé dans le personnel d'Amazon depuis le début de la crise, sans qu'on puisse mettre en lien avec son activité professionnelle.

Si on suivait le raisonnement de ce juge on ferait fermer tous les hôpitaux du pays. Sûr qu'ils ne sont pas très à jour non plus de leurs CSE.

Les deux infections à combattre en France : le coronavirus et les gauchistes.

Et puis, tiens, je vais aller dans ton sens : l'activité d'Amazon met en danger la santé de ses employés.

Alors on arrête tout ! (ce que demandait SUD) car ils ne seront pas plus en sécurité si Amazon ne vend que du savon et des couches culottes pendant un mois.

avatar Patou1810 | 

Les livres ? Pourtant à mes yeux sont un produit de première nécessité pour un confinement. Le disque dur de l’un de mes mac vient de lâcher, pourtant c’est un produit de première nécessité... Encore un député de la république en marche qui fait un sacré boulot. Il est vrai qu’aujourd’hui il y a pas d’autres priorités 😡😡😡

avatar Slo88 | 

@Patou1810

Pour les livres, la Fnac existe hein ! ;-)

avatar benji99 | 

Une seule infection à combattre en France : les extrémistes.

avatar supermars | 

@benji99

Y compris les extrémistes de l’extrême-centre néolibéral ? Je demande juste

avatar Jay69 | 

Pff n’importe quoi 😡😡

avatar fredmonkey | 

Amazon, entreprise capitaliste, a apparemment beaucoup de défenseurs et de supporters.
Pour ma part, je préfère être scandalisé par autre chose que par le jugement d’une entreprise sommée d’assurer la sécurité de ses salariés.

Je retiens de tout cela que l’empêchement de consommer peut représenter pour certains une énorme frustration, voire une indignation.

Ce ne sont pourtant pas les causes qui manquent.

avatar Zilis | 

Excellente nouvelle pour les employés.

avatar Sindanárië | 

Tiré de l’article de Mediapart sur cette « histoire » Amazonèsque et les très probables rétorsions que l’entreprise mettra en place :


Alma Dufour, chargée de campagne aux Amis de la Terre, ONG s’étant associée à la démarche judiciaire portée par Sud-Commerce, prévient : « Amazon est la première capitalisation boursière au monde. Le cours de l’action du groupe a atteint ces jours-ci un niveau historique. La société est également connue pour pratiquer l’évasion fiscale. On peut imaginer qu’Amazon fasse payer cette décision judiciaire aux salariés ou à l’État français»

avatar CorbeilleNews | 

@Sindanárië

On ne manquera pas de lui rappeler que sans clients pas d’Amazon

Je crois que je vais vider mon panier en attente...

avatar pablo_altes | 

Ma femme qui est prof a besoin de livres pour continuer à travailler, et de fournitures... on va aussi interdire aux supermarchés de vendre des vêtements ? Merci les extremistes de Sud !

avatar Tagada | 

Votre femme est prof , donc en confinement, puis à partir du 11 mai ...en greve jusqu’à l’été.
Les vetements , quel rapport ?

avatar CorbeilleNews | 

@Tagada

Que dire face a de tel propos, voulez vous que l’on vous juge avec autant d’idiotie ???

Cela pourrait être une révélation suivie d’une séance chez le psy...

avatar Azzedine | 

Très bien, ils ont chopés la connerie des ministres... du coup on va se deconfiner pour effectuer les achats de choses qu’on ne peut plus commander sur Amazon...
Certains méritent plus que des coups de pelle dans la gueule... des coups de pelle à pointes ou au pire de fourche.

avatar Djidane80 | 

Amazon, la Belgique est pas loin ! Venez mettre vos entrepôt en Belgique :-)

avatar CorbeilleNews | 

@Djidane80

Mais ne livrez pas en France, on ne voudra plus de vous. Tu pars c’est définitif !!!

Et puis on pourrait en dire autant de ceux qui viennent chercher des bouteilles d’eau en France non ? Même si on évitera les amalgames...

Vous rendez-vous compte que ces sociétés qui profitent des avantages nationaux ne profite pas aux habitants, cela détruit le tissu commercial local en tirant tout le monde vers le bas.

Il n’y a qu’a voir comme il est difficile de s’intégrer en flandre belge ne serait-ce que pour un bruxellois francophone pour se rendre compte que cela est une des raisons pour lesquelles la flandre belge conserve des entreprises locales riches

avatar Achylle_ | 

J’adore lire certain commentaires.
La priorité de 2020/21 ce sera de survivre économiquement. Forcer Amazon à fermer en ce moment c’est mettre encore plusieurs milliers de personnes au chômage partiel.
C’est mettre leur employeur (malgré tout l’argent qu’il a) dans la position de supprimer des emplois ou limiter les embauches par la suite, baisser certains budgets, etc...

Mais comme la plupart des gens sont des salariés et ne réfléchissent pas du tout en terme d’employeur, ils s’en foutent.
Je crois que bien trop peu de personne n’a conscience du mega tsunami économique qui arrive.
Le chômage va exploser, des milliers d’entreprises vont fermées, il faudra bien augmenter les impôts (malgré ce que promet Philippe), diminuer les avantages sociaux (35h, RTT, ...)
Mais non, fermons encore le peu qui travaille et empêchons certain de continuer à le faire car ils ont besoin de produits dispo que sur Amazon.

Oui il faudra lutter contre notre société de surconsommation qui achète des fruits importés hors saison et veut changer son iPhone tous les ans, mais dans l’immédiat, il faudra sauver notre économie.
Sans cela, ce sera... compliqué

avatar pagaupa | 

@Achylle_

C’est beau ton rêve ! 😂😂😂

avatar outmen | 

Syndicats de merde.

avatar pagaupa | 

@outmen

On se demande qui est de la merde ici...pas sûr que ce soit les syndicats.
Comment peut-on défendre une société qui ne protège pas ses employés ? Ça me dépasse.
Amazon mérite d’avoir la médecine du travail sur le dos 24h/24

avatar Jeanlucesi | 

Les cocos sont contents ils ont réussi à faire fermer Amazon.

avatar pagaupa | 

@Jeanlucesi

Exactement 😂😂😂 et ils vont racketer amazon! Tu sais la boite qui s’en fout de voir crever ses employés que ce soit de maladie ou d’épuisement...😂😂😂

Pages

CONNEXION UTILISATEUR