Scroll, un service payant qui supprime la publicité sur certains sites et les paye

Nicolas Furno |

Scroll est un nouveau service qui propose de bloquer les publicités, mais uniquement sur certains sites. Contre un abonnement de 5 $ par mois, les utilisateurs peuvent bénéficier d’une navigation débarrassée de publicités sur des centaines de sites qui seront payés en échange par le service. C’est une vieille idée qui n’a jamais pris jusque-là, mais Scroll a pour lui le soutien d’un bon nombre de sites américains, dont quelques gros noms (The Verge, Slate, BuzzFeed, USA Today, Business Insider…).

Sur les 5 $ prélevés chaque mois, Scroll gardera 1,5 $ pour ses frais de fonctionnement et le reste sera distribué à chaque site que vous visitez, en proportion du temps passé à lire leurs articles. Si vous passez tout votre temps sur un seul site, il recevra 3,5 $ de la part du service à la fin du mois. Vous visiterez probablement plusieurs sites, avec des durées variables et Scroll se chargera ainsi de compiler ces informations pour envoyer la bonne somme à chaque site.

Pour qu’un tel système fonctionne, il faut connaître précisément le temps que vous passez sur chaque site. C’est la bonne idée de Scroll, il ne se base pas tant sur une action de l’utilisateur que sur les sites eux-mêmes, qui s’identifient comme faisant partie du service. L’utilisateur doit s’identifier sur le site de Scroll dans un navigateur, et il sera ensuite reconnu automatiquement sur tous les sites partenaires grâce à un système de cookie.

C’est le cas sur Chrome et Firefox, mais pas Safari, où Apple bloque systématiquement les cookies transversaux. Si vous utilisez le navigateur d’Apple, vous devrez ainsi installer une extension pour macOS et une app pour iOS. Vous serez alors identifié sur les sites, comme utilisateur du service et vos statistiques de lectures seront bien enregistrées.

Scroll enregistre par la même occasion de nombreuses informations sur les habitudes de ses utilisateurs, mais l’entreprise assure ne faire aucune utilisation commerciale de ces données. Le fait que ce soit un service forcément payant devrait rassurer sur ce point. Reste à savoir si l’idée sera rentable pour les sites, c’est en effet la condition indispensable pour qu’ils acceptent de retirer leurs publicités pour les utilisateurs du service.

En théorie, les sites doivent recevoir plus d’argent de la part de Scroll que ce que rapporte un visiteur grâce à la publicité. En pratique, on manque encore de recul pour juger si c’est vrai, et surtout si cela reste vrai au fil du temps. Ses concepteurs préparent ce lancement depuis 2017 et ils ont reçu plusieurs financements et travaillent aussi avec Mozilla sur le sujet, mais on ne sait pas encore si suffisamment d’utilisateurs accepteront de payer l’abonnement et donc les sites qu’ils visitent.

Scroll est plutôt adapté aux internautes américains pour le moment, mais vous pouvez très bien vous inscrire pour utiliser le service. Le premier mois est gratuit, et si vous vous inscrivez rapidement, vous bénéficierez d’un tarif préférentiel pour les six mois suivants : 3,5 $ au lieu de 5. D’autres sites partenaires devraient être ajoutés à la liste au fil du temps et les sites peuvent demander à participer grâce à ce formulaire.


avatar razerblade | 

Avec le nombre de médias qui est passé au premium pour contrer la pun (comme MacG), je ne vois pas l’intérêt de ce genre de service. Tu payes pour ne pas avoir de pub, mais tu dois quand même payer pour avoir accès aux articles ^^.

avatar Woaha | 

@razerblade

Oui mais si Scroll marche bien Macg pourrait y passer aussi

avatar smog | 

La pub, la pub, toujours la pub. Quand tu regardes un site sur un téléphone, c'est une catastrophe. Heureusement que les bloquer sont là (enfin, j'ai plus simple, je ne regarde plus d'articles depuis mon téléphone...)
Les "Les Français s'arrachent cette nouvelle invention" sur toutes les pages :-(

avatar roccoyop | 

@smog

Ah oui ? Et c’est quoi cette super invention ! Ça m’intéresse tellement ! 😂

avatar Michaeel | 

@roccoyop

Elle risque de t’étonner.

avatar roccoyop | 

@Michaeel

Oh la la ! Mais quelle frustration ! J’ai tellement envie de cliquer sur l’article ! Surtout lorsque le titre est coupé et se termine par des points de suspensions !!!

avatar smog | 

Il y en a plein ! Déclinées sous "Ce truc fait un tabac", "Les diététiciens maudissent cet internaute", "les Français se l'arrachent", "Vous seriez surpris de connaître le prix du chauffage à XXX" etc.
Mais c'est tellement révolutionnaire que je vous donnerai le truc contre 5 euros seulement.

avatar reborn | 

@smog

c’est comme un karcher pour votre intestin

😂

avatar smog | 

"ne faites jamais cette erreur que 95% des Français font"

avatar oomu | 

"Tim Cook le déteste, l'étonnant secret du Oomu pour ne plus faire de mises à jour"

avatar roccoyop | 

@smog

Je rêve d’un abonnement hebdomadaire à 5€ pour avoir ces astuce régulièrement et le plus possible. Si ça pouvait se trouver à la fin de chaque article, voir en pop up tous les 2 articles ou au bout de 5 minutes de lecture, ce serait vraiment une avancée spectaculaire.

avatar smog | 

;-) Je vais lancer le concept !

avatar roccoyop | 

@smog

Je te conseille Kickstarter ! 😉

avatar smog | 

Ah oui bonne idée ! ;-)

avatar Inconnue 67 | 

@smog

";-) Je vais lancer le concept !"

Trop tard... MacG a été plus rapide ! 😏🤑 😜😂

avatar Inconnue 67 | 

@roccoyop

Attention à ce que vous dites... 🤫 Certains pourraient vous prendre au mot ! 😅 (Manquerait plus que les 5€ hebdo. ! 😏)

avatar kantandane | 

Je ne disais rien jusqu’a maintenant, mais force est de constater que les commentaires à propos de ce renouveau pour Macg avaient raison, maintenant tous les articles réellement sur Apple sont premium et il ne reste plus que les trucs « tech » qui n’ont rien à voir avec Apple, de près ou de loin, pour les gens comme moi qui ne sont pas abonné. Je regrette tellement d’avoir participé au financement de la campagne quickstarter...

avatar ClownWorld 🤡 | 

@kantandane

Quand on voit à quoi servi le kickstarter je vous comprends 😅

avatar mcfly404 | 

Illustration parfaite de l’Internet à deux vitesses. 🤮

avatar switch (non vérifié) | 

Entre les boutons "accepter les cookies" (comme si on avait le choix, sauf à les effacer en quittant le naviagteur, et rebelote à la prochaine visite…) et les pubs intrusives et omniprésentes, on est tombés vraiment bien bas. Quel monumental gâchis !

avatar smog | 

Oui. C'est une calamité...

avatar noooty | 

Le prix est raisonnable, et chacun en profite financièrement et moralement.
Le vpn coupe aussi une grosse partie des pub, mais pas toutes. Je vais y réfléchir.

avatar bunam | 

@noooty

vaudrait mieux payer un tel service qu'un VPN ;p

avatar anonx | 

AdGuard Pro fait pas le taf?

avatar nespresso92 | 

@anonx

Si très bien même, que du bonheur. Aucune pub et aucun tracker.

Même les VPN s’y mettent comme PerfectPrivacy ou Windscribe et cela fonctionne au niveau du DNS donc la pub n'arrive même pas sur le téléphone ou l'ordinateur.

avatar fousfous | 

Sinon un bloqueur de pub tout cour c'est aussi bien, ça évite de récompenser les sites qui mettent de là pub vraiment partout en leur donnant de l'argent.
Et en ces temps de désinformation massive, privatiser l'accès à l'information est totalement stupide, certains ne se rendent pas compte qu'on fonce vers le gouffre.

avatar freewheelinfranklin | 

Ben moi je suis dans doute naïf mais je trouve l’initiative intéressante.
Ça viendrait en complément des abonnements premium que j’ai déjà car ça couvrirait les autres sites que je consulte sans y prendre d’abonnement.
Effectivement ce ne sera vraiment utile que quand les sites partenaires gagneront assez pour faire plus de contenu ouvert à tous.

avatar bunam | 

@freewheelinfranklin

ce qui me saoul c'est que j'ai epresse (via fnac+) et Cafeyn (avant lekiosk) (via free) ça n'a aucun effet sur les sites partenaires c'est juste bon pour lire la version papier en ligne et c'est dégueux... J'aimerais profiter de ne pas a avoir de pub sur ces sites et l'accès aux articles prémiums

avatar Felixba | 

Tout le monde se plaint de la pub mais faut bien financer les serveurs etc. Moi ce qui me dérange ce sont les pubs qui nous font quitter le site, un moment sur iPhone y en avait masse « félicitations blablabla » et ca t’envoie sur une page qui te fait gagner un iPad etc. Du moment que la pub ne me gêne dans ma navigation sur le site c’est pas un problème pour moi.

avatar razerblade | 

@Felixba

A vouloir trop en profiter, et gâcher la navigation au point de ne plus pouvoir rien faire, les sites se sont tirés une balle dans le pied. Et maintenant il est trop tard. J’aime beaucoup MacG, mais à force de nous mettre des pub à tout va, ils sont sur liste noire, comme beaucoup d’autres. Et impensable de payer une telle somme (le Club) pour un petit site d’information. Du coup, plus vraiment de solutions.

avatar nespresso92 | 

@razerblade

Un très bon agrégateur de news Apple :
https://apps.apple.com/us/app/machash-news/id407673940

avatar Un Type Vrai | 

Le vrai problème est inverse. Mettre de la publicité sur une page web est toujours le choix de la page web. Donc si on prend 2 pouces de reculs, c'est bien les éditeurs de site web qui sont fautifs du cercle vicieux dans lequel ils se sont fourés.
En gros, plus il y a de publicités, moins chaque publicité rapporte, plus il faut en mettre pour gagner autant.
A vouloir gagner plus par la publicité, ils ont détruit l'expérience utilisateur.

Ce système permettra peut-être de voir la naissance de site sans publicité de base payé au temps de consultation (et non pas au clic).

Un autre gros problème est bien entendu Google, qui dans ses résultats a complètement fait disparaitre les blogs d'expert au profit des sites blindés de publicité.
Pour moi, cette solution me parait super à condition qu'on puisse :
- Laisser scroll décider de la répartition contre une navigation anonyme (que se passe-t-il si je ne navigue pas pendant 1 mois ? )
- Permettre à n'importe quel petit site web d'en bénéficier facilement (y compris les sites d'experts mono sujet de 4 pages, mais d'une qualité inégalée).

avatar jjrikly | 

La publicité finira par tuer Internet comme elle a tué certaines chaînes de Télévision (Chez moi, car la majorité des gens se gavent de m.... enrobée par de la publicité !

avatar Woaha | 

La vrai solution serait d’intégrer ça au prix de l’abonnement internet.

avatar oomu | 

c'est évidemment ce que cela entraine

si vous dites "ben ajoutons un abonnement pour payer le web...heu les sites..enfin tous les sites..heu en fait le web, je ne lis que des sites d'actualité ou service à pub...Ben heu oui le web en fait",

alors un premier réflexe qu'auront un auditoire c'est de répondre "ben je paie déjà un abonnement pour avoir le web : c'est mon FAI !"

vous pourriez dire "heu non, le FAI fait autre chose", mais qu'importe ! Concrètement, cet auditoire aurait raison de dire que de son point de vue, c'est ce qu'il advient : il voulait du web (et non être une feuille d'un réseau mondial), il a eu du web.

Alors ok, disons qu'on augmente l'abonnement FAI, et celui ci repaie les sites.

Vous créez instantanément un Monstre.

Netflix + Facebook + Régie pub fusionné en un gigantesque cerbère central, intermédiaire, qui a un intérêt commercial d'emmerder son monde pour qu'il "libère" ses clients vers les "services" en appétit de clients.

Et la logique n'a pas de fin : pourquoi payer les jeux vidéo en ligne à Steam ou Nintendo ? Payons Orange dans l'abonnement, qui paiera Nintendo pour du "temps de jeu effectif" (le fameux "netflix du zeu vidéo")

idem pour les achats de pizza en ligne!

Et l'état n'aura plus qu'à fusionner la police avec Orange, et pis c'est tout.

-
Disons que ces "abonnements pour financer le web" ressemble furieusement à la démonstration par Orange/France Telecom que le Minitel c'était quand même vachement cool.

avatar smog | 

Fondamentalement se pose une question, selon moi : si un site a besoin de pub pour vivre, est-ce que le modèle du web est-il vraiment "bon" ?
Je ne dis pas que je ne suis pas content d'y trouver plein de trucs intéressants (comme MacGe !) mais s'il n'avait que des sites de particuliers qui partagent leurs expériences/connaissances, je ne serais pas malheureux.
Et les sites pro, les boutiques ? Ils seraient comme avant, des magazines et des boutiques dans la rue...
C'est bien le web, mais on peut se poser de réelles questions sur ce que c'est devenu... Avec cette pub intrusive de partout.

avatar toto_tutute | 

Je pensais que le payant permettrait d'offrir du contenu en plus sans pour autant dégrader l'offre en accès libre de vos sites mais j'ai plutôt l'impression que des articles qui auraient été auparavant gratuits sont maintenant disponibles uniquement aux abonnés. Je pense aux articles sur les 10 ans de l'iPad par exemple. Qu'il y ait un ou deux articles dans le lot devenus payants, soit. Mais là, pas un seul sur cet événement en accès libre. Résultat, on ne peut même pas commenter et "célébrer " ces 10 ans puisque les commentaires ne sont pas accessibles aux non abonnés.

Je trouve ça vraiment dommage même si je comprends bien votre stratégie commerciale.

avatar oomu | 

"Résultat, on ne peut même pas commenter et "célébrer " ces 10 ans puisque les commentaires ne sont pas accessibles aux non abonnés.

Je trouve ça vraiment dommage même si je comprends bien votre stratégie commerciale"

par ce seul passage, vous venez de confirmer :

- que vous prêtez une valeur à cela.
- vous signifiez votre intérêt, votre envie d'y avoir accès ("c'est dommage")
- que vous comprenez la logique.

Donc, la conséquence c'est qu'on peut monétariser cela, il y a une "valorisation" possible et vous êtes potentiellement convertissable (à l'offre payante). Au moins, on sait que vous y prêtez un intérêt.

L'espoir existe, et dans un monde d'incertitudes, l'espoir est suffisant pour tenter (et aussi un milliards de théorisations du commerce, de la psychologie et l'expérience des commerciaux :) ).

avatar oomu | 

"Je pensais que le payant permettrait d'offrir du contenu en plus sans pour autant dégrader l'offre en accès libre de vos sites mais j'ai plutôt l'impression que des articles qui auraient été auparavant gratuits sont maintenant disponibles uniquement aux abonnés."

C'est un CLASSIQUE.

Le "consommateur" est incapable de voir ce qui est du "gratuit comme d'habitude" et ce qui est "là , ça c'est un contenu qui a pu être écrit par un nouveau salarié grâce au sous des abonnés".

Il en est incapable, parce que le consommateur ne vit pas dans le cul des producteurs de contenus.

Il en est incapable parce qe le consommateur, par PURE rationalité hyper-intelligente (vraiment) a un intérêt à vouloir maximiser la part de gratuit ou d'en avoir pour son argent.
S'il maximiser le gratuit, il doit culpabiliser le producteur ("chalauds !")
S'il veut "en avoir pour son argent", il doit culpabiliser le producteur ("chalauds, je paie et vous donnez tous aux pouilleux !")

Le consommateur va naturellement penser comme vous. Il sera méfiant, car il n'est pas idiot. Il ne va donc pas croire le producteur. Son intérêt personnel est en jeux.

On voit cela partout. Dans le jeux vidéo cest courant ("on paie le jeu, mais après y a le DLC, le DLC est financé dans le prix du jeu hein, bande de voleurs et ensuite vous nous faites payer le DLC qui aurait du être gratuit car il vous a rien couté !"). Dans le patronnage d'artistes ("on t'a payé, mais toute façon tu l'aurais fait gratos , donc tu nous as arnaqué"!"

etc.

Bref, il est naturel que vous ayez cette "impression", alors que pourtant rien de concret ne vous le prouve.

Vous devriez comparer le nombre d'articles avant le lancement de l'offre payante et après, et voir si la part "gratuite" en a souffert ou si effectivement la partie payante provient d'un SURPLUS de production.

"Je pense aux articles sur les 10 ans de l'iPad par exemple. Qu'il y ait un ou deux articles dans le lot devenus payants, soit. Mais là, pas un seul sur cet événement en accès libre. "

en rien vous ne savez si ils auraient été créés quand le site est en tout gratuit à pub
ni si l'article a été créé sur du temps qu aurait été dévolu à un chouette article gratuit sur le dernier émoticone de macos.

C'est une angoisse inhérente à ce modèle. et c'est partout, partout, que l'on constate cette angoisse et l'impossibilité de la calmer.

En somme: vous voulez la comptabilité de MacG et suivi de l'occupation des journalistes/pigistes. Si bien sur on ne vous magouille pas les chiffres ;) ("bande de chalauds !")

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@toto_tutute @oomu : « en rien vous ne savez si ils auraient été créés quand le site est en tout gratuit à pub » : ils ne l'auraient pas été. Je n'aurais pas pris le même temps pour le Rétro MacG, et on n'aurait pas eu les papiers de JB. Il n'y pas de « dégradation » pour les non-abonnés, puisque ces articles n'auraient pas existé, ou pas sous cette forme.
avatar oomu | 

"Il n'y pas de « dégradation » pour les non-abonnés, puisque ces articles n'auraient pas existé, ou pas sous cette forme."

je n'en ai jamais douté. et à dire vrai, je me suis abonné pour pérenniser votre activité, pas tant pour un avantage (bon ok, virer la pub... ma lubie ^^, )

avatar toto_tutute | 

@Anthony Nelzin-Santos

Merci pour ce complément d'information.

Permettez-moi juste de regretter que pour un anniversaire comme les 10 ans de l'iPad, qui a profondément bouleversé l'informatique personnelle, c'est dommage que parmi les 3 articles sur ce sujet, aucun n'ait été en accès libre. Ou en tout cas, dommage qu'il n'y ait pas eu une actualité, même brève, à ce sujet. Car derrière chaque article, il y a l'espace commentaires. Et c'est toujours agréable de lire les avis de la "communauté" iGen/MacG. D'autant plus pour un sujet comme celui-ci où chacun peut faire part de son expérience iPad avec cette petite dose de "nostalgeek" si agréable...

Je continue de vous lire et peut-être qu'un jour, j'irais jusqu'à m'abonner.

avatar oomu | 

"A vouloir trop en profiter, et gâcher la navigation au point de ne plus pouvoir rien faire, les sites se sont tirés une balle dans le pied. "
". Mettre de la publicité sur une page web est toujours le choix de la page web"
"Fondamentalement se pose une question, selon moi : si un site a besoin de pub pour vivre, est-ce que le modèle du web est-il vraiment "bon" ?"

plusieurs bouts que j'ai pris en vrac dans les commentaires, car ils sont pertinents.

Les sites web ne se sont pas tirés une "balle dans le pied", du moins,ils n'ont pas décidé un matin de se tirer une balle dans le pied, ni consciemment ni inconsciemment. Ils y ont été mené à le faire, parfois contre leur grès.

La deuxième citation prend ici son sens : non un site web ne contrôle pas totalement la pub. Un site,pour se monétariser, va prendre une régie de pub, un intermédiaire, une plateforme etc. cette plateforme de pub va lui fournir des "formats", voir du code, voir une expertise. Le site perd un contrôle technique : il ne peut pas filtrer totalement ce qui provient du prestataire/plateforme/régie (et ça serait contreproductif : c'est justement leur diffusion qui paie)

Le prestataire s'engage à ne jamais dépasser les bornes. Mais les bornes sont franchies : un popup de trop, une pub qui finalement bouge, un code jscript qui va déclencher une musique, une pub qui est en réalité un script virale que la régie de pub n'a jamais voulu diffuser mais en attendant ça s'est produit et c'est le site et sa réputation qui trinquent.

L'utilisateur dit "oui ho ben si le site a accepté de laisser entrer cette régie dans son code, ben c'est sa faute, qu'il assume.".

Sauf que quand vous devez monétariser votre site, vous vous retrouvez face à une industrie bien rodée qui ne vous donne pas beaucoup de flexibilité, ou qui trahit ses engagements. En attendant faut payer la soupe sur la table ! ET surtout c'est un mouvement progressif. le monde évolue, les services, la technicité, les opérateurs, les partenaires techniques etc changent et vous entraînent dans une danse. Dire "assumez" n'est qu'une partie de l'histoire.

-
Le modèle du web est il bon ? Y a eu plusieurs textes pour affirmer que NAON. Je pense à par exemple à la critique "les voleurs 2.0" qui déjà posait le problème du financement des "géants du net".

Mais aussi les révélations sur le mirage qu'est la pub. Nombre de "pub" sont lues par des robots (le vendeur de lessive en a rien à fiche donc), l'engagement (interagir avec) est médiocre, et les annonceurs ont commencé à demander aux régies des comptes (à quoi bon payer si c'est filtré ou lu par des robots, le robot ne veut pas de lessive).

Si ça paie plus, alors que ça eu payé, les régies de pub ont deux possibilités : moins payer les sites (effondrement de l'économie) ou multiplier les pubs pour se rattraper sur la masse : popup, bandeau en haut à droite, au départ, dans le contenu, sponsorisé, intégré (l'article est écrit par l'annonceur et diffusé par la régie ou par une régie interne au site) : on multiplie les canaux.

C'est une fuite en avant: si on paie moins les sites, on sait qu'ils crèveront et après.. où diffuser la pub ? Si on noie de pub, on sait qu'on dégouttera le public. Les professionnels le _savent_. Ils ont connu la radio, la télé, etc, ils savent quand un public va décrocher. Mais hé..tant que ça tient, c'est du sous.

On pourrait dire que c'est une "bulle".

en tout cas, il a longtemps était théorisé par toutes sortes de penseurs, activistes, patrons du net que ce modèle n'était pas tenable.

Dans le "marché de la pub", y a aussi ceux qui ne veulent pas être vus : les vendeurs de "clics" (de vue et engagement), les plateformes de piratages d'utilisateurs pour vendre de l'automate aux vendeurs de clics, les créateurs d'outils de piratage loués ou vendus aux plateforme de piratage, et les acheteurs de clics (des régi...heu des méchants).

Au final dire "le site web est un con, il a pas vu venir la Fin ! qu'il assume !", c'est oublier qu'il était pas maître du navire, qu'il est pas nécessairement le prescripteur d'usage (macg n'a pas éduqué le Oomu à TOUT filtrer jusqu'à la MORT de l'Humanité !) et qu'il est parfois autant victime que complice d'un paquets d'intermédiaires plus ou moins intègres.

Dur dur.

---
Tout ça parce qu'on a osé se croire permis de financer des cadeaux de noël à ses enfants en parlant et analysant le chouette sujet des ordinateurs rigolos nommés Macintosh pour une communauté de passionné.

Mais c'est oublier, que le Oomu finit toujours par mordre la main qui nourrit sa passion... (j'ai été pris d'un remords lors d'une grippe, je me suis donc abonné au clubigen)

avatar lepoulpebaleine | 

Arg !!!!!! Qu’ils fassent ça pour la télé et je les couvre d’or. Je suis complètement publiphobe pour la télé !

CONNEXION UTILISATEUR