Découvrez les principales nouveautés de macOS Mojave !

Mickaël Bazoge |

macOS Mojave, désormais disponible dans sa version finale, va sans doute faire un choc aux utilisateurs de Mac : Apple a en effet multiplié les nouveautés dans l’interface. Tant et si bien que souffle sur ce macOS 10.14 un petit vent de fraîcheur auquel on n’était plus habitué !

De mémoire récente, on n’avait pas vu macOS changer aussi profondément dans son esthétique. Ces dernières années, Apple concentrait son effort sur le moteur du système d’exploitation des Mac, laissant les flonflons graphiques à iOS.

Changement de pied avec Mojave, qui inaugure pas mal de nouveautés dans son interface : mode sombre et fonds d’écran dynamiques, un Mac App Store revu de fond en comble, support d’apps iOS… Petit florilège de ce que vous pourrez tester dès aujourd’hui !

Cet article est un avant-goût de ce que vous trouverez en détails dans notre dernier ouvrage, Les nouveautés de macOS Mojave. Sur plus de 700 pages, Anthony revient en profondeur sur les changements mis en place par Apple — et il n’y en a pas que pour l’interface.

macOS Mojave, pour quels Mac ?

macOS 10.14 peut s’installer sur un grand nombre de Mac, mais le nouveau système d’exploitation ne vise pas aussi large que son prédécesseur, macOS High Sierra. Ainsi, Mojave demande au minimum un Mac de 2012, exception faite du Mac Pro mi-2010 (dans un cas précis détaillé ci-dessous).

  • MacBook début 2015 ou plus récent
  • MacBook Air mi–2012 ou plus récent
  • MacBook Pro mi–2012 ou plus récent
  • Mac mini fin 2012 ou plus récent
  • iMac fin 2012 ou plus récent
  • iMac Pro 2017 ou plus récent
  • Mac Pro fin 2013, ou mi–2010 et mi–2012 avec une carte graphique compatible Metal

Le principal critère de compatibilité est la prise en charge de l’API graphique bas niveau Metal.

macOS du côté obscur

Pour tout dire, on ne s’attendait pas à ce que macOS soit le premier OS d’Apple à inaugurer un mode sombre qui a peut-être plus de sens sur iOS. Mais ne boudons pas notre plaisir car Apple n’a pas fait les choses à moitié pour cette étonnante nouveauté.

Le mode sombre de macOS Mojave ne se contente pas d’appliquer un bête filtre négatif sur l’interface du système. Cet affichage a été pensé en profondeur pour que l’utilisateur puisse rester « concentré sur son travail », comme l’explique Apple.

L’espace de travail bascule d’un environnement à l’autre d’un clic dans le panneau Général des préférences système. La bascule est spectaculaire :

Si les éléments d’interface de macOS ont droit à leur côté obscur, c’est aussi le cas des applications d’Apple qui sont toutes passées (ou presque) au tamis du mode sombre. Cela a été tout récemment le cas pour Xcode 10, Pages, Keynote et Numbers.

Les développeurs sont eux aussi invités à tirer profit de ce mode sombre dans leurs applications, ce qui ne sera pas aussi facile qu’il y parait car il y a pas mal de petits détails à prendre en compte. Ils devront ainsi parfois revoir le dessin de certaines icônes :

En mode sombre, les glyphes maison et courrier présentent un effet de volume.

Les mises à jour d’applications adaptées pour macOS Mojave devraient logiquement se multiplier dans les jours à venir. Beaucoup d’éditeurs n’ont d’ailleurs pas attendu (lire : Mojave : les premières apps arrivent sur le Mac App Store).

Lumière sur les bureaux dynamiques

Les bureaux dynamiques sont une nouvelle catégorie de fonds d’écran. Le principe est astucieux : ce sont des images qui changent en fonction de l’heure. Actuellement, macOS en propose deux : le désert des Mojave et un dégradé solaire, dont les couleurs suivent la lumière du jour.

Les deux bureaux dynamiques peuvent aussi se contenter d’être des images fixes. On peut alors sélectionner une image claire ou sombre. Plus fort encore, rien n’empêche d’avoir un fond d’écran clair en mode sombre, et inversement ?…

Le plus spectaculaire des deux est sans conteste le désert des Mojave que l’on voit évoluer tout au long de la journée, du petit matin à la nuit noire. C’est encore plus spectaculaire en accéléré :

Ces fonds d’écran évoluent aussi bien en mode clair qu’en mode sombre. Les bureaux dynamiques sont en fait des fichiers HEIF qui contiennent plusieurs images correspondant aux heures du jour et de la nuit. En bonus, Apple fournit aussi plusieurs nouveaux fonds d’écran certes pas dynamiques, mais jolis tout de même.

Le Finder et le dock, pile poil

Deux éléments constitutifs de macOS ont droit à leurs nouveautés ! Le Finder embarque une nouvelle option d’aperçu d’un document, Galerie, qui s’ajoute à la présentation par icônes, par liste et par colonnes. Le bouton de cette option remplace l’affichage Coverflow — ce dernier n’était sans doute pas spécialement populaire, même si l’interface galerie s’en inspire.

En plus de l’aperçu du fichier, le Finder propose l’ensemble des métadonnées disponibles (pratique dans le cas d’une photo), les vignettes des documents présents dans le dossier en bas de l’aperçu, ainsi que trois actions rapides : rotation à gauche (ou à droite si vous appuyez sur la touche ⌥), les outils d’annotation, et d’autres actions en lien avec les fichiers.

Il est possible de personnaliser ces actions dans les réglages Extensions, que des applications tierces peuvent enrichir. À noter qu’il est possible d’utiliser ces actions sur un ensemble de fichiers (il suffit de les sélectionner au préalable).

L’aperçu et les actions rapides dans la présentation par icônes.

Les actions rapides sont également disponibles en affichage par icônes (en activant l’option PrésentationAfficher l’aperçu) et en colonnes. Le menu contextuel (clic droit) y a droit également.

Le dock de macOS Mojave avec les trois dernières apps ouvertes à gauche de la corbeille noire.

Le dock de macOS Mojave en offre un peu plus qu’auparavant. Déjà, la corbeille s’adapte au mode d’apparence choisie, clair ou sombre. Surtout, Mojave emprunte à l’iPad l’affichage des icônes des trois dernières applications ouvertes. Une option que l’on peut désactiver dans les préférences du Dock.

Les piles sont la solution rêvée pour les utilisateurs qui ne savent plus comment gérer le bazar de leur bureau. Comme le nom l’indique assez justement, macOS peut ranger les documents qui trainent sur le bureau en les empilant par type, tags ou date (de dernière ouverture, d’ajout, de modification ou de création).

Cette fonction s’active par un clic droit sur le bureau, via le menu Présentation du Finder, ou dans le panneau des options de présentation (⌘J). Bonus, elle donne lieu à des animations sympathiques.

Coup d’œil sans les mains

macOS Mojave muscle sérieusement la fonction Coup d’œil, qui ouvre l’aperçu d’un fichier simplement en appuyant sur la barre d’espace. Une série d’outils fait son apparition directement dans la fenêtre de Coup d’œil : on peut ainsi, sans avoir à ouvrir Aperçu ou un logiciel graphique, annoter un document, ajouter un mot, apposer une signature, recadrer l’image…

Il en va de même pour le Coup d’œil sur une vidéo ou un fichier audio, qui propose d’élaguer le clip sans ouvrir Quicktime.

Effectivement, coupons ce passage.

Une capture d’écran à poigne

Qu’on se rassure, les bons vieux raccourcis clavier sont toujours disponibles pour réaliser une capture de l’écran (⌘⇧3 pour tout l’écran, ⌘⇧4 pour une sélection que l’on peut moduler avec la barre Espace). macOS Mojave ajoute cependant au lot un nouvel utilitaire sobrement baptisé Capture d’écran.

Ce logiciel n’est en fait pas réellement nouveau, il s’agit d’une mise à jour de l’app Capture. On la convoque depuis le dossier Utilitaires de macOS, mais le plus simple est encore d’utiliser le raccourci ⌘⇧5.

L’app Capture d’écran présente dans une barre translucide les différentes possibilités : de gauche à droite, la capture de l’écran, de la fenêtre, d’une sélection, l’enregistrement vidéo de l’écran, l’enregistrement vidéo d’une sélection de l’écran.

Dans le menu Options, on peut modifier l’emplacement d'enregistrement de la capture, régler un minuteur, afficher (ou pas) la vignette flottante de la capture, se souvenir de la dernière sélection, et conserver (ou pas) le pointeur de la souris.

Les outils d’édition pour les captures d’écran.

Une fois la capture réalisée, la vignette de l’image s’affiche en bas à droite de l’écran pendant quelques secondes (un comportement que l’on peut modifier dans les options de Capture d’écran). À l’instar d’iOS, on peut cliquer dessus pour l’éditer et l’annoter ; les outils proposés sont les mêmes que ceux de Coup d’œil.

Le Mac App Store repeint du sol au plafond

Le Mac App Store est resté trop longtemps le vilain petit canard des boutiques d’Apple. Avec macOS Mojave, l’échoppe de logiciels pour le Mac reçoit (enfin !) un peu d’amour, et même plus encore.

L’interface du Mac App Store a été refaite du sol au plafond, en clair comme en sombre bien sûr, et une vraie page d’accueil qui reprend les bonnes idées de l’App Store sous iOS. Apple éditorialise la boutique, avec une sélection de nouveautés, les coups de cœur, des collections d’apps, et des articles pour découvrir des logiciels.

La page d’accueil Découvrir du Mac App Store.
Un article consacré à MindNote.

Le contenu du Mac App Store est rangé dans quatre grandes catégories (Créer, Travailler, Jouer et Développer) qui bénéficient chacune de leur page d’accueil avec des classements et des articles.

Le Mac App Store conserve le système de mises à jour des applications tierces :

En revanche, les mises à jour de macOS ont déménagé dans les préférences système, ce qui est sans doute plus logique.

En dehors du ripolinage graphique et éditorial qui était très attendu, le Mac App Store a aussi été revu de fond en comble sous le capot. Et ça se sent : la navigation dans les linéaires de la boutique est enfin réactive et agréable. De quoi donner envie d’y (re)faire des achats…

Des apps iOS au chausse-pieds

macOS Mojave est le premier caillou posé sur la longue route qui mènera vers le portage simple des applications iOS vers Mac. Un chemin long et tortueux : pour le moment, Apple s’est gardée pour elle UIKit pour Mac, la boîte à outils qui facilite le rapprochement entre les deux plateformes.

Le framework sera entre les mains des développeurs d’ici l’année prochaine. En attendant, Mojave donne un avant-goût de à quoi s’attendre, avec l’adaptation pour macOS de quatre apps iOS.

Maison, pour gérer ses appareils HomeKit.
L’indispensable Bourse.
Dictaphone.
Apple News. Si cette app n’apparait pas chez vous, changez la région de votre Mac dans les préférences Langue et région (choisissez États-Unis).

On ne peut pas reprocher à Apple d’offrir aux Mac de nouvelles applications. Mais ces apps prouvent, s’il en était besoin, qu’il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton pour transformer une app iOS en app macOS. Malgré leurs points communs, les plateformes sont bien distinctes et chacune comporte une interface et une ergonomie qui leur sont propres.

Les réglages du domicile dans Maison.

Sur macOS, on retrouve ainsi les mêmes panneaux de réglages que sur iOS, ce qui est vraiment curieux — et qui dénote d’une adaptation minimale aux paradigmes d’interface du Mac. Il y a donc beaucoup de travail à accomplir pour rapprocher les écosystèmes.

L’iPhone, appareil photo et scanner du Mac

Ce n’est pas la nouveauté la plus voyante, mais il s’agit d’un ajout utile qui marque le rapprochement entre macOS et iOS. Dans un document, un clic droit permet d’importer une photo ou de numériser un document avec l’iPhone et l’iPad.

Cette fonction Continuité est disponible dans Mail, Messages, Notes, Pages, Keynote, Numbers et dans le Finder.

Finies les manipulations hasardeuses pour récupérer une photo de l'iPhone sur son Mac : l’ordinateur et le smartphone fonctionnent de concert pour faciliter la vie de l’utilisateur.

Lorsque l’on demande la numérisation d’un document, on retrouve sur l’iPhone la même interface que dans Notes.

macOS Mojave, en vrac

  • macOS Mojave sera le dernier système d’exploitation Mac en mesure de prendre en charge les applications 32 bits. Les développeurs devront mettre leurs logiciels à jour : à la sortie du successeur de Mojave dans un an, ces apps ne pourront plus fonctionner.
  • Les appels FaceTime vidéo de groupe ne sont pas disponibles avec la version finale de macOS Mojave. C’est logique, Apple ayant repoussé cette fonction sur iOS. Elle sera disponible cet automne par le biais d’une mise à jour ; la fonctionnalité ayant fait son retour dans la première bêta d’iOS 12.1, il y a fort à parier que ce sera le cas aussi du futur macOS 10.14.1.
  • macOS Mojave muscle un peu plus son édifice sécuritaire, tout d’abord avec Safari 12 (aussi disponible pour Sierra et High Sierra) qui améliore la prévention du traçage, sait créer des mots de passe forts, et prévenir en cas de doublon de mots de passe. Le système ajoute aussi un « notaire » qui certifie les applications.

Tags
avatar pocketalex | 

@captainBDO

Oui, la rumeur dit que toute la suite Adobe 2019 va enfin être compatible avec MacOS X El Capitan

On a hâte !!!!

avatar xDave | 

Ben il va être temps de faire un clone pour tester ça tranquille ce week-end ?

avatar melen | 

Justement, est-il possible d'installer Mojave sur un disque dur externe pour tester progressivement (et éviter d'éventuelles mauvaises surprises), et procéder ensuite à l'installation définitive sur le SSD ?

avatar NikonosV | 

@brunnno

c'est faux ce que tu dis et c'était valable avant Mojave
j'étais revenu sous Sierra donc je suis passé de Sierra à Mojave

un avertissement pour les applis 32 bits ne veut pas dire pas compatible

Mojave est la dernière version compatible appli s32 bits

après si l'appli ne vient pas du store ou n'est pas signée

suffit d'aller dans les prefs securité autre que apple store et cliquer autoriser, nécessaire une seule fois

les fois suivantes, ça se lance sans rien demander

avatar Adrienhb | 

L'abandon de Rosetta a été une erreur majeur d'Apple, maintenant les app 32 bits. C'est d'un pénible.

avatar pat3 | 

@Adrienhb

"L'abandon de Rosetta a été une erreur majeur d'Apple, maintenant les app 32 bits. C'est d'un pénible."

J’imagine aujourd’hui les développeurs faire le grand écart entre des versions d’applications 32 bits sous Rosetta et des versions 64 bits sous Cocoa. Rosetta était un framework de transition, annoncé comme tel dès le départ, avec une roadmap claire (fait assez rare d’ailleurs chez Apple).

avatar NikonosV | 

@Adrienhb
oh ! Rosetta avec un nom pareil, une bonne rosette de Lyon et un petit rouge pour prendre le temps d'admirer ce petit bijou, ça m'avait bluffé
je jouais même avec des jeux power PC et si je ne me trompe, les perfs s'amélioriaent au fil des versions de l'os

Pour l'instant pour moi, impossible de prendre une version d'osx qui ne supporte plus le 32 bit pour les applis

j'ai des applis 32 bits plus légères et plus performantes à l'heure actuelle que d'autres 64 bits que j'ai pour l'instant comparé

avatar deodorant | 

Mon iMac mi-2010 boosté avec 16 Go de Ram et 1 SSD d’1 To se sent aujourd’hui vraiment « obsolète »!
Pourtant il est fidèle et me rend bien des services!

Snif !!!
Condamné à rester sur High Sierra ...

avatar pat3 | 

@deodorant

Et sous High Sierra, est-ce qu’il est plus ou moins rapide / fiable que sous Sierra?

avatar pocketalex | 

@deodorant

Elle a 8 ans ta bécane, bientôt 9... Et je trouve très bien de faire durer du matos aussi longtemps, mais à un moment, faut peut-être pas demander la lune

Pour infos, mon Macbook 12" et mon Mac mini "maison" sont sous El Capitan et je cherche pas à mettre le tout dernier OS dessus, surtout pas.
J'ai pas encore rencontré d'app qui me demande de mettre à jour vers Sierra ou plus, et ça tourne très bien, fluide, confortable

Bref c'est très bien de maintenir une machine longtemps, mais faut pas non plus faire la course aux mises à jour tout en espérant vitesse et fluidité

avatar mud1007 | 

@pocketalex

Apple serait très satisfait de ta réponse quand on pense au scandale des iPhone avec iOS .

Pourquoi la logique des iPhone ne pourrait pas s’appliquer sur les Mac si il supporte les mises à jours il n’y a aucune raison de ralentir l’appareil je ne suis pas du tout d’accord avec ton affirmation .

avatar pocketalex | 

@mud1007

Je dis pas que l'OS ralentit les Mac (quoique, en ajoutant fonctionnalités sur fonctionnalités...) mais que, naturellement, une machine qui a pas mal d'années au compteur, moi je préfère y aller molo sur les mises à jour système

Dans ma boite, nos machines de prod, hormis mon tout récent iMac Pro, sont toutes sous El Capitan, et tout tourne comme une horloge, même sur des Mac de 2010/2011, et toutes les applications se lancent sans nous emmerder à nous demander un système plus récent

Alors on peut si on veut, et si Apple en donne l'autorisation (mais il me semble que cela se contourne) mettre le tout dernier du tout dernier, idem pour la Apps, mais à un moment faut pas demander à ce que la machine ronronne comme un modèle 2018

Ceci dit je vais dans ton sens ... avec la stagnation des CPU, la RAM fournie en quantité (8 ou 16Go) et le boost apporté par les SSD, les machines durent plus longtemps et ne ralentissent pas forcément avec les mises à jour ...

Je dis juste qu'une machine qui ne peut pas recevoir High sierra ou Mojave ne devient pas obsolète, la logithèque tourne très bien sous El Capitan

avatar Jetsurfer | 

Exactement, je suis avec mon MBP 2008 avec Elle Capitan également et tout va bien pour ce que j'en fais.

avatar mud1007 | 

@pocketalex

La je suis d’accord :)

avatar pocketalex | 

@mud1007

par ailleurs, en passant d'El Capitan sur mon hackintosh à High Sierra sur mon iMac Pro .... ben j'ai pas vu d'énormes différences à l'usage

Ce qui ne me gêne pas plus que ça, je trouve l'OS et son interface aboutis et je préfère qu'Apple s'attache à optimiser l'OS plutôt qu'a rajouter des tonnes de "features" qui pour la plupart sont inutiles, ou cosmétiques

La gestion de SMB, par exemple, est loin d'être au top. Quand on est un lambda qui bosse dans son coin, on s'en tape, mais à partir du moment où l'on bosse en équipe, donc en réseau, avoir une couche réseau mal optimisée, ça donne des débits en 10Gbe divisés par trois, merci Apple

La solution pour retrouver des performances ? Enlever la signature des paquets, donc baisser le niveau de sécurité .... ça fait toujours plaisir

Alors il reste AFP, mais depuis quelques années, ce protocole n'est plus le protocole principal de MacOS. Il reste là parcequ'il reste là ... ok, mais Apple ne s'en occupe plus.

Et c'est comme ça sur de nombreux points : les drivers graphiques, etc, et je parle pas des bugs qui font le bonheur des utilisateurs des nouvelles versions de chaque OS, de ceux qui sont jamais corrigés, ...

avatar fte | 

@deodorant

"Condamné à rester sur High Sierra ..."

Il faut feinter, mais Mojave tourne sur cette machine. Tu n’es pas condamné.

Mais je ne peux que recommander de ne pas te précipiter, attends plusieurs révisions au moins. Machine supportée officiellement idem.

avatar johndoo | 

Woww! ? ça en fait des nouveautés dis donc!! Même si je ne suis pas certains de l’ai utilisées toutes! Il va falloir beaucoup d’entraînement pour réviser sa nouvelle copie, 700 pages! Autant d’astuces ? merci pour ce riche article!

avatar bugman23 | 

Et bien condamné aussi avec mon iMac mid 2010 ssd....dommage, on verra si il crame un jour pour du coup passer sur un plus récent.

avatar webHAL1 | 

Est-ce que quelqu'un pourrait me dire si le problème de la recherche dans l'application Calendrier (les événements plus vieux que 2 ans n'apparaissent pas dans les résultats), qui existait avec Sierra, est corrigé avec Mojave ?

Merci par avance !
Cordialement,

HAL1

avatar MisteriousGaga | 

La tristesse... Ma session se referme en permanence au bout de quelques secondes ...
Même en mode sans échec, j'ai pas le temps de voir d'où vient le problème avec la console car ça me remet sur la fenêtre d'ouverture de session après s'être freeze

avatar adixya | 

Un peu dommage que le mode sombre ne mette pas les fonds blancs de safari ou des apps en gris clair au minimum...

avatar JCKrow | 

Très bien ce dark mode, encore faut-il que les développeurs aient du goût... Je prends exemple de Airmail, je trouve le darkmode sur cet app vraiment pas top (espérons que ça s'améliore). Résultat, je suis obligé de repasser tout le système en Light pour pouvoir récupérer l'interface Airmail originale... Ca serait bien que les développeurs laissent le choix à l'utilisateur...

Et apple aurait pu mettre une simple option dans les préférences, histoire de conserver le comportement sur High Sierra (barre de menu et dock en dark, pas les apps).

avatar reborn | 

@JCKrow

On peut pas faire du cas par cas ? C’est toutes les applications compatibles en dark mode ou rien ?

avatar JCKrow | 

Pour l'instant oui, enfin je pense que ça dépend du bon vouloir du développeur de l'app de laisser une option pour que l'utilisateur choisisse... mais peut-être que des contraintes techniques rendent cela compliqué

avatar flux_capacitor | 

Oui, du coup si on bosse sur un logiciel non mis à jour pour Mojave, alors c'est tout l'inverse du dark mode "qui repose les yeux et permet à l'utilisateur de rester concentré sur son travail" : en passant d'un logiciel compatible à Word (par exemple), la transition est si fulgurante qu'elle irradie de l'écran des rayons de lumière bibliques, mettant l'utilisateur à genoux, béat devant Redmond, figeant pour les siècles des siècles son ombre immobile dans le salpêtre des murs du cloître de son bureau. Amen.

avatar Madalvée | 

Ceux qui disent que les applications 32 bits tournent plus, c’est les mêmes qui voient la terre plate ? Parce que faut vérifier avant…

avatar Fennec72 | 

Globalement content de ce nouvel opus de macOS, sauf sur un point, j’espère transitoire à cause des nombreux téléchargement depuis hier soir, mais le Mac AppStore est incroyablement lent.

J’ai une mise à jour d’application en cours (Mac Family Tree) dont le téléchargement ne progresse absolument pas depuis plus d’une heure, malgré un redémarrage de mon Mac et aussi du Mac AppStore lui-même.

Et pourtant, j’ai la fibre et les tests indiquent plus de 850 Mbit/s en symétrique.

test de débit à 9h53, avec l'app macOS de SpeedTest:
ping 3ms, down 929Mbps, up 909Mbps

avatar Mike Mac | 

Pour ceux qui ne disposent pas d'un iPhone mais veulent quand même accéder rapidement au mode photo de leur smartphone via Mojave, High Sierra ou autre version, il y différentes solutions.

Avec Airdroid (gratuit) installé sur sur un smartphone Android, Il y a juste à taper l'adresse indiquée sur la barre de navigation de Safari pour accéder à différentes fonctions du téléphone comme le pilotage des SMS, un installateur d'applications ou un gestionnaire de fichiers, mais aussi un mode appareil photo géré en direct.

Autre possibilité, pour les utilisateurs d'un compte Google, faire une photos via l'appli de note Keep, puis ouvrir l'adresse de l'appli dans Safari. La photo est immédiatement disponible. De plus, si nécessaire, du contenu imprimé sur la photo peut-être immédiatement transcrit en texte.

avatar littleboy17 | 

Bonjour, j’ai une question car mon iPod Touch 2G, iPhone 7 (iOS 12) ne sont plus reconnu sur iTunes depuis cette mise à jour sur Mojave. Pourtant cela marchait très bien avant sur iTunes 12.8, malgré un pop-up insistant de télécharger un logiciel requis pour l’iPhone, pour au final me dire que celui-ci a échoué. Comment faire ? Merci bien pour vos réponses.

avatar Pintaf | 

Salut,
J'ai eu le même soucis après être passé à iOS 12 sur mon SE.
La solution a été de réinstaller iTunes. Pendant l'install (ou avant, je ne me rappelle plus), il installe une sorte de patch pour pouvoir communiquer avec la dernière génération d'iPhone. Il affichait une sorte de popup avec l'image d'un iPhone à encoche.
Ensuite, mon SE a été re-reconnu par iTunes.
Je trouve cette manip et le procédé d'Apple très bancals... Si quelqu'un a plus d'explications...

avatar littleboy17 | 

@Pintaf

Bonjour, alors voilà c’est bien de cela que je parles (ce pop-up qui demande d’installer un logiciel qui finalement ne s’installe pas ...). Je suis actuellement avec l’assistance Apple Care au téléphone avec un partage d’écran, car mes 2 appareils (iPhone 7, iPod Touch 2G) ne sont pas reconnu et visible sur iTunes mais bien visible comme connecté sur le Mac (App Photos par exemple). Apple reconnaît le soucis encore mais ne trouve pas de solution, qui était d’après eux règle dans cette nouvelle version 12.9.

Édit : l’iPhone 7 est reconnu, mais l’iPod Touch 2G non sur Mac. (sur Windows si, iTunes 12.8)
Apple me conseille de changer de câble USB et de ressayer avant de revenir vers eux.

avatar lloic38 | 

Bonjour. Y a-t-il un(e) graphiste téméraire par là qui serait passé sur Mojave ? Et pourrait donc évoquer la compatibilité avec Adobe et autres outils... Merci

avatar mud1007 | 

La vitesse de ce système ça dit quoi ? car pour sont prédécesseur lors des mises à jours c’était très long et pénible .

avatar Glop0606 | 

Les nouveautés ont l'air très sympa. Malheureusement mon MBP fin 2011 n'y aura pas le droit. Y'a t'il une raison technique à cela? Au quotidien, il tient largement la route, et vu les nouveautés, je ne comprends pas bien, enfin bon. Windows est lui bien moins regardant. Petite demande, y'a t'il des problèmes de synchro ou autres si mon MBP reste sur HS et mon mini sur Mojave?

avatar adixya | 

Pas mal la réactivité de mojave !
On se croirait presque lors du passage yosemite —> el capitan !

avatar pombour | 

Il ya plusieurs infos dans cet article qui sont clairement orienté nouvel utilisateur (ou alors le journaleux l'est lui même).
Barre espace, déménagement des màj système dans les prefs (c'est un simple retour aux sources) ...
Autrement il à l'air sympa ce OSX, mais ce sera sans moi !
Tous mes mac 2015 sont HS, seul les 2011 tournent encore (en boitant, mais ils fonctionnent) et vu le prix d'un Mac actuel et sa durée de vie raccourci, j'irais voir du coté du soleil levant :p

avatar pocketalex | 

@pombour

C'est une excellente idée et initiative de passer sur PC, juste ne généralise pas ton cas, les Macs de ma boite datent de 2010 à 2015 et tous sans exception fonctionnent parfaitement et rapidement, donc si tu as des soucis avec tes Macs c'est peut-être soit pas de bol, soit de ton coté qu'il faut regarder mais pas forcément le fait qu'Apple vende du matos qui lache au bout de 2 ans, ce n'est pas vrai

De même, tu achèteras tes PC moins cher que des Macs équivalent, à l'ouest rien de nouveau, mais tu auras les joies et bonheur des PC et de Windows, ça peut te rendre parfaitement heureux, ou pas, ce n'est pas non plus une généralité

Enfin, croire qu'en passant sur PC tu vas hériter de machines fiables dans le temps, soit disant contrairement aux Macs, c'est un pari, pas une certitude

A bon entendeur .... je te souhaite un heureux switch

avatar Teenage | 

Si le deux premières fonctionnalités mises en avant sont le mode sombre et les fond d'écrans, ca annonce tout de suite le niveau, c'est Mac OS Millenium ?

avatar Tupilaq | 

Bonjour,
Après la mise à jour (réussie) vers Mojave, la page Achats du Mac AppStore n'affiche plus aucun de mes programmes achetés vers mon compte. Ils sont juste signalés par le bouton "obtenir" dans les pages du catalogue...
Est-ce le cas pour vous ?

avatar littleboy17 | 

@Tupilaq

Bonsoir,
Pour tes achats déjà effectués sur le Mac AppStore, ils sont bien disponibles quand tu cliques sur ton compte en dessous de « Mises à jour ». (Dans macOS Mojave)

avatar Tupilaq | 

Merci @littleboy17 mais pour moi c'est vide... J'arrive à forcer l'achat d'apps déjà achetées, car malgré l'avertissement de devoir payer à nouveau, je suis ensuite averti que "la mise à jour est gratuite"... Par contre toujours rien dans mes achats.
L'assistance Apple va vérifier si c'est un pb de compte qui ne concerne que moi ou bien un bug du nouveau MAS car sous High Sierra, pas de souci...

avatar littleboy17 | 

@Tupilaq

Ah je vois ... Mais tu as bien renseigner par hasard tes identifiant dans le Mac AppStore aussi pour re télécharger tes apps ? Car perso j’ai du remettre à nouveau mes identifiants, alors qu’il était déjà présent dans iCloud (Préférence système).

avatar vincentn | 

Comme d’habitude, c’est tout ou rien avec Apple. Avec des décisions parfois contestables.
Le dark mode est intéressant mais pas très subtil. Chez Apple comme dans certaines applications de développeurs externes. Pourquoi avoir retiré l’option barre de menu noire dans le mode light ? Pourquoi forcer le mode noir même pour le contenu et non uniquement pour l’interface ? J’espère que des utilitaires (Onyx ?) permettront d’affiner tout cela et de laisser plus de latitude aux utilisateurs.

Pas encore assez de recul, mais j’espère que la gestion réseau s’est enfin améliorée (connexion à des NAS, etc.)

avatar pocketalex | 

@vincentn

"Le dark mode est intéressant mais pas très subtil. [...]"

Il vient d'être mis en place, saluons cette initiative et espérons que ce mode "dark" sera enrichi et affiné avec le temps....

"j’espère que la gestion réseau s’est enfin améliorée (connexion à des NAS, etc.)"

Excellente question qui m'intéresse au plus haut point (débits en SMB sur des connexions 10GbE sans devoir retirer la signature des paquets...) mais visiblement pour le moment, les testeurs préfèrent discuter chiffons et cosmétique plutôt qu'usages utiles, mais la réponse viendra bien à un moment ou à un autre, avec du positif .... on y croit !

avatar webHAL1 | 

Personne pour me dire si le problème de la recherche dans l'application Calendrier (les événements plus vieux que 2 ans n'apparaissent pas dans les résultats), qui existait avec Sierra, est corrigé avec Mojave ?

Merci par avance !
Cordialement,

HAL1

avatar fte | 

@webHAL1

Perso ce que j’aimerais savoir, c’est si le bug d’événements impossibles à effacer est corrigé, et plus important, si les zones horaires sont enfin fonctionnelles avec les événements qui ne sautent plus à chaque édition.

J’ai abandonné pour ma part, j’ai vendu mes données personnelles à Google pour leur calendrier. Ça valait le coup. ?

avatar Laurent S from Nancy | 

Il me fait bien envie de Mojave, mais mon Imac mi-2011 est désormais trop vieux pour ces trucs la :(

avatar NikonosV | 

fausse obsolescence, y a un patch pour les ordis non supportés

Pages

CONNEXION UTILISATEUR