Faille root : un correctif en cas de bug avec le partage de fichiers

Mickaël Bazoge |

Quand ça veut pas, ça veut pas. En bouchant la faille root de macOS High Sierra, Apple a provoqué un bug au niveau du partage de fichiers du système. Après l'installation du patch Security Update 2017-001 — que macOS peut installer d'autorité sans le consentement de l'utilisateur —, cette fonction de partage de fichiers est susceptible de ne plus fonctionner correctement.

Apple propose une manipulation pour résoudre le problème, qui passe par le Terminal. Lancez le logiciel (qui se trouve dans le dossier Utilitaires des Applications du Mac), puis saisissez :

sudo /usr/libexec/configureLocalKDC

Tapez Entrée, entrez le mot de passe administrateur, puis de nouveau la touche Entrée. Quittez le Terminal. Tout devrait être rentré dans l'ordre (jusqu'au prochain problème ? Espérons que non).

avatar r e m y | 

Cette correction faite dans la précipitation a probablement généré d'autres dégâts collatéraux que l'on va découvrir dans les prochains jours...

avatar Yoskiz (non vérifié) | 

@r e m y

C’est clair, franchement carton rouge pour Apple quand même.
Comment des bugs de se genre peuvent exister !
Je ne parle même pas de l’APFS que l’on attend toujours pour les Fusion Drive.

Bref Apple réagissez vite et bien.

avatar C1rc3@0rc | 

@Yoskiz

«Comment des bugs de se genre peuvent exister !»

alors 2-3 pistes:
- dissolution de l'equipe dediee a MacOS il y a quelques annees pour detacher quelques dev iOS quand ils ont finalisé iOS (vu le niveau de finition d'iOS, on comprend que ça fait pas grand monde)

- sortir coute que coute une version majeure de MacOS par an pour assurer l'obsolescence programmees et le marketing du "novatisme"

- se focaliser sur le developpement des emoji, animation de "caca", de stickers dans iMessage, de fonction concurrentes et mal foutues pour remplacer les protocoles de bases mais libres d'Unix (au hasard: Airdrop, le systeme de partage de fichier le plus con au monde qui nécessite d'avoir le Wifi et le Bluetooth activé meme si on est relie en Ethernet... fallait y penser, Apple l'a fait!!! )

- renier les bases d'Unix en general pour s'enticher de protocoles boiteux venus des scories de Microsoft (aller on pense tres fort aux protocols reseaux d'Unix sous exploités dans MacOS qui prefere largement se depatouiller avec SMB ...)

- considérer que l'utilisateur commercial est un beta testeur professionnel qui de toute façon ne fait rien avec MacOS de plus qu'avec un iPhone (cad ecrire des message sur les media sociaux et jouer avec du caca animé) et qui de toute façon est un cretin juste bon a payer toujours plus cher.

- mettre un maximum de ressources sur le marketing (plus on paye pour vendre, plus on vend... ce qui marche de toute evidence), le griffoneux en chef et des projets abracadabrants qui n'ont pas grand chose a voir avec l'informatique...

- mepriser le Mac et MacOS.

- oublier que la securité c'est d'abord un code bien conçu et bien ecrit par des gens bien formés et bien payés avec assez de temps pour faire le travail...

...

Tiens au fait je viens de penser a un nouveau nom pour Apple et pour ses OS:
Poop Inc
Poop OS et iPoop OS

«Je ne parle même pas de l’APFS que l’on attend toujours pour les Fusion Drive.»

Oui, alors l'absence de APFS sur autre chose que les SSD c'est plutot une benediction.
Parce que vu le niveau de connerie auquel on assiste dans Mac OS High Sierra on peut legitimement se dire que la conception et la realisation d'un truc aussi complexe et critique qu'un systeme de gestion de fichier (ce que sont HFS+ et APFS) ça promet l'apocalypse pour les donnees de l'utilisateur...

Bref, c'etait mieux avant, quand Apple n'etait pas le Microsoft des annees 80.

avatar victoireviclaux | 

@Yoskiz

Vous croyez qu'un bug se règle comme ça en un claquement de doigts ? macOS est un système d'exploitation complexe je vous signale !

avatar Yoskiz (non vérifié) | 

@victoireviclaux

Ce bug « root » semble quand même bien « basique ».

Donc bon je veux bien que ce soit complexe mais cela parait quand même curieux.

avatar occam | 

« Tout devrait être rentré dans l'ordre (jusqu'au prochain problème ? Espérons que non). »

Les correctifs d'Apple tournent à la Complainte du progrès de Boris Vian :

« Et l'on vit comme ça
Jusqu'à la prochaine fois
Et l'on vit comme ça
Jusqu'à la prochaine fois »

Selon la Loi de l'Entomologie Informatique, « there's always one more bug ».
Apple semble avoir pris le parti de confondre « One More Thing » et « One More BUG ».

Fallait pas vendre Pixar, on aurait pu en tirer un film, au moins.

avatar C1rc3@0rc | 

@occam

«Fallait pas vendre Pixar, on aurait pu en tirer un film, au moins.»

T'imagines si Pixar appartenait aujourd'hui a Apple le niveau des productions?
On aurait des films d'animation fait avec des techniques des annees 80 (du genre des sous produits importés du Japon par l'inénarrable societe AB Production ), un scenario s'adressant a des 0-3 ans, et qui de temps a autres incluraient par inadvertance des scenes gores provenant des pires productions X des annees 70...

Ou alors ils auraient du racheter les franchises Mission Impossible et James Bond, pour les fusionner sous le nom OSeS 000 (salutation a Hubert Bonisseur de La Bath) avec Ive dans le role Q...

avatar jt_69.V | 

La faille root a justement été causée par APFS.

avatar C1rc3@0rc | 

APFS c'est le Mal, ok, mais non la connerie n'a pas ete causée par APFS. Le passage a APFS a révélé le probleme de maniere magistrale mais c'est juste un effet collatéral qui releve de la loi de Murphy...

avatar BeePotato | 

@ C1rc3@0rc : « APFS c'est le Mal, ok, mais non la connerie n'a pas ete causée par APFS. »

C’est pourtant bien ce qui a été expliqué : une modification de la gestion de la sécurité des comptes dans le cadre de l’utilisation d’APFS — modification qui a été mal écrite et mal testée et s’est du coup retrouvée appliquée à des comptes qui n’auraient pas dû être concernés.

Il n’y avait aucun problème avant ça.

avatar 06antoine | 

Ma confiance avec l’ entreprise se ternit 🌧

avatar C1rc3@0rc | 

@06antoine

Heu tu as encore confiance dans Apple, je veux dire dans autre chose que le cours de son action?

avatar Ducletho | 

C’est malheureusement une tendance de fond chez Apple.
Il manque une stratégie globale de dev pour macos. Le rajout/ modification finit par s’apparenter à du tuning,pour le plus grand plaisir de ceux qui ont des œillères

avatar adixya | 

Mouais, y a pas que pour le Mac, ios 11 est loin d’etre excellent...

avatar Tomtomrider | 

@adixya

Du coup nous ne parlerons pas de watchOS 4 alors...

avatar iDanny | 

KDC = Key Distribution Center de Kerberos ?

avatar R1x_Fr1x | 

Quand les meilleurs ingénieurs sont mobilisé pour les crottes GIF animés.

avatar Filou53 | 

et oui, ils foutent la m... ailleurs

avatar BeePotato | 

@ R1x_Fr1x : « Quand les meilleurs ingénieurs sont mobilisé pour les crottes GIF animés. »

Il faut bien avouer que c’est une coïncidence malheureuse pour Apple que la version de Mac OS qui contient ces deux bugs énormes soit justement celle qui a servi à offrir au monde (qui n’en attendait pas tant) cette fonction dont la stupidité n’a d’égal que son mauvais goût.

Tant pis pour eux (même si je doute que tout ça ait un impact bien notable sur cette entreprise).

avatar R1x_Fr1x | 

@BeePotato

Pkoi voulez vous que cela ait un impact puisque tous les critères financiers sont au vert? Aucune raison que cela change. Cela va même aller de mal en pis. Les "fans historiques", les "professionnels" les "revendeurs agréés" (Apple était bien contente de les trouver quand elle était au creux de la vague) ne sont devenus que de gros boulets encombrants.

avatar jeanjd63 | 

Tout se perd ma pôvre dame.

avatar claudebo | 

Bonjour, après la Mise à jour de sécurité 2017-001 faite hier soir,
Ce matin, il me re-propose une nouvelle identique !!
des idées ?

avatar Splinter | 

Idem chez moi !

avatar r e m y | 

@claudebo

Probablement une mise à jour de la mise à jouir réglant le bug du partage de fichiers.

avatar claudebo | 

Oui, mais elles ont exactement le même numéro !!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR